AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
-33%
Le deal à ne pas rater :
COOKINGBOX – Barbecue 58cm à Charbon de bois (Jusqu’à 10 ...
59.99 € 90.01 €
Voir le deal


Eli Jiang
Eli Jiang
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t17599p20-eli-jiang-o-min-yoongi https://www.disjointedsocieties.com/t17620-eli-jiang-prive#960323
Surnom : Eli, c'est tout, bye.
Âge : 26
Origines : Coréennes et Vietnamienne
Occupation : Il a fait des études en infographie, du théâtre, il a abandonné. Il passe ses journées à apprendre à hacker avec son père, à jouer à la guitare et à suivre les cours de théâtre
Lieu de résidence : Manhattan, une nouvelle maison avec un espace encore plus grand... Avec toute sa famille
A New York depuis : Qu'il est né.
Situation Amoureuse : Bof bof, hein. Pas trop son truc, il dirait quand même pas non à une fille s'il peut dormir chez elle un temps avant de la plaquer.
Orientation sexuelle : Pan
Trigger Warning : mort / racisme / homophobie / enlèvement / Addictions / Vol

*
“I love the rich life of the asshole.“
Remember you  4a049d87f6fba395a9aad8c674457953ba117fb4
  • Aucune association
Remember you  VEo0rLeU_o
RPs : 1
Pseudo : Leahn - Mr Turtle
Pronom : La flemmarde, celle qui a la méga flemme de faire des efforts. (oui elle)
Messages : 7691
Faceclaim : Min Yoongi ((Suga))
Crédits : ©Winter ((avatar))
Inscription : 11/07/2020
Multicomptes : Le paresseux Cheung et l'extraverti Ed
Nombre de mots par RP : 200 - 900
Fréquence de RP : Yolo ?
Je suis plutôt : dark et chill.
Young Idiot
Remember you  Wh9lQgGX_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Mar 29 Déc - 19:31
Oublie moi.
Il relâche cette main qui le tenait fort, au point que les ongles s’inscrute dans sa peau. Que ça lui laisse une petite marque au bras. Oublie moi, s’il te plait et court ! Plus loin que tu peux !

Un arrêt brusque, Eli grimace et tourne doucement la tête vers son frère Siwan, il a envie de le tuer sur le moment pour sa délicatesse inexistante dans sa conduite. Il ne sait absolument pas freiner comme il faut ce couillon. Il s’était endormi dans la voiture en plus ? Il ne s’en est pas rendu compte. Il ne se rappelle pas d’avoir fermé les yeux en vrai, c’est assez étrange quand même de faire ça en soit… Il ne comprend pas, pourquoi est-ce qu’il vient la voir, alors qu’il n’est pas prêt à lui dire, qu’elle n’est pas prête à l’entendre, qu’ils ne sont pas prêts du tout. De toute manière, ils ne l’ont jamais été depuis le début de leur vie, à se retrouver confronté à des choses aussi violentes les unes et les autres. Eli finit par sortir de la voiture avec Siwan, pour entrer dans cet hôpital, marcher dans les couloirs… sans fin.

Oublie-moi Suhee, vraiment et cours comme tu peux, comme si ta vie en dépendait. Pourtant, il lui a tenu la main si fort, tellement si fort qu’il ne voulait pas dans le fond qu’elle le lâche, qu’il se retrouve seul à affronter les rues comme ça. Il a tellement serré cette main qu’il lui a retiré sans faire exprès cette bague.

Et jamais il aurait cru la revoir, lui parler à nouveau et se retrouver face à elle… qui l’a oublié. Il a essayé de lui retrouver les souvenirs, en lui volant les petites choses comme il pouvait, comme dans le passé, mais jamais elle n’y a pensé… Alors il a tenté une fois, en lui rendant la bague qu’il a gardé au doigt pendant un bon moment, à ce café… Juste avant qu’il soit attaqué et assommé.

Il a mal au crâne, mais il est arrivé devant cette porte. Il déglutit difficilement devant Siwan qui le regarde, un peu surpris de voir son frère avec une telle tête. Il comprend ce dernier, qu’il va devoir attendre derrière la porte qu’il sort son téléphone pour communiquer avec Cho-Min, bien tranquillement. Eli ne toque pas à la porte qu’il entre dans la chambre de Suhee, doucement. « Yo. » il va se diriger vers le fauteuil, sans regarder Suhee, qui a probablement une pire tête que la sienne. « Que ce soit clair, meuf, je ne suis pas prêt à en parler, à te raconter tu sais… » Mais au moins, ils se voient, face à face. Probablement les regards différents. Tu m’as toujours oublié Suhee ?

@Suhee Moon
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 4 Jan - 13:46

R E Q U I E M
« oublie-moi, retiens-moi,, suhee & eli »

GRACE CARTER,, 'ASHES'
1:43 ━━━━●━━━━━━━━━ 3:13
⇆ㅤㅤㅤㅤ◁ㅤ❚❚ㅤ▷ㅤㅤㅤㅤ↻


c’est l’ombre d’un sourire qui se dessine lorsque l’infirmière termine le soin; les traits encore tordus par la douleur d’être touché à cet endroit. le regard qui se détourne automatiquement vers cette fenêtre qu’elle contemple pratiquement à longueur de journée depuis qu’elle s’est éveillée - elle était dans le coma, disaient-ils, dans l’entre-deux, pensait-elle. le silence s’installe à nouveau, la porte se ferme et le souffle s’échappe de la barrière de ses lippes abîmées. tremblant, saccadé, comme si elle semblait relâcher tout le mal qu’elle avait accumulé lorsqu’elle s’était occupé de nettoyer la plaie. claquement de langue contre le palais, qui efface alors, les mots lancés un peu au hasard par l’infirmière pour essayer de combler le vide, pour tenter d’arracher un mot à la jeune femme. mais, elle n’arrive pas à parler, suhee. les mots restent bloqués lorsque l’attention se pose sur le personnel soignant, les orbes qui cherchent, frénétiquement, cette silhouette qui la menace - les doigts s’accrochent aux draps et elle ferme les paupières. [ un . deux . trois . quatre ] gorge nouée par la peine, la douleur et la peur. elle a sans cesse l’impression de s’étouffer sur cette tempête de sentiments. et les journées sont longues, lorsque la compagnie n’est pas désirée; lorsque l’image est détestée. lorsque l’aide n’est pas demandée. suhee peine à se mouvoir, ne sait pas trop comment s’y prendre avec ce corps [presque désarticulé] maltraité. nouvelle parure —

f]il était ma plus belle toile, mais tu es ma plus belle œuvre d’art ]

c’est une perle salée qui roule le long de sa joue bleuté; brûle la peau à la caresse. une, puis deux et les larmes coulent, ne cessent de brûler que lorsque le cœur s’endort; sommeil bientôt perturbé par des images. la pensée se colore d’image d’un temps passé, oublié - à entendre une voix, des mots, des pleurs - oublie-moi ; et elle s’entend refuser, elle ressent le cœur mourir au fond de sa poitrine. mais, tout est flou, blurred lines, elle ne reconnaît pas la personne, elle ne reconnaît pas la silhouette, elle ne reconnaît pas la voix. puis, il y a cette sensation de tomber dans le vide, ce réveil en sursaut. le regard qui se pose sur le plafond blanc anesthésié de cette chambre d’hôpital et elle se redresse avec difficulté, grogne. le corps est lourd, douloureux. la tête se tourne vers cette porte qui s’ouvre sur ce garçon qu’elle attendait, ne prend même pas la peine d’essuyer ses joues.

à regarder eli s’approcher, tête baissée jusqu’à s’installer sur cette chaise près de ce lit inconfortable; les bras se croisent contre la poitrine, comme pour essayer de maintenir les morceaux qui sont sur le point de s’éparpiller à ses pieds. et si elle s’attendait à des réponses, l’enfant, lui retirait cet espoir d’entrée de jeu. les sourcils se froncent, les lèvres se pincent et c’est une fissure qui s’éclate en une ligne rouge. « pourtant tu m’as dit … qu’elle murmure. les paupières se ferment, la tête se baisse. c’est sûrement mieux comme ça » qu’elle conclût, peu certaine de vouloir connaître la vérité sur ce passé qu’elle a oublié - et s’il est dans l’oubli, c’est probablement pour une bonne raison.

« comment tu te sens ? » la tristesse noie le regard de savoir qu’il est dans cet état par sa faute, tout est de sa faute, elle en est persuadée. si elle avait agit, si elle n’avait pas fuit, rien ne ce serait déroulé comme ça, du moins, elle aurait été la seule à être touché. « je suis désolée »

crédit code, wonderland,, ne pas reprendre
// crédit image, skate vibe
Eli Jiang
Eli Jiang
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t17599p20-eli-jiang-o-min-yoongi https://www.disjointedsocieties.com/t17620-eli-jiang-prive#960323
Surnom : Eli, c'est tout, bye.
Âge : 26
Origines : Coréennes et Vietnamienne
Occupation : Il a fait des études en infographie, du théâtre, il a abandonné. Il passe ses journées à apprendre à hacker avec son père, à jouer à la guitare et à suivre les cours de théâtre
Lieu de résidence : Manhattan, une nouvelle maison avec un espace encore plus grand... Avec toute sa famille
A New York depuis : Qu'il est né.
Situation Amoureuse : Bof bof, hein. Pas trop son truc, il dirait quand même pas non à une fille s'il peut dormir chez elle un temps avant de la plaquer.
Orientation sexuelle : Pan
Trigger Warning : mort / racisme / homophobie / enlèvement / Addictions / Vol

*
“I love the rich life of the asshole.“
Remember you  4a049d87f6fba395a9aad8c674457953ba117fb4
  • Aucune association
Remember you  VEo0rLeU_o
RPs : 1
Pseudo : Leahn - Mr Turtle
Pronom : La flemmarde, celle qui a la méga flemme de faire des efforts. (oui elle)
Messages : 7691
Faceclaim : Min Yoongi ((Suga))
Crédits : ©Winter ((avatar))
Inscription : 11/07/2020
Multicomptes : Le paresseux Cheung et l'extraverti Ed
Nombre de mots par RP : 200 - 900
Fréquence de RP : Yolo ?
Je suis plutôt : dark et chill.
Young Idiot
Remember you  Wh9lQgGX_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Lun 4 Jan - 19:09
Le mal de crâne, qui tambourinent contre ses tempes. Un mal de crâne qui pourrait exploser son crâne, un mal de crâne qui le rend fou. Il déteste l’odeur, l’ambiance, être avec Siwan après lui avoir demandé un tel service. Il déteste le blanc qui assassine les yeux, il déteste tout de cet endroit. De ces regards, de se sentir écrasé, si faible. Il aurait pu rester chez lui si ça l’emmerdait à ce point-là ? Non… Avec ces messages, Eli est quand même venu ici, malgré l’état qui ne lui permet pas vraiment un tel déplacement, mais pour elle, il ferait tout. Parce que c’est Suhee, parce qu’elle ne le réalise pas encore, elle est importante pour lui. Elle est un tout qui lui a permit de tenir une bonne partie de son enfance dans ce monde impitoyable et pourtant, il lui a demandé de l’oublier et de fuir, courir loin, si loin sans se retourner. Courir comme si toute sa vie en dépendait. Comme si sa vie à lui, elle ne valait rien, parce que contrairement à elle, il n’était voulu de personne, personne ne pensait à lui, personne ne commentait ses postes NYCom, il est oublié. Tel un déchet dont on oublie vite l’existence une fois qu’il est dans le fond d’une poubelle.


Alors dans le fond. Il est content.
Juste content parce qu’elle l’a oublié.
Donc elle a réussi à faire ce qu’il lui a demandé de faire: fuir courir et oublier.

Mais là, elle lui demande de revenir, sans savoir réellement la signification derrière. Elle n’a jamais su depuis le début. Cette blessure qui déchire de plus en plus son coeur, dans un sourire de douleur silencieux, il la regarde, heureux dans le fond de l’avoir retrouvée… Sans pour autant l’avoir retrouvée. Toujours là à la protéger sans qu’elle le sache, à la protéger de la vérité brutale qui pourrait que la détruire, que le poids d’un coup sur les épaules soit trop lourd à supporter…

Il la retrouve avec les larmes qui coulent le long des joues et encore une fois. Eli se doit être fort, mais non, il n’a pas relevé le regard une fois pour croiser le sien, se doutant que soit elle pleurait, soit elle en tire une sale tête que ça lui fera mal au coeur. Il s’installe sur ce fauteuil qu’il connaît bien, ayant squatté cette place un peu trop régulièrement, à tour de rôle avec les autres amis de Suhee, pendant qu’elle dormait dans un sommeil si profond. Il sourit un peu maladroitement, en vrai, il n’est pas sûr que ce soit un vrai sourire. « Ouais. » il déglutit difficilement, mais il relève le regard pour observer le profil de Suhee, qui a à son tour le regard bas. Mais il peut voir la trace des larmes. « C’est vraiment mieux comme ça, parce que ce passé était… Trop. Trop pour toi au point que tu as tout oublié, c’est pour une putain de bonne raison quoi. » explique-t-il un peu la gorge nouée.

Il essaye d’être fidèle à lui-même, d’être vraiment lui-même en voyant les larmes de Suhee, à être ce gars qui lève les yeux au ciel, à être blasé, à soupirer et à lui dire d’arrêter de pleurnicher comme une petite fillette. Mais il ne fait rien de tout ça. Il la regarde juste, les mains jointes en pianotant les doigts, essayant de se jouer un petit morceau de guitare dans la tête comme il peut. Il essaye un sourire. « Bien, j’ai la tête solide. » Menteur Il ne dort pas. Il a mal au crâne, il se rappelle sans cesse de ce coup, de comment il est tombé, de comment c’était devenu blanc, comment il s’est vite retrouvé plongé dans ces souvenirs qui font aussi mal les uns et les autres. Ces souvenirs aussi douloureux. Pourquoi lui ? Pourquoi il a survécu ? Pourquoi pas les autres ? Pourquoi ? Juste pourquoi il y a ce pourquoi ?

Pourquoi ?

« Pourquoi tu es désolée ? » demande Eli qui la regarde dans les yeux, de son regard fatigué. « Ce n’était pas ta faute merde Suhee. Va pas me sortir que t’aurai dû agir, que t’aurais dû faire pleins de trucs. T’pouvais pas savoir, t’pouvais pas prévoir. T’peux rien faire si c’est être une putain de victime de la pute de vie. » Il finit par se lever pour se rapprocher d’elle et poser les mains sur les joues de Suhee, comme avant…

Pleure plus. C’est fini Suhee. Je suis là.
Il lui essuie les joues avec un petit sourire. Un sourire rassurant et plein d’espoir, d’un petit garçon qui est persuadé qu’avec un tel sourire, la petite Suhee attirera autant de familles qu’elle voudra, qu’elle les aura à ses pieds. Elle ne doit pas se laisser abattre par ces connards, aussi jaloux. Toujours là pour lui redonner le sourire et lui donner cet air offusqué quand il lui montre la barrette qu’il lui a volé.

Il refait la même chose, quelques années plus tard. À lui essuyer les joues avec ses pouces. « Arrête de pleurer Suhee, c’est fini vraiment. Personne n’en est mort et c’est pas en disant j’aurai dû, si j’avais… Qu’on refait le monde. C’est en disant que je ne suis pas seule, que je pourrai surmonter ça, en montrant à cette grosse pute de connasse de mes deux qu’elle ne t’atteint pas. » dit-il en lui tenant le visage entre les mains, plongeant son regard dans le sien.

@Suhee Moon
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum