AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
Le Deal du moment : -48%
[Offre Prime] Sonnette vidéo connectée ...
Voir le deal
49 €


Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Sam 13 Mar - 16:16:56
Je suis taré, c’est officiel. Qu’est ce qui me prend d’agir ainsi, tout juste une semaine après ma prise de fonction au sein de Samsung Electronics. Je dois faire bonne figure, je le sais, les employés et les autres actionnaires m’attendent au tournant. Je débarque un peu de nulle part, après avoir disparu pendant presque trois ans. Je sais pertinemment qu’à la première erreur de ma part ils vont me tomber dessus. Alors pourquoi j’ai accepté de rejoindre cette Kitty ? Je ne la connais ni d’Eve ni d’Adams et pourtant, je prends le risque de détruire ma réputation et pour quoi ? Je laisse encore une fois mes émotions me guider. Mes erreurs précédentes ne m’ont pas servi de leçon il faut croire. Pourtant, cette fois-ci, j’en ai vraiment besoin, contrairement aux autres. Donc, je réserve une piste à l’aéroport pour le jet privé du groupe Samsung. Ma valise est prête assez vite donc il me reste un peu de temps, pourtant, je décide de me rendre à l’aéroport aussitôt. Mais quand je sors, c’est limite si je ne percute pas ma voisine. « Ah désolé… », je lance, alors que mon regard tombe sur la fameuse Yuri. J’avais sympathisé avec cette femme depuis son arrivé dans l’immeuble, qui, mine de rien me faisait un penser à Momoka par certain côté. « Vous sortiez ? », je demande poliment, avec un sourire sur les lèvres. Je l’appréciais, elle semblait très polie au premier abord, pourtant, je sentais que chez elle aussi, il y avait cette part d’ombre que je retrouve chez les femmes puissantes, chez l’élite.

@Yuri Kim
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Dim 14 Mar - 1:11:07



En route pour Cancun.C'est toujours bon pour notre RDV au Vzion tout à l'heure hein ?
Yuri claque la langue et roule des globes oculaires à la lecture de ces mots désespérés. Elle laisse rebondir son iPhone pro sur le canapé en cuir et croise les jambes dans un soupir de dédain. Pourquoi j'ai dit oui déjà ? Bonne question. Carlton, un DJ de notoriété moyenne, lui traîne dans les pattes comme un toutou qui veut outrageusement téter sa friandise, sauf qu'il ne s'en délectera jamais. Tout ce qu'elle veut, c'est qu'il l'introduise à son célèbre ami d'enfance, Stephen Clarke, une étoile montante du cinoche qui vient tout juste de rompre son contrat avec son agent et qui s'avère difficile à atteindre. Pour ça, elle a besoin d'un pigeon et c'est là que Carlton intervient. C'est lors d'une soirée qu'elle l'aborde inopinément et lui susurre quelques mots impudiques à l'oreille pour parvenir à ses fins. Aujourd'hui la phase du rendez-vous l'emballe nettement moins, surtout depuis qu'un scandale autour de mr Clarke lui-même ternit l'intérêt du challenge; le faire intégrer l'agence lui serait sans doute moins profitable dans ces conditions. Faut-il préciser que Carlton ne cesse de polluer son réseau mobile depuis quelques jours ? Yuri se demande si, en fin de compte, le jeu en vaut vraiment la chandelle. A reculons, elle se décide malgré tout à entrer en scène. Allez ma vieille, ça se tente quand même. D'un bond elle se lève, enfile son trench, empoigne son sac à main Prada au passage et claque la porte. Direction le Vzion... ou pas.

« Ah désolé… » lui lance le malotru qui la percute dans sa trajectoire. Yuri, fidèle à elle-même, s'apprête à invectiver le fautif de son regard assassin mais ses traits s'adoucissent sitôt qu'elle identifie la bouille de son cher petit voisin. « Bonjour, vous. » lâche-t-elle en affichant des dents étincelantes. Comment en vouloir à Min-Ho ? Le bellâtre d'une des portes d'en face à l'allure sexy sans effort, toujours propre sur lui, qui pue le fric à 10km et courtois comme un prince pour couronner le tout. Littéralement le voisin chez qui toute New-Yorkaise rêve de débarquer à l'improviste en prétextant le besoin urgent d'être dépannée d'une dose de café. Bouh. Soudain elle interprète cette petite bousculade comme un signe salvateur qui, en un millième de seconde, lui remet les idées en place. Non, elle ne doit pas voir mister DJ, les cieux en ont décidé autrement. La vérité c'est qu'elle n'en a aucune envie et que le bénéfice de départ n'est clairement plus d'actualité. Elle gaspillerait de l'énergie et perdrait son temps, et le temps c'est de l'argent. A la place elle s'occupera d'une des innombrables tâches plus productives qui l'attendent toujours sagement et tant pis pour Carlton, il attendra quelqu'un qui ne viendra pas. Ghosting style.

« Vous sortiez ? » lui lance le visage éclairé de "sexy neighbor" pour la ramener à la réalité. Yuri hésite à peine. « En fait, non. J'ai un RDV pro qui vient de se décommander mais entre nous ça m'arrange, l'investissement d'origine était médiocre et j'y allais sans conviction. » Petite anecdote de routine pour le mettre vaguement dans la confidence de ses déboires techniques. C'est alors que son oeil de lynx se pose sur la valise à ses pieds. « Ca a l'air plus excitant de votre côté. Voyage d'affaires ou dépravation fortuite ? » Le rictus de la brune se veut un tantinet malicieux. Est-il possible que le jeune homme soit du genre à déserter sur un coup de tête ou est-ce le simple appel du business ? Elle l'envie en imaginant le scénario le plus plaisant des deux. Depuis quand n'a-t-elle pas pris de congé ? Au diable Carlton, Stephen Clarke et toutes ces coquilles sans dollars. Yuri aurait bien besoin de prendre l'air. C'est peut-être ça, le véritable signe, et elle est à deux doigts d'appeler son agence de voyages pour disparaître quelques jours à Puerto Rico ou aux Bahamas.


@Min-Ho LeeLou + DS .
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Dim 14 Mar - 15:45:13
Cette femme, c’était vraiment quelque chose décidément. À chaque fois que je croisais son regard, elle me faisait un peu flipper. C’est limite si ses pensées défilaient en travers de ses pupilles, tellement elle ne faisait aucun effort pour cacher l’intérêt qu’elle me portait. Pourtant, je l’appréciais également, elle était vraiment gentille, polie et respectueuse. J’aimais beaucoup ce genre de personne, surtout qu’avec mon éducation, je respectais beaucoup les individus de ce calibre. C’étaient souvent des gens importants, avec des postes élevés et influents. C’est aussi pour ça qu’elle m’impressionnait. Elle respirait le charisme et la force, c’était aussi pour ça qu’elle me faisait penser à Momoka. Donc, sans prendre de risque, je pouvais aisément dire que je pouvais gérer ce genre de personne. Ils aimaient le pouvoir, la richesse et surtout l’apparence des gens, moins intéressés par leur personnalité finalement. Cela étant, ce n’était pas une critique. Dans notre monde, les profits étaient prioritaires, chacune de nos relations devait nous apporter quelque chose et la personnalité d’une personne n’entrait pas en ligne de compte.

Je l’écoutais avec attention quand elle me disait qu’on avait annulé son rendez-vous et qu’elle en était plutôt contente. Je connaissais ça, j’en avais connu des rendez-vous d’affaire où je savais pertinemment que ce n’était pas forcément une bonne chose et que j’allais forcément refuser le contrat. Je lâchais un léger rire quand elle m’annonçait que de mon côté ça semblait bien plus fun. « Oui, une commence m’a invité à la rejoindre à Cancun pour participer au spring break. », lançais-je, en soulevant mon sac, pour le mettre en valeur sous son regard. « Je sais que ce n’est pas le même monde que le nôtre, mais j’ai grand besoin de m’envoyer en l’air et d’oublier mes soucis le temps de quelques jours. », continuais-je en rigolant, en essayant d’avoir l’air détendu, mais ce n’était pas du tout le cas, le regard qu’elle me lançait me mettait un peu mal à l’aise, je l’avoue. C’était une très belle femme et je l'avoue, elle ne me laissait pas indifférent. « Vous voulez m’accompagner ? », je lâchais d’un coup sans vraiment réfléchir. Mes yeux s’écarquillaient sous la surprise, car ces mots étaient sortis tout seul, sans y penser.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Dim 14 Mar - 20:13:10



En route pour Cancun....Cancun ? Le Spring Break ? Alors ça, elle ne s'y attendait pas. « Je sais que ce n’est pas le même monde que le nôtre, mais j’ai grand besoin de m’envoyer en l’air et d’oublier mes soucis le temps de quelques jours. » De mieux en mieux ! Yuri étire un sourire entendu. Elle ne sait que trop bien ce besoin de décompresser quand les responsabilités nous assaillent au quotidien, et il vient toujours un moment où la nécessité d'évacuer sont trop-plein de rigidité s'impose furieusement. Et puis, les mots choisis par Min-Ho ont le mérite de la bousculer. M'envoyer en l'air, oublier mes soucis... Son rictus n'en devient que plus suggestif. Quel vilain petit cachotier...

« Vous voulez m’accompagner ? » La jeune femme illustre son étonnement d'un furtif haussement de sourcils avant de bien rapidement retrouver sa contenance. Voilà une requête qu'elle n'a pas plus anticipée que l'objet de son départ, et c'est tentant d'y céder... Ce qu'elle fait sans attendre quitte à le surprendre d'autant plus. « Vous êtes sérieux là ? D'accord, mais ça veut dire qu'on se tutoie à partir de maintenant. » C'est à prendre ou à laisser. Yuri est joueuse et n'est pas contre l'idée de prendre l'insouciant du jour à son propre piège en prenant les devants, et puis ça fait un moment qu'ils sympathisent sans l'officialiser, usant de formalités qui font barrage à un potentiel rapprochement qui lui serait opportun. Inutile de prétendre qu'ils ne sont que des étrangers, surtout pas maintenant.

La vérité c'est qu'intérieurement elle y a mûrement réfléchi; la semaine à venir étant plutôt dégagée, elle était déjà disposée à prendre un peu l'air quitte à annuler deux rendez-vous sans grande importance, et voilà que Min-Ho apparait comme un prophète avec son projet. C'est l'occasion parfaite, sans parler de l'instigateur lui-même de qui il serait hautement judicieux de se rapprocher. En revanche elle n'ignore pas les lourdes conséquences qu'un tel égarement pourrait causer à sa réputation, et son petit doigt lui dit que Min-Ho risque de les négliger totalement de son côté, à moins qu'elle le sous-estime. Est-il seulement conscient que jouer avec le feu quand celui-ci n'est pas maîtrisé peut profondément nuire à son statut, si ce n'est carrément le faire dégringoler de son piédestal ? Quel gâchis d'envisager une telle perspective pour un peu d'amusement ! Tant de potentiel réduit à néant ! L'enjeu est trop important, il va avoir besoin d'un chaperon aguerri. Alors, comme investie d'une mission divine, elle serait son ange-gardien diabolique qui lui montrerait comment s'oublier en préservant le plus important. Elle s'évertuerait à lui montrer la voie, du moins elle essaierait. S'amuser ? Ok, mais intelligemment. Pourra-t-elle seulement s'y tenir ? Elle s'imagine que c'est un jeu d'enfant, qu'elle n'en est pas à son coup d'essai, mais est-ce bien réaliste dans le cadre du Spring Break ? Seul l'avenir le dira.

« Donne-moi cinq minutes pour prendre un bikini et ma brosse à dents. Je fais vite. » lance-t-elle avant de s'évaporer sous le coup d'une excitation à peine maîtrisée malgré le calme olympien dans le ton de sa voix. C'est un coup de folie comme elle s'en autorise peu mais elle sent que c'est la bonne décision, qu'elle peut en tirer quelque chose de positif bien plus qu'en restant ici avec ses acquis.

La porte de son appartement est grande ouverte tandis qu'elle réunit ses affaires. Rapide comme l'éclair et ponctuelle comme à son habitude, elle la referme cinq minutes plus tard avec un énorme sac de voyage Vuitton à l'épaule. C'est à peine si Min-Ho a le temps de réaliser les conséquences de son invitation. « Tu me vends une virée décadente, je suis là. » provoque-t-elle avec malice. « Alors, on y va ? »


@Min-Ho LeeLou + DS .
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 18 Mar - 13:33:18
Il est évident que quand je dis que je vais à Cancun rejoindre une amie, ce n’est certainement pas pour y faire de la couture. Puis, l’utilisation des mots sont réelles, je ne cache en rien mes intentions. J’ai réellement pour objectif de m’envoyer en l’air. Je veux tout simplement oublier toute cette histoire et me détendre un peu. L’inauguration de nos bureaux à NY c’était réellement très stressant, donc quand on additionne tout ça, j’étais arrivé à un point de rupture. Prendre cette semaine de congé, certes, juste après l’ouverture, m’était indispensable si je voulais pouvoir commencer réellement mon travail, du bon pied. En regardant ma jolie voisine, j’ignore un peu ce qu’il me prend, je dois l’avouer, mais les mots sortent eux-mêmes de ma bouche, sans que je le décide. Comme s’ils avaient comprit avant que j’y pense moi-même, que je désirais également m’amuser avec cette jeune femme. Elle me plaisait beaucoup dans sa manière de pensé et plus encore dans le fait qu’elle osait les choses, elle ne reculait devant rien, sous prétexte qu’elle aurait eu peur pour sa réputation. « On se tutoie alors ! », dis-je, avec un rire, quand elle prend ma demande réellement au sérieux. Puis la voilà qui s’emballe, en m’annonçant qu’elle va préparer ses affaires, donc comme elle me le demande, je l’attends patiemment dans le couloir, avant de la voir revenir quelques minutes plus tard, avec ses bagages. J’ai le regard qui brille quand elle me parle de vie décadente et c’est exactement ça, même si je ne réponds pas à sa provocation. « Allons-y oui, mon chauffeur m’attend en bas de l’immeuble. », avant de prendre l’ascenseur avec elle. En moins d’une minute on est devenant la grosse berline. Je le préviens qu’elle m’accompagne, donc qu’il doit la traiter aussi bien que moi. Puis je l’invite à monter à l’arrière, après avoir mit nos bagages dans le coffre. Puis je rentre à mon tour à côté d’elle. « Direction l’aéroport, un jet privé nous y attend. »
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum