AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
Le Deal du moment : -23%
-23% sur Ratchet & Clank: Rift Apart (PS5)
Voir le deal
61.49 €


Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 2 Fév - 21:32
un massage bien mérité

Comment ne pas voir qu’Hadès est un homme très séduisant, elle ne l’avait pas remarqué quand elle était encore une enfant. La jeune femme avait eu des problèmes avec cet homme qu’elle croyait l’homme de sa vie. La jeune femme a tourné la page avec cet homme, elle veut penser au présent et maintenant elle est avec Hadès. Elle le regarde se lever du divan, elle sait très bien que cela va avoir un tournant assez inattendu. Elle ressent une certaine attirance pour lui, elle ne peut pas s’empêcher de se mordre la lèvre inferieure en le regardant.

Elle écoute ce qu’il est en train de lui dire, elle se retient de rougir surtout qu’entre il y a une énorme attirance plus que certaine. Elle commençait à ressentir des picotements de désir dans son derme. Ils sont maintenant dans son lit. Elle trouve qu’il a un corps parfait, elle sait très bien qu’il prend soin de lui. La jeune femme passe une main dans ses cheveux et elle regarde avec intensité.

« Pourquoi tu es si tendu ? Je te fais autant d’effets que cela ? Je ne le savais pas si c’est le cas, tu as vraiment un corps parfait tu le sais au moins ? »

Elle se mord doucement la lèvre inférieure encore une fois, elle est nerveuse, mais aussi excitée par la situation. Elle commence doucement ses mains sur son corps, elle prend le temps de repérer le terrain comme on dit. Puis elle prend de l’huile de massage dans ses mains et elle commence à masser plus en profondeur. Elle n’avait pas eu d’aventures bien trop préoccupée par ses soucis avec son ex qui est un homme qui lui fait encore du mal psychologiquement par moment.

« J’espère que tu n’as pas mal, cela n’est pas ce que je désire. Je veux que tu puisses te sentir détendu c’est le but d’un massage hein. Tu es vraiment extrêmement tendu quand même. Le boulot qui te fait autant de soucis ? »

Elle est un peu gênée quand il lui qu’elle va pouvoir se mettre en dessous après et enlever son débardeur, elle lui répond :

« Je n’ai rien sous mes vêtements, je serais donc toute nue après si cela ne te dérange pas. Je suis désolée de te décevoir si cela est le cas. »

Elle devient toute rouge, elle sait parfaitement qu’elle ne veut pas le décevoir comme elle est un peu complexée sur son corps en privé. Alors qu’elle est très à l’aise quand elle est en photo pour ses nombreux contrats.




Codage par Libella sur Graphiorum
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 4 Fév - 1:03

Un massage si bien mérité

J’étais bien installé sur son lit. Ma tête sur mes bras croisés. Je ferme les yeux, profitant du massage qu’elle m’offre. J’aimais sentir ses mains dans mon dos, je me sentais détendu, je commençais à l’être.

Oui c’est le boulot qui me rend si tendu. Je bosse beaucoup, comme je n’ai rien d’autre à faire de ma vie. Je n’ai pas de famille à visiter les dimanches. Je n’ai pas de petite amie pour profiter d’elle et encore moins des enfants à élevé. Alors je n’ai que mon boulot dans ma vie, et j’imagine que ça me stress sans que je m’en rende compte et que ça me fatigue aussi, j’imagine.

Je frémis sous chaque parcelle de ma peau sous ses doigts qui me masse les muscles. Je lui demande de se mettre en sous vêtements, mais elle me confirme qu’elle ne porte rien en dessous. Voilà que la bosse dans mon pantalon enflait encore plus, justa à l’imaginer nue sous mes doigts qui caresse ses courbes. Oh bon dieu Hadès, pervers que tu es! J’ouvre les yeux pour m’enlever cette idée de la tête et lui répondre.

Oh non, ça ne me déçoit pas, au contraire… tu mettras une serviette sur tes fesses alors, ou tu n'enlèveras que ton haut, de toute façon tu vas te coucher sur le ventre.

Je me détends de plus en plus.

Tu me fais du bien, c’est fou. Je dois peut être cesser de trop travailler. Je déprimerais si je cessais de travailler de toute façon.

J’aime avoir ses mains sur mon corps. Je gémis de bien être. Je descends mon pantalon un peu plus bas, dévoilant à peine mes fesses.

Tu veux bien, masser au plus bas de mon dos, j’ai un noeud. S’il te plait

Je voulais surtout sentir ses mains sur la naissance de mes fesses, j'étais si excité, il y avait longtemps que je ne l'avais pas été ainsi. Je n'ai pas eu de relation sexuelle depuis un moment et je crois que c'est parce que mon coeur a envie d'appartenir qu'à une seule femme et ce jour est enfin arrivé.


Codage par Libella sur Graphiorum


Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 4 Fév - 21:07
un massage bien mérité

La jeune femme est heureuse de passer un moment avec Hadès, elle lui a demandé de ses nouvelles. Elle s’est doutée qu’elle allait perdre des contrats, mais elle avait besoin de se retrouver toute seule sans que personne sache ce qu’elle avait réellement. Pendant ses deux semaines, elle a eu des moments de doute sur son existence. Elle continue de le masser, elle laisse échapper des petits bruits. La jeune femme est heureuse, mais aussi très excitée de passer ce genre de moment avec lui

« Tu es en train de te tuer au travail, ce n’est pas une chose hyper saine tu le sais au moins. Il te faut une femme qui arrive à te faire déconnecter un peu tu n’es pas d’accord avec moi. Pour ma part, j’évite de passer les weekends avec mon père. Il ne cesse de me faire la morale, il veut que je commence à avoir une famille et tout ça. J’aimerais tout cela, mais je n’ai pas trouvé le bon mec pour le moment tu vois ce que je veux dire. »

Elle sait très bien qu’Hadès pourrait être l’homme qui peut lui convenir, elle sait qu’il n’est pas comme tous les hommes de son âge. Elle sent qu’il commence frissonner surtout depuis qu’elle lui a dit qu’elle était toute nue sur ses vêtements. Elle fait un petit sourire en coin et le regarde avec intensité, elle ne l’a jamais vraiment imaginé dans le plus simple appareil. Elle lui répond à son tour et lui dit :

« Je n’ai pas vraiment envie de mettre une serviette sur moi. je pense que tu m’as déjà vu un peu dénudée sur les photos non ? Tu peux aussi te mettre en boxer, tu sais que j’ai déjà vu des hommes à moitié nu cela ne m’aurait pas dérangé. Je suis sûre que tu dois avoir un corps parfait Hadès, je vais te masser plus bas dans ton dos comme tu le désires. »

Elle commence à le masser où il le désire, elle voit bien qu’il est tendu dans le bas du dos. Elle aime masser les hommes, en même temps ce sont peut-être des préliminaires ou pas. Elle ne sait pas ce qu’il peut avoir en tête.

« Pour cesser de travailler, il faut te trouver une demoiselle qui sache te faire du bien. Elle va devoir composer avec ton travail. Surtout que tu es très bien entourée avec les jolies mannequins que tu recrutes et avec lesquelles tu bosses. Elle ressemblerait à quoi ta princesse charmante Hadès ? »

Elle passe une main dans ses cheveux et elle regarde son corps tellement parfait, elle n’a jamais osé aller plus loin avec lui comme il est son patron. Elle ne sait même pas si elle est au gout de cet homme merveilleux.




Codage par Libella sur Graphiorum
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Ven 5 Fév - 1:23

Un massage si bien mérité

Voilà qu’elle me parle de relation de couple. J’ouvre les yeux, surpris par ses dires, ses conseils qu’elle me donne. On dirait une mère parlant à son gamin, que c’est mignon. À moins que… Essayait-elle de me passer un message? Qui sait. Après tout, je n’ai pas eu besoin de lui demander de me faire un massage, alors que je le désir depuis longtemps. C’est elle qui ma texté, une chose qu’elle n’avait jamais faite avant, en plus, elle m’a proposé un massage. Il n’était pas question que je refuse quoi. La chance que j’ai de peut être pouvoir enfin… la séduire. Elle est jeune, elle est gentille, protectrice et aimante. En plein dans la fleur de l’âge. Elle me parle de famille, celle que son père veut qu’elle ait. Pis ce n’est pas tout, elle ne se gêne pas pour me faire comprendre qu’elle n’a pas besoin de porter une serviette. Oui je bosse beaucoup, non je n’ai pas envie d’arrêter, je n’aime pas la solitude et elle a raison, il me faut une femme qui n’a pas peur de mon boulot et sait s’occuper de moi.Mais je suis pas con, dois-je voir ses paroles comme étant la candidate à ses dires? Je ne peux pas le savoir. J’ai un faible pour elle et elle, je ne sais pas ce qu’elle pense de moi, mais si elle m’a proposé ce massage, c’est que je dois lui plaire un peu, en plus de me convaincre qu’elle n’avait pas à porter quelque chose pour se faire masser, après tout, elle a raison, je l’ai vu presque nu. Je la fais cessé le massage, pour me retourner, tout en attrapant son oreiller que je pose sur mon entrejambe en m’assoyant sur son lit. Je la regarde.

Ces petits bruits que tu fais, provenant du tréfonds de ta gorge, pendant que tu me massais, ils veulent dire quoi?

De temps en temps, mes yeux vont de son regard à sa poitrine, qui y dévoile un sein, sorti de sa camisole. Je crois qu’elle ne s’en est pas rendu compte. Mais le pire dans tout ça, c’est son petit mamelon rose qui pointe vers moi que je regarde le plus. Elle a la poitrine sur ferme et parfaite.

Tu sais que l’un de tes seins est en train de prendre l’air ?

Je me penche un peu, pour m’approcher d’elle et venir toucher le tissus de sa camisole et le replacer sur son sein, prenant bien soin de frôler le bout de son mamelon en le recouvrant. Je souris doucement.

Tu sais que je suis pas un homme fait pour… être en couple? Mais tout ce que tu me dis, me donne envie d’essayer. J’ai vraiment besoin de moins bosser et de me faire chouchouter par une femme. Si je ne suis pas en couple, c’est sûrement à cause de mon boulot. Les femmes sont hyper jalouse d’avoir peur que leur homme se tappe leur secrétaire. Alors dans mon cas, ce serait pire tu vois, Elle aurait peur que je me tape tous mes modèles… Je plonge mon regard dans le sien, penchant un peu la tête de côté. Dis moi, tu serais jalouse que ton homme fréquente des tas de femmes autre que toi? Ça te ferait peur qu’un homme beaucoup plus vieux que toi puisse avoir envie de te séduire?




Codage par Libella sur Graphiorum


Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Ven 5 Fév - 21:18
un massage bien mérité

C’est bien la première fois qu’elle parle de couple avec Hadès, la jeune femme se sent tellement bien avec lui. Elle ne connait pas vraiment cette sensation de sérénité avec un homme, elle passe une main dans ses cheveux et elle continue de le masser. Elle lui donne des conseils parce qu’elle peut lui dire aussi ce qu’elle aime avec un homme. Elle ne sait pas vraiment pourquoi elle fait cela, peut-être parce qu’elle ressent des choses pour sans se l’avouer depuis pas mal de temps.

Son ex n’a jamais eu la chance qu’elle parle de son père et même de le rencontrer, la jeune femme est à fleur de peau. Elle a besoin d’un homme comme Hadès pour la rassurer et la protéger, elle passe encore ses mains sur le corps de cet homme merveilleux. Elle descend près de ses fesses, elle trouve tellement parfait surtout qu’elle n’a jamais eu cette vue sur cette perfection. La jeune femme aime questionner les hommes, elle veut le tester sur ce qu’il peut aimer chez une femme. Elle essaie de le séduire peut-être de manière consciente ou non elle est en train de le faire. Elle continue de laisser échapper des petits couinements. Elle est vraiment heureuse de passer un moment avec lui et elle se met à rougir quand il lui pose cette question :

« Mes petits bruits ? Quels petits bruits tu parles ? »

Elle lui fait un petit clin d’œil et le regarde en souriant en coin :

« Peut-être la vue que j’ai puis le fait que ça me fait plaisir de te masser et de cette magnifique vue que tu me donnes Hadès. »

La jeune femme ne remarque pas que son sein sort de son haut, puis après tout c’est le dernier de ses soucis. La jeune femme sait très bien qu’elle est comme ça au naturel, elle est heureuse de passer un moment assez normal. Elle est en train de masser un homme comme lui, elle est vraiment tellement bien avec lui.

« Je n’avais vraiment pas fait attention Hadès, la vue te déplait ou elle t’excite ? Je suis plus que curieuse de le savoir. »

Elle frémit quand sa main touche son mamelon. La jeune femme le regarde et passe une main sur sa joue. Elle ressent comme des décharges électriques dans tout son corps, elle se mordille doucement sa lèvre inférieure.

« Ah oui pourquoi tu n’es pas un homme pour être en couple ? Je suis vraiment curieuse de le savoir parce que j’ai envie de mieux te connaitre. C’est juste que les femmes ne connaissent pas comme tu peux te défoncer pour ton travail et surtout comme tu peux te démener pour les filles. C’est vrai que c’est bien d’avoir une femme qui te chouchoute ça ne pourra te faire que du bien. »

Elle plonge aussi son regard dans le sien et lui sourit doucement en caresses ses lèvres avec son pouce. Elle ne sait pas ce qu’elle est réellement en train de faire, elle répond à ses instincts les plus primaires. Perséphone a envie de lui c’est surtout cela, elle se dit qu’elle a besoin de voir où Hadès serait prêt à aller avec elle :

« Je pense qu’intérieurement et comme je peux être une femme possessive, je le serais comme je manque de confiance en moi. Surtout si lui peut trouver une femme bien plus jolie que moi. Tu vois ce que je veux dire ou pas ? Tout dépend de l’homme, mais si c’est l’homme qui se trouve juste dans mon lit, je pense que cet homme à des chances de me séduire. »

Elle passe une main dans ses cheveux blonds et se mord à nouveau la lèvre inférieure surtout qu’elle a envie d’embrasser Hadès.

Codage par Libella sur Graphiorum
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Sam 6 Fév - 1:25

Un massage si bien mérité

Oh, alors ces couinements avaient rapport avec moi. Je suis touché. Elle me trouvait magnifique et aimait me masser. Je l’ai senti frémir quand je frôle son mamelon. Elle se rapproche de moi et continue de me poser des questions. Elle voulait en savoir plus sur moi.

Un très belle vu oui et comment ça ne peut pas exciter un homme? Et si ça ne m’excite pas, il serait temps que j’aille voir un psy non? Parce que je suis purement aux femmes Perséphone, alors ta question ne se pose même pas.

Car oui, sous l’oreiller, mon sexe était vraiment dur et ce n’est pas le moment de lui montrer l’effet qu’elle me faisait. Tant que je ne suis pas sur qu’elle est la femme dont j’ai besoin dans la vie, elle ne peut pas voir l’effet qu’elle me fait dans mon pantalon. Ma question était décisive et je fus déçu et désolé de sa réponse. Je la laisse me caresser la joue. Je la laisse me caresser les lèvres. Je ferme les yeux pour profiter de ce moment qui ne durera surement pas et qui ne se reproduira pas. Car, il n’est pas question que je la salisse en couchant avec elle comme je l’ai fait avec toutes les autres, sans jamais recommencer. Oh ça non, j’ai bien trop de respect pour elle pour qu’elle ne soit qu’une aventure d’un soir. Je soupire doucement et je respire profondément. Elle serait jalouse et très possessive si elle était à moi et pire encore, elle ne me ferait pas confiance non plus, j’en déduis qu’au final elle n’est pas celle que j’attends depuis toutes ces années. Quelle déception que je reçois et elle a le droit de ne pas être celle que je désire. Non, ça voudrait dire que notre relation ne sera pas très jolie. Les angoisses que je lui causerait, pendant qu’elle m’attend à la maison, alors que je rentre tard le soir. Ses soupçons égayés sur moi que je puisse la tromper. Non…

Oui, je vois parfaitement ce que tu veux dire. Et je ne suis pas fait pour être en couple, pour la seule raison que je bosse beaucoup et que je n’ai pas de temps ou très peu pour me consacré à l’amour d’une femme et surtout parce que… les femmes j’aime les mettre dans mon lit, tu le sais très bien.

Je me lève du lit en faisant attention à mon érection, la cachant et je vais chercher ma chemise sur le divan, là où je l'avais laissée plus tôt. Je l’enfile. Je regarde celle que j’avais cru ma protection, ma séduction, ma future moitié.

Et puis… je ne peux pas te séduire, je ne peux plus, plus après ce que tu m’as dévoilé. Je te ferais du mal Perséphone. Avec moi, il ne faut pas être jalouse ou angoissé de penser que je puisse vouloir une autre femme que celle que je possède déjà. La personne que je suis, ne peut se permettre une femme jalouse et possessive. Je bosse avec des femmes et je pensais que tu serais la seule à le comprendre, comme tu me connais, alors que tu es dans le métier. J’attache ma chemise. C’était une erreur de venir ici. Quel idiot j’ai pu être d’avoir eu espoir que tu sois différentes des autres femmes. Parce que oui, je fréquente des tas de femmes Perséphone et tu es l’une d’elle. Et il ne faut pas être jalouse et possessive pour vivre avec moi.

Mon coeur s’était fissuré à l’instant ou je l’ai entendu me dire cette phrase. ...Surtout si lui peut trouver une femme bien plus jolie que moi. Tu vois ce que je veux dire ou pas ? Ce qui signifiait qu’elle aura pas confiance en moi.









Codage par Libella sur Graphiorum


Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Sam 6 Fév - 13:18
un massage bien mérité

Elle regarde cet homme qui lui plaît, mais elle est comme ça à cause de tout ce qu’elle a pu subir par le passé. Elle sent qu’il se raidit et cela lui fait du mal parce qu’elle a été honnête avec lui sur ses défauts, elle ne veut pas gâcher cette soirée qui avait tellement bien commencer. Elle passe une main dans ses cheveux et lui dit :

« Je suis heureuse que la vue puisse te plaire. La mienne aussi me plait si tu savais comment elle peut me plaire depuis le temps que je te vois. »

La jeune femme ressent quelque chose pour lui une attirance et une affection qu’elle n’avait jamais ressenti pour un homme. Elle sait qu’elle doit avoir confiance en elle, mais elle encore pas mal de chemin à faire. Elle a besoin d’un homme comme Hadès pour lui redonner confiance en l’amour et surtout aux hommes de manière générale. Elle avait vu son père tromper sa mère puis l’oublier dans les bras d’autres femmes. Elle voit que sa chance de reconstruction est en train de partir parce qu’elle est en train de jouer la carte de la franchise avec lui. Elle se retient de pleurer, mais finalement elle se met à pleurer de tout son corps parce qu’elle est entière.

« Je suis désolée de ma réaction, mais je sais que tu as envie que je sois tienne. Comme je ressens le besoin d’être à un homme. Je suis comme ça comme je manque de confiance en moi, ma relation toxique m’a brisé et j’ai envie de me reconstruire. Je me sens enfin prête avec toi, mais tu recules parce que je suis entière avec toi. Sans toi, je sais que je vais retourner à mes vieux démons, ces choses pour lequel je lutte depuis trois semaines. Tu ne peux pas tout comprendre comme ça parce que tu es une personne bonne. »

Elle le regarde dans les yeux à nouveau elle sent son cœur s’emballer tellement fort. Elle n’a pas envie qu’il puisse partir comme ça. Elle voit bien qu’il est en train de la repousser à cause de ses dires. Elle s’approche de lui et le regarde :

Tu fais tout ça parce que tu n’aimes pas mon côté possessive et jalouse. Je ne suis pas du genre à fliquer les hommes avec qui je suis. Je veux juste qu’on puisse m’accepter comme je suis avec mes qualités et mes défauts. Je suis prête à accepter que tu puisses être proche d’autres femmes. Je sais que tu es amené en fréquenter avec ton travail. Je vois bien aussi des hommes avec mon métier et tu sais très bien que les hommes puissent me voir par moment à moitié nu. »

Elle le regarde s’habiller et s’approche de lui doucement en passant une main dans ses cheveux. Puis elle caresse ses lèvres avec son pouce.

« Je t’ai envoyé des messages parce que tu me plais énormément et je n’ai pas osé te le dire avant. Je sais que tu es un homme qui respecte énormément les femmes parce que tu es un homme bien. Tellement mieux que tous les hommes que j’ai connus. Hadès je veux une dernière chance avec toi, je veux te prouver que je mérite ton amour. »

C’est bien la première fois qu’elle est comme ça avec un homme. Elle s’approche de lui et lui vole un baiser. Elle regarde intensément et lui sourit en se mettant à rougir, puis elle se met dans ses bras.

« Ne me rejette pas s’il te plaît. J’ai besoin de toi dans ma vie, je t’en supplie. »

Elle le regarde avec attention, elle veut juste qu’Hadès ne la repousse pas pour cela.


Codage par Libella sur Graphiorum
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Dim 7 Fév - 17:48

Un massage si bien mérité

J’avoue qu’elle avait été honnête avec moi, d’autres ne l’auraient pas été. Juste pour m’avoir, elles m’auraient menti. Et puis, aucune femme, aucun homme ne peut pas être jaloux ou jalouse que son partenaire soit en compagnie d’une autre personne de son sexe. J’étais sur le point de m’en aller, quand elle a commencé à essayer de me convaincre de rester, de la prendre sous mon aile. Je l’écoute, je me frotte la nuque. Je suis un idiot… Je la laisse me toucher les lèvres de son pouce. Je frémis même. J'ai voulu lui répondre, mais elle me vole un baiser sans que je m’en attende, surpris. Je pose ma main contre sa joue et j’approfondis avec envie. Depuis tout ce temps que j’attends ça. Je la serre contre moi quand elle se blottit contre mon torse. Je pose mon menton sur son crâne. Je ferme les yeux.

Je suis désolé d’avoir voulu fuir… j’ai eu peur et je ne sais pas pourquoi… La jalousie et possessivité d’une femme me fait peur. Je me sens prisonnier dans ces cas là, mais… tu es la seule femme que j’ai rencontré qui m’a dit la vérité et je n’ai pas fait attention à ton honnêteté. C’est ce qui me prouve ta fidélité et ton envie d’être avec moi. Tu semble si fragile, alors que je te croyais si forte. Tu semble si sûr de toi pendant les séances de photos, mais j’ai eu tort de le croire.


Je me recule pour prendre son visage entre mes deux mains. Je caresse ses joues de mes pouces et je plonge mon regard dans le sien. J’embrasse son front et je dépose un doux baiser sur ses lèvres.

Je ne peux pas te garantir d’être celui qui réussira à te donner confiance en toi et ni te rendre plus forte. Encore moins réussir à te débarrasser de tes vieux démons. Je ne te connais pas finalement, mais tu me plais, depuis que tu es en âge d’être à un homme. Mais tu dois être forte avec moi tu sais. Je serais peut être pas là quand tu auras besoin de mon réconfort. Je serais peut être pas là quand tu auras envie de mon épaule pour pleurer. Mon boulot me prend beaucoup de mon temps et à toi, ce qu’il te faut c’est un homme présent à tes côtés. Mais je ne peux rien te promettre, mais j’ai envie d’être avec toi Persé’


Je pose sa tête contre mon torse, caressant sa chevelure. J’embrasse son crâne. C’est la première fois que j’ai vraiment envie d’être avec une femme et je suis maladroit en ce moment.

Pardonne-moi, ma maladresse mon ange.

Je pose ma joue contre sa chevelure.




Codage par Libella sur Graphiorum


Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Dim 7 Fév - 19:51
un massage bien mérité

Elle sait très bien qu’elle a été honnête avec lui, elle lui supplie de la prendre sous son aile. La jeune femme ne peut pas le laisser fuir. Elle sait très bien qu’il faut être honnête avec une personne qui décide d’ouvrir son cœur. Elle n’a pas envie de le laisser partir, elle a voulu lui offrir un massage, mais elle voulait aussi mieux le connaître. Elle caresse ses lèvres avec son pouce et lui fait un petit sourire, elle veut devenir cette femme avec qui Hadès veut une relation sérieuse. Elle ne peut passer de ce toucher, ce toucher qui veut tout dire dans une relation. Elle lui vole un baiser chaleureux et elle le sent prolonger avec envie. Une fois qu’elle est contre lui, elle sent son cœur s’emballer tellement vite, elle se met à sourire doucement.

« Je sais que c’est compliqué pour l’autre de savoir que son partenaire est jaloux et possessif, mais je sais que je peux changer parce que j’ai confiance en toi. Je sais que tu es un homme bon, tu es tellement différent, je connais ton métier. Je sais comment tu peux te comporter avec les autres, on connait le métier de l’autre. Je te serais fidèle et j’ai très envie d’être avec toi. Je suis fragile, mais pour toi je vais apprendre à être forte pour toi. Quand je pose, je suis une autre personne, je suis celle que le photographe veut que je sois. Une fois que je suis chez moi je redevienne Perséphone cette femme que tu as devant toi. »

Elle le voit prendre son visage dans ses mains, elle lui sourit doucement puis ferme un peu ses yeux. Elle se met à rougir quand elle le regarde avec intensité. Perséphone reçoit son baiser sur son front comme une douce caresse c’est exactement cela à ses yeux. Elle frémit en sentant les lèvres d’Hadès contre les siennes. Elle se colle encore plus contre lui, elle sait très bien qu’elle veut être en couple avec lui. Leur couple va faire surement parler, mais elle s’en fou. Elle a juste envie de croire enfin au bonheur, elle ne peut pas se passer de lui.

Elle ne peut s’empêcher de rougir quand elle entend les dires d’Hadès, il faut dire qu’un homme plus âgé qu’elle ne lui a jamais dit ce genre de choses. En temps normal, les hommes profitent d’elle en lui donnant pas mal d’alcool afin qu’elle soit assez désinhibée pour profiter d’elle comme elle ne tient pas vraiment l’alcool.

« Je sais tout ce que ton boulot implique, je suis au courant. Tu gères presque tout seul, je me demande comment tu fais. On pourra quand se parler par message ou bien s’appeler, mais au moins je te serais avec moi par la pensée c’est cela le plus important à mes yeux. Moi aussi j’ai envie d’être avec toi Hadès, je veux qu’on puisse être ensemble. »

Elle est tellement touchée par cette maladresse, elle n’a jamais été aussi bien avec un homme. Elle sait quelle va se dépasser pour lui prouver qu’elle est à la hauteur de cet homme merveilleux qui veut être avec elle. Elle ferme les yeux et caresse son torse en défaisant doucement sa chemise.

« Tu es tout pardonner mon cœur. »




Codage par Libella sur Graphiorum
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mer 10 Fév - 0:09

Un massage si bien mérité

Je l’écoute, elle a tellement raison, On sait ce que l’un et l’autre fait comme boulot. Je suis son patron, je suis souvent là lors des séances de photos, mais pas toujours, par contre, Persé’ est rarement dans mon bureau, elle y passe rarement. Peut-être que maintenant, cela va changer. J’en apprends un peu plus sur elle. Je sais maintenant qu’elle est fragile et qu’elle a besoin de réconfort, je ne sais pas si je vais réussir à lui donner confiance en elle, mais je vais essayer. Je frémis quand je sens sa caresse sur mon torse. Je regarde chaque mouvement de ses doigts qui déboutonne ma chemise. Je la laisse faire. Je ne sais pas qu’elle est complexée à propos de son corps, mais je veux qu’elle sache qu’elle est si belle.

Tu es si belle. Tu veux ce massage? JE voulais surtout, poser mes mains sur son corps et le toucher. Sentir sa peau frissonner sous mes doigts.

Ma chemise se retrouve au sol. Je pose mes mains sur ses hanches. Je souris en coin. Je suis nerveux, alors que je ne le devrais pas. Je dois plus tôt me contenter chanceux de pouvoir la posséder et qu’elle puisse m’appartenir enfin. Je caresse sa joue.

J’espère que tu as raison, qu’être avec toi, pratiquement par la pensée te suffit. On a encore rien vécu toi et moi. Peut-être que tu en sera déçu, le jour ou tu aurais besoin d’un calin et que je ne pourrai pas te le donner. J’espère que tu as raison.

Mon érection avait eu le temps de diminuer, par chance, j’aurais eu l’air de quoi face à elle? Je crois que j’aurais ça aurait été malaisant. Je retourne sur le lit et je l’attends. Je m’assois le temps qu’elle s’installe sur le ventre, qu’elle se déshabille.





Codage par Libella sur Graphiorum


Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum