AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
Le Deal du moment : -57%
Gonfleur électrique Xiaomi Mi Portable Electric ...
Voir le deal
29.99 €


Leith Kang
Leith Kang






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : tianshi, "p'tit nerd", ainsi de suite. ET KANG KANG SURTOUT
Âge : 25
Origines : coréennes par le papa défunt, australiennes par la maman. il a la nationalité américaine.
Occupation : ancien étudiant, a failli obtenir son master en ingénierie civile, a été viré en août 2020 + co-propriétaire d'un label de musique avec Levi Welch, il est aussi son batteur + indic
Lieu de résidence : brooklyn.
A New York depuis : 2003.
Situation Amoureuse : célibataire depuis peu, il ne veut plus se laisser aller dans une autre relation, bien trop brisé par la dernière, celle avec isaac. perturbé par ses émotions qui le submergent, il enchaîne les conquêtes.
Orientation sexuelle : bisexuel, se découvre polyamoureux depuis peu.
Trigger Warning : violence mentale & physique + détresse mentale + addictions (drogue) + tendances autodestructrices + personnage & relations toxiques + possessivité/jalousie exacerbée

j'évite : le rp hot cru (je privilégie les ellipses) + l'inceste + le cannibalisme

#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Rgdz#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Htbf#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Fomc#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Adx1
I try getting drunk, as if I don't care, ooh
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? V7ff
  • Aucune association
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : nath ou natho
Pronom : elle
Messages : 18746
Faceclaim : hwang hyunjin (skz)
Crédits : (a) soeurs d'armes (s) siren charms (i) ???
Inscription : 21/07/2020
Multicomptes : minki hwang
Nombre de mots par RP : je fais court en ce moment (~200/300)
Fréquence de RP : 1 à 2 par semaine
Je suis plutôt : dark et chill.
Young Idiot
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Wh9lQgGX_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Dim 24 Jan - 22:18:27



it's your fault, isn't it ?

far away from reality
@Leslie A. Sunderland



Le cerveau humain n’a pas grand-chose à voir avec celui d’un rongeur… à moins que nous parlions de cocaïne. La poudre blanche aspirée, ses yeux se dilatent, son visage terne se transforme en une façade joyeuse ; un sourire est esquissé, mais ô qu’il est faux. L’euphorie le saisit, ses pensées sombres se colorient, il a l’impression d’être sur un nuage. Sa forteresse se solidifie, désormais rien ne peut l’atteindre… n’est-ce pas ? Pourtant, là dans son paradis artificiel, il reste tout de même des fissures, prêtes à craquer au moindre souffle. Au moindre pas de travers. Trop d’événements ont fragilisé Leith, cependant il est hors de question d’assumer ça. Se cacher derrière le sarcasme et les piques lui ont semblé plus facile. La drogue lui a « permis » d’effacer ses soucis, juste temporairement. Il le sait, si certains ont essayé d’arrêter sa consommation, personne n’a réussi. Parce qu’en réalité, qui voudrait s’occuper de lui ? D’un cas désespéré, d’un déchet – ce terme qu’il aime tant se flageller avec. Levi ? Lui qui paraît encore plus mal que lui ? Non. Pas lui. Pas même son frère. Il comprend qu’il est perdu à tout jamais, que la seule solution pour exister, pour ressentir enfin cette once de joie, c’est la cocaïne et ses alternatives. Les seringues, les joints, les pilules… n’importe quoi qui le rend heureux.

C’est sûrement pour ça que son chemin croise souvent celui de Leslie. Un ami qui, lui aussi, paraît au bout de sa vie. Quoi de mieux que de se défoncer avec quelqu’un qui va aussi mal que lui ? Sans pour autant se confier, parce que les mots sont sûrement difficiles à trouver, ils ont décidé de se joindre dans la même activité : sniffer et fumer. Deux cas sociaux. Leith compatit douloureusement avec lui, se mettant à sa place, se disant qu’il comprend totalement ce qu’il traverse… mais d’un côté… il y a cette rancune, enfouie au fond de lui, qui ne cesse de surgir. Il lui arrive de lui en vouloir terriblement d’être la source de sa descente en enfer, pire encore, de le détester. C’est à cause de lui, qu’il ne cesse de répéter, rejetant l’entière faute sur ses épaules. Le brun se dit que s’il n’avait pas essayé de l’influencer, il n’en serait pas là. Inconsciemment, il est au courant que c’est un grand garçon, qu’il peut très bien dire non et s’en aller, finalement, son esprit cherchait une sortie plus facile. Juste pour oublier son traumatisme, l’image sanglante de son frère qui abat un homme, ça le ronge encore, mine de rien. Il aurait pu voir un psychiatre, se débrouiller sans ces conneries… mais non, il a préféré s’engouffrer dans un cercle vicieux, tout en accusant Leslie d’être derrière tout ça. C’est plus simple. Il lui faut un responsable, quelqu’un qu’il peut pointer du doigt, tout ça pour ne pas admettre la terrible vérité.

Alors, ce soir, il est venu, lui et son envie de planer. D’oublier. D’aller mieux. La rancune palpable coule dans ses veines, c’est l’un de ces soirs où il a envie de se disputer, de lancer des piques à son ami : malgré l’invitation à profiter de la soirée, sans se casser la tête pour une fois. Leslie va mal, il ne devrait pas l’embêter, pas vrai ? Il le sent que ce soir, il est mal luné, comme il le dirait si bien. Ça se ressent dans tout son être, pas besoin d’être son ami pour le comprendre. Il suffirait d’observer, d’analyser. Le bouclé ne va clairement pas bien, mais a-t-il envie de lui tendre son épaule ? Est-ce qu’il veut vraiment l’écouter déverser ses petits secrets, comme avant ? Non, pas ce soir. Assis sur ce fauteuil en face de son ami, ses doigts tremblants rameutent une autre lignée de cocaïne. Il devrait arrêter, il en a déjà pris une il n’y a pas si longtemps. C’est ce que dirait son cerveau sobre, mais il ne l’est pas. Leith finit par ricaner, faussement amusé, son visage peint d’un agacement à peine visible. Il est mielleusement amer, tellement qu’il finit par plaquer la carte qu’il tient en main sur la table basse. Pourquoi est-ce qu’il est si irrité ? Il tente bien que mal de paraître enfantin, léger, comme il l’est habituellement, ce « sale gosse » qui s’amuse, s’en fout de tout…

– Regarde-nous, quand même, déclare-t-il d’une voix plus basse. Deux déchets, qui jouent à qui aura la ligne la plus droite de coke…

Il fixe son rail, tout en essayant de prendre un air moins sérieux. Il finit par sourire hypocritement.

– T’es plutôt doué, on dirait, qu’il ajoute finalement, relevant son regard vers Leslie, armé de son sourire en coin.

De la provocation, rien que pour l’emmerder. Parce que ce soir, il a envie de faire chier Leslie.




(c) MORNING RAIN




- - But why is my heart still the same?
Without any time to think
My body is going to the club
Without any emotion
Just to avoid loneliness
I'm disappearing with a strange girl outside
Leslie A. Sunderland
Leslie A. Sunderland
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19576-leslie-a-sunderland-o-luke-hemmings#1085617 https://www.disjointedsocieties.com/t19586-leslie-sunderland#1086593 https://www.disjointedsocieties.com/t19676-leslie-sunderland#1091533 https://www.disjointedsocieties.com/t21229-leslie-sunderland#1172936
Surnom : Les', Boucles d'or
Âge : 27
Origines : Australiennes par son père et américaines par sa mère
Occupation : Après avoir été barman puis escort, il est désormais serveur au Neuktae's Café
Lieu de résidence : Appartement dans le Queens
A New York depuis : Revenu début 2018 après 11 ans d'absence
Situation Amoureuse : Pris à son propre jeu, sa vie est désormais rythmée par la sienne et son âme prend le même chemin
Orientation sexuelle : Les humains de manière générale
Trigger Warning : Addictions / Pornographie / RP hot cru

Listing RPs - Liens

1m85 - Piercings à la langue et la nuque - Son accent australien est toujours encore perceptible dans sa voix - Souvent une clope aux lèvres
uc
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? 0is9
  • United Heart
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? VEo0rLeU_o
RPs : 6
Pseudo : Jesse
Pronom : Il
Messages : 5644
Faceclaim : Luke Hemmings
Crédits : me
Inscription : 11/11/2020
Multicomptes : Greg K., Alexis W. & Sören S.
Nombre de mots par RP : ~800
Fréquence de RP : Régulière
Je suis plutôt : dark et chill.
Instant Crush
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? WtHvdh8l_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Mar 26 Jan - 12:52:07

it's your fault, isn't it?
Leith & Leslie

Regard perdu sur la ligne poudreuse qu'il ordonne devant lui, assis en tailleur à même le sol, cela doit faire deux bonnes minutes qu'il est dessus, Leslie, la tassant d'un côté, puis de l'autre, redésorganisant le tout, effectuer cette boucle encore et encore comme une obsession qu'il ne conscientisait même pas. Il y avait de ces jours où son côté habituellement solaire laissait place à quelque chose de bien plus sombre, un orage dévastateur qui pouvait bien tout ravager sur son passage si quiconque se risquait à piquer un peu trop fort. Regards noirs, assassins, dénués de cette lueur de vie qui l'animait en temps normal, mots plus tranchants, plus secs, signes évidents de son état bien trop à fleur de peau, sans doute ne suffirait-il que d'une brève étincelle pour allumer le brasier qui balayerait instantanément le pseudo-calme donc il faisait preuve. Le calme avant la tempête, ni plus ni moins. Trop de facteurs accumulés ces derniers temps, bien trop pour qu'il parvienne encore à noyer le tout sous sa bonne humeur habituelle, elle était à deux doigts de péter, la soupape, son être n'était pas loin de l'implosion et, alors, les émotions pleines d'agressivité qui se déverseraient sur le monde autour seraient sans aucun doute bien trop virulentes. À moins que la tempête ne s'estompe, qu'aucun élément ne vienne enrayer les engrenages de cette bombe à retardement. Trop tourmenté, son esprit, trop malmené, entre les séquelles mentales de son agression, tout ce qui avait découlé du séisme, le départ précipité de Levi et son absence qui se faisait bien trop durement sentir, bien plus qu'il ne le voulait, forcé cependant de l'admettre, sans oublier la visite à sa mère prévue au mardi après des mois à repousser l'entrevue. Le moment n'aurait pas pu tomber plus mal, soulevant en lui des tensions qu'il ne savait contrer qu'en empoisonnant son être de substances toutes plus destructrices les unes que les autres, annihilant son esprit le temps de quelques heures.

C'était le cas, ce soir, son crâne partiellement anesthésié par les rails qu'il s'était déjà enfilé, le tout noyé sous des shots de rhum dont les effets étaient grandement estompés par la coke. Le bref rire de Leith le tirait de son état second, le poussant à relever ses orbes clairs vers lui, un sourcil arqué, l'esquisse d'un sourire flottant sur ses lèvres. Ils n'étaient que tous les deux, là, Axelle ayant passé la journée avec Olivia chez ses parents, toutes deux restant là-bas en prétextant une ''soirée entre filles à laquelle il n'était pas convié'', et sans doute était-ce bien mieux ainsi considérant son humeur trop instable et la drogue qui était exposée dans le salon, là. La remarque du plus jeune lui tirait un rire alors qu'il se redressait un peu pour caler son dos contre le canapé derrière lui, une main filant dans ses boucles. Il était étrange, le sourire de Park, trop faux, trop vacillant, mais l'Australien ne s'accrochait pas à ce détail pour l'instant, penchant simplement la tête sur le côté au compliment qui n'en n'était sans doute pas vraiment un en l'état. « Ça doit être le seul truc qui file droit dans ma vie alors faut bien que j'm'applique » qu'il répondait, ne rentrant pour autant pas dans les détails, trop peu envieux de soulever tout le tas de merde qu'il foulait pourtant constamment. C'était l'avantage avec Leith : aucune question n'était posée, aucune insistance, à moins que l'un des deux ne veuille absolument aborder un sujet épineux, ils se voyaient surtout pour se tirer de ce qui les bouffait, partenaires de galère et d'amnésie temporaire.

« T'façon c'est pas nouveau qu'j'suis plus doué qu'toi, faudra bien t'y faire mate. » Petit sourire mutin qui contrastait pourtant avec la tempête qui faisait rage au fond de son regard, tenue en laisse par les simples molécules de la poudre déjà sniffée, trop proche de la surface cependant pour être entièrement réduite à néant. Une seule étincelle, un seul mot de travers, il ne suffirait de rien de plus. Reportant son attention sur la ligne devant lui, celle-ci disparaissait en une seconde, ne laissant derrière elle qu'une fine traînée à peine perceptible, preuve de sa présence passée. L'instant d'après, le barman laissait sa tête retomber en arrière sur l'assise du canapé, regard vitreux fixé sur le plafond, son esprit doucement porté par la mélodie de Massive Attack qui filait discrètement des enceintes à côté de la télé, bruit de fond uniquement destiné à éviter un silence qui laisserait potentiellement place aux démons.
CODE BY ÐVÆLING // @Leith Park



I know that i'll dream about you always and forever 'cause you broke my heart in two but then you pieced it together.
♪♫♪
©crackintime

Leith Kang
Leith Kang






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : tianshi, "p'tit nerd", ainsi de suite. ET KANG KANG SURTOUT
Âge : 25
Origines : coréennes par le papa défunt, australiennes par la maman. il a la nationalité américaine.
Occupation : ancien étudiant, a failli obtenir son master en ingénierie civile, a été viré en août 2020 + co-propriétaire d'un label de musique avec Levi Welch, il est aussi son batteur + indic
Lieu de résidence : brooklyn.
A New York depuis : 2003.
Situation Amoureuse : célibataire depuis peu, il ne veut plus se laisser aller dans une autre relation, bien trop brisé par la dernière, celle avec isaac. perturbé par ses émotions qui le submergent, il enchaîne les conquêtes.
Orientation sexuelle : bisexuel, se découvre polyamoureux depuis peu.
Trigger Warning : violence mentale & physique + détresse mentale + addictions (drogue) + tendances autodestructrices + personnage & relations toxiques + possessivité/jalousie exacerbée

j'évite : le rp hot cru (je privilégie les ellipses) + l'inceste + le cannibalisme

#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Rgdz#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Htbf#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Fomc#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Adx1
I try getting drunk, as if I don't care, ooh
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? V7ff
  • Aucune association
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : nath ou natho
Pronom : elle
Messages : 18746
Faceclaim : hwang hyunjin (skz)
Crédits : (a) soeurs d'armes (s) siren charms (i) ???
Inscription : 21/07/2020
Multicomptes : minki hwang
Nombre de mots par RP : je fais court en ce moment (~200/300)
Fréquence de RP : 1 à 2 par semaine
Je suis plutôt : dark et chill.
Young Idiot
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Wh9lQgGX_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Mar 2 Fév - 23:49:39



it's your fault, isn't it ?

far away from reality
@Leslie A. Sunderland



La ligne blanche se dessine sous ses yeux, elle qui paraît si droite, si parfaite, à défaut que sa vie le soit. Ce soir, c’est différent. L’ambiance est oppressante, pesante. Il y a ce quelque chose qui l’empêche de se laisser aller, qui l’enserre dans un amas de pensées destructrices. Peut-être est-ce parce qu’il va de plus en plus mal ou… alors la raison se trouve en face de lui. L’autre australien aux cheveux ébouriffés, à l’air désabusé, aux répliques si souvent mordantes. En réalité, sont-ils réellement différents ? Ils partagent de nombreux points en commun, dont la drogue. Sûrement que ça expliquerait leurs prises de bec… un jour, il l’apprécie, un autre, il le déteste. Il le sait qu’il est lourd avec ses piques répétitives, mais il ne peut pas s’empêcher de lui rappeler que tout ça ; c’est à cause de lui. La haine qui le ronge, la rancune au creux de l’estomac, les deux prêtes à imploser à tout moment. Dans quelques minutes, ce sera le cas, il est parfaitement au courant de ça. Le seul truc qui file droit dans ma vie. Il est tenté de ricaner, de lui dire qu’il compatit et qu’il n’est pas seul, il pourrait se pencher et sniffer son rail, puis ensuite passer le reste de la soirée tranquillement, comme deux amis qui vont mal. La routine. Cependant, il n’y arrive juste pas. Impossible. Sa mâchoire se serre inévitablement, il baisse son regard pour éviter de foudroyer Leslie.

– J’vois ça, ouais… qu’il grommelle, n’ajoutant rien de plus.

La remarque de son ami l’agace, qui n’est pourtant qu’une taquinerie. Rien de bien méchant, n’est-ce pas ? Alors pourquoi il a terriblement envie de lui sauter dessus, là tout de suite ? Il ne répond pas, trop occupé à l’observer plonger vers sa poudre. Le nez enneigé, il le regarde s’en aller vers le paradis artificiel, le cerveau embrumé. Son inconscient est curieux, il se demande ce qui s’y passe, quels malheurs il pourrait y avoir là-dedans. L’innocence bien dissimulée de Leith est tout de même inquiète, lui qui se questionne sur ce qu’il a dit avant. Le seul truc qui file droit… est-ce qu’il va si mal que ça ? Il déglutit, balayant toutes ces pensées. Finalement, il se relève, ressentant le besoin irrépressible de s’éloigner de lui. Il s’approche de la table, sa main se tendant vers la bouteille d’alcool, se demandant si c’est une bonne idée d’entamer un tel mélange. Ses iris s’arrêtent inévitablement sur ses doigts, de plus en plus tremblants, qui forment désormais un poing. Sa respiration un peu plus saccadée, il tente bien que mal de se calmer, venant finalement déverser un peu de vodka dans son verre, qu’il boit d’une traite. Sans faire exprès, il le redépose bien trop brusquement, venant même à se demander s’il n’a pas entendu un petit « crac ».

– C’est vrai que t’es plus doué que moi, déclare-t-il d’une voix tremblante de rage. Y a qu’à voir ta capacité à influencer les gens, oh wow… vraiment mec, t’es archi doué, ouais.

Il se retourne, s’adosse sur la table, se plaisant à le regarder de là où il est. De haut, tel le sale gosse qu’il est. Le mépris totalement dévoilé, il n’y plus de masque désormais, juste Leith et son amertume. Les mots se sont échappés de ses lèvres sans qu’il ne puisse se contrôler, guidé par la cocaïne et ses effets misérables. Son cerveau carbure, lui dicte de lui lancer les pires reproches. Son cœur, lui… il s’en veut terriblement, mais encore faut-il qu’il s’en rende compte.

– J’sais même pas pourquoi j’suis là, à te regarder te défoncer, t’as que ça à foutre faut croire… ça te plaît sûrement que je vienne ici pour que j’me détruise les narines, comme si… comme si…

Il se tait, sa gorge se nouant, incapable de continuer. Il devrait s’arrêter là, pas vrai ? Il a pourtant envie de lui dire ses quatre vérités, il a envie de lui hurler dessus toute sa rage, toute sa colère, sa frustration… même s’il se sait en tort. La suite ne vient pas, un peu par envie d’entendre ce que va dire Leslie, peut-être un pardon avant qu’il ne soit trop tard, pour qu’ils puissent s’aventurer dans leur soirée sans trop de soucis.

Mais que c’est beau de rêver…





(c) MORNING RAIN




- - But why is my heart still the same?
Without any time to think
My body is going to the club
Without any emotion
Just to avoid loneliness
I'm disappearing with a strange girl outside
Leslie A. Sunderland
Leslie A. Sunderland
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19576-leslie-a-sunderland-o-luke-hemmings#1085617 https://www.disjointedsocieties.com/t19586-leslie-sunderland#1086593 https://www.disjointedsocieties.com/t19676-leslie-sunderland#1091533 https://www.disjointedsocieties.com/t21229-leslie-sunderland#1172936
Surnom : Les', Boucles d'or
Âge : 27
Origines : Australiennes par son père et américaines par sa mère
Occupation : Après avoir été barman puis escort, il est désormais serveur au Neuktae's Café
Lieu de résidence : Appartement dans le Queens
A New York depuis : Revenu début 2018 après 11 ans d'absence
Situation Amoureuse : Pris à son propre jeu, sa vie est désormais rythmée par la sienne et son âme prend le même chemin
Orientation sexuelle : Les humains de manière générale
Trigger Warning : Addictions / Pornographie / RP hot cru

Listing RPs - Liens

1m85 - Piercings à la langue et la nuque - Son accent australien est toujours encore perceptible dans sa voix - Souvent une clope aux lèvres
uc
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? 0is9
  • United Heart
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? VEo0rLeU_o
RPs : 6
Pseudo : Jesse
Pronom : Il
Messages : 5644
Faceclaim : Luke Hemmings
Crédits : me
Inscription : 11/11/2020
Multicomptes : Greg K., Alexis W. & Sören S.
Nombre de mots par RP : ~800
Fréquence de RP : Régulière
Je suis plutôt : dark et chill.
Instant Crush
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? WtHvdh8l_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Jeu 18 Fév - 10:16:04

it's your fault, isn't it?
Leith & Leslie

S'il avait été plus attentif, moins aux prises avec la coke qui lui retournait le crâne ou, plus encore, moins tourmenté par ses propre maux, peut-être que Leslie aurait pu analyser d'avantage l'attitude de son ami, peut-être se serait-il rendu compte que quelque chose n'allait pas, qu'il était bien trop tendu, trop à cran, que même son ton était agrémenté d'une pointe d'agressivité latente qui finirait probablement par atteindre la surface d'ici peu de temps. Peut-être aurait-il pu faire attention à tous ces détails, sans doute même aurait-il le faire, mais il n'y arrivait pas, là, à mille lieues de supposer tout ce qu'il se jouait dans la tête de son cadet. Paupières closes, bien calé contre le canapé, il se laissait doucement porter par les substances qui venaient altérer ses songes habituels, puisant dans ces forces nouvelles pour inhiber les angoisses, perdant le temps de quelques secondes la connexion avec son environnement, tous les sons rendus relativement secondaires, comme de simples bruits de fond qui ne faisaient en l'instant pas partie de son monde, la bulle l'entourant bien plus sécurisante.

Ce n'est que le son du verre reposé trop vivement sur la table basse qui le sort de son état second, un sursaut l'agitant alors qu'il rouvre les yeux, sourcils froncés, comme dérangé par la manière dont ce silence tranquille avait été brisé. Se redressant pour récupérer la bouteille et se resservir un shot, le blond s'arrêtait dans son mouvement aux paroles de Leith. C'était quoi, cette colère d'un seul coup présente dans son ton ? Difficile de passer à côté au vu des quelques trémolos de sa voix. Si Leslie aurait pu mettre cela sur le coup d'une quelconque jalousie quant au fait qu'il avait affirmé être plus doué que le plus petit, cette possibilité fut rapidement balayée à peine le concernait avait-il poursuivi. Influencer les gens ? Elle dégueulait d'ironie, sa voix, poussant le barman à froncer à nouveau les sourcils, son expression d'un seul coup bien plus agacé, émotions exacerbées par la prise de drogue. « Tu t'fous d'ma gueule ou c'est du sérieux c'que tu baragouines là ? » qu'il demandait, un peu trop perdu dans les émotions ralenties qui fusaient dans son crâne.

Prêt à passer à autre chose, bien peu envieux de se lancer dans une discussion de ce type, il descendait d'une traite son petit verre de vodka. À deux doigts de repasser dans une ambiance plus tranquille, mais les nouvelles paroles de Park venaient tout foutre en l'air en quelques secondes à peine. Cassants, ses mots, lourds d'une amertume et d'une tonne de reproches qu'il ne jugeait clairement pas légitimes, là, comme sortis de nul part, clairement malvenus. « C'est quoi ton problème d'un coup, mate ? » sifflait-il, le dernier mot prononcé en l'instant sans la moindre affection, laissant entendre à son tour une certaine amertume. Comment pourrait-il en être autrement au vu du regard méprisant de son homologue ? À croire que, d'un seul coup, il avait commis la pire erreur qui soit, la moins acceptable, poussant le plus jeune dans une attitude clairement offensive. Bien sûr que l'Australien avait été celui qui l'avait initié à toutes ces substances illicites, mais son homologue était aux dernières nouvelles un adulte capable de faire ses propres choix, de prendre ses propres décisions et, surtout, d'entretenir ses propres vices, alors il jugeait cette attaque purement gratuite, puérile, les tensions qui animaient déjà son être ne lui permettant pas, là, d'en plaisanter comme il pouvait le faire en temps normal.

« Comme si quoi ? Mh ? » qu'il reprenait, d'un seul coup plus amusé du tout, plus apaisé, devenant à son tour la boule de nerf qu'il avait pourtant essayé de canaliser en s'abrutissant le crâne de la sorte. « J't'ai mis un couteau sous la gorge peut-être ? Parce-que jusqu'à preuve du contraire, t'as pas besoin d'moi pour te foutre les narines en l'air Leith, alors non, ça m'plaît pas d'te voir faire ça, mais qu'est-ce que tu veux que j'te dise ? T'es assez grand pour t'gérer. » L'agacement était clairement perceptible dans son ton, son regard clair assombri par une colère qu'il contenait pourtant, faisant écho à celle du plus jeune. Mieux valait espérer que la situation se calme avant qu'elle ne s'envenime encore d'avantage mais vouloir entretenir cet espoir relevait d'une réelle naïveté : le feu avait déjà pris, il ne suffisait que d'une toute petite étincelle pour qu'il ne s'embrase que d'avantage, détruisant tout sur son passage.
CODE BY ÐVÆLING // @Leith Park



I know that i'll dream about you always and forever 'cause you broke my heart in two but then you pieced it together.
♪♫♪
©crackintime

Leith Kang
Leith Kang






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : tianshi, "p'tit nerd", ainsi de suite. ET KANG KANG SURTOUT
Âge : 25
Origines : coréennes par le papa défunt, australiennes par la maman. il a la nationalité américaine.
Occupation : ancien étudiant, a failli obtenir son master en ingénierie civile, a été viré en août 2020 + co-propriétaire d'un label de musique avec Levi Welch, il est aussi son batteur + indic
Lieu de résidence : brooklyn.
A New York depuis : 2003.
Situation Amoureuse : célibataire depuis peu, il ne veut plus se laisser aller dans une autre relation, bien trop brisé par la dernière, celle avec isaac. perturbé par ses émotions qui le submergent, il enchaîne les conquêtes.
Orientation sexuelle : bisexuel, se découvre polyamoureux depuis peu.
Trigger Warning : violence mentale & physique + détresse mentale + addictions (drogue) + tendances autodestructrices + personnage & relations toxiques + possessivité/jalousie exacerbée

j'évite : le rp hot cru (je privilégie les ellipses) + l'inceste + le cannibalisme

#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Rgdz#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Htbf#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Fomc#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Adx1
I try getting drunk, as if I don't care, ooh
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? V7ff
  • Aucune association
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : nath ou natho
Pronom : elle
Messages : 18746
Faceclaim : hwang hyunjin (skz)
Crédits : (a) soeurs d'armes (s) siren charms (i) ???
Inscription : 21/07/2020
Multicomptes : minki hwang
Nombre de mots par RP : je fais court en ce moment (~200/300)
Fréquence de RP : 1 à 2 par semaine
Je suis plutôt : dark et chill.
Young Idiot
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Wh9lQgGX_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Ven 26 Fév - 22:57:57



it's your fault, isn't it ?

far away from reality
@Leslie A. Sunderland



Il est si perdu. Incapable de comprendre pourquoi d’un coup il s’énerve, là contre cet ami qui, pourtant, a été de ceux qui restent, à ne pas questionner, à ne pas bombarder de jugements, de haine, de rage à son encontre. Il se sent terriblement mal, il se sent si idiot et coupable, mais il n’arrive pas à s’arrêter, laissant sa fureur se déferler sur lui, comme s’il ressentait ce besoin malsain de le pointer du doigt ; comme si c’était plus facile de rejeter la faute sur lui. Il a besoin d’un responsable pour ses malheurs et ses traumas qui s’enchaînent, bien trop lourdes pour ses épaules frêles – malgré ses tentatives pour paraître dur. Peut-être que ce soir, il atteint un point de non-retour et que, malheureusement, sa victime s’est avérée être Leslie. Ce dernier rétorque, fini le ton amusé et les phrases ponctuées de légère ironie, désormais il est amer. Fâché, aussi. Leith a l’impression que son cœur va exploser tant il tambourine. Les paroles sèches fusent, la tension grimpe, il suffit que d’une seule étincelle pour que tout prenne feu. Il déglutit, dans l’impossibilité de dévier son regard injecté de noirceur, le poing qui se serre. La respiration de plus en plus saccadée, il comprend que son confrère australien vient de commettre la terrible erreur. T’es assez grand pour t’gérer. Les mots tournent en boucle furieusement dans sa tête, comme une alarme qui se répète, prête à exploser à tout moment. Les doigts tremblants, il se perd dans sa rage, incapable de se calmer, de s’apaiser. Il se sent invincible, merci à la cocaïne, il pourrait très bien se ruer sur lui, là tout de suite.

– Je suis assez grand pour me gérer… ? qu’il répète, d’un ton étrangement bas, un peu pour assimiler ce qu’il a entendu. Tu te fous de moi, Sunderland ? Tu te fous vraiment de moi là, pas vrai ?

Plus il parle, plus il se rend compte qu’il élève de plus en plus la voix. Il s’approche de lui, le poussant une fois. Rien d’extrêmement violent, mais de quoi l’inciter à reculer. Les doigts tremblants, il ne saisit pas ce qu’il est en train de faire, guidé par son instinct : celui de lui faire mal, pour se « venger ».

– Tu veux me faire croire que par le passé, t’as pas remarqué que j’étais qu’un putain de nerd qui traversait sa pire période de sa vie ? Il le pousse une deuxième fois, désormais il y va un peu plus fort, s’en fichant éperdument de le faire tomber au sol. T’as peut-être pas mis un couteau sous ma gorge, mais bordel, t’as bien vu que j’étais juste qu’un gamin mal dans sa peau qui cherchait une solution pour aller bien !

Il enchaîne, jusqu’à ce qu’il comprenne qu’il vient de l’éjecter contre un mur.

– Va pas me faire croire que t’es un putain de Saint ! T’as toujours été un égoïste, Sunderland, me dis pas le contraire ! T’as pas eu une seule once de remords pour m’avoir présenté la drogue, comme… comme si c’était un bonbon qu’on donnait à un gosse !

Le poing qui le démange, il sait qu’à tout moment, il le lui abattra sur sa joue, mais pour l’instant, il déverse sa colère autrement.






(c) MORNING RAIN




- - But why is my heart still the same?
Without any time to think
My body is going to the club
Without any emotion
Just to avoid loneliness
I'm disappearing with a strange girl outside
Leslie A. Sunderland
Leslie A. Sunderland
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19576-leslie-a-sunderland-o-luke-hemmings#1085617 https://www.disjointedsocieties.com/t19586-leslie-sunderland#1086593 https://www.disjointedsocieties.com/t19676-leslie-sunderland#1091533 https://www.disjointedsocieties.com/t21229-leslie-sunderland#1172936
Surnom : Les', Boucles d'or
Âge : 27
Origines : Australiennes par son père et américaines par sa mère
Occupation : Après avoir été barman puis escort, il est désormais serveur au Neuktae's Café
Lieu de résidence : Appartement dans le Queens
A New York depuis : Revenu début 2018 après 11 ans d'absence
Situation Amoureuse : Pris à son propre jeu, sa vie est désormais rythmée par la sienne et son âme prend le même chemin
Orientation sexuelle : Les humains de manière générale
Trigger Warning : Addictions / Pornographie / RP hot cru

Listing RPs - Liens

1m85 - Piercings à la langue et la nuque - Son accent australien est toujours encore perceptible dans sa voix - Souvent une clope aux lèvres
uc
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? 0is9
  • United Heart
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? VEo0rLeU_o
RPs : 6
Pseudo : Jesse
Pronom : Il
Messages : 5644
Faceclaim : Luke Hemmings
Crédits : me
Inscription : 11/11/2020
Multicomptes : Greg K., Alexis W. & Sören S.
Nombre de mots par RP : ~800
Fréquence de RP : Régulière
Je suis plutôt : dark et chill.
Instant Crush
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? WtHvdh8l_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Jeu 4 Mar - 22:42:15

it's your fault, isn't it?
Leith & Leslie

Impossible de savoir réellement à quel moment l'atmosphère s'était faite si tendue, à quel instant précis le plus jeune était passé du côté de la colère et des reproches plutôt que de la légèreté, Leslie lui-même bien trop aux prises avec les effets de la cocaïne pour vraiment être pleinement attentif à tout ce qu'il se jouait. Était-il allé trop loin ? Avait-il dit quelque chose de trop ? Il avait beau faire tourner en boucle dans son esprit les propos qu'ils s'étaient échangés au cours de la soirée -certains sans doute oubliés-, le barman ne parvenait pas à comprendre, comme si des détails lui filaient entre les doigts. Détails de toute évidence plutôt conséquents au vu de l'amertume plutôt virulente dont faisait d'un seul coup preuve le plus petit, à montrer clairement les dents, lui envoyant des reproches absolument pas masqués. Et l'Australien étant ce qu'il était, ses réactions bien plus à fleur de peau dû au poison qu'il avait ingurgité, la mauvaise humeur avait fini par pointer le bout de son nez, déjà relativement latente au vu du rendez-vous avec sa mère prévu à peine quelques jours plus tard après des mois à avoir repoussé l'échéance. Il répondait d'un ton tout aussi sec, plus d'amusement ni de complicité quelconque, rien d'autre que des mots bruts, plein d'incompréhension, qui faisaient écho à ceux de Leith.

Aux nouvelles paroles du plus petit, visiblement plein de doute quant à ce qu'il venait de dire, il rétorquait un « j'ai l'air de plaisanter ? » tout aussi sec, son regard dores et déjà assombrit par la colère latente qui pointait déjà le bout de son nez dans son timbre. S'il était néanmoins un brin plus calme que le plus jeune, la tension montait d'un cran considérable lorsque le concerné s'était approché pour le repousser, un brin tremblant. « M'touche pas tu veux ? » qu'il sifflait, reculant malgré lui, prunelles de plus en plus assassines. Mais il était évident que les choses ne s'arrêteraient pas là, que ce n'était que le début d'un foutu carnage qu'il lui serait impossible de stopper tant Park était bloqué dans sa rage. Ce dernier reprenant, le barman fronçait les sourcils, inspirant alors qu'il le poussait une nouvelle fois, se foutant visiblement royalement de ce qu'il lui avait précédemment intimé. Bien sûr qu'il avait remarqué tout ça, qu'il avait conscience à ce moment là que Leith était relativement mal, qu'il perdait pied dans sa vie, mais comment aurait-il pu deviner qu'il se laisserait complètement emporter dans le cercle vicieux de la drogue ? Et, surtout, tous deux n'étaient clairement pas suffisamment proches pour qu'il s'en soucie le moins du monde. « Mais putain Park j'suis ni ton daron ni ton psy, si t'étais dans la merde à c'point c'est eux qu'il fallait voir » répondait-il, son dos et sa tête heurtant le mur contre lequel l'autre se bornait à le pousser, l'incitant à crisper les poings sous la rage. Il ne donnerait cependant pas le premier coup, Leslie n'avait jamais été de ces impulsifs là, mais mieux valait espérer que son homologue ne s'engage pas sur ce terrain là parce-que, s'il ne débutait pas les altercations physiques, il n'était pas de ceux qui restaient passifs pour autant.

Expression déformée par la colère, sa respiration plus saccadée qu'elle ne l'était lorsqu'ils étaient tranquillement posés à discuter de tout et rien, le blond fixait son ami, écoutant ce qu'il lui balançait comme si jamais jusqu'alors ils n'avaient été proches, comme s'ils avaient toujours été deux types qui ne pouvaient pas se voir en peinture alors que Park était indéniablement l'un des amis les plus précieux à son cœur. Un égoïste, le jeune ne lui apprenait rien, là, lui-même savait pertinemment qu'il était dans cette catégorie là, au point de l'avoir laissée mourir elle pour sauver son propre cul alors oui, le brun n'avait pas tort, mais de là à l'accuser de sa dépendance comme si on donnait un bonbon à un gosse ? Inspirant profondément, l'Australien le toisait désormais avec un certain mépris, la colère toujours reine dans ses prunelles désormais devenues tempétueuses.

« Tu vas la sortir combien de temps c'est connerie à base de ''j'étais un gamin'' ? T'avais pas non plus quinze ans putain, tu connaissais très bien les risques alors arrête de faire comme si t'étais un gosse et assume putain. » Il montait, le ton, à mesure que les mots filaient, toujours plus agressif, plus agacé, jusqu'à ce qu'il lâche un soufflement du nez, dédaigneux. « C'est pas parce-que tu files un bonbon à un gamin qu'il va devenir diabétique alors tes reproches de merde tu t'les garde ok ? » Toujours aussi proche du plus petit, l'idée même qu'ils puissent en venir au main ne lui effleurait même pas l'esprit. Même s'il était bien connu que Sunderland n'était pas de ceux qui mâchaient leurs mots, disant ce qu'il avait à dire sans filtre ni paillettes, il n'irait pour autant clairement pas lever la main sur un pote, du moins pas sur Leith.
CODE BY ÐVÆLING // @Leith Park



I know that i'll dream about you always and forever 'cause you broke my heart in two but then you pieced it together.
♪♫♪
©crackintime

Leith Kang
Leith Kang






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : tianshi, "p'tit nerd", ainsi de suite. ET KANG KANG SURTOUT
Âge : 25
Origines : coréennes par le papa défunt, australiennes par la maman. il a la nationalité américaine.
Occupation : ancien étudiant, a failli obtenir son master en ingénierie civile, a été viré en août 2020 + co-propriétaire d'un label de musique avec Levi Welch, il est aussi son batteur + indic
Lieu de résidence : brooklyn.
A New York depuis : 2003.
Situation Amoureuse : célibataire depuis peu, il ne veut plus se laisser aller dans une autre relation, bien trop brisé par la dernière, celle avec isaac. perturbé par ses émotions qui le submergent, il enchaîne les conquêtes.
Orientation sexuelle : bisexuel, se découvre polyamoureux depuis peu.
Trigger Warning : violence mentale & physique + détresse mentale + addictions (drogue) + tendances autodestructrices + personnage & relations toxiques + possessivité/jalousie exacerbée

j'évite : le rp hot cru (je privilégie les ellipses) + l'inceste + le cannibalisme

#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Rgdz#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Htbf#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Fomc#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Adx1
I try getting drunk, as if I don't care, ooh
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? V7ff
  • Aucune association
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : nath ou natho
Pronom : elle
Messages : 18746
Faceclaim : hwang hyunjin (skz)
Crédits : (a) soeurs d'armes (s) siren charms (i) ???
Inscription : 21/07/2020
Multicomptes : minki hwang
Nombre de mots par RP : je fais court en ce moment (~200/300)
Fréquence de RP : 1 à 2 par semaine
Je suis plutôt : dark et chill.
Young Idiot
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Wh9lQgGX_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Mar 16 Mar - 12:56:23



it's your fault, isn't it ?

far away from reality
@Leslie A. Sunderland



M’touche pas tu veux ? La demande sifflée, à coup de mépris justifié, elle n’affecte pourtant aucunement Leith, qui s’évertue à le pousser, sans s’arrêter, perdu dans sa rage et sa frustration déplacées (surtout mal placées). Son ancienne identité qui le colle à la peau, souvent remémorée en présence de Leslie, il ne parvient pas à entrevoir ses torts. Lui qui s’est toujours imaginé qu’il était indirectement la marionnette de son ami, dans un sens, ne s’est jamais remis en question, à se dire que finalement, c’est peut-être sa faute s’il en est là. L’admettre serait trop difficile, parce qu’il comprendrait qu’il aurait eu le choix de ne pas plonger dans un tel cercle vicieux, ça l’accablerait infiniment, encore plus. Poussé une dernière fois contre le mur, il s’arrête, avec la difficulté immense de contrôler sa rage grandissante. Il faut qu’il se calme, se répète-t-il, telle une invocation – un véritable échec, visiblement. Ses paroles l’incitent à le fusiller du regard. C’est eux qu’il fallait voir. Il déglutit, incapable de lui rétorquer quoi que ce soit face à cet argument. Comment pourrait-il dire qu’il a été témoin d’un meurtre, comment pourrait-il dire que son frère a tué la personne pour le protéger, qu’il a assassiné tant d’autres personnes pour qu’il puisse vivre tranquillement ? C’est impossible. Il ne pourrait pas lui révéler ça, comme ça, lui dévoiler ces traumas et ces secrets dont il ne doit dévoiler à personne.

Cependant, les mots reprennent aussitôt, les reproches aussi, teintes d’une haine viscérale, d’une voix tremblante à peine contrôlable. Un égoïste. Son ami, l’un des rares à le comprendre, est un égoïste. C’est ce qu’il se persuade, alors qu’en réalité il n’est assurément pas mieux que lui, à rejeter la faute sur les autres. Les regards sombres de colères s’entrechoquent, la confrontation devient de plus en plus difficile, insupportable, l’envie et le désir de les terminer au plus vite se faisant pressant, tout comme son poing qui démange. Leslie se met à parler, ce qu’il dit immisce une nouvelle vague de rage en lui. Il n’arrive tout simplement pas à assimiler ses dires, comme si elles étaient trop dures à supporter tant la vérité en dégoulinait. Il s’arrête, le petit rebelle laisse un silence s’instaurer, à essayer de se calmer. En vain, misérablement. Il n’y parvient juste pas. Le corps tremblant, l’esprit désarticulé par ses émotions, il est dans l’impossibilité de revenir à la réalité, peinant à discerner le bien du mal à cet instant précis. Comme d’habitude, il ne contrôle rien, son âme possédée et dictée par ses sentiments bien trop négatifs.

– Tu sais quoi, Sunderland ? Va t’faire foutre.

Et sur ces mots, guidé telle une poupée, sa main s’abat sur sa joue dans une gifle sonore. Sachant pertinemment que le regret s’éprendra de lui dans les heures suivantes, il sait que pour l’instant, elle restera bien cachée, tapie dans l’ombre. Les doigts relevées, qui s’abaissent, il déglutit, les larmes aux yeux.

– T’es même pas… t’es même pas capable d’assumer quoi que ce soit ! Je…

Les arguments en rupture de stock, il se tait, se mordillant la lèvre, la frustration grimpant de plus en plus. Que pourrait-il dire quand, tout au fond de lui, il se sait en tort ? Rien, absolument rien, et ça le rend terriblement fou.







(c) MORNING RAIN




- - But why is my heart still the same?
Without any time to think
My body is going to the club
Without any emotion
Just to avoid loneliness
I'm disappearing with a strange girl outside
Leslie A. Sunderland
Leslie A. Sunderland
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19576-leslie-a-sunderland-o-luke-hemmings#1085617 https://www.disjointedsocieties.com/t19586-leslie-sunderland#1086593 https://www.disjointedsocieties.com/t19676-leslie-sunderland#1091533 https://www.disjointedsocieties.com/t21229-leslie-sunderland#1172936
Surnom : Les', Boucles d'or
Âge : 27
Origines : Australiennes par son père et américaines par sa mère
Occupation : Après avoir été barman puis escort, il est désormais serveur au Neuktae's Café
Lieu de résidence : Appartement dans le Queens
A New York depuis : Revenu début 2018 après 11 ans d'absence
Situation Amoureuse : Pris à son propre jeu, sa vie est désormais rythmée par la sienne et son âme prend le même chemin
Orientation sexuelle : Les humains de manière générale
Trigger Warning : Addictions / Pornographie / RP hot cru

Listing RPs - Liens

1m85 - Piercings à la langue et la nuque - Son accent australien est toujours encore perceptible dans sa voix - Souvent une clope aux lèvres
uc
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? 0is9
  • United Heart
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? VEo0rLeU_o
RPs : 6
Pseudo : Jesse
Pronom : Il
Messages : 5644
Faceclaim : Luke Hemmings
Crédits : me
Inscription : 11/11/2020
Multicomptes : Greg K., Alexis W. & Sören S.
Nombre de mots par RP : ~800
Fréquence de RP : Régulière
Je suis plutôt : dark et chill.
Instant Crush
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? WtHvdh8l_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Mer 17 Mar - 20:27:17

it's your fault, isn't it?
Leith & Leslie

Étonnant de voir à quel point la colère avait grimpé rapidement, de manière inattendue, du moins aux yeux du bouclé qui était pourtant plus ou moins serein quelques minutes auparavant, le plus possible considérant le poids de ces dernières semaines et l'anxiété évidente du rendez-vous à venir quelques jours plus tard. Il essayait d'être serein, posé, plus tranquille, au moins le temps d'une soirée et, comme souvent, Leith lui avait semblé être la personne la plus adéquat pour cela, tant parce-qu'il était l'un de ses amis les plus chers que parce-qu'il n'était pas de ceux à poser inlassablement des questions et à creuser pour trouver l'origine des problèmes. Il savait simplement être là, le soutenant de par son unique présence, et c'était tout ce dont avait eu besoin Leslie pour cette soirée, un ami suffisamment précieux pour alléger un peu les entraves du monde. Mais le plus petit ne semblait pas être de cet avis, visiblement décidé à lui chercher des noises, lui lançant des pics qui, ce soir, ne passaient pas. Peut-être avait-ce d'ailleurs été précisément le but recherché ? Qu'importait au fond, le résultat restait le même : d'une soirée posée et apaisante, ils étaient passé à un règlement de compte où la rage ne faisait qu'accroître, l'amertume toujours plus vive tel un poison qui s'insinuait dans leur être.

Déjà passablement agacé par les reproches balancés, le barman s'était fait encore plus coléreux lorsque l'autre s'était mis à le pousser, suffisamment pour qu'il se retrouve dos au mur, son regard océanique présentant une tempête qu'il valait sans doute mieux garder sous contrôle. Il ne s'était pas privé pour lui balancer le fond de sa pensée, lui renvoyer ses reproches à la figure sans sous soucier le moins du monde de le blesser ou non, ne faisant qu'énoncer des vérités évidentes, mais la vérité n'était-elle parfois justement pas plus douloureux qu'un mensonge ? Dans ce cas précis, il n'y avait aucun doute à avoir sur cela, et la simple attitude trop tendue du plus jeune le témoignait. De nouveaux mots crachés, ceux d'aller se faire foutre, suivis d'une gifle. Rapide, brutale, imprévisible, résonnant dans la pièce comme un clap de fin. Parce-que c'était bien de cela qu'il s'agissait, pas vrai ? La fin du sang-froid, la fin d'une discussion qui ne trouverait aucun accord, la fin, tout simplement.

Instinctivement, Leslie avait porté ses doigts à sa joue, comme si cela serait suffisant à apaiser la douleur, mais ce mal n'était rien, rien du tout comparé à ce qu'il se jouait à l'intérieur, à la manière dont son cœur s'était serré, dont tout son être était secoué par la rage de voir cet ami si important se retourner contre lui de la sorte. Médusé, il reportait sur lui ses iris tempétueux, se foutant pas mal en l'instant des larmes qui gorgeaient le regard de son cadet, de ses paroles presque bafouillées. Pas capable d'assumer ? La bonne blague. Sauf qu'il n'avait plus la moindre foutue envie de rire, là. Presque aussi brutalement il attrapait le col du vêtement de son homologue, le tournant à son tour contre le mur, son dos le heurtant avec une force qu'il ne prenait même pas la peine de contrôler. « Tu m'touches encore une fois j'te dégomme, c'est clair ? » Acerbe, son timbre, porteur de cette rage qu'il essayait malgré tout de canaliser, suffisamment du moins pour ne pas lui envoyer à son tour son poing en pleine figure, la manière dont il le maintenait contre le mur ne mentait toutefois pas quant à son état de tension.

« Tu veux tout m'foutre sur le dos ? Fais-le j't'en prie, si ça peut t'soulager de tes propres conneries alors vas-y, jette moi la pierre comme si t'étais un putain de sain. » Les mots, crachés, durs, filaient de ses lèvres sans une once d'hésitation, ses doigts de plus en plus crispés sur le vêtement au point d'en faire blanchir ses phalanges. Sans ménagement il le décollait du mur, délaissant le tissu pour lui agripper le bras d'une poigne ferme, le tirant derrière lui dans le couloir jusqu'à arriver à la porte d'entrée qu'il ouvrait brutalement après l'avoir lâché. « Casse-toi d'chez moi. » Une chance de mettre un terme à cette mascarade sans aggraver encore plus les choses, sans les abîmer d'avantage, physiquement du moins, parce-que le poids des mots et les conséquences des actes avaient déjà laissé derrière eux des dégâts bien trop importants pour qu'un simple coup d'éponge ne suffise à les effacer. Leith en avait marre de voir sa gueule, marre de ces moments où ils se défonçaient, marre, par extension, de tout le reste ? Soit, il n'aurait plus à s'infliger cela. Message reçu.
CODE BY ÐVÆLING // @"Leith Park"



I know that i'll dream about you always and forever 'cause you broke my heart in two but then you pieced it together.
♪♫♪
©crackintime

Leith Kang
Leith Kang






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : tianshi, "p'tit nerd", ainsi de suite. ET KANG KANG SURTOUT
Âge : 25
Origines : coréennes par le papa défunt, australiennes par la maman. il a la nationalité américaine.
Occupation : ancien étudiant, a failli obtenir son master en ingénierie civile, a été viré en août 2020 + co-propriétaire d'un label de musique avec Levi Welch, il est aussi son batteur + indic
Lieu de résidence : brooklyn.
A New York depuis : 2003.
Situation Amoureuse : célibataire depuis peu, il ne veut plus se laisser aller dans une autre relation, bien trop brisé par la dernière, celle avec isaac. perturbé par ses émotions qui le submergent, il enchaîne les conquêtes.
Orientation sexuelle : bisexuel, se découvre polyamoureux depuis peu.
Trigger Warning : violence mentale & physique + détresse mentale + addictions (drogue) + tendances autodestructrices + personnage & relations toxiques + possessivité/jalousie exacerbée

j'évite : le rp hot cru (je privilégie les ellipses) + l'inceste + le cannibalisme

#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Rgdz#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Htbf#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Fomc#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Adx1
I try getting drunk, as if I don't care, ooh
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? V7ff
  • Aucune association
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : nath ou natho
Pronom : elle
Messages : 18746
Faceclaim : hwang hyunjin (skz)
Crédits : (a) soeurs d'armes (s) siren charms (i) ???
Inscription : 21/07/2020
Multicomptes : minki hwang
Nombre de mots par RP : je fais court en ce moment (~200/300)
Fréquence de RP : 1 à 2 par semaine
Je suis plutôt : dark et chill.
Young Idiot
#1 (leslie) it's your fault, isn't it ? Wh9lQgGX_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Dim 21 Mar - 14:32:09



it's your fault, isn't it ?

far away from reality
@Leslie A. Sunderland



Clac. Le bruit est sourd, le regret l’est tout autant, sans qu’il n’en rende cependant compte. La main relevée, tremblante à souhait, les doigts qui se referment sur sa paume, il déglutit, se demandant bien ce qu’il vient de faire, là tout de suite. Il vient de commettre l’irréparable, se dit-il, la peur soudaine de perdre son ami nichée au creux de l’estomac. La culpabilité qu’il s’est imaginé le saisir des heures plus tard le rattrape bien plus rapidement, son regard se fait moins colérique, les traits de son visage s’affaissent, ses sourcils se haussent… son cœur bat beaucoup trop vite, comme s’il se rend compte de tout ce qu’il vient de se passer, comme s’il comprend alors qu’il a dépassé tellement de limites. Soudain, dans un léger cri de surprise, son dos heurte le mur et c’est au tour de Leslie de déverser sa colère. Intimidant, c’est certain, la panique le saisit aussi et sa gorge se noue, sentant à peine les doigts du bouclé se refermer sur le tissu.

– Je… je voulais pas, je-

Il n’arrive plus à continuer, ne parvenant pas à articuler convenablement. De nombreuses fois qu’il s’est enragé sur les gens, même ceux qu’il aimait, sans qu’il ne fasse attention, sans qu’il ne comprenne la gravité de ses actions. C’est à croire qu’il est possédé lorsque ça arrive, sans rien ni personne pour l’arrêter. Et puis, cette terrible culpabilité. Elle le ronge, le dévore. Il le sait, qu’il ruine tout, à force de jouer les sales gamins, les mauvais amis. Il peine à écouter ce que dit Leslie, perdu dans ses songes obscurs et c’est quand il est obligé de se retirer de là qu’il sort de sa torpeur.

– Je… c’est pas ce que…

Les mots « je suis désolé » tentent de s’extirper de là, mais rien n’en sort, encore une fois. La douleur au bras lui permet de rester accroché à la dure réalité, s’imaginant définitivement perdre son ami. Amené dans le couloir, qui semble moins chaleureux soudainement, il se laisse tirer, jusqu’à ce qu’il soit lâché brusquement dans l’entrée. Il tente misérablement de ne pas laisser ses yeux s’embrumer de larmes, déglutissant dans l’espoir que ça aide. Finalement, il recule de quelques pas, le stress l’envahissant. Impossible de plonger son regard dans celui de son ami, la main tremblante, il ne sait pas quoi dire non plus, de toute façon il a sûrement brisé leur amitié, alors à quoi bon ?

Alors, tel le lâche qu’il est, il s’enfuit, sans jeter un coup d’œil derrière lui, l’angoisse l’éprenant. Il ruine toujours tout.






(c) MORNING RAIN




- - But why is my heart still the same?
Without any time to think
My body is going to the club
Without any emotion
Just to avoid loneliness
I'm disappearing with a strange girl outside
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum