AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
-15%
Le deal à ne pas rater :
SSD interne 2.5″ Crucial BX500 – 480Go
39.99 € 47.10 €
Voir le deal


Clark V. Lewis
Clark V. Lewis






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19649-clark-lewis-dane-dehaan?nid=7#1090749
Surnom : Doc, Clay, Vlad.
Âge : 34
Origines : Américaine, Coréenne & Russe
Occupation : Psychiatre, professeur de psychiatrie à Columbia & Profiler.
Lieu de résidence : Brooklyn.
A New York depuis : 7 ans.
Situation Amoureuse : Divorcé, célibataire.
Orientation sexuelle : Se laisse vivre.
Trigger Warning : \\Attention// sujets controversés abordés : meurtre - maladie mentale - maladie physique - dépression - idées noires - auto-sabotage - drame familiaux - homosexualité - sexe (rp hot). Si ces sujets vous touchent et que vous voulez tout de même écrire avec moi avec ce personnage, merci de me le préciser <3 !



Humans things: can you  grasp human mind? /feat. Alicia  00b163c469584e9391f0a581747a74365bdfd46f
A propos de Clark

Né à Détroit, il est d'origine Américaine, Russe et Coréenne Il a vécu une grande partie de sa vie en Russie et y a fait médecine ◊ Il a rencontré sa femme au théâtre, elle était danseuse au Bolchoï ◊ Sa femme a assassiné leur bébé de six mois ◊ Il a quitté la Russie pour fuir ce drame ◊ Dépressif lui même depuis la mort de sa fille, il est cependant psychiatre, profileur et professeur de psychiatrie à Columbia ◊ Bourreau de travail, il ne vit que par lui, le reste de sa vie n'a aucun sens ◊ Il a un chat, Roy, qu'il a sauvé de la rue ◊ Il vit actuellement chez Yuri Tchekov, une connaissance d'enfance pendant que son appartement est en travaux.
“Les deux sciences les plus tristes : la psychiatrie et l'histoire ; l'une étudie les faiblesses de l'individu, l'autre les faiblesses de l'humanité.”
Humans things: can you  grasp human mind? /feat. Alicia  0f3v
  • Aucune association
Humans things: can you  grasp human mind? /feat. Alicia  VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Mask
Pronom : NC
Messages : 512
Faceclaim : Lee Dong Wook
Crédits : Mask
Inscription : 16/11/2020
Multicomptes : Diego Parra & Betty Blue Williams
Nombre de mots par RP : min. 300, Max. +1500
Fréquence de RP : hebdo
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Humans things: can you  grasp human mind? /feat. Alicia  UNXkCDab_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Dim 21 Fév - 12:07
Humans things: can you grasp human mind?


Attaché-caisse sous le bras, un pull rouge et un jean noir sur le dos, Clark aurait pu passer pour un étudiant en médecine si son air sévère et ses cernes ne le vieillissait pas considérablement. Installé au troisième rang d'un amphithéâtre où il avait plutôt l'habitude d'enseigner plutôt que d'écouter, il patientait d'un air impassible que la conférence commence. Le sujet de cette dernière portait sur les dérives et les troubles mentaux récurrents détectés chez les jeune élites. A jeune élites, le conférencier entendait deux catégories d’adolescents et jeunes adultes: les enfants issues de famille très aisées et les enfants dotés d'un intellect développé. Toi, Clark, tu appartiens à ces deux catégories et tu as toi-même développé des troubles à l'adolescence : difficulté à contrôler ses émotions, excès de violences, renfermement sur toi-même... Si la grande majorité de ces troubles s'étaient dissipés avec le temps, le renfermement sur lui-même était encore là, bien palpable, uniquement tranché par ses interactions sociales avec ses collègues, patients étudiants - depuis très récemment - l'homme chez qui il vivait le temps que les travaux dans son appartement soient effectués. En réalité, Yuri était une source d'interaction sociale sans fin, toujours disposé à discuter de tout et de rien alors même que la plupart du temps, le psychiatre se contentait simplement d'écouter. Il y avait quelque chose de reposant à simplement prêter une oreille attentive à quelqu'un qui n'appartenait pas à sa patientèle : pas d'aide ou de diagnostic à apporter. Simplement une personne à qui il pouvait apporter un avis subjectif, sans se baser sur des faits scientifiques ou des théoriciens en psychologie. Depuis quand tu n'as pas eut ce rapport avec quelqu'un, Clark? Depuis son ex-femme, Lydia.

La conférence commença alors et le psychiatre fut arraché à ses pensées, bien vite happé par les propos du psychiatre du chercheur qui les animaient. Captant qu'une femme s'était installée à côté de lui, il adressa un léger regard quand il la vit sortir tardivement ses affaires : une étudiante ? Si c'était le cas, ne l'aurait-il pas vu en classe? La première slide de la présentation fut diffusée et Clark se désintéressa de la jeune femme pour accorder toute son attention à la conférence.


(c) AMIANTE




Another Day
Alicia Markey
Alicia Markey






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t20593-alicia-markey-o-taylor-lashae-22-01 https://www.disjointedsocieties.com/t21216-alicia-markey https://www.disjointedsocieties.com/t21213-alicia-markey https://www.disjointedsocieties.com/t21214-alicia-markey#1173019
Surnom : Lili
Âge : 34
Origines : américaine, la pointe française et colombienne pour le métissage génétique.
Occupation : profileuse pour le FBI, criminologue donnant des cours dans les facs.
Lieu de résidence : manhattan
A New York depuis : toujours.
Situation Amoureuse : le chaos entre les lignes. ((Veuve))
Orientation sexuelle : Pansexuelle.
Trigger Warning : Exemples de TW : suicide / mort / viol / violence excessive / maladies mentales / pédophilie / racisme / homophobie / transphobie / cruauté animale / inceste / enlèvement / grossesse / fausse couche / avortement / Pornographie / RP hot cru / Addictions / automutilation / bodyshaming / discrimination / (trans-)misogynie / religiophobie / classisme...

Humans things: can you  grasp human mind? /feat. Alicia  Ea2509dad1a260e1186045fa666164ca8fbad533 Humans things: can you  grasp human mind? /feat. Alicia  4af5ba0cf7facc3d996cca7e6611dc1e994e5770 Humans things: can you  grasp human mind? /feat. Alicia  0462f605957e3517efdcefe95f18ddb5e11b446d
Rien n'était immuable, surtout pas le bonheur. Fragile comme le verre, il ne devait être considéré comme un acquis, lui qui pouvait ne durer qu'un instant.
☾☾

====.====
-> olivia : twins
-> seth : thérapeute
-> gregoire : ami & collègue
-> diego : ami& collègue
-> betty : connaissance & co
-> clarke : connaissance
A présent, ma vie intérieure ressemblait à une terre brûlée, sans arbres et sans oiseaux, à jamais figée dans le froid de Janvier. Je n'avais plus d'appétit ni envie, hormis celle de me cramer quotidiennement les neurones à coups de médicaments pour diluer les souvenirs trop douloureux à affronter.
Humans things: can you  grasp human mind? /feat. Alicia  Tumblr_p1r11zibem1sqv1blo3_400
  • United Earth
Humans things: can you  grasp human mind? /feat. Alicia  VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : SA.
Pronom : elle
Messages : 669
Faceclaim : Taylor Lashae
Crédits : GM (av) & stardustedit (icns)
Inscription : 06/09/2019
Multicomptes : Blanche 'Stiletto' Bauer, Bambi Beckman
Nombre de mots par RP : Entre 400 et 2000.
Fréquence de RP : Selon mes jours de travail.
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Humans things: can you  grasp human mind? /feat. Alicia  UNXkCDab_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modératrice ✧
(#) Dim 21 Fév - 16:46

humans things








Se reconnecter. Réapprendre la vie en société. Renouer le contact. Avec la vie, les interactions sociales, le métier. Pour apaiser la souffrance, l’absence, la violence. Éteindre le feu par le feu. Ce fut le conseil de ton psy, peut-être le plus con que la Terre ait entendu. Parce que tu détestais le genre humain, pire tu le haïssais. L’Homme t’avait tout pris, ton âme, la liberté de ton corps, le bonheur, la joie. Te laissant que le désert des émotions, le néant, et le désespoir. Tu voulais brûler le monde entier, le regarder se consumer à petit feu et peut-être même presser la détente pour aller plus vite quand tu seras lassée de le voir s’entretuer. Mais c’était tes idéaux présents qui te poussaient à l’autodestruction. Le feu par le feu. Alors t’as accepté l’invitation pour la conférence alors que tu n’étais pas du tout dedans, consumant tes propres démons. La marche difficile, ta canne en guise de soutien, ton sac à dos sur le dos, tu ne voyais pas les regards sur toi, tu n’entendais pas les mots. Un bouclier de protection t’entourant, totalement insensible à ce monde. De toute façon, il n’y avait, et il n’y aurait personne pour t’aider. Tu prenais place devant pour ne pas t’épuiser plus, à côté d’un homme semblant épuisé par la vie lui aussi, et une fois posée, tu soupirais. Sachant d’avance que l’ennui allait englober ton âme. Mais tu allais faire un effort Alicia, parce qu’il fallait écouter, il faut comprendre la jeunesse dorée pour mieux englober. Améliorer ton profiling, même si les règles sont désormais bafouées par la violence de ton passé. Apprendre pour mieux comprendre.
Mais les mots du conférencier faisaient écho en toi. L’absence de contrôle des émotions, les réactions excessives, l’introversion, la perte de confiance en soi. Il n’y avait que la jeunesse dorée que ça touchait, c’était le monde entier qui pouvait en être touché. Et surtout toi. Alors tu soupirais, et tu murmurais. “Comme si ça touchait que les jeunes fortunés.” C’était l’ensemble des classes sociales qui pouvaient être atteints, surtout vue la violence de cette société. Tu te trouvais tellement dans ses descriptions, tant ces failles avaient obscurcis ton moi profond. La violence pour unique souvenir, balayant le bon, ne laissant que le mauvais.
Comme un cercle vicieux dont tu n’en sortirais jamais.







LA CHAIR EN REMPARTS
le squelette en étendard


Clark V. Lewis
Clark V. Lewis






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19649-clark-lewis-dane-dehaan?nid=7#1090749
Surnom : Doc, Clay, Vlad.
Âge : 34
Origines : Américaine, Coréenne & Russe
Occupation : Psychiatre, professeur de psychiatrie à Columbia & Profiler.
Lieu de résidence : Brooklyn.
A New York depuis : 7 ans.
Situation Amoureuse : Divorcé, célibataire.
Orientation sexuelle : Se laisse vivre.
Trigger Warning : \\Attention// sujets controversés abordés : meurtre - maladie mentale - maladie physique - dépression - idées noires - auto-sabotage - drame familiaux - homosexualité - sexe (rp hot). Si ces sujets vous touchent et que vous voulez tout de même écrire avec moi avec ce personnage, merci de me le préciser <3 !



Humans things: can you  grasp human mind? /feat. Alicia  00b163c469584e9391f0a581747a74365bdfd46f
A propos de Clark

Né à Détroit, il est d'origine Américaine, Russe et Coréenne Il a vécu une grande partie de sa vie en Russie et y a fait médecine ◊ Il a rencontré sa femme au théâtre, elle était danseuse au Bolchoï ◊ Sa femme a assassiné leur bébé de six mois ◊ Il a quitté la Russie pour fuir ce drame ◊ Dépressif lui même depuis la mort de sa fille, il est cependant psychiatre, profileur et professeur de psychiatrie à Columbia ◊ Bourreau de travail, il ne vit que par lui, le reste de sa vie n'a aucun sens ◊ Il a un chat, Roy, qu'il a sauvé de la rue ◊ Il vit actuellement chez Yuri Tchekov, une connaissance d'enfance pendant que son appartement est en travaux.
“Les deux sciences les plus tristes : la psychiatrie et l'histoire ; l'une étudie les faiblesses de l'individu, l'autre les faiblesses de l'humanité.”
Humans things: can you  grasp human mind? /feat. Alicia  0f3v
  • Aucune association
Humans things: can you  grasp human mind? /feat. Alicia  VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Mask
Pronom : NC
Messages : 512
Faceclaim : Lee Dong Wook
Crédits : Mask
Inscription : 16/11/2020
Multicomptes : Diego Parra & Betty Blue Williams
Nombre de mots par RP : min. 300, Max. +1500
Fréquence de RP : hebdo
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Humans things: can you  grasp human mind? /feat. Alicia  UNXkCDab_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Dim 21 Fév - 20:04
Humans things: can you grasp human mind?


La conférence continuait son cours et si le début l'intéressa réellement, soulevant des points pertinents en lien avec le complexe d’œdipe et les attentes trop importantes des parents de cette élite, la suite ne fut que fumeuses théories basées sur des expériences bancales. Plusieurs médecins - notamment psychiatres - assistant à la conférence avait commencé à poser des questions intéressantes telles que " Ce phénomène n'est-il pas également observé chez les jeunes d'origine modeste?" ou bien: " Je ne comprends pas bien le lien avec les excès de violence, pourriez-vous revenir sur votre précédente expérience?" Clark prenait son mal en patience, consultant ses mails sur son ordinateur portable pendant que le lot de spécialistes présents débattaient concernant le contenu de la conférence. Ne pouvaient-ils pas le laisser finir ? Même si la plupart des idées de la présentation avaient leurs limites, quelques points étaient intéressant et méritaient toute l'attention de l'auditoire.

La jeune femme à ses côtés s'adressa alors à lui et le psychiatre cessa de taper sur son clavier pour froncer les sourcils sans la regarder: était-elle réellement en train de bavarder pendant une conférence doctorante? Le maître de conférence était maintenant en train de débattre directement avec l'un des médecins, ne s'adressant plus à l'ensemble de l'auditoire. Soupirant, Clark regarda sa montre et coula un regard vers elle, l'observant avec un peu plus d'attention. D'abord, sa beauté le frappa. Il ne faisait pas souvent attention à ce genre de détails, en réalité, sauf que comme à cet instant, il était forcé d'accorder plus d'un regard à une personne. Poursuivant son analyse, il repéra rapidement la canne et la posture légèrement tendue de sa voisine : " Non, la détresse touche tout le monde. Je pense que ce qu'il essaye de soulever c'est que les troubles qui touchent l'élite ont souvent un lien avec leur perception d'eux même ou l'appréciation d'autrui - notamment de leurs parents - sur le soi interne." Il soupira, désignant le conférencier de la tête: un homme de vingt cinq ans au plus, surement encore en étude de médecine qui avait certainement fait l'effort de venir et de préparer sa conférence. " Du moins... C'est ce que vous répondrez probablement notre jeune ami s'il pouvait en placer une." continua-t-il. Captant que la belle ne prenait pas de notes, il demanda: " Quelle est votre spécialité ? Mademoiselle...?" Dans l'attente de son prénom, il lui tendit une main: " Clark Lewis. Psychiatre."

(c) AMIANTE




Another Day
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum