AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
-33%
Le deal à ne pas rater :
Shampoing et après-shampoing Antipelliculaire Head & Shoulders 1000 ...
9.36 € 13.90 €
Voir le deal


Yuri Tchekov
Yuri Tchekov






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t20168-yuri-petrovovitch-tchekov-o-finn-wittrock https://www.disjointedsocieties.com/t20210-yuri-tchekov#1114648 https://www.disjointedsocieties.com/t20208-yuri-tchekov#1114644 https://www.disjointedsocieties.com/t20209-yuri-tchekov#1114647 https://www.disjointedsocieties.com/t20236-yuri-tchekov#1116311
Surnom : Yuri déteste que l'on ne respecte pas son prénom, refusant tout diminutif ou toute américanisation. Mais cela n'empêche pas ses amis les plus provocateur de l'appeler Yuyu, Riri ou encore Ducky, moquerie comparant son élocution à celle de Donald Duck. Les médias parlent souvent de lui comme étant Le Russe.
Âge : 35
Origines : Russe, né en Russie, de parents russes. Sa généalogie est complexe, croisant de multiples origines, européennes comme outre Atlantique, des croisements qui ont, pour la plupart, eût lieu en temps de guerre.
Occupation : Yuri est acteur. Et quel acteur ! Un acteur de renom ! Il est LE méchant du cinéma, toujours là pour tabler sur les clichés infligés à la Russie. Il est LE vilain russe, celui qu'on s'imagine armé d'une kalashnikov, la clope au bec et une flasque de vodka en poche.
Lieu de résidence : Il s'est installé dans un loft industriel, niché en plein Manhattan
A New York depuis : Yuri est arrivé aux Etats Unis au courant de l'an 2010. Il a résidé 5 ans à Los Angeles avant de s'installer à New-York en 2015, motivé par une simple envie de changement.
Situation Amoureuse : Célibataire, volage
Orientation sexuelle : Le genre de ses partenaires n'a aucune importance pour lui, du moment qu'ils savent faire ce qu'il y a à faire
Trigger Warning : Il est possible que je parle de maladie (type cancer, sida), de racisme, d'homophobie et de transphobie. Certains RPs risqueront d'être violent, des violences aussi bien psychologiques que mentales. D'autres encores pourraient être HOOOOOOOOOOT.
En bref, je suis une joueuse qui aime les dramas et qui est prête à tout pour faire vivre l'enfer à ses créations. Oui, c'est du sadisme. Mais ce n'est pas pour autant que je ne m'adonne pas aux RPs fluff ! ;-)

Généralités & Banalités

Homme cisgenre || Acteur, il est LE méchant du cinéma. Il n'est casté que pour des rôles de méchant russe dans des film d'action, de bras droit dans des films mafieux et de meurtriers dans les thriller. Cette avalanche de cliché lui a permis de faire son trou et de profiter de sa célébrité et de son argent || A une grosse carence en tendresse qu'il cherche à combler avec les mots doux des autres. || Gaucher || Il déteste l'odeur du tabac. Un comble pour un acteur condamné à jouer des personnages accros à la nicotine. || Il passe beaucoup de temps sur NYC, essentiellement pour sortir des blagues nulles. || Il a un fort accent russe, il pense qu'il ne le perdra jamais. Son frère constate avec regret qu'il a déjà commencé à disparaitre. || Lorsqu'il ne veux pas répondre à une question ou désire aborder quelqu'un, il fait souvent semblant de ne pas comprendre langue. En réalité, il est quasiment bilingue. || Tatoué, il a une manchette au bras droit. Le bras gauche est entièrement couvert. Des ronces montent le long d'une de ses chevilles alors qu'un pin-up campe sur sa chute de rein. Ses tatouages sont dans un style American Old School. Il se les ait tous fait aux États-Unis, première dépense ostentatoire qu'il s'est permis. || Il ne conduit pas et n'a pas le permis D'abord amateur de marche à pied, il fait désormais appel à une entreprise de chauffeur privée. || Extrêmement dépensier, Yuri déteste voir son argent s'accumuler sur son compte. Il le dépense à outrance et en profite pour faire des dons à des oeuvres caritatives. || Il a horreur des enfants. Il dit qu'il n'a pas la patience de s'en occuper. Mais leur tendance à réclamer en permanence de l'affection et de l'attention l'énerve. Il refuse de se retrouver avec eux, ne voulant pas remettre en question son enfance
Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière. Il y a des choses que le temps ne ut cicatriser, des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous.
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 2abaef45b89fb74865313c528659043f6d98d210
  • Aucune association
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : Aurore
Pronom : Elle
Messages : 460
Faceclaim : Finn Wittrock
Crédits : Avatar par Visenya, icone par Alwaystuffs (Tumblr ×2)
Inscription : 11/12/2020
Multicomptes : Ash (VS Evil Dead) Miller & Adam "Le-Patricide-c'est-cool" Skywalker
Nombre de mots par RP : Je ne tiens pas de compte ... Mais j'appartiens déjà à un forum qui a un minimum de 300 mots par post.
Fréquence de RP : Je RP le plus souvent en semaine, le soir. J'essaie de répondre dès que je le peux.
Je suis plutôt : dark et chill.
Carbon Burst
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 8z7wjfs4_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Mer 17 Fév - 10:26:36
Les larmes d'un fils
L'installation temporaire de Clark Lewis, psychiatre, profileur et ancienne victime, avait quelque peu chamboulé le quotidien du Russe qui l'avait hébergé, apportant avec lui son lot d'inconvénients et d'avantages. Si bien que Yuri ne comptait plus les fois où il tomba de bon matin sur une photo de corps mutilé lui donnant immédiatement envie de rendre l'intégralité de son petit déjeuner, si bien qu'il ne fit plus attention à la pile de dossier qui avait colonisé sa table basse. Oh, il avait bien essayé de faire déménagé le psychiatre, lui offrant comme lieu de travail ce petit coin bureau aménagé sous l'escalier menant à la mezzanine, mais ce dernier avait catégoriquement refusé tout comme il avait refusé d'occuper son lit. Mais il y avait certaines choses auxquelles le Russe ne pouvait rester insensible. Il ne pouvait retenir ce petit "awn" attendri qui lui venait dès que ses yeux se posaient sur les deux animaux, anciennement errants, sociabilisant. Il ne pouvait s'empêcher d'être gêné lorsqu'il s'appercevait que Clark avait cuisiné, Yuri lui disait toujours qu'il n'était pas obligé et son ancien compatriote répondait que c'était ainsi qu'il lui rendait l'appareil. Et il y avait cette séance d'hypnotisme qui avait laisser derrière elle une impression … étrange. Yuri n'aurait su qualifié cette expérience autrement. C'était tellement … tellement … Étrange !

Ce jour-là, Clark s'en était aller à son cabinet, dont Yuri louait chaque jour un peu plus la présence. L'acteur quand à lui se préparait à rejoindre le studio où il devait tourner le final de ce film en préparation depuis décembre. Ce tournage avait été ponctué de galère entre l'acteur principal prit d'une soudaine extinction de voix en décembre, des scènes censées être tournées à Hawaï qui furent annulées à cause d'une tempête tropicale puis, le dernier en date, ce séisme qui détruisit une bonne partie du plateau. Yuri ne se revendiquait pas superstitieux mais cette succession d'événement le rendait extrêmement nerveux, à tout moment ce tournage pouvait dérapé et le Russe pouvait se prendre un projecteur sur le coin de la figure. Lui qui s'estimait déjà défigurer à cause d'une petite cicatrice, il n'avait aucune envie de finit comme Mickaël Jackson ! Il était prêt, manteau sur les épaules, chaussures aux pieds et clés en main lorsqu'un petit ding ding emmergea de sa poche. Dans un soupir las, le Russe s'empara de l'appareil, c'était une mauvaise nouvelle, il le savait, ça ne pouvait que être une mauvaise nouvelle. D'un geste vif, il déverrouilla son téléphone et tout son monde se ralenti lorsqu'il vit le nom du contact: "Alekseï ☃"

Avec une lenteur toute particulière, il ouvrit la conversation. Ses jambes flagellèrent, le canapé, il devait rejoindre le canapé. Yuri s'y écroula, ses jambes avaient finis par lâcher sous son poid. 《Impossible. Impossible. Impossible》 répétait-il dans l'espoir que ce mantra change le contenu du message. Mais rien n'y faisait, cette affreuse nouvelle était là à le dévisager. Si bien que le Russe n'en supportait bien plus la vision, si bien qu'il envoya son téléphone voler à l'autre bout de l'appartement, percutant la porte d'entrée et fissurant l'écran de part en part. L'instant de colère passa vite, laissant place à une tristesse profonde et des larmes intarissables, sous les yeux terrifiés d'un chien en proie à l'incompréhension.
(c) AMIANTE

Clark V. Lewis
Clark V. Lewis






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19649-clark-lewis-dane-dehaan?nid=7#1090749
Surnom : Doc, Clay, Vlad.
Âge : 34
Origines : Américaine, Coréenne & Russe
Occupation : Psychiatre, professeur de psychiatrie à Columbia & Profiler.
Lieu de résidence : Brooklyn.
A New York depuis : 7 ans.
Situation Amoureuse : Divorcé, célibataire.
Orientation sexuelle : Se laisse vivre.
Trigger Warning : \\Attention// sujets controversés abordés : meurtre - maladie mentale - maladie physique - dépression - idées noires - auto-sabotage - drame familiaux - homosexualité - sexe (rp hot). Si ces sujets vous touchent et que vous voulez tout de même écrire avec moi avec ce personnage, merci de me le préciser <3 !



Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 00b163c469584e9391f0a581747a74365bdfd46f
A propos de Clark

Né à Détroit, il est d'origine Américaine, Russe et Coréenne Il a vécu une grande partie de sa vie en Russie et y a fait médecine ◊ Il a rencontré sa femme au théâtre, elle était danseuse au Bolchoï ◊ Sa femme a assassiné leur bébé de six mois ◊ Il a quitté la Russie pour fuir ce drame ◊ Dépressif lui même depuis la mort de sa fille, il est cependant psychiatre, profileur et professeur de psychiatrie à Columbia ◊ Bourreau de travail, il ne vit que par lui, le reste de sa vie n'a aucun sens ◊ Il a un chat, Roy, qu'il a sauvé de la rue ◊ Il vit actuellement chez Yuri Tchekov, une connaissance d'enfance pendant que son appartement est en travaux.
“Les deux sciences les plus tristes : la psychiatrie et l'histoire ; l'une étudie les faiblesses de l'individu, l'autre les faiblesses de l'humanité.”
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 0f3v
  • Aucune association
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Mask
Pronom : NC
Messages : 512
Faceclaim : Lee Dong Wook
Crédits : Mask
Inscription : 16/11/2020
Multicomptes : Diego Parra & Betty Blue Williams
Nombre de mots par RP : min. 300, Max. +1500
Fréquence de RP : hebdo
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// UNXkCDab_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Mer 17 Fév - 23:09:50
Les larmes d'un fils


Son attaché-caisse sous le bras, le visage blasé, les yeux cernés et une indéniable aura négative l'entourant, le Docteur Clark Lewis faisait peur à voir dans la rame de métro qui le ramenait à l'appartement de l'acteur chez lequel il squattait sans même payé de loyer. Oh, ce n'était pas faute de lui en avoir proposé un - de loyer - mais son compatriote semblait très attaché à l'idée que le psychiatre était son "invité". Hospitalité typique des pays de l'Est qu'il était rare de retrouvée dans le monde occidentale. Et ça te manque ? L'hospitalité russe? Non. Parce que s'il faisait un bilan de ses années passées en Russie, le drame était l'élément prédominant qui ressortait. La cohabitation avec Yuri Tchekov avait tout de même ses avantages: Roy, son chaton, s'était fait un fidèle compagnon - le chien de Yuri - dont il était inséparable. L'animal qui passait d'ordinaire ses journées seul était à présent toujours accompagné de l'autre boule de poil. Cependant, cet avantage serait d'une durée limité puisqu'il faudrait bien que le psychiatre reparte vivre dans son appartement quand les travaux seraient terminés et il ne pouvait indéniablement pas laisser le félin à la garde de l'acteur. C'était sa responsabilité, à lui, et il n'imposerait pas la charge de Roy à son hôte plus que de raison. Un autre avantage était que la cuisine de Yuri était indéniablement plus grande que la sienne et si Clark aimait cuisiner, c'était toujours plus agréable de le faire pour une autre personne que lui-même. Ainsi, il avait prit l'habitude de faire les repas du midi et du soir, préparant la majorité du temps un lunch-box à son hôte pour qu'il ait de quoi manger en allant travailler. Du moins, autre chose que ces sandwichs pleins d'additifs et de cholestérol. C'est l'hôpital qui se fout de la charité, Clark, c'est pas toi qui t'enfile au moins trois cigarettes par jours? Envoyant balader cette pensée, le psychiatre sortit de la rame métro quand celle-ci s'ouvrit vers le quai.

La raison de son retour précipité vers l'appartement de l'acteur ? Il était censé former plusieurs animateurs de groupes de soutiens en fin de cursus et la directrice de cette formation n'avait pas jugé bon de le prévenir qu'elle souhaitait que le psychiatre mène cet atelier en visioconférence. Clark n'avait alors pas anticipé ce contre-temps et avait laissé son ordinateur portable chez son hôte. Il devait donc rentrer, allumer l'ordinateur et animer l'atelier depuis le salon de l'acteur en faisant fi du chat et du chien qui feraient sans nul doute mille et une conneries derrière lui. A peine fut-il dans le couloir menant à l'appartement qu'il entendit les premiers sanglots. Son sang ne fit qu'un tour et il se précipita à l'intérieur du logement sans plus de formalités, cherchant Yuri du regard. Il le trouva assis et tremblant sur le canapé, le visage rouge, les yeux en larme et une incapacité évidente à respirer. Déglutissant, restant une fraction de seconde immobile, il finit par lâcher son attaché-caisse et venir s'agenouiller face à son aîné. Il déposa ses deux mains sur ses épaules, l'inspectant rapidement pour s'assurer qu'il n'était pas blessé. Il fut rapidement évident que si blessure il y avait, elle était interne à sa psyché. Il avait l'habitude, Clark, de voir des gens pleurer. Et si en règle général il se contentait de leur servir un verre d'eau, de leur proposer des mouchoirs et d'attendre que le gros de la crise de larme passe, il se trouvait désemparé face à lui. Comme il s'était retrouvé incapable d'aider sa femme lors de ses crises d'hystéries et de larmes.

Prenant le visage de Yuri entre ses mains, il le força à le regarder quelque secondes: " Qu'est-ce qu'il se passe Yuri?" demanda-t-il avec la voix la plus calme et neutre possible, bien que son palpitant batte la chamade et qu'une boule d'inquiétude grossisse dans son estomac. L'acteur balbutia quelques mots, entre deux sanglots et Clark fut bien incapable de dire s'il l'avait dit en Anglais ou en Russe, l'essentiel étant qu'il comprit. Le père de Yuri était décédé des suites de son cancer et il était visiblement en train d'encaisser le choc. Analysant la situation du haut de ses dix ans d'études de médecine et de ses sept années d'expériences en tant que psychiatre, il ne trouva rien de mieux à faire que de s'assoir à ses côtés et de le prendre dans ses bras, le serrant contre lui : " Je suis désolé Yuri..." murmura-t-il, commençant doucement à le bercer. Que pouvait-il faire de plus? Rien. Tu es bien placé pour savoir que les mots n'ont pas d'importance dans ces moments-là. En effet, rien de ce qu'il pourrait dire ne ramènerait le père de Yuri ni ne changerait le passé. Le seul secours qu'il pouvait lui apporter était sa présence et son attention. Sa présence, en le serrant dans ses bras et en le berçant pour permettre à son corps de mieux digérer le traumatisme que lui faisait subir l'état émotionnel de son propriétaire. Son attention, pour tout ce que Yuri aurait besoin de dire à ce sujet ou bien de ne pas dire, justement. Le deuil était certainement l'expérience la plus douloureuse qui soit et si Clark l'avait expérimenté à de nombreuses reprises, il n'avait aucune solution miracle. Du temps, de la patience et la présence d'une personne bienveillante, voilà ce qui aiderait l'acteur à surmonter cette épreuve. Il ne s'en remettrait cependant jamais réellement, évidemment, parce que même si la douleur finissait parfois par disparaître, la situation resterait inchangée.

Une des mains de Clark quitta brièvement le dos de Yuri pour attraper son téléphone portable et répondre à l'appel de la directrice: " Je ne peux plus assurer cette formation. Reportez la ou annulez la." lâcha-t-il simplement avant de raccrocher sans plus de politesse. Venant placer sa main libre derrière la tête de son ainé, il la caressa doucement, tentant d'apaiser cette douleur interne par des gestes externes : " Je suis là Yuri... Je bouge pas..."





Another Day
Yuri Tchekov
Yuri Tchekov






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t20168-yuri-petrovovitch-tchekov-o-finn-wittrock https://www.disjointedsocieties.com/t20210-yuri-tchekov#1114648 https://www.disjointedsocieties.com/t20208-yuri-tchekov#1114644 https://www.disjointedsocieties.com/t20209-yuri-tchekov#1114647 https://www.disjointedsocieties.com/t20236-yuri-tchekov#1116311
Surnom : Yuri déteste que l'on ne respecte pas son prénom, refusant tout diminutif ou toute américanisation. Mais cela n'empêche pas ses amis les plus provocateur de l'appeler Yuyu, Riri ou encore Ducky, moquerie comparant son élocution à celle de Donald Duck. Les médias parlent souvent de lui comme étant Le Russe.
Âge : 35
Origines : Russe, né en Russie, de parents russes. Sa généalogie est complexe, croisant de multiples origines, européennes comme outre Atlantique, des croisements qui ont, pour la plupart, eût lieu en temps de guerre.
Occupation : Yuri est acteur. Et quel acteur ! Un acteur de renom ! Il est LE méchant du cinéma, toujours là pour tabler sur les clichés infligés à la Russie. Il est LE vilain russe, celui qu'on s'imagine armé d'une kalashnikov, la clope au bec et une flasque de vodka en poche.
Lieu de résidence : Il s'est installé dans un loft industriel, niché en plein Manhattan
A New York depuis : Yuri est arrivé aux Etats Unis au courant de l'an 2010. Il a résidé 5 ans à Los Angeles avant de s'installer à New-York en 2015, motivé par une simple envie de changement.
Situation Amoureuse : Célibataire, volage
Orientation sexuelle : Le genre de ses partenaires n'a aucune importance pour lui, du moment qu'ils savent faire ce qu'il y a à faire
Trigger Warning : Il est possible que je parle de maladie (type cancer, sida), de racisme, d'homophobie et de transphobie. Certains RPs risqueront d'être violent, des violences aussi bien psychologiques que mentales. D'autres encores pourraient être HOOOOOOOOOOT.
En bref, je suis une joueuse qui aime les dramas et qui est prête à tout pour faire vivre l'enfer à ses créations. Oui, c'est du sadisme. Mais ce n'est pas pour autant que je ne m'adonne pas aux RPs fluff ! ;-)

Généralités & Banalités

Homme cisgenre || Acteur, il est LE méchant du cinéma. Il n'est casté que pour des rôles de méchant russe dans des film d'action, de bras droit dans des films mafieux et de meurtriers dans les thriller. Cette avalanche de cliché lui a permis de faire son trou et de profiter de sa célébrité et de son argent || A une grosse carence en tendresse qu'il cherche à combler avec les mots doux des autres. || Gaucher || Il déteste l'odeur du tabac. Un comble pour un acteur condamné à jouer des personnages accros à la nicotine. || Il passe beaucoup de temps sur NYC, essentiellement pour sortir des blagues nulles. || Il a un fort accent russe, il pense qu'il ne le perdra jamais. Son frère constate avec regret qu'il a déjà commencé à disparaitre. || Lorsqu'il ne veux pas répondre à une question ou désire aborder quelqu'un, il fait souvent semblant de ne pas comprendre langue. En réalité, il est quasiment bilingue. || Tatoué, il a une manchette au bras droit. Le bras gauche est entièrement couvert. Des ronces montent le long d'une de ses chevilles alors qu'un pin-up campe sur sa chute de rein. Ses tatouages sont dans un style American Old School. Il se les ait tous fait aux États-Unis, première dépense ostentatoire qu'il s'est permis. || Il ne conduit pas et n'a pas le permis D'abord amateur de marche à pied, il fait désormais appel à une entreprise de chauffeur privée. || Extrêmement dépensier, Yuri déteste voir son argent s'accumuler sur son compte. Il le dépense à outrance et en profite pour faire des dons à des oeuvres caritatives. || Il a horreur des enfants. Il dit qu'il n'a pas la patience de s'en occuper. Mais leur tendance à réclamer en permanence de l'affection et de l'attention l'énerve. Il refuse de se retrouver avec eux, ne voulant pas remettre en question son enfance
Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière. Il y a des choses que le temps ne ut cicatriser, des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous.
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 2abaef45b89fb74865313c528659043f6d98d210
  • Aucune association
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : Aurore
Pronom : Elle
Messages : 460
Faceclaim : Finn Wittrock
Crédits : Avatar par Visenya, icone par Alwaystuffs (Tumblr ×2)
Inscription : 11/12/2020
Multicomptes : Ash (VS Evil Dead) Miller & Adam "Le-Patricide-c'est-cool" Skywalker
Nombre de mots par RP : Je ne tiens pas de compte ... Mais j'appartiens déjà à un forum qui a un minimum de 300 mots par post.
Fréquence de RP : Je RP le plus souvent en semaine, le soir. J'essaie de répondre dès que je le peux.
Je suis plutôt : dark et chill.
Carbon Burst
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 8z7wjfs4_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Lun 1 Mar - 20:15:14
Les larmes d'un fils
L'esprit en vrac, le cœur éclatés et les yeux embrumés, Yuri faisait peine à voir. Son visage d'ordinaire si radieux était désormais déformés par la douleur de cette perte si soudaine et de cette annonce sans le moindre tact. Son corps n'avait de cesse de trembler alors que son esprit refusait toujours de croire en cette nouvelle, le simple fait d'y penser lui donnait envie de vomir ! Comment était-ce possible ? Il était remis. C'était ce que tout ces incompétents de médecins avaient dit ! Depuis quand son père était-il au seuil de la mort ? Pourquoi ne le lui avait-on rien dit ? Avait-il souffert ? Avait-il eut un mot pour lui ? Une pensée ? N'avait-il donc été qu'une suite de déception pour son père désormais mor …

《Qu'est-ce qu'il se passe Yuri ?》

Cette voix … Ce visage dont Yuri ne put percevoir que les couleurs tant sa vision était brouillée … Clark ? Mais, Yuri ne l'avait pas entendu rentré. Ne devait-il pas être au travail ? Les sens du Russe étaient-ils embrouillés à tel point qu'il n'avait pas vu son compatriote ? Ni même senti ses mains qui encadraient désormais son visage. Et pourtant, la température des mains de Clark le surprenait tout le temps. Ses mains qu'il trouvait toujours si chaude, contrastant avec la froideur des siennes. Et ses larmes qui n'avaient de cesse de couler, son chagrin qui lui ensserait la gorge, l'empêchant de parler convenablement. Clark lui avait parlé, il devait lui répondre mais mettre des mots sur sa douleur ne faisait que la rendre plus intense encore. Le petit brun bredouilla, begaya, essaya de le dire en anglais, puis en russe puis de nouveau en anglais mais de sa bouche ne sortit qu'un charabia incompréhensible dans lequel semblait s'être perdu l'information principal. "Mon père est mort". Et le mot en M ne fit qu'intensifier le débit de ses larmes, brouillant d'avantage son cerveau et ses sens. Tout son être n'était que douleur.

Il se laissa bercer et câliner par le psychiatre, prenant sa présence comme un cadeau. Avant cette colocation improvisée, Yuri ne se doutait pas d'à quel point avoir quelqu'un à ses côtés était réconfortant. Si il avait su, adolescent, qu'un jour il pleurait dans les bras de cet homme qu'il avait tant martyrisé. Si il avait su, adolescent, qu'un jour Clark le prendrait dans ses bras et que ce moment serait le plus réconfortant de sa vie. Il s'apaisait peu à peu au contact de cet homme, ses larmes s'apaisaient quelques peu pour complètement s'arrêter lorsque la sonnerie du téléphone du psychiatre retentit. Yuri s'était figé. Il savait que ce n'était pas sa sonnerie et que le son était bien trop proche pour venir de son téléphone et pourtant, quelque chose en lui lui affirmait l'inverse. Une simple sonnerie, et le voilà à revivre en boucle la réception de ce maudit message, et voilà que la douleur refaisait face alors que Clark le serrait davantage contre lui.

Le Russe aggripa le tissu de la chemise de son ami contre laquelle il pleurait à chaudes larmes depuis plusieurs minutes déjà. Il tenta tout de même de reprendre contenance, mais la tâche s'avérait plus ardu que prévu. Comment un acteur tel que lui, capable de pleurer sur commande, pouvait-il être aussi mauvais pour cacher ses réels sentiments ? Comment pouvait-il être un si bon simulateur et un si piètre menteur ? L'homme parvient tout de même à se détacher de l'autre, essuyant ses larmes et reniflant.

《C'est … C'est ton téléphone qui a sonné ? C'est … C'est pour ça que tu n'es au travail ? C'est de ma faute, désolé …》

Reniflant une fois de plus, Yuri se contraint à feindre un sourire qui ne pouvait qu'être forcé, il le savait et Clark aussi. L'effusion de larmes avait exténué l'acteur dont les mains se firent tremblante.

《Tu devrais retourner au travail … Je vais bien. C'est juré …》 Souris même lorsque tu vas mal, Yuri. Tu verras, tu te sentiras mieux après, disait toujours sa mère. 《Мне нужно выпить. Нет, из бутылки.》 Un retour au russe presque instinctif. Des mots marmonnés plus pour lui que pour l'homme qui tentait de le réconforter.
(c) AMIANTE

Clark V. Lewis
Clark V. Lewis






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19649-clark-lewis-dane-dehaan?nid=7#1090749
Surnom : Doc, Clay, Vlad.
Âge : 34
Origines : Américaine, Coréenne & Russe
Occupation : Psychiatre, professeur de psychiatrie à Columbia & Profiler.
Lieu de résidence : Brooklyn.
A New York depuis : 7 ans.
Situation Amoureuse : Divorcé, célibataire.
Orientation sexuelle : Se laisse vivre.
Trigger Warning : \\Attention// sujets controversés abordés : meurtre - maladie mentale - maladie physique - dépression - idées noires - auto-sabotage - drame familiaux - homosexualité - sexe (rp hot). Si ces sujets vous touchent et que vous voulez tout de même écrire avec moi avec ce personnage, merci de me le préciser <3 !



Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 00b163c469584e9391f0a581747a74365bdfd46f
A propos de Clark

Né à Détroit, il est d'origine Américaine, Russe et Coréenne Il a vécu une grande partie de sa vie en Russie et y a fait médecine ◊ Il a rencontré sa femme au théâtre, elle était danseuse au Bolchoï ◊ Sa femme a assassiné leur bébé de six mois ◊ Il a quitté la Russie pour fuir ce drame ◊ Dépressif lui même depuis la mort de sa fille, il est cependant psychiatre, profileur et professeur de psychiatrie à Columbia ◊ Bourreau de travail, il ne vit que par lui, le reste de sa vie n'a aucun sens ◊ Il a un chat, Roy, qu'il a sauvé de la rue ◊ Il vit actuellement chez Yuri Tchekov, une connaissance d'enfance pendant que son appartement est en travaux.
“Les deux sciences les plus tristes : la psychiatrie et l'histoire ; l'une étudie les faiblesses de l'individu, l'autre les faiblesses de l'humanité.”
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 0f3v
  • Aucune association
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Mask
Pronom : NC
Messages : 512
Faceclaim : Lee Dong Wook
Crédits : Mask
Inscription : 16/11/2020
Multicomptes : Diego Parra & Betty Blue Williams
Nombre de mots par RP : min. 300, Max. +1500
Fréquence de RP : hebdo
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// UNXkCDab_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Jeu 4 Mar - 22:38:19
Les larmes d'un fils
Le corps de Yuri contre le sien, Clark tentait de calmer son ainé. Mais la douleur qu’il ressent ne peut pas être apaisé, à cet instant. Tu es bien placé pour le savoir. Toi qui a commencé par perdre ton père, ta mère puis ta fille. La perte d’un père était quelque chose d’effroyable à surmonter. D’autant plus qu’il savait que les rapports du l’ainé de Tchekov n’étaient pas des plus sereins avec son patriarche. Une disparition dans un contexte tendu non résolu faisait d’autant plus mal. Faisant généralement naître du regret, de l’amertume et de la culpabilité pour le porteur de deuil. Il y avait plusieurs phases dans la gestion humaine du deuil : le déni, la colère, la tristesse et l’acceptation. Chaque individu devant passer par chaque étape avant de se voir délivrer de cette maladie du cœur et de l’esprit qu’engendrait la perte d’un être aimé. Clark lui-même n’en était pas venu à bout, de son deuil, restant figé dans la peine et ne pouvant accéder à l’acceptation. Presque huit ans après, il n’y était pas encore parvenu. Y parviendrait-il un jour ?

Laissant cette question en suspens, il réaffirma son étreinte contre l’acteur, lui caressant doucement les cheveux pour tenter de prendre un peu de cette douleur sur ses propres épaules. Il espérait que Yuri parviendrait à passer toutes les phases du deuil. Il l’espérait du plus profond de son être. Ils restèrent un moment, enlacés l’un contre l’autre, à simplement laisser passer la crise de larmes du plus âgé. Une sonnerie de téléphone – la sienne – et le russe le serra d’autant plus contre lui, agrippant désespérément les pans de sa chemise. Ne s’éloignant pas, continuant de le bercer contre lui, Clark tendit toutefois la main vers son téléphone pour répondre et avertir sa cliente qu’il n’animerait pas sa conférence. Raccrochant sans plus de cérémonies, accordant toute son attention à son hôte, il murmura qu’il était là, qu’il ne bougerait pas. Cela n’eut pas l’effet escompté – à savoir apaiser le plus âgé – puisqu’il se recula légèrement de lui en lui demandant s’il s’agissait de son travail et s’excusant platement : « Ne dis pas de bêtises Yuri… » murmura le grand brun de sa voix profonde en plantant son regard ébène dans celui de l’endeuillé. L’autre sembla insister, encore tremblant, pour qu’il aille travailler, allant même jusqu’à lui jurer qu’il allait bien : « Et tu veux faire gober ça à un psychiatre ? » questionna-t-il, revenant le prendre dans ses bras, le forçant à caler sa tête contre son épaule : « Je reste, tu es plus important que mon travail. » Quelques mots en russe lui parvinrent et il soupira : « Alors reste assis, je vais te chercher ça. »

Se redressant, Clark caressa une dernière fois la nuque de son ainé avant de disparaître dans la cuisine. Il sortit deux verres, une bouteille de vodka et disposa le tout sur un plateau. Revenant rapidement vers son hôte, il déposa l’ensemble sur la table basse et servit deux verres avant de tendre le premier au Russe : « В память о твоем отце. » Et il but le sien cul-sec.


Another Day
Yuri Tchekov
Yuri Tchekov






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t20168-yuri-petrovovitch-tchekov-o-finn-wittrock https://www.disjointedsocieties.com/t20210-yuri-tchekov#1114648 https://www.disjointedsocieties.com/t20208-yuri-tchekov#1114644 https://www.disjointedsocieties.com/t20209-yuri-tchekov#1114647 https://www.disjointedsocieties.com/t20236-yuri-tchekov#1116311
Surnom : Yuri déteste que l'on ne respecte pas son prénom, refusant tout diminutif ou toute américanisation. Mais cela n'empêche pas ses amis les plus provocateur de l'appeler Yuyu, Riri ou encore Ducky, moquerie comparant son élocution à celle de Donald Duck. Les médias parlent souvent de lui comme étant Le Russe.
Âge : 35
Origines : Russe, né en Russie, de parents russes. Sa généalogie est complexe, croisant de multiples origines, européennes comme outre Atlantique, des croisements qui ont, pour la plupart, eût lieu en temps de guerre.
Occupation : Yuri est acteur. Et quel acteur ! Un acteur de renom ! Il est LE méchant du cinéma, toujours là pour tabler sur les clichés infligés à la Russie. Il est LE vilain russe, celui qu'on s'imagine armé d'une kalashnikov, la clope au bec et une flasque de vodka en poche.
Lieu de résidence : Il s'est installé dans un loft industriel, niché en plein Manhattan
A New York depuis : Yuri est arrivé aux Etats Unis au courant de l'an 2010. Il a résidé 5 ans à Los Angeles avant de s'installer à New-York en 2015, motivé par une simple envie de changement.
Situation Amoureuse : Célibataire, volage
Orientation sexuelle : Le genre de ses partenaires n'a aucune importance pour lui, du moment qu'ils savent faire ce qu'il y a à faire
Trigger Warning : Il est possible que je parle de maladie (type cancer, sida), de racisme, d'homophobie et de transphobie. Certains RPs risqueront d'être violent, des violences aussi bien psychologiques que mentales. D'autres encores pourraient être HOOOOOOOOOOT.
En bref, je suis une joueuse qui aime les dramas et qui est prête à tout pour faire vivre l'enfer à ses créations. Oui, c'est du sadisme. Mais ce n'est pas pour autant que je ne m'adonne pas aux RPs fluff ! ;-)

Généralités & Banalités

Homme cisgenre || Acteur, il est LE méchant du cinéma. Il n'est casté que pour des rôles de méchant russe dans des film d'action, de bras droit dans des films mafieux et de meurtriers dans les thriller. Cette avalanche de cliché lui a permis de faire son trou et de profiter de sa célébrité et de son argent || A une grosse carence en tendresse qu'il cherche à combler avec les mots doux des autres. || Gaucher || Il déteste l'odeur du tabac. Un comble pour un acteur condamné à jouer des personnages accros à la nicotine. || Il passe beaucoup de temps sur NYC, essentiellement pour sortir des blagues nulles. || Il a un fort accent russe, il pense qu'il ne le perdra jamais. Son frère constate avec regret qu'il a déjà commencé à disparaitre. || Lorsqu'il ne veux pas répondre à une question ou désire aborder quelqu'un, il fait souvent semblant de ne pas comprendre langue. En réalité, il est quasiment bilingue. || Tatoué, il a une manchette au bras droit. Le bras gauche est entièrement couvert. Des ronces montent le long d'une de ses chevilles alors qu'un pin-up campe sur sa chute de rein. Ses tatouages sont dans un style American Old School. Il se les ait tous fait aux États-Unis, première dépense ostentatoire qu'il s'est permis. || Il ne conduit pas et n'a pas le permis D'abord amateur de marche à pied, il fait désormais appel à une entreprise de chauffeur privée. || Extrêmement dépensier, Yuri déteste voir son argent s'accumuler sur son compte. Il le dépense à outrance et en profite pour faire des dons à des oeuvres caritatives. || Il a horreur des enfants. Il dit qu'il n'a pas la patience de s'en occuper. Mais leur tendance à réclamer en permanence de l'affection et de l'attention l'énerve. Il refuse de se retrouver avec eux, ne voulant pas remettre en question son enfance
Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière. Il y a des choses que le temps ne ut cicatriser, des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous.
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 2abaef45b89fb74865313c528659043f6d98d210
  • Aucune association
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : Aurore
Pronom : Elle
Messages : 460
Faceclaim : Finn Wittrock
Crédits : Avatar par Visenya, icone par Alwaystuffs (Tumblr ×2)
Inscription : 11/12/2020
Multicomptes : Ash (VS Evil Dead) Miller & Adam "Le-Patricide-c'est-cool" Skywalker
Nombre de mots par RP : Je ne tiens pas de compte ... Mais j'appartiens déjà à un forum qui a un minimum de 300 mots par post.
Fréquence de RP : Je RP le plus souvent en semaine, le soir. J'essaie de répondre dès que je le peux.
Je suis plutôt : dark et chill.
Carbon Burst
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 8z7wjfs4_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Sam 6 Mar - 21:30:13
Les larmes d'un fils
Yuri s'en voulait de s'effondrer ainsi face à son invité. Il s'en voulait de faire perdre son temps à cet ami qui avait sûrement bien mieux à faire, malgré ses contestations. Il s'en voulait de se laisser aller contre ce torse qu'il n'avait pas le droit de toucher. Il s'en voulait de mouiller cette chemise et de mettre son porteur dans une situation plus qu'inconfortable. Des remords qui firent se raidir l'entièreté du corps du Russe alors que le psychiatre l'amenait de nouveau à lui. Des tensions qui s'amenuirent à mesure que le parfum du plus grand embrumait le cerveau du plus petit. Cette odeur apaisante que seules les petites amies de Clark, et Roy, pouvaient sentir. Cette odeur trop entêtante qu'il s'efforcera d'oublier, en vain. Cette odeur sera celle qui le tourmentera chaque nuit, Yuri en était certain. Il se radoucit au contact de ce tissu qui lui était désormais familier, et dans un soupir, il se mit à se plaindre de son alcoolémie trop basse pour son propre bien.

Un frisson parcouru de nouveau son corps alors que le souffle chaud du psychiatre effleurait sa nuque, étant bientôt suivi par ses doigts experts. Yuri tenta de nouveau de retrouver contenance, se redressant dans son canapé. Il s'essuya les yeux d'un revers de la manche et se mit à jouer avec ses doigts tremblants. Il ne releva la tête que lorsque son compatriote lui tendit le verre tant désiré. 《Merci …》 murmura t-il en récupérant le contenant, effleurant au passage la peau de l'autre homme. Un petit sourire, plus naturel que son prédécesseur, reprit place sur le visage du plus âgé alors que les deux hommes trinquèrent à la mémoire du défunt.

《J'arrive pas à y croire …》 rajouta t-il avant d'avaler son verre cul sec. Le déni accompagné dans un second verre de vodka que Yuri avala aussi rapidement que le premier. 《Je veux juste qu'on me dise que c'est une énorme blague …》

Il était désespéré, Yuri. Il était épuisé, Yuri. Son corps ne cessait de trembler, tétanisé par la peur et la fatigue. Il se sentait seul, Yuri, espérant que le corps de Clark ne tarderait pas à le rejoindre.

《Je crois que je n'ai même plus la force de pleurer … Oh bon sang, il a du mourir en me haissait … Je suis le pire des fils ! Le pire ...》

(c) AMIANTE

Clark V. Lewis
Clark V. Lewis






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19649-clark-lewis-dane-dehaan?nid=7#1090749
Surnom : Doc, Clay, Vlad.
Âge : 34
Origines : Américaine, Coréenne & Russe
Occupation : Psychiatre, professeur de psychiatrie à Columbia & Profiler.
Lieu de résidence : Brooklyn.
A New York depuis : 7 ans.
Situation Amoureuse : Divorcé, célibataire.
Orientation sexuelle : Se laisse vivre.
Trigger Warning : \\Attention// sujets controversés abordés : meurtre - maladie mentale - maladie physique - dépression - idées noires - auto-sabotage - drame familiaux - homosexualité - sexe (rp hot). Si ces sujets vous touchent et que vous voulez tout de même écrire avec moi avec ce personnage, merci de me le préciser <3 !



Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 00b163c469584e9391f0a581747a74365bdfd46f
A propos de Clark

Né à Détroit, il est d'origine Américaine, Russe et Coréenne Il a vécu une grande partie de sa vie en Russie et y a fait médecine ◊ Il a rencontré sa femme au théâtre, elle était danseuse au Bolchoï ◊ Sa femme a assassiné leur bébé de six mois ◊ Il a quitté la Russie pour fuir ce drame ◊ Dépressif lui même depuis la mort de sa fille, il est cependant psychiatre, profileur et professeur de psychiatrie à Columbia ◊ Bourreau de travail, il ne vit que par lui, le reste de sa vie n'a aucun sens ◊ Il a un chat, Roy, qu'il a sauvé de la rue ◊ Il vit actuellement chez Yuri Tchekov, une connaissance d'enfance pendant que son appartement est en travaux.
“Les deux sciences les plus tristes : la psychiatrie et l'histoire ; l'une étudie les faiblesses de l'individu, l'autre les faiblesses de l'humanité.”
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 0f3v
  • Aucune association
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Mask
Pronom : NC
Messages : 512
Faceclaim : Lee Dong Wook
Crédits : Mask
Inscription : 16/11/2020
Multicomptes : Diego Parra & Betty Blue Williams
Nombre de mots par RP : min. 300, Max. +1500
Fréquence de RP : hebdo
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// UNXkCDab_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Dim 7 Mar - 0:14:14
Les larmes d'un fils
Revenu avec une bouteille de vodka et deux verres, Clark les remplit de moitié et tendit le sien à son hôte. Reprenant place à ses côtés, il triqua à la mémoire du père Tchekov. Un peu hypocrite, non Clark ? De trinquer à la mémoire de quelqu’un que tu n’as jamais connu ? Non, puisqu’il trinquait à celle que Yuri possédait de l’homme, celle qui le faisait visiblement souffrir mais dont il semblait nécessaire de se souvenir. Le russe le remercia et Clark se contenta de le fixer, l’air compatissant. D’ordinaire, Clark restait impassible et ce même devant les plus grandes crises de l’arme. Mais face à cette peine, face à ce regard, comment pourrait-il rester de glace et ne pas être affecté par la douleur de son ami. Son ami ? Chassant cette question qui en soulèverait bien d’autres, en servant un deuxième au plus âgé quand il but le premier cul sec en l’écoutant d’une oreille attentive. Ainsi, Yuri semblait ne pas croire à cette situation ou plutôt, à ne pas vouloir y croire. Quoi de plus naturel après tout ? Qui voudrait croire en la mort d’un être aimé ? Toi non plus, tu n’avais pas voulu y croire. T’enfermant dans une solitude et une douleur qui ne te quitterait alors plus jamais. Jamais. Cependant… A la différence de lui, qui n’avait eu personne sur qui s’appuyer, Yuri n’était pas seul. Clark serait là, à ses côtés, il ne le lâcherait pas. « Je ne peux pas te dire que c’est une plaisanterie, Yuri … » Il déglutit, resservant un nouveau verre à son hôte : « Malheureusement, c’est réel. Et il faudra que tu acceptes que ça le soit pour pouvoir aller mieux. »

Le plus petit poursuivit alors, continuant de boire et lâchant qu’il n’avait plus la force de pleurer. Les mains tremblantes, le visage livide, il se tortura lui-même, supposant que son père avait dû mourir en le haïssant, qu’il était le pire des fils. Clark le fixa quelques secondes, sentant la peine gagner un peu plus son propre cœur. Déposant son propre verre sur la table basse, il rompit le peu de distance qui les séparait et vint doucement coller son corps au sein, caressant sa nuque d’une main alors que l’autre venait se nicher dans son dos : « Ce n’est pas grave de ne pas avoir la force de pleurer, Yuri. Tu dois t’écouter et prendre le temps d’encaisser. » La main sur sa nuque dériva sur sa joue et il la câlina avec tendresse, se reculant juste assez pour planter son regard ébène dans celui abyssal de son hôte : « Tu n’es pas le pire des fils. Je ne sais pas si ton père te détestait réellement, mais tu es un homme gentil et de généreux. Ne te torture pas, Yuri. » Et il se retira légèrement, resservant un verre à son hôte. Puis un autre et encore un autre. Jusqu’à ce que le russe commence doucement à perdre le fil de ses paroles. Clark estima qu’il était donc temps qu’il se repose et l’aida à montrer à l’étage, sans réellement lui laisser le choix. Passant un de ses bras par-dessus ses épaules, il saisit sa taille et parcourut le chemin jusqu’au lit de l’acteur avec précaution. Il le déposa avec douceur et remit quelques mèches de ses cheveux en ordre : « Faut que tu te reposes, maintenant. » murmura-t-il. Alors qu’il s’apprêtait à le laisser, la détresse du plus vieux le fit reconsidérer son geste et il vint s’allonger à ses côtés, le prenant doucement dans ses bras : « Je suis là. Tu n’es pas seul Yuri. Je m’en irais quand tu te seras endormi. »



Another Day
Yuri Tchekov
Yuri Tchekov






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t20168-yuri-petrovovitch-tchekov-o-finn-wittrock https://www.disjointedsocieties.com/t20210-yuri-tchekov#1114648 https://www.disjointedsocieties.com/t20208-yuri-tchekov#1114644 https://www.disjointedsocieties.com/t20209-yuri-tchekov#1114647 https://www.disjointedsocieties.com/t20236-yuri-tchekov#1116311
Surnom : Yuri déteste que l'on ne respecte pas son prénom, refusant tout diminutif ou toute américanisation. Mais cela n'empêche pas ses amis les plus provocateur de l'appeler Yuyu, Riri ou encore Ducky, moquerie comparant son élocution à celle de Donald Duck. Les médias parlent souvent de lui comme étant Le Russe.
Âge : 35
Origines : Russe, né en Russie, de parents russes. Sa généalogie est complexe, croisant de multiples origines, européennes comme outre Atlantique, des croisements qui ont, pour la plupart, eût lieu en temps de guerre.
Occupation : Yuri est acteur. Et quel acteur ! Un acteur de renom ! Il est LE méchant du cinéma, toujours là pour tabler sur les clichés infligés à la Russie. Il est LE vilain russe, celui qu'on s'imagine armé d'une kalashnikov, la clope au bec et une flasque de vodka en poche.
Lieu de résidence : Il s'est installé dans un loft industriel, niché en plein Manhattan
A New York depuis : Yuri est arrivé aux Etats Unis au courant de l'an 2010. Il a résidé 5 ans à Los Angeles avant de s'installer à New-York en 2015, motivé par une simple envie de changement.
Situation Amoureuse : Célibataire, volage
Orientation sexuelle : Le genre de ses partenaires n'a aucune importance pour lui, du moment qu'ils savent faire ce qu'il y a à faire
Trigger Warning : Il est possible que je parle de maladie (type cancer, sida), de racisme, d'homophobie et de transphobie. Certains RPs risqueront d'être violent, des violences aussi bien psychologiques que mentales. D'autres encores pourraient être HOOOOOOOOOOT.
En bref, je suis une joueuse qui aime les dramas et qui est prête à tout pour faire vivre l'enfer à ses créations. Oui, c'est du sadisme. Mais ce n'est pas pour autant que je ne m'adonne pas aux RPs fluff ! ;-)

Généralités & Banalités

Homme cisgenre || Acteur, il est LE méchant du cinéma. Il n'est casté que pour des rôles de méchant russe dans des film d'action, de bras droit dans des films mafieux et de meurtriers dans les thriller. Cette avalanche de cliché lui a permis de faire son trou et de profiter de sa célébrité et de son argent || A une grosse carence en tendresse qu'il cherche à combler avec les mots doux des autres. || Gaucher || Il déteste l'odeur du tabac. Un comble pour un acteur condamné à jouer des personnages accros à la nicotine. || Il passe beaucoup de temps sur NYC, essentiellement pour sortir des blagues nulles. || Il a un fort accent russe, il pense qu'il ne le perdra jamais. Son frère constate avec regret qu'il a déjà commencé à disparaitre. || Lorsqu'il ne veux pas répondre à une question ou désire aborder quelqu'un, il fait souvent semblant de ne pas comprendre langue. En réalité, il est quasiment bilingue. || Tatoué, il a une manchette au bras droit. Le bras gauche est entièrement couvert. Des ronces montent le long d'une de ses chevilles alors qu'un pin-up campe sur sa chute de rein. Ses tatouages sont dans un style American Old School. Il se les ait tous fait aux États-Unis, première dépense ostentatoire qu'il s'est permis. || Il ne conduit pas et n'a pas le permis D'abord amateur de marche à pied, il fait désormais appel à une entreprise de chauffeur privée. || Extrêmement dépensier, Yuri déteste voir son argent s'accumuler sur son compte. Il le dépense à outrance et en profite pour faire des dons à des oeuvres caritatives. || Il a horreur des enfants. Il dit qu'il n'a pas la patience de s'en occuper. Mais leur tendance à réclamer en permanence de l'affection et de l'attention l'énerve. Il refuse de se retrouver avec eux, ne voulant pas remettre en question son enfance
Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière. Il y a des choses que le temps ne ut cicatriser, des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous.
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 2abaef45b89fb74865313c528659043f6d98d210
  • Aucune association
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : Aurore
Pronom : Elle
Messages : 460
Faceclaim : Finn Wittrock
Crédits : Avatar par Visenya, icone par Alwaystuffs (Tumblr ×2)
Inscription : 11/12/2020
Multicomptes : Ash (VS Evil Dead) Miller & Adam "Le-Patricide-c'est-cool" Skywalker
Nombre de mots par RP : Je ne tiens pas de compte ... Mais j'appartiens déjà à un forum qui a un minimum de 300 mots par post.
Fréquence de RP : Je RP le plus souvent en semaine, le soir. J'essaie de répondre dès que je le peux.
Je suis plutôt : dark et chill.
Carbon Burst
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 8z7wjfs4_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Mer 10 Mar - 21:56:19
Les larmes d'un fils
Il fut soulagé, Yuri, alors que le corps du psychiatre vint de nouveau rencontrer le sien, le gratifiant de caresses bienvenues. Les gestes de Clark étaient tendres, attentionnés, affectueux. Des gestes contrastant avec la froideur habituelle de son visage, ce visage plus pâle que celui d'un mort, ce visage qui désarçonnait le plus petit depuis quelques temps déjà. L'acteur profitait tant bien que mal de cette tendresse nouvelle. Personne ne l'avait déjà prit comme ça dans ses bras, personne n'avait été si délicat sans attendre de contrepartie, personne n'avait été pour le consoler, pas même ses parents, pas même ce père qui préférait l'enfoncer plutôt que le consoler. 《Pourquoi pleure- tu ? Ressaisis-toi ! Il n'y a que les tafioles qui pleurent !》 Qu'il aurait dit, répétant ce qu'il avait dit lorsqu'il avait retrouvé son fils à l'infirmerie de l'école, en sang. Il s'enivra, Yuri, perdant peu à peu le fil de ses paroles, perdant peu à peu le fil de ses souvenirs.

Ce fut une sensation de chaleur qui le réveilla. Une chaleur agréable ? Très agréable même venant contraster avec l'atroce douleur qui transperçait son crâne. Il peina à ouvrir les yeux, se sentant agressés par les quelques rayons de soleil qui venaient caresser le visage de Clark. Clark ? Clark ! Yuri s'écarta brusquement du corps contre lequel il avait passé la nuit, la source de cette si agréable chaleur. L'acteur se mit à rougir, se demandant comment il en était arrivé là, ses souvenirs se limitant à ce 《Je suis le pire des fils.》 qu'il avait prononcé voilà plusieurs heures déjà. Avaient-ils ..? Non. Clark n'était pas ce genre d'hommes ! Si ? Il prit une profonde inspiration, Yuri, avant de se décider à regarder sous la couette pour n'apercevoir que leurs deux pantalons. Pourquoi fallait-il que Clark ne fasse pas parti de ce genre d'homme ?

La sonnerie stridente du réveil ne tarda pas à s'immiscer entre les oreilles du Russe. 9h30. L'heure à laquelle la gueule de bois de l'acteur se fit plus violente que jamais. 9h30. L'heure à laquelle l'homme fit voler l'appareil à l'autre bout de la chambre. 9h30. L'heure du décès de la machine. 9h30. L'heure à laquelle Yuri chercha désespérément un point d'ancrage, point qu'il trouva à Clark, cachant son visage dans le cou ivoire. Un endroit à l'abri de la lumière, un endroit chaud et confortable, un endroit sentant bon la cannelle et le pain d'épice. Il murmura un 《Privet》 incertain. Était-ce le bon mot au vu de leurs situation ? De leurs positions ? Il n'en savait rien et son cerveau embrumé par les vapeurs d'alcool et l'heure n'était clairement pas apte à réfléchir. 《Je suis trop vieux pour l'alcool ...》

(c) AMIANTE

Clark V. Lewis
Clark V. Lewis






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19649-clark-lewis-dane-dehaan?nid=7#1090749
Surnom : Doc, Clay, Vlad.
Âge : 34
Origines : Américaine, Coréenne & Russe
Occupation : Psychiatre, professeur de psychiatrie à Columbia & Profiler.
Lieu de résidence : Brooklyn.
A New York depuis : 7 ans.
Situation Amoureuse : Divorcé, célibataire.
Orientation sexuelle : Se laisse vivre.
Trigger Warning : \\Attention// sujets controversés abordés : meurtre - maladie mentale - maladie physique - dépression - idées noires - auto-sabotage - drame familiaux - homosexualité - sexe (rp hot). Si ces sujets vous touchent et que vous voulez tout de même écrire avec moi avec ce personnage, merci de me le préciser <3 !



Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 00b163c469584e9391f0a581747a74365bdfd46f
A propos de Clark

Né à Détroit, il est d'origine Américaine, Russe et Coréenne Il a vécu une grande partie de sa vie en Russie et y a fait médecine ◊ Il a rencontré sa femme au théâtre, elle était danseuse au Bolchoï ◊ Sa femme a assassiné leur bébé de six mois ◊ Il a quitté la Russie pour fuir ce drame ◊ Dépressif lui même depuis la mort de sa fille, il est cependant psychiatre, profileur et professeur de psychiatrie à Columbia ◊ Bourreau de travail, il ne vit que par lui, le reste de sa vie n'a aucun sens ◊ Il a un chat, Roy, qu'il a sauvé de la rue ◊ Il vit actuellement chez Yuri Tchekov, une connaissance d'enfance pendant que son appartement est en travaux.
“Les deux sciences les plus tristes : la psychiatrie et l'histoire ; l'une étudie les faiblesses de l'individu, l'autre les faiblesses de l'humanité.”
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 0f3v
  • Aucune association
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Mask
Pronom : NC
Messages : 512
Faceclaim : Lee Dong Wook
Crédits : Mask
Inscription : 16/11/2020
Multicomptes : Diego Parra & Betty Blue Williams
Nombre de mots par RP : min. 300, Max. +1500
Fréquence de RP : hebdo
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// UNXkCDab_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Jeu 11 Mar - 22:29:16
Les larmes d'un fils
Le cœur lourd de voir son hôte souffrir de la sorte, bien trop conscient de ce qu’il ressentait à cet instant, Clark avait obtempéré quand le plus âgé avait demandé à boire. Il lui avait rapporté cette fameuse bouteille de Vodka qui trainait dans la cuisine et leur avait servi deux verres. Puis deux autres et encore probablement cinq ou six. Clark avait rapidement arrêté de boire, soucieux de pouvoir gérer un éventuel état d’ébriété problématique de son ami soviétique, mais ce ne fut pas le cas. A vrai dire, Yuri était tellement épuisé qu’il le mena au premier, le couchant dans ce lit encore défait de la veille. Doucement, il avait retiré les chaussures de l’acteur, sa veste et même son pull, le laissant se coucher à demi-nu dans le lit. Il hésita quelques secondes, fixant ce pantalon qui avait certainement trainé dehors et qu’il n’était pas acceptable de porter sous des draps – un tantinet rigide ? Oui et alors ? – il finit par retirer l’outrageux vêtements et s’apprêter à laisser le plus âgé dormir avant de l’entendre gémir. Se stoppant, il lui adressa un regard avant de soupirer et de retirer également ses vêtements, se retrouvant également en caleçon. Le psychiatre se glissa alors sous les draps de son ami et déposa une main avenante sur son dos : « Je suis là Yuri, ça va aller… » murmura-t-il, l’observant jusqu’à ce qu’il entende la respiration régulière de son ainé. Peu de temps après, il sombrait lui aussi dans les bras de morphées, dans un sommeil lourd et sans rêve.

*************

Un support moelleux, une douce chaleur réchauffant son corps et une odeur d’effluve alcoolisée réveillèrent le psychiatre. Sentant quelque chose qu’il identifia rapidement comme de la peau contre son cou et son épaule, il passa un bras autour du corps allongé contre lui et le serra doucement, touchant son dos. Grognant, il poussa un soupire alors que sa main commençait – par automatisme – à caresser de son revers la peau qu’il pensait appartenir à sa petite-amie. Certes, Clark n’était pas quelqu’un de très câlin en règle générale mais il savait que sa cadette appréciait ce genre d’attention et que s’il ne s’y soumettait pas, elle risquait d’exiger davantage de lui. En entendant un mot qu’il identifia comme Russe, il ouvrit doucement les yeux et il rencontra un visage inattendu. Ah. Clignant plusieurs fois ses yeux ébène, très calmement, il finit par cesser tout contact physique avec Yuri : « Je… » Tu quoi ? Qu’est-ce qu’il y a à dire ? Qu’avez-vous fait pour vous retrouver dans cette situation ? Retraçant la veille à une vitesse folle dans son esprit, il se rappela avoir couché le plus âgé et s’être endormi à ses côtés. A priori, pas de bavures Clark. Vous êtes resté bien sages. En captant qu’ils étaient tous les deux en caleçon et sentant clairement qu’une invitée matinale avait pris place dans son sous-vêtements, il décida de s’en assurer : « Je crois que je suis trop vieux aussi. Je ne me rappelle pas nettement ce qu’il s’est passé après t’avoir couché… » Il hésita, puis lâcha : « Mais pour te rassurer, je pense qu’il ne s’est rien passé. » Soupirant légèrement en observant le radio réveil qui gisait dans un coin de la pièce, il s’approcha légèrement de l’acteur, déposant une main sur son épaule et cherchant son regard : « Comment tu te sens ? Tu te sens d’avaler quelque chose ? »


Another Day
Yuri Tchekov
Yuri Tchekov






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t20168-yuri-petrovovitch-tchekov-o-finn-wittrock https://www.disjointedsocieties.com/t20210-yuri-tchekov#1114648 https://www.disjointedsocieties.com/t20208-yuri-tchekov#1114644 https://www.disjointedsocieties.com/t20209-yuri-tchekov#1114647 https://www.disjointedsocieties.com/t20236-yuri-tchekov#1116311
Surnom : Yuri déteste que l'on ne respecte pas son prénom, refusant tout diminutif ou toute américanisation. Mais cela n'empêche pas ses amis les plus provocateur de l'appeler Yuyu, Riri ou encore Ducky, moquerie comparant son élocution à celle de Donald Duck. Les médias parlent souvent de lui comme étant Le Russe.
Âge : 35
Origines : Russe, né en Russie, de parents russes. Sa généalogie est complexe, croisant de multiples origines, européennes comme outre Atlantique, des croisements qui ont, pour la plupart, eût lieu en temps de guerre.
Occupation : Yuri est acteur. Et quel acteur ! Un acteur de renom ! Il est LE méchant du cinéma, toujours là pour tabler sur les clichés infligés à la Russie. Il est LE vilain russe, celui qu'on s'imagine armé d'une kalashnikov, la clope au bec et une flasque de vodka en poche.
Lieu de résidence : Il s'est installé dans un loft industriel, niché en plein Manhattan
A New York depuis : Yuri est arrivé aux Etats Unis au courant de l'an 2010. Il a résidé 5 ans à Los Angeles avant de s'installer à New-York en 2015, motivé par une simple envie de changement.
Situation Amoureuse : Célibataire, volage
Orientation sexuelle : Le genre de ses partenaires n'a aucune importance pour lui, du moment qu'ils savent faire ce qu'il y a à faire
Trigger Warning : Il est possible que je parle de maladie (type cancer, sida), de racisme, d'homophobie et de transphobie. Certains RPs risqueront d'être violent, des violences aussi bien psychologiques que mentales. D'autres encores pourraient être HOOOOOOOOOOT.
En bref, je suis une joueuse qui aime les dramas et qui est prête à tout pour faire vivre l'enfer à ses créations. Oui, c'est du sadisme. Mais ce n'est pas pour autant que je ne m'adonne pas aux RPs fluff ! ;-)

Généralités & Banalités

Homme cisgenre || Acteur, il est LE méchant du cinéma. Il n'est casté que pour des rôles de méchant russe dans des film d'action, de bras droit dans des films mafieux et de meurtriers dans les thriller. Cette avalanche de cliché lui a permis de faire son trou et de profiter de sa célébrité et de son argent || A une grosse carence en tendresse qu'il cherche à combler avec les mots doux des autres. || Gaucher || Il déteste l'odeur du tabac. Un comble pour un acteur condamné à jouer des personnages accros à la nicotine. || Il passe beaucoup de temps sur NYC, essentiellement pour sortir des blagues nulles. || Il a un fort accent russe, il pense qu'il ne le perdra jamais. Son frère constate avec regret qu'il a déjà commencé à disparaitre. || Lorsqu'il ne veux pas répondre à une question ou désire aborder quelqu'un, il fait souvent semblant de ne pas comprendre langue. En réalité, il est quasiment bilingue. || Tatoué, il a une manchette au bras droit. Le bras gauche est entièrement couvert. Des ronces montent le long d'une de ses chevilles alors qu'un pin-up campe sur sa chute de rein. Ses tatouages sont dans un style American Old School. Il se les ait tous fait aux États-Unis, première dépense ostentatoire qu'il s'est permis. || Il ne conduit pas et n'a pas le permis D'abord amateur de marche à pied, il fait désormais appel à une entreprise de chauffeur privée. || Extrêmement dépensier, Yuri déteste voir son argent s'accumuler sur son compte. Il le dépense à outrance et en profite pour faire des dons à des oeuvres caritatives. || Il a horreur des enfants. Il dit qu'il n'a pas la patience de s'en occuper. Mais leur tendance à réclamer en permanence de l'affection et de l'attention l'énerve. Il refuse de se retrouver avec eux, ne voulant pas remettre en question son enfance
Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière. Il y a des choses que le temps ne ut cicatriser, des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous.
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 2abaef45b89fb74865313c528659043f6d98d210
  • Aucune association
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : Aurore
Pronom : Elle
Messages : 460
Faceclaim : Finn Wittrock
Crédits : Avatar par Visenya, icone par Alwaystuffs (Tumblr ×2)
Inscription : 11/12/2020
Multicomptes : Ash (VS Evil Dead) Miller & Adam "Le-Patricide-c'est-cool" Skywalker
Nombre de mots par RP : Je ne tiens pas de compte ... Mais j'appartiens déjà à un forum qui a un minimum de 300 mots par post.
Fréquence de RP : Je RP le plus souvent en semaine, le soir. J'essaie de répondre dès que je le peux.
Je suis plutôt : dark et chill.
Carbon Burst
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 8z7wjfs4_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Dim 21 Mar - 18:01:39
Les larmes d'un fils
Quelque peu désarçonné par les caresses d'un Clark à semi éveillé, Yuri se tut, profitant simplement de l'instant, tentant d'apaiser la douleur qui lui transperçait le crâne. Il n'aurait sûrement pas dû, bien trop conscient du sentiment de gêne intense que la situation pouvait déclencher chez l'investigateur de ces caresses. Des gestes tendres qui ne lui étaient pas destinés, l'acteur en était certain, il ne le touchait que par mégarde, un automatisme qu'il avait dû prendre au contact de ses partenaires. Il était gêné, Yuri, alors qu'il marmonnait un simple "salut". Il était effrayé par la possible réaction du psychiatre, craignant qu'il s'emporte ou pire encore, qu'il se mette à le fuir comme la peste. Le russe laissa échapper un léger soupir alors que Clark réussissait enfin à formuler une phrase.

《Pour tout te dire … Je ne me souviens même pas avoir monter les escaliers.》 répondit-il, la bouche encore pâteuse. 《Mais ... Je suis sûr que nous n'avons pas couché ensemble, Clark. Ne t'inquiètes pas pour ça.》 Il s'agissait là d'une certitude pour l'acteur, bien trop au fait de l'état dans lequel il se réveillerait après chaque partie de jambes en l'air, un état bien loin de celui dans lequel il était. Yuri poussa un léger soupir alors qu'il se refusait toujours de se confronter au soleil. Il frissonna alors que la grande main chaude de l'américain se déposait sur son épaule.

《J'ai tellement mal au crâne… 》 Il geint, l'acteur, se plaignant de cet état d'ébriété dans lequel il avait pourtant choisi d'être. Il gesticula, cherchant les prunelles charbonneuses de son ami, grognant lorsqu'un rayon de soleil vint agresser ses iris azurées. Yuri détestait cette matinée autant qu'il l'appréciait. 《Y'a trop de soleil …》 qu'il rajouta d'un air tout aussi plaintif alors qu'il portait ses mains à son visage. Trop obnubilé par la douleur pour se soucier de son estomac qui se mit à gargouiller. C'était un gros mangeur, Yuri, dépassant de loin la règle des trois repas par jour. Un gros mangeur qui, la veille, s'était uniquement nourri d'alcool. Il continuait de gesticuler, Yuri, tentant de s'étirer tout en préservant ses yeux du soleil et sa cervelle de la douleur. 《Désolé … De t'embêter …》 qu'il murmura. 《Je suis un boulet ... Tu aurais sûrement préféré passer ta nuit avec ta copine.》

(c) AMIANTE

Clark V. Lewis
Clark V. Lewis






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19649-clark-lewis-dane-dehaan?nid=7#1090749
Surnom : Doc, Clay, Vlad.
Âge : 34
Origines : Américaine, Coréenne & Russe
Occupation : Psychiatre, professeur de psychiatrie à Columbia & Profiler.
Lieu de résidence : Brooklyn.
A New York depuis : 7 ans.
Situation Amoureuse : Divorcé, célibataire.
Orientation sexuelle : Se laisse vivre.
Trigger Warning : \\Attention// sujets controversés abordés : meurtre - maladie mentale - maladie physique - dépression - idées noires - auto-sabotage - drame familiaux - homosexualité - sexe (rp hot). Si ces sujets vous touchent et que vous voulez tout de même écrire avec moi avec ce personnage, merci de me le préciser <3 !



Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 00b163c469584e9391f0a581747a74365bdfd46f
A propos de Clark

Né à Détroit, il est d'origine Américaine, Russe et Coréenne Il a vécu une grande partie de sa vie en Russie et y a fait médecine ◊ Il a rencontré sa femme au théâtre, elle était danseuse au Bolchoï ◊ Sa femme a assassiné leur bébé de six mois ◊ Il a quitté la Russie pour fuir ce drame ◊ Dépressif lui même depuis la mort de sa fille, il est cependant psychiatre, profileur et professeur de psychiatrie à Columbia ◊ Bourreau de travail, il ne vit que par lui, le reste de sa vie n'a aucun sens ◊ Il a un chat, Roy, qu'il a sauvé de la rue ◊ Il vit actuellement chez Yuri Tchekov, une connaissance d'enfance pendant que son appartement est en travaux.
“Les deux sciences les plus tristes : la psychiatrie et l'histoire ; l'une étudie les faiblesses de l'individu, l'autre les faiblesses de l'humanité.”
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// 0f3v
  • Aucune association
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Mask
Pronom : NC
Messages : 512
Faceclaim : Lee Dong Wook
Crédits : Mask
Inscription : 16/11/2020
Multicomptes : Diego Parra & Betty Blue Williams
Nombre de mots par RP : min. 300, Max. +1500
Fréquence de RP : hebdo
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Les larmes d'un fils //Ft. Clark V. Lewis// UNXkCDab_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Dim 21 Mar - 19:06:37
Les larmes d'un fils
Observant le plus âgé, Clark retint un léger soupire quand il lui avoua ne pas se rappeler même pas avoir grimpé l’escalier. Il ajouta alors qu’il était cependant sûr qu’ils n’avaient pas couché ensemble. Ah… ? Rappelles-toi, Clark, tu ne remplis qu’une case sur trois. Évidemment que rien ne pouvait arriver entre vous. Caressant du regard la silhouette et le visage de l’acteur, Clark s’amusa quelques secondes de le voir protéger ses yeux. Quelques secondes puisqu’il sentit qu’une invitée était venu lui tenir compagnie dès le matin, comme souvent lorsqu’il dormait accompagné d’une autre personne. Ou plutôt, d’une autre personne qui te plait, Clark, ne te mens pas à toi-même, c’est une perte de temps. Certes, il devait admettre que son ainé lui était particulièrement agréable à regarder. Mais cette pensée fut rapidement chassée par la plainte de l’autre. Captant son regard, il se perdit quelques secondes dans le bleu profond de ses prunelles avant de lui demander s’il se sentait capable de manger quelque chose. Pour toute réponse, l’homme revint flanquer ses deux mains devant ses yeux, les protégeant de cet outrageux soleil.

Le voyant gesticuler et s’étirer, tentant visiblement d’accommoder ses prunelles à la lumière, Clark s’approcha un peu plus, prenant la liberté – le risque – de venir le surplomber de son buste : « Tu ne m’embête pas. » répliqua en appuie sur un avant-bras, sa tête cachait désormais à l’autre les rayons du soleil tandis que sa main libre venait doucement se positionner juste au-dessus de son visage. D’un geste expert, il vint doucement masser de manière circulaire l’emplacement entre ses deux sourcils de son pouce, le reste de ses doigts effleurant sa pommette au passage. Yuri évoqua alors la petite amie du grand brun et si ce dernier ne retint pas un léger sourire amusé, il ne répliqua rien dans un premier temps : bien trop occupé à masser le point d’acuponcture de son vis-à-vis pour lui faire passer son mal de tête. Concentrant ses pensées sur sa tâche, il parvint peu à peu à relâcher la pression et notamment à faire diminuer cette proéminence qui déformait son caleçon sous les draps. Sentant peu à peu l’autre se détendre sous ses doigts, il se redressa et revint s’allonger à ses côtés, ses prunelles ébènes cherchant leurs jumelles : « Ne sois pas trop dur envers toi-même. » qu’il répliquait avant de se lever et de marcher jusqu’aux côté du lit de son hôte. Lui tendant une main, il l’aida à se lever : « Allé, Tu as besoin de te mettre quelque chose dans l’estomac. »

Sans plus de cérémonies, il le souleva pour l’aider à se relever et le maintint quelques instants, comme pour s’assurer qu’il ne chuterait pas : « ça va l’équilibre ? » questionna-t-il, l’observant sous toutes les coutures, se forçant à se pas hasarder son regard sur les lignes dessinées de son buste et de ses bras.





Another Day
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum