AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
-62%
Le deal à ne pas rater :
DODO Oreiller Grand luxe Quallofil Allerban 60×60 cm
14.99 € 39.91 €
Voir le deal


Almarik Sawyer-Keohane
Almarik Sawyer-Keohane






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Barbie/ Girafe-boy
Âge : 44
Origines : Scandinave naturalisé en Amérique
Occupation : Propriétaire de Caprices Interdits (Chocolaterie)
Lieu de résidence : Cottage dans le Queens
A New York depuis : 39 ans
Situation Amoureuse : Marié à Mao Sweeney-Keohane
Orientation sexuelle : Pansexuel
Trigger Warning : Exemples de TW : suicide / mort / viol / violence excessive / maladies mentales / pédophilie / racisme / homophobie / transphobie / cruauté animale / inceste / enlèvement / grossesse / fausse couche / avortement / Pornographie / RP hot cru / Addictions / automutilation / bodyshaming / discrimination / (trans-)misogynie / religiophobie / classisme...

14 février 1977 à Trondheim : Naissance d’Almarik, fils unique d’un couple pas très fortuné de pêcheurs et d’ouvriers. Il nait légèrement malade et faible.

3 décembre 1982 : Découverte d’une souche très agressive de la leucémie chez le gamin et bien vite, les soins qui lui sont prodigués dans sa ville natale ne sont plus suffisant. Papa Sawyer perd également son boulot et commence à désespérer. Au bout d’une année à regarder le gamin dépérir et de constater qu’il n’y a pas de travail pour eux à Trondheim, le père de famille marche sur son orgueil et demande à son propre père de lui prêter l’argent suffisant pour déménager en Amérique, là où tous les rêves deviennent réalités.

19 mars 1984 : Almarik entre au New York-Presbyterial Hospital/Weill Cornell Medical Center et commence à y recevoir de lourds traitements de chimiothérapie destinés à éliminer la leucémie qui ronge de plus en plus vite sa petite vie. Il ignore tous des soucis financiers de ses parents et vit entièrement à l’hôpital sans jamais visiter le misérable petit appartement qui sert de logement à son père et sa mère. L’American dream’s n’est pas aussi bien qu’on le leur avait laissé miroiter.

13 Juillet 1984 : Almarik frôle la mort une première fois. Les traitements sont trop lourds pour son corps affaibli, mais pourtant, il trouve encore la force de se battre, chanter et sourire. C’est un petit combattant sans peur. À 19h38, on le réanime une première fois. Son cœur recommence à battre, plus fort qu’il n’a jamais tambouriné jusqu’à maintenant dans sa poitrine. Ironiquement, c’est approximativement une heure plus tard que le cœur de son père cessera de battre pour toujours, après avoir reçu une poutre d’acier dessus alors qu’il travaillait illégalement sur un chantier de construction.

21 janvier 1985 : Devenu veuve, la mère d’Almarik accumule les dettes et il devient évident que son misérable salaire de femme de chambre ne suffira pas à payer les soins médicaux onéreux de son unique fils. C’est environs au même moment, qu’elle remarque d’étrange marque sur le corps de son fils, surtout au bas de son corps. Elle tente d’en parler au gamin, mais ce dernier évite beaucoup trop le sujet à son goût. Elle décide d’en glisser un mot au médecin et ce dernier lui promet de payer tous les soins médicaux d’Almarik si elle tenait le secret…secret. Une question éthique et morale s’imposa alors à Eladora Sawyer : Valait-il mieux dénoncer le violeur de son fils et condamner son enfant à mourir du cancer ou fermer les yeux pour offrir à sa chaire une chance de vivre? Elle ferma les yeux. Pendant 8 longues années, malgré les supplications de son fils de le sortir de l’hôpital.

14 février 1993 : Peut enfin sortir de l’hôpital pour son seizième anniversaire, après avoir vaincue la leucémie trois fois. Le seul et unique acte de violence et de mécontentement qu’il a en seize ans, c’est là qu’il le donne, au médecin qui l’a violé pendant toutes ces années, avec le consentement silencieux de sa mère. Un coup de poing. Un unique coup de poing avant de quitter cet hôpital pour de bon.

16 juin 2001 : Bénéficiaire de nombreux prêt et bourse et nouvellement naturalisé Américain, Almarik Sawyer gradue finalement de son cours d’architecture, des idées pleins la tête, mais peu de clients prêt à payer pour ses immeubles loufoques et rigolo. Il tente de leur montrer l’avantage d’avoir des hôpitaux amusant pour rendre la vie plus facile aux enfants malades, mais il trouve peu d’oreilles attentives à ses explications.

16 Juillet 2010 : Mariage d’Almarik et Rebecca Mason, malgré l’interdiction de la famille de la belle. Ils étaient tous les deux de brillants architectes et s’aimaient d’un amour presque enfantin.

21 mai 2012 : Naissance de son fils et décès de sa femme qui était pourtant en bonne santé. En fait, Rebecca Mason (sa femme) lui a caché l’existence d’une grossesse à risque de peur qu’il lui demande d’avorter et elle mourut d’une hémorragie. Almarik devint veuf et père dans la même heure.

21 Septembre 2015 : Almarik tente de se relever d’une profonde dépression où il a sombré dans un profond alcoolisme. Tentant de cacher son état d’ébriété le mieux possible, il s’occupa de son fils du mieux qu’il pouvait, soutenu par une personne qui devint rapidement sa meilleure amie et son soutien moral. Plus il travaillait à dessiner des immeubles qu’il détestait, plus il buvait. C’est un peu par hasard qu’il se découvrit une passion pour la confection de chocolat, après avoir décidé sur un coup de tête de cuisiner un peu n’importe quoi.

01 janvier 2016 : Ouverture de sa chocolaterie « Caprices Interdits » sous le thème d’un monde imaginaire et fantastique. Boutique munie d’immenses arbres en sucre aux pommes en chocolat aux multiples cœurs fondants, de décors mangeable en confiserie et de couleurs chatoyantes, on le traite de fou d’ainsi quitter un métier payant pour ouvrir quelque chose d’aussi enfantin et pourtant, Almarik trouve enfin le courage de cesser de boire pour commencer une vie plus sainte.

7 novembre 2019 : Rencontre entre Mao et Almarik. Ce qui aurait dû être des retrouvailles entre amis sonna un puissant changement dans le corps et le cœur de notre Scandinave préféré. Almarik ne connaissait pas Mao, c’était son neveu qu’il venait rencontrer dans ce Pub chaleureux et pourtant, dès les premières secondes, toute son attention fut tourné vers cet Irlandais tatoué et fascinant. Almarik qui s’était toujours considéré hétérosexuel devint obsédé par l’idée d’embrasser cet homme, de sentir ses mains contre sa peau et son souffle contre son cou. Même si les proches de Mao voyaient cette fascination d’un mauvais œil, Almarik décida d’écouter son cœur et de foncer. Il voulait découvrir ces nouvelles sensations et il voulait les découvrir avec Mao. Un regard lui avait suffi pour savoir qu’il le voulait. Un baiser lui avait confirmé que c’était lui, l’amour de sa vie. Eh oui, Almarik était aussi romantique et fleur bleue que les princes de films d’animations.

17 décembre 2019 : Un peu plus d’un mois après leur première rencontre, Almarik met Mao au défi : le rejoindre à Las Vegas pour se marier devant un Elvis. Une union originale, mal bel et bien officielle. Était-ce précipité? Évidemment. Est-ce qu’Almarik regretta ce choix? Pas du tout, parce qu’il aimait désespérément et totalement son époux. Il aurait simplement préféré qu’Aaron (Son fils) soit présent ainsi que leurs proches.

2020: Adoption du petit Marmaduke âgé de quelques mois seulement et retour du cancer d'Almarik.
Tout se mange dans cette pièce, même moi, mais ça, ce serai du cannibalisme, et c’est très mal vu par la société.
Joue avec moi Ft. Mao Tumblr_n0bvz7ZG551qdg533o1_250
  • Aucune association
Joue avec moi Ft. Mao VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Sugar Rain
Pronom : NC.
Messages : 9778
Faceclaim : Alexander Skarsgard
Crédits : .Casper
Inscription : 20/08/2019
Multicomptes : James, Almarik, Démeter
Nombre de mots par RP : 200 à 2000 mots
Fréquence de RP : Un peu tous les jours
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Joue avec moi Ft. Mao T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Mar 9 Mar - 0:42:20
Joue avec moi

Il faisait sombre dans cette vieille maison abandonnée au fond d’une épaisse forêt hanté du Queens. Pourquoi étions-nous là? Simplement parce que j’avais hérité de cette maison que l’on disait possédée par le diable et que les locataires qui y vivaient depuis trois mois avaient été retrouvés mort, la gorge tranchée alors que les murs, peint de leur sang, hurlaient le mot « DÉMON » en lettres maladroites et pourtant diabolique. J’avais voulu mettre la maison à vendre, mais il y avait beaucoup trop de phénomènes inexplicables qui s’y passaient pour qu’elle soit vendue. La seule option qu’il me restait était d’y mettre le feu, mais avant, Mao m’avait proposé d’y faire une petite séance de spiritisme pour tenter de comprendre se qui s’y passait réellement. « J’arrive pas à y croire, il y a trois feux qui brûlent dans les foyers du salon et il fait encore froid » Maugréais-je d’une voix plaintive en me frottant énergiquement les bras, en quête de chaleur. Je n’ai jamais été courageux. En fait, je pouvais même dire sans aucune honte que j’étais une sacrée poule mouillée! Illuminant le plus de bougies possibles en tentant de ne pas me laisser déconcentrer par les mots soufflés à mon oreille, aux sensations de pattes d’araignées dans mes cheveux et aux nombreuses lattes du plancher qui craquait comme si on courrait dessus, je tentais de toutes mes forces de ne pas regarder cette table où reposait une planche de Ouija. « Maoooo, pitié dépêche-toi » Couinais-je en regardant mon téléphone pour voir s’il m’avait envoyé un message. « Hein? Quoi? Mais…ma batterie était censé être pleine! » M’étonnais-je en voyant que mon téléphone était mort. J’étais pourtant sûr de l’avoir fait charger avant de m’enfermer dans cette maison malsaine!

@Mao B-C Sweeney-Keohane

Codage par Libella sur Graphiorum


Joue avec moi Ft. Mao Yyfoms6g
Joue avec moi Ft. Mao YPTgq3Ft_o

Is tú buille mo chroí...
Is leatsa mé, go dtí deireadh an ama, agus níos faide i gcéin.
Mao B-C Sweeney-Keohane
Mao B-C Sweeney-Keohane






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t15595-mao-b-c-sweeney-keohane-o-johnny-depp https://www.disjointedsocieties.com/t15707-mao-sweeney-keohane https://www.disjointedsocieties.com/t15709-mao-sweeney-keohane https://www.disjointedsocieties.com/t15710-mao-sweeney-keohane https://www.disjointedsocieties.com/t16233-ma-o-l-e-a-c-h-l-a-i-n-n-o-v-n-i-on-e-a-r-t-h
Surnom : Mao.
Âge : 54
Origines : Irlandais & Écossais.
Occupation : Tatoueur.
Lieu de résidence : Le Queens.
A New York depuis : L'année 2005.
Situation Amoureuse : Marié avec la 8 ème merveille du monde. Almarik et James dans son cœur à tout jamais.
Orientation sexuelle : Polyamoureux et pansexuel totalement assumé.
Trigger Warning : Exemples de TW : suicide / mort / viol / violence excessive / maladies mentales / pédophilie / racisme / homophobie / transphobie / cruauté animale / inceste / enlèvement / grossesse / fausse couche / avortement / Pornographie / RP hot cru / Addictions / automutilation / bodyshaming / discrimination / (trans-)misogynie / religiophobie / classisme...

∇▲∇▲∇▲мασℓєα¢нℓαιии ∇▲∇▲∇▲
─═☆☆═─
∇▲∇▲∇▲вαятнσℓσмєω-¢σиѕтαитιиє ∇▲∇▲∇▲
─═☆☆═─
∇▲∇▲∇▲ѕωєєиєу-кєσнαиє ѕαωуєя ∇▲∇▲∇▲


Joue avec moi Ft. Mao 438587049cdbeb713c7b5a03d5cef6f3 Joue avec moi Ft. Mao 438587049cdbeb713c7b5a03d5cef6f3 Joue avec moi Ft. Mao 438587049cdbeb713c7b5a03d5cef6f3

∇▲∇▲∇▲єи ¢є мσмєит ? ∇▲∇▲∇▲

Papio, le Papa de Mao a fait un AVC, il est donc partit en Irlande pour quelques jours avec son époux et leur deux garçons, afin d'aller prendre de ses nouvelles et s'assurer que tout va bien. Aussi, voilà quelques mois que le dossier d'adoption des deux petites jumelles est en cours, Mao et Almarik sont en plein travaux, pour préparer une jolie chambre et acheter tout ce qu'il faut pour que les deux petites poupées vivent comme des princesses dès leur arrivé.

∇▲∇▲∇▲ιℓ éтαιт υиє fσιѕ, єи ιяℓαи∂є... ∇▲∇▲∇▲

Mao, il est né en Irlande, dans une famille de naturistes, dans un campement de roulottes, en pleine nature, au milieux des champs. Il a grandit entouré d'une famille très nombreuse, son père est un druide chamanique, sa mère était une hippie qui se promenait avec un harem d'hommes. Enfant, il avait des problèmes d'adaptations à la société, c'est un angoissé, avec des tocs. Assez tardivement dans son enfance, il a été diagnostiqué autiste, il faisait énormément de crises d'angoisses, jusqu'à ce qu'il commence à fumer de l'herbe, ça le détendait. Encore aujourd'hui, il est presque sous ganja 24/24, de peur que son autisme et ses angoisses refassent surface. Il est extrêmement dépressif et suicidaire à la moindre contrariété, il a fait plusieurs tentatives dans sa vie, depuis son adolescence.

Il a a été un homme seul toute sa vie, faisant le tour du monde avec pour seule compagnie un chien, dans sa roulotte, en étant tatoueur itinérant. Pour ensuite s'installer à New York, il y a quelques années. Il a eu une vie sexuellement libérée, il a souvent participé à des orgies, ou autre clubs libertins ou échangistes, rien de sérieux dans les sentiments. Il est pansexuel et polyamoureux. Ce n'est que récemment, qu'il a rencontré l'amour avec Almarik, le chocolatier. Il se sont mariés et fonde petit a petit leur famille. En parallèle, il mène une relation sexuelle et amoureuse avec James, son meilleur ami et amour depuis 30 ans.

Mao est passionné de dessin, d'art, de tatouage, il est tatoueur. Il se passionne aussi pour les phénomènes inexpliqués, les fantômes, les ovnis etc. Il médite énormément, c'est un homme très zen. Il est végétarien.

∇▲∇▲∇▲ ♥ мσи ρєтιт ¢σєυя fαιт вσσм ♥ ∇▲∇▲∇▲

Almarik et James

∇▲∇▲∇▲υиє fαмιℓℓє σи єи α qυ'υиє ∇▲∇▲∇▲

Aaron, Duky, les jumelles, Eoghan, Blanche

∇▲∇▲∇▲ℓєѕ αмιѕ ¢'єѕт ℓα νιє ∇▲∇▲∇▲

BLABLA

∇▲∇▲∇▲т'єѕ ¢σммє ℓє н ∂є нαωαï ∇▲∇▲∇▲

Nothing Now


« Ceux qui ont pris tout le plat dans leur assiette, laissant les assiettes des autres vides et qui ayant tout, disent avec une bonne figure, une bonne conscience : "Nous, nous qui avons tout, on est pour la paix !". Je sais ce que je dois leur crier à ceux-là : les premiers violents, les provocateurs de toutes violences, c'est vous ! Et quand le soir, dans vos belles maisons, vous allez embrasser vos petits enfants, avec votre bonne conscience, au regard de Dieu, vous avez probablement plus de sang sur vos mains d'inconscients, que n'en aura jamais le désespéré qui a pris des armes, pour essayer de sortir de son désespoir. » Abbé Pierre.
« Croyez en vos rêves, ils se réaliseront peut-être. Croyez en vous et ils se réaliseront sûrement. »
Martin Luther King.
Joue avec moi Ft. Mao Tenor
  • United Heart
Joue avec moi Ft. Mao 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : Casper.
Pronom : Elle.
Messages : 17130
Faceclaim : Johnny f*ckinck seksy Depp.
Crédits : Avatar : .casper / Gif : JohnnyDepp_gif /
Inscription : 05/06/2019
Multicomptes : Mack, le connard.
Nombre de mots par RP : Je m'adapte.
Fréquence de RP : Plusieurs fois par semaine.
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Joue avec moi Ft. Mao T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Vice-Président de la LGBT+ ✧
(#) Dim 14 Mar - 12:14:35



Pourquoi ?
Pourquoi ils sont là ?

Pour se donner des frissons ?


Cette maison hantée est attirante et flippante à la fois, Mao a sauté sur l'occasion pour la visiter et mener une petite enquête dedans. Il chasse les extra terrestres habituellement, mais là, ce sera les fantômes, il adore ça aussi.

Il a emmené tout ce qu'il fallait pour ça, plein de matériel, des cameras, des détecteurs de PVE, une spiritbox, un détecteur emf, toute la panoplie de parfait petit ghostbuster. De toute évidence, Almarik est déjà arrivé, puisqu'il y a de la lumière à l'intérieur. Le tatoueur entre sans hésiter dans le lieu lugubre et s'exclame, "Bonjour... Je m'appelle Mao. Je vais passer une partie de la nuit ici, si vous le voulez bien", en direction des murs de la maison, s'adressant aux possibles esprits qui sont enfermés entre ces murs délabrés.

C'est commun pour lui de se présenter et s'annoncer, même dans une maison vide, on n'entre pas comme ça sans dire bonjour. Surtout si il y a des fantômes, ça risque de les énerver.

Pas par pas il rejoint la pièce principale et aperçoit son époux, "Bonsoir trésor", qu'il lui dit, avant de le rejoindre et de venir l'embrasser avec douceur sur les lèvres. Il sait bien que ce dernier n'est pas rassuré ici, c'est bien pour ça que le tatoué tente de le détendre, "ça va bien se passer bébé, ne t'en fais pas", qu'il lui dit doucement, en s'asseyant auprès de lui, lui caressant la main avec tendresse.

B A M !


Mao tourne vivement la tête pour regarder la porte qui vient de claquer brusquement, alors que quelques bougies s'éteignent, il murmure, "ce n'est rien...", à l'intention de son époux, qu'il devine complètement tendu à cet évènement soudain et bruyant.



w/ @Almarik Sawyer-Keohane


Joue avec moi Ft. Mao Y6xb82zb Joue avec moi Ft. Mao Yxbuvheh
Joue avec moi Ft. Mao 1
Joue avec moi Ft. Mao YPTgq3Ft_o
_____________________________________

Maorik Forever <3:
 
Almarik Sawyer-Keohane
Almarik Sawyer-Keohane






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Barbie/ Girafe-boy
Âge : 44
Origines : Scandinave naturalisé en Amérique
Occupation : Propriétaire de Caprices Interdits (Chocolaterie)
Lieu de résidence : Cottage dans le Queens
A New York depuis : 39 ans
Situation Amoureuse : Marié à Mao Sweeney-Keohane
Orientation sexuelle : Pansexuel
Trigger Warning : Exemples de TW : suicide / mort / viol / violence excessive / maladies mentales / pédophilie / racisme / homophobie / transphobie / cruauté animale / inceste / enlèvement / grossesse / fausse couche / avortement / Pornographie / RP hot cru / Addictions / automutilation / bodyshaming / discrimination / (trans-)misogynie / religiophobie / classisme...

14 février 1977 à Trondheim : Naissance d’Almarik, fils unique d’un couple pas très fortuné de pêcheurs et d’ouvriers. Il nait légèrement malade et faible.

3 décembre 1982 : Découverte d’une souche très agressive de la leucémie chez le gamin et bien vite, les soins qui lui sont prodigués dans sa ville natale ne sont plus suffisant. Papa Sawyer perd également son boulot et commence à désespérer. Au bout d’une année à regarder le gamin dépérir et de constater qu’il n’y a pas de travail pour eux à Trondheim, le père de famille marche sur son orgueil et demande à son propre père de lui prêter l’argent suffisant pour déménager en Amérique, là où tous les rêves deviennent réalités.

19 mars 1984 : Almarik entre au New York-Presbyterial Hospital/Weill Cornell Medical Center et commence à y recevoir de lourds traitements de chimiothérapie destinés à éliminer la leucémie qui ronge de plus en plus vite sa petite vie. Il ignore tous des soucis financiers de ses parents et vit entièrement à l’hôpital sans jamais visiter le misérable petit appartement qui sert de logement à son père et sa mère. L’American dream’s n’est pas aussi bien qu’on le leur avait laissé miroiter.

13 Juillet 1984 : Almarik frôle la mort une première fois. Les traitements sont trop lourds pour son corps affaibli, mais pourtant, il trouve encore la force de se battre, chanter et sourire. C’est un petit combattant sans peur. À 19h38, on le réanime une première fois. Son cœur recommence à battre, plus fort qu’il n’a jamais tambouriné jusqu’à maintenant dans sa poitrine. Ironiquement, c’est approximativement une heure plus tard que le cœur de son père cessera de battre pour toujours, après avoir reçu une poutre d’acier dessus alors qu’il travaillait illégalement sur un chantier de construction.

21 janvier 1985 : Devenu veuve, la mère d’Almarik accumule les dettes et il devient évident que son misérable salaire de femme de chambre ne suffira pas à payer les soins médicaux onéreux de son unique fils. C’est environs au même moment, qu’elle remarque d’étrange marque sur le corps de son fils, surtout au bas de son corps. Elle tente d’en parler au gamin, mais ce dernier évite beaucoup trop le sujet à son goût. Elle décide d’en glisser un mot au médecin et ce dernier lui promet de payer tous les soins médicaux d’Almarik si elle tenait le secret…secret. Une question éthique et morale s’imposa alors à Eladora Sawyer : Valait-il mieux dénoncer le violeur de son fils et condamner son enfant à mourir du cancer ou fermer les yeux pour offrir à sa chaire une chance de vivre? Elle ferma les yeux. Pendant 8 longues années, malgré les supplications de son fils de le sortir de l’hôpital.

14 février 1993 : Peut enfin sortir de l’hôpital pour son seizième anniversaire, après avoir vaincue la leucémie trois fois. Le seul et unique acte de violence et de mécontentement qu’il a en seize ans, c’est là qu’il le donne, au médecin qui l’a violé pendant toutes ces années, avec le consentement silencieux de sa mère. Un coup de poing. Un unique coup de poing avant de quitter cet hôpital pour de bon.

16 juin 2001 : Bénéficiaire de nombreux prêt et bourse et nouvellement naturalisé Américain, Almarik Sawyer gradue finalement de son cours d’architecture, des idées pleins la tête, mais peu de clients prêt à payer pour ses immeubles loufoques et rigolo. Il tente de leur montrer l’avantage d’avoir des hôpitaux amusant pour rendre la vie plus facile aux enfants malades, mais il trouve peu d’oreilles attentives à ses explications.

16 Juillet 2010 : Mariage d’Almarik et Rebecca Mason, malgré l’interdiction de la famille de la belle. Ils étaient tous les deux de brillants architectes et s’aimaient d’un amour presque enfantin.

21 mai 2012 : Naissance de son fils et décès de sa femme qui était pourtant en bonne santé. En fait, Rebecca Mason (sa femme) lui a caché l’existence d’une grossesse à risque de peur qu’il lui demande d’avorter et elle mourut d’une hémorragie. Almarik devint veuf et père dans la même heure.

21 Septembre 2015 : Almarik tente de se relever d’une profonde dépression où il a sombré dans un profond alcoolisme. Tentant de cacher son état d’ébriété le mieux possible, il s’occupa de son fils du mieux qu’il pouvait, soutenu par une personne qui devint rapidement sa meilleure amie et son soutien moral. Plus il travaillait à dessiner des immeubles qu’il détestait, plus il buvait. C’est un peu par hasard qu’il se découvrit une passion pour la confection de chocolat, après avoir décidé sur un coup de tête de cuisiner un peu n’importe quoi.

01 janvier 2016 : Ouverture de sa chocolaterie « Caprices Interdits » sous le thème d’un monde imaginaire et fantastique. Boutique munie d’immenses arbres en sucre aux pommes en chocolat aux multiples cœurs fondants, de décors mangeable en confiserie et de couleurs chatoyantes, on le traite de fou d’ainsi quitter un métier payant pour ouvrir quelque chose d’aussi enfantin et pourtant, Almarik trouve enfin le courage de cesser de boire pour commencer une vie plus sainte.

7 novembre 2019 : Rencontre entre Mao et Almarik. Ce qui aurait dû être des retrouvailles entre amis sonna un puissant changement dans le corps et le cœur de notre Scandinave préféré. Almarik ne connaissait pas Mao, c’était son neveu qu’il venait rencontrer dans ce Pub chaleureux et pourtant, dès les premières secondes, toute son attention fut tourné vers cet Irlandais tatoué et fascinant. Almarik qui s’était toujours considéré hétérosexuel devint obsédé par l’idée d’embrasser cet homme, de sentir ses mains contre sa peau et son souffle contre son cou. Même si les proches de Mao voyaient cette fascination d’un mauvais œil, Almarik décida d’écouter son cœur et de foncer. Il voulait découvrir ces nouvelles sensations et il voulait les découvrir avec Mao. Un regard lui avait suffi pour savoir qu’il le voulait. Un baiser lui avait confirmé que c’était lui, l’amour de sa vie. Eh oui, Almarik était aussi romantique et fleur bleue que les princes de films d’animations.

17 décembre 2019 : Un peu plus d’un mois après leur première rencontre, Almarik met Mao au défi : le rejoindre à Las Vegas pour se marier devant un Elvis. Une union originale, mal bel et bien officielle. Était-ce précipité? Évidemment. Est-ce qu’Almarik regretta ce choix? Pas du tout, parce qu’il aimait désespérément et totalement son époux. Il aurait simplement préféré qu’Aaron (Son fils) soit présent ainsi que leurs proches.

2020: Adoption du petit Marmaduke âgé de quelques mois seulement et retour du cancer d'Almarik.
Tout se mange dans cette pièce, même moi, mais ça, ce serai du cannibalisme, et c’est très mal vu par la société.
Joue avec moi Ft. Mao Tumblr_n0bvz7ZG551qdg533o1_250
  • Aucune association
Joue avec moi Ft. Mao VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Sugar Rain
Pronom : NC.
Messages : 9778
Faceclaim : Alexander Skarsgard
Crédits : .Casper
Inscription : 20/08/2019
Multicomptes : James, Almarik, Démeter
Nombre de mots par RP : 200 à 2000 mots
Fréquence de RP : Un peu tous les jours
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Joue avec moi Ft. Mao T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Dim 14 Mar - 14:16:00
Joue avec moi

Ce n’est pas que j’angoissais, seul dans cette immense maison où était mort plusieurs personnes, mais…en fait j’étais mort de trouille. Il y faisait froid, il y avait du vent, des craquements étranges et parfois on pouvait entendre chantonner au loin. J’étais mort de peur et Mao n’arrivait pas. Les larmes aux yeux, je faisais les cents pas en tentant de me convaincre que je n’avais pas peur tout en essayant de penser à autre chose tel que le changement de rideau, la lasagne végétalienne que j’avais trop fait cuir, cramée et que même Bahbah n’avait pas voulu manger ou tout simplement focusser sur mon téléphone qui n’avait plus de charge. Et si le monstre revenait avant l’arrivé de Mao, comment allais-je faire pour appeler à l’aide? Par chance, la voix douce et mélodieuse de mon époux résonna bientôt dans la maison…pour se présenter. Mais pourquoi faisait-il ça? On était marié, je savais comment il s’appelait! « Je n’ai pas oublié ton nom Mao! » Dis-je avec angoisse avant de comprendre qu’il parlait peut-être aux fantômes de la maison. Mon visage blêmit à cette pensée; des fantômes!?! MAIS POURQUOI J’AVAIS PENSÉ À ÇA, MOI !?


De plus en en plus tremblant, j’ai tenté de contrôler le tremblement furieux de mes mains. La maison ne pouvait pas être hanté par des licornes, nom d’une sucette!?! Les larmes aux yeux, je vois enfin le visage aimé de mon homme alors qu’il me salut. « Pourquoi tu as pris tout ce temps avant d’arriver? » Demandais-je d’une petite voix avant de l’embrasser avec passion pour me rassurer. Mao, il était chaud, sensuel et surtout présent. Ce n’était pas une illusion ou bien une hallucination. « Je suis mort de peur, complètement » Lui avouais-je (juste au cas où il ne l’avait pas encore remarqué) alors que nous nous installions ensemble sur un canapé. Sa main caressant la mien commença à calmer mon angoisse jusqu’à ce qu’il y ait un énorme fracas et une porte qui claqua T O U T E S E U L E. « AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHH! » Hurlais-je sans pouvoir m’en empêcher alors que mon pauvre irlandais tentait de me rassurer. « Les portes ne FERMENT PAS TOUTES SEULES pour le plaisir de se fermer! » Rajoutais-je avec angoisse en me cachant contre lui. Non. Je n’étais pas courageux et j’étais mort de trouille, vous l’avais-je dit?


@Mao B-C Sweeney-Keohane

Codage par Libella sur Graphiorum


Joue avec moi Ft. Mao Yyfoms6g
Joue avec moi Ft. Mao YPTgq3Ft_o

Is tú buille mo chroí...
Is leatsa mé, go dtí deireadh an ama, agus níos faide i gcéin.
Mao B-C Sweeney-Keohane
Mao B-C Sweeney-Keohane






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t15595-mao-b-c-sweeney-keohane-o-johnny-depp https://www.disjointedsocieties.com/t15707-mao-sweeney-keohane https://www.disjointedsocieties.com/t15709-mao-sweeney-keohane https://www.disjointedsocieties.com/t15710-mao-sweeney-keohane https://www.disjointedsocieties.com/t16233-ma-o-l-e-a-c-h-l-a-i-n-n-o-v-n-i-on-e-a-r-t-h
Surnom : Mao.
Âge : 54
Origines : Irlandais & Écossais.
Occupation : Tatoueur.
Lieu de résidence : Le Queens.
A New York depuis : L'année 2005.
Situation Amoureuse : Marié avec la 8 ème merveille du monde. Almarik et James dans son cœur à tout jamais.
Orientation sexuelle : Polyamoureux et pansexuel totalement assumé.
Trigger Warning : Exemples de TW : suicide / mort / viol / violence excessive / maladies mentales / pédophilie / racisme / homophobie / transphobie / cruauté animale / inceste / enlèvement / grossesse / fausse couche / avortement / Pornographie / RP hot cru / Addictions / automutilation / bodyshaming / discrimination / (trans-)misogynie / religiophobie / classisme...

∇▲∇▲∇▲мασℓєα¢нℓαιии ∇▲∇▲∇▲
─═☆☆═─
∇▲∇▲∇▲вαятнσℓσмєω-¢σиѕтαитιиє ∇▲∇▲∇▲
─═☆☆═─
∇▲∇▲∇▲ѕωєєиєу-кєσнαиє ѕαωуєя ∇▲∇▲∇▲


Joue avec moi Ft. Mao 438587049cdbeb713c7b5a03d5cef6f3 Joue avec moi Ft. Mao 438587049cdbeb713c7b5a03d5cef6f3 Joue avec moi Ft. Mao 438587049cdbeb713c7b5a03d5cef6f3

∇▲∇▲∇▲єи ¢є мσмєит ? ∇▲∇▲∇▲

Papio, le Papa de Mao a fait un AVC, il est donc partit en Irlande pour quelques jours avec son époux et leur deux garçons, afin d'aller prendre de ses nouvelles et s'assurer que tout va bien. Aussi, voilà quelques mois que le dossier d'adoption des deux petites jumelles est en cours, Mao et Almarik sont en plein travaux, pour préparer une jolie chambre et acheter tout ce qu'il faut pour que les deux petites poupées vivent comme des princesses dès leur arrivé.

∇▲∇▲∇▲ιℓ éтαιт υиє fσιѕ, єи ιяℓαи∂є... ∇▲∇▲∇▲

Mao, il est né en Irlande, dans une famille de naturistes, dans un campement de roulottes, en pleine nature, au milieux des champs. Il a grandit entouré d'une famille très nombreuse, son père est un druide chamanique, sa mère était une hippie qui se promenait avec un harem d'hommes. Enfant, il avait des problèmes d'adaptations à la société, c'est un angoissé, avec des tocs. Assez tardivement dans son enfance, il a été diagnostiqué autiste, il faisait énormément de crises d'angoisses, jusqu'à ce qu'il commence à fumer de l'herbe, ça le détendait. Encore aujourd'hui, il est presque sous ganja 24/24, de peur que son autisme et ses angoisses refassent surface. Il est extrêmement dépressif et suicidaire à la moindre contrariété, il a fait plusieurs tentatives dans sa vie, depuis son adolescence.

Il a a été un homme seul toute sa vie, faisant le tour du monde avec pour seule compagnie un chien, dans sa roulotte, en étant tatoueur itinérant. Pour ensuite s'installer à New York, il y a quelques années. Il a eu une vie sexuellement libérée, il a souvent participé à des orgies, ou autre clubs libertins ou échangistes, rien de sérieux dans les sentiments. Il est pansexuel et polyamoureux. Ce n'est que récemment, qu'il a rencontré l'amour avec Almarik, le chocolatier. Il se sont mariés et fonde petit a petit leur famille. En parallèle, il mène une relation sexuelle et amoureuse avec James, son meilleur ami et amour depuis 30 ans.

Mao est passionné de dessin, d'art, de tatouage, il est tatoueur. Il se passionne aussi pour les phénomènes inexpliqués, les fantômes, les ovnis etc. Il médite énormément, c'est un homme très zen. Il est végétarien.

∇▲∇▲∇▲ ♥ мσи ρєтιт ¢σєυя fαιт вσσм ♥ ∇▲∇▲∇▲

Almarik et James

∇▲∇▲∇▲υиє fαмιℓℓє σи єи α qυ'υиє ∇▲∇▲∇▲

Aaron, Duky, les jumelles, Eoghan, Blanche

∇▲∇▲∇▲ℓєѕ αмιѕ ¢'єѕт ℓα νιє ∇▲∇▲∇▲

BLABLA

∇▲∇▲∇▲т'єѕ ¢σммє ℓє н ∂є нαωαï ∇▲∇▲∇▲

Nothing Now


« Ceux qui ont pris tout le plat dans leur assiette, laissant les assiettes des autres vides et qui ayant tout, disent avec une bonne figure, une bonne conscience : "Nous, nous qui avons tout, on est pour la paix !". Je sais ce que je dois leur crier à ceux-là : les premiers violents, les provocateurs de toutes violences, c'est vous ! Et quand le soir, dans vos belles maisons, vous allez embrasser vos petits enfants, avec votre bonne conscience, au regard de Dieu, vous avez probablement plus de sang sur vos mains d'inconscients, que n'en aura jamais le désespéré qui a pris des armes, pour essayer de sortir de son désespoir. » Abbé Pierre.
« Croyez en vos rêves, ils se réaliseront peut-être. Croyez en vous et ils se réaliseront sûrement. »
Martin Luther King.
Joue avec moi Ft. Mao Tenor
  • United Heart
Joue avec moi Ft. Mao 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : Casper.
Pronom : Elle.
Messages : 17130
Faceclaim : Johnny f*ckinck seksy Depp.
Crédits : Avatar : .casper / Gif : JohnnyDepp_gif /
Inscription : 05/06/2019
Multicomptes : Mack, le connard.
Nombre de mots par RP : Je m'adapte.
Fréquence de RP : Plusieurs fois par semaine.
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Joue avec moi Ft. Mao T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Vice-Président de la LGBT+ ✧
(#) Dim 14 Mar - 15:41:37



Une fois à l'intérieur de la maison en ruine, Mao sent un frisson lui parcourir l'échine. Le lieu est chargé. Très chargé et lourd. Il le sent.

Il entend la voix de son époux, lui dire qu'il n'a pas oublié son prénom, ça lui arrache un petit sourire amusé, quand il le rejoint, pour finalement l'embrasser et susurrer, "Je sais mon bébé, c'est pour me présenter aux murs et esprits ancrés ici, que je me présente en entrant"

Logique pour lui, une habitude.

Une fois à ses côtés, il s'excuse de son petit retard de timing, il rassemblait toutes ses affaires, alors il lui explique, "Je voulais ne rien oublier pour cette nuit", qu'il précise. Il a même ramené de quoi manger et tenir jusqu'a demain matin.

La c l a q u e m e n t de la porte.
Le c r i de son époux.

Il le sert contre lui pour le rassurer, fort dans ses bras. "C'est rien bébé, juste une porte qui claque a cause d'un gros courant d'air", qu'il lui dit, sans le lâché, dans l'espoir de le détendre un tant soit peu.

L'irlandais ferme les yeux et berce délicatement son chocolatier, en lui caressant le dos, avec une douceur infinie, dans l'espoir de le relaxer un peu. "Rassure-toi bébé, il ne peut rien t'arriver...", qu'il murmure, doucement, alors qu'il sort son briquet de sa poche, pour rallumer les bougies qui se sont éteintes avec le vent qui s'est engouffrer dans la pièce délabrée, il y a quelques minutes.

Il attend un petit instant, que le silence revienne, enfin un peu. Si on fait abstraction des sifflements dans les volets, les grincements des planches du plafond, les murmures autour d'eux. Les yeux de Mao sont attirés vers le coin droite. Pourquoi ? Il ne distingue rien de physique pourtant.

Rien de rien.


C'est plus fort que lui, pourtant il ne voit rien, alors il prononce à tout hasard, en regardant le mur vide, "Bonjour...", alors qu'un cri effroyablement aigu et féminin venant d'une autre pièce lui glace le sang et lui hérisse les poils.



w/ @Almarik Sawyer-Keohane


Joue avec moi Ft. Mao Y6xb82zb Joue avec moi Ft. Mao Yxbuvheh
Joue avec moi Ft. Mao 1
Joue avec moi Ft. Mao YPTgq3Ft_o
_____________________________________

Maorik Forever <3:
 
Almarik Sawyer-Keohane
Almarik Sawyer-Keohane






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Barbie/ Girafe-boy
Âge : 44
Origines : Scandinave naturalisé en Amérique
Occupation : Propriétaire de Caprices Interdits (Chocolaterie)
Lieu de résidence : Cottage dans le Queens
A New York depuis : 39 ans
Situation Amoureuse : Marié à Mao Sweeney-Keohane
Orientation sexuelle : Pansexuel
Trigger Warning : Exemples de TW : suicide / mort / viol / violence excessive / maladies mentales / pédophilie / racisme / homophobie / transphobie / cruauté animale / inceste / enlèvement / grossesse / fausse couche / avortement / Pornographie / RP hot cru / Addictions / automutilation / bodyshaming / discrimination / (trans-)misogynie / religiophobie / classisme...

14 février 1977 à Trondheim : Naissance d’Almarik, fils unique d’un couple pas très fortuné de pêcheurs et d’ouvriers. Il nait légèrement malade et faible.

3 décembre 1982 : Découverte d’une souche très agressive de la leucémie chez le gamin et bien vite, les soins qui lui sont prodigués dans sa ville natale ne sont plus suffisant. Papa Sawyer perd également son boulot et commence à désespérer. Au bout d’une année à regarder le gamin dépérir et de constater qu’il n’y a pas de travail pour eux à Trondheim, le père de famille marche sur son orgueil et demande à son propre père de lui prêter l’argent suffisant pour déménager en Amérique, là où tous les rêves deviennent réalités.

19 mars 1984 : Almarik entre au New York-Presbyterial Hospital/Weill Cornell Medical Center et commence à y recevoir de lourds traitements de chimiothérapie destinés à éliminer la leucémie qui ronge de plus en plus vite sa petite vie. Il ignore tous des soucis financiers de ses parents et vit entièrement à l’hôpital sans jamais visiter le misérable petit appartement qui sert de logement à son père et sa mère. L’American dream’s n’est pas aussi bien qu’on le leur avait laissé miroiter.

13 Juillet 1984 : Almarik frôle la mort une première fois. Les traitements sont trop lourds pour son corps affaibli, mais pourtant, il trouve encore la force de se battre, chanter et sourire. C’est un petit combattant sans peur. À 19h38, on le réanime une première fois. Son cœur recommence à battre, plus fort qu’il n’a jamais tambouriné jusqu’à maintenant dans sa poitrine. Ironiquement, c’est approximativement une heure plus tard que le cœur de son père cessera de battre pour toujours, après avoir reçu une poutre d’acier dessus alors qu’il travaillait illégalement sur un chantier de construction.

21 janvier 1985 : Devenu veuve, la mère d’Almarik accumule les dettes et il devient évident que son misérable salaire de femme de chambre ne suffira pas à payer les soins médicaux onéreux de son unique fils. C’est environs au même moment, qu’elle remarque d’étrange marque sur le corps de son fils, surtout au bas de son corps. Elle tente d’en parler au gamin, mais ce dernier évite beaucoup trop le sujet à son goût. Elle décide d’en glisser un mot au médecin et ce dernier lui promet de payer tous les soins médicaux d’Almarik si elle tenait le secret…secret. Une question éthique et morale s’imposa alors à Eladora Sawyer : Valait-il mieux dénoncer le violeur de son fils et condamner son enfant à mourir du cancer ou fermer les yeux pour offrir à sa chaire une chance de vivre? Elle ferma les yeux. Pendant 8 longues années, malgré les supplications de son fils de le sortir de l’hôpital.

14 février 1993 : Peut enfin sortir de l’hôpital pour son seizième anniversaire, après avoir vaincue la leucémie trois fois. Le seul et unique acte de violence et de mécontentement qu’il a en seize ans, c’est là qu’il le donne, au médecin qui l’a violé pendant toutes ces années, avec le consentement silencieux de sa mère. Un coup de poing. Un unique coup de poing avant de quitter cet hôpital pour de bon.

16 juin 2001 : Bénéficiaire de nombreux prêt et bourse et nouvellement naturalisé Américain, Almarik Sawyer gradue finalement de son cours d’architecture, des idées pleins la tête, mais peu de clients prêt à payer pour ses immeubles loufoques et rigolo. Il tente de leur montrer l’avantage d’avoir des hôpitaux amusant pour rendre la vie plus facile aux enfants malades, mais il trouve peu d’oreilles attentives à ses explications.

16 Juillet 2010 : Mariage d’Almarik et Rebecca Mason, malgré l’interdiction de la famille de la belle. Ils étaient tous les deux de brillants architectes et s’aimaient d’un amour presque enfantin.

21 mai 2012 : Naissance de son fils et décès de sa femme qui était pourtant en bonne santé. En fait, Rebecca Mason (sa femme) lui a caché l’existence d’une grossesse à risque de peur qu’il lui demande d’avorter et elle mourut d’une hémorragie. Almarik devint veuf et père dans la même heure.

21 Septembre 2015 : Almarik tente de se relever d’une profonde dépression où il a sombré dans un profond alcoolisme. Tentant de cacher son état d’ébriété le mieux possible, il s’occupa de son fils du mieux qu’il pouvait, soutenu par une personne qui devint rapidement sa meilleure amie et son soutien moral. Plus il travaillait à dessiner des immeubles qu’il détestait, plus il buvait. C’est un peu par hasard qu’il se découvrit une passion pour la confection de chocolat, après avoir décidé sur un coup de tête de cuisiner un peu n’importe quoi.

01 janvier 2016 : Ouverture de sa chocolaterie « Caprices Interdits » sous le thème d’un monde imaginaire et fantastique. Boutique munie d’immenses arbres en sucre aux pommes en chocolat aux multiples cœurs fondants, de décors mangeable en confiserie et de couleurs chatoyantes, on le traite de fou d’ainsi quitter un métier payant pour ouvrir quelque chose d’aussi enfantin et pourtant, Almarik trouve enfin le courage de cesser de boire pour commencer une vie plus sainte.

7 novembre 2019 : Rencontre entre Mao et Almarik. Ce qui aurait dû être des retrouvailles entre amis sonna un puissant changement dans le corps et le cœur de notre Scandinave préféré. Almarik ne connaissait pas Mao, c’était son neveu qu’il venait rencontrer dans ce Pub chaleureux et pourtant, dès les premières secondes, toute son attention fut tourné vers cet Irlandais tatoué et fascinant. Almarik qui s’était toujours considéré hétérosexuel devint obsédé par l’idée d’embrasser cet homme, de sentir ses mains contre sa peau et son souffle contre son cou. Même si les proches de Mao voyaient cette fascination d’un mauvais œil, Almarik décida d’écouter son cœur et de foncer. Il voulait découvrir ces nouvelles sensations et il voulait les découvrir avec Mao. Un regard lui avait suffi pour savoir qu’il le voulait. Un baiser lui avait confirmé que c’était lui, l’amour de sa vie. Eh oui, Almarik était aussi romantique et fleur bleue que les princes de films d’animations.

17 décembre 2019 : Un peu plus d’un mois après leur première rencontre, Almarik met Mao au défi : le rejoindre à Las Vegas pour se marier devant un Elvis. Une union originale, mal bel et bien officielle. Était-ce précipité? Évidemment. Est-ce qu’Almarik regretta ce choix? Pas du tout, parce qu’il aimait désespérément et totalement son époux. Il aurait simplement préféré qu’Aaron (Son fils) soit présent ainsi que leurs proches.

2020: Adoption du petit Marmaduke âgé de quelques mois seulement et retour du cancer d'Almarik.
Tout se mange dans cette pièce, même moi, mais ça, ce serai du cannibalisme, et c’est très mal vu par la société.
Joue avec moi Ft. Mao Tumblr_n0bvz7ZG551qdg533o1_250
  • Aucune association
Joue avec moi Ft. Mao VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Sugar Rain
Pronom : NC.
Messages : 9778
Faceclaim : Alexander Skarsgard
Crédits : .Casper
Inscription : 20/08/2019
Multicomptes : James, Almarik, Démeter
Nombre de mots par RP : 200 à 2000 mots
Fréquence de RP : Un peu tous les jours
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Joue avec moi Ft. Mao T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Jeu 25 Mar - 2:31:09
Joue avec moi

Je n’ai pas peur…je n’ai pas peur…je n’ai pas pe…J’AI FOUTREMENT PEUR. Tremblant même à des endroits où je ne pensais pas possible de trembler, je tentais de relativisé en me disant que les fantômes sanguinaires et assoiffés de vie des mortels n’existaient pas, mais après un an de mariage avec Mao, je savais que je ne pouvais pas être aussi étroit d’esprit. Mon époux me parlait beaucoup trop souvent des esprits, des extra-terrestres et de légendes pour ne pas affecter mes propres croyances…et là, j’étais mort de peur. Surtout lorsqu’il arriva et m’indiqua qu’il se présentait aux esprits des murs. OH MON DIEU, J’AVAIS PAS FAIT ÇA MOI! Paniquant, je me suis levé d’un bond et j’ai presque hurlé : « Je m’appelle Almamamamamamama….Almamamamama…..Almarik! J’ai 45 ans et je….j’aime les moutons de poussière! ». Oui bon, la panique et l’angoisse me faisaient souvent dire des stupidités, ce n’était pas nouveau.


Tentant de retrouver mon calme en me concentrant sur son explication sur la raison de son retard, j’étais sur le point de lui demander quels objets il avait apporté quand une porte claqua et que mon propre hurlement me fit sursauter de peur. J’allais faire une crise cardiaque avant la fin de cette soirée, c’était plus qu’évident. « Un g..g…g..gros courant d’air…dans la maison? » Bafouillais-je en me blottissant contre lui avec intensité comme si je tentais d’entrer en lui, tentant de capturer sa chaleur pour me réchauffer un peu. Était-ce vrai ou me mentait-il pour me rassurer? Non…Mao ne me mentirait pas, n’est-ce pas? S’il y avait véritablement des fantômes dans cet endroit, ils devaient se moquer de ce grand viking en train de crever de trouille dans les bras du farfadet tatoué. Belle image, non?


Pourtant, ses caresses parvinrent doucement à me calmer, sa tendresse et son imperturbabilité soulageant mon angoisse. Les battements de mon cœur ralentirent et ma respiration redevint plus fluide. Les bougies éteintes sont rapidement ravivés grâce à la dextérité de Mao et déjà, la maison fait un peu moins peur. Assez pour que je trouve le courage de marcher un peu dans le salon. Ce n’est pas le petit bonjour presque timide qui me fait hurler de nouveau, mais le hurlement strident d’une femme qui souffre clairement. « AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH MAMAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN! » Hurlais-je à mon tour en m’effondrant au sol, mon faux courage de nouveau évaporé. « J’ai froid, je…j’ai froid…je veux partir…j’ai peur » Murmurais-je encore et encore, presque en transe alors que je me roule au sol, comme pour me creuser un tombeau.


@Mao B-C Sweeney-Keohane

Codage par Libella sur Graphiorum


Joue avec moi Ft. Mao Yyfoms6g
Joue avec moi Ft. Mao YPTgq3Ft_o

Is tú buille mo chroí...
Is leatsa mé, go dtí deireadh an ama, agus níos faide i gcéin.
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum