AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
Le Deal du moment : -50%
Bracelet connecté Xiaomi Mi Band 4C à ...
Voir le deal
14.99 €


Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mer 24 Fév - 23:28

milgram experienceMultiples players
1er mars 1961
Laboratoire CSK


« Merci de vous prêter à cette expérience. Comme nous vous l’avons expliqué à votre inscription, chaque candidat sera considéré au hasard comme enseignant ou étudiant. L’étudiant devra répondre aux questions de l’enseignant et s’il répond mal, il recevra une décharge électrique. Nous voulons savoir si la peur fait augmenter les performances académiques d’un humain » Dis-je de ma voix lente et sévère alors que je regardais la cinquantaine de candidat qui s’était présenté pour participer à l’expérimentation. On aurait pu entendre une mouche voler tant la tension était palpable. La perspective de recevoir une décharge électrique ou deux ne semblaient pas ravir les volontaires, mais ils étaient prêts à tout pour recevoir le mirobolant salaire de 4 dollars en plus des cinquante sous déjà reçu pour leur déplacement. Certains affichaient un affecte confiant, d’autres semblaient apeurés et tous espéraient sans doute secrètement être choisi pour le rôle d’enseignant plutôt qu’étudiant. Il fallait dire que le niveau d’éducation de la majorité présente était nul ou presque inexistant et que leur demander d’épeler leurs noms se révélaient être une activité extrêmement intellectuelle pour le moment. « Nous procéderons à l’expérience dans plusieurs pièces différentes, avec plusieurs d’entre vous. Les duos seront créés par le fruit du hasard » Annonçais-je alors que certains de mes assistants distribuaient des enveloppes à chacun des participants dans lequel il y avait un carton de couleur. Ceux qui ne savaient pas lire reconnaîtrait au moins la salle où ils devaient entrer.


L’expérience était un peu truquée en fait; seul l’enseignant n’était pas un de mes acteurs. La vraie expérience était en fait sur eux, même s’ils ne le savaient pas. Est-ce qu’on pouvait faire plier un esprit humain au point de lui faire faire n’importe quoi sous une autorité? « Messieurs, il me reste qu’à vous souhaiter une bonne journée » Dis-je de ma voix sévère avant de regagner ma propre salle, la jaune. En effet, je me réservais le petit plaisir d’être la figure d’autorité qui torturerait un de ces simples d’esprits. J’ai hâte de voir jusqu’à quel point je pouvais faire craquer le pauvre homme qui serait mon rat de laboratoire.



:copyright:️️ DABEILLE
Almarik Sawyer-Keohane
Almarik Sawyer-Keohane






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Barbie/ Girafe-boy
Âge : 44
Origines : Scandinave naturalisé en Amérique
Occupation : Propriétaire de Caprices Interdits (Chocolaterie)
Lieu de résidence : Cottage dans le Queens
A New York depuis : 39 ans
Situation Amoureuse : Marié à Mao Sweeney-Keohane
Orientation sexuelle : Pansexuel
Trigger Warning : Exemples de TW : suicide / mort / viol / violence excessive / maladies mentales / pédophilie / racisme / homophobie / transphobie / cruauté animale / inceste / enlèvement / grossesse / fausse couche / avortement / Pornographie / RP hot cru / Addictions / automutilation / bodyshaming / discrimination / (trans-)misogynie / religiophobie / classisme...

14 février 1977 à Trondheim : Naissance d’Almarik, fils unique d’un couple pas très fortuné de pêcheurs et d’ouvriers. Il nait légèrement malade et faible.

3 décembre 1982 : Découverte d’une souche très agressive de la leucémie chez le gamin et bien vite, les soins qui lui sont prodigués dans sa ville natale ne sont plus suffisant. Papa Sawyer perd également son boulot et commence à désespérer. Au bout d’une année à regarder le gamin dépérir et de constater qu’il n’y a pas de travail pour eux à Trondheim, le père de famille marche sur son orgueil et demande à son propre père de lui prêter l’argent suffisant pour déménager en Amérique, là où tous les rêves deviennent réalités.

19 mars 1984 : Almarik entre au New York-Presbyterial Hospital/Weill Cornell Medical Center et commence à y recevoir de lourds traitements de chimiothérapie destinés à éliminer la leucémie qui ronge de plus en plus vite sa petite vie. Il ignore tous des soucis financiers de ses parents et vit entièrement à l’hôpital sans jamais visiter le misérable petit appartement qui sert de logement à son père et sa mère. L’American dream’s n’est pas aussi bien qu’on le leur avait laissé miroiter.

13 Juillet 1984 : Almarik frôle la mort une première fois. Les traitements sont trop lourds pour son corps affaibli, mais pourtant, il trouve encore la force de se battre, chanter et sourire. C’est un petit combattant sans peur. À 19h38, on le réanime une première fois. Son cœur recommence à battre, plus fort qu’il n’a jamais tambouriné jusqu’à maintenant dans sa poitrine. Ironiquement, c’est approximativement une heure plus tard que le cœur de son père cessera de battre pour toujours, après avoir reçu une poutre d’acier dessus alors qu’il travaillait illégalement sur un chantier de construction.

21 janvier 1985 : Devenu veuve, la mère d’Almarik accumule les dettes et il devient évident que son misérable salaire de femme de chambre ne suffira pas à payer les soins médicaux onéreux de son unique fils. C’est environs au même moment, qu’elle remarque d’étrange marque sur le corps de son fils, surtout au bas de son corps. Elle tente d’en parler au gamin, mais ce dernier évite beaucoup trop le sujet à son goût. Elle décide d’en glisser un mot au médecin et ce dernier lui promet de payer tous les soins médicaux d’Almarik si elle tenait le secret…secret. Une question éthique et morale s’imposa alors à Eladora Sawyer : Valait-il mieux dénoncer le violeur de son fils et condamner son enfant à mourir du cancer ou fermer les yeux pour offrir à sa chaire une chance de vivre? Elle ferma les yeux. Pendant 8 longues années, malgré les supplications de son fils de le sortir de l’hôpital.

14 février 1993 : Peut enfin sortir de l’hôpital pour son seizième anniversaire, après avoir vaincue la leucémie trois fois. Le seul et unique acte de violence et de mécontentement qu’il a en seize ans, c’est là qu’il le donne, au médecin qui l’a violé pendant toutes ces années, avec le consentement silencieux de sa mère. Un coup de poing. Un unique coup de poing avant de quitter cet hôpital pour de bon.

16 juin 2001 : Bénéficiaire de nombreux prêt et bourse et nouvellement naturalisé Américain, Almarik Sawyer gradue finalement de son cours d’architecture, des idées pleins la tête, mais peu de clients prêt à payer pour ses immeubles loufoques et rigolo. Il tente de leur montrer l’avantage d’avoir des hôpitaux amusant pour rendre la vie plus facile aux enfants malades, mais il trouve peu d’oreilles attentives à ses explications.

16 Juillet 2010 : Mariage d’Almarik et Rebecca Mason, malgré l’interdiction de la famille de la belle. Ils étaient tous les deux de brillants architectes et s’aimaient d’un amour presque enfantin.

21 mai 2012 : Naissance de son fils et décès de sa femme qui était pourtant en bonne santé. En fait, Rebecca Mason (sa femme) lui a caché l’existence d’une grossesse à risque de peur qu’il lui demande d’avorter et elle mourut d’une hémorragie. Almarik devint veuf et père dans la même heure.

21 Septembre 2015 : Almarik tente de se relever d’une profonde dépression où il a sombré dans un profond alcoolisme. Tentant de cacher son état d’ébriété le mieux possible, il s’occupa de son fils du mieux qu’il pouvait, soutenu par une personne qui devint rapidement sa meilleure amie et son soutien moral. Plus il travaillait à dessiner des immeubles qu’il détestait, plus il buvait. C’est un peu par hasard qu’il se découvrit une passion pour la confection de chocolat, après avoir décidé sur un coup de tête de cuisiner un peu n’importe quoi.

01 janvier 2016 : Ouverture de sa chocolaterie « Caprices Interdits » sous le thème d’un monde imaginaire et fantastique. Boutique munie d’immenses arbres en sucre aux pommes en chocolat aux multiples cœurs fondants, de décors mangeable en confiserie et de couleurs chatoyantes, on le traite de fou d’ainsi quitter un métier payant pour ouvrir quelque chose d’aussi enfantin et pourtant, Almarik trouve enfin le courage de cesser de boire pour commencer une vie plus sainte.

7 novembre 2019 : Rencontre entre Mao et Almarik. Ce qui aurait dû être des retrouvailles entre amis sonna un puissant changement dans le corps et le cœur de notre Scandinave préféré. Almarik ne connaissait pas Mao, c’était son neveu qu’il venait rencontrer dans ce Pub chaleureux et pourtant, dès les premières secondes, toute son attention fut tourné vers cet Irlandais tatoué et fascinant. Almarik qui s’était toujours considéré hétérosexuel devint obsédé par l’idée d’embrasser cet homme, de sentir ses mains contre sa peau et son souffle contre son cou. Même si les proches de Mao voyaient cette fascination d’un mauvais œil, Almarik décida d’écouter son cœur et de foncer. Il voulait découvrir ces nouvelles sensations et il voulait les découvrir avec Mao. Un regard lui avait suffi pour savoir qu’il le voulait. Un baiser lui avait confirmé que c’était lui, l’amour de sa vie. Eh oui, Almarik était aussi romantique et fleur bleue que les princes de films d’animations.

17 décembre 2019 : Un peu plus d’un mois après leur première rencontre, Almarik met Mao au défi : le rejoindre à Las Vegas pour se marier devant un Elvis. Une union originale, mal bel et bien officielle. Était-ce précipité? Évidemment. Est-ce qu’Almarik regretta ce choix? Pas du tout, parce qu’il aimait désespérément et totalement son époux. Il aurait simplement préféré qu’Aaron (Son fils) soit présent ainsi que leurs proches.

2020: Adoption du petit Marmaduke âgé de quelques mois seulement et retour du cancer d'Almarik.
Tout se mange dans cette pièce, même moi, mais ça, ce serai du cannibalisme, et c’est très mal vu par la société.
1961 - milgram experience Tumblr_n0bvz7ZG551qdg533o1_250
  • Aucune association
1961 - milgram experience VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Sugar Rain
Pronom : NC.
Messages : 9778
Faceclaim : Alexander Skarsgard
Crédits : .Casper
Inscription : 20/08/2019
Multicomptes : James, Almarik, Démeter
Nombre de mots par RP : 200 à 2000 mots
Fréquence de RP : Un peu tous les jours
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
1961 - milgram experience T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Jeu 25 Fév - 2:40

milgram experienceMultiples players
1er mars 1961
Laboratoire CSK



J’écoutais la voix du responsable des recherches tout en trifouillant ma casquette de laine. C’était ma mère qui m’avait convaincu de m’inscrire à la recherche en disant que nous avions besoin d’argent pour éponger nos dettes et qu’il en resterait même un peu pour nous préparer un bon repas avec de la viande. De la vraie et pas juste quelques morceaux pâles de lard trop cuit. À cette pensée, mon ventre grogna si fort que mes voisins me regardèrent avec dédain. En même temps, j’étais assis entre deux fils de riches qui n’avait certainement jamais connu la faim. Au final, c’était vraiment la perspective d’un bon ragoût qui m’avait convaincu de participer. Une expérience subventionnée par le gouvernement ne pouvait pas être dangereuse, si? Le discours de cet homme, Monsieur Sweeney-Keohane me glaçait le sang. Des chocs électriques si on se trompait? C’était légal? Mon enveloppe atterrit dans mes mains alors que je commençais à sérieusement à regretter ma présence ici. Était-il trop tard pour renoncer? « Jaune » Murmurais-je en sortant mon carton jaune citron de mon enveloppe. Jaune, c’était la couleur des jonquilles, du soleil et des canaris, ça ne pouvait pas être un mauvais signe!


M’avançant vers les salles d’expérimentation, j’ai croisé un homme un peu plus vieux que moi et pleins de tatouage également entrer dans cette même pièce. Merde. Il me faisait peur. Lui, à tous les coups c’était un mauvais garçon…vous savez, ces hommes à la mauvaise réputation qui vole, triche, trafic et tue? Cet homme semblait en être la quintessence. Il me faisait peur. Monsieur Sweeney-Keohane nous tendis un sac et nous dûmes piger un rôle. « Pitié, pas l’étudiant…pas l’étudiant » Répétais-je dans un murmure en fermant les yeux, incapable de les ouvrir pour lire mon rôle sur le papier. De toute façon, je n’avais pas été à l’école suffisamment longtemps pour savoir réellement lire. « Oh je vois, très bien » Dis-je en tentant d’opter pour une attitude assurée et confiante, me disant que l’un ou l’autre homme de la pièce allait annoncer mon rôle ou celui de l’autre à voix haute. Merde…dans quoi m’étais-je encore fourré moi!

:copyright:️️ DABEILLE


1961 - milgram experience Yyfoms6g
1961 - milgram experience YPTgq3Ft_o

Is tú buille mo chroí...
Is leatsa mé, go dtí deireadh an ama, agus níos faide i gcéin.
James Lester Sweeney
James Lester Sweeney






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Lester, Doc, Papy
Âge : 55
Origines : Anglais et suédois
Occupation : Médecin-légiste, propriétaire de la clinique MédiSter
Lieu de résidence : Immense maison dans le Queens, perdu dans la forêt et isolée de tous
A New York depuis : 34 ans
Situation Amoureuse : Marié à Eoghan Sweeney et Mao Sweeney-Keohane
Orientation sexuelle : Homosexuel
Trigger Warning : suicide / mort / viol / violence excessive / maladies mentales / racisme / homophobie / transphobie / cruauté animale / inceste / enlèvement / Pornographie / RP hot cru / Addictions / automutilation / discrimination /religiophobie / Cannibalisme/ psychose violente / torture/ médicalement très réaliste

1961 - milgram experience 98ffaa1eae1ee5df2ce6e61ab1563a9d
“Il suffit d’un seul mauvais jour pour que l’homme le plus sain d’esprit sombre dans la folie. La folie est la distance qui sépare le monde de l’endroit où je vis. J’ai juste passé une mauvaise journée.”
1961 - milgram experience Tumblr_inline_mstnnoRMla1qz4rgp
  • Aucune association
1961 - milgram experience 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : Sugar Rain
Pronom : NC.
Messages : 12484
Faceclaim : Mads Mikkelsen
Crédits : Babine
Inscription : 06/09/2019
Multicomptes : Almarik
Nombre de mots par RP : entre 200 et 2000
Fréquence de RP : Ça dépend de l'inspiration, mais un peu tous les jours
Je suis plutôt : dark
Keep Talking
1961 - milgram experience 3tPdme55_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Jeu 25 Fév - 3:25

milgram experienceMultiples players
1er mars 1961
Laboratoire CSK


Non, mais sérieusement, une chance que ça payait bien ce job parce que jouer les putains de rat de laboratoire, très peu pour moi. C’était ça ou retourner à la taule et bien que j’adorais le goût de leur pain de viande, ça ne me tentait réellement pas de perdre encore dix ans de ma vie là-bas. Sweeney-Kehoane avait racheté ma peine au juge qui était ÉTRANGEMENT son meilleur ami. Je n’avais pas le choix de subir toutes les putains machinations de ce taré et encore une voix, j’allais devoir feindre qu’on m’électrisait. C’était que la troisième fois que je servais de comédien pour ce genre de connerie, je commençais à en avoir doucement marre. Comme toujours, mon observateur était le grand manitou en chef et mon partenaire, le mec le plus niais de la pièce. Clotworthy Sweeney-Keohane adorait torturer les plus faibles d’esprits du groupe. « Putain, il semblerait que j’sois le pain qui va griller » Maugréais-je en feignant une certaine résilience écœurée alors que la seule personne à ne pas savoir d’avance quel serait son rôle était cette espèce de girafe blême et anorexique. « Au cas où t’aurais pas compris mec, c’est toi l’prof » Rajoutais-je en parlant lentement, plantant mon regard dans celui de ce mec perdu qui semblait aussi intelligent qu’une moule.


Saluant Keohane d’un signe de tête, j’ai été m’installer dans la pièce adjacente et un mec connecta pleins de capteur sur ma tête, mes bras, mon torse nu et mes mains. Je ne pouvais pas voir la figure d’autorité ni l’enseignant puisque la vitre était teintée pour qu’eux puissent me voir, mais pas moi, j’ai inspiré en tentant de sembler nerveux. Il ne fallait pas qu’Asperge-Man soupçonne quoi que ce soit. Une voix étrangement robotique sortie de nulle part dans la pièce, mais déjà, on pouvait sentir l’angoisse dans sa voix. « Épelle le mot Encyclopédie » Entendis-je une voix hésitante me dire. Inspirant lentement en fermant mes yeux pour me concentrer, je savais que je devais faire une faute alors que j’étais assez instruit pour savoir comment écrire ce mot, contrairement au mec qui répétait ce que Sweeney lui disait. « A-n-s-s-i-k-l-a-u-p-p-é-d-y » Dis-je lentement en tentant de paraitre le plus sûr possible. Bien sûr, je savais que c’était complètement faux, mais c’était le jeu.


« PUTAIN! » Criais-je lorsqu’un véritable choc vint m’électrisé légèrement. Ça ce n’était pas prévu!




:copyright:️️ DABEILLE




1961 - milgram experience Sig10

Méfiez-vous de ce que vous croyez voir...
Dr. James Lester by lizzou.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 25 Fév - 16:06

milgram experienceMultiples players
1er mars 1961
Laboratoire CSK


L’expérimentation était légèrement différente aujourd’hui puisque l’acteur recevrait vraiment des décharges électriques dans la moitié des laboratoires. Pourquoi? Simplement pour voir si le réalisme faisait plus souvent hésiter. De toute façon, les seuls sujets qui subirait l’électrisation étaient les taulards que j’avais acheté dans ce but; je n’étais pas cruel au point de vouloir torturer des gens innocents. De toute façon, ces meurtriers ne méritaient rien de mieux vraiment, pourquoi ne pas les utiliser à leur plein potentiel? Le gamin près de moi semblait complètement perdu. De toute évidence, simplet ne savait aucunement lire, je devrai donc lui murmurer les mots qu’il ferait semblant de lire, comme si personne ne remarquait son analphabétisme. « Détendez-vous, monsieur Sawyer. Vous ne craignez rien » Tentais-je de le convaincre, malgré ma voix glaciale et peu rassurante. Je n’étais pas doué pour rassurer les gens, ce n’était pas dans mon code génétique. J’aimais ce qui était tangible, pas ce qui était simplement de la nature profonde et humaine.


« On va commencer par le premier mot, Encyclopédie » Dis-je froidement en pointant le mot sur le premier morceau de carton. L’entendre balbutier une pitoyable excuse pour expliquer ce qu’il décrivait comme une inattention lunatique me fit sourire. Combien de fois avais-je entendu cette excuse pitoyable? Des milliers. Ce n’était pas pour rien que nous n’inscrivions pas dans la demande de volontaire le besoin de savoir lire; c’était une autre expérience derrière. Souvent, le petit peuple était informé des nouvelles par leur voisin plus instruit, c’était sans doute comme ça que cet ignare c’était retrouvé ici. « Envoyez un choc, il a fait tellement d’erreur qu’il en mériterait trois un à la suite de l’autre » Ordonnais-je alors que je le voyais hésiter à savoir si c’était une bonne ou une mauvaise réponse. Il appuya si vite sur le bouton qu’il confirma ma première théorie; la honte était un puissant moteur de contrôle. Il sursauta lorsque ce bon à rien de taulard sursauta. Un sourire mauvais se dessina sur mon visage. Le petit Lestiti venait de comprendre que l’expérience d’aujourd’hui serait différente, si je me fiais à son expression faciale. « Voyons voir si ce petit coup de jus aura mis son cerveau en mode performance » Dis-je en tendant un second carton où le mot Parallèle y était écrit.




:copyright:️️ DABEILLE
Almarik Sawyer-Keohane
Almarik Sawyer-Keohane






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Barbie/ Girafe-boy
Âge : 44
Origines : Scandinave naturalisé en Amérique
Occupation : Propriétaire de Caprices Interdits (Chocolaterie)
Lieu de résidence : Cottage dans le Queens
A New York depuis : 39 ans
Situation Amoureuse : Marié à Mao Sweeney-Keohane
Orientation sexuelle : Pansexuel
Trigger Warning : Exemples de TW : suicide / mort / viol / violence excessive / maladies mentales / pédophilie / racisme / homophobie / transphobie / cruauté animale / inceste / enlèvement / grossesse / fausse couche / avortement / Pornographie / RP hot cru / Addictions / automutilation / bodyshaming / discrimination / (trans-)misogynie / religiophobie / classisme...

14 février 1977 à Trondheim : Naissance d’Almarik, fils unique d’un couple pas très fortuné de pêcheurs et d’ouvriers. Il nait légèrement malade et faible.

3 décembre 1982 : Découverte d’une souche très agressive de la leucémie chez le gamin et bien vite, les soins qui lui sont prodigués dans sa ville natale ne sont plus suffisant. Papa Sawyer perd également son boulot et commence à désespérer. Au bout d’une année à regarder le gamin dépérir et de constater qu’il n’y a pas de travail pour eux à Trondheim, le père de famille marche sur son orgueil et demande à son propre père de lui prêter l’argent suffisant pour déménager en Amérique, là où tous les rêves deviennent réalités.

19 mars 1984 : Almarik entre au New York-Presbyterial Hospital/Weill Cornell Medical Center et commence à y recevoir de lourds traitements de chimiothérapie destinés à éliminer la leucémie qui ronge de plus en plus vite sa petite vie. Il ignore tous des soucis financiers de ses parents et vit entièrement à l’hôpital sans jamais visiter le misérable petit appartement qui sert de logement à son père et sa mère. L’American dream’s n’est pas aussi bien qu’on le leur avait laissé miroiter.

13 Juillet 1984 : Almarik frôle la mort une première fois. Les traitements sont trop lourds pour son corps affaibli, mais pourtant, il trouve encore la force de se battre, chanter et sourire. C’est un petit combattant sans peur. À 19h38, on le réanime une première fois. Son cœur recommence à battre, plus fort qu’il n’a jamais tambouriné jusqu’à maintenant dans sa poitrine. Ironiquement, c’est approximativement une heure plus tard que le cœur de son père cessera de battre pour toujours, après avoir reçu une poutre d’acier dessus alors qu’il travaillait illégalement sur un chantier de construction.

21 janvier 1985 : Devenu veuve, la mère d’Almarik accumule les dettes et il devient évident que son misérable salaire de femme de chambre ne suffira pas à payer les soins médicaux onéreux de son unique fils. C’est environs au même moment, qu’elle remarque d’étrange marque sur le corps de son fils, surtout au bas de son corps. Elle tente d’en parler au gamin, mais ce dernier évite beaucoup trop le sujet à son goût. Elle décide d’en glisser un mot au médecin et ce dernier lui promet de payer tous les soins médicaux d’Almarik si elle tenait le secret…secret. Une question éthique et morale s’imposa alors à Eladora Sawyer : Valait-il mieux dénoncer le violeur de son fils et condamner son enfant à mourir du cancer ou fermer les yeux pour offrir à sa chaire une chance de vivre? Elle ferma les yeux. Pendant 8 longues années, malgré les supplications de son fils de le sortir de l’hôpital.

14 février 1993 : Peut enfin sortir de l’hôpital pour son seizième anniversaire, après avoir vaincue la leucémie trois fois. Le seul et unique acte de violence et de mécontentement qu’il a en seize ans, c’est là qu’il le donne, au médecin qui l’a violé pendant toutes ces années, avec le consentement silencieux de sa mère. Un coup de poing. Un unique coup de poing avant de quitter cet hôpital pour de bon.

16 juin 2001 : Bénéficiaire de nombreux prêt et bourse et nouvellement naturalisé Américain, Almarik Sawyer gradue finalement de son cours d’architecture, des idées pleins la tête, mais peu de clients prêt à payer pour ses immeubles loufoques et rigolo. Il tente de leur montrer l’avantage d’avoir des hôpitaux amusant pour rendre la vie plus facile aux enfants malades, mais il trouve peu d’oreilles attentives à ses explications.

16 Juillet 2010 : Mariage d’Almarik et Rebecca Mason, malgré l’interdiction de la famille de la belle. Ils étaient tous les deux de brillants architectes et s’aimaient d’un amour presque enfantin.

21 mai 2012 : Naissance de son fils et décès de sa femme qui était pourtant en bonne santé. En fait, Rebecca Mason (sa femme) lui a caché l’existence d’une grossesse à risque de peur qu’il lui demande d’avorter et elle mourut d’une hémorragie. Almarik devint veuf et père dans la même heure.

21 Septembre 2015 : Almarik tente de se relever d’une profonde dépression où il a sombré dans un profond alcoolisme. Tentant de cacher son état d’ébriété le mieux possible, il s’occupa de son fils du mieux qu’il pouvait, soutenu par une personne qui devint rapidement sa meilleure amie et son soutien moral. Plus il travaillait à dessiner des immeubles qu’il détestait, plus il buvait. C’est un peu par hasard qu’il se découvrit une passion pour la confection de chocolat, après avoir décidé sur un coup de tête de cuisiner un peu n’importe quoi.

01 janvier 2016 : Ouverture de sa chocolaterie « Caprices Interdits » sous le thème d’un monde imaginaire et fantastique. Boutique munie d’immenses arbres en sucre aux pommes en chocolat aux multiples cœurs fondants, de décors mangeable en confiserie et de couleurs chatoyantes, on le traite de fou d’ainsi quitter un métier payant pour ouvrir quelque chose d’aussi enfantin et pourtant, Almarik trouve enfin le courage de cesser de boire pour commencer une vie plus sainte.

7 novembre 2019 : Rencontre entre Mao et Almarik. Ce qui aurait dû être des retrouvailles entre amis sonna un puissant changement dans le corps et le cœur de notre Scandinave préféré. Almarik ne connaissait pas Mao, c’était son neveu qu’il venait rencontrer dans ce Pub chaleureux et pourtant, dès les premières secondes, toute son attention fut tourné vers cet Irlandais tatoué et fascinant. Almarik qui s’était toujours considéré hétérosexuel devint obsédé par l’idée d’embrasser cet homme, de sentir ses mains contre sa peau et son souffle contre son cou. Même si les proches de Mao voyaient cette fascination d’un mauvais œil, Almarik décida d’écouter son cœur et de foncer. Il voulait découvrir ces nouvelles sensations et il voulait les découvrir avec Mao. Un regard lui avait suffi pour savoir qu’il le voulait. Un baiser lui avait confirmé que c’était lui, l’amour de sa vie. Eh oui, Almarik était aussi romantique et fleur bleue que les princes de films d’animations.

17 décembre 2019 : Un peu plus d’un mois après leur première rencontre, Almarik met Mao au défi : le rejoindre à Las Vegas pour se marier devant un Elvis. Une union originale, mal bel et bien officielle. Était-ce précipité? Évidemment. Est-ce qu’Almarik regretta ce choix? Pas du tout, parce qu’il aimait désespérément et totalement son époux. Il aurait simplement préféré qu’Aaron (Son fils) soit présent ainsi que leurs proches.

2020: Adoption du petit Marmaduke âgé de quelques mois seulement et retour du cancer d'Almarik.
Tout se mange dans cette pièce, même moi, mais ça, ce serai du cannibalisme, et c’est très mal vu par la société.
1961 - milgram experience Tumblr_n0bvz7ZG551qdg533o1_250
  • Aucune association
1961 - milgram experience VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Sugar Rain
Pronom : NC.
Messages : 9778
Faceclaim : Alexander Skarsgard
Crédits : .Casper
Inscription : 20/08/2019
Multicomptes : James, Almarik, Démeter
Nombre de mots par RP : 200 à 2000 mots
Fréquence de RP : Un peu tous les jours
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
1961 - milgram experience T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Ven 26 Fév - 0:36

milgram experienceMultiples players
1er mars 1961
Laboratoire CSK


Pour le moment, mon analphabétisme restait secret. Sans vouloir me vanter, j’étais bien meilleur menteur que je ne le pensais. Un léger sentiment de fierté travers mon corps -sentiment rare lorsqu’on était pauvre, peu instruit et sans emploi stable-, mais fondit comme neige au soleil après que le mec tatoué eut mal épelé le mot encyclopédie. Pour moi, c’était que quelques lettres étranges sans suite logique, mais de toute évidence Mr. Sweeney-Keohane n’était pas pleinement satisfait. L’ordre d’appuyer sur le bouton me fait hésiter un peu, mais j’appuie dans le cinq secondes suivant le claquement de la voix du scientifique. Le cri du taulard me fit sursauter un peu et un fort sentiment de culpabilité me traversa. Je détestais faire du mal aux autres, vraiment beaucoup, beaucoup beaucoup. « Vous êtes vraiment sûr que les chocs électriques ne…ne lui font pas mal? Il semble…avoir…un peu mal, non? » Fis-je remarquer avec hésitation, sauf que son geste sec de la main me fit comprendre que mon commentaire était un peu idiot. Tremblant sans vraiment m’en rendre compte, j’ai pris le second carton en tentant de me forcer à lire. Plein de gens savais lire, j’étais sûr que j’y parviendrais si je me forçais un peu. « Heu… » Hésitais-je en voyant pleins de ligne et de forme bizarre. Mince, ça ne me disait vraiment rien comme dessin ça. « Pardon…normalement, je porte des lunettes » Dis-je maladroitement alors que c’était un odieux mensonge. Si j’avouais que j’étais incapable de lire, il me congédierait et je devrais dire adieu à mes quatre dollars!


Incapable de lire ou même deviner le mot sur le carton, j’ai froncé les sourcils en fouillant dans ma mémoire, à la recherche d’un mot un peu plus intelligent pour tenter de noyer le poisson. Ce n’était certainement pas chez moi que j’aurais pu entendre un tel mot, mais parfois, je servais de ramoneur chez les riches de Manhattan. « Ah voilà, je vois maintenant...le prochain mot est Réglisse » Dis-je à cours d’idée. C’était complètement pathétique, je ne savais même pas ce que c’était de la réglisse en plus je savais juste que j’avais entendu un gosse de riche utiliser ce mot à outrance l’autre jour. Fier de ma trouvaille, j’ai compris que l’étudiant tatoué qui ressemblait grandement à un criminel s’était trompé quand l’ordre d’augmenter la charge à 120 voltes résonna dans la pièce. « V…vous en êtes sûr? » Osais-je demander avant d’appuyer sur le bouton quand Sweeney-Keohane l’ordonna de nouveau.



:copyright:️️ DABEILLE


1961 - milgram experience Yyfoms6g
1961 - milgram experience YPTgq3Ft_o

Is tú buille mo chroí...
Is leatsa mé, go dtí deireadh an ama, agus níos faide i gcéin.
James Lester Sweeney
James Lester Sweeney






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Lester, Doc, Papy
Âge : 55
Origines : Anglais et suédois
Occupation : Médecin-légiste, propriétaire de la clinique MédiSter
Lieu de résidence : Immense maison dans le Queens, perdu dans la forêt et isolée de tous
A New York depuis : 34 ans
Situation Amoureuse : Marié à Eoghan Sweeney et Mao Sweeney-Keohane
Orientation sexuelle : Homosexuel
Trigger Warning : suicide / mort / viol / violence excessive / maladies mentales / racisme / homophobie / transphobie / cruauté animale / inceste / enlèvement / Pornographie / RP hot cru / Addictions / automutilation / discrimination /religiophobie / Cannibalisme/ psychose violente / torture/ médicalement très réaliste

1961 - milgram experience 98ffaa1eae1ee5df2ce6e61ab1563a9d
“Il suffit d’un seul mauvais jour pour que l’homme le plus sain d’esprit sombre dans la folie. La folie est la distance qui sépare le monde de l’endroit où je vis. J’ai juste passé une mauvaise journée.”
1961 - milgram experience Tumblr_inline_mstnnoRMla1qz4rgp
  • Aucune association
1961 - milgram experience 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : Sugar Rain
Pronom : NC.
Messages : 12484
Faceclaim : Mads Mikkelsen
Crédits : Babine
Inscription : 06/09/2019
Multicomptes : Almarik
Nombre de mots par RP : entre 200 et 2000
Fréquence de RP : Ça dépend de l'inspiration, mais un peu tous les jours
Je suis plutôt : dark
Keep Talking
1961 - milgram experience 3tPdme55_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Ven 26 Fév - 1:42

milgram experienceMultiples players
1er mars 1961
Laboratoire CSK


Ce connard de scientifique, dès qu’on me détacherait de ce fauteuil, j’irais le noyer dans le bol de toilette de la salle de bain la plus proche! Jamais il n’aurait dû y avoir de véritable choc donné et pourtant, j’avais réellement senti l’électrisation lorsque j’avais fait par exprès de manquer l’épellation du mot encyclopédie. Les autres fois, j’avais dû feindre de la douleur, jamais il n’avait été question de véritablement souffrir! Tendu contre ma chaise, je tentais de reprendre mon souffle alors que le silence revenait dans la pièce. Je savais que le second mot viendrait et il était hors de question que je manque les prochaines questions, malgré l’indication de le faire. En théorie, chaque question manquée faisait augmenter le nombre de volte de la punition et je n’avais vraiment pas envie de tester véritablement ce que ça faisait de griller sur la chaise électrique. Au bout de plusieurs minutes de silence pendant lesquelles je fixais le miroir double teintes derrière lequel j’imaginais le sale rat de Clot Sweeney-Keohane sourire de satisfaction, j’entendis finalement la voix hésitante d’Asperge-man me demander d’épeler le mot réglisse. Ça se n’était définitivement pas dans le scénario préétablis.


« R-É-G-L-I-S-S-E » Énonçais-je lentement d’une voix intelligible, bien décider de faire chier le dirigeant du laboratoire. Eh non mon gros, je ne me laisserais certainement pas griller le cul pour ton bon plaisir! Sauf qu’un autre choc électrique survint malgré ma bonne réponse, beaucoup plus fort que le premier. Ce fut comme si ma peau se consumait légèrement de l’intérieur et qu’on me frottait des pierres chaudes et rugueuse sur la peau comme pour l’exfolier de force. « MERDE, MAIS VOUS ÊTES COMPLÈTEMENT TARÉ, PAUVRE CONNARD ?! » Criais-je en me débattant contre les sangles de cuir qui me maintenait contre la chaise foutrement trop électrifiée. Je n’avais jamais signé contre ça, jamais! « MONSIEUR….ASPERGE-MAN, JE CONNAIS PAS TON NOM, MAIS ÉCOUTE MOI, C’EST UN PIÈGE, ARRÊTE D’APPUYER SUR CE PUTAIN DE BOOOOOOOOOOOOOOO…..ARG » Commençais-je à hurler en tentant de convaincre cet illettré d’appeler à l’aide, mais un nouveau choc électrique vint répondre à mes hurlements, beaucoup plus long et intense que les deux premiers. Au bout de quinze secondes, la douleur et la brûlure cessèrent, me laissant à bout de souffle.

:copyright:️️ DABEILLE




1961 - milgram experience Sig10

Méfiez-vous de ce que vous croyez voir...
Dr. James Lester by lizzou.
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum