AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
Le Deal du moment : -23%
-23% sur Ratchet & Clank: Rift Apart (PS5)
Voir le deal
61.49 €
-15%
Le deal à ne pas rater :
SSD interne 2.5″ Crucial BX500 – 480Go
39.99 € 47.10 €
Voir le deal


Clark V. Lewis
Clark V. Lewis






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19649-clark-lewis-dane-dehaan?nid=7#1090749
Surnom : Doc, Clay, Vlad.
Âge : 34
Origines : Américaine, Coréenne & Russe
Occupation : Psychiatre, professeur de psychiatrie à Columbia & Profiler.
Lieu de résidence : Brooklyn.
A New York depuis : 7 ans.
Situation Amoureuse : Divorcé, célibataire.
Orientation sexuelle : Se laisse vivre.
Trigger Warning : \\Attention// sujets controversés abordés : meurtre - maladie mentale - maladie physique - dépression - idées noires - auto-sabotage - drame familiaux - homosexualité - sexe (rp hot). Si ces sujets vous touchent et que vous voulez tout de même écrire avec moi avec ce personnage, merci de me le préciser <3 !



Her name was Sofia... /Feat. Yuri 00b163c469584e9391f0a581747a74365bdfd46f
A propos de Clark

Né à Détroit, il est d'origine Américaine, Russe et Coréenne Il a vécu une grande partie de sa vie en Russie et y a fait médecine ◊ Il a rencontré sa femme au théâtre, elle était danseuse au Bolchoï ◊ Sa femme a assassiné leur bébé de six mois ◊ Il a quitté la Russie pour fuir ce drame ◊ Dépressif lui même depuis la mort de sa fille, il est cependant psychiatre, profileur et professeur de psychiatrie à Columbia ◊ Bourreau de travail, il ne vit que par lui, le reste de sa vie n'a aucun sens ◊ Il a un chat, Roy, qu'il a sauvé de la rue ◊ Il vit actuellement chez Yuri Tchekov, une connaissance d'enfance pendant que son appartement est en travaux.
“Les deux sciences les plus tristes : la psychiatrie et l'histoire ; l'une étudie les faiblesses de l'individu, l'autre les faiblesses de l'humanité.”
Her name was Sofia... /Feat. Yuri 0f3v
  • Aucune association
Her name was Sofia... /Feat. Yuri VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Mask
Pronom : NC
Messages : 512
Faceclaim : Lee Dong Wook
Crédits : Mask
Inscription : 16/11/2020
Multicomptes : Diego Parra & Betty Blue Williams
Nombre de mots par RP : min. 300, Max. +1500
Fréquence de RP : hebdo
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Her name was Sofia... /Feat. Yuri UNXkCDab_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Lun 1 Mar - 23:47:47
Her name was Sofia...
12 Mars 2021

Assis dans ce grand canapé en cuir qui lui faisait office de lit de fortune toutes les nuits, Clark était à la moitié de sa bouteille de scotch. Le 12 mars. Ils étaient le 12 mars. Cela faisait déjà huit ans. Pourquoi le temps continuait-il de passer à la fois si vite et d’être paradoxalement si lent ? Tu as déjà 34 ans Clark. Et pourtant t’as l’impression d’en avoir quatre-vingts. Tes souvenirs heureux semblent disparaître au fil du temps et tu sais que la plus belle période de ta vie est déjà révolue. Comment allait-il faire pour endurer une année supplémentaire ? Une année de plus, sur cette terre, alors qu’ elle n’était plus là ? La réponse, il ne l'avait pas. Il ne la désirait pas, préférant vivre comme il l'avait toujours fait. Laisser couler les jours jusqu'à ce que le liquide de sa vie ne finisse par s'épuiser, jusqu'à ce qu'il puisse rejoindre celle pour qui il aurait tout donner s'il en avait eu le pouvoir. Sofia. Sa chérie. Son amour. Soleil de ses jours et astre de ses nuits. Elle, dont le simple sourire suffisait autrefois à décharger de ses épaules les pensées les plus sombres. Elle lui avait été arrachée. Arrachée, oui et Clark avait laissé une partie de lui la suivre. Analogiquement, il dirait que c'était pour qu'elle ne soit pas seule dans cet au-delà où il ne pouvait pas la toucher, où il ne pouvait pas la voir ni même l’entendre. Cet endroit où il ne pouvait pas être son père.

Il était seul, ce soir-là, dans le grand appartement appartenant à Yuri Tchekov, acteur de son état, actuellement en tournage à l’autre bout de New York. Une nuit somme toute parfaite pour boire et se laisser submerger parles émotions qu’il réprimait au quotidien. Mais les larmes qui s’étaient pourtant faîtes si récurrentes les premières années étaient aux abonnés absentes, laissant le visage du psychiatre livide. La pièce plongeait dans le noir, Clark entendait le chien de son hôte couiner derrière le canapé. Roy, son chat, était également à l’autre bout de la pièce, le fixant d’un air méfiant. Soupirant, Clark ignora ces avertissements en buvant une nouvelle grosse gorgée de sa bouteille : les animaux étaient sensibles aux émotions humaines et notamment aux ravages de l’alcool sur ces dernières. Mais à part l’alcool, Clark, qu’est-ce qui pourrait bien te soulager ce soir ? Rien. Rien, ni ce soir, ni jamais.
(c) AMIANTE







Another Day
Yuri Tchekov
Yuri Tchekov






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t20168-yuri-petrovovitch-tchekov-o-finn-wittrock https://www.disjointedsocieties.com/t20210-yuri-tchekov#1114648 https://www.disjointedsocieties.com/t20208-yuri-tchekov#1114644 https://www.disjointedsocieties.com/t20209-yuri-tchekov#1114647 https://www.disjointedsocieties.com/t20236-yuri-tchekov#1116311
Surnom : Yuri déteste que l'on ne respecte pas son prénom, refusant tout diminutif ou toute américanisation. Mais cela n'empêche pas ses amis les plus provocateur de l'appeler Yuyu, Riri ou encore Ducky, moquerie comparant son élocution à celle de Donald Duck. Les médias parlent souvent de lui comme étant Le Russe.
Âge : 35
Origines : Russe, né en Russie, de parents russes. Sa généalogie est complexe, croisant de multiples origines, européennes comme outre Atlantique, des croisements qui ont, pour la plupart, eût lieu en temps de guerre.
Occupation : Yuri est acteur. Et quel acteur ! Un acteur de renom ! Il est LE méchant du cinéma, toujours là pour tabler sur les clichés infligés à la Russie. Il est LE vilain russe, celui qu'on s'imagine armé d'une kalashnikov, la clope au bec et une flasque de vodka en poche.
Lieu de résidence : Il s'est installé dans un loft industriel, niché en plein Manhattan
A New York depuis : Yuri est arrivé aux Etats Unis au courant de l'an 2010. Il a résidé 5 ans à Los Angeles avant de s'installer à New-York en 2015, motivé par une simple envie de changement.
Situation Amoureuse : Célibataire, volage
Orientation sexuelle : Le genre de ses partenaires n'a aucune importance pour lui, du moment qu'ils savent faire ce qu'il y a à faire
Trigger Warning : Il est possible que je parle de maladie (type cancer, sida), de racisme, d'homophobie et de transphobie. Certains RPs risqueront d'être violent, des violences aussi bien psychologiques que mentales. D'autres encores pourraient être HOOOOOOOOOOT.
En bref, je suis une joueuse qui aime les dramas et qui est prête à tout pour faire vivre l'enfer à ses créations. Oui, c'est du sadisme. Mais ce n'est pas pour autant que je ne m'adonne pas aux RPs fluff ! ;-)

Généralités & Banalités

Homme cisgenre || Acteur, il est LE méchant du cinéma. Il n'est casté que pour des rôles de méchant russe dans des film d'action, de bras droit dans des films mafieux et de meurtriers dans les thriller. Cette avalanche de cliché lui a permis de faire son trou et de profiter de sa célébrité et de son argent || A une grosse carence en tendresse qu'il cherche à combler avec les mots doux des autres. || Gaucher || Il déteste l'odeur du tabac. Un comble pour un acteur condamné à jouer des personnages accros à la nicotine. || Il passe beaucoup de temps sur NYC, essentiellement pour sortir des blagues nulles. || Il a un fort accent russe, il pense qu'il ne le perdra jamais. Son frère constate avec regret qu'il a déjà commencé à disparaitre. || Lorsqu'il ne veux pas répondre à une question ou désire aborder quelqu'un, il fait souvent semblant de ne pas comprendre langue. En réalité, il est quasiment bilingue. || Tatoué, il a une manchette au bras droit. Le bras gauche est entièrement couvert. Des ronces montent le long d'une de ses chevilles alors qu'un pin-up campe sur sa chute de rein. Ses tatouages sont dans un style American Old School. Il se les ait tous fait aux États-Unis, première dépense ostentatoire qu'il s'est permis. || Il ne conduit pas et n'a pas le permis D'abord amateur de marche à pied, il fait désormais appel à une entreprise de chauffeur privée. || Extrêmement dépensier, Yuri déteste voir son argent s'accumuler sur son compte. Il le dépense à outrance et en profite pour faire des dons à des oeuvres caritatives. || Il a horreur des enfants. Il dit qu'il n'a pas la patience de s'en occuper. Mais leur tendance à réclamer en permanence de l'affection et de l'attention l'énerve. Il refuse de se retrouver avec eux, ne voulant pas remettre en question son enfance
Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière. Il y a des choses que le temps ne ut cicatriser, des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous.
Her name was Sofia... /Feat. Yuri 2abaef45b89fb74865313c528659043f6d98d210
  • Aucune association
Her name was Sofia... /Feat. Yuri 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : Aurore
Pronom : Elle
Messages : 460
Faceclaim : Finn Wittrock
Crédits : Avatar par Visenya, icone par Alwaystuffs (Tumblr ×2)
Inscription : 11/12/2020
Multicomptes : Ash (VS Evil Dead) Miller & Adam "Le-Patricide-c'est-cool" Skywalker
Nombre de mots par RP : Je ne tiens pas de compte ... Mais j'appartiens déjà à un forum qui a un minimum de 300 mots par post.
Fréquence de RP : Je RP le plus souvent en semaine, le soir. J'essaie de répondre dès que je le peux.
Je suis plutôt : dark et chill.
Carbon Burst
Her name was Sofia... /Feat. Yuri 8z7wjfs4_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Jeu 4 Mar - 18:45:57
Her name was Sofia...
Cette nuit fut sûrement l'une des plus longues que le Russe eut à vivre. Ce tournage n'en finissait pas, rien ne convenait à Monsieur le réalisateur ! Dans un premier temps, l'homme se plaignit de l'éclairage, puis du jeu des acteurs qui étaient, selon lui, incapable de jouer un scénario aussi simple que le sien, et finalement, il s'acharna sur l'équipe qui fut en charge de la conception des accessoires, suite à un revolver défectueux dont la munition avait éclaté l'objectif d'une caméra. Le Russe prit bien la défense de cette pauvre scripte, bouc émissaire du cinéaste. Il détestait Yuri, que l'on s'en prenne à des innocents. Une confrontation éclata entre les deux hommes. Confrontation leva la main, prêt à l'abattre sur le visage de la star qui ne put que constater de l'état d'ébriété avancé de l'homme censé être des patrons. Confrontation qui se solda par le départ du Russe, forçant l'arrêt du tournage. Les nerfs à fleur de peau, Yuri se rua à l'extérieur et siffla un taxi. Il demanda au chauffeur si ce dernier ne connaissait pas un dîner ouvert à proximité de son lieu de résidence. L'homme lui parla alors de ce fast-food qui devait bien se trouver à une heure de marche du loft et l'y conduisit. Yuri était affamé, assoiffé et épuisé. Mais Yuri était également conscient que l'heure était tardive et supposait qu'il serait accueilli chez lui par les ronflements de son chien et trouverait sur son canapé le corps inerte d'un psychiatre endormi, et il était hors de question de le réveiller sous prétexte d'une fringale nocturne. Yuri avait beau avoir le sommeil lourd, il était conscient que cela n'était certainement pas le cas de son compatriote.

Le véhicule s'arrêta à ce fameux restaurant et repartit dès que son client l'eût payer. Le Russe prit une bonne demi-heure avant de se décider à passer commande, salivant sur l'intégralité des plats. Son choix s'arrêta sur un hamburger XL, une barquette de grandes frites, un bol de salade césar, un donut ainsi qu'une glace au coulis caramel, le tout accompagné d'une simple canette de bière. Avant de demander au caissier de doubler sa commande. Il s'excusa de la charge de travail et offrit un pourboire plus que conséquent aux employés qui semblaient tout aussi harassés que lui. L'homme quitta finalement le restaurant, le sac à papier contenant son dîner en main. Cela devait bien faire une bonne demi-heure qu'il marchait lorsqu'il fut surprit par une averse soudaine. L'acteur jura avant de presser le pas pour finalement se mettre à courir.

Les vêtements ainsi que les cheveux de l'européen étaient imbibés d'eaux, alors que le sac contenant son précieux dîner rendait son dernier souffle. Yuri se déchaussa et se débarrassa de son manteau avant de pousser la porte du loft. L'immense pièce à vivre était plongée dans le noir, sans surprise. Il déposait chaussures et manteau dans l'entrée et s'apprêtait à regagner leur chambre lorsqu'il fut surprit par le tintement d'un verre sur la table basse. L'acteur fronça les sourcils perplexe 《Clark ?》 appela t'il. 《Il est tard, que fais-tu encore debout ?》

Inquiet, le Russe prit la direction de la cuisine où il déposa son sac avant d'actionner l'interrupteur censé allumé les éclairages qui pendaient au dessus de l'îlot, éclairages les plus tamisés de l'appartement. Puis, il s'avança vers le canapé où se trouvait le grand brun. Sur la table basse gisait une bouteille d'alcool et ainsi qu'une vielle photo. Il y reconnu le psychiatre, plus souriant que jamais, et tenant dans ses bras un enfant. L'acteur s'asseya aux côtés de son ami, l'anxiété ayant finalement remplacé la colère.

《Tu as visiblement passé une très mauvaise journée … Tu veux en parler ? C'est une jolie photo … Est-ce elle qui te rend si triste ?》

(c) AMIANTE


Clark V. Lewis
Clark V. Lewis






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19649-clark-lewis-dane-dehaan?nid=7#1090749
Surnom : Doc, Clay, Vlad.
Âge : 34
Origines : Américaine, Coréenne & Russe
Occupation : Psychiatre, professeur de psychiatrie à Columbia & Profiler.
Lieu de résidence : Brooklyn.
A New York depuis : 7 ans.
Situation Amoureuse : Divorcé, célibataire.
Orientation sexuelle : Se laisse vivre.
Trigger Warning : \\Attention// sujets controversés abordés : meurtre - maladie mentale - maladie physique - dépression - idées noires - auto-sabotage - drame familiaux - homosexualité - sexe (rp hot). Si ces sujets vous touchent et que vous voulez tout de même écrire avec moi avec ce personnage, merci de me le préciser <3 !



Her name was Sofia... /Feat. Yuri 00b163c469584e9391f0a581747a74365bdfd46f
A propos de Clark

Né à Détroit, il est d'origine Américaine, Russe et Coréenne Il a vécu une grande partie de sa vie en Russie et y a fait médecine ◊ Il a rencontré sa femme au théâtre, elle était danseuse au Bolchoï ◊ Sa femme a assassiné leur bébé de six mois ◊ Il a quitté la Russie pour fuir ce drame ◊ Dépressif lui même depuis la mort de sa fille, il est cependant psychiatre, profileur et professeur de psychiatrie à Columbia ◊ Bourreau de travail, il ne vit que par lui, le reste de sa vie n'a aucun sens ◊ Il a un chat, Roy, qu'il a sauvé de la rue ◊ Il vit actuellement chez Yuri Tchekov, une connaissance d'enfance pendant que son appartement est en travaux.
“Les deux sciences les plus tristes : la psychiatrie et l'histoire ; l'une étudie les faiblesses de l'individu, l'autre les faiblesses de l'humanité.”
Her name was Sofia... /Feat. Yuri 0f3v
  • Aucune association
Her name was Sofia... /Feat. Yuri VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Mask
Pronom : NC
Messages : 512
Faceclaim : Lee Dong Wook
Crédits : Mask
Inscription : 16/11/2020
Multicomptes : Diego Parra & Betty Blue Williams
Nombre de mots par RP : min. 300, Max. +1500
Fréquence de RP : hebdo
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Her name was Sofia... /Feat. Yuri UNXkCDab_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Jeu 4 Mar - 21:57:44
Her name was Sofia...
Les yeux dans le vide, l’air livide, un corps dans lequel aucune âme ne réside. Voilà ce à quoi il ressemblait, à cet instant, la tête baissée vers ses sombres pensées. Pourquoi tu te donnes tout ce mal, Clark ? La vie n’a-t-elle pas déjà prouvée qu’elle n’avait plus rien à t’apporter ? Son regard se tourna vers la fenêtre à travers laquelle la lumière de la lune éclairait légèrement le salon. Ce serait facile, vraiment simple, tu ouvres la fenêtre et tu dis adieu à tout le reste. La vitesse de la chute a 80% de chances de te faire perdre connaissance avant que tu ne touches le sol. Statistique tentante, très tentante… Mais que ferait-il si Yuri rentrait le lendemain et qu’il ne le trouvait pas ? Un voisin le lui dirait, qu’il s’était jeté par la fenêtre. Dans quel état le laisserait-il, lui qui venait de perdre son père ? Soupirant, Clark but une nouvelle gorgée de bouteille : c’est exactement pour ça que tu ne dois t’attacher à personne Clark. Fermant les yeux, le psychiatre tenta de se concentrer sur des choses positives, sur des choses qui lui chasseraient ses idées noires de la tête. Mais la seule chose, revenant en boucle, fut le visage inerte de Sofia et le sourire malade de Lydia. Comment pourrait-il survivre à ce drame une année supplémentaire ? Comment pourrait-il accepter de continuer sa vie alors qu’il ne les retrouverait toutes les deux ? Toutes les deux, Clark ? Cesse de t’accrocher à celle qu’était Lydia avant tout cela. Elle devrait être morte dans ton esprit. Morte.

La porte d’entrée s’ouvrit alors en fracas et le médecin redressa la tête. Il fut un instant surpris d’entendre une voix. Yuri… Ne devait-il pas dormir à l’hôtel près du lieu du tournage, cette nuit ? Déposant sa bouteille en verre sur la table basse, le psychiatre grogna pour toute réponse à l’interrogation de son hôte. La lumière fut allumée et le grand brun cacha ses yeux charbonneux à l’aide de ses mains, se protégeant de l’éclat de ces fichues ampoules. A peine quelques secondes après, il sentit l’acteur s’assoir à ses côtés. La question qu’il lui posa resta un instant en suspens alors qu’il retirait ses mains de devant ses yeux, s’acclimatant à la lumière ambiante. Fixant de son regard charbonneux le russe, il fit son possible pour ne rien laisser transparaître. L’homme attendait une explication et il n’avait d’autres choix que de lui donner. Pourquoi ? Tu pourrais lui dire que ce ne sont pas ses affaires. Tu pourrais t’en aller. Tu pourrais ouvrir cette putain de fenêtre et te décider à sauter. Non . Parce que quelque chose brillait dans les yeux azurés de cet ex-ennemi. Quelque chose qui le touchait avec bien plus d’impact qu’il ne voudrait jamais l’admettre. Le poussant à vouloir le préserver du monde, le protéger des peines et des douleurs. Le poussant à vouloir lui raconter ce qu’il n’avait encore jamais dit à voix haute sur le sol Américain. « C’est juste ce jour qui est mauvais. Chaque année. » finit-il par répliquer, ne quittant pas les deux orbes myosotis qui semblaient sur le point de le percer à jour. A propos de quoi ? A propos de tout. Aux nouveaux mots de son hôte, Clark acquiesça sentant son cœur se serrer et une énorme boule se former au creux de sa gorge : « Oui, c’est la plus belle chose que je possède. » avoua-t-il en tendant la main vers la fameuse photographie. Il laissa son dos doucement tomber contre le dossier du canapé, levant l’image légèrement au-dessus de ses yeux humides : « Elle s’appelait Sofia. » A peine eut-il prononcé le prénom de sa fille que ses yeux devinrent humides et la boule dans sa gorge sembla l’étouffer : « Et elle me manque terriblement. » Un sanglot naquit à la fin de sa phrase, le forçant à plaquer ses deux mains contre le visage. Depuis quand tu n’as pas pleurer, Clark ? Des années.
(c) AMIANTE







Another Day
Yuri Tchekov
Yuri Tchekov






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t20168-yuri-petrovovitch-tchekov-o-finn-wittrock https://www.disjointedsocieties.com/t20210-yuri-tchekov#1114648 https://www.disjointedsocieties.com/t20208-yuri-tchekov#1114644 https://www.disjointedsocieties.com/t20209-yuri-tchekov#1114647 https://www.disjointedsocieties.com/t20236-yuri-tchekov#1116311
Surnom : Yuri déteste que l'on ne respecte pas son prénom, refusant tout diminutif ou toute américanisation. Mais cela n'empêche pas ses amis les plus provocateur de l'appeler Yuyu, Riri ou encore Ducky, moquerie comparant son élocution à celle de Donald Duck. Les médias parlent souvent de lui comme étant Le Russe.
Âge : 35
Origines : Russe, né en Russie, de parents russes. Sa généalogie est complexe, croisant de multiples origines, européennes comme outre Atlantique, des croisements qui ont, pour la plupart, eût lieu en temps de guerre.
Occupation : Yuri est acteur. Et quel acteur ! Un acteur de renom ! Il est LE méchant du cinéma, toujours là pour tabler sur les clichés infligés à la Russie. Il est LE vilain russe, celui qu'on s'imagine armé d'une kalashnikov, la clope au bec et une flasque de vodka en poche.
Lieu de résidence : Il s'est installé dans un loft industriel, niché en plein Manhattan
A New York depuis : Yuri est arrivé aux Etats Unis au courant de l'an 2010. Il a résidé 5 ans à Los Angeles avant de s'installer à New-York en 2015, motivé par une simple envie de changement.
Situation Amoureuse : Célibataire, volage
Orientation sexuelle : Le genre de ses partenaires n'a aucune importance pour lui, du moment qu'ils savent faire ce qu'il y a à faire
Trigger Warning : Il est possible que je parle de maladie (type cancer, sida), de racisme, d'homophobie et de transphobie. Certains RPs risqueront d'être violent, des violences aussi bien psychologiques que mentales. D'autres encores pourraient être HOOOOOOOOOOT.
En bref, je suis une joueuse qui aime les dramas et qui est prête à tout pour faire vivre l'enfer à ses créations. Oui, c'est du sadisme. Mais ce n'est pas pour autant que je ne m'adonne pas aux RPs fluff ! ;-)

Généralités & Banalités

Homme cisgenre || Acteur, il est LE méchant du cinéma. Il n'est casté que pour des rôles de méchant russe dans des film d'action, de bras droit dans des films mafieux et de meurtriers dans les thriller. Cette avalanche de cliché lui a permis de faire son trou et de profiter de sa célébrité et de son argent || A une grosse carence en tendresse qu'il cherche à combler avec les mots doux des autres. || Gaucher || Il déteste l'odeur du tabac. Un comble pour un acteur condamné à jouer des personnages accros à la nicotine. || Il passe beaucoup de temps sur NYC, essentiellement pour sortir des blagues nulles. || Il a un fort accent russe, il pense qu'il ne le perdra jamais. Son frère constate avec regret qu'il a déjà commencé à disparaitre. || Lorsqu'il ne veux pas répondre à une question ou désire aborder quelqu'un, il fait souvent semblant de ne pas comprendre langue. En réalité, il est quasiment bilingue. || Tatoué, il a une manchette au bras droit. Le bras gauche est entièrement couvert. Des ronces montent le long d'une de ses chevilles alors qu'un pin-up campe sur sa chute de rein. Ses tatouages sont dans un style American Old School. Il se les ait tous fait aux États-Unis, première dépense ostentatoire qu'il s'est permis. || Il ne conduit pas et n'a pas le permis D'abord amateur de marche à pied, il fait désormais appel à une entreprise de chauffeur privée. || Extrêmement dépensier, Yuri déteste voir son argent s'accumuler sur son compte. Il le dépense à outrance et en profite pour faire des dons à des oeuvres caritatives. || Il a horreur des enfants. Il dit qu'il n'a pas la patience de s'en occuper. Mais leur tendance à réclamer en permanence de l'affection et de l'attention l'énerve. Il refuse de se retrouver avec eux, ne voulant pas remettre en question son enfance
Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière. Il y a des choses que le temps ne ut cicatriser, des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous.
Her name was Sofia... /Feat. Yuri 2abaef45b89fb74865313c528659043f6d98d210
  • Aucune association
Her name was Sofia... /Feat. Yuri 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : Aurore
Pronom : Elle
Messages : 460
Faceclaim : Finn Wittrock
Crédits : Avatar par Visenya, icone par Alwaystuffs (Tumblr ×2)
Inscription : 11/12/2020
Multicomptes : Ash (VS Evil Dead) Miller & Adam "Le-Patricide-c'est-cool" Skywalker
Nombre de mots par RP : Je ne tiens pas de compte ... Mais j'appartiens déjà à un forum qui a un minimum de 300 mots par post.
Fréquence de RP : Je RP le plus souvent en semaine, le soir. J'essaie de répondre dès que je le peux.
Je suis plutôt : dark et chill.
Carbon Burst
Her name was Sofia... /Feat. Yuri 8z7wjfs4_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Sam 6 Mar - 20:20:13
Her name was Sofia...
Le cœur du Russe se serrait alors que la détresse du psychiatre envahissait la pièce. Ses yeux d'ordinaire si vides s'emplissait de larmes, sa voix était faible, troublée par la chagrin et Yuri le regardait, impuissant, révolté par cette nouvelle émotion qui s'était emparé du visage de Clark. Une nouveauté trop dérangeante aux yeux de l'acteur, lui qui s'était juré de le faire sourire … Une nouveauté que le psychiatre semblait vouloir cacher, préférant plaquer ses mains sur son visage meurtri. Une nouveauté qui brisait le cœur, bien trop tendre, du plus petit.

Yuri essaya de le soutenir du mieux qu'il pouvait, tentant maladroitement d'user de sa présence. Il attrapa les mains du plus grand et les éclata de son visage endolori. Il laissa ses pouces s'y balader, caressant ce derme plus blanc que neige alors que ses iris recherchèrent leurs semblables. Son visage s'approcha de l'autre, lentement, alors que ses mains se mirent à remonter le long des bras du psychiatre. Il attira l'autre corps à lui, emprisonnant le plus grand dans une étreinte toute aussi sincère de maladroite. Il n'avait jamais été très doué pour réconforter les gens, Yuri, étant trop peu habitué à ce que l'on traque face à lui.

《Je suis sincèrement désolé, Clark …》

La voix de l'acteur se fit défaillante, comme cela fut le cas de celle du psychiatre. Il ne pouvait qu'imaginer la douleur que son ami ressentait, il ne pouvait que frissonner en comprenant que cela devait cette douleur n'était pas nouvelle, que c'était ce boulet que son ami semblait traîner en permanence. Une des mains du Russe finit par gagner la chevelure de son compatriote, caressant certaines mèches, jouant avec d'autres, alors que son autre main s'évertuait à caresser ce dos qu'il touchait pour la deuxième fois.

《C'est un beau prénom Sofia …Que lui ai t-il arrivé ?》

L'on disait que parler d'un événement suffisait à en diminuer l'impact émotionnel, que c'était à cela que les psychiatres servaient. Mais qui faisait parler les psychiatres ? Qui permettait à ces âmes torturés de se défaire d'une partie de leur fardeau ? Yuri n'avait peut-être pas les épaules assez larges pour accueillir les misères de tout ces gens, mais elles l'étaient assez pour porter celles de ce corps qu'il semblait ne plus vouloir lâcher.

《Tu n'es plus seul Clark … Ça va aller … Je suis là ...》 lui murmurait-il dès que les larmes se firent trop menaçante, intensifiant également ses caresses, comme pour démontrer ses dires. 《Je ne t'abandonnerait pas ...》


(c) AMIANTE


Clark V. Lewis
Clark V. Lewis






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19649-clark-lewis-dane-dehaan?nid=7#1090749
Surnom : Doc, Clay, Vlad.
Âge : 34
Origines : Américaine, Coréenne & Russe
Occupation : Psychiatre, professeur de psychiatrie à Columbia & Profiler.
Lieu de résidence : Brooklyn.
A New York depuis : 7 ans.
Situation Amoureuse : Divorcé, célibataire.
Orientation sexuelle : Se laisse vivre.
Trigger Warning : \\Attention// sujets controversés abordés : meurtre - maladie mentale - maladie physique - dépression - idées noires - auto-sabotage - drame familiaux - homosexualité - sexe (rp hot). Si ces sujets vous touchent et que vous voulez tout de même écrire avec moi avec ce personnage, merci de me le préciser <3 !



Her name was Sofia... /Feat. Yuri 00b163c469584e9391f0a581747a74365bdfd46f
A propos de Clark

Né à Détroit, il est d'origine Américaine, Russe et Coréenne Il a vécu une grande partie de sa vie en Russie et y a fait médecine ◊ Il a rencontré sa femme au théâtre, elle était danseuse au Bolchoï ◊ Sa femme a assassiné leur bébé de six mois ◊ Il a quitté la Russie pour fuir ce drame ◊ Dépressif lui même depuis la mort de sa fille, il est cependant psychiatre, profileur et professeur de psychiatrie à Columbia ◊ Bourreau de travail, il ne vit que par lui, le reste de sa vie n'a aucun sens ◊ Il a un chat, Roy, qu'il a sauvé de la rue ◊ Il vit actuellement chez Yuri Tchekov, une connaissance d'enfance pendant que son appartement est en travaux.
“Les deux sciences les plus tristes : la psychiatrie et l'histoire ; l'une étudie les faiblesses de l'individu, l'autre les faiblesses de l'humanité.”
Her name was Sofia... /Feat. Yuri 0f3v
  • Aucune association
Her name was Sofia... /Feat. Yuri VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Mask
Pronom : NC
Messages : 512
Faceclaim : Lee Dong Wook
Crédits : Mask
Inscription : 16/11/2020
Multicomptes : Diego Parra & Betty Blue Williams
Nombre de mots par RP : min. 300, Max. +1500
Fréquence de RP : hebdo
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Her name was Sofia... /Feat. Yuri UNXkCDab_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Dim 7 Mar - 16:14:02
Her name was Sofia...
Les deux mains plaquées contre son visage, Clark sentait des picotements sur le bout de son nez et cette boule dans sa gorge qui semblait menacer de l’étouffer à tout instant. Des larmes vinrent perler aux coins de ses yeux et il laissa échapper un sanglot. Sofia… Son monde, son tout. Prononcer son prénom de te fait tellement de mal, Clark. Même après toutes ces années. Comment pourrais-tu envisager de continuer ainsi ? Comment pourrais-tu accepter de continuer de faire comme si de rien n’était ? Et pourtant, il n’avait pas le choix. Les choses étaient ainsi et rien ne ramènerait sa précieuse enfant de ce côté de la barrière. Rien, pas la peine, pas les pleurs, pas la douleur. Même ta mort Clark, elle n’y changerait rien. Sentant les mains du plus petit venir prendre les siennes, le forçant à dévoiler son visage tordu par la douleur. Plantant son regard dans l’infinie azurée que semblait être celui de l’acteur, il serra ses mains entre les siennes et les larmes commencèrent à chuter le long de sa mâchoire. Il ne pouvait pas détacher ses yeux des siens, Clark, alors même que tout en lui, lui hurlait de s’enfuir et de cacher cette douleur qu’il peinait à contenir. Sentant les doigts de son hôte remonter les longs de ses bras, il se retrouva attiré doucement à lui et se laissa calmement enlacé. Ses propres mains vinrent se nicher derrière le dos de Yuri alors qu’il calait sa tête dans son cou, se laissant doucement aller à ses émotions bien trop longtemps réprimées.

Les mots du russe ne vinrent qu’accentuer cette douleur, la rendant plus tangible, rendant ses sentiments d’autant plus difficiles à contrôler. Un sanglot, puis un autre et très vite, Clark s’agrippait désespérément à l’autre. Il ne remarqua pas immédiatement qu’une des mains de Yuri était venue se nicher dans ses cheveux mais soupira sous la caresse qui lui fut prodigué. A nouveau la voix de l’acteur s’éleva et Clark acquiesça : « Oui… Un beau prénom… » murmura-t-il avant de déglutir à la nouvelle question de l’autre. Il ne répondit pas immédiatement, poussant l’acteur à ajouter qu’il n’était plus seul, que tout irait bien, qu’il était là et qu’il ne l’abandonnerait pas. Des mots qu’il avait lui-même murmuré à l’oreille du russe alors qu’il venait de perdre son père. Sentant les caresses s’intensifier dans son dos, Clark poussa un long soupire, tentant de se contenir et se recula légèrement, juste assez pour planter ses prunelles dans celle de l’autre : « Je… Peux te raconter cette histoire mais… Je ne veux pas que tu me vois différemment après cela. » Mais as-tu vraiment la force de lui expliquer ? Clark ? Après tant d’années ? Il le faudra bien. Parce qu’il n’y avait rien de pire que de ne pas savoir, rien de pire que de rester sans réponse.

Peut-être aurait-il dû lâcher l’acteur pour lui raconter ces évènements, peut-être aurait dû instaurer une distance physique pour permettre à son hôte de ne pas prendre tout cela de plein fouet. Oui, peut-être qu’il aurait dû le faire, mais il en fut incapable, revenant se caler dans ses bras, replaçant sa tête entre son épaule et son cou. Et alors que le silence venait de s’installer depuis quelques longues secondes, retournant son estomac, il se lança : « Le 12 novembre 2012, ma femme et moi avons eut un bébé. La grossesse de Lydia a été difficile et… Elle n’a pas pu passer de temps avec notre fille à la suite de sa naissance puisqu’elle a été hospitalisée. » Il déglutit, serrant un peu plus Yuri contre lui : « Je suppose que c’est pour ça qu’elle n’a pas développé d’instinct maternelle envers Sofia. Quand elle est finalement revenue à la maison, notre fille avait déjà un mois et… Elle a commencé à me dire qu’elle la trouvait étrange. Alors… Je l’ai écouté et… On est allé consulter un spécialiste. Je pensais que ça rassurerait Lydia et qu’elle pourrait enfin passer du temps avec notre bébé mais le médecin nous a annoncé que notre fille était trisomique et … » un léger sanglot passa la barrière de ses lèvres : « Et… Lydia n’a pas supporté. Elle disait que c’était sa faute si Sofia était comme ça et…Elle n’a jamais réussi à l’aimer. » Inspirant profondément, il ajouta : « Peu avant les six mois de ma fille, j’ai décidé de quitter Moscou. Ma femme ne supportait plus les regards et ne sortait plus de la maison. » Son discours était décousu, complètement décousu : « Je n’étais pas suffisamment à la maison parce que j’étais encore à la fac. Peut-être que si j’avais été plus présent Lydia n’aurait pas… » Il s’interrompit, marquant une pause de quelques secondes : « Je suis rentré un soir de la fac et j’ai retrouvé ma fille… » Un sanglot, encore. « Ma…Fi… » Il n’arrivait pas à le dire. Ça ne sortait pas. Alors qu’il avait désespérément besoin que ça passe la barrière de ses lèvres : « Elle l’avait noyé. Dans… Dans la baignoire. » Clark poussa alors un long et déchirant gémissement, qui semblait provenir du plus profond de lui. Comme une douleur si profondément enfouie qu’elle semblait rouvrir toutes les plaies de son cœur en tentant de sortir. Et il n’ajouta plus rien, s’agrippant à Yuri comme s’il se raccrochait à la vie : peut-être était-ce réellement le cas ? Puisqu’il envisageait quelques minutes plus tôt de passer cette fenêtre pour rejoindre sa douce Sofia…
(c) AMIANTE




Another Day
Yuri Tchekov
Yuri Tchekov






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t20168-yuri-petrovovitch-tchekov-o-finn-wittrock https://www.disjointedsocieties.com/t20210-yuri-tchekov#1114648 https://www.disjointedsocieties.com/t20208-yuri-tchekov#1114644 https://www.disjointedsocieties.com/t20209-yuri-tchekov#1114647 https://www.disjointedsocieties.com/t20236-yuri-tchekov#1116311
Surnom : Yuri déteste que l'on ne respecte pas son prénom, refusant tout diminutif ou toute américanisation. Mais cela n'empêche pas ses amis les plus provocateur de l'appeler Yuyu, Riri ou encore Ducky, moquerie comparant son élocution à celle de Donald Duck. Les médias parlent souvent de lui comme étant Le Russe.
Âge : 35
Origines : Russe, né en Russie, de parents russes. Sa généalogie est complexe, croisant de multiples origines, européennes comme outre Atlantique, des croisements qui ont, pour la plupart, eût lieu en temps de guerre.
Occupation : Yuri est acteur. Et quel acteur ! Un acteur de renom ! Il est LE méchant du cinéma, toujours là pour tabler sur les clichés infligés à la Russie. Il est LE vilain russe, celui qu'on s'imagine armé d'une kalashnikov, la clope au bec et une flasque de vodka en poche.
Lieu de résidence : Il s'est installé dans un loft industriel, niché en plein Manhattan
A New York depuis : Yuri est arrivé aux Etats Unis au courant de l'an 2010. Il a résidé 5 ans à Los Angeles avant de s'installer à New-York en 2015, motivé par une simple envie de changement.
Situation Amoureuse : Célibataire, volage
Orientation sexuelle : Le genre de ses partenaires n'a aucune importance pour lui, du moment qu'ils savent faire ce qu'il y a à faire
Trigger Warning : Il est possible que je parle de maladie (type cancer, sida), de racisme, d'homophobie et de transphobie. Certains RPs risqueront d'être violent, des violences aussi bien psychologiques que mentales. D'autres encores pourraient être HOOOOOOOOOOT.
En bref, je suis une joueuse qui aime les dramas et qui est prête à tout pour faire vivre l'enfer à ses créations. Oui, c'est du sadisme. Mais ce n'est pas pour autant que je ne m'adonne pas aux RPs fluff ! ;-)

Généralités & Banalités

Homme cisgenre || Acteur, il est LE méchant du cinéma. Il n'est casté que pour des rôles de méchant russe dans des film d'action, de bras droit dans des films mafieux et de meurtriers dans les thriller. Cette avalanche de cliché lui a permis de faire son trou et de profiter de sa célébrité et de son argent || A une grosse carence en tendresse qu'il cherche à combler avec les mots doux des autres. || Gaucher || Il déteste l'odeur du tabac. Un comble pour un acteur condamné à jouer des personnages accros à la nicotine. || Il passe beaucoup de temps sur NYC, essentiellement pour sortir des blagues nulles. || Il a un fort accent russe, il pense qu'il ne le perdra jamais. Son frère constate avec regret qu'il a déjà commencé à disparaitre. || Lorsqu'il ne veux pas répondre à une question ou désire aborder quelqu'un, il fait souvent semblant de ne pas comprendre langue. En réalité, il est quasiment bilingue. || Tatoué, il a une manchette au bras droit. Le bras gauche est entièrement couvert. Des ronces montent le long d'une de ses chevilles alors qu'un pin-up campe sur sa chute de rein. Ses tatouages sont dans un style American Old School. Il se les ait tous fait aux États-Unis, première dépense ostentatoire qu'il s'est permis. || Il ne conduit pas et n'a pas le permis D'abord amateur de marche à pied, il fait désormais appel à une entreprise de chauffeur privée. || Extrêmement dépensier, Yuri déteste voir son argent s'accumuler sur son compte. Il le dépense à outrance et en profite pour faire des dons à des oeuvres caritatives. || Il a horreur des enfants. Il dit qu'il n'a pas la patience de s'en occuper. Mais leur tendance à réclamer en permanence de l'affection et de l'attention l'énerve. Il refuse de se retrouver avec eux, ne voulant pas remettre en question son enfance
Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière. Il y a des choses que le temps ne ut cicatriser, des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous.
Her name was Sofia... /Feat. Yuri 2abaef45b89fb74865313c528659043f6d98d210
  • Aucune association
Her name was Sofia... /Feat. Yuri 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : Aurore
Pronom : Elle
Messages : 460
Faceclaim : Finn Wittrock
Crédits : Avatar par Visenya, icone par Alwaystuffs (Tumblr ×2)
Inscription : 11/12/2020
Multicomptes : Ash (VS Evil Dead) Miller & Adam "Le-Patricide-c'est-cool" Skywalker
Nombre de mots par RP : Je ne tiens pas de compte ... Mais j'appartiens déjà à un forum qui a un minimum de 300 mots par post.
Fréquence de RP : Je RP le plus souvent en semaine, le soir. J'essaie de répondre dès que je le peux.
Je suis plutôt : dark et chill.
Carbon Burst
Her name was Sofia... /Feat. Yuri 8z7wjfs4_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Mer 10 Mar - 17:59:52
Her name was Sofia...
L'acteur avait été surpris par la réaction de son ami, ami ?, ne comprenant pas en quoi l'idée qu'il s'était faite de Clark pouvait changer. Il hésita un instant, cherchant dans le regard de l'autre une raison de refuser, mais il n'y vit que son chagrin et ne put que promettre et resserrer son emprise sur ce corps si grand, si frêle et pourtant si fort. Plus le psychiatre faisait part de son traumatisme, plus le cœur de Yuri se serrait, partageant la douleur de l'autre et plus son poul se fit filant, horrifié par ce récit qui lui semblait si surréaliste. L'étreinte se fit plus intense alors que le père endeuillé tentait d'exterioriser sa douleur. Il le garda tout contre lui, Yuri, caressant dos et cheveux.

《Ce n'est pas de ta faute Clark. Tu n'es pas coupable de ce qui s'est passé. Tu te fais du mal pour quelque chose que tu ne pouvais pas empêcher … Ce n'est pas de ta faute.》 Qu'il lui murmurait tout en l'éloignant quelque peu de lui, juste assez pour atteindre son visage, juste assez pour que leurs deux fronts entre en contact, juste assez pour se perdre dans ses yeux qui avait trop de mort pour leurs propres biens. 《Tu m'entends ? Rien n'est de ta faute. Il faut que tu retires ça de ta jolie petite tête. Tu as déjà trop souffert pour qu'une fausse culpabilité s'en mêle.》

Il le reprit rapidement contre lui, l'enlaçant et le berçant du mieux qu'il pouvait. Il se sentait si mal pour lui, il était si désolé du malheur qui avait étreint son cœur, il aurait tellement voulu pouvoir le préserver d'un tel traumatisme.

《C'est fini Clark … Ça va aller … Tu n'es plus tout seul.》 Qu'il reprit. 《La douleur finira par partir, je t'aiderais … Elle finit toujours par s'en aller avec du temps et un peu t'aide.》 Il se sent bête, Yuri, de parler du deuil à un psychiatre. Il était évident qu'il savait déjà tout ce qu'il y avait à savoir sur le sujet. 《Je ne sais pas quoi faire pour t'aider Clark … Mais je serais tout ce dont tu as besoin. Je te le jure.》 avoua t-il confus et pourtant soucieux du bien être de cet homme qu'il ne pouvait se résigner à lâcher. 《Dis moi quoi faire. Et "rien" n'est pas une réponse acceptable.》

(c) AMIANTE


Clark V. Lewis
Clark V. Lewis






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19649-clark-lewis-dane-dehaan?nid=7#1090749
Surnom : Doc, Clay, Vlad.
Âge : 34
Origines : Américaine, Coréenne & Russe
Occupation : Psychiatre, professeur de psychiatrie à Columbia & Profiler.
Lieu de résidence : Brooklyn.
A New York depuis : 7 ans.
Situation Amoureuse : Divorcé, célibataire.
Orientation sexuelle : Se laisse vivre.
Trigger Warning : \\Attention// sujets controversés abordés : meurtre - maladie mentale - maladie physique - dépression - idées noires - auto-sabotage - drame familiaux - homosexualité - sexe (rp hot). Si ces sujets vous touchent et que vous voulez tout de même écrire avec moi avec ce personnage, merci de me le préciser <3 !



Her name was Sofia... /Feat. Yuri 00b163c469584e9391f0a581747a74365bdfd46f
A propos de Clark

Né à Détroit, il est d'origine Américaine, Russe et Coréenne Il a vécu une grande partie de sa vie en Russie et y a fait médecine ◊ Il a rencontré sa femme au théâtre, elle était danseuse au Bolchoï ◊ Sa femme a assassiné leur bébé de six mois ◊ Il a quitté la Russie pour fuir ce drame ◊ Dépressif lui même depuis la mort de sa fille, il est cependant psychiatre, profileur et professeur de psychiatrie à Columbia ◊ Bourreau de travail, il ne vit que par lui, le reste de sa vie n'a aucun sens ◊ Il a un chat, Roy, qu'il a sauvé de la rue ◊ Il vit actuellement chez Yuri Tchekov, une connaissance d'enfance pendant que son appartement est en travaux.
“Les deux sciences les plus tristes : la psychiatrie et l'histoire ; l'une étudie les faiblesses de l'individu, l'autre les faiblesses de l'humanité.”
Her name was Sofia... /Feat. Yuri 0f3v
  • Aucune association
Her name was Sofia... /Feat. Yuri VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Mask
Pronom : NC
Messages : 512
Faceclaim : Lee Dong Wook
Crédits : Mask
Inscription : 16/11/2020
Multicomptes : Diego Parra & Betty Blue Williams
Nombre de mots par RP : min. 300, Max. +1500
Fréquence de RP : hebdo
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Her name was Sofia... /Feat. Yuri UNXkCDab_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Dim 14 Mar - 18:26:50
Her name was Sofia...

Le visage enfoui dans le cou de l’acteur, il lui semblait qu’elle tournait furieusement, sa tête. Était-ce cette culpabilité exacerbée qui allait lui faire tourner de l’œil ? Ou bien ce corps, bien trop proche de lui ? A moins que ce ne soit cette demi-bouteille de Whisky qu’il s’était enfilé seul. Probablement un peu de tout ça, oui… Peut-être, également, était-ce parce qu’il avait conté le récit de cette nuit dramatique à son ainé. Cette nuit où il avait perdu les deux personnes qu’il aimait le plus sur cette terre : sa femme et sa fille. Le psychiatre sentait les mains de l’acteur caresser son dos et ses cheveux, tentant de l’apaiser. Mais rien ne pourrait jamais apaiser cette douleur. Rien au monde. Jamais.

Mais peu à peu, ses sanglots s’atténuèrent pour laisser place à ce masque d’impassibilité qu’il affichait la majeure partie du temps. Ce masque, qu’il s’efforçait de maintenir en toute circonstance. Se redressant légèrement aux mots de Yuri, le grand brun plantant son regard charbonneux et répliqua d’une voix rauque, légèrement cassée : « Si, j’aurais pu faire interner Lydia quand elle a commencé à ne plus sortir et à se faire du mal. J’aurais pu confier Sofia à mes grands-parents le temps que ma femme se sente mieux. Ou… J’aurais pu être plus présent en arrêtant mes études et en me consacrant à ma famille. » Il déglutit quand le plus petit le reprit contre lui, le berçant légèrement. C’est fini ? Non. Ce n’est pas fini. Ce ne sera jamais fini. Parce que ce qui était arrivé ne pourrait être modifié. Sofia était morte et c’était ainsi. Quand Yuri ajouta que la douleur finirait par partir et qu’il l’y aiderait, Clark ferma furieusement les yeux. C’est faux. Jamais cette douleur ne disparaîtra de ton cœur. Tu en souffriras jusqu’au jour de ta mort.

Alors que le plus vieux le tenait toujours fermement, lui offrant son aide, lui affirmant qu’il serait celui dont il aurait besoin et lui demandant ce qu’il pouvait faire, Clark se recula complètement et instaura une distance de quelques centimètres entre eux, conservant toutefois sa main sur le bras du Russe. Cherchant son regard, il murmura : « Yuri… Tu sais pourquoi il n’existe pas de mot pour désigner un parent qui perd son enfant ? » Prenant quelques secondes de silence, il déglutit et poursuivit : « Parce que ça n’a pas de sens. Ce n’est pas dans l’ordre des choses et c’est une douleur qui n’est pas surmontable. » Descendant sa main le long de son avant-bras, il finit par couper le contact physique entre eux. Ses yeux étaient encore humides et son visage probablement boursoufflé. Reniflant, il prit la photo de sa fille entre ses longs doigts fins : « Je ne me remettrai jamais de la perte de Sofia. La seule chose que je peux faire et que je tente de faire au quotidien c’est d’apprendre à vivre avec cette douleur et cette perte. » Tournant ses yeux ébènes vers son hôte, il lui adressa un léger sourire triste : « Si tu veux m’aider alors… Laisse moi simplement te parler d’elle quand j’en ressens le besoin. »
(c) AMIANTE




Another Day
Yuri Tchekov
Yuri Tchekov






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t20168-yuri-petrovovitch-tchekov-o-finn-wittrock https://www.disjointedsocieties.com/t20210-yuri-tchekov#1114648 https://www.disjointedsocieties.com/t20208-yuri-tchekov#1114644 https://www.disjointedsocieties.com/t20209-yuri-tchekov#1114647 https://www.disjointedsocieties.com/t20236-yuri-tchekov#1116311
Surnom : Yuri déteste que l'on ne respecte pas son prénom, refusant tout diminutif ou toute américanisation. Mais cela n'empêche pas ses amis les plus provocateur de l'appeler Yuyu, Riri ou encore Ducky, moquerie comparant son élocution à celle de Donald Duck. Les médias parlent souvent de lui comme étant Le Russe.
Âge : 35
Origines : Russe, né en Russie, de parents russes. Sa généalogie est complexe, croisant de multiples origines, européennes comme outre Atlantique, des croisements qui ont, pour la plupart, eût lieu en temps de guerre.
Occupation : Yuri est acteur. Et quel acteur ! Un acteur de renom ! Il est LE méchant du cinéma, toujours là pour tabler sur les clichés infligés à la Russie. Il est LE vilain russe, celui qu'on s'imagine armé d'une kalashnikov, la clope au bec et une flasque de vodka en poche.
Lieu de résidence : Il s'est installé dans un loft industriel, niché en plein Manhattan
A New York depuis : Yuri est arrivé aux Etats Unis au courant de l'an 2010. Il a résidé 5 ans à Los Angeles avant de s'installer à New-York en 2015, motivé par une simple envie de changement.
Situation Amoureuse : Célibataire, volage
Orientation sexuelle : Le genre de ses partenaires n'a aucune importance pour lui, du moment qu'ils savent faire ce qu'il y a à faire
Trigger Warning : Il est possible que je parle de maladie (type cancer, sida), de racisme, d'homophobie et de transphobie. Certains RPs risqueront d'être violent, des violences aussi bien psychologiques que mentales. D'autres encores pourraient être HOOOOOOOOOOT.
En bref, je suis une joueuse qui aime les dramas et qui est prête à tout pour faire vivre l'enfer à ses créations. Oui, c'est du sadisme. Mais ce n'est pas pour autant que je ne m'adonne pas aux RPs fluff ! ;-)

Généralités & Banalités

Homme cisgenre || Acteur, il est LE méchant du cinéma. Il n'est casté que pour des rôles de méchant russe dans des film d'action, de bras droit dans des films mafieux et de meurtriers dans les thriller. Cette avalanche de cliché lui a permis de faire son trou et de profiter de sa célébrité et de son argent || A une grosse carence en tendresse qu'il cherche à combler avec les mots doux des autres. || Gaucher || Il déteste l'odeur du tabac. Un comble pour un acteur condamné à jouer des personnages accros à la nicotine. || Il passe beaucoup de temps sur NYC, essentiellement pour sortir des blagues nulles. || Il a un fort accent russe, il pense qu'il ne le perdra jamais. Son frère constate avec regret qu'il a déjà commencé à disparaitre. || Lorsqu'il ne veux pas répondre à une question ou désire aborder quelqu'un, il fait souvent semblant de ne pas comprendre langue. En réalité, il est quasiment bilingue. || Tatoué, il a une manchette au bras droit. Le bras gauche est entièrement couvert. Des ronces montent le long d'une de ses chevilles alors qu'un pin-up campe sur sa chute de rein. Ses tatouages sont dans un style American Old School. Il se les ait tous fait aux États-Unis, première dépense ostentatoire qu'il s'est permis. || Il ne conduit pas et n'a pas le permis D'abord amateur de marche à pied, il fait désormais appel à une entreprise de chauffeur privée. || Extrêmement dépensier, Yuri déteste voir son argent s'accumuler sur son compte. Il le dépense à outrance et en profite pour faire des dons à des oeuvres caritatives. || Il a horreur des enfants. Il dit qu'il n'a pas la patience de s'en occuper. Mais leur tendance à réclamer en permanence de l'affection et de l'attention l'énerve. Il refuse de se retrouver avec eux, ne voulant pas remettre en question son enfance
Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière. Il y a des choses que le temps ne ut cicatriser, des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous.
Her name was Sofia... /Feat. Yuri 2abaef45b89fb74865313c528659043f6d98d210
  • Aucune association
Her name was Sofia... /Feat. Yuri 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : Aurore
Pronom : Elle
Messages : 460
Faceclaim : Finn Wittrock
Crédits : Avatar par Visenya, icone par Alwaystuffs (Tumblr ×2)
Inscription : 11/12/2020
Multicomptes : Ash (VS Evil Dead) Miller & Adam "Le-Patricide-c'est-cool" Skywalker
Nombre de mots par RP : Je ne tiens pas de compte ... Mais j'appartiens déjà à un forum qui a un minimum de 300 mots par post.
Fréquence de RP : Je RP le plus souvent en semaine, le soir. J'essaie de répondre dès que je le peux.
Je suis plutôt : dark et chill.
Carbon Burst
Her name was Sofia... /Feat. Yuri 8z7wjfs4_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Ven 26 Mar - 15:30:50
Her name was Sofia...
L'acteur ne pouvait qu'assister à la détresse de son ami, ses efforts pour l'aider étaient vains, il en avait conscience et Clark également. Il le laissa se détacher de lui et ne put que répondre à ce sourire triste qu'il ne tarda pas à lui adresser. 《Tu me parler d'elle autant que tu le souhaites, même si l'un de nous est à l'autre bout de la ville, même lorsque tu auras retrouver ton appartement tu pourras m'appeler à toute heure.》 Il remit instinctivement en place l'une des mèches du psychiatre derrière son oreille. 《Je ne suis pas un expert mais je pense que tu as bu beaucoup trop d'alcool pour ton propre bien.》 Son sourire triste s'était mué en un sourire attendri, le genre de sourire qu'il tendait à leurs compagnons à poil lorsqu'ils jouaient les malheureux ou lorsqu'ils tentaient de cacher l'une de leur bêtise.

《J'ai ramené de la nourriture. Ça te fera du bien de te remplir un peu le ventre.》 Accompagnant le geste à la parole, l'acteur se leva et apporta la bouteille d'alcool dans la cuisine dont il revient avec le sac du fast food. Il en présenta le contenu au psychiatre avant de se rasseoir à ses côtés. Il se prit une glace qu'il entamait lorsque son regard se reposait sur la photo de la défunte. 《Elle n'avait pas l'air diminuée.》 qu'il lâcha sans réellement prendre le temps de méditer sur le choix de ses mots. Ce ne fut qu'une fois sorti qu'il prit conscience de leur ampleur. 《Je veux dire … Il y a des personnes trisomiques qui ont des gros handicaps mentaux et physiques mais, Sofia, elle avait l'air en bonne santé. Elle avait juste … des joues rouges.》 Une énième maladresse pour l'acteur qui ne faisait que les accumuler, mais cette fois-ci, il ne savait pas s' il devait s'excuser. Il le fit tardivement, ne sachant pas si sa maladresse allait vexer son ami. 《Désolé … Je crois que je ferais mieux de me taire parfois.》 Il se mordilla la lèvre, anxieux avant d'ajouter. 《Elle te ressemblait, je trouve.》

(c) AMIANTE


Clark V. Lewis
Clark V. Lewis






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19649-clark-lewis-dane-dehaan?nid=7#1090749
Surnom : Doc, Clay, Vlad.
Âge : 34
Origines : Américaine, Coréenne & Russe
Occupation : Psychiatre, professeur de psychiatrie à Columbia & Profiler.
Lieu de résidence : Brooklyn.
A New York depuis : 7 ans.
Situation Amoureuse : Divorcé, célibataire.
Orientation sexuelle : Se laisse vivre.
Trigger Warning : \\Attention// sujets controversés abordés : meurtre - maladie mentale - maladie physique - dépression - idées noires - auto-sabotage - drame familiaux - homosexualité - sexe (rp hot). Si ces sujets vous touchent et que vous voulez tout de même écrire avec moi avec ce personnage, merci de me le préciser <3 !



Her name was Sofia... /Feat. Yuri 00b163c469584e9391f0a581747a74365bdfd46f
A propos de Clark

Né à Détroit, il est d'origine Américaine, Russe et Coréenne Il a vécu une grande partie de sa vie en Russie et y a fait médecine ◊ Il a rencontré sa femme au théâtre, elle était danseuse au Bolchoï ◊ Sa femme a assassiné leur bébé de six mois ◊ Il a quitté la Russie pour fuir ce drame ◊ Dépressif lui même depuis la mort de sa fille, il est cependant psychiatre, profileur et professeur de psychiatrie à Columbia ◊ Bourreau de travail, il ne vit que par lui, le reste de sa vie n'a aucun sens ◊ Il a un chat, Roy, qu'il a sauvé de la rue ◊ Il vit actuellement chez Yuri Tchekov, une connaissance d'enfance pendant que son appartement est en travaux.
“Les deux sciences les plus tristes : la psychiatrie et l'histoire ; l'une étudie les faiblesses de l'individu, l'autre les faiblesses de l'humanité.”
Her name was Sofia... /Feat. Yuri 0f3v
  • Aucune association
Her name was Sofia... /Feat. Yuri VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Mask
Pronom : NC
Messages : 512
Faceclaim : Lee Dong Wook
Crédits : Mask
Inscription : 16/11/2020
Multicomptes : Diego Parra & Betty Blue Williams
Nombre de mots par RP : min. 300, Max. +1500
Fréquence de RP : hebdo
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Her name was Sofia... /Feat. Yuri UNXkCDab_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Dim 28 Mar - 21:28:00
Her name was Sofia...
La photographie de sa fille entre ses doigts, Clark hocha la tête lorsque son ainé lui offrit de lui parler d’elle quand il le souhaiterait. Absolument dès qu’il le souhaiterait. Clark ne serait cependant pas aussi absolu et n’en viendrait probablement jamais à l’appeler en pleine nuit comme l’autre le suggéré. : « C’est gentil de ta part, merci Yuri… » répliqua-il alors que l’autre venait remettre une mèche de ses cheveux derrière son oreille. Si ce geste était bien trop intime pour la relation qu’ils entretenaient, Clark ne s’en formalisa pas. La seule chose qui comptait à cet instant était Sofia et le souvenir qu’elle laissait derrière elle. L’autre homme lui fit alors remarquer qu’il avait beaucoup trop bu. Avisant alors un regard vers la bouteille de Whisky à demi terminée, il acquiesça : « C’est une sorte d’auto-sabotage, lorsque les gens boivent trop. Ils se font du mal physiquement et mentalement, se tuant un petit peu plus à chaque gorgée. » Clark était loin d’être sobre et ce genre de pensées qu’il entretenait habituellement intimement fusaient alors la barrière de ses lèvres. « C’est comme la cigarette, de l’auto-sabotage. Une façon de s’assurer que d’une manière ou d’une autre, on s’assure de pas rester trop longtemps ici-bas. » Il déglutit en voyant le léger sourire de Yuri et ajouta : « Ne te formalise pas de ce que je raconte, j’ai bu, je raconte n’importe quoi. »

L’acteur lui proposa alors de manger et Clark refusa cette idée, la rejetant de la main alors que l’autre lui tendait le sac de nourriture. « Je n’y toucherai pas, Yuri. Tu devrais manger ce que tu as apporté. » murmura-t-il avant de laisser son dos se caler contre le dossier du divan. Pendant que le plus âgé mangeait sa glace, il fit un commentaire en observant la photo du bambin. La phrase qu’il prononça tendit Clark quelques instants avant que l’autre ne se justifie, se rendant visiblement compte de sa maladresse : « Tu sais… La trisomie 21 n’est pas à proprement parlé une maladie mentale ou physique, c’est une maladie génétique. » Et il continuait, même très alcoolisé et au fond du gouffre, à étaler sa science. Mais Yuri ne méritait-il pas qu’on lui explique ? Si. Alors tu as le droit de lui expliquer, cesses de t’auto saboter Clark. « Elle se caractérise par un retard mental, un visage rond, un petit nez, des yeux bridés et des membres plus courts. Les trisomiques souffrent de troubles cognitifs qui ne sont pas encore détectables à l’âge qu’avait Sofia tout comme l’hypotonie afférente à cette maladie. » Il désigna son propre visage : « Si tu m’observe bien, j’ai les yeux bridés et au moindre effort, à cause de ma peau pâle, mes joues deviennent rouges. Ma femme a un petit nez. Et… La majorité des bébés ont le visage rond après tout… » Accordant un nouveau regard vers Yuri, caressant ses pupilles azurées de ses prunelles charbonneuses, il ajouta : « Sofia n’est pas très différente des autres bébés. Nous avons su pour sa trisomie parce que Lydia souffrait d’un syndrome post-partum et qu’elle cherchait des défauts à notre fille pour trouver une raison de la rejeter. » Il passa une main devant sa bouche, réprimant un sanglot : « Et elle l’a trouvé, sa raison... ».

Entendant l’autre s’excuser, il secoua la tête en déposant une main sur le genou de son hôte comme pour s’agripper à quelque chose de tangible alors que les larmes revenaient encombrer son regard. La dernière phrase de l’autre acheva la dernière barrière et ses larmes coulèrent le long de ses joues : « Oui… Mon père et ses gênes asiatiques étaient coriaces. » murmura-t-il avant de se lever du canapé et d’aller à la fenêtre, de l’ouvrir et de laisser l’air frais caresser son visage. Accordant finalement un regard à Yuri, il précisa en voyant son regard : « Je ne vais sauter, détends-toi, j’ai juste besoin de prendre l’air. » Sentant que l’autre ne semblait toutefois que peu rassuré, il ajouta : « Tu n’as qu’à venir me tenir compagnie, si tu as si peur que ça. » Puis il ferma les yeux, profitant des petites brises fraiches de la nuit sur son visage bien trop rouge et gonflé par le chagrin...
(c) AMIANTE




Another Day
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum