AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
-15%
Le deal à ne pas rater :
SSD interne 2.5″ Crucial BX500 – 480Go
39.99 € 47.10 €
Voir le deal


Momoka Mikitani
Momoka Mikitani






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : momo
Âge : 24
Origines : japonaise et coréennes
Occupation : secrétaire générale RAKUTEN & influenceuse
Lieu de résidence : loft manhattan
A New York depuis : 4 ans
Situation Amoureuse : célibataire
Orientation sexuelle : hétérosexuelle
Trigger Warning : TW concernant momoka : suicide / mort / violence psychologique / harcelement

and then i saw the ocean.
uc
but I still want you 04b7db5dcdbf1e9d970b4630ad656e0a7442b8a2
  • United Heart
but I still want you 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : pikachon
Pronom : elle/she
Messages : 5041
Faceclaim : park sooyoung
Crédits : okamisleys
Inscription : 06/11/2019
Multicomptes : bae
Nombre de mots par RP : 300
Fréquence de RP : hebdomadaire inshallah
Je suis plutôt : dark !
Ticket to Heaven
but I still want you T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Administratrice ✧
(#) Sam 16 Jan - 13:35
Cela fait quelques jours que le combat s'est terminé sur un échec pour Min-ho et une victoire pour toi. Mais tu avais l'impression pourtant que tu étais la plus perdante dans ce défis. Révélée aux yeux de tous étant la folle qui, n'en avait rien à faire de frapper et tabasser autant qu'elle le pouvait son ami le plus cher, tu savais que ce combat contrairement à toutes les précédentes épreuves du dare aurait des conséquences terribles sur ta réputation, ton emploi, ton père .... min-ho
Y aura-t'il des conséquences sur votre relation qui ne cessait d'évoluer chaque jour, lentement, tout doucement pour te révéler plus fragile devant lui, lui-seul gardien de tes secrets? Il ne te détestait point, c'est sur, tu en étais persuadée mais toi, toi tu te détestais Tu te détestais de t'être montrée indigne devant lui. Aujourd'hui tu allais te montrer peut-être encore une fois indigne devant lui et peut-être que ce sera ainsi tout le reste de ta vie et cette pensée là te donnait la nausée. Toi Momoka, celle que tu espérais devenir une grande dame d'affaire indépendante devenait une fille souillon dont la moitié du crâne portait des extensions trop visibles, toi Momoka tu étais tombée bien bas en décidant de participer à un jeu stupide pour des raisons tout aussi stupides qui allait peut-être gâcher ton futur, et toutes tes ambitions, ce pourquoi tu as sacrifié tant depuis petite. Aujourd'hui tu espérais ne pas te battre avec lui une seconde fois mais, lui demander des explications sur ce qu'il t'avait dis, en plein milieu de votre combat. Il t'avait attendri tout en te demandant de le frapper, il s'était révélé perdant aux yeux de tous pendant qu'il te montrait ses sentiments, ce qui t'avait profondément agacé, tu ne comprenais pas ce petit jeu. Tu voulais comprendre, savoir ce qu'il ressentait vraiment, même si tu avais peur de ne jamais pouvoir lui offrir à 100% ce qu'il attendait de toi.
Tes talons claquent dans le couloir menant à son loft et tu tapes faiblement la main sur la porte de son appartement même si, à force tu en connaissait le code d'entrée. Au fond de toi tu espérais qu'il ne soit pas chez lui pour ne pas avoir à subir cette conversation pénible, ses jolis yeux teints de tristesse par ta faute.
@Min-Ho lee
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mer 27 Jan - 15:49
Ça fait plusieurs jours maintenant que le dare est terminé pour moi. Plusieurs jours pendant lesquelles j’ai dû enchainer les examens à l’hôpital. Mâchoire déboitée, fracture du nez et coupure au niveau de la tempe. Comment j’avais pu laisser une femme m’infliger ça ? J’étais persuadé que c’était la meilleure solution. Mais quand j’ai vu son regard, quand j’ai compris qu’elle en avait souffert tout autant que moi, j’ai su que j’avais fait une énorme connerie. Donc je l’évitais, incapable de lui faire face, il m’était tout simplement impossible de trouver le courage d’affronter son regard. Surtout que maintenant, nos réputations en avaient souffert terriblement. Je passais pour l’amoureux qui se déclare à sa patronne, pour finalement se faire tabasser par cette dernière et dans son cas, c’était encore pire, j’en avais conscience et c’est pour ça que je faisais mon possible pour ne pas la croiser. Dès que j’en avais l’occasion je m’enfermais à double tour au fond de mon loft. Dans le fond, j’assumais mes sentiments pour elle et je n’en avais pas honte, pire encore, je connaissais déjà en parti la réponse qu’elle aurait put me donner si j’avais fait ma déclaration en bonne et due forme. En revanche j’étais terrifié de connaître sa réaction après l’avoir obligé à me tabasser de cette façon et d’avoir ainsi mit en péril sa réputation de femme d’affaire. Sa carrière passait en priorité et pour ça, je la savais impitoyable.

J’aurais dû me douter cependant qu’à force de fuir, elle finirait par prendre le taureau par les cornes et qu’elle viendrait me voir pour qu’on en discute. Donc, quand j’entends frapper à ma porte, ma première pensé c’est que c’est surement le livreur, donc je ne m’inquiète pas. Je vais tout de suite ouvrir sans me poser de question. Ma surprise est totale quand c’est son visage qui apparait dans l’entrebâillement de la porte. Au début, je pense à refermer aussitôt, mais quand mon regard croise le sien et que j’y lis cette tristesse, je n’en ai plus la force. J’ouvre en grand finalement et je me campe devant elle, le visage encore tuméfié par la déculotté qu’elle m’a mise, derrière moi mon appartement est plongé dans la pénombre, avec seulement quelques lumières tamisées qui éclairent faiblement mon salon. « Salut Momoka. », sont les seuls mots qui sortent d’entre mes lèvres.

Momoka Mikitani
Momoka Mikitani






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : momo
Âge : 24
Origines : japonaise et coréennes
Occupation : secrétaire générale RAKUTEN & influenceuse
Lieu de résidence : loft manhattan
A New York depuis : 4 ans
Situation Amoureuse : célibataire
Orientation sexuelle : hétérosexuelle
Trigger Warning : TW concernant momoka : suicide / mort / violence psychologique / harcelement

and then i saw the ocean.
uc
but I still want you 04b7db5dcdbf1e9d970b4630ad656e0a7442b8a2
  • United Heart
but I still want you 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : pikachon
Pronom : elle/she
Messages : 5041
Faceclaim : park sooyoung
Crédits : okamisleys
Inscription : 06/11/2019
Multicomptes : bae
Nombre de mots par RP : 300
Fréquence de RP : hebdomadaire inshallah
Je suis plutôt : dark !
Ticket to Heaven
but I still want you T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Administratrice ✧
(#) Lun 15 Fév - 23:56
Ce n'était pas ton genre pourtant d'agir. Ou du moins d'agir dans ce genre de "circonstances". Les relations humaines, en dehors du travail tu n'y mettais pas grande énergie et faire le premier pas, ce n'était pas réellement la tradition du pays dont tu venais, coutume encore légèrement saupoudrée de cette touche patriarcal. Pourtant tu te retrouvais là, devant sa porte à attendre qu'il se passe quelque chose. ((N'importe quoi)). Parce que tu sentais qu'il t'évitait comme la peste, parce qu'il te fuyait inéluctablement de toutes ses forces et non seulement ça t'inquiétait d'un point de vue professionnel, mais c'était un ami précieux, dont la conversation aussi intense que la force de tes coups de poing n'était pas tout à fait terminée. Laissant en suspend ce jour-là ses mots teintés de bleus par les ecchymoses causés par ta force frêle.

Il t'ouvre la porte après un long moment et tu grimaces légèrement, la pénombre rend la tâche difficile mais tu te concentres pour bien observer son visage, qui a souffert de ta propre main. Et ça te perturbe Momoka de voir l'étendu des dégâts. Ça te fait frissonner doucement d'horreur de revoir cette scène en boucle dans ton esprit depuis une semaine ne cessant de te trouver ridicule, et de rester dans l'incompréhension face à ton ami. « Bonjour Min-ho... » Tu t'éclaircis la voix doucement peinant à la rendre aussi claire et perçante qu'à ton habitude. Tu détaches ton regard de son visage de peur de le gêner et fronce légèrement tes sourcils afin de tenter de distinguer dans quel état vivait-il, s'il n'avait pas ... Tout abandonné Mais comme tu le présageais, cela ne semblait pas des plus glorieux et sain de son côté et c'est entre autre la raison pour laquelle tu passais directement chez lui. Tu relèves les yeux vers Min-Ho, tristement et tend ton bras tenant fièrement un sac de courses et de babioles pour lui. Tu te sentais peut-être un peu clichée à cet instant, mais était-ce réellement important? «Je... T'ai apporté des choses... »Tu détournes un peu tes yeux de lui et regarde vers tes pieds, c'était vraiment ridicule comme situation, et cela t'oppressait légèrement. «J'ai de quoi faire du porridge... J'ai cru comprendre qu'en Corée on prenait soin des malade comme ça... Je peux entrer? » Car tu voulais aussi lui faire plaisir et te faire pardonner. Même si le but de ta venue restait aujourd'hui principalement de le confronter de lui faire cracher le morceau une seconde fois et comprendre la raison de ses agissements le jour du combat, tu ne pouvais pas débouler chez lui et tout casser une seconde fois...

Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum