AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  Idées avatarsIdées avatars  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Le Deal du moment : -14%
Climatiseur réversible mobile (chaud et froid) ...
Voir le deal
299.99 €
Le deal à ne pas rater :
Lot de 50 masques à 10.99 €
10.99 €
Voir le deal


Aller en bas
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 8 Aoû - 15:40
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 8 Aoû - 15:51


♫It's all for you ♫




Codage par Libella sur Graphiorum
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 8 Aoû - 15:54
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 8 Aoû - 16:25


♫It's all for you ♫


Codage par Libella sur Graphiorum
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 8 Aoû - 17:56


♫It's all for you ♫


Passer la voir après le boulot... comme-ci j'avais pas autre chose à foutre de ma soirée que me traîner jusqu'au Penthouse pour y voir la petite italienne... ben non, il faut croire que non j'ai rien de mieux à faire puisque même si je grogne, c'est bien dans l'ascenseur que je me trouve actuellement, attendant que celui-ci s'arrête au dernier étage. Pendant que des tonnes de questions se baladent dans ma tête. Pourquoi est-ce que Siena veut me voir ? Pourquoi à cet instant précis ? Elle à encore des problèmes ? Ouais ça serait pas étonnant... avant de rencontrer cette fille je pensais être du genre à attirer les soucis mais maintenant, j'ai l'impression d'être un petit joueur à côté d'elle. Bon il faut dire qu'elle a une grande gueule et que pour le coup, ça arrange rarement les choses. Une partie de moi soupçonne même la belle italienne de prendre son pied lorsqu'une prise de tête éclate et connaissant la personne, ça ne serait vraiment pas étonnant. Comment ça elle me ressemble ? Ouais ok peut-être un peu mais ça, je préfère le garder pour moi. D'ailleurs, je n'ai pas vraiment le temps de m'attarder plus longtemps sur le sujet, puisque les portes de l'appareil s'ouvrent enfin, me donnant la possibilité de le quitter et rejoindre la porte d'entrée. Adios la politesse, j'appuie directement sur la poignée et pousse la porte, découvrant le long couloir qui comme d'habitude est vide. En même temps à quoi je m'attendais ? A trouver Siena en petite tenue juste devant la porte, un verre de whisky à la main pour me souhaiter la bienvenue ? Même dans mes rêves je n'arrive pas à imaginer ce genre de scène alors avant que ça arrive en vrai...

Silencieusement, je referme la porte derrière moi et commence à retirer mon cuir tout en progressant à travers le couloir, rejoignant ainsi la première pièce qui se révèle être la cuisine. Toujours sans un mot, je pose mon cuir sur le bord de l'îlot et ouvre la porte du frigo, piochant une canette de bière dans le casier de celui-ci. Après une grimace en découvrant qu'il s'agit d'une marque je ne n'apprécie pas vraiment, je referme la porte et attrape le décapsuleur qui se trouve un peu plus loin. Mon cul posé contre le meuble, je laisse mon regard se balader dans la pièce, avalant une première gorgée d'alcool. Avant de froncer les sourcils en entendant un cri provenant de l'autre bout du Penthouse. J'avais donc raison ? Siena est bien dans la merde ? Non, ça ne ressemble pas à ce genre de cri, il n'y a rien de terrifiant dans celui-ci. Alors qu'est-ce qui se passe ? La miss est devant un porno ? Ou alors elle à fait venir un mec jusqu'ici ? Possible ouais mais dans ce cas pourquoi est-ce qu'elle m'a dit de venir ? En une fraction de seconde, des tas de scénarios commencent à se bousculer dans ma tête. Le plus bizarre de tous étant celui où Siena aime avoir des spectateurs lorsqu'elle s'envoie en l'air. Même si cette idée est complètement folle, elle me fait bêtement sourire et me fait même oublier la réalité. Du moins jusqu'à ce qu'un nouveau cri ou plutôt un gémissement ne me pousse à quitter mon siège et retourner dans le couloir.

Ma meilleure amie du moment toujours entre les doigts, je reprends ma progression dans le Penthouse, passant devant plusieurs pièces tout en me laissant bercer par les gémissements qui se font de plus en plus fort. Je ne sais absolument pas avec qui la petite brune est en train de s'envoyer en l'air mais une chose est sûre, elle prend son pied ou alors elle simule très bien ! L'une des options étant nettement plus agréable que l'autre... Je ne le cache pas, le temps d'un instant j'ai envie de gueuler, juste pour signaler ma présence et par la même occasion foutre un peu la merde. Mais cette idée est bien vite remplacée par une autre beaucoup plus hum... vilaine ? Ouais quand au loin je remarque que la porte n'est pas fermée, c'est clairement une autre idée qui me vient à l'esprit. Une idée qui continue de me faire sourire alors que je me rapproche dangereusement de la chambre. Si Siena va hurler ? Ouais c'est certain ! Du moins si elle a encore de la voix et pour le coup, j'ai un sérieux doute... m'enfin j'ignore facilement ce petit détail et avale une dernière gorgée de bière avant de me présenter dans l'encadrement de la porte. Si en arrivant je m'attendais à voir la petite italienne en train de se faire culbuter, c'est en réalité une image bien différente qui apparaît devant moi. Une image qui me laisse sans voix pendant plusieurs longues secondes. Je dérange c'est ça ? Reprenant le contrôle de mon corps, je prends appuie contre la porte et laisse tout simplement mon regard se balader sur les deux jeunes femmes qui sont bien entendu complètement nue, en train de passer une agréable soirée.

Codage par Libella sur Graphiorum
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Ven 9 Aoû - 6:06
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Ven 9 Aoû - 6:51


♫It's all for you ♫



Codage par Libella sur Graphiorum
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Ven 9 Aoû - 7:12


♫It's all for you ♫




Codage par Libella sur Graphiorum
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Ven 9 Aoû - 8:35


♫It's all for you ♫
La situation était entièrement en train de déraper. Ce qui aurait pu être une partie de jambes en l'air mémorable pour Marleen et moi devint très vite un quiproquo totalement improbable. D'abord la venue de Tulio que, je devais bien l'admettre, j'avais totalement zappé, interrompit mon petit jeu de domination sur mon amie et j'étais tellement surprise que j'en oubliais de la recouvrir et n'eus même pas le temps de paraître gênée. C'était pourtant la première fois qu'il me voyait nue. Nos petits jeux de séduction n'étaient encore jamais allés aussi loin et maintenant que ma meilleure amie était de retour, il allait falloir que je mette de l'ordre dans mes idées et dans mes désirs. Mais pour l'heure, je fis les présentations de façon sommaire et je vis le visage de Marleen se décomposer entièrement en comprenant qui il était. Elle ne croyait tout de même pas que j'allais être sans protection le temps de son voyage ? Ce n'était pas moi qui avait voulu qu'on la remplace le lendemain de son départ, mon père avait tout organisé et un "non" n'aurait pas été admissible. Pendant qu'elle tirait sur ses liens et qu'elle me demandait de la détacher, Tulio s'amusait de la situation, nous matant sans la moindre gêne et en faisant des insinuations pour le moins douteuses. "Je te rappelle que je suis chez moi, je fais ce que je veux et avec qui je veux." Il nous avait certainement entendu en entrer dans le penthouse donc il avait volontairement suivi les cris de Marleen, ou plutôt ses gémissements. "En effet oui. Et au pire moment en plus." Il ne fallait pas se leurrer, notre petit jeu était interrompu et n'allait certainement pas reprendre de sitôt.

J'étais prête à libérer les mains de Marleen pour qu'elle puisse au moins se couvrir et se détacher les chevilles si elle le souhaitait. Mais ce qu'elle dit me stoppa dans mon élan. "Mais de quoi tu parles bordel ? Il n'est pas venu pour ça !" Sauf qu'encore une fois, Tulio choisit ce moment pour mettre le doute dans la tête de Marleen. "Putain Tulio ! Tu peux pas te la fermer ?" Et pendant qu'il s'échappait hors de la chambre je lui lançais un regard noir avant de crier "Merci beaucoup pour ton aide !" Je me retournais vers Marleen et en croisant son regard, je vis qu'elle ne comprenait rien à la situation et qu'en plus, elle était en train de se faire un tas de films. Avant qu'elle ne se mette encore une fois à me crier dessus, je lui détachais les mains et ajoutai "Je n'ai pas couché avec lui. Je le jure. Et c'est mon père qui l'a engagé. Je n'ai pas eu mon mot à dire." Je m'éloignais suffisamment d'elle pour qu'elle puisse libérer le reste de son corps et se rhabiller si elle le souhaitait. Je me levais du lit pour enfiler un déshabillé, le premier qui me tombait sous la main. Il me semblait important de clarifier certaines choses avant de rejoindre mon garde du corps masculin qui méritait une bonne correction. "Crois le ou non, on a jamais couché ensemble. Il a été là pour moi pendant ton absence, même si je lui en ai fais baver. Oui il me plaît mais c'était avec toi que j'étais à poil à l'instant, pas avec lui. Souviens toi s'en." Je la laissais ensuite seule dans la chambre, imaginant qu'elle avait besoin d'intimité, de temps seule pour digérer la nouvelle. Moi même j'avais le coeur qui battait la chamade, l'estomac noué et l'issu de cette discussion serait déterminante pour la suite. Et si elle décidait de me quitter à nouveau malgré tout ? Malgré sa déclaration d'amour qui semblait déjà si loin ?

Comme promis, je trouvais Tulio dans le salon, confortablement installé sur le canapé. Je saisis un coussin que je lui balançais en pleine figure. "Mais c'est quoi ton problème putain ?!" Je montrais la chambre du doigt avant de poursuivre. "Pourquoi tu lui as dit ça ? Ce n'était pas déjà assez difficile la première fois ? Je n'étais pas une assez belle loque quand elle est partie pour que tu veuilles qu'elle recommence ?!" J'étais incapable de baisser le ton alors à la place je m'approchais de lui pour lui donner un coup sur l'épaule. Malgré mes entraînements au combat, ce mec était un mur donc impossible de lui faire mal. Pourtant j'avais besoin de me défouler alors je fis ce que je pus, même si j'allais certainement plus le sentir passer que lui. "T'avais quoi dans la tête bon sang ! T'es jaloux ou quoi ?"


Codage par Libella sur Graphiorum
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Ven 9 Aoû - 10:25


♫It's all for you ♫
Dire que tout se déroulait comme je l’avais espéré aurait été un terrible mensonge. Bien évidemment, tout avait commencé de la plus délicieuse des façons et semblait fort prometteur pour la suite des événements, mais un homme géant à la carrure impressionnante et au visage si sexy que ça devrait être interdit d’exister avait interrompu la douce domination de Siena sur mon corps. Attachée solidement, j’avais été incapable de me cacher face au regard de cet inconnu qui ne s’était pas gêner pour le lorgner sans aucune discrétion et mon excitation était retombé au fil de la conversation. Mon remplaçant…elle m’avait remplacée. J’avais été idiote de revenir en espérant être encore la seule qui comptait pour ma redoutablement séduisante amie, mais…un cœur qui aime est un cœur qui espère non? Quelque part au fond de moi, j’espérais encore que tout ceci n’était qu’un malheureux qui propos maladroit, mais ils semblaient si liés qu’il était normal que j’en vienne à certaines conclusions qui me faisaient terriblement mal. J’adorais être la garde-du-corps de Siena, de la suivre partout pour veiller à sa sécurité, mais il était plus qu’évident qu’elle n’avait plus besoin de moi pour assurer ça, désormais,


Toujours attachée et me battant contre mes liens, je les ais écouter se parler comme si je n’étais pas là, comme s’ils n’existaient que tous les deux. La mention de la cravate sur la poignée de porte comme à l’université me fit furieusement rougir. Cette remarque était-elle une simple coïncidence ou lui avait-elle tout raconter de ce qu’avait été notre vie avant que je ne la quitte pour un pays qui ne m’avait réellement pas porté chance? C’était le fait d’avoir été au Sénégal, d’avoir connu le manque de Siena et le sevrage de tout son être qui m’avait donné le courage de révéler l’entièreté de mes sentiments pour elle…j’avais été complètement stupide. Repliant mes doigts en direction de mes paumes de main pour tenter de défaire les nœuds qui me maintenait captive, le cœur battant à la chamade et un trop plein d’émotion contradictoire menaçant d’exploser d’une seconde à l’autre, j’ai tenté de ne plus écouter cette conversation qu’ils avaient entre eux, les remarques de cet homme sur le fait que je m’impatientais et la douceur de la voix de Siena lorsqu’elle lui parlait.


La remarque sur le fait d’avoir une voyeuse près de lui pendant qu’il baisait me fit cependant perdre le peu de contenance que j’avais réussi à accumuler. Relevant la tête, incertaine, vers le duo dont les physiques parfait s’harmonisait tellement bien que ça m’en brûlait les yeux, j’osais espérer avoir mal compris le sous-entendus. « Parce que vous…réellement? » Demandais-je d’une petite voix perdue alors que Siena me demandais de quoi je voulais parler. Il semblait confirmer et elle le contraire, c’était si difficile à comprendre! Il était vantard ou elle était rongée de culpabilité? Nous nous étions rien promis avant mon départ (loin de là vu comment nous nous étions quitté), mais j’avais espéré…je ne sais plus. J’ai soupiré de soulagement lorsqu’il annonça quitter la chambre pour aller au salon, mais ce petit état d’apaisement ne dura pas bien longtemps puisqu’il s’empressa d’ajouter qu’il avait l’habitude d’entendre Siena faire beaucoup plus de bruit. Mon cœur se brisa à ces paroles. Ils étaient clairement plus complices que ce que la belle Italienne tentait de le faire croire. « Va te faire foutre! » Sifflais-je à l’homme lorsqu’il eut l’audace de me complimenter sur mon corps tout en ajoutant que Siena ADORAIT les tatouages, avant qu’il ne quitte définitivement la chambre.


Tremblante des pieds à la tête pour une autre chose que l’excitation cette fois-ci, j’ai tenté de ne pas regarder Siena afin de lui cacher l’état chaotique qui régnait dans ma tête, mais c’était impossible d’éviter son regard ainsi attachée. « Ce n’est pas ce qu’il semblait dire lui…et ça se voit que vous vous appréciez, même si c’est ton père qui te l’a imposé » Dis-je d’une voix faible, incapable de comprendre que cette chose fragile qui parlait pouvait réellement être moi. Je n’ai remarqué qu’à cet instant qu’elle avait détachée mes mains. Lentement, je me suis assise sur le lit en repliant mes jambes vers moi autant pour cacher mon corps qu’elle avait joyeusement meurtrie de sa cravache que pour retirer les liens qui fixait mes chevilles. Maintenant libre, je n’osais plus bouger. Je n’étais même pas sûre que mes jambes me supporteraient de toute façon. Sentant la belle quitter le lit pour enfiler un truc qui ne couvrait que partiellement son corps sublime, je l’ai écouté me dire sans réelle douceur qu’il avait été là pour elle pendant mon absence et qu’il lui plaisait, même si c’était avec moi qu’elle était nue. Ensuite…elle quitta la chambre, me laissant seule avec mon désespoir et ma panique.


Lentement, je me suis levé en me frottant les bras, tentant de trouver un peu de réconfort dans ce geste et j’ai fouillé la chambre du regard. Il ne semblait pas y avoir de trace de vêtement d’homme ou d’accessoire plus virile. Cherchant mon sac empli de vêtement du regard, j’ai soupiré en me souvenant qu’il était resté dans le salon. Évidemment. « Bon sang, qu’elle idiote j’ai été » Soupirais-je tristement à mon reflet alors que je me rapprochais d’un immense miroir. Je pouvais voir les marbrures laissées par la cravache ainsi que les marques de dents sur ma peau. Elle n’y avait pas été de main morte…et pourtant, elle avait raison, c’était avec moi qu’elle était, moi qu’elle avait caressée de ses doigts, de ses lèvres et de sa langue. Remettre ma culotte était hors de question vu l’état d’humidité avancée dans lequel elle se trouvait et j’ignorais totalement où était ma robe et mon soutif. Entendant les éclats de voix des deux autres, j’ai attrapé vite fait un peignoir blanc à l’opacité douteuse puisque je pouvais presque voir à travers et je l’ai enfilé pour quitter la chambre à mon tour.


Ce fut la déclaration sur l’état dans lequel Siena avait été pendant mon absence qui me fit le plus mal. J’avais carrément autant blessée mon amie? Le cœur lourd, j’ai regardé la frêle Siena frapper encore et encore ce Tulio en lui demandant s’il était jaloux. La situation aurait pu sembler amusante, si elle n’était pas aussi douloureuse pour moi. Si je ne faisais pas quelque chose, on courrait droit à la catastrophe. De toute évidence, nous plaisions tous les deux à l’Italienne, même si elle ne voulait peut-être pas se l’admettre. « Dites, on peut tenter de parler sans s’entretuer? » Demandais-je doucement en me rapprochant du duo. Parce que le bonheur de Siena est plus fort que l’égoïsme de la vouloir pour moi seule. Concentrée sur Tulio et Siena, je n’avais pas vu mon sac trainer et je me suis prise les pieds dedans, tombant contre l’Italienne avec force, nous propulsant maladroitement sur le géant. « Bordel » Gémis-je, le visage écrasé sur je ne sais quoi. Mais pourquoi je suis toujours aussi maladroite moi?!?!




Codage par Libella sur Graphiorum
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
(#)


Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum