AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
-40%
Le deal à ne pas rater :
-30% sur les Baskets Nike Court Royale
33 € 55 €
Voir le deal


Ezio Byrne
Ezio Byrne






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Ezio est déjà assez court comme prénom
Âge : 31
Origines : Irlandaise
Occupation : Gérant d'un bar
Lieu de résidence : Brooklyn dans un appartement
A New York depuis : réponse ici.
Situation Amoureuse : Célibataire
Orientation sexuelle : Bi
Trigger Warning : suicide / mort / viol / violence excessive / maladies mentales / pédophilie / racisme / homophobie / transphobie / cruauté animale / inceste / enlèvement / grossesse / Pornographie / RP hot cru / Addictions / automutilation/ discrimination /

*-*Claustrophobe *-* Sportif *-* Motard *-* Mystérieux *-* Protecteur *-* Patron bar *-* Adore les astres *-* Adore la bière *-* Adore tout ce qui est à la noix de coco *-* Déteste le kiwi *-*

*-*Irlandais*-*. Il a vécu 3 ans en Irlande avec ses parents et sa sœur jumelle. *-*Cri et haine*-* Après une dispute , son père frappe sa mère qui meurt sous les coups et enlève Ezio pour partir dans un autre pays. *-* Canada *-* Ville de la renaissance dans laquelle il vie pendant 27 ans. *-*Riche*-* Son père se remarie avec une femme de la haute, au principe ancien. *-*La tête dans les étoiles *-* Passionné par l'astrologie depuis toujours. *-*Violence et cicatrices*-* Il a toujours connu le monde de la violence. Son père strict, qui punissait à coup de ceinture ou autre. Son corps en a encore des marques. *-*Bi *-*Un couple, c'est une femme et un homme selon les principes de son père. Mais il tombe sous le charme de bien d'autres courbes. *-*Nuit d'étoile filante*-* Aout 2018 - une rencontre, un cœur qui bat, une rencontre. *-*premier amour *-*Octobre 2018 - la découverte et la vérité. Lui et lui seul peut faire chavirer son cœur. Premier baiser qui le lie à lui pour toujours. *-*la fin d'un rêve*-* septembre 2019 - Un baiser qui se termine par des coups. Son père qui frappe à mort Ezeckiel devant ses yeux, impuissant. Dernière image de son amour au sol en sang. *-*Début de l'enfer*-* 3 longs mois à le frapper, l'enfermer dans une cave le punissant, lui faisant un lavage de cerveau. *-*Mariage*-*Janvier 2020 - cette femme en robe, une bague à ce doigt. Mariage non désiré, le coeur en miette. *-*Libération*-*Avril 2020 - Un autre corps au sol, celui de son père. Il le croit mort. Quitte le pays sans dire quoi ce soit, disparu.*-*Grosse pomme*-*Nouveau départ dans cette ville, bar qui ouvre ses portes le 6 février.


=>>> TG ouverture Lost & Found!
=>>> Un fantôme du passé (Mao/Ezio)!
=>>> Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio)!

Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière. Il y a des choses que le temps ne peut cicatriser, des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous.
Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) Q74vnljU_o
  • United Earth
Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : dydy
Pronom : elle
Messages : 616
Faceclaim : Christopher Mason
Crédits : Eilyam
Inscription : 28/01/2021
Multicomptes : non
Nombre de mots par RP : entre 200 et 800
Fréquence de RP : 2 fois par semaine
Je suis plutôt : dark
Keep Talking
Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) 3tPdme55_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Lun 1 Fév - 12:37
Ouvrir un bar n'était pas si simple que ça, il fallait tout organiser de A à Z surtout quand on décide de se jeter dans ce genre de projet tout seul. Mais j'avais cette idée depuis des années. Qui avait germé de jour en jour surtout en sa compagnie, le seul qui avait été là pour me soutenir dans ce projet qui était né dans ma tête. Qui avait germé de jour en jour surtout en sa compagnie, le seul qui avait été là pour me soutenir dans ce projet qui était né dans ma tête. Lui aussi, il me donnait ses idées. C'était fou à quel point, on pouvait se ressembler. Et pourtant, derrière mon bar à ranger les bouteilles, il n'était pas là. Il ne sera malheureusement jamais là. Ayant rejoint les anges, disparus en une soirée. Cet amour, ce lien si fort. Détruit par une seule et même personne. Et le pire, c'est quand on découvre que cette personne, c'est notre père. Pourquoi il n'a pas pu accepter que cet homme fût celui qui me rendais heureux, avec qui je m'épanouissais. Simplement, car c'était un homme, qu'il ne pouvait pas y avoir d'amour entre deux hommes. Et surtout, il n'était pas de notre monde. Joshua sera pour toujours dans mes pensées et mon cœur, il n'était peut-être pas là , présent en cet instant, mais il serait toujours dans mon cœur. Et j'avais tout fait pour que cet endroit lui ressemble aussi.

Enfin, rien que de penser à lui, je dois avouer que ça me mettait un petit coup au morale. Je finissais par poser tout ce que j'étais en train de faire pour aller prendre l'air. Me baladant entre les ruelles pour tenter de retrouver mon chemin. Hier soir j'avais réussi à me perdre tout de même. Je n'avais clairement pas le sens de l'orientation. Je finissais par me retrouver dans le Queens et souvent, mes pas me menaient ici sans que je ne comprenne pourquoi. Ce tatoo shop qui était magnifique, ça me donnais envie de me faire de nouveau tatouage. Mais je m'arrêtais surtout sur cette chocolaterie. Quand j'y pensais, je n'avais jamais vu un tel endroit. J'y rentrais tournant sur moi-même. J'avais l'impression d'être dans Charlie et la Chocolaterie. J'adorais ce film et je dois avouer, j'étais assez friand des chocolats. Regardant les sculptures un peu partout, tout en sucre, on dirait. Sourire aux lèvres, intrigué.




It's time to find your one way, Love.
...©️️ Lilie

Almarik Sawyer-Keohane
Almarik Sawyer-Keohane






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Barbie/ Girafe-boy
Âge : 44
Origines : Scandinave naturalisé en Amérique
Occupation : Propriétaire de Caprices Interdits (Chocolaterie)
Lieu de résidence : Cottage dans le Queens
A New York depuis : 39 ans
Situation Amoureuse : Marié à Mao Sweeney-Keohane
Orientation sexuelle : Pansexuel
Trigger Warning : Exemples de TW : suicide / mort / viol / violence excessive / maladies mentales / pédophilie / racisme / homophobie / transphobie / cruauté animale / inceste / enlèvement / grossesse / fausse couche / avortement / Pornographie / RP hot cru / Addictions / automutilation / bodyshaming / discrimination / (trans-)misogynie / religiophobie / classisme...

14 février 1977 à Trondheim : Naissance d’Almarik, fils unique d’un couple pas très fortuné de pêcheurs et d’ouvriers. Il nait légèrement malade et faible.

3 décembre 1982 : Découverte d’une souche très agressive de la leucémie chez le gamin et bien vite, les soins qui lui sont prodigués dans sa ville natale ne sont plus suffisant. Papa Sawyer perd également son boulot et commence à désespérer. Au bout d’une année à regarder le gamin dépérir et de constater qu’il n’y a pas de travail pour eux à Trondheim, le père de famille marche sur son orgueil et demande à son propre père de lui prêter l’argent suffisant pour déménager en Amérique, là où tous les rêves deviennent réalités.

19 mars 1984 : Almarik entre au New York-Presbyterial Hospital/Weill Cornell Medical Center et commence à y recevoir de lourds traitements de chimiothérapie destinés à éliminer la leucémie qui ronge de plus en plus vite sa petite vie. Il ignore tous des soucis financiers de ses parents et vit entièrement à l’hôpital sans jamais visiter le misérable petit appartement qui sert de logement à son père et sa mère. L’American dream’s n’est pas aussi bien qu’on le leur avait laissé miroiter.

13 Juillet 1984 : Almarik frôle la mort une première fois. Les traitements sont trop lourds pour son corps affaibli, mais pourtant, il trouve encore la force de se battre, chanter et sourire. C’est un petit combattant sans peur. À 19h38, on le réanime une première fois. Son cœur recommence à battre, plus fort qu’il n’a jamais tambouriné jusqu’à maintenant dans sa poitrine. Ironiquement, c’est approximativement une heure plus tard que le cœur de son père cessera de battre pour toujours, après avoir reçu une poutre d’acier dessus alors qu’il travaillait illégalement sur un chantier de construction.

21 janvier 1985 : Devenu veuve, la mère d’Almarik accumule les dettes et il devient évident que son misérable salaire de femme de chambre ne suffira pas à payer les soins médicaux onéreux de son unique fils. C’est environs au même moment, qu’elle remarque d’étrange marque sur le corps de son fils, surtout au bas de son corps. Elle tente d’en parler au gamin, mais ce dernier évite beaucoup trop le sujet à son goût. Elle décide d’en glisser un mot au médecin et ce dernier lui promet de payer tous les soins médicaux d’Almarik si elle tenait le secret…secret. Une question éthique et morale s’imposa alors à Eladora Sawyer : Valait-il mieux dénoncer le violeur de son fils et condamner son enfant à mourir du cancer ou fermer les yeux pour offrir à sa chaire une chance de vivre? Elle ferma les yeux. Pendant 8 longues années, malgré les supplications de son fils de le sortir de l’hôpital.

14 février 1993 : Peut enfin sortir de l’hôpital pour son seizième anniversaire, après avoir vaincue la leucémie trois fois. Le seul et unique acte de violence et de mécontentement qu’il a en seize ans, c’est là qu’il le donne, au médecin qui l’a violé pendant toutes ces années, avec le consentement silencieux de sa mère. Un coup de poing. Un unique coup de poing avant de quitter cet hôpital pour de bon.

16 juin 2001 : Bénéficiaire de nombreux prêt et bourse et nouvellement naturalisé Américain, Almarik Sawyer gradue finalement de son cours d’architecture, des idées pleins la tête, mais peu de clients prêt à payer pour ses immeubles loufoques et rigolo. Il tente de leur montrer l’avantage d’avoir des hôpitaux amusant pour rendre la vie plus facile aux enfants malades, mais il trouve peu d’oreilles attentives à ses explications.

16 Juillet 2010 : Mariage d’Almarik et Rebecca Mason, malgré l’interdiction de la famille de la belle. Ils étaient tous les deux de brillants architectes et s’aimaient d’un amour presque enfantin.

21 mai 2012 : Naissance de son fils et décès de sa femme qui était pourtant en bonne santé. En fait, Rebecca Mason (sa femme) lui a caché l’existence d’une grossesse à risque de peur qu’il lui demande d’avorter et elle mourut d’une hémorragie. Almarik devint veuf et père dans la même heure.

21 Septembre 2015 : Almarik tente de se relever d’une profonde dépression où il a sombré dans un profond alcoolisme. Tentant de cacher son état d’ébriété le mieux possible, il s’occupa de son fils du mieux qu’il pouvait, soutenu par une personne qui devint rapidement sa meilleure amie et son soutien moral. Plus il travaillait à dessiner des immeubles qu’il détestait, plus il buvait. C’est un peu par hasard qu’il se découvrit une passion pour la confection de chocolat, après avoir décidé sur un coup de tête de cuisiner un peu n’importe quoi.

01 janvier 2016 : Ouverture de sa chocolaterie « Caprices Interdits » sous le thème d’un monde imaginaire et fantastique. Boutique munie d’immenses arbres en sucre aux pommes en chocolat aux multiples cœurs fondants, de décors mangeable en confiserie et de couleurs chatoyantes, on le traite de fou d’ainsi quitter un métier payant pour ouvrir quelque chose d’aussi enfantin et pourtant, Almarik trouve enfin le courage de cesser de boire pour commencer une vie plus sainte.

7 novembre 2019 : Rencontre entre Mao et Almarik. Ce qui aurait dû être des retrouvailles entre amis sonna un puissant changement dans le corps et le cœur de notre Scandinave préféré. Almarik ne connaissait pas Mao, c’était son neveu qu’il venait rencontrer dans ce Pub chaleureux et pourtant, dès les premières secondes, toute son attention fut tourné vers cet Irlandais tatoué et fascinant. Almarik qui s’était toujours considéré hétérosexuel devint obsédé par l’idée d’embrasser cet homme, de sentir ses mains contre sa peau et son souffle contre son cou. Même si les proches de Mao voyaient cette fascination d’un mauvais œil, Almarik décida d’écouter son cœur et de foncer. Il voulait découvrir ces nouvelles sensations et il voulait les découvrir avec Mao. Un regard lui avait suffi pour savoir qu’il le voulait. Un baiser lui avait confirmé que c’était lui, l’amour de sa vie. Eh oui, Almarik était aussi romantique et fleur bleue que les princes de films d’animations.

17 décembre 2019 : Un peu plus d’un mois après leur première rencontre, Almarik met Mao au défi : le rejoindre à Las Vegas pour se marier devant un Elvis. Une union originale, mal bel et bien officielle. Était-ce précipité? Évidemment. Est-ce qu’Almarik regretta ce choix? Pas du tout, parce qu’il aimait désespérément et totalement son époux. Il aurait simplement préféré qu’Aaron (Son fils) soit présent ainsi que leurs proches.

2020: Adoption du petit Marmaduke âgé de quelques mois seulement et retour du cancer d'Almarik.
Tout se mange dans cette pièce, même moi, mais ça, ce serai du cannibalisme, et c’est très mal vu par la société.
Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) Tumblr_n0bvz7ZG551qdg533o1_250
  • Aucune association
Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Sugar Rain
Pronom : NC.
Messages : 9778
Faceclaim : Alexander Skarsgard
Crédits : .Casper
Inscription : 20/08/2019
Multicomptes : James, Almarik, Démeter
Nombre de mots par RP : 200 à 2000 mots
Fréquence de RP : Un peu tous les jours
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Mar 2 Fév - 1:57
« QUI A CACHÉ LES POULES? » Criais-je en courant dans la chocolaterie, mes cheveux en bataille, mon uniforme de travers et une dizaine d'œufs d’autruches de caler dans mes bras. Qui avait caché ces putains de poules!? J’avais pris la peine de demander à ce qu’on n’y touche pas et bon sang, elles avaient disparues! J’étais le seul qui travaillait à la chocolaterie puisque tous mes employés avaient décidé de partir pour un travail plus prestigieux et je parvenais tout de même à désobéir à mes propres ordres. Je devais impérativement trouver les poules avant de décorer les œufs afin qu’ils concordent ensemble, mais elles semblaient invisibles. Passant trois fois devant d'immenses autruches en chocolat, je me suis figé soudainement. « Mais...pourquoi est-ce que je cherche des poules? » Demandais-je soudainement alors que mon regard bleu hébété fixait successivement les œufs et ensuite les autruches. Des oeufs aussi gros, ça ne pouvait pas provenir des poules, quel idiot j’étais!


Déposant les oeufs sur le comptoir, je sors mes pots de chocolat blanc mêlé à du colorant alimentaire et je m’installe pour peindre des décorations. Je sais ce que vous vous dites; des œufs d’autruches alors que la prochaine fête commerciale est la St-Valentin, c’est étrange, mais le fait est que je devais me trouver un passe-temps en attendant que la rose de chocolat que j’avais fabriqué durcisse. Les pétales que j’avais modelés étaient aussi fins que des vrais, ce qui fragilisait grandement l'œuvre d’art que j’avais créé. « Calme-toi Riky-Boy, elle est parfaite cette rose » Me dis-je à voix haute en regardant l’unique rose en chocolat blanc qui durcissait sous une cloche de verre. Sauf que la cloche de verre bougea lorsque la porte s’ouvrit. « OH MON DIEU! » Je me lève d’un bond en hurlant, mais trop tard, la rose s’écrase au sol...ainsi que mes œufs d’autruches. « POOOOOOOOOOOURQUOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII» Criais-je en tombant à genoux sans me soucier que le client ne me prenne pour un fou. De toute façon, la rumeur disait déjà que j’étais fou et pleins d’autres choses homophobes alors un peu plus, un peu moins, ça ne me dérangeait pas vraiment. « Je suis désolé pour ça...je peux vous aider pour quelque chose?» Demandais-je en tournant mon visage vers lui, plantant mes yeux bleus dans son regard. Ah tiens, un nouveau client. Je ne le connaissais pas celui-là.


Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) Yyfoms6g
Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) YPTgq3Ft_o

Is tú buille mo chroí...
Is leatsa mé, go dtí deireadh an ama, agus níos faide i gcéin.
Ezio Byrne
Ezio Byrne






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Ezio est déjà assez court comme prénom
Âge : 31
Origines : Irlandaise
Occupation : Gérant d'un bar
Lieu de résidence : Brooklyn dans un appartement
A New York depuis : réponse ici.
Situation Amoureuse : Célibataire
Orientation sexuelle : Bi
Trigger Warning : suicide / mort / viol / violence excessive / maladies mentales / pédophilie / racisme / homophobie / transphobie / cruauté animale / inceste / enlèvement / grossesse / Pornographie / RP hot cru / Addictions / automutilation/ discrimination /

*-*Claustrophobe *-* Sportif *-* Motard *-* Mystérieux *-* Protecteur *-* Patron bar *-* Adore les astres *-* Adore la bière *-* Adore tout ce qui est à la noix de coco *-* Déteste le kiwi *-*

*-*Irlandais*-*. Il a vécu 3 ans en Irlande avec ses parents et sa sœur jumelle. *-*Cri et haine*-* Après une dispute , son père frappe sa mère qui meurt sous les coups et enlève Ezio pour partir dans un autre pays. *-* Canada *-* Ville de la renaissance dans laquelle il vie pendant 27 ans. *-*Riche*-* Son père se remarie avec une femme de la haute, au principe ancien. *-*La tête dans les étoiles *-* Passionné par l'astrologie depuis toujours. *-*Violence et cicatrices*-* Il a toujours connu le monde de la violence. Son père strict, qui punissait à coup de ceinture ou autre. Son corps en a encore des marques. *-*Bi *-*Un couple, c'est une femme et un homme selon les principes de son père. Mais il tombe sous le charme de bien d'autres courbes. *-*Nuit d'étoile filante*-* Aout 2018 - une rencontre, un cœur qui bat, une rencontre. *-*premier amour *-*Octobre 2018 - la découverte et la vérité. Lui et lui seul peut faire chavirer son cœur. Premier baiser qui le lie à lui pour toujours. *-*la fin d'un rêve*-* septembre 2019 - Un baiser qui se termine par des coups. Son père qui frappe à mort Ezeckiel devant ses yeux, impuissant. Dernière image de son amour au sol en sang. *-*Début de l'enfer*-* 3 longs mois à le frapper, l'enfermer dans une cave le punissant, lui faisant un lavage de cerveau. *-*Mariage*-*Janvier 2020 - cette femme en robe, une bague à ce doigt. Mariage non désiré, le coeur en miette. *-*Libération*-*Avril 2020 - Un autre corps au sol, celui de son père. Il le croit mort. Quitte le pays sans dire quoi ce soit, disparu.*-*Grosse pomme*-*Nouveau départ dans cette ville, bar qui ouvre ses portes le 6 février.


=>>> TG ouverture Lost & Found!
=>>> Un fantôme du passé (Mao/Ezio)!
=>>> Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio)!

Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière. Il y a des choses que le temps ne peut cicatriser, des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous.
Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) Q74vnljU_o
  • United Earth
Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : dydy
Pronom : elle
Messages : 616
Faceclaim : Christopher Mason
Crédits : Eilyam
Inscription : 28/01/2021
Multicomptes : non
Nombre de mots par RP : entre 200 et 800
Fréquence de RP : 2 fois par semaine
Je suis plutôt : dark
Keep Talking
Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) 3tPdme55_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Mar 2 Fév - 10:15
Le chocolat était un vrai péché mignon pour moi. J'avais tellement d'idées qui venaient dans ma tête depuis que j'étais rentré dans cette chocolaterie. Elle était juste hors du commun. Je n'arrivais même pas à trouver de réels mots qui pouvaient décrire cet endroit. Cette chocolaterie était juste énorme. Je n'arrivais même pas à trouver de réels mots qui pouvaient décrire cet endroit. J'avais déjà pu découvrir des chocolatiers au Canada, mais aucun n'était comme celui-là. Ce bruit de fracas sur le sol, ce cri, fermant les yeux alors que mon cœur battait encore plus fort. Par contre, je faisais à peine un pas que j'entendais un cri. Sursaut de ma part, alors que je m'adossais contre la porte. Merde, non pas ici. Rien que de l'extérieur, je le trouvais magnifique. Respire Ezio, doucement, mais respire. Ce genre de cri, de bruit faisait revenir les souvenirs du passé, des images que je voulais oublier, des bruits qui me mettais dans un état de panique que je n'arrivais pas à contrôler ça. Cela faisait des années que je faisais ce genre de crises d'angoisse que je n'arrivais pas à contrôler.

Je ne sais pas combien de temps, je suis resté contre cette porte les yeux clos. Quelques secondes, une minute. Je ne sais pas trop. Mes yeux venaient s'ouvrir quand sa voix me sortait de ma torpeur. Il fallait absolument que j'apprenne à contrôler ce genre de crise. Mais c'était difficile quand on n'arrive pas à parler de son passé et surtout, quand on ne sait pas à qui le dire. N'ayant toujours pas bougé de la porte, bloquant sûrement la porte d'entrée, mais mon corps refusait de bouger pour le moment. "Bonjour." C'était déjà beaucoup comme paroles. Cet homme était comme sa boutique, hors du commun et étrange. Mais ce n'était pas un défaut , j'aimais bien ce genre de personnalité. "Votre boutique m'a attiré.Je suis désolé, c'est moi qui ai cassé quelque chose?" Je ne pensais pas avoir été aussi brusque, mais ça ne me surprenait pas, je pouvais être un peu brusque parfois.




It's time to find your one way, Love.
...©️️ Lilie

Almarik Sawyer-Keohane
Almarik Sawyer-Keohane






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Barbie/ Girafe-boy
Âge : 44
Origines : Scandinave naturalisé en Amérique
Occupation : Propriétaire de Caprices Interdits (Chocolaterie)
Lieu de résidence : Cottage dans le Queens
A New York depuis : 39 ans
Situation Amoureuse : Marié à Mao Sweeney-Keohane
Orientation sexuelle : Pansexuel
Trigger Warning : Exemples de TW : suicide / mort / viol / violence excessive / maladies mentales / pédophilie / racisme / homophobie / transphobie / cruauté animale / inceste / enlèvement / grossesse / fausse couche / avortement / Pornographie / RP hot cru / Addictions / automutilation / bodyshaming / discrimination / (trans-)misogynie / religiophobie / classisme...

14 février 1977 à Trondheim : Naissance d’Almarik, fils unique d’un couple pas très fortuné de pêcheurs et d’ouvriers. Il nait légèrement malade et faible.

3 décembre 1982 : Découverte d’une souche très agressive de la leucémie chez le gamin et bien vite, les soins qui lui sont prodigués dans sa ville natale ne sont plus suffisant. Papa Sawyer perd également son boulot et commence à désespérer. Au bout d’une année à regarder le gamin dépérir et de constater qu’il n’y a pas de travail pour eux à Trondheim, le père de famille marche sur son orgueil et demande à son propre père de lui prêter l’argent suffisant pour déménager en Amérique, là où tous les rêves deviennent réalités.

19 mars 1984 : Almarik entre au New York-Presbyterial Hospital/Weill Cornell Medical Center et commence à y recevoir de lourds traitements de chimiothérapie destinés à éliminer la leucémie qui ronge de plus en plus vite sa petite vie. Il ignore tous des soucis financiers de ses parents et vit entièrement à l’hôpital sans jamais visiter le misérable petit appartement qui sert de logement à son père et sa mère. L’American dream’s n’est pas aussi bien qu’on le leur avait laissé miroiter.

13 Juillet 1984 : Almarik frôle la mort une première fois. Les traitements sont trop lourds pour son corps affaibli, mais pourtant, il trouve encore la force de se battre, chanter et sourire. C’est un petit combattant sans peur. À 19h38, on le réanime une première fois. Son cœur recommence à battre, plus fort qu’il n’a jamais tambouriné jusqu’à maintenant dans sa poitrine. Ironiquement, c’est approximativement une heure plus tard que le cœur de son père cessera de battre pour toujours, après avoir reçu une poutre d’acier dessus alors qu’il travaillait illégalement sur un chantier de construction.

21 janvier 1985 : Devenu veuve, la mère d’Almarik accumule les dettes et il devient évident que son misérable salaire de femme de chambre ne suffira pas à payer les soins médicaux onéreux de son unique fils. C’est environs au même moment, qu’elle remarque d’étrange marque sur le corps de son fils, surtout au bas de son corps. Elle tente d’en parler au gamin, mais ce dernier évite beaucoup trop le sujet à son goût. Elle décide d’en glisser un mot au médecin et ce dernier lui promet de payer tous les soins médicaux d’Almarik si elle tenait le secret…secret. Une question éthique et morale s’imposa alors à Eladora Sawyer : Valait-il mieux dénoncer le violeur de son fils et condamner son enfant à mourir du cancer ou fermer les yeux pour offrir à sa chaire une chance de vivre? Elle ferma les yeux. Pendant 8 longues années, malgré les supplications de son fils de le sortir de l’hôpital.

14 février 1993 : Peut enfin sortir de l’hôpital pour son seizième anniversaire, après avoir vaincue la leucémie trois fois. Le seul et unique acte de violence et de mécontentement qu’il a en seize ans, c’est là qu’il le donne, au médecin qui l’a violé pendant toutes ces années, avec le consentement silencieux de sa mère. Un coup de poing. Un unique coup de poing avant de quitter cet hôpital pour de bon.

16 juin 2001 : Bénéficiaire de nombreux prêt et bourse et nouvellement naturalisé Américain, Almarik Sawyer gradue finalement de son cours d’architecture, des idées pleins la tête, mais peu de clients prêt à payer pour ses immeubles loufoques et rigolo. Il tente de leur montrer l’avantage d’avoir des hôpitaux amusant pour rendre la vie plus facile aux enfants malades, mais il trouve peu d’oreilles attentives à ses explications.

16 Juillet 2010 : Mariage d’Almarik et Rebecca Mason, malgré l’interdiction de la famille de la belle. Ils étaient tous les deux de brillants architectes et s’aimaient d’un amour presque enfantin.

21 mai 2012 : Naissance de son fils et décès de sa femme qui était pourtant en bonne santé. En fait, Rebecca Mason (sa femme) lui a caché l’existence d’une grossesse à risque de peur qu’il lui demande d’avorter et elle mourut d’une hémorragie. Almarik devint veuf et père dans la même heure.

21 Septembre 2015 : Almarik tente de se relever d’une profonde dépression où il a sombré dans un profond alcoolisme. Tentant de cacher son état d’ébriété le mieux possible, il s’occupa de son fils du mieux qu’il pouvait, soutenu par une personne qui devint rapidement sa meilleure amie et son soutien moral. Plus il travaillait à dessiner des immeubles qu’il détestait, plus il buvait. C’est un peu par hasard qu’il se découvrit une passion pour la confection de chocolat, après avoir décidé sur un coup de tête de cuisiner un peu n’importe quoi.

01 janvier 2016 : Ouverture de sa chocolaterie « Caprices Interdits » sous le thème d’un monde imaginaire et fantastique. Boutique munie d’immenses arbres en sucre aux pommes en chocolat aux multiples cœurs fondants, de décors mangeable en confiserie et de couleurs chatoyantes, on le traite de fou d’ainsi quitter un métier payant pour ouvrir quelque chose d’aussi enfantin et pourtant, Almarik trouve enfin le courage de cesser de boire pour commencer une vie plus sainte.

7 novembre 2019 : Rencontre entre Mao et Almarik. Ce qui aurait dû être des retrouvailles entre amis sonna un puissant changement dans le corps et le cœur de notre Scandinave préféré. Almarik ne connaissait pas Mao, c’était son neveu qu’il venait rencontrer dans ce Pub chaleureux et pourtant, dès les premières secondes, toute son attention fut tourné vers cet Irlandais tatoué et fascinant. Almarik qui s’était toujours considéré hétérosexuel devint obsédé par l’idée d’embrasser cet homme, de sentir ses mains contre sa peau et son souffle contre son cou. Même si les proches de Mao voyaient cette fascination d’un mauvais œil, Almarik décida d’écouter son cœur et de foncer. Il voulait découvrir ces nouvelles sensations et il voulait les découvrir avec Mao. Un regard lui avait suffi pour savoir qu’il le voulait. Un baiser lui avait confirmé que c’était lui, l’amour de sa vie. Eh oui, Almarik était aussi romantique et fleur bleue que les princes de films d’animations.

17 décembre 2019 : Un peu plus d’un mois après leur première rencontre, Almarik met Mao au défi : le rejoindre à Las Vegas pour se marier devant un Elvis. Une union originale, mal bel et bien officielle. Était-ce précipité? Évidemment. Est-ce qu’Almarik regretta ce choix? Pas du tout, parce qu’il aimait désespérément et totalement son époux. Il aurait simplement préféré qu’Aaron (Son fils) soit présent ainsi que leurs proches.

2020: Adoption du petit Marmaduke âgé de quelques mois seulement et retour du cancer d'Almarik.
Tout se mange dans cette pièce, même moi, mais ça, ce serai du cannibalisme, et c’est très mal vu par la société.
Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) Tumblr_n0bvz7ZG551qdg533o1_250
  • Aucune association
Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Sugar Rain
Pronom : NC.
Messages : 9778
Faceclaim : Alexander Skarsgard
Crédits : .Casper
Inscription : 20/08/2019
Multicomptes : James, Almarik, Démeter
Nombre de mots par RP : 200 à 2000 mots
Fréquence de RP : Un peu tous les jours
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Mar 2 Fév - 13:42
Bonjour la première impression désastreuse. A genoux devant des morceaux de chocolats éclatés sur le sol, je devais sans doute passer pour un hystérique, si je me fiais au faciès étrangement blanc de cet inconnu. Peut-être était-ce pour ça qu’on me disait dernièrement que je n’étais pas fait pour faire fonctionner une entreprise florissante comme ma chocolaterie? Que je serais mieux de la vendre, pour l’intérêt commun et de la prospérité de mes créations? Je retins un peu à la dernière seconde mon soupir de désespoir. Était-ce ça, le bon chemin à suivre? Sa question légèrement apeurée me fit comprendre qu’effectivement, c’était moi la cause de son traumatisme. Tentant de me recoiffer par un maladroit geste de la main, je me suis relevé afin de lui faire face et d’opter un comportement un peu plus digne. « Je suis désolé que vous ayez assisté à ça, je suis parfois un peu excessif quand je suis plongé dans mon monde, pardonnez-moi » M’excusais-je doucement en faisant un sourire large et lumineux à mon client ou futur client, devrais-je dire.


Je tente de me calmer et de ne pas lui sembler fou furieux, mais c’était difficile lorsque je voyais tout ce chocolat au sol. Mes projets de Pâques et de St-Valentin s’étaient effrités en quelques secondes sans que je ne puisse rien faire. « Ne vous en faîtes pas, ils étaient sur des tables instables et c’est juste normal qu’ils soient tombés. Je devrais les réparer ces tables, mais j’en suis bien incapable » Admis-je en me rapprochant de lui, passant par-dessus les morceaux de chocolat. « Ne vous en faites pas, c’est chose commune du chocolat brisé ici puisque tout est fait en sucre et en cacao » Continuais-je à babiller joyeusement en récupérant lentement mon exubérance naturelle et mon aisance à la grandiloquence. « Vous êtes un nouveau client, n’est-ce pas? De passage à New York? Vous avez déjà goûté du chocolat rubis fourré aux brownies fondants au fudge chaud? » Continuais-je à babiller joyeusement en lui mettant une tortue rose dans les mains avant de me diriger derrière le comptoir, lui faisant signe de me suivre.


« Il est certain que vous ne trouverez pas une autre chocolaterie comme celle-ci dans toute la ville » Lui vantais-je en sortant un plateau dégustation sur mon comptoir, l'invitant à venir voir. Ces plateaux existaient justement pour que les nouveaux clients puissent goûter des échantillons avant de faire leurs choix. Il n’y avait rien de pire qu’acheter une gourmandise, rêver de son goût pendant tout le trajet du retour et être déçu par des saveurs qui ne conviennent pas à notre langue.


Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) Yyfoms6g
Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) YPTgq3Ft_o

Is tú buille mo chroí...
Is leatsa mé, go dtí deireadh an ama, agus níos faide i gcéin.
Ezio Byrne
Ezio Byrne






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Ezio est déjà assez court comme prénom
Âge : 31
Origines : Irlandaise
Occupation : Gérant d'un bar
Lieu de résidence : Brooklyn dans un appartement
A New York depuis : réponse ici.
Situation Amoureuse : Célibataire
Orientation sexuelle : Bi
Trigger Warning : suicide / mort / viol / violence excessive / maladies mentales / pédophilie / racisme / homophobie / transphobie / cruauté animale / inceste / enlèvement / grossesse / Pornographie / RP hot cru / Addictions / automutilation/ discrimination /

*-*Claustrophobe *-* Sportif *-* Motard *-* Mystérieux *-* Protecteur *-* Patron bar *-* Adore les astres *-* Adore la bière *-* Adore tout ce qui est à la noix de coco *-* Déteste le kiwi *-*

*-*Irlandais*-*. Il a vécu 3 ans en Irlande avec ses parents et sa sœur jumelle. *-*Cri et haine*-* Après une dispute , son père frappe sa mère qui meurt sous les coups et enlève Ezio pour partir dans un autre pays. *-* Canada *-* Ville de la renaissance dans laquelle il vie pendant 27 ans. *-*Riche*-* Son père se remarie avec une femme de la haute, au principe ancien. *-*La tête dans les étoiles *-* Passionné par l'astrologie depuis toujours. *-*Violence et cicatrices*-* Il a toujours connu le monde de la violence. Son père strict, qui punissait à coup de ceinture ou autre. Son corps en a encore des marques. *-*Bi *-*Un couple, c'est une femme et un homme selon les principes de son père. Mais il tombe sous le charme de bien d'autres courbes. *-*Nuit d'étoile filante*-* Aout 2018 - une rencontre, un cœur qui bat, une rencontre. *-*premier amour *-*Octobre 2018 - la découverte et la vérité. Lui et lui seul peut faire chavirer son cœur. Premier baiser qui le lie à lui pour toujours. *-*la fin d'un rêve*-* septembre 2019 - Un baiser qui se termine par des coups. Son père qui frappe à mort Ezeckiel devant ses yeux, impuissant. Dernière image de son amour au sol en sang. *-*Début de l'enfer*-* 3 longs mois à le frapper, l'enfermer dans une cave le punissant, lui faisant un lavage de cerveau. *-*Mariage*-*Janvier 2020 - cette femme en robe, une bague à ce doigt. Mariage non désiré, le coeur en miette. *-*Libération*-*Avril 2020 - Un autre corps au sol, celui de son père. Il le croit mort. Quitte le pays sans dire quoi ce soit, disparu.*-*Grosse pomme*-*Nouveau départ dans cette ville, bar qui ouvre ses portes le 6 février.


=>>> TG ouverture Lost & Found!
=>>> Un fantôme du passé (Mao/Ezio)!
=>>> Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio)!

Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière. Il y a des choses que le temps ne peut cicatriser, des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous.
Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) Q74vnljU_o
  • United Earth
Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : dydy
Pronom : elle
Messages : 616
Faceclaim : Christopher Mason
Crédits : Eilyam
Inscription : 28/01/2021
Multicomptes : non
Nombre de mots par RP : entre 200 et 800
Fréquence de RP : 2 fois par semaine
Je suis plutôt : dark
Keep Talking
Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) 3tPdme55_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Mar 2 Fév - 14:14
De base, je pensais rentrer dans une chocolaterie avec sûrement des clients ou encore en restant dans mon coin discret. Je n'étais pas du genre à parler ou encore m'étaler sur qui j'étais. Cela faisait des mois que je tentais de vivre dans mon coin sans qu'on me pose trop de questions. Mon passé était loin d'être très glorieux et surtout, il était juste horrible. Oui, je tentais clairement de fuir ce passé qui n'était qu'un cauchemar à mes yeux. Et pourtant, parfois, il suffisait d'un bruit ou encore un mot pour me rappeler de ça. Il me fallait souvent quelques secondes, voir minutes, pour me reprendre. Et c'est la voix de cet homme qui venait me ramener au sol. Continuant de regarder cet homme, j'avais cette mauvaise habitude de regarder d'abord le comportement et le physique d'une personne pour tenter de faire confiance, une première approche du moins. Et il ne semblait pas violent et encore moins dangereux. "Je connais, je suis un peu pareil." C'est vrai que quand on fait quelque chose qu'on aime, on perd la notion du temps voir même, on oublie notre comportement face aux autres. Depuis que je refaisais mon bar, j'oubliais tout ce qui m'entourais.

C'était difficile de rester encore en état de choc face à un homme comme lui. Par contre, j'étais désolé de voir tout ce chocolat au sol et je m'en voulais peu, je dois l'avouer. Cela devait demander tellement de temps. "Il faudrait réparer cette table, c'est dommage, ça doit demander tellement d'heures de travail." Regardant autour de moi. " Tout , tout ? Même la décoration ?" Je voyais ses petits arbres en sucre qui décorait la boutique et tous ses autres détails. Et en quelques secondes, le temps de me retourner, je me retrouvais avec cette petite tortue aux creux de ma main. "Wahou!" Il n'y avait pas d'autre mot, cette petite douceur était remplie de détails et tellement mignonne. Mettant cette tortue dans ma bouche, un soupire de plaisir venir s'échapper de mes lèvres. "Hum... Mais c'est une tuerie." Je pouvais me montrer assez expressif de temps en temps. C'était vraiment bon sans que cela ne soit écoeurant. "Euh, j'ai oublié de vous répondre. Mais oui, je suis nouveau, installé depuis quelques mois." Me rapprochant de son comptoir en découvrant ce plateau de dégustation avec de nombreuses autres petites douceurs."Je confirme, c'est bien la première fois que je découvre une telle chocolaterie et pourtant, j'en ai vu. Mais la vôtre est unique. Et vos chocolats sont juste incroyables. Vous avez du talent, il n'y a pas à dire. À quoi sont toutes ses délicieuses créatures ?" Il était fort, il avait réussi à me faire oublier ma crise de panique.




It's time to find your one way, Love.
...©️️ Lilie

Almarik Sawyer-Keohane
Almarik Sawyer-Keohane






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Barbie/ Girafe-boy
Âge : 44
Origines : Scandinave naturalisé en Amérique
Occupation : Propriétaire de Caprices Interdits (Chocolaterie)
Lieu de résidence : Cottage dans le Queens
A New York depuis : 39 ans
Situation Amoureuse : Marié à Mao Sweeney-Keohane
Orientation sexuelle : Pansexuel
Trigger Warning : Exemples de TW : suicide / mort / viol / violence excessive / maladies mentales / pédophilie / racisme / homophobie / transphobie / cruauté animale / inceste / enlèvement / grossesse / fausse couche / avortement / Pornographie / RP hot cru / Addictions / automutilation / bodyshaming / discrimination / (trans-)misogynie / religiophobie / classisme...

14 février 1977 à Trondheim : Naissance d’Almarik, fils unique d’un couple pas très fortuné de pêcheurs et d’ouvriers. Il nait légèrement malade et faible.

3 décembre 1982 : Découverte d’une souche très agressive de la leucémie chez le gamin et bien vite, les soins qui lui sont prodigués dans sa ville natale ne sont plus suffisant. Papa Sawyer perd également son boulot et commence à désespérer. Au bout d’une année à regarder le gamin dépérir et de constater qu’il n’y a pas de travail pour eux à Trondheim, le père de famille marche sur son orgueil et demande à son propre père de lui prêter l’argent suffisant pour déménager en Amérique, là où tous les rêves deviennent réalités.

19 mars 1984 : Almarik entre au New York-Presbyterial Hospital/Weill Cornell Medical Center et commence à y recevoir de lourds traitements de chimiothérapie destinés à éliminer la leucémie qui ronge de plus en plus vite sa petite vie. Il ignore tous des soucis financiers de ses parents et vit entièrement à l’hôpital sans jamais visiter le misérable petit appartement qui sert de logement à son père et sa mère. L’American dream’s n’est pas aussi bien qu’on le leur avait laissé miroiter.

13 Juillet 1984 : Almarik frôle la mort une première fois. Les traitements sont trop lourds pour son corps affaibli, mais pourtant, il trouve encore la force de se battre, chanter et sourire. C’est un petit combattant sans peur. À 19h38, on le réanime une première fois. Son cœur recommence à battre, plus fort qu’il n’a jamais tambouriné jusqu’à maintenant dans sa poitrine. Ironiquement, c’est approximativement une heure plus tard que le cœur de son père cessera de battre pour toujours, après avoir reçu une poutre d’acier dessus alors qu’il travaillait illégalement sur un chantier de construction.

21 janvier 1985 : Devenu veuve, la mère d’Almarik accumule les dettes et il devient évident que son misérable salaire de femme de chambre ne suffira pas à payer les soins médicaux onéreux de son unique fils. C’est environs au même moment, qu’elle remarque d’étrange marque sur le corps de son fils, surtout au bas de son corps. Elle tente d’en parler au gamin, mais ce dernier évite beaucoup trop le sujet à son goût. Elle décide d’en glisser un mot au médecin et ce dernier lui promet de payer tous les soins médicaux d’Almarik si elle tenait le secret…secret. Une question éthique et morale s’imposa alors à Eladora Sawyer : Valait-il mieux dénoncer le violeur de son fils et condamner son enfant à mourir du cancer ou fermer les yeux pour offrir à sa chaire une chance de vivre? Elle ferma les yeux. Pendant 8 longues années, malgré les supplications de son fils de le sortir de l’hôpital.

14 février 1993 : Peut enfin sortir de l’hôpital pour son seizième anniversaire, après avoir vaincue la leucémie trois fois. Le seul et unique acte de violence et de mécontentement qu’il a en seize ans, c’est là qu’il le donne, au médecin qui l’a violé pendant toutes ces années, avec le consentement silencieux de sa mère. Un coup de poing. Un unique coup de poing avant de quitter cet hôpital pour de bon.

16 juin 2001 : Bénéficiaire de nombreux prêt et bourse et nouvellement naturalisé Américain, Almarik Sawyer gradue finalement de son cours d’architecture, des idées pleins la tête, mais peu de clients prêt à payer pour ses immeubles loufoques et rigolo. Il tente de leur montrer l’avantage d’avoir des hôpitaux amusant pour rendre la vie plus facile aux enfants malades, mais il trouve peu d’oreilles attentives à ses explications.

16 Juillet 2010 : Mariage d’Almarik et Rebecca Mason, malgré l’interdiction de la famille de la belle. Ils étaient tous les deux de brillants architectes et s’aimaient d’un amour presque enfantin.

21 mai 2012 : Naissance de son fils et décès de sa femme qui était pourtant en bonne santé. En fait, Rebecca Mason (sa femme) lui a caché l’existence d’une grossesse à risque de peur qu’il lui demande d’avorter et elle mourut d’une hémorragie. Almarik devint veuf et père dans la même heure.

21 Septembre 2015 : Almarik tente de se relever d’une profonde dépression où il a sombré dans un profond alcoolisme. Tentant de cacher son état d’ébriété le mieux possible, il s’occupa de son fils du mieux qu’il pouvait, soutenu par une personne qui devint rapidement sa meilleure amie et son soutien moral. Plus il travaillait à dessiner des immeubles qu’il détestait, plus il buvait. C’est un peu par hasard qu’il se découvrit une passion pour la confection de chocolat, après avoir décidé sur un coup de tête de cuisiner un peu n’importe quoi.

01 janvier 2016 : Ouverture de sa chocolaterie « Caprices Interdits » sous le thème d’un monde imaginaire et fantastique. Boutique munie d’immenses arbres en sucre aux pommes en chocolat aux multiples cœurs fondants, de décors mangeable en confiserie et de couleurs chatoyantes, on le traite de fou d’ainsi quitter un métier payant pour ouvrir quelque chose d’aussi enfantin et pourtant, Almarik trouve enfin le courage de cesser de boire pour commencer une vie plus sainte.

7 novembre 2019 : Rencontre entre Mao et Almarik. Ce qui aurait dû être des retrouvailles entre amis sonna un puissant changement dans le corps et le cœur de notre Scandinave préféré. Almarik ne connaissait pas Mao, c’était son neveu qu’il venait rencontrer dans ce Pub chaleureux et pourtant, dès les premières secondes, toute son attention fut tourné vers cet Irlandais tatoué et fascinant. Almarik qui s’était toujours considéré hétérosexuel devint obsédé par l’idée d’embrasser cet homme, de sentir ses mains contre sa peau et son souffle contre son cou. Même si les proches de Mao voyaient cette fascination d’un mauvais œil, Almarik décida d’écouter son cœur et de foncer. Il voulait découvrir ces nouvelles sensations et il voulait les découvrir avec Mao. Un regard lui avait suffi pour savoir qu’il le voulait. Un baiser lui avait confirmé que c’était lui, l’amour de sa vie. Eh oui, Almarik était aussi romantique et fleur bleue que les princes de films d’animations.

17 décembre 2019 : Un peu plus d’un mois après leur première rencontre, Almarik met Mao au défi : le rejoindre à Las Vegas pour se marier devant un Elvis. Une union originale, mal bel et bien officielle. Était-ce précipité? Évidemment. Est-ce qu’Almarik regretta ce choix? Pas du tout, parce qu’il aimait désespérément et totalement son époux. Il aurait simplement préféré qu’Aaron (Son fils) soit présent ainsi que leurs proches.

2020: Adoption du petit Marmaduke âgé de quelques mois seulement et retour du cancer d'Almarik.
Tout se mange dans cette pièce, même moi, mais ça, ce serai du cannibalisme, et c’est très mal vu par la société.
Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) Tumblr_n0bvz7ZG551qdg533o1_250
  • Aucune association
Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Sugar Rain
Pronom : NC.
Messages : 9778
Faceclaim : Alexander Skarsgard
Crédits : .Casper
Inscription : 20/08/2019
Multicomptes : James, Almarik, Démeter
Nombre de mots par RP : 200 à 2000 mots
Fréquence de RP : Un peu tous les jours
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Lun 8 Fév - 2:46
«Oui, je sais bien qu’il faudrait réparer ces tables et toutes les choses brisées de cette boutique, mais le fait est que je suis incapable de réparer les choses sans les casser encore plus. Je ne sais que réparer le chocolat et le sucre, malheureusement» l’informais-je en souriant, un peu timide et honteux -avouons-le- d’avouer mon peu de talent manuel. J’avais beau être un homme grand et musclé comme un vicking, le fait était que je préférais vraiment plus la couture à la menuiserie. Au moins, une aiguille ne risquait pas de vous éborgner si vous étiez comme moi sujet à de longue rêverie dès que votre regard croisait la route d’un rayon de soleil particulièrement réconfortant. Tournant sur moi-même afin de faire un rapide inventaire visuel de ma boutique et de son décor rocambolesque alors que mon client s’étonnait de la comestibilité de tout, j’ai gratté ma tête avant de lui répondre avec modestie: « Bon, j’avoue, j’ai un peu menti. À moins d’être un castor, mes comptoirs de bois ne seront pas aux goûts de vos dents et de votre langue, mais sinon oui, tout se mange. Les arbres sont en sucre soufflé et en chocolat modelé, j’ai fabriqué ma propre réglisse pour l’herbe et tous les fruits et autres fleurs sont du chocolat. Comme ça, pas de mauvaise surprise si quelqu’un tente de croquer le paysage». Vous riez, mais ce n’est pas rare que ça arrive ici. Il ne fallait qu’un enfant un peu trop gourmand, un adolescent voulant faire le malin ou un choco-olique pour que je retrouve des éléments de la boutique portant des marques de dents. Je préférais 100 fois plus remodeler une pomme en chocolat blanc que me faire accuser de je ne sais quoi si quelqu’un se blessait sur un élément de plâtre.


Le regardant savourer la première friandise chocolatée que j’ai mise entre ses mains, j’ai esquissé un sourire satisfait en remettant mon chapeau haut de forme sur mes cheveux blonds qui possédait de plus en plus d’éclat argents. Il était toujours plus qu’agréable de voir la mine d’abord surprise et ensuite ébahis d’un nouveau client qui découvrait un amalgame de saveur étonnante. « Merci. J’essaie toujours que mes créations attire ce genre de réaction chez mes clients» Lui répondis-je lorsqu’il qualifia les chocolats de tueries. Bon, normalement, je n’aurais pas su si c’était vraiment une qualité qu’utiliser ce termine pour qualifier mes chocolats, mais vu sa mine ébahi, je supposais que c’était le cas. « Eh bien, bienvenue à New York dans ce cas!» Dis-je joyeusement alors qu’il verse un torrent de compliments sur ma boutique. « J’ai toujours aimé les mondes imaginaires ou la raison laisse place à l’imagination...j’ai essayé de reproduire ça ici» Expliquais-je avant de sortir la liste des saveurs. « Vous avez une liste de 150 variétés de chocolat et de ganache, sinon, on peut en créer selon la demande du client. Pour les alcoolisés, autre que ceux au champagne, on se spécialise en alcool irlandais avec le whisky et certaines bière» Expliquais-je en faisant un sourire rêveur, comme toujours lorsque je pensais à mon cher et tendre Mao.


Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) Yyfoms6g
Une boutique aux milles merveille (Almarik & Ezio) YPTgq3Ft_o

Is tú buille mo chroí...
Is leatsa mé, go dtí deireadh an ama, agus níos faide i gcéin.
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum