AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
Le Deal du moment : -23%
COOKINGBOX – Barbecue 58cm à Charbon de ...
Voir le deal
69.90 €


Leslie A. Sunderland
Leslie A. Sunderland
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19576-leslie-a-sunderland-o-luke-hemmings#1085617 https://www.disjointedsocieties.com/t19586-leslie-sunderland#1086593 https://www.disjointedsocieties.com/t19676-leslie-sunderland#1091533 https://www.disjointedsocieties.com/t21229-leslie-sunderland#1172936
Surnom : Les', Boucles d'or
Âge : 27
Origines : Australiennes par son père et américaines par sa mère
Occupation : Après avoir été barman puis escort, il est désormais serveur au Neuktae's Café
Lieu de résidence : Appartement dans le Queens
A New York depuis : Revenu début 2018 après 11 ans d'absence
Situation Amoureuse : Pris à son propre jeu, sa vie est désormais rythmée par la sienne et son âme prend le même chemin
Orientation sexuelle : Les humains de manière générale
Trigger Warning : Addictions / Pornographie / RP hot cru

Listing RPs - Liens

1m85 - Piercings à la langue et la nuque - Son accent australien est toujours encore perceptible dans sa voix - Souvent une clope aux lèvres
uc
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 0is9
  • United Heart
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) VEo0rLeU_o
RPs : 6
Pseudo : Jesse
Pronom : Il
Messages : 5645
Faceclaim : Luke Hemmings
Crédits : me
Inscription : 11/11/2020
Multicomptes : Greg K., Alexis W. & Sören S.
Nombre de mots par RP : ~800
Fréquence de RP : Régulière
Je suis plutôt : dark et chill.
Instant Crush
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) WtHvdh8l_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Jeu 11 Fév - 20:40

I can't carry this anymore.
Minki & Leslie

Plonger, toujours plus. Atteindre le fond, douloureusement, et puis continuer à creuser, encore, toujours, jusqu'à n'être plus que l'ombre de soi-même, jusqu'à ne plus avoir aucune force, aucune énergie, surtout pas celle de remonter. Des semaines qu'il coulait, Leslie, des semaines qu'il prenait sur lui malgré tout, bataillant pour garder intact ce masque qu'il portait devant ceux qu'il fallait préserver, devant les clients aussi, ce côté solaire qui était sien désormais devenu façade, permettant de planquer le reste, de faire comme si tout en ayant parfaitement conscience qu'il se tuait à petit feu, que tout à l'intérieur se trouvait peu à peu terrassé par la tempête qui grondait, ne laissant derrière elle que les vestiges de ce qu'il avait su construire, ne laissant que ce gamin désemparé et complètement abusé par la vie. Toute chute avait un terme cependant, une fin, et la sienne avait été tellement brutale qu'elle l'avait laissé seul, perdu, dans une détresse qu'il se bornait à noyer sous tout le reste. Et il avait commencé à creuser. L'affrontement avec Levi, une semaine auparavant, avait sonné comme un coup de grâce, ne le poussant qu'à creuser d'avantage, toujours plus vivement, actionnant les engrenages d'une autodestruction lente qu'il n'avait aucunement la force de stopper. Trop d'alcool, trop de drogues, trop peu d'heures de sommeil qui n'étaient même pas réellement reposantes dû à son esprit trop agité, chaque mot encore bien trop vif dans ses songes, chaque coup trop brutal. Il avait encaissé beaucoup de choses l'Australien, entre la perte de son estime de soi, l'humiliation, la culpabilité d'avoir traîné un ami cher dans ses descentes, le mépris de sa mère, le deuil de celui qui était comme un frère à ses yeux. Beaucoup trop de choses, et probablement aurait-il pu en encaisser d'avantage, tout, mais pas ce qui était arrivé, pas cette haine dans le regard de Levi, ses propos cinglants et ses gestes violents. Il n'avait pas eu peur, Leslie, jamais il n'aurait peur de lui, mais la blessure infligée à son cœur avait suffit à le briser.

Là encore, il faisait au mieux pour garder la face, pour Olivia principalement. Nul doute que si elle n'avait pas été là, si elle n'était pas à ses yeux une raison de se battre, il ne se serait pas donné la peine de batailler. Tellement plus simple de se laisser engloutir par ses démons intérieur, de les laisser l'emporter là où les émotions étaient réduites à néant et où la seule fin envisageable se résumait à une overdose fatale. Plus simple et pourtant il se le refusait. Il lui suffisait de poser le regard sur cette petite tête blonde pour trouver la force de se ressaisir un minimum, de voir son sourire pour se promettre une fois encore que jamais plus il ne s'effacerait de son visage, que jamais plus elle n'aurait à vivre ce qu'elle avait traversé avec leur mère, pas à ce point. Pourtant, malgré sa volonté de la préserver, de l'éloigner définitivement de ce monde toxique en lui offrant une vie plus stable et saine, il ne parvenait pas à se tenir éloigné de ses travers, incapable de savoir comment se gérer autrement, comment composer avec ses émotions sans se laisser complètement bouffer. Il pouvait gérer beaucoup de choses, Leslie, mais pas ça, pas un putain de cœur en miettes alors qu'il s'était promis de ne plus jamais y laisser entrer qui que ce soit de la sorte, qu'il s'était juré que plus jamais il ne battrait pour une tierce personne. Pire que son cœur, c'est son âme entière qu'il avait saccagée.

Aujourd'hui était un nouveau coup dur à encaisser, un de plus, probablement un de trop. Si la convocation à cette réunion de l'association avait déjà été une source de stress conséquente, le fait d'y croiser Levi, même quelques minutes à peine, n'avait en rien arrangé les poids qui pesaient en lui. Il s'était serré, son cœur, lorsque ses prunelles claires s'étaient posées sur lui, lorsqu'il avait décelé ses traits amaigris, ce regard bien plus éteint, une part de lui mue par un besoin viscéral, vital, de tout laisser tomber pour simplement aller le prendre dans ses bras, lui dire combien il lui manquait, combien tout était trop vide sans sa présence à ses côtés. Mais il n'avait pas bougé, n'avait amorcé aucun mouvement vers lui, pas même un sourire, incapable même de soutenir son regard plus de quelques secondes parce-que, outre son envie dévorante de le retrouver, ça faisait mal, ça faisait putain de mal de repenser à ses mots, à son regard méprisant, à ses gestes. Ça faisait mal de se détester autant soi-même à travers lui, ça faisait mal de l'aimer et de s'en retrouver brisé. Et elle était arrivée, cette envie de faire taire toutes ses émotions, de les réduire à du rien. D'un seul coup, la coke avait paru bien plus futile, pas suffisante, une autre solution s'imposant d'une manière bien trop vitale : l'héroïne. Des années qu'il n'y avait pas touché, qu'il n'était pas allé aussi loin, et pourtant il en crevait d'envie, là, bien conscient malgré tout que s'il s'aventurait à nouveau sur ce terrain là, le retour en arrière serait encore plus compliqué, la fatalité qui se dessinait inévitable. Éviter ça à tout prix, l'éviter tout en sachant qu'il n'arriverait pas à lutter seul, qu'il serait bien plus aisé d'avoir à passer un simplement coup de fil pour s'en procurer plutôt que de batailler des heures contre ses démons. Dernière option qui remplacerait l'appel pour avoir sa dose : un appel à l'aide lancé à la dernière personne qu'il aurait envisagé quelques semaines plus tôt et qui, pourtant, apparaissait comme la solution la plus viable qu'il avait à disposition, là.

Arrivé dans le parking de l'immeuble où vivait Minki, le bouclé s'était extirpé du véhicule, récupérant le sac qui contenait entre autre plusieurs bouteilles d'alcool. Avisant son téléphone pour s'assurer des codes qu'il avait mémorisé, il ne tardait pas à pousser la porte de l'appartement du plus âgé. Carrément bizarre d'entrer chez lui comme ça, comme s'il était réellement le bienvenu et qu'ils étaient potes. Il ne s'y faisait pas vraiment, à ce rapprochement soudain, peinant même à comprendre à quel moment ils étaient passés de deux types qui ne s'appréciaient pas à quelque chose de bien moins distant. Il jouait au daron, Hwang, et parfois le barman avait clairement l'impression de s'adresser à son beau-père, ressenti qui ne le mettait que plus mal à l'aise à chaque fois qu'il y pensait, ce soir ne faisant pas exception à la règle. « Salut » qu'il soufflait lorsque l'autre arrivait à sa hauteur, occupé à ôter ses chaussures pour évoluer plus convenablement dans l'appartement. « J'suis désolé de m'être imposé comme ça, t'avais sans doute mieux à faire mais... » Un haussement d'épaules pour ponctuer sa phrase, son visage arborant clairement les traits de celui qui ne dormait pas assez, son regard bien plus éteint que ce qu'avait dû voir le brun lors de leurs précédentes rencontres, mais qu'importait, il n'avait plus l'énergie de faire comme si pour le moment et, de toute façon, ce n'était pas pour parler paillettes et bisounours qu'il était venu ce soir.
CODE BY ÐVÆLING // @Minki Hwang



I know that i'll dream about you always and forever 'cause you broke my heart in two but then you pieced it together.
♪♫♪
©crackintime

Minki Hwang
Minki Hwang
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Min, Minmin, Mint (par son ex), Minkiki (par Leslie), petit Minki, ainsi de suite.
Âge : 31
Origines : coréennes.
Occupation : reporter local pour la NBC News (il a été un envoyé spécial jusqu'en 2019, puis journaliste télé et reporter pour la CNN, récemment encore il était un reporter pour VICE) + directeur de l'agence d'escortes "Palette", tout au-dessus se trouve "Canvas", organisation criminelle qu'il gère en secret avec l'élite de la société, les contrats d'assassinats se multipilant
Lieu de résidence : une penthouse à Manhattan, immeuble n°666.
A New York depuis : ses douze ans, il est venu ici après la mort de ses parents. il a été à LA pour son bachelier en journalisme de 2008 à 2012.
Situation Amoureuse : en couple avec son petit loup ((Ace)) depuis le dix février.
Orientation sexuelle : pansexuel, il a encore du mal à s'assumer en public.
Trigger Warning : violence (excessive) physique et mentale + relations toxiques + personnage toxique + corruption + addictions (travail) + mention de maladie (analgésie congénitale /!\ il ne ressent donc aucune douleur physique) + pression psychologique + burn out

I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 9nw1 I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) Wjht I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 36p4 I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) L295
This is the winter of my d i s c o n t e n t
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) Hmys
  • United Earth
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 2StvcuH6_o
RPs : 2
Pseudo : nath ou natho
Pronom : elle
Messages : 12222
Faceclaim : park jinyoung (got7)
Crédits : (s) siren charms (a) mooncalf (i) ???
Inscription : 07/08/2020
Multicomptes : leith park
Nombre de mots par RP : je fais court en ce moment (~200/300)
Fréquence de RP : 1 à 2 par semaine
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Sam 13 Fév - 21:43


I can't carry this anymore @Leslie A. Sunderland
C’est fini, Minki. Les paupières closes, juste le temps de ravaler sa peine, il tente bien que mal de balayer la scène d’hier. Tragique, cependant nécessaire, mais terriblement douloureuse. Encore maintenant, il se demande si ça a été une bonne idée de laisser Ace s’aventurer seul sur un terrain aussi glissant. Lui qui avait espéré laisser couler, pour récupérer celui qu’il considère comme son fils, au risque qu’il en soit détruit, n’a pu qu’accepter la rupture de son « couple ». Prendre sur lui est la seule solution, de toute façon, il en est obligé ; malgré la tristesse que ça lui procure. Elle est loin la promesse datant d’il y a des années, celle de ne plus pleurer, de ne plus se montrer aussi faible qu’actuellement. Le message envoyé hier par Levi a été celui de trop, les mots trop durs à assimiler, le contenu déchirant au possible : il n’a pas pu s’empêcher de sangloter, brisant encore une fois (tellement de fois) le serment qu’il espérait inviolable. Alors, aujourd’hui, une fois la nuit tombée, il enterre de nouveau les tourments d’hier, comme s’ils ne comptaient pas, comme s’ils ne pouvaient pas l’atteindre. Pourtant, la fissure est là, mais autant paraître intouchable, c’est ce qu’il sait faire de mieux après tout. Sa moue sévère endossée, sa posture droite, il redevient cet homme froid, peut-être même un peu intimidant.

Le téléphone qui vibre, il s’attend à tout sauf à ça : Leslie qui aimerait passer du temps avec lui. Probablement pour oublier les plaies grandes ouvertes, assurément pour ne pas défaillir à cause de la drogue. Leur relation a pris un autre tournant depuis un moment, ils ne sont pas non plus des amis, mais ils sont loin de la légère animosité d’avant. Peut-être est-ce son instinct paternel qui prend le dessus, mais Minki a toujours éprouvé un certain intérêt pour ceux qui perdent le contrôle, se sentant étrangement attiré : cette envie de les guider, de les aider, elle est là, présente et presque étouffante. Pourtant, ce n’est pas dans ses habitudes de tendre la main à autrui, encore moins pour ces « rebelles » qu’il aime tant détester. Avec le bouclé, il y a quelque chose de différent, sûrement est-ce son lien avec Levi ou alors… ou alors, c’est parce qu’il se voit en lui. Détruit par d’innombrables événements, attaqué de tous les côtés, enseveli par les émotions ; dans l’incapacité de sortir la tête de l’eau… clairement, c’est ce qu’ils traversent tous les deux. Chacun a sa méthode pour relativiser, l’un use de substances pour planer, l’autre plane dans le travail.

Les minutes passent, la nuit tombe, celui qui relativise de manière plus légale se rend compte qu’il s’est encore perdu dans la paperasse. Le nez fourré sur son ordinateur, à multiplier les recherches sur le Chili (pays où il se rendra bientôt), il redresse enfin ses iris sur l’horloge, comprenant que l’australien ne va pas tarder à arriver. En réalité, à peine a-t-il le temps de penser à ça qu’il entend les bips discrets de la porte d’entrée de l’autre côté. Il se relève frénétiquement, accourant presque à la hauteur du plus grand (et dire qu’il n’a que trois ans de moins que lui, non, il refuse de l’admettre !). Il repère immédiatement les traits fatigués, le regard éteint, la mine moins enjouée que d’habitude. Il est certainement différent du garçon qui aimait bien l’embêter il y a quelques semaines et il ne sait pas s’il en est attristé ou perturbé. Un mélange des deux, qui sait. Des salutations auxquelles il répond aussitôt, puis des excuses, Minki hausse les sourcils, surpris.

– Oh non, ne t’en fais pas. Tu t’imposes pas du tout, qu’il déclare rapidement.

Ses yeux s’attardent un instant sur les deux bouteilles qu’il tient en main, saisissant délicatement l’une d’entre elle (du whisky, qu’il lit). Il ne s’y connaît pas tellement, lui qui tient pas du tout à l’alcool – même si ce soir il a aussi envie de boire un peu plus que d’habitude. D’un sourire amusé, pour tenter d’alléger l’atmosphère, parce qu’il ressent bien le malaise de son semblable, il se met à parler.

– Je tiens pas du tout l’alcool, je te préviens. Je crois que c’est parce que ça fait partie du packaging du vieux-jeu que je suis. Mais c’est gentil d’avoir apporté quelque chose, je ferai l’effort de boire autant que toi.

Il dépose la bouteille sur le comptoir de la cuisine, guidant Leslie chez lui. Il ne sait pas trop où ils pourraient s’installer, pourtant c’est un habitué des interactions sociales ; mais ce soir, il est un peu paumé. Peut-être pourraient-ils aller sur le canapé, pour se mettre confortablement, ou alors sur le comptoir pour commencer ? Il reste posté là, près du meuble, avant d’ajouter d’un air qui se veut décontracté :

– Après tout, quand je t’ai contacté la première fois par messages, j’étais saoul… désolé, je parle beaucoup. Tu veux que je te serve déjà un peu d’une des bouteilles ? Ou c’est trop tôt ?





(c) MORNING RAIN



I said my face bomb, ass tight
Racks stack up Shaq height
Jewelry on me, flashlight
I been lit since last night



I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 1213081277  I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 3751872206
Spoiler:
 
Leslie A. Sunderland
Leslie A. Sunderland
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19576-leslie-a-sunderland-o-luke-hemmings#1085617 https://www.disjointedsocieties.com/t19586-leslie-sunderland#1086593 https://www.disjointedsocieties.com/t19676-leslie-sunderland#1091533 https://www.disjointedsocieties.com/t21229-leslie-sunderland#1172936
Surnom : Les', Boucles d'or
Âge : 27
Origines : Australiennes par son père et américaines par sa mère
Occupation : Après avoir été barman puis escort, il est désormais serveur au Neuktae's Café
Lieu de résidence : Appartement dans le Queens
A New York depuis : Revenu début 2018 après 11 ans d'absence
Situation Amoureuse : Pris à son propre jeu, sa vie est désormais rythmée par la sienne et son âme prend le même chemin
Orientation sexuelle : Les humains de manière générale
Trigger Warning : Addictions / Pornographie / RP hot cru

Listing RPs - Liens

1m85 - Piercings à la langue et la nuque - Son accent australien est toujours encore perceptible dans sa voix - Souvent une clope aux lèvres
uc
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 0is9
  • United Heart
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) VEo0rLeU_o
RPs : 6
Pseudo : Jesse
Pronom : Il
Messages : 5645
Faceclaim : Luke Hemmings
Crédits : me
Inscription : 11/11/2020
Multicomptes : Greg K., Alexis W. & Sören S.
Nombre de mots par RP : ~800
Fréquence de RP : Régulière
Je suis plutôt : dark et chill.
Instant Crush
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) WtHvdh8l_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Sam 27 Fév - 17:59

I can't carry this anymore.
Minki & Leslie

Un malaise évident était profondément ancré en lui, d'avantage accentué maintenant qu'il avait mis les pieds dans l'appartement bien trop luxueux du plus âgé. L'impression de foutre un pied dans un autre monde, un monde où il n'avait sans doute pas sa place, était étouffante, là, ce n'était pourtant pas la première fois qu'il se retrouvait mêlé à ce monde et, aussi ironique que cela soit, il savait être un parfait caméléon lorsqu'il le fallait, notamment dans le cadre professionnel où il s'appliquait à se fondre dans la masse, à évoluer aisément dans un univers qui n'était pas le sien. Mais il ne bossait pas ce soir, pas ici, et la normalité de la situation ne le mettait pas franchement à l'aise, ajouté à cela le fait qu'il avait appelé l'hôte des lieux à l'aide. Pas dans ses habitudes de chercher les mains tendues, lui qui se bornait à vouloir se débrouiller seul, à ne pas perdre cette indépendance qu'il avait acquises beaucoup trop tôt, qui avait été une nécessité à sa propre survie. Ces deux éléments le poussaient à ne pas se sentir à sa place, et ce malgré les paroles rassurantes du brun qui affirmait qu'il ne s'imposait pas. Impossible à croire en l'état, pas parce-qu'il doutait de la bonne foi de Minki, mais principalement parce-qu'il ne s'estimait lui-même plus suffisamment pour estimer avoir le droit d'évoluer où que ce soit. Sentiment qui avait émergé lorsque de son agression en décembre, que sa mère confirmé lorsqu'il était allé la voir, et que Levi avait poussé à son apogée lorsqu'il lui avait littéralement craché à la figure qu'il ne valait rien. Elle était là, toute la tragédie de la situation, il ne se sentait plus bien chez lui parce-qu'il n'était pas là, et il se sentait comme un imposteur dès qu'il passait le pas de la porte et qu'il se retrouvait dans le monde extérieur. Poids difficiles à porter, tourments sans doute trop décelables considérant les cernes qui cerclaient son regard clair.

Écoutant les propos du plus petit qui, visiblement, essayait de détendre un peu l'atmosphère tendue, il forçait à son tour un bref sourire qui mourut cependant bien vite, le tout accompagné d'un « si t'es pas habitué à boire et qu'tu bois comme moi tu vas taper un coma, Minki » plutôt las, sans la moindre moquerie ni jugement, simplement l'exposition d'une éventualité qui pourrait survenir. Au moins annonçait-il la couleur : il n'allait pas se retenir de boire, même trop s'il le fallait, sans doute, mais n'était-ce pas mieux que de se foutre en l'air à coup de rails ? Ou, pire encore, de céder à l'appel du doux souvenir provoqué par les seringues ? C'était pour ça qu'il était là, pour s'éviter le pire, et, très ironiquement, il s'était retrouvé à demander l'aide de la dernière personne à laquelle il aurait auparavant songé à faire appel. Mais sans doute avait-il encore la lucidité de s'imposer une certaine limite dans sa perdition, pour Olivia uniquement, n'ayant d'autre choix que de se rendre à l'évidence qu'il n'y arriverait pas seul, que le besoin de s'oublier était présentement plus fort que la raison.

Machinalement, il avait suivi le maître des lieux jusqu'à la cuisine, se remémorant au fur et à mesure de ses paroles de la première fois qu'ils avaient en effet échangé par messages. Minki s'était trouvé dans un état d'ébriété franchement avancé, le suppliant presque de papoter avec lui comme s'ils étaient les meilleurs potes du monde. Il était à ce moment là tombé sur un Leslie mal luné, sans doute un mal pour un bien sinon nul doute qu'il aurait poussé le vice encore plus loin simplement pour s'amuser de son aîné. « T'en fais pas. Et j'veux bien ouais, il est jamais trop tôt » répondait-il à la question posée, son regard clair filant distraitement sur la vaste pièce dans laquelle il se trouvait. Pas du tout le même monde, même s'il y avait malgré lui mis un pied en se rapprochant de Levi, l'appartement du concerné ayant tout autant l'air de sortir d'une vitrine d'exposition. Ambiance bien éloignée de son chez lui plus cosy, plus humain de par les petites touches de bordel qui traînaient çà et là, sans compter sa chambre franchement désorganisée et bien trop remplie pour l'espace dont il disposait, probablement était-ce d'ailleurs pour cette raison qu'il avait rapidement pris ses marques dans la chambre de son cadet, parce-qu'elle regorgeait également des tonnes de souvenirs et de moments de vie. Mais il n'y mettrait désormais plus les pieds, dans cette pièce, ne plongerait plus dans l'univers du concerné, éjecté d'une manière bien trop brutale, le fait que Levi se soit excusé une dizaine de fois depuis ne changeait en rien l'amertume qui le dévorait.

« J'ai vu Levi cet aprem, à la convocation du collectif. 'Fin... j'l'ai vu de loin quoi, j'suis pas allé lui parler » expliquait-il comme si de rien n'était, le ton bien trop morne, presque résigné, son regard tout aussi éteint. Peut-être que cette information balancée en premier lieu ne faisait que sous-entendre le fait que voir son cadet avait précisément été la goutte de trop, ce détail qui l'avait poussé à envisager de s'empoisonner encore d'avantage, faisant doucement de cette pensée un besoin auquel il essayait pourtant de ne pas céder. Bien sûr, de nombreux facteurs s'accumulaient sur la balance, mais ce qui le concernait lui était réellement le détail de trop, le moins supportable qui soit.
CODE BY ÐVÆLING // @Minki Hwang



I know that i'll dream about you always and forever 'cause you broke my heart in two but then you pieced it together.
♪♫♪
©crackintime

Minki Hwang
Minki Hwang
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Min, Minmin, Mint (par son ex), Minkiki (par Leslie), petit Minki, ainsi de suite.
Âge : 31
Origines : coréennes.
Occupation : reporter local pour la NBC News (il a été un envoyé spécial jusqu'en 2019, puis journaliste télé et reporter pour la CNN, récemment encore il était un reporter pour VICE) + directeur de l'agence d'escortes "Palette", tout au-dessus se trouve "Canvas", organisation criminelle qu'il gère en secret avec l'élite de la société, les contrats d'assassinats se multipilant
Lieu de résidence : une penthouse à Manhattan, immeuble n°666.
A New York depuis : ses douze ans, il est venu ici après la mort de ses parents. il a été à LA pour son bachelier en journalisme de 2008 à 2012.
Situation Amoureuse : en couple avec son petit loup ((Ace)) depuis le dix février.
Orientation sexuelle : pansexuel, il a encore du mal à s'assumer en public.
Trigger Warning : violence (excessive) physique et mentale + relations toxiques + personnage toxique + corruption + addictions (travail) + mention de maladie (analgésie congénitale /!\ il ne ressent donc aucune douleur physique) + pression psychologique + burn out

I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 9nw1 I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) Wjht I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 36p4 I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) L295
This is the winter of my d i s c o n t e n t
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) Hmys
  • United Earth
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 2StvcuH6_o
RPs : 2
Pseudo : nath ou natho
Pronom : elle
Messages : 12222
Faceclaim : park jinyoung (got7)
Crédits : (s) siren charms (a) mooncalf (i) ???
Inscription : 07/08/2020
Multicomptes : leith park
Nombre de mots par RP : je fais court en ce moment (~200/300)
Fréquence de RP : 1 à 2 par semaine
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Mer 3 Mar - 20:05


I can't carry this anymore @Leslie A. Sunderland
Effectivement, il fallait sûrement éviter de boire comme l’australien. Ce dernier qui, en plus d’être barman, semblait appartenir à un monde où l’alcool et la drogue sont monnaie courante. Contre toute attente, si Minki est un fumeur occasionnel de marijuana (uniquement en compagnie d’un ami à lui), jamais il ne pourrait toucher à la drogue dure. Loin de lui de sombrer dans les addictions quand il voit les effets que ça amène avec elles… La peur de ne jamais revenir à la réalité bien trop présente, il ne prend pas de risques. Dans une ambiance tendue, qui le dérange un peu, sans pour autant l’asphyxier, il tente misérablement d’alléger la situation, sachant pertinemment que ça ne sert à rien. Leslie paraît vagabonder dans une autre galaxie, dont les étoiles sont éteintes. Il préfère l’amener à la cuisine, lui proposant alors de boire un verre. Le visage du bouclé s’illumine brièvement, avant de nouveau redevenir terne. Face à sa réponse, il saisit deux verres qu’il dépose sur le comptoir, saisissant la bouteille.

– C’est toi qui décides ce soir, qu’il répond, toujours d’un ton inhabituellement décontracté pour un homme strict tel que lui.

Tandis que là, durant le silence incertain, chacun réfléchit, le plus jeune se met à parler. Il sert les deux verres, finissant par se poser sur un des tabourets hauts, s’imaginant que lui va se poser en face. C’est sûrement mieux que le canapé, après tout. C’est moins… gênant, qu’il se dit. Il se fige un instant à la mention de Levi, son regard devenant fuyant le temps de quelques secondes, alors qu’il sirote un peu trop rapidement son verre. L’alcool supposé le brûler ne lui fait aucun effet, merci à son incapacité à ressentir la moindre douleur. Il se tait un instant, observant ses traits faciaux. Hésitant, peut-être son côté journaliste qui revient à la charge, il est curieux.

– Et… comment tu l’as pris ?

Il boit une nouvelle gorgée, comme si c’était de l’eau entre ses doigts. Il ajoute frénétiquement, voulant préciser ce qu’il demande :

– Est-ce que tu as ressenti quelque chose en particulier, quand tu l’as vu ? Même si c’était de loin.

Sûrement une question déplacée, mais il a envie de savoir. Beaucoup trop, sans comprendre pourquoi.






(c) MORNING RAIN



I said my face bomb, ass tight
Racks stack up Shaq height
Jewelry on me, flashlight
I been lit since last night



I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 1213081277  I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 3751872206
Spoiler:
 
Leslie A. Sunderland
Leslie A. Sunderland
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19576-leslie-a-sunderland-o-luke-hemmings#1085617 https://www.disjointedsocieties.com/t19586-leslie-sunderland#1086593 https://www.disjointedsocieties.com/t19676-leslie-sunderland#1091533 https://www.disjointedsocieties.com/t21229-leslie-sunderland#1172936
Surnom : Les', Boucles d'or
Âge : 27
Origines : Australiennes par son père et américaines par sa mère
Occupation : Après avoir été barman puis escort, il est désormais serveur au Neuktae's Café
Lieu de résidence : Appartement dans le Queens
A New York depuis : Revenu début 2018 après 11 ans d'absence
Situation Amoureuse : Pris à son propre jeu, sa vie est désormais rythmée par la sienne et son âme prend le même chemin
Orientation sexuelle : Les humains de manière générale
Trigger Warning : Addictions / Pornographie / RP hot cru

Listing RPs - Liens

1m85 - Piercings à la langue et la nuque - Son accent australien est toujours encore perceptible dans sa voix - Souvent une clope aux lèvres
uc
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 0is9
  • United Heart
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) VEo0rLeU_o
RPs : 6
Pseudo : Jesse
Pronom : Il
Messages : 5645
Faceclaim : Luke Hemmings
Crédits : me
Inscription : 11/11/2020
Multicomptes : Greg K., Alexis W. & Sören S.
Nombre de mots par RP : ~800
Fréquence de RP : Régulière
Je suis plutôt : dark et chill.
Instant Crush
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) WtHvdh8l_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Ven 5 Mar - 0:16

I can't carry this anymore.
Minki & Leslie

Il n'aimait pas ça, Leslie, appeler à l'aide, quémander une main tendue, préférant largement s'en tenir à son habitude de se débrouiller seul, garder cette indépendance qu'il avait acquise bien trop jeune malgré lui, mais il y avait de ces fois où il n'avait pas d'autres choix, où tout était si lourd à porter qu'il devait se rendre à l'évidence que, seul, il ne perdrait que d'avantage pied. Malgré tout, en se réfugiant de la sorte chez son aîné, il amenait indéniablement avec lui son humeur trop tendue, pesante, plombant l'ambiance de la pièce pour la rendre bien moins légère. Il avait pourtant l'air de faire des efforts, Minki, faisant même une petite plaisanterie concernant la première fois où il l'avait contacté par messages. Si le souvenir lui avait valu un furtif sourire qui n'était pourtant pas monté jusqu'à son regard, son expression las, épuisée, éteinte, avait rapidement repris place sur son visage. Malgré tout, lorsque l'autre lui affirmait que c'était lui qui décidait ce soir, il répondait un « oh, quel honneur ! » qui pouvait respirer l'ironie mais qui, dans le fond, n'en n'était rien. Mieux valait cependant que le brun ne compte pas trop sur lui pour surveiller sa consommation d'alcool, il était suffisamment grand pour connaître ses limites et, de ce qu'en savait l'Australien, elles étaient relativement basses. Mais qu'importait, lui ne se priverait pas, même si ça ne vaudrait pas un shot d'héroïne, mais il voulait éviter au maximum de s'aventurer à nouveau vers ce terrain là.

Récupérant entre ses doigts le verre qui venait de lui être servit, le plus grand s'installait en face de son hôte, expliquant dans le même temps qu'il avait croisé Levi un peu plus tôt dans la journée. Sans doute que s'il avait été plus attentif, il aurait remarqué les infimes réactions de son homologue, ce regard fuyant, cette gorgée un peu trop pressée, mais il était bien trop aux prises avec son propre mal, là, pour analyser réellement tout ce qu'il se jouait autour. Déposant ses coudes sur le comptoir, une inspiration profonde était prise à la question posée. Comment l'avait-il pris ? Mal. Prenant à son tour une bonne gorgée de whisky, il écoutait la précision de son vis-à-vis, y réfléchissant quelques secondes avant de hausser les épaules en soupirant. « Bien sûr qu'j'ai ressenti quelque chose, même si j'le déteste pour tout c'qu'il m'a balancé, j'tiens tout autant à lui alors... » Secouant la tête en s'enfilant une nouvelle gorgée, il déposait son menton dans sa paume, affichant une moue contrariée. « Il a l'air d'avoir perdu pas mal de poids. » L'inquiétude était clairement perceptible dans son timbre, la tristesse au fond de son regard et, d'une certaine manière, il se détestait de ne pas être capable de prendre de vraies distances, de se sentir flancher à chaque fois que le plus jeune était dans le tableau, pantin qui n'était plus en possession d'aucune ficelle de son destin.

« Enfin bref. J'ai trop à encaisser depuis quelques temps et je... j'dis pas que j'suis le seul, j'sais qu'on en chie tous mais... j'avais pas envie d'rentrer chez moi ce soir, et si j'étais allé n'importe où dehors j'aurais sans doute fait n'importe quoi. » Soufflement mi-amusé mi-amer qui avait suivi son aveu alors qu'il passait une main sur son visage comme si cela suffirait à apaiser ses traits épuisés. Pathétique, c'était ce que lui avait dit Levi, et il n'avait fait que taper dans la vérité. Relevant ses orbes clairs vers le maître des lieux, il esquissait un sourire qui, pourtant, n'avait rien de joyeux. « J'suppose que je confirme juste cette image de type complètement paume que t'as d'moi, mh ? » qu'il demandait sans trop attendre de réelle réponse, bien trop en proie avec ses tourments et tous les mots qui tournaient dans sa tête, répercussions directes de ces derniers mois, pour parvenir à avoir une autre image de lui.
CODE BY ÐVÆLING // @Minki Hwang



I know that i'll dream about you always and forever 'cause you broke my heart in two but then you pieced it together.
♪♫♪
©crackintime

Minki Hwang
Minki Hwang
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Min, Minmin, Mint (par son ex), Minkiki (par Leslie), petit Minki, ainsi de suite.
Âge : 31
Origines : coréennes.
Occupation : reporter local pour la NBC News (il a été un envoyé spécial jusqu'en 2019, puis journaliste télé et reporter pour la CNN, récemment encore il était un reporter pour VICE) + directeur de l'agence d'escortes "Palette", tout au-dessus se trouve "Canvas", organisation criminelle qu'il gère en secret avec l'élite de la société, les contrats d'assassinats se multipilant
Lieu de résidence : une penthouse à Manhattan, immeuble n°666.
A New York depuis : ses douze ans, il est venu ici après la mort de ses parents. il a été à LA pour son bachelier en journalisme de 2008 à 2012.
Situation Amoureuse : en couple avec son petit loup ((Ace)) depuis le dix février.
Orientation sexuelle : pansexuel, il a encore du mal à s'assumer en public.
Trigger Warning : violence (excessive) physique et mentale + relations toxiques + personnage toxique + corruption + addictions (travail) + mention de maladie (analgésie congénitale /!\ il ne ressent donc aucune douleur physique) + pression psychologique + burn out

I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 9nw1 I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) Wjht I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 36p4 I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) L295
This is the winter of my d i s c o n t e n t
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) Hmys
  • United Earth
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 2StvcuH6_o
RPs : 2
Pseudo : nath ou natho
Pronom : elle
Messages : 12222
Faceclaim : park jinyoung (got7)
Crédits : (s) siren charms (a) mooncalf (i) ???
Inscription : 07/08/2020
Multicomptes : leith park
Nombre de mots par RP : je fais court en ce moment (~200/300)
Fréquence de RP : 1 à 2 par semaine
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Sam 20 Mar - 16:52


I can't carry this anymore @Leslie A. Sunderland
Là est la difficulté de Minki, paraître détendu alors qu’il ne l’est pas habituellement. Le dos éternellement trop droit, la moue sévère, le regard austère et les remarques parfois piquantes, tel un requin prêt à mordre, il tente, aussi étrange que ça puisse paraître, de mettre Leslie à l’aise. Lui qui paraît à l’ouest, éteint, blessé. Il le comprend, compatit même, même s’ils sont assurément différents. Peut-être est-ce, dans le fond, son côté dominant qui ressort, à vouloir le guider, lui montrer qu’il peut aller mieux, à le tirer vers le haut. Cette envie qu’il ait de l’aider, il saisit qu’elle ne sort pas de nulle part. Sûrement que c’est pour Levi qu’il s’est dit au début, après tout c’est la personne spéciale de son « fils », mais en réalité ce n’est pas que pour ça. Alors, les verres qui s’enchaînent, ses joues qui s’empourprent, il l’écoute parler de lui, se sentant mal. Silencieux, jusqu’à ce qu’il dise qu’il ait perdu du poids, le malaise l’éprend subtilement. Il tente de paraître un peu détaché, mais l’information provoque tout un léger chaos d’interrogations. Il ne doit pas manger beaucoup, sûrement qu’il ne prend pas soin de lui comme il le faudrait.

– Bordel… murmure-t-il finalement.

Il ne préfère rien ajouter de plus, sachant qu’il risque de partir dans une certaine analyse de la situation, à se perdre dans ses théories, à se demander, encore et encore, comment ils pourraient le sauver, le sortir de là. Il pourrait donner sa vie en échange de la sienne, mais il fait taire cette possibilité, ne voulant pas rendre l’ambiance plus pesante qu’elle ne l’est. Il est « content » quand Leslie reprend son discours, l’écoutant attentivement malgré tout. La culpabilité. Il l’entend, la ressent. Elle est palpable.

– Je t’arrête tout de suite, je ne veux pas que tu te sentes coupable de venir « m’embêter ». Il baisse ses doigts pour mimer les guillemets, avant de continuer, la moue dure malgré tout. On galère tous, comme tu dis, mais c’est l’entraide qui nous permet d’aller mieux. S’isoler, surtout dans la drogue, ce n’est pas une bonne idée.

Il se tait un instant, laissant son regard se perdre dans le fond de son verre vide.

– Tu es peut-être un type complètement paumé… mais c’est parce que tu n’as pas eu le choix. Je ne sais pas ce que tu as pu vivre, mais chacun a son lot de traumas à vivre et chacun a sa méthode pour aller mieux. Peut-être que tu n’as pas encore trouvé une qui est saine pour toi, mais je t'encourage vraiment à venir me parler.

Il ne sait pas pourquoi il part dans un discours qui se veut encourageant et rassurant, malgré son ton sévère, qui n’est là que par envie de l’aider, mais encore une fois, il reste silencieux, avant de reprendre.

– Tu as le droit de te plaindre chez moi, Leslie. Vraiment. Tu peux venir quand l’envie t’en prend, quand tu sens que ça ne va pas. Tu as le droit d’aller mal.






(c) MORNING RAIN



I said my face bomb, ass tight
Racks stack up Shaq height
Jewelry on me, flashlight
I been lit since last night



I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 1213081277  I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 3751872206
Spoiler:
 
Leslie A. Sunderland
Leslie A. Sunderland
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19576-leslie-a-sunderland-o-luke-hemmings#1085617 https://www.disjointedsocieties.com/t19586-leslie-sunderland#1086593 https://www.disjointedsocieties.com/t19676-leslie-sunderland#1091533 https://www.disjointedsocieties.com/t21229-leslie-sunderland#1172936
Surnom : Les', Boucles d'or
Âge : 27
Origines : Australiennes par son père et américaines par sa mère
Occupation : Après avoir été barman puis escort, il est désormais serveur au Neuktae's Café
Lieu de résidence : Appartement dans le Queens
A New York depuis : Revenu début 2018 après 11 ans d'absence
Situation Amoureuse : Pris à son propre jeu, sa vie est désormais rythmée par la sienne et son âme prend le même chemin
Orientation sexuelle : Les humains de manière générale
Trigger Warning : Addictions / Pornographie / RP hot cru

Listing RPs - Liens

1m85 - Piercings à la langue et la nuque - Son accent australien est toujours encore perceptible dans sa voix - Souvent une clope aux lèvres
uc
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 0is9
  • United Heart
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) VEo0rLeU_o
RPs : 6
Pseudo : Jesse
Pronom : Il
Messages : 5645
Faceclaim : Luke Hemmings
Crédits : me
Inscription : 11/11/2020
Multicomptes : Greg K., Alexis W. & Sören S.
Nombre de mots par RP : ~800
Fréquence de RP : Régulière
Je suis plutôt : dark et chill.
Instant Crush
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) WtHvdh8l_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Mar 23 Mar - 14:42

I can't carry this anymore.
Minki & Leslie

Pas bien sûr de se sentir réellement à sa place ici, ni même d'avoir une quelconque légitimité à être présent, les paroles de l'Australien laissaient clairement percevoir cette culpabilité qui l'animait, celle de ne plus être capable de se gérer seul, pas là, et de faire peser ses propres poids sur les épaules de quelqu'un d'autre. S'il y avait bien une chose qu'il détestait par dessus tout, réelle angoisse qui lui retournait les tripes, c'était de perdre cette part d'indépendance qu'il avait été forcé d'acquérir bien trop jeune. Dépendre de qui que ce soit n'était ni dans ses habitudes, ni dans sa volonté, qu'importait la manière, et pourtant, là, il avait été forcé de se rendre à l'évidence qu'il n'avait pas d'autre choix à sa disposition, pas s'il voulait éviter de plonger pour de bon. Chercher un phare dans un océan trop agité, dans une tempête tellement violente qu'elle pouvait engloutir le plus gros paquebot jamais créé, c'était devenu une nécessité plus qu'une réelle volonté, un besoin vital, comme un ultime appel à l'aide. Son aîné cependant tente rapidement de le rassurer quant au fait de le déranger, poussant le bouclé à hocher la tête avant de hausser les épaules aux paroles qui suivent. L'entraide ? Pas dans ses habitudes non plus, du moins pas quand cela concernait sa propre personne. Porter son aide à ceux qui comptaient, oui, mille fois s'il le fallait, mais accepter de l'aide de l'extérieur était un bail nettement plus compliqué à encaisser même si, pour l'heure, Leslie devait se rendre à l'évidence : il était lui-même venu quémander cette main tendue, la repousser serait sans doute l'acte le moins censé qui soit.

Terminant son verre d'une traite, comme si l'alcool pouvait compenser le besoin viscéral d'abrutir son cerveau à coups de drogues, il laissait filer, d'un ton qui mêlait amertume et résignation, qu'il était précisément le type complètement paumé que Hwang supposait. Et, à nouveau, le concerné tentait de se montrer compréhensif, soulevant le fait que sa méthode pour aller mieux était loin d'être saine. Bien sûr qu'il le savait, qu'il se détestait à plonger de la sorte, comme sa mère, mais ç'avait été à l'époque un échappatoire tellement facile, tout comme ça l'était encore maintenant, le plongeant dans un cercle vicieux contre lequel il n'avait pas la moindre force de lutter, du moins pas totalement, parce-que sa seule présence ici prouvait qu'il n'avait pas encore complètement baissé les bras. Au silence du brun, il haussait les épaules, soufflant un « on a toujours le choix, Minki » qui ne laissait planer aucun doute quant au fait qu'il dénué d'indulgence envers lui-même, qu'il se tenait pour seul responsable de ses agissements bien que, dans les faits, les choses étaient bien plus complexes. Trop d'éléments extérieurs étaient venus l'écraser ces derniers mois, faisant peser sur ses épaules et dans son cœur un poids qu'il ne pouvait simplement plus porter.

Écoutant les dires du maître des lieux, le blond se servait un nouveau verre, resservant l'autre dans la foulée. Il avait bien dit vouloir le suivre dans sa consommation, pas vrai ? Et après une gorgée, il soupirait, résigné. « J'sais bien tout ça mais... » Marquant un temps de silence, s'accoudant sur le bar pour passer une main lasse sur son visage avant d'y caler son menton, il inspirait. « C'est pas dans mes habitudes de demander d'l'aide, ça l'a jamais été. J'ai été élevé par... personne, en fait. Mon père était du genre constamment absent, ma mère complètement droguée, j'ai juste dû apprendre à m'débrouiller seul depuis aussi loin que j'm'en souvienne, alors m'poser sur qui qu'ce soit c'est juste pas naturel » qu'il expliquait, prunelles perdues au fond de son verre, prenant sur lui pour ne pas se fermer trop, pour que cet échange soit bénéfique et qu'il ne reparte pas d'ici en étant resté au point de départ, voire pire encore, en ayant reculé. Se plongeant dans une réflexion interne, le silence englobant la pièce tandis que ses dents malmenait nerveusement le piercing qui ornait sa langue, il finit par noyer ses pensées dans une nouvelle gorgée de whisky, soupirant alors à nouveau. « J'ai déjà vécu des merdes dans ma vie, ça a clairement pas été tout rose, jamais vraiment, mais depuis quelques temps y a juste tellement d'trucs... c'est trop, et j'y arrive plus. J'pense que c'qui s'est passé avec Levi ça a juste été la goutte de trop, le seul truc que j'pouvais pas encaisser, et j'sais pas comment vivre avec ça. » Pas réellement pesés, ses mots, son timbre d'ailleurs légèrement vacillant dû à l'émotion qui l'animait, pied battant nerveusement une mesure silencieuse sur l'appui du tabouret. Il ne faisait qu'exprimer le fond de ses pensées, omettant toutefois des détails qui ne risqueraient que d'enfoncer un peu plus le couteau.

Enfin il relevait le nez vers son aîné, marmonnant un « j'peux fumer quelque part ? » tendu. Il n'attendait pas un aval quant au fait de fumer ou non, mais plutôt un endroit où il pourrait le faire, pas bien sûr que Minki apprécierait qu'il s'en grille une là, dans la cuisine.
CODE BY ÐVÆLING // @Minki Hwang



I know that i'll dream about you always and forever 'cause you broke my heart in two but then you pieced it together.
♪♫♪
©crackintime

Minki Hwang
Minki Hwang
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Min, Minmin, Mint (par son ex), Minkiki (par Leslie), petit Minki, ainsi de suite.
Âge : 31
Origines : coréennes.
Occupation : reporter local pour la NBC News (il a été un envoyé spécial jusqu'en 2019, puis journaliste télé et reporter pour la CNN, récemment encore il était un reporter pour VICE) + directeur de l'agence d'escortes "Palette", tout au-dessus se trouve "Canvas", organisation criminelle qu'il gère en secret avec l'élite de la société, les contrats d'assassinats se multipilant
Lieu de résidence : une penthouse à Manhattan, immeuble n°666.
A New York depuis : ses douze ans, il est venu ici après la mort de ses parents. il a été à LA pour son bachelier en journalisme de 2008 à 2012.
Situation Amoureuse : en couple avec son petit loup ((Ace)) depuis le dix février.
Orientation sexuelle : pansexuel, il a encore du mal à s'assumer en public.
Trigger Warning : violence (excessive) physique et mentale + relations toxiques + personnage toxique + corruption + addictions (travail) + mention de maladie (analgésie congénitale /!\ il ne ressent donc aucune douleur physique) + pression psychologique + burn out

I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 9nw1 I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) Wjht I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 36p4 I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) L295
This is the winter of my d i s c o n t e n t
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) Hmys
  • United Earth
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 2StvcuH6_o
RPs : 2
Pseudo : nath ou natho
Pronom : elle
Messages : 12222
Faceclaim : park jinyoung (got7)
Crédits : (s) siren charms (a) mooncalf (i) ???
Inscription : 07/08/2020
Multicomptes : leith park
Nombre de mots par RP : je fais court en ce moment (~200/300)
Fréquence de RP : 1 à 2 par semaine
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Jeu 25 Mar - 19:56


I can't carry this anymore @Leslie A. Sunderland
On a toujours le choix, Minki. La lèvre mordillée, il est plongé dans ses songes, nombreux sont les arguments qu’il aimerait étaler. Cependant, Leslie n’est assurément pas venu pour débattre, seulement pour se détendre, loin de ses chaînes qui l’enserrent ces derniers temps. Pour une fois, il met son envie de prouver le contraire de côté, les mots se coinçant alors dans sa gorge. Le verre rempli, il le sirote, finalement peut-être qu’il ne devrait pas abuser si celui en face décide de s’enfiler le whisky. Responsable jusqu’à la moelle, peut-être un peu trop, le patron. L’australien parait lasse, probablement fatigué de sa situation et pendant un instant, Minki se demande s’il n’est pas en train de le forcer, à vouloir qu’il s’exprime. Sûrement qu’il vaudrait mieux se taire, le laisser parler, comme il le ressent ; encore une fois, il peine à contrôler son désir de guider.

Silencieux, il l’écoute attentivement et étrangement, il compatit. Pas de la même manière, il n’a pas eu de mauvais parents, il n’en a juste pas eu tout court. Il sait ce que ça fait d’être élevé par personne, son oncle l’ayant pris en charge étant bien trop absent. Lui aussi, d’une certaine façon, il a dû se débrouiller seul. Ils se taisent, laissant un silence planer et du côté du reporter, il le trouve plutôt apaisant, espérant que ce soit pareil du côté de Leslie. Ce dernier s’élance pour la suite et de nouveau, il le comprend beaucoup trop. Son cœur s’enserre brièvement, même s’il ne ressent pas la douleur, il sait que ça fait mal : tant d’événements ne cessent de les bousculer, sans relâche. C’est difficile, surtout pour l’australien qui, finalement, a l’air seul. Du moins, c’est ce que le plus âgé s’imagine. Il termine son verre, lentement pour ne pas abuser et le dépose délicatement sur le comptoir.

– Je te comprends, Leslie. Vraiment.

Rien de plus, pour l’instant, le temps d’assimiler ses paroles. Loin de lui de chercher les solutions, les astuces ou les conseils avisés, probablement que ce n’est pas le moment pour ça. Être une épaule sur laquelle il peut « pleurer » est sûrement suffisant, de plus… qu’aurait-il à dire ? Pour l’instant, lui montrer qu’il compatit lui paraît bien, déjà un peu encourageant, enfin il l’espère. Il redresse quelque peu son visage face à sa question chuchotée. Il pointe la terrasse derrière lui du pouce, sans se retourner toutefois.

– Sur le balcon.

Il hésite un instant, abaissant sa main, la moue indécise.

– Tu veux que je vienne avec toi ? Ou tu as besoin d’être seul un instant ?







(c) MORNING RAIN



I said my face bomb, ass tight
Racks stack up Shaq height
Jewelry on me, flashlight
I been lit since last night



I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 1213081277  I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 3751872206
Spoiler:
 
Leslie A. Sunderland
Leslie A. Sunderland
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19576-leslie-a-sunderland-o-luke-hemmings#1085617 https://www.disjointedsocieties.com/t19586-leslie-sunderland#1086593 https://www.disjointedsocieties.com/t19676-leslie-sunderland#1091533 https://www.disjointedsocieties.com/t21229-leslie-sunderland#1172936
Surnom : Les', Boucles d'or
Âge : 27
Origines : Australiennes par son père et américaines par sa mère
Occupation : Après avoir été barman puis escort, il est désormais serveur au Neuktae's Café
Lieu de résidence : Appartement dans le Queens
A New York depuis : Revenu début 2018 après 11 ans d'absence
Situation Amoureuse : Pris à son propre jeu, sa vie est désormais rythmée par la sienne et son âme prend le même chemin
Orientation sexuelle : Les humains de manière générale
Trigger Warning : Addictions / Pornographie / RP hot cru

Listing RPs - Liens

1m85 - Piercings à la langue et la nuque - Son accent australien est toujours encore perceptible dans sa voix - Souvent une clope aux lèvres
uc
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 0is9
  • United Heart
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) VEo0rLeU_o
RPs : 6
Pseudo : Jesse
Pronom : Il
Messages : 5645
Faceclaim : Luke Hemmings
Crédits : me
Inscription : 11/11/2020
Multicomptes : Greg K., Alexis W. & Sören S.
Nombre de mots par RP : ~800
Fréquence de RP : Régulière
Je suis plutôt : dark et chill.
Instant Crush
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) WtHvdh8l_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Sam 27 Mar - 11:18

I can't carry this anymore.
Minki & Leslie

Il était plutôt calme, Minki, bien plus dans l'écoute que dans une quelconque psychanalyse qui pourrait être aussi agaçante que difficile à accepter. Certains auraient peut-être été déroutés par le peu de mots prononcés, révoltés ou vexés, mais de n'était en rien le cas du bouclé qui, pour une fois, s'ouvrait un peu. Pas dans ses habitudes de faire cela, encore moins dans sa volonté, mais ce soir il n'avait pas le choix, pas d'autre choix que de laisser tomber le masque et de déballer un peu ce qu'il avait sur le cœur, une nécessité s'il ne voulait pas claquer pour de bon, plonger toujours plus jusqu'à atteindre le fond, plus bas que ça encore, le laissant incapable de gérer convenablement ses maux et, par extension, de remonter à la surface. Le plus âgé affirmant qu'il le comprenait, propos gorgés d'une empathie évidente, il avait simplement hoché brièvement la tête, inspirant doucement, avant d'émettre son envie de fumer, besoin de nicotine d'avantage présent lorsqu'il essayait de contrer son envie de se plonger dans les substances bien plus illicites et destructrices. Il ne s'attendait clairement pas à ce que Minki lui autorise à fumer là, en plein milieu de son chez-lui, trouvant complètement normal de devoir sortir pour cela. Alors redressé, prêt à se diriger vers le fameux balcon, il arquait un sourcil à la question du brun, secouant finalement la tête. « Tu peux venir c'est bon, si j'suis venu c'est qu'j'ai pas plus que ça envie d'être seul » expliquait-il en toute franchise en calant une clope entre ses lèvres, prenant son verre d'une main, bien décidé à l'emporter sur le balcon lui aussi.

Enfin dehors, l'air froid s'immisçant immédiatement sous ses vêtements, il se retrouvait pris d'un frisson, ne s'en formalisant cependant pas plus que cela. Cancer en stick allumé, l'Australien tirait longuement sur la première bouffée, se satisfaisant de sentir la nicotine arriver jusque dans ses poumons, apaiser de manière infime ses nerfs trop tendus. Malgré les chaises présentes sur le balcon, il choisit plutôt de s'accouder sur la balustrade, avisant la ville qui s'étendait sous ses yeux, millier de petites lumières qui témoignaient d'une vie bien animée. Peut-être son monde s'était-il arrêté de tourner, avant de repartir dans le mauvais sens, mais celui plus bas, celui qui les portait tous, poursuivait sa rotation tranquille. Un foutu grain de sable dans un départ immense, voilà ce qu'il était et, s'il en avait parfaitement conscience, il n'empêchait que ses propres maux prenaient bien trop de place, l'empêchant d'avancer convenablement, lui donnant le sentiment qu'en une fraction de seconde, tout était devenu trop fade, trop vide. Accoudé sur le rebord, une gorgée de whisky venant incendier sa gorge, il reprenait, sentant la présence de son homologue non loin. « Tu crois qu'un Homme peut encaisser combien de coups avant d'plus pouvoir s'relever ? À quel moment on atteint l'point de non retour ? J'veux dire... si psychologiquement on est foutu, le corps il peut tenir combien de temps encore ? » Réflexion sérieuse à laquelle il n'était pour autant pas certain d'attendre de réelle réponse, bien conscient d'être arrivé à ses propres limites.

Nouvelle inspiration sur sa barrette de nicotine et c'est un soupir à fendre l'âme qui filait alors qu'il se penchait pour venir déposer son menton sur son bras, observant le panorama urbain d'un regard éteint, vide, bien trop triste. « J'crois que ça m'a trop secoué d'voir Levi aujourd'hui... j'ai tous ces trucs qui m'sont revenus en tête encore plus fort... Notre dernier échange il a été... tellement violent alors que j'étais déjà au fond. J'étais en froid avec Leith, j'avais revu ma daronne, j'ai appris qu'mon meilleur pote s'était fait descendre, j'avais juste putain de plus rien et il a encore fallu que j'le perde lui... » Bien qu'il donnait l'impression de parler seul, de faire une introspection personnelle, il savait que Minki écoutait et, d'une certaine manière, dire toutes ces choses à voix haute était aussi bénéfique que douloureux. « Ça a été tellement violent Minki » qu'il répétait, le cœur au bord des lèvres, prunelles emplies de cette émotion que l'autre ne pouvait pas voir en l'instant. « J'sais même pas si j'pourrais lui pardonner un jour... j'dois m'protéger, mais putain c'est tellement dur. » Et à nouveau, il terminait d'une traite son verre, fermant quelques secondes les paupières pour essayer de contenir les larmes qui gorgeaient son regard. Trop à fleur de peau, tous ses pores exprimant une détresse qu'il ne savait pas gérer, qu'il n'était même pas sûr de pouvoir apaiser réellement.
CODE BY ÐVÆLING // @Minki Hwang



I know that i'll dream about you always and forever 'cause you broke my heart in two but then you pieced it together.
♪♫♪
©crackintime

Minki Hwang
Minki Hwang
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Min, Minmin, Mint (par son ex), Minkiki (par Leslie), petit Minki, ainsi de suite.
Âge : 31
Origines : coréennes.
Occupation : reporter local pour la NBC News (il a été un envoyé spécial jusqu'en 2019, puis journaliste télé et reporter pour la CNN, récemment encore il était un reporter pour VICE) + directeur de l'agence d'escortes "Palette", tout au-dessus se trouve "Canvas", organisation criminelle qu'il gère en secret avec l'élite de la société, les contrats d'assassinats se multipilant
Lieu de résidence : une penthouse à Manhattan, immeuble n°666.
A New York depuis : ses douze ans, il est venu ici après la mort de ses parents. il a été à LA pour son bachelier en journalisme de 2008 à 2012.
Situation Amoureuse : en couple avec son petit loup ((Ace)) depuis le dix février.
Orientation sexuelle : pansexuel, il a encore du mal à s'assumer en public.
Trigger Warning : violence (excessive) physique et mentale + relations toxiques + personnage toxique + corruption + addictions (travail) + mention de maladie (analgésie congénitale /!\ il ne ressent donc aucune douleur physique) + pression psychologique + burn out

I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 9nw1 I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) Wjht I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 36p4 I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) L295
This is the winter of my d i s c o n t e n t
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) Hmys
  • United Earth
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 2StvcuH6_o
RPs : 2
Pseudo : nath ou natho
Pronom : elle
Messages : 12222
Faceclaim : park jinyoung (got7)
Crédits : (s) siren charms (a) mooncalf (i) ???
Inscription : 07/08/2020
Multicomptes : leith park
Nombre de mots par RP : je fais court en ce moment (~200/300)
Fréquence de RP : 1 à 2 par semaine
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Mer 31 Mar - 20:03


I can't carry this anymore @Leslie A. Sunderland
Alors il le suit, dans un silence empli de sens, l’air frais effleurant sa peau, désormais parsemée de quelques frissons. Étrangement, il a toujours aimé être entouré de ces buildings aux milles lumières, lui permettant de se dire qu’il n’est pas totalement seul. Il rejoint l’australien et tout comme lui, il s’adosse à la rempart, son regard s’attardant tout en bas, là où le monde paraît nettement plus petit. De là-haut, il se sent invincible, intouchable, comme si personne pouvait l’atteindre, satisfaisant sa soif de pouvoir de façon indirecte. Cependant, ce n’est pas pareil pour Leslie, assurément. Il aurait aimé qu’il ressente la même chose que lui, là tout au-dessus de ces gens, mais il le voit bien que son état s’empire. L’odeur de cigarette s’élève délicatement dans l’air, toutefois ça ne le dérange pas ; après tout, il fumait des joints avec l’un de ses anciens amants. Il l’observe boire son verre d’une traite, la mine maussade au possible, avant qu’il ne reprenne la parole, incitant Minki à se redresser un peu. L’envie de le secouer, de lui dire que tout ira mieux est présente, mais d’un côté… il veut se montrer compréhensif et un peu plus doux dans ses actions. De plus, être une épaule sur laquelle il peut pleurer est sûrement l’unique solution pour l’instant. La réflexion le plonge dans ses songes, tandis qu’il aborde une moue réfléchie. Il sait que c’est probablement une question rhétorique, néanmoins il ne peut s’empêcher de théoriser intérieurement sur ça.

Finalement, il souffle, sa voix étant presque un murmure.

– Mieux vaudrait éviter d’essayer de penser à ça…

De nouveau, le nuage de nicotine s’extirpe de ses lèvres et pendant un instant, il est hypnotisé par la vision, avant qu’il ne revienne à la réalité. Puis, les paroles s’ensuivent, ponctuées d’une détresse audible. Il l’écoute, toujours silencieusement, ne voulant pas lui donner de quelconques conseils. Il pourrait lui dire tellement de choses pour qu’il ait de l’espoir, mais en réalité : est-ce vraiment une bonne idée ? Probablement pas. Ça a été tellement violent Minki. Il se tait, se sentant mal pour lui, pour Levi, pour tout ce qu’ils endurent. La frustration est là, aussi. Celle qui est que finalement, il sert à rien. Il n’a rien pu faire. Il triture ses doigts, la culpabilité le rongeant, le laissant alors sans voix pendant quelques longues secondes. Puis, enfin, il se redresse un peu et d’un geste hésitant, il vient tapoter l’épaule de Leslie, le coup de main se voulant rassurant.

– Je n’ai pas de discours inspirant dans la poche et je doute que ce soit ce que tu veux entendre, mais… ça ira. Je sais que ça fait mal, vraiment mal, parce que la blessure est récente, cependant à un moment donné, ça devient moins douloureux.

Il enserre doucement son emprise avant de la relâcher, puis il reporte son attention encore une fois vers le bas, aucunement terrifié par la hauteur. C’est presque comme s’il en était attiré.

– C’est très difficile ce que tu subis, ça doit être un cercle vicieux. Il marque un temps de pause, indécis, puis il reprend. Si tu veux, tu peux dormir ici. Je doute que ce soit une bonne idée de rester seul cette nuit.








(c) MORNING RAIN



I said my face bomb, ass tight
Racks stack up Shaq height
Jewelry on me, flashlight
I been lit since last night



I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 1213081277  I can't carry this anymore. (ft. Minkiki) 3751872206
Spoiler:
 
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum