AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021


Betty B. Williams
Betty B. Williams






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : BB, Blue
Âge : 28
Origines : Américaine & Anglaise
Occupation : [i]Comédienne & Serveuse[/i]. Elle joue principalement dans des pièces de théâtre, des comédies musicales ou des téléfilms romantiques. Connue dans le milieu pour être [i]" la Princesse de New York"[/i], sa frimousse ne lui donne accès qu'à des rôles de midinettes transites d'amour dans les traditionnels films de noël cucul la praline ou de princesses enchantées. Ces rôles sont à des années lumières de ce qu'elle souhaite vraiment mais elle se plie aux propositions que reçoit sont agent, ne croulant pas sous les demandes. En complément de sa carrière de comédienne, Betty travaille à mi-temps dans un café où elle est [b]serveuse[/b]. Une manière sûre d'arrondir ses fins de mois et d'aider financièrement son petit frère qui suit des études pour devenir médecin.
Lieu de résidence : Brooklyn
A New York depuis : 2 ans.
Situation Amoureuse : Célibatante
Orientation sexuelle : Bien qu'elle laisse parfois trainer un regard appréciateur sur les courbes féminines sans le moindre complexe, elle n'éprouve de désir sexuel que pour la gente masculine. Bien loin de rechercher le prince charmant à l'image de ses rôles féminin, Betty se laisse guider par les courants capricieux du destin.
Trigger Warning : -

u.c
https://i.pinimg.com/originals/bc/04/cb/bc04cbe267d709f9eeddbc55e1eaf7f4.jpg
  • Aucune association
Betty B. Williams - Lily James  2StvcuH6_o
RPs : 2
Pseudo : Mask
Pronom : NC.
Messages : 170
Faceclaim : Lily James
Crédits : Mask
Inscription : 06/01/2021
Multicomptes : Alan Bell, Diego Parra, Clark Lewis
Nombre de mots par RP : 500
Fréquence de RP : cela dépend. Au moins une fois par semaine.
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Betty B. Williams - Lily James  UNXkCDab_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Mer 6 Jan - 22:07
Betty B. Williams

ft. Lily James
“La suffisance n'exclut pas le talent, mais elle le compromet. ”
nom prénom : Betty - Elle déteste ce prénom qui - combiné à son joli minois - lui donne un air niais et trop superficiel. Blue - Second prénom qui lui convient mieux, C'est d'ailleurs son prénom d'usage quand elle joue dans un téléfilm ou dans une pièce. Williams - Vestige de ses ancêtres britanniques dont elle n'a aucune trace dans son héritage familial. Certains la surnomment BB, pour Betty Blue. N'aimant pas particulièrement ce surnom, elle n'en fait cependant pas cas quand ce sont des gens qu'elle apprécie qui l'utilisent.

date et lieu de naissance : 12 avril 1993, dans un hôpital de campagne du Wisconsin.

origine et nationalité : Ainée d'une fratrie, elle a cinq frères. Issue de l'union bien trop précipitée d'une cheerleader et d'un quaterback, elle est de nationalité américaine. Ses origines étrangères remontent à son arrière grand-père, Edween Williams, un fermier anglais venu faire fortune dans le nouveau monde. Ce fut un cuisant échec.

genre : Femme. Elle a souvent regretté cet état, d'ailleurs. Trouvant la vie bien plus aisée pour les représentants de la gente masculine. Aujourd'hui, elle se complait dans son propre genre, bien décidée à ne plus souffrir des inégalités imposées au "sexe faible".

orientation sexuelle : Bien qu'elle laisse parfois trainer un regard appréciateur sur les courbes féminines sans le moindre complexe, elle n'éprouve de désir sexuel que pour la gente masculine. Bien loin de rechercher le prince charmant à l'image de ses rôles féminin, Betty se laisse guider par les courants capricieux du destin.

état civil : Célibatante.

statut financier : Cela dépend des mois et des rôles qu'elle décroche. Elle peut être très à l'aise pendant un mois ou deux puis rester sans emploi pendant trois autres. Elle sait heureusement gérer son budget et ne vit pas au dessus de ses moyens. Elle donne régulièrement de l'argent à son petit frère de dix ans son cadet, Brendon, depuis le divorce de ses parents.

études/diplômes, emploi : Études : Betty est allée au bout du lycée et vu son contexte familiale, c'est déjà une réussite. Peu après l'obtention de son diplôme, elle est allée à L.A pour épouser son rêve de carrière d'actrice. Elle s'est faite toute seule, la belle, travaillant la journée pour se payer des cours du soir en danse, comédie et chant la nuit. Elle n'a aucun diplôme mais une bonne dose de courage, des étincelles de passions et un brin de talent lui ont permis de lancer sa carrière !

Emploi : Comédienne & Serveuse. Elle joue principalement dans des pièces de théâtre, des comédies musicales ou des téléfilms romantiques. Connue dans le milieu pour être " la Princesse de New York", sa frimousse ne lui donne accès qu'à des rôles de midinettes transites d'amour dans les traditionnels films de noël cucul la praline ou de princesses enchantées. Ces rôles sont à des années lumières de ce qu'elle souhaite vraiment mais elle se plie aux propositions que reçoit sont agent, ne croulant pas sous les demandes. En complément de sa carrière de comédienne, Betty travaille à mi-temps dans un café où elle est Serveuse. Une manière sûre d'arrondir ses fins de mois et d'aider financièrement son petit frère qui suit des études pour devenir médecin.

meilleure qualité : Son assurance. Betty est une battante. Elle s'est faite toute seule et a confiance en ses capacités. Tout ce qu'elle possède, elle ne le doit à personne d'autre qu'elle-même. Betty affiche une confiance en elle assumée et fait fi des dictats de beauté imposées par la société. Comme elle l'a toujours dit : " La jeunesse passe et la beauté trépasse". . Le monde se rappellera de Betty Blue Williams pour son talent et non pour son joli minois.

pire défaut : Son impétuosité : Ce défaut va de paire avec son assurance. Betty est caractérielle et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Un tantinet vulgaire quand elle se sent menacée, elle n'hésite pas à user d'intimidation et de force pour se faire respecter. Cela lui aura joué des tours bien des fois et radicalement freiné sa carrière de comédienne. Si elle était moins caractériel, Betty serait certainement déjà à Hollywood.

plus gros secret : Avant de venir à New York, Betty était comédienne à L.A et a failli incarner Marie-Antoinette, dans un biopic bouleversant nommé "L'Autrichienne". Tout semblait bien engagé après le casting et le réalisateur - mondialement connu - l’a invité à dîner pour lui parler du scénario. Il lui a fait ouvertement des avances en lui laissant clairement entendre que le rôle lui appartiendrait si elle ouvrait les cuisses. Choquée, désabusée et meurtrie, elle a refusé sa proposition et a quitté le restaurant. Le lendemain, le fameux réalisateur donnait le rôle à une autre actrice qui avait certainement acceptait ses "conditions". Enragée, Betty suivit le réalisateur lors d'une soirée avec une autre actrice et prit en photo des clichés de l'homme flirtant, embrassant et attouchant la jeune femme de plusieurs dizaines d'années sa cadette. Au lieu d'envoyer ces photos à la presse, elle les envoya de manière anonyme à l'épouse du réalisateur dans l'espoir qu'elle le quitte. Cela n'eut pas le résultat escompté puisque sa femme en devint folle de rage, de chagrin et de honte. Elle attendit son mari ce soir-là et lui tira plusieurs coups de feu dans la poitrine. Crime passionnel provoqué par des photos d'adultère dont personne ne parvint à déterminer l'origine...

Ton personnage fait parti d'une ou plusieurs associations ? : Woman's Voice, LGBT +, ASPCA.
Mask

As-tu des ambitions ? Des rêves ? La comédie c'est toute ma vie, c'est ce qui me fait vibrer et ce pourquoi je suis douée. Que ce soit sur les planches ou devant la caméra. J'aimerais peu à peu cesser mon activité de serveuse et me détacher de l'image de princesse que l'on me donne pour entreprendre des rôles plus complexes, plus profonds et plus sérieux. Je ne cherche pas nécessairement à être une grande actrice ou même la célébrité, tout ce que je souhaite, c'est que l'on me considère pour mon professionnalisme, ma passion et mon talent et non par mon physique. Pensez-vous que ce soit trop demandé ?


souffres-tu de maladies, addictions, tics, ...? Je ne suis pas une sainte mais je n'ai aucune addiction. J'ai testé la cigarette au lycée avec ce beau playboy du Wisconsin - Adam ? Je crois que c'était Adam... - la marijuana à L.A, la cocaïne une fois en arrivant à New York mais ce n'était que des one-shots. Je suis curieuse, certes et peut-être trop pour mon propre bien mais... Je reste raisonnable. Je suis terrifiée à l'idée de développer la même addiction à l'alcool que ma mère et bien que j'aime me vider la tête en buvant plus que de raison de temps en temps, je fais très attention à ce que ça ne devienne pas trop régulier.


comment les gens te jugent-ils généralement ? Ils me prennent pour une petite chose fragile, probablement que je les aide à penser ainsi avec les rôles que j'accepte ou mes sourires angéliques mais... Je dirais qu'en général les gens sont déçus de voir que je ne suis pas aussi "gentille" et "douce" qu'ils l’imaginaient. Je sais que je peux être intimidante quand je ne suis pas dans mon bon jour ou que je m'énerve et parfois les gens ne méritent pas que je m'en prenne à eux. J'impose le respect qui m'est dû et bien que j'aimerais parfois être un peu moins à fleur de peau, je m'accepte telle que je suis et je ne changerai pour rien au monde.


œuvres-tu dans ton intérêt ou dédies-tu une partie de ta vie aux autres ? J'ai à cœur d'aider les femmes à assumer qui elles sont et de ne plus avoir peur de la tyrannie masculine. Oh ? Vous trouvez ce terme fort ? Il s'agit pourtant d'une tyrannie qu'impose la société à la femme au quotidien: "Parce que l’idéal de la femme, séduisante mais pas pute, bien mariée mais pas effacée, travaillant mais sans trop réussir, pour ne pas écraser son homme, mince mais pas névrosée par la nourriture, restant indéfiniment jeune sans se faire défigurer par les chirurgiens de l’esthétique, maman épanouie mais pas accaparée par les couches et les devoirs d’école, bonne maîtresse de maison mais pas bonniche traditionnelle, cultivée mais moins qu’un homme..." et j'en passe. Il est important aujourd'hui plus que jamais de faire un pas de géant pour la considération de la femme et de se battre pour ses droits et devoirs. C'est pour cette cause, principalement, que j’œuvre. Ensuite, bien que cela vienne renforcer mon côté Princesse Disney cucul la praline, j'aime les animaux. Je les aime même plus que les humains et je prends plaisir à donner de mon temps à la SPA et de leur faire des dons. Je soutiens également la communauté LGBT, parce que tout le monde devrait pouvoir s'aimer et aimer qui il souhaite sans peur ni honte.

as-tu un casier judiciaire ? Non, je n'ai aucun casier judiciaire.


quelles sont les pires et meilleures choses que tu aies faites ? La meilleure chose que j'ai faite de ma vie est de quitter le Wisconsin pour épouser ma vocation. Ce n'est pas facile tous les jours mais je ne regrette rien. C'est peut-être égoïste de parler de moi dans ce contexte là mais je le pense réellement, c'est la meilleure décision que j'ai prise. Concernant la pire chose... Je suppose que je n'ai pas toujours été très tendre avec les autres. Notamment ceux qui m'aimaient. Je me rappelle ce gars, Cameron... C'était mon petit ami au lycée. Il m'avait demandé en mariage à la fin du bal de promo de la terminale et... Je voulais lui faire du mal, parce que j'avais décidé de partir et que je ne voulais pas qu'il me retienne. Je lui ai dit que si je devais accepter de me marier avec lui, je n'avais plus qu'à me laisser crever plutôt que de suivre le même chemin que mes cas sociaux de parents. Je lui ai brisé le cœur et... Le plus terrible dans tout ça c'est que je n'ai aucun regret.


quel est ton plus grand regret ? Même si je ne regrette pas d'avoir quitté le Wisconcin à 18 ans, je regrette d'y avoir laissé mes frères. Pour être honnête, c'est moi qui aie tenu le rôle de maman pour eux pendant des années puisque la nôtre s'occupait d'avantage de ses implants mammaires que de nourrir ses enfants. Mon père travaillait - prétendument - beaucoup et utilisait tout l'argent dans des articles de luxes clairement au-dessus de nos moyens. Alors quand j'ai eu 18 ans, je me suis émancipée et je suis partie. Wyatt et Steven sont devenus des délinquants et ils sont aujourd'hui tous les deux en prison. Eliott suit le même chemin que mes parents et Matt est dealer. Seul le petit dernier, Brendon, garde la tête hors de l'eau. Quand il a fini le lycée, il est venu vivre à New York pour se rapprocher de moi et je l'aide financièrement pour qu'il puisse suivre des études. Une chance qu'aucun de mes frères ou moi n'avons eu. Je me dis parfois que si j'étais resté, j'aurais pu éviter à mes frères de suivre ces chemins... Et juste après - parce que je suis certainement égoïste - je me dis que j'aurais probablement finis dans le même état qu'eux si j'avais fait l'erreur de ne pas partir.


penses-tu, au fond de toi, être quelqu'un de bon pour les autres ? Je pense que je suis une bonne personne pour moi-même, déjà. Ensuite, je suppose que cela dépend des gens. Il y a forcément des gens pour qui je serais bonne et à qui j'apporterai du soutien et forcément d'autres pour qui je serais toxique. Je ne suis pas une sainte et je ne tolère pas que l'on me manque de respect alors... Il se peut que je montre les crocs et que je morde. Et je mords très - très - fort...




Once upon a time…



La pluie est battante dans la ville de Barron, dans l'Etat du Wisconsin, le 11 avril 1993. Le bal du printemps se tient au Barron High School et Christie Roosevelt ainsi que son cavalier Lewis Williams dansent la valse du roi et de la reine la soirée. Une idylle adolescente entre deux jeunes gens insouciants qui ne pensent pas encore au lendemain, profitant simplement de leur place privilégiée dans ce petit monde qu'est le lycée. Christie, elle est cheerleader, c'est une fille à papa et elle ne voit pas plus loin que ses pompons aux couleurs de l'équipe de football de son établissement. La tête dans les étoiles et les pieds bien loin du sol, elle ne se doute pas de la tournure décisive que prendra cette soirée sur son avenir. Lewis, élève de terminal, beau, populaire, quarterback de l'équipe de football du lycée et président des élèves connait déjà son emploi du temps sur les cinq années à venir. Il entrera dans l'université du Wisconsin, à Maddison, et étudiera le commerce. Assuré du futur grandiose qu'il se réserve, il est cependant bien trop occupé à se regarder le nombril pour se douter du bouleversement qu'il va vivre, dans seulement quelques minutes.


Minuit sonne et à l'image du carrosse de cendrillon qui se change en citrouille, le nuage dans lequel plane le couple éclate. Christie chute au sol, foudroyée par des terribles crampes dans le ventre et le bas du dos. La soirée est avortée et la belle est conduite à l'hôpital en compagnie de son petit-ami et du proviseur de son établissement. Avorter, c'est ce qu'elle aurait dû faire il y a sept mois de ça si elle avait eu conscience de ce qui grandissait dans ses entrailles. A deux heures du matin, une petite fille était née, issue d'une amourette adolescente et préservée par un déni de grossesse de la jeune maman. Si la question d'abandonner le bébé fut soulevé par la famille Williams, les Roosevelt, étant profondément croyant - refusèrent cette idée. Famille influente de la ville, ils parvinrent à convaincre les deux adolescents de se marier afin qu'ils ne vivent plus dans le pêché. Les jeunes mariés âgés d'à peine seize et dix-huit ans, furent arrachés à leur adolescences et propulsés au cœur de l'âge adulte.


Christie et Lewis nomment leur petite fille Betty Blue Williams, voyant en elle – passée la surprise de sa naissance – un véritable miracle. Les cinq premières années de Betty Blue sont très heureuses : bien que Lewis soit régulièrement à la fac – chose sur laquelle il n’a pas tiré un trait à la différence de Christie qui reste à la maison pour élever l’enfant – ils passent de merveilleux moments en famille et font le bonheur de leur famille respective : ils sont jeunes, ils sont beaux et leur petite Betty aura un avenir radieux construit par une mère au foyer aimante et un père futur grand commercial dans le luxe. Aux premières lumières de sa cinquième année, Betty Blue est rejointe par Wyatt et Steven, deux jumeaux. Si la petite fille est heureuse d’accueillir deux petits-frères avec lesquelles elle peut jouer et partager les moments précieux de l’enfance, ses deux bébés ne voient le jour que pour empêcher un divorce imminent entre Christie et Lewis. Que cela ne tienne, les deux années suivantes sont heureuses et Betty – bien que capricieuse et jalouse à l’idée de perdre le monopole d’attention de sa très chère maman – devient peu à peu une grande sœur attentive et aimante. C’est sept ans après la naissance de la fillette qu’Eliott rejoint la famille et né un 24 décembre, il est suivi de près par Matt quatorze mois plus tard.


La maison est emplie de jeux d’enfants, de rire et de joie. Betty, du haut de ses neuf ans, organise des spectacles avec les enfants du quartier et missionne les différentes mères et grand-mères de ses amis pour réaliser des costumes étonnants. Ils jouent aux pirates, aux espions et aux chevaliers tous ensemble, donnant le cœur léger aux voisins de la charmante petite famille.
L’absence de Lewis se fait cependant de plus en plus sentir, d’absent quelques jours par semaines, il n’est présent plus que le week-end, avant de n’être dans sa famille qu’un week-end sur deux par mois. Les enfants n’ont pas conscience de ce qui est en train de se jouer entre leurs deux parents et bien qu’ils ressentent le manque de leur père, ils se contentent de vivre l’instant présent, profitant simplement de l’insouciance qui leur est accordée.
Gives you hell


Dix ans, voilà l’âge qu’a Betty Blue quand tout bascule. Elle entend pour la première fois le mot adultère et se fait expliquer par signification par sa mère en pleure. Christie n’a que vingt-six ans, elle est belle comme un cœur mais ses grossesses ont laissé une marque indélébile sur son corps autrefois si svelte. C’est ce qui lui aura fait défaut, principalement, selon Lewis. Ça et son agaçante tendance à faire passer leurs enfants avant leur vie de couple. La femme avec qui Lewis trompe sa femme est mannequin et il l’a rencontré lors d’un séminaire sur les voitures de luxe. C’est un terrible revirement de situation pour Christie qui a consacré sa vie à son mari et à sa famille, renonçant même à sa jeunesse pour être la mère idéale. Le plus dramatique dans cette situation c’est que la jeune maman est enceinte de son sixième enfant : Brendon. Sa grossesse est compliquée et bien qu’elle soit profondément malheureuse, elle refuse l’idée du divorce que lui souffle ses amis, désireux de la voir quitter cet homme odieux. Elle finit par accoucher le 31 décembre de l’année 2003 et comme à chaque fois, l’arrivée d’un nouvel enfant fini par rapprocher le couple une nouvelle fois. Lewis promet à sa femme qu’il a quitté sa maîtresse et qu’il fera de leur famille une priorité. Foutaise, puisque seulement six mois après il est présent moins de deux jours par mois dans la maison familiale. Désespérée, y voyant là une conséquence de sa perte de féminité, Christie se lance le défi de devenir une femme nouvelle, une femme qui répondra aux critères de son mari et qui le retiendra à ses côtés.
La mère commence alors des régimes à répétition et enchaîne les transformations physiques, allant de la plus minime comme les extensions de cheveux, aux plus extrêmes comme la liposucions, les implants mammaires et le botox. Peu à peu, le temps qu’elle accorde à ses enfants finis par se réduire au strict minimum, au point où Betty commence à changer les couches de Brendon, faire les courses et à faire à manger pour la fratrie. La mère sort, elle s’amuse, elle vit sa jeunesse et finit-elle aussi par céder à l’adultère. Adultère qu’elle raconte sans complexe à sa fille de douze ans et à qui elle explique ce n’est qu’une juste compensation de l’attitude de son père. Betty ferme peu à peu son cœur à ses parents, donnant toute son attention et son amour à ses frères, devenant pour eux une mère bien plus qu’une sœur ainée. Arrachée, elle aussi, à la douce candeur de l’enfance, la petite fille de nature si douce, avenante et rieuse se transforme en une adolescente à la maturité évidente et aux préoccupations bien trop présentes : « Comment nourrir la fratrie cette semaine ? Puisque l’argent qu’envoie papa est utilisé par maman en coach sportif, manucures et botox ? Comment faire pour que Wyatt et Steven cessent de se battre avec leurs camarades de classe ? Comment aider Matt qui ne s’en sort pas dans ses devoirs ? » Betty rentre parfois du collège en découvrant Brendon livré à lui-même, abandonné dans sa chaise haute et endormi, mort de fatigue après avoir pleuré. Son cœur se meurtri de plus en plus, jusqu’à développer une antipathie évidente envers sa mère qui ne vit plus que pour elle-même. Bien que Barron soit une petite ville et que tout se sache, personne ne semble enclin à intervenir pour sauver la fratrie de cet enfer quotidien. Les enfants Williams grandissent alors dans cet enfer quotidien auquel ils ne seront jamais arrachés. [/justify]

I Dreamed a Dream


[justify] La délinquance finit par toucher les enfants Williams en commençant par Wyatt et Steven qui se rendent coupable d’un cambriolage à main armée à la superette près de leur école et ce à seulement dix ans. Bien qu’il ne s’agisse que d’un jeu pour les jumeaux, ils ne sont pas à leur coup d’essaye. Betty alors âgée de quinze ans voit ses deux petits frères être emmenés dans un camp de redressement pour mineur. Elle ne les reverra jamais. Cela a le mérite de réveiller les autorités qui appellent la protection de l’enfance. Betty témoignera, elle dira tout ce qu’elle et ses frères vivent au quotidien et espère profondément que les choses changeront, que quelqu’un leur viendra en aide. Mais son père revient en son foyer – après deux ans d’absence consécutive – et présente la situation comme étant la faute de son épouse dont il est séparé, affirmant qu’il n’avait aucune idée que l’argent qu’il envoyait à ses enfants étaient utilisé de la sorte et qu’il n’est responsable que son absence. Christie sombre encore plus, accablée par ses amis, les voisins et son mari. Elle tente désespérément de se rattacher à Betty qui la rejette sans aucune hésitation. Elle quittera le domicile familial et retournera vivre chez ses propres parents ayant déménagé dans un État différent. Lequel ? Betty ne le sait pas et elle s’en moque. Que sa mère aille au diable, elle et ses extensions.
Après cela, le père ne sera pas beaucoup plus présent mais aura la présence d’esprit d’engager une nourrice qui s’occupe de Betty et de ses trois autres frères. Elle est gentille, cette nounou et elle répond au doux prénom de Lizzie. Elle a dix-neuf ans et elle a sa propre chambre dans la maison que Lewis achète pour ses enfants, il fait déménager la fratrie l’année des seize ans de Betty. Betty voit en Lizzie une grande sœur, une personne qui l’inspire beaucoup. C’est elle qui lui apprendra à se pomponner et à voir la beauté qui se dissimule sous ses traits bien trop crispés. Elle lui fera découvrir le septième art, Broadway et la littérature. Un univers merveilleux dans lequel l’adolescente se jette corps et âme. La jeune Betty Blue Williams devient addict aux arts du spectacle si bien qu’elle prendra le temps de rejoindre le club de théâtre de son lycée. Bien que ça ne soit pas une activité très populaire dans sa petite ville de Baron, elle devient un peu plus visible par le reste du monde. Elle accroche le regard, la petite Betty Blue, si bien qu’elle décroche le premier rôle de la pièce de fin d’année : elle jouera Hamlet dans une interprétation libre de la pièce de Shakespeare. S’épanouissant peu à peu, elle commence à se faire des amis, chose qu’elle se refusait jusqu’à cet instant, bien trop préoccupée par sa situation familiale. Elle tombe amoureuse d’un lycéen de son âge, Cameron, et elle vivra une période idyllique entourée d’amis, de ses trois frères et de sa merveilleuse nourrice qu’elle apprendra à aimer de tout son cœur. Coup de maître, elle tisse même quelques liens avec son père quand il est de passage en ville puisqu’ils partagent l’intérêt du théâtre.
La vie est belle, Betty danse la vie et elle se laisse même convaincre de rejoindre les cheerleader de son lycée. Ses notes remontent et elle caresse le doux espoir de rejoindre une école d’art après l’obtention de son diplôme. Lizzie et elle passent des heures à répéter ses pièces, à chanter et à danser.


Total eclipse of Heart



La veille de ses 17 ans, son père revient en leur foyer avec une femme : Shirley. Seulement deux mois après que le divorce de Christie et Lewis soit prononcés. Le récit des jeunes mariés est simple : ils se sont rencontrés à Las Vegas, ont bu et se sont mariés ivres morts. Au réveil, bien qu’il se soient rendus compte de la bêtise de leur action, ils se sont plus et ont décidé de tenter l’aventure ensemble. Après un voyage de noce à Bali, les voilà à Barron pour rejoindre « leur famille ».
Shirley est une bimbo. Elle était strip-teaseuse dans un night-club de Las Vegas et a démissionné après avoir épousé Lewis. Lizzie et elles ne s’entendent pas, la nouvelle Madame Williams donne des conseils dangereux aux garçons et les encourage vers le mauvais chemin, ainsi, elle fera fumer à Matt une cigarette alors qu’il est encore enfant et donnera un somnifère à Brendon pour qu’il arrête de pleurer. Lizzie tente de faire tout ce qui est possible pour éloigner les enfants et Betty de la nouvelle venue et s’en mordra les doigts, puisqu’elle sera renvoyée par Lewis, convaincu par sa femme de la mauvaise influence de la nourrice sur les enfants. Betty n’a même pas l’occasion de dire au revoir à Lizzie puisqu’elle est renvoyée pendant qu’elle se trouve au lycée, elle ne retrouvera jamais ses coordonnées et ne la reverra jamais. Inconsolable, le pire reste pourtant à venir pour l’adolescente qui se retrouve à devoir cohabiter avec sa belle-mère. Shirley aborde alors un double visage : celui d’une femme dévouée, aimante et compréhensive quand Lewis est en ville, confortant l’homme sur la réussite de son mariage inopportun. Et quand le père de famille est en voyage d’affaire – soit la majeure partie du temps – elle enchaîne les hommes qu’elle fait venir dans la maison familiale sans aucun complexe. Elle fume des substances illicites et bien qu’elle ait la jujotte d’engager une femme de ménage et une nounou pour les garçons, son comportement envers Betty est de plus en plus virulent. Ses mots envers l’adolescente sont durs, injustifiés et cruels. Elle la compare sans cesse à Christie – qu’elle ne connait pourtant pas – et la rabaisse continuellement. Betty trouve sa bulle d’oxygène au lycée et ne perd cependant pas de vu son objectif : obtenir son diplôme et partir faire ses études à la Juliard University, l’école de danse et de chant préparant au métier d’artiste de New York.
Lors de sa dernière année de Lycée, peu de temps avant ses examens, son père lui annonce qu’il ne lui payera pas l’université. Qu’être artiste, ce n’est pas un métier. Cette décision est grandement encouragée par Shirley qui porte son enfant. Un septième enfant à ajouter à la fratrie pourtant déjà si détruite. La jeune femme désespère alors et commence à travailler en tant que serveuse dans un café après les cours et le week-end pour tenter de payer les frais de scolarité de l’Université où elle est déjà acceptée. Mais ça ne suffira pas. Elle ira à son bal de promo le cœur au bord des lèvres et valsera aux bras de Cameron telle une danseuse de boîte à musique. Perdue, vide, sans espoir. Sans qu’elle ne s’en doute, elle est couronnée reine du bal avec son cavalier et le discours du proviseur lui fait l’effet d’une gifle « Betty Williams et Cameron Dereck sont élus roi et reine du bal, à l’image des parents de cette chère Betty Blue dix-huit ans plus tôt(...) » Bien que le proviseur ne soit visiblement pas au courant de la vie tourmentée de l’adolescente, ses mots raisonnent à l’intérieur d’elle. Non. Non, elle n’empruntera pas le même chemin que sa mère. Alors que toutes les filles de l’assemblée envie sa place, Betty rêve de balancer cette putain de couronne de princesse au sol. Elle n’a rien d’une princesse et elle n’en sera jamais une. Et elle se refuse à devenir comme sa mère.

Ce soir-là, en la raccompagnant chez elle, Cameron la demande en mariage. Bien que cette union avec son petit ami puisse être une solution pour elle de se sortir de cette vie de cauchemars, elle refuse et rompt avec lui de manière brutale. Le lendemain, elle déposera une demande au tribunal de Baron pour s’émanciper qu’elle obtiendra trois semaines après. Diplôme de fin de lycée en poche, valise sous le bras et droite sur ses jambes, elle quitte Baron l’été de ses dix-huit ans, en route pour Los Angeles !

City of Angels


Betty arrive à L.A comme des milliers d’autres jeune américains : des rêves pleins les yeux, une ambition à toute épreuve et pas un sou en poche. Elle commence par travailler dans un café pour se payer un petit appartement qu’elle partage en collocation avec une autre aspirante artiste. Elle passe des castings, beaucoup de casting et ne que rarement rappelée lors de ses débuts. Elle prend alors des cours du soir de chant et de danse, afin de se perfectionner. Souvent fatiguée, régulièrement fauchée après avoir payé toutes les factures et ses cours mais toujours aussi passionnée et motivée, elle finit tout de même par être repérée par un agent. Il s’appelle Roy Rodriguez et il connait du monde à Hollywood, il la fera apparaître comme silhouette ou petit rôle parlant dans quelques films et exploitera son joli minois. C’est notamment grâce à Roy que Betty commencera à faire du Princessing puisqu’elle fera sa première prestation déguisée en Princesse Aurore lors de l’anniversaire de sa fille. Les années passent et bien qu’elle continue de travailler dans son petit café près des studios hollywoodiens, elle commence à faire peu à peu sa place. On commence à parler d’elle dans certains blogs et on l’appelle Baby Blue, en référence à son adorable frimousse.
Elle vit quelques petites histoires d’amour mais rien ne reste jamais très sérieux. Elle a peur de s’engager, Betty, peur de tomber en cloque et de vivre la même existence que sa mère à qui elle ressemble de plus en plus physiquement. C’est justement pour son physique qu’elle obtient la plupart de ses rôles et nombreux sont ceux qui tentent d’abuser d’elle de manière détournée, en lui laissant entendre qu’elle obtiendra des rôles en échange de quelques services en nature. Armée d’un caractère affirmé et d’une assurance bien accrochée, elle enverra plus de l’un d’entre eux à l’hôpital pour avoir frapper leurs bijoux de famille. Elle n’est pas une pute et elle ne le sera jamais. Son corps lui appartient et elle choisit avec qui elle le partage, quand et comment. C’est d’ailleurs ce tempérament de feu et cette conviction qui marquera un tournant dans sa carrière : elle a failli incarner Marie-Antoinette, dans un biopic bouleversant nommé "L'Autrichienne". Tout semble bien engagé après le casting et le réalisateur - mondialement connu - l’invite à dîner pour lui parler du scénario. Il lui fait ouvertement des avances en lui laissant clairement entendre que le rôle lui appartient si elle ouvre les cuisses. Choquée, désabusée et meurtrie, elle refuse sa proposition et quitte le restaurant. Le lendemain, le fameux réalisateur donne le rôle à une autre actrice qui a certainement accepté ses "conditions". Enragée, Betty suit le réalisateur lors d'une soirée avec une autre actrice et prend en photo des clichés de l'homme flirtant, embrassant et attouchant la jeune femme de plusieurs dizaines d'années sa cadette. Au lieu d'envoyer ces photos à la presse, elle les envoie de manière anonyme à l'épouse du réalisateur dans l'espoir qu'elle le quitte. Cela n'a pas le résultat escompté puisque sa femme en devient folle de rage, de chagrin et de honte. Elle attend son mari ce soir-là et lui tire plusieurs coups de feu dans la poitrine. Crime passionnel, provoqué par des photos d'adultère dont personne ne connait l’origine…
Roy fait cependant le rapprochement et encourage Betty à quitter la ville des anges le plus tôt possible, apeuré à l’idée qu’on la rende responsable de la mort du réalisateur. Il prend contact avec un de ses collègues de New York et transmet le dossier de la jeune femme à celui-ci. Après sept années passées à Los Angeles, Betty doit tout quitter en une semaine : elle rend son appartement, dit au revoir à ses amis et décolle pour la ville qui ne dort jamais.


New York New York


A peine arrivée à New York, Betty rencontre son nouvel agent : Frank Mustang. Âgé de trente ans alors que Roy avait presque cinquante ans, la jeune femme n’arrive pas à retrouver la relation père-fille qu’elle avait développé avec son premier agent. Bien qu’il ne soit pas aussi vieux, Frank est tout de même aux petits soins avec sa nouvelle pouliche : il lui trouve un appartement dans Brooklyn et la met en relation avec quelques têtes d’affiches de Broadway. La jeune femme se retrouve régulièrement castée pour jouer des princesses ou des duchesses dans des musicals à petit budget et fait quelques rôles muets dans de grandes productions : telles que Phantom of the Opera, Anastasia ou Grease. Elle a également l’occasion de jouer des rôles principaux dans quelques films à l’eau de rose peu remarqués qui lui rapportent peu de cachés. Cependant, cela est suffisant pour que la ville de Baron la qualifie de « célébrité locale » et que sa famille, près de huit ans après, reprenne contact avec elle. Christie est la première à tenter de renouer le lien avec sa fille en venant s’installer à New York avec Brendon, le petit dernier de la fratrie. Betty ne connait pas les détails, mais Christie a obtenu la garde de son dernier enfant au tribunal et elle s’occupe de lui comme elle le peut depuis. La femme torturée a alors laissé place à une mère tendant de réparer les pots cassés et donnant beaucoup de temps dans l’éducation de son fils. C’est de manière tendue et douloureuse que Betty accepte de renouer doucement le lien avec elle et son jeune frère. Christie travaille dans un supermarché et a tout juste assez d’argent pour payer le loyer, la nourriture et le lycée New Yorkais de son fils. Betty prend alors une décision qui ne lui ressemble pas – elle qui s’est juré de ne penser plus qu’à elle-même depuis son départ de Barron – et propose à sa mère de payer les frais de scolarité de son petit frère. Ainsi, au lieu de quitter son emploi de serveuse dans un café parce que sa carrière décolle enfin, la comédienne fait le choix de conserver cette source de revenu tout en continuant son ascension vers les étoiles.
Après deux ans passés à New York, Baby Blue - comme aiment à l’appeler certaines personnes du milieu en mémoire de son surnom dans la presse de Los Angeles – commence à faire sa place à New York et notamment à Broadway. Elle vient tout juste d’être sélectionnée pour jouer Cendrillon sous la direction de Andrew Llyod. Ce nouveau rôle propulsera-t-il Betty vers les plus hautes marches de Broadway ou sombrera-t-elle dans l’oublie après son interprétation comme bon nombre d’autres comédiennes avant elle ?


To Continue...





1
2
3

Mask
Parce que je suis bien avec vous et qu'il était vraiment temps pour moi de jouer une demoiselle Betty B. Williams - Lily James  1f61a

Yuri Tchekov
Yuri Tchekov






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t20168-yuri-petrovovitch-tchekov-o-finn-wittrock https://www.disjointedsocieties.com/t20210-yuri-tchekov#1114648 https://www.disjointedsocieties.com/t20208-yuri-tchekov#1114644 https://www.disjointedsocieties.com/t20209-yuri-tchekov#1114647 https://www.disjointedsocieties.com/t20236-yuri-tchekov#1116311
Surnom : Yuri déteste que l'on ne respecte pas son prénom, refusant tout diminutif ou toute américanisation. Mais cela n'empêche pas ses amis les plus provocateur de l'appeler Yuyu, Riri ou encore Ducky, moquerie comparant son élocution à celle de Donald Duck. Les médias parlent souvent de lui comme étant Le Russe.
Âge : 35
Origines : Russe, né en Russie, de parents russes. Sa généalogie est complexe, croisant de multiples origines, européennes comme outre Atlantique, des croisements qui ont, pour la plupart, eût lieu en temps de guerre.
Occupation : Yuri est acteur. Et quel acteur ! Un acteur de renom ! Il est LE méchant du cinéma, toujours là pour tabler sur les clichés infligés à la Russie. Il est LE vilain russe, celui qu'on s'imagine armé d'une kalashnikov, la clope au bec et une flasque de vodka en poche.
Lieu de résidence : Il s'est installé dans un loft industriel, niché en plein Manhattan
A New York depuis : Yuri est arrivé aux Etats Unis au courant de l'an 2010. Il a résidé 5 ans à Los Angeles avant de s'installer à New-York en 2015, motivé par une simple envie de changement.
Situation Amoureuse : Célibataire, volage
Orientation sexuelle : Le genre de ses partenaires n'a aucune importance pour lui, du moment qu'ils savent faire ce qu'il y a à faire
Trigger Warning : Il est possible que je parle de maladie (type cancer, sida), de racisme, d'homophobie et de transphobie. Certains RPs risqueront d'être violent, des violences aussi bien psychologiques que mentales. D'autres encores pourraient être HOOOOOOOOOOT.
En bref, je suis une joueuse qui aime les dramas et qui est prête à tout pour faire vivre l'enfer à ses créations. Oui, c'est du sadisme. Mais ce n'est pas pour autant que je ne m'adonne pas aux RPs fluff ! ;-)

Généralités & Banalités

Homme cisgenre || Acteur, il est LE méchant du cinéma. Il n'est casté que pour des rôles de méchant russe dans des film d'action, de bras droit dans des films mafieux et de meurtriers dans les thriller. Cette avalanche de cliché lui a permis de faire son trou et de profiter de sa célébrité et de son argent || A une grosse carence en tendresse qu'il cherche à combler avec les mots doux des autres. || Gaucher || Il déteste l'odeur du tabac. Un comble pour un acteur condamné à jouer des personnages accros à la nicotine. || Il passe beaucoup de temps sur NYC, essentiellement pour sortir des blagues nulles. || Il a un fort accent russe, il pense qu'il ne le perdra jamais. Son frère constate avec regret qu'il a déjà commencé à disparaitre. || Lorsqu'il ne veux pas répondre à une question ou désire aborder quelqu'un, il fait souvent semblant de ne pas comprendre langue. En réalité, il est quasiment bilingue. || Tatoué, il a une manchette au bras droit. Le bras gauche est entièrement couvert. Des ronces montent le long d'une de ses chevilles alors qu'un pin-up campe sur sa chute de rein. Ses tatouages sont dans un style American Old School. Il se les ait tous fait aux États-Unis, première dépense ostentatoire qu'il s'est permis. || Il ne conduit pas et n'a pas le permis D'abord amateur de marche à pied, il fait désormais appel à une entreprise de chauffeur privée. || Extrêmement dépensier, Yuri déteste voir son argent s'accumuler sur son compte. Il le dépense à outrance et en profite pour faire des dons à des oeuvres caritatives. || Il a horreur des enfants. Il dit qu'il n'a pas la patience de s'en occuper. Mais leur tendance à réclamer en permanence de l'affection et de l'attention l'énerve. Il refuse de se retrouver avec eux, ne voulant pas remettre en question son enfance
Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière. Il y a des choses que le temps ne ut cicatriser, des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous.
Betty B. Williams - Lily James  2abaef45b89fb74865313c528659043f6d98d210
  • Aucune association
Betty B. Williams - Lily James  2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : Aurore
Pronom : Elle
Messages : 460
Faceclaim : Finn Wittrock
Crédits : Avatar par Visenya, icone par Alwaystuffs (Tumblr ×2)
Inscription : 11/12/2020
Multicomptes : Ash (VS Evil Dead) Miller & Adam "Le-Patricide-c'est-cool" Skywalker
Nombre de mots par RP : Je ne tiens pas de compte ... Mais j'appartiens déjà à un forum qui a un minimum de 300 mots par post.
Fréquence de RP : Je RP le plus souvent en semaine, le soir. J'essaie de répondre dès que je le peux.
Je suis plutôt : dark et chill.
Carbon Burst
Betty B. Williams - Lily James  8z7wjfs4_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Mer 6 Jan - 22:28
Re bienvenue Betty Boop  Betty B. Williams - Lily James  3751872206
Betty B. Williams
Betty B. Williams






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : BB, Blue
Âge : 28
Origines : Américaine & Anglaise
Occupation : [i]Comédienne & Serveuse[/i]. Elle joue principalement dans des pièces de théâtre, des comédies musicales ou des téléfilms romantiques. Connue dans le milieu pour être [i]" la Princesse de New York"[/i], sa frimousse ne lui donne accès qu'à des rôles de midinettes transites d'amour dans les traditionnels films de noël cucul la praline ou de princesses enchantées. Ces rôles sont à des années lumières de ce qu'elle souhaite vraiment mais elle se plie aux propositions que reçoit sont agent, ne croulant pas sous les demandes. En complément de sa carrière de comédienne, Betty travaille à mi-temps dans un café où elle est [b]serveuse[/b]. Une manière sûre d'arrondir ses fins de mois et d'aider financièrement son petit frère qui suit des études pour devenir médecin.
Lieu de résidence : Brooklyn
A New York depuis : 2 ans.
Situation Amoureuse : Célibatante
Orientation sexuelle : Bien qu'elle laisse parfois trainer un regard appréciateur sur les courbes féminines sans le moindre complexe, elle n'éprouve de désir sexuel que pour la gente masculine. Bien loin de rechercher le prince charmant à l'image de ses rôles féminin, Betty se laisse guider par les courants capricieux du destin.
Trigger Warning : -

u.c
https://i.pinimg.com/originals/bc/04/cb/bc04cbe267d709f9eeddbc55e1eaf7f4.jpg
  • Aucune association
Betty B. Williams - Lily James  2StvcuH6_o
RPs : 2
Pseudo : Mask
Pronom : NC.
Messages : 170
Faceclaim : Lily James
Crédits : Mask
Inscription : 06/01/2021
Multicomptes : Alan Bell, Diego Parra, Clark Lewis
Nombre de mots par RP : 500
Fréquence de RP : cela dépend. Au moins une fois par semaine.
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Betty B. Williams - Lily James  UNXkCDab_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
Leslie A. Sunderland
Leslie A. Sunderland






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19576-leslie-a-sunderland-o-luke-hemmings#1085617 https://www.disjointedsocieties.com/t19586-leslie-sunderland#1086593 https://www.disjointedsocieties.com/t19676-leslie-sunderland#1091533 https://www.disjointedsocieties.com/t21229-leslie-sunderland#1172936
Surnom : Les', Boucles d'or
Âge : 27
Origines : Australiennes par son père et américaines par sa mère
Occupation : Après avoir été barman puis escort, il est désormais serveur au Neuktae's Café
Lieu de résidence : Appartement dans le Queens
A New York depuis : Revenu début 2018 après 11 ans d'absence
Situation Amoureuse : Pris à son propre jeu, sa vie est désormais rythmée par la sienne et son âme prend le même chemin
Orientation sexuelle : Les humains de manière générale
Trigger Warning : Addictions / Pornographie / RP hot cru

Listing RPs - Liens

1m85 - Piercings à la langue et la nuque - Son accent australien est toujours encore perceptible dans sa voix - Souvent une clope aux lèvres
uc
Betty B. Williams - Lily James  0is9
  • United Heart
Betty B. Williams - Lily James  VEo0rLeU_o
RPs : 11
Pseudo : Jesse
Pronom : Il
Messages : 5808
Faceclaim : Luke Hemmings
Crédits : me
Inscription : 11/11/2020
Multicomptes : Greg K., Alexis W. & Sören S.
Nombre de mots par RP : ~800
Fréquence de RP : Régulière
Je suis plutôt : dark et chill.
Instant Crush
Betty B. Williams - Lily James  WtHvdh8l_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Jeu 7 Jan - 0:42
Je l'aime déjààà cette demoiselle mais ça tu le sais Betty B. Williams - Lily James  3715156596 hâte de voir comment elle va évoluer inrp !
Et rebienvenue donc heaart



I know that i'll dream about you always and forever 'cause you broke my heart in two but then you pieced it together.
♪♫♪
©crackintime

Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 7 Jan - 1:28
Hello et rebienvenue!
Isaac T. Rosewood
Isaac T. Rosewood






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Tu possèdes de nombreux surnoms dont Isa et Tom.
Âge : 31
Origines : Une mère chinoise, un père américain, tu possèdes seulement la nationalité américaine bien que tu connaisses les coutumes liées à tes origines chinoises.
Occupation : Tu possèdes, depuis deux ans, ta propre entreprise ((Rosewood Ent) après avoir travaillé pendant trois comme principal associé dans une grosse entreprise de finances. Tu es aussi mannequin bien que tes contrats se font de plus en plus rares ces derniers temps par manque d'opportunité provoqué par un emploi du temps bien trop chargé.
Lieu de résidence : Tu possèdes une maison à Manhattan, où tu vivais avec ta meilleure-amie et ex-fiancée, ainsi qu'un appartement à Brooklyn qui est spectateur de toutes tes relations.
A New York depuis : Tu n'as jamais quitté New York plus de quelques mois depuis que tu y es né. ((14 février 1990))
Situation Amoureuse : Depuis ton coming-out, tu t'affiches publiquement avec ton petit-ami : Leith Park. Tu fréquentes aussi d'autres hommes sans chercher à te cacher.
Orientation sexuelle : Ton cœur ne bat que pour les courbes masculines mais ne se laisse pas avoir par n'importe qui. ((Homosexuel et demi-romantique))
Trigger Warning : Abordés : Racisme / Violence / Homophobie / Mort / Sexe / Discrimination

A éviter : Violence animale

((Protagonist)) of your own life
Strengths :
• Tolerant • Reliable • Charismatic • Altruistic • Natural Leader

Weaknesses :
• Overly Idealistic • Too selfless • Too sensitive • Fluctuating Self-Esteem • Truggles to Make Tough Decisions
Quelle est l'intensité de la douleur ressentie par un cœur mort ?
Betty B. Williams - Lily James  7bc0abbc546ebc08abd3beadfc5b21bbb8e719e8
  • United Heart
Betty B. Williams - Lily James  2StvcuH6_o
RPs : 3
Pseudo : Laura
Pronom : IEL.
Messages : 3523
Faceclaim : Jackson Wang
Crédits : vogamodel ((icon)) ooolympia ((avatars)) tumblr ((gif))
Inscription : 11/08/2020
Multicomptes : Emrys Dabrowski (Harry Styles) & Ace Park (Bangchan)
Nombre de mots par RP : De 250 à 1500.
Fréquence de RP : Dès que je peux (en moyenne 2/3 fois par semaines)
Je suis plutôt : dark et chill.
Keep Talking
Betty B. Williams - Lily James  HVmgDqjG_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Administrateur et Vice-Président de la CSF ✧
(#) Jeu 7 Jan - 19:50
Rebienvenue petit chat heaart



Welcome to a secret life
Isaac T. Rosewood Sometimes I'm in love with you.
Minki Hwang
Minki Hwang






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Min, Minmin, Mint (par son ex), Minkiki (par Leslie), petit Minki, ainsi de suite.
Âge : 31
Origines : coréennes.
Occupation : reporter local pour la NBC News (il a été un envoyé spécial jusqu'en 2019, puis journaliste télé et reporter pour la CNN, récemment encore il était un reporter pour VICE) + directeur de l'agence d'escortes "Palette", tout au-dessus se trouve "Canvas", organisation criminelle qu'il gère en secret avec l'élite de la société, les contrats d'assassinats se multipilant
Lieu de résidence : une penthouse à Manhattan, immeuble n°666.
A New York depuis : ses douze ans, il est venu ici après la mort de ses parents. il a été à LA pour son bachelier en journalisme de 2008 à 2012.
Situation Amoureuse : en couple avec son petit loup ((Ace)) depuis le dix février.
Orientation sexuelle : pansexuel, il a encore du mal à s'assumer en public.
Trigger Warning : violence (excessive) physique et mentale + relations toxiques + personnage toxique + corruption + addictions (travail) + mention de maladie (analgésie congénitale /!\ il ne ressent donc aucune douleur physique) + pression psychologique + burn out

Betty B. Williams - Lily James  9nw1 Betty B. Williams - Lily James  Wjht Betty B. Williams - Lily James  36p4 Betty B. Williams - Lily James  L295
This is the winter of my d i s c o n t e n t
Betty B. Williams - Lily James  Hmys
  • United Earth
Betty B. Williams - Lily James  2StvcuH6_o
RPs : 2
Pseudo : nath ou natho
Pronom : elle
Messages : 12520
Faceclaim : park jinyoung (got7)
Crédits : (s) siren charms (a) mooncalf (i) ???
Inscription : 07/08/2020
Multicomptes : leith park
Nombre de mots par RP : je fais court en ce moment (~200/300)
Fréquence de RP : 1 à 2 par semaine
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Betty B. Williams - Lily James  T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Ven 8 Jan - 19:03
Rebienvenuuuuuuue Betty B. Williams - Lily James  3751872206


I said my face bomb, ass tight
Racks stack up Shaq height
Jewelry on me, flashlight
I been lit since last night



Betty B. Williams - Lily James  1213081277  Betty B. Williams - Lily James  3751872206
Spoiler:
 
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Sam 9 Jan - 4:13
Re-bienvenue avec ce personnage. excited heaart
Betty B. Williams
Betty B. Williams






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : BB, Blue
Âge : 28
Origines : Américaine & Anglaise
Occupation : [i]Comédienne & Serveuse[/i]. Elle joue principalement dans des pièces de théâtre, des comédies musicales ou des téléfilms romantiques. Connue dans le milieu pour être [i]" la Princesse de New York"[/i], sa frimousse ne lui donne accès qu'à des rôles de midinettes transites d'amour dans les traditionnels films de noël cucul la praline ou de princesses enchantées. Ces rôles sont à des années lumières de ce qu'elle souhaite vraiment mais elle se plie aux propositions que reçoit sont agent, ne croulant pas sous les demandes. En complément de sa carrière de comédienne, Betty travaille à mi-temps dans un café où elle est [b]serveuse[/b]. Une manière sûre d'arrondir ses fins de mois et d'aider financièrement son petit frère qui suit des études pour devenir médecin.
Lieu de résidence : Brooklyn
A New York depuis : 2 ans.
Situation Amoureuse : Célibatante
Orientation sexuelle : Bien qu'elle laisse parfois trainer un regard appréciateur sur les courbes féminines sans le moindre complexe, elle n'éprouve de désir sexuel que pour la gente masculine. Bien loin de rechercher le prince charmant à l'image de ses rôles féminin, Betty se laisse guider par les courants capricieux du destin.
Trigger Warning : -

u.c
https://i.pinimg.com/originals/bc/04/cb/bc04cbe267d709f9eeddbc55e1eaf7f4.jpg
  • Aucune association
Betty B. Williams - Lily James  2StvcuH6_o
RPs : 2
Pseudo : Mask
Pronom : NC.
Messages : 170
Faceclaim : Lily James
Crédits : Mask
Inscription : 06/01/2021
Multicomptes : Alan Bell, Diego Parra, Clark Lewis
Nombre de mots par RP : 500
Fréquence de RP : cela dépend. Au moins une fois par semaine.
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Betty B. Williams - Lily James  UNXkCDab_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Dim 10 Jan - 22:44
@Leslie A. Sunderland Merci ! Betty B. Williams - Lily James  3751872206 je l'ai un peu modifiée depuis ta lecture d'ailleurs Rolling Eyes ! j'espère qu'elle te plaira toujours Betty B. Williams - Lily James  1213081277

@Elvedin Henderson Merci beaucoup excited !

@Minki Hwang Merciiii Betty B. Williams - Lily James  1417432438

@Adrian Deslauriers Merciiii Betty B. Williams - Lily James  372046429 Betty B. Williams - Lily James  4041548690
Mao B-C Sweeney-Keohane
Mao B-C Sweeney-Keohane






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t15595-mao-b-c-sweeney-keohane-o-johnny-depp https://www.disjointedsocieties.com/t15707-mao-sweeney-keohane https://www.disjointedsocieties.com/t15709-mao-sweeney-keohane https://www.disjointedsocieties.com/t15710-mao-sweeney-keohane https://www.disjointedsocieties.com/t16233-ma-o-l-e-a-c-h-l-a-i-n-n-o-v-n-i-on-e-a-r-t-h
Surnom : Mao.
Âge : 55
Origines : Irlandais & Écossais.
Occupation : Tatoueur.
Lieu de résidence : Le Queens.
A New York depuis : L'année 2005.
Situation Amoureuse : Marié avec la 8 ème merveille du monde. Almarik et James dans son cœur à tout jamais.
Orientation sexuelle : Polyamoureux et pansexuel totalement assumé.
Trigger Warning : Exemples de TW : suicide / mort / viol / violence excessive / maladies mentales / pédophilie / racisme / homophobie / transphobie / cruauté animale / inceste / enlèvement / grossesse / fausse couche / avortement / Pornographie / RP hot cru / Addictions / automutilation / bodyshaming / discrimination / (trans-)misogynie / religiophobie / classisme...

∇▲∇▲∇▲мασℓєα¢нℓαιии ∇▲∇▲∇▲
─═☆☆═─
∇▲∇▲∇▲вαятнσℓσмєω-¢σиѕтαитιиє ∇▲∇▲∇▲
─═☆☆═─
∇▲∇▲∇▲ѕωєєиєу-кєσнαиє ѕαωуєя ∇▲∇▲∇▲


Betty B. Williams - Lily James  438587049cdbeb713c7b5a03d5cef6f3 Betty B. Williams - Lily James  438587049cdbeb713c7b5a03d5cef6f3 Betty B. Williams - Lily James  438587049cdbeb713c7b5a03d5cef6f3

∇▲∇▲∇▲єи ¢є мσмєит ? ∇▲∇▲∇▲

Papio, le Papa de Mao a fait un AVC, il est donc partit en Irlande pour quelques jours avec son époux et leur deux garçons, afin d'aller prendre de ses nouvelles et s'assurer que tout va bien. Aussi, voilà quelques mois que le dossier d'adoption des deux petites jumelles est en cours, Mao et Almarik sont en plein travaux, pour préparer une jolie chambre et acheter tout ce qu'il faut pour que les deux petites poupées vivent comme des princesses dès leur arrivé.

∇▲∇▲∇▲ιℓ éтαιт υиє fσιѕ, єи ιяℓαи∂є... ∇▲∇▲∇▲

Mao, il est né en Irlande, dans une famille de naturistes, dans un campement de roulottes, en pleine nature, au milieux des champs. Il a grandit entouré d'une famille très nombreuse, son père est un druide chamanique, sa mère était une hippie qui se promenait avec un harem d'hommes. Enfant, il avait des problèmes d'adaptations à la société, c'est un angoissé, avec des tocs. Assez tardivement dans son enfance, il a été diagnostiqué autiste, il faisait énormément de crises d'angoisses, jusqu'à ce qu'il commence à fumer de l'herbe, ça le détendait. Encore aujourd'hui, il est presque sous ganja 24/24, de peur que son autisme et ses angoisses refassent surface. Il est extrêmement dépressif et suicidaire à la moindre contrariété, il a fait plusieurs tentatives dans sa vie, depuis son adolescence.

Il a a été un homme seul toute sa vie, faisant le tour du monde avec pour seule compagnie un chien, dans sa roulotte, en étant tatoueur itinérant. Pour ensuite s'installer à New York, il y a quelques années. Il a eu une vie sexuellement libérée, il a souvent participé à des orgies, ou autre clubs libertins ou échangistes, rien de sérieux dans les sentiments. Il est pansexuel et polyamoureux. Ce n'est que récemment, qu'il a rencontré l'amour avec Almarik, le chocolatier. Il se sont mariés et fonde petit a petit leur famille. En parallèle, il mène une relation sexuelle et amoureuse avec James, son meilleur ami et amour depuis 30 ans.

Mao est passionné de dessin, d'art, de tatouage, il est tatoueur. Il se passionne aussi pour les phénomènes inexpliqués, les fantômes, les ovnis etc. Il médite énormément, c'est un homme très zen. Il est végétarien.

∇▲∇▲∇▲ ♥ мσи ρєтιт ¢σєυя fαιт вσσм ♥ ∇▲∇▲∇▲

Almarik et James

∇▲∇▲∇▲υиє fαмιℓℓє σи єи α qυ'υиє ∇▲∇▲∇▲

Aaron, Duky, les jumelles, Eoghan, Blanche

∇▲∇▲∇▲ℓєѕ αмιѕ ¢'єѕт ℓα νιє ∇▲∇▲∇▲

BLABLA

∇▲∇▲∇▲т'єѕ ¢σммє ℓє н ∂є нαωαï ∇▲∇▲∇▲

Nothing Now


« Ceux qui ont pris tout le plat dans leur assiette, laissant les assiettes des autres vides et qui ayant tout, disent avec une bonne figure, une bonne conscience : "Nous, nous qui avons tout, on est pour la paix !". Je sais ce que je dois leur crier à ceux-là : les premiers violents, les provocateurs de toutes violences, c'est vous ! Et quand le soir, dans vos belles maisons, vous allez embrasser vos petits enfants, avec votre bonne conscience, au regard de Dieu, vous avez probablement plus de sang sur vos mains d'inconscients, que n'en aura jamais le désespéré qui a pris des armes, pour essayer de sortir de son désespoir. » Abbé Pierre.
« Croyez en vos rêves, ils se réaliseront peut-être. Croyez en vous et ils se réaliseront sûrement. »
Martin Luther King.
Betty B. Williams - Lily James  Tenor
  • United Heart
Betty B. Williams - Lily James  2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : Casper.
Pronom : Elle.
Messages : 17130
Faceclaim : Johnny f*ckinck seksy Depp.
Crédits : Avatar : .casper / Gif : JohnnyDepp_gif /
Inscription : 05/06/2019
Multicomptes : Mack, le connard.
Nombre de mots par RP : Je m'adapte.
Fréquence de RP : Plusieurs fois par semaine.
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Betty B. Williams - Lily James  T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Vice-Président de la LGBT+ ✧
(#) Lun 11 Jan - 6:25
FICHE EN DANGER

Alerte ! Relance !



Attention, attention /!\
Bonjour toi ! Betty B. Williams - Lily James  3751872206

Je reviens vers toi, car il te reste plus que deux jours, pour terminer ta fiche de présentation ! Est-ce que tu as eu un empêchement ? Ou bien tu aimerais avoir un délai, pour avoir plus de temps ? Betty B. Williams - Lily James  1213081277

Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à nous demander, nous sommes à ta disposition, au moindre problème, à la moindre incompréhension. Tague-moi dans ton message, qu'on soit sur de le voir rapidement.

Sans réponse de ta part, nous serons malheureusement obligé d'archiver ta fiche et de supprimer ton compte Betty B. Williams - Lily James  3167236205


Betty B. Williams - Lily James  Y6xb82zb Betty B. Williams - Lily James  Yxbuvheh
Betty B. Williams - Lily James  1
Betty B. Williams - Lily James  YPTgq3Ft_o
_____________________________________

Maorik Forever <3:
 
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum