AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
Le Deal du moment : -47%
Sosh Abonnement Internet Fibre 300Mbits/s + Livebox 4 ...
Voir le deal
15.99 €


Marla Katz
Marla Katz






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19767-marla-katz-o-charleen-weiss-29-11 https://www.disjointedsocieties.com/t19802-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19804-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19805-marla-fleur-celeste
Surnom : Kiddo, Katz.
Âge : 26
Origines : Allemandes.
Occupation : Étudiante aux Beaux-Arts vendant ses services en tant qu'artiste free-lance et Fleuriste, en job étudiant.
Lieu de résidence : Maisonnette (Queens) avec Mathias. ♡
A New York depuis : ses dix ans.
Situation Amoureuse : Il n’y a que les yeux de l’amour qui comptent.
Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Trigger Warning : J'aborde en rp : conflits familiaux, violence (physique, mentale, infantile), manipulation, délinquance, sexe, enlèvement, pauvreté (ancienne SDF), troubles du comportement alimentaire, pensées suicidaires, anxiété, dépression, relations toxiques, addiction (somnifères).

Je refuse de jouer : cruauté animale (non, non et re-non), viol, prostitution, mort.

MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. 060f MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. 1juq MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. 0knu
hey kiddo
☽ DON'T BE AFRAID ☾
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Eztv
you were made to go out

MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Rfnw MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. 5ybb
homeless
☽ J'ENTENDS LES LOUPS ☾
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Eztv
dans la nuit
Elle était belle dans la nuit, à la lueur de la lune ronde. Des rubans dansent dans ses cheveux et le vent rie à ses côtés. Sur les chemins parsemés d’étoiles, elle brille de mille feux. Ses mains implorent le ciel au temps qui se suspend. Une envolée d’oiseaux nous rappelle, qu’elle était belle, elle.
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Ngu7
  • Aucune association
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : BRAINDEAD.
Pronom : Elle.
Messages : 813
Faceclaim : Charleen Weiss.
Crédits : Romanov (avatar), Myself (signature), Ethereal (icons).
Inscription : 22/11/2020
Multicomptes : Baby Meï.
Nombre de mots par RP : 200 - 600 mots.
Fréquence de RP : Lorsque j’ai envie.
Je suis plutôt : Dark et chill.
Young Idiot
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Lsxz6sHY_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Lun 21 Déc - 22:30
WATCH ME FALL APART
MARTHIAS 2
Le téléphone s’agitait, soudainement, sur la table basse. Marla, elle n’y prêtait pas attention, sur l’instant, glissant les pâtes au pesto entre ses lippes charnues. Totalement absorbée par ce feuilleton ridicule, égayant ses soirées, lorsqu’il n’y avait personne contre qui se lover. Combler les nuits d’ennui avec une étreinte ou un téléviseur, allumé, toute la nuit, jusqu’à ce que les premiers rayons de soleil s’éveillent. Elle n’essayait même plus de lutter, parce que cela se solderait en terreur nocturne, avec pour unique mélodie, sa voix perçant la voûte étoilée. Les hurlements, déchirant ses cordes vocales, envahissant son enveloppe d’un sentiment terrifiant d’insécurité. Elle patientait, Marla, de longues minutes, le temps de finir son plat et de débarrasser la table, avant de regarder les notifications de son téléphone. Une quinzaine de messages et ce message anonyme posté sur Hush. Marla, elle voyait flou, restait figer devant l’écran éclairé. Avant de le poser, de plaquer ses paumes sur ses tempes. Le monde s’effondrait sous ses pieds et les larmes lui montaient aux prunelles, éteignant son téléphone, étouffant sous ces interrogations successives, ces questions, dans le geste. Savoir si la menace était réelle ou s’il s’agissait d’un tissu de mensonges. Taularde ? Violente ? Elle ne s’en sortirait pas indemne, la poupée, ses secrets dévoilés au grand public, même si elle ne s’exprimerait pas en public. Ce serait se tirer une balle dans le pied que d’assumer et prendre la parole. Après de longues minutes de paralysie, Marla se redressait, péniblement, boitant toujours. La télé éteinte et une veste enfilée, elle se mêlait à la nuit, d’une démarche mal assurée. Ignorant ce qui gravitait autour de sa carcasse, l’esprit qui ne tournait plus qu’autour de ses proches. Et l’on pouvait entendre, sa respiration saccadée lorsque son poing s’écrasait sur la porte de Mathias, priant pour qu’il vienne lui ouvrir. Qu’il l’écoute, rétablir la vérité, sur ces sujets occultés, pour ne pas prendre le risque de le décevoir, de le perdre.
(c) TORTIPOUSS.






les yeux fermés, je
LIS SUR TES LÈVRES
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 21 Déc - 22:44
WATCH ME FALL APART
MARTHIAS 2
Et la rage au bout des poings, quand il a lu ce tissu de mensonges sur Marla. Et dans le fond … A bien y réfléchir, cela expliquerait tout : les blessures, la rage au creux du ventre, le peu d’affaires qu’elle semblait avoir. Tout, tout s’emboitait à la perfection à la suite de ce message : et c’est sans doute ce qui a rendu Mathias aussi fou. Il a frappé dans une poubelle en rentrant chez lui, faisant résonner un fracas horrible dans la ruelle de Brooklyn. Puis il est passé par le squat pour récupérer sa sœur complètement défoncée. Après l’avoir attraper par le bras et balancer à l’extérieur, il a foutu son poing dans la gueule du dealer, le promettant de venir le crever la fois d’après. Il a récupéré Emma, par le manteau, la poussant pour qu’elle accélère le pas. Elle criait, hurlait qu’elle le détestait : mais il n’en avait rien à foutre. Les insultes pleuvaient, autant d’un côté que de l’autre. Jusqu’au moment où Mathias a posé ses yeux sur elle : et elle a fermé sa bouche. Parce que les yeux du taulard envoyaient le genre de messages qu’on détestait recevoir. Les quelques marches parcourues pour retrouver le foyer et Emma partait s’enfermer dans la chambre. Mathias lui, a retiré sa veste, déposé son téléphone quelque part sans se souvenir d’où, et il a entreprit de se laver les mains après avoir réchauffé le plat de la reine mère. Et il s’est échappé de la salle, pour retrouver la génitrice. Il l’a embrassé sur le front, étrangement silencieux : et la dame le regardait, voyait bien que quelque chose bouleversait son fils. « Je n’ai pas envie d’en parler. » Qu’il lâchait, un peu froidement. Il s’est excusé. A fermé les volets, la fenêtre, s’est assis et a posé la serviette sous le menton de la reine mère. « C’est Marla elle … » Et au moment où il a entrepris de lui raconter, quelqu’un tambourinait à la porte. Il savait que c’était elle. Mais sa mère importait plus qu’une menteuse compulsive. « Elle m’a caché la vérité. » Et la reine mère savait à quel point il était difficile pour Mathias de faire rentrer quelqu’un dans sa sphère intime : et Marla, elle avait eu cette chance. Il aurait juste aimé qu’elle en fasse autant avec lui.
(c) TORTIPOUSS.


Marla Katz
Marla Katz






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19767-marla-katz-o-charleen-weiss-29-11 https://www.disjointedsocieties.com/t19802-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19804-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19805-marla-fleur-celeste
Surnom : Kiddo, Katz.
Âge : 26
Origines : Allemandes.
Occupation : Étudiante aux Beaux-Arts vendant ses services en tant qu'artiste free-lance et Fleuriste, en job étudiant.
Lieu de résidence : Maisonnette (Queens) avec Mathias. ♡
A New York depuis : ses dix ans.
Situation Amoureuse : Il n’y a que les yeux de l’amour qui comptent.
Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Trigger Warning : J'aborde en rp : conflits familiaux, violence (physique, mentale, infantile), manipulation, délinquance, sexe, enlèvement, pauvreté (ancienne SDF), troubles du comportement alimentaire, pensées suicidaires, anxiété, dépression, relations toxiques, addiction (somnifères).

Je refuse de jouer : cruauté animale (non, non et re-non), viol, prostitution, mort.

MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. 060f MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. 1juq MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. 0knu
hey kiddo
☽ DON'T BE AFRAID ☾
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Eztv
you were made to go out

MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Rfnw MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. 5ybb
homeless
☽ J'ENTENDS LES LOUPS ☾
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Eztv
dans la nuit
Elle était belle dans la nuit, à la lueur de la lune ronde. Des rubans dansent dans ses cheveux et le vent rie à ses côtés. Sur les chemins parsemés d’étoiles, elle brille de mille feux. Ses mains implorent le ciel au temps qui se suspend. Une envolée d’oiseaux nous rappelle, qu’elle était belle, elle.
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Ngu7
  • Aucune association
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : BRAINDEAD.
Pronom : Elle.
Messages : 813
Faceclaim : Charleen Weiss.
Crédits : Romanov (avatar), Myself (signature), Ethereal (icons).
Inscription : 22/11/2020
Multicomptes : Baby Meï.
Nombre de mots par RP : 200 - 600 mots.
Fréquence de RP : Lorsque j’ai envie.
Je suis plutôt : Dark et chill.
Young Idiot
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Lsxz6sHY_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Lun 21 Déc - 23:03
WATCH ME FALL APART
MARTHIAS 2
Le petit poing tambourinait contre la porte en bois, au même titre que son palpitant, comprimé dans sa poitrine. L’impression qu’une poigne ferme l’attrapait, le serrait, jusqu’à ce qu’elle suffoque, la belle. L’air peinait à circuler, dans ce corps fébrile, menaçant de s’effondrer à chaque respiration. Et l’absence, le silence, ça l’angoissait, intensifiant les perles humides aux coins de ses mirettes. Marla, elle finissait par se confronter au visage d’Emma, qui se poussait de peu pour lui laisser l’accès à l’appartement. Vu l’heure, elle savait qu’il était avec sa mère, Mathias, alors, elle l’attendait, sur ces marches grinçantes. S’asseyant, sur l’une d’elles, les mains plaquées sur ses tempes, les gambettes tremblantes. Une montée de stress la prenait, s’imaginant jugée et reniée comme lors de son enfance, face à une famille qui la pointait du doigt, l’insultant, l’humiliant. Marla : elle ne tardait pas à pleurer, silencieusement, consciente que le monde ne la verrait plus comme cette jeune fille malheureuse, mais comme un monstre, tout droit sorti de prison. Et tout ceci était semblable à un ouragan : il prenait vie à l’intérieur de ses tripes, remontait jusqu’à ses prunelles larmoyantes, à ces sanglots qu’elle étouffait d’une main. Pour ne pas briser le silence, ne pas perturber le repas de la mère de Mathias. L’attente en demeurait insoutenable et elle vrillait, paniquait, Marla, tirant sa chevelure ébouriffée, mordant le bord de son index, en attendant. Plus les minutes passaient, plus elle succombait, sous le poids de l’appréhension : à se faire des films, à revoir des images du passé, défilant et percutant ses songes les plus terribles. C’était comme replonger, encore et toujours, l’enveloppe secouée de peine et désespoir, en attendant que l’âme sœur accepte de lui parler. Qu’il l’écoute, raconter cette histoire dramatique, qu’incarnait son existence, depuis tant d’années. Elle ne changeait pas, Marla, l’on comprenait mieux son passé, celui qu’elle n’évoquait jamais : mystère qui s’éclaircissait pas à pas. Certainement pas de la bonne manière.
(c) TORTIPOUSS.






les yeux fermés, je
LIS SUR TES LÈVRES
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 21 Déc - 23:25
WATCH ME FALL APART
MARTHIAS 2
Le tambour incessant contre la porte d’entrée faisait monter en Mathias une rage incontrôlable. Et s’il n’avait pas été avec sa mère, Dieu seul sait ce qu’il aurait été capable de faire. Violence étrangère, qui ne demandait qu’à exploser : voilà avec quoi il se retrouvait constamment, quand les émotions devenaient trop étranges, trop nombreuses. « Elle a fait de la prison … » Le regard de la mère pour lui signifier que lui aussi ; et que son bracelet électronique n’était pas juste un accessoire de mode. Il lève les yeux au ciel en soupirant Mathias : parce qu’à travers les yeux de la reine mère, il sait. Il comprend. Et ce que les autres pensent être un monologue, il voit là un dialogue. « Elle se bat, dans des combats de rue … » Et de nouveau ce regard : parce que Mathias, c’était le roi des bastons. Celui qui ne demandait jamais son reste pour abattre ses poings sur la face des gens. Il déglutit, continue à lui donner à manger en gardant le silence. Puis il inspire fortement. « J’aurais aimé qu’elle me fasse confiance autant que je lui fais confiance. » Et il l’entendrait presque, sa mère, lui dire que la confiance c’est difficile à donner : que parfois, c’est à sens unique parce que l’autre n’est juste pas prêt. Il baisse la tête, un peu honteux, presque confus. « Maman, je ne sais pas quoi faire. » Qu’il murmure doucement. Et le silence s’installe jusqu’à la fin du repas : la conversation est terminée. C’est quand il débarrasse qu’il remarque le silence dans l’appartement : les bruits à la porte s’étaient arrêtés, et dans le fond ça l’a soulagé. Il ne se sentait pas capable d’affronter Marla. Elle allait pleurer, s’effondrer. Et il ne se sentait pas de taille à l’épauler aujourd’hui : conscient malgré lui de cette date funeste. Il inspire, embrasse sa mère après l’avoir allongé. « Bonne nuit maman. Je t’aime. » La seule pour qui l’effusion de sentiments est présent, sans fierté. Il récupère le plateau et ouvre la porte : se fige un instant en voyant la silhouette bien trop connue dans l’escalier. Il referme la porte derrière lui, inspire un grand coup : puisque la vie en a décidé ainsi. Il descend les escaliers, l’esquive pour se rendre dans la cuisine. « T’es décidé à parler maintenant ? » Qu’il lâche froidement.
(c) TORTIPOUSS.


Marla Katz
Marla Katz






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19767-marla-katz-o-charleen-weiss-29-11 https://www.disjointedsocieties.com/t19802-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19804-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19805-marla-fleur-celeste
Surnom : Kiddo, Katz.
Âge : 26
Origines : Allemandes.
Occupation : Étudiante aux Beaux-Arts vendant ses services en tant qu'artiste free-lance et Fleuriste, en job étudiant.
Lieu de résidence : Maisonnette (Queens) avec Mathias. ♡
A New York depuis : ses dix ans.
Situation Amoureuse : Il n’y a que les yeux de l’amour qui comptent.
Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Trigger Warning : J'aborde en rp : conflits familiaux, violence (physique, mentale, infantile), manipulation, délinquance, sexe, enlèvement, pauvreté (ancienne SDF), troubles du comportement alimentaire, pensées suicidaires, anxiété, dépression, relations toxiques, addiction (somnifères).

Je refuse de jouer : cruauté animale (non, non et re-non), viol, prostitution, mort.

MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. 060f MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. 1juq MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. 0knu
hey kiddo
☽ DON'T BE AFRAID ☾
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Eztv
you were made to go out

MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Rfnw MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. 5ybb
homeless
☽ J'ENTENDS LES LOUPS ☾
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Eztv
dans la nuit
Elle était belle dans la nuit, à la lueur de la lune ronde. Des rubans dansent dans ses cheveux et le vent rie à ses côtés. Sur les chemins parsemés d’étoiles, elle brille de mille feux. Ses mains implorent le ciel au temps qui se suspend. Une envolée d’oiseaux nous rappelle, qu’elle était belle, elle.
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Ngu7
  • Aucune association
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : BRAINDEAD.
Pronom : Elle.
Messages : 813
Faceclaim : Charleen Weiss.
Crédits : Romanov (avatar), Myself (signature), Ethereal (icons).
Inscription : 22/11/2020
Multicomptes : Baby Meï.
Nombre de mots par RP : 200 - 600 mots.
Fréquence de RP : Lorsque j’ai envie.
Je suis plutôt : Dark et chill.
Young Idiot
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Lsxz6sHY_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Lun 21 Déc - 23:50
WATCH ME FALL APART
MARTHIAS 2
Les minutes interminables, celles qui avaient l’allure d’heures et de semaines incommensurables. Elle peinait à se contrôler, à atténuer ses sanglots et ses tremblements, témoignant impatience et impuissance. L’enveloppe secouée, anxieuse, le cœur lacéré, tout comme l’estime. Écrabouillée, par celui qui désirait la voir succomber. Se venger de celle qui avait reproduit à l’identique ce qu’il lui avait fait. Et la voilà, encore, à payer les pots cassés, de ce passé sinueux, auquel elle essayait de survivre. S’accrochant à des morceaux, partant en fumée entre ses mains immaculées. Elle détestait, Marla, ces derniers mois, où sa vie se voilait de noirceur, où plus rien n’allait. S’enchaînaient les échecs cuisants, les peines et les malheurs, si bien qu’elle pensait, parfois, à en finir. Mettre fin à son désespoir et savourer le goût d’une vie où elle ne ressentirait plus rien. Oui, elle aimerait. Mais, elle ne pouvait pas partir sur cette note, c’était bien pour cela, qu’elle se redressait immédiatement, lorsqu’il passait à ses côtés. Marla connaissait bien trop ce regard, ce comportement, abritant la force et la fougue d’une tornade dévastatrice. Elle le suivait donc, Marla, jusqu’à la cuisine, serrant nerveusement ses doigts ensemble. « C’est vrai, je ne t’ai pas parlé de tout ça, parce que j’avais peur. » La voix tremblait et la belle faisait de son mieux pour ne pas pleurer, ne pas fondre en larmes et être incapable de s’exprimer suite à ce craquage. « Je n’en parle jamais, parce que je ne veux pas décevoir, prendre le risque d’être repoussée, mal aimée… » Le manque d’amour, il n’y avait rien de pire à ses yeux : elle, la carencée, la gamine détruite par les moqueries et injures de son propre sang. « Ma famille, elle m’a foutu dehors… J’ai tout perdu, tout et on m’a dit que voler une bijouterie, ce serait facile, pour me faire de l’argent. » Il la savait influençable, la petite, à croire facilement son prochain, lorsque les illusions semblaient parfaites. « Et j’y ai cru… » Ses paumes s’appuyaient sur le comptoir de la cuisine, peinant à respirer sous l’effet de l’angoisse, montant et montant. « J’y ai passé un an, parce qu’on a allégé ma peine, suite à des témoignages… » Marla, elle reculait, glissait ses mains sur son visage, jusqu’à ses tempes, pressées. Elle ne savait plus où donner de la tête, s’asseyant, lorsque la jambe se mettait à flancher. Douleur vive de cette plaie pas encore guérie. « J’ai peur, constamment, Mat. Et je ne veux pas qu’on me déteste, qu’on ait une mauvaise image de moi, qu’on me repousse par rapport à ça… » Mat, il ne l’aurait jamais fait, elle le savait, mais Marla, elle ne pouvait pas s’empêcher de repenser au rejet ressenti depuis sa naissance. Le nouveau-né méprisé depuis ses premiers cris. « Je n’ai pas changé, Mat, c’est juste que je ne sais pas toujours comment m’exprimer, mettre des mots sur tout ça… C’est pas un problème de confiance, Mat, ne crois pas que je ne te fais pas confiance, s'il te plaît... » Qu'elle murmurait en plongeant finalement ses prunelles dans les siennes. Qu'est-ce que je pourrai bien faire de ma vie, si t'es pas là ?
(c) TORTIPOUSS.






les yeux fermés, je
LIS SUR TES LÈVRES
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 22 Déc - 0:09
WATCH ME FALL APART
MARTHIAS 2
Mathias, il déviait son attention sur la vaisselle à faire, le repas à préparer pour Emma et lui. Pour ne pas flancher, ne pas laisser son côté violent parler, ressortir : pour ne pas blesser la gamine plus que de mesure. Parce qu’il savait qu’elle avait morflé : et que sortir la vérité sur la place publique, devant tout le monde, ça avait rajouté à son fardeau. Alors il la laissait parler, s’exprimer enfin sur les vérités cachées : peut-être que ça lui ferait du bien de vider son sac. Et peut-être que ça l’aiderait à mieux la comprendre. Alors il a ouvert l’eau, prit l’éponge et gratter la vaisselle pour retirer la saleté. Mais l’oreille était attentive aux mots autant qu’aux maux : si bien que ça lui serrait le cœur de s’imaginer les épreuves qu’elle a traversé. Il déglutit, continue avec les verres. Elle parle de la bijouterie et de sa naïveté : et ça lui donne juste envie de retrouver le connard qui l’a embarqué là-dedans. Pour le défoncer. Le tuer peut-être de s’en être pris à elle. Et enfin, l’explosion de sentiments : les vestiges du passé qui refond surface. Et il la connait bien, cette peur : si bien d’ailleurs qu’il coupe l’eau pour faire volte-face. Il la fixe. Aucune émotion sur la face : sa façon à lui de ne pas exploser. D’essayer de garder la tête hors de l’eau quand tout le pousse à plonger sous la surface et se laisser glisser dans les ténèbres. Les yeux se plantent dans les jumeaux, à la recherche de quelque chose de plus doux que cette soirée violente. « Mais putain Marla. » Voilà ce qui franchit ses lèvres. Il se passe les mains sur le visage, inspire fortement. « Marla, t’es rentré dans ma maison. Putain t’as vu ma mère que j’ai rendu handicapé par accident ; t’as rencontré ma sœur, tu connais tout de ce putain de bracelet de merde. » Et la colère prend le dessus finalement. Ca te rend fou. « On partage des putains d’heures ensemble, à rien s’dire, à juste être là, à exister. » Les yeux se relèvent pour se planter dans les siens. « Et t’as pas pris une seule putain de minute pour m’expliquer tout ça ? » L’incompréhension. « Et tu me dis que c’est pas un problème de confiance ? Mais c’est quoi alors ? Si tu n’peux même pas t’exprimer correctement avec moi ? » Et les poings se ferment, le corps se retourne pour être dos à elle. Remettre de l’ordre, à l’intérieur. Remettre. De. L’ordre.
(c) TORTIPOUSS.


Marla Katz
Marla Katz






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19767-marla-katz-o-charleen-weiss-29-11 https://www.disjointedsocieties.com/t19802-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19804-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19805-marla-fleur-celeste
Surnom : Kiddo, Katz.
Âge : 26
Origines : Allemandes.
Occupation : Étudiante aux Beaux-Arts vendant ses services en tant qu'artiste free-lance et Fleuriste, en job étudiant.
Lieu de résidence : Maisonnette (Queens) avec Mathias. ♡
A New York depuis : ses dix ans.
Situation Amoureuse : Il n’y a que les yeux de l’amour qui comptent.
Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Trigger Warning : J'aborde en rp : conflits familiaux, violence (physique, mentale, infantile), manipulation, délinquance, sexe, enlèvement, pauvreté (ancienne SDF), troubles du comportement alimentaire, pensées suicidaires, anxiété, dépression, relations toxiques, addiction (somnifères).

Je refuse de jouer : cruauté animale (non, non et re-non), viol, prostitution, mort.

MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. 060f MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. 1juq MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. 0knu
hey kiddo
☽ DON'T BE AFRAID ☾
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Eztv
you were made to go out

MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Rfnw MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. 5ybb
homeless
☽ J'ENTENDS LES LOUPS ☾
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Eztv
dans la nuit
Elle était belle dans la nuit, à la lueur de la lune ronde. Des rubans dansent dans ses cheveux et le vent rie à ses côtés. Sur les chemins parsemés d’étoiles, elle brille de mille feux. Ses mains implorent le ciel au temps qui se suspend. Une envolée d’oiseaux nous rappelle, qu’elle était belle, elle.
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Ngu7
  • Aucune association
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : BRAINDEAD.
Pronom : Elle.
Messages : 813
Faceclaim : Charleen Weiss.
Crédits : Romanov (avatar), Myself (signature), Ethereal (icons).
Inscription : 22/11/2020
Multicomptes : Baby Meï.
Nombre de mots par RP : 200 - 600 mots.
Fréquence de RP : Lorsque j’ai envie.
Je suis plutôt : Dark et chill.
Young Idiot
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Lsxz6sHY_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Mar 22 Déc - 0:21
WATCH ME FALL APART
MARTHIAS 2
La parole se libérait : cela avait tant un effet salvateur que destructeur. Il s’agissait de sujets dont elle ne voulait pas parler, l’éternel sentiment honteux résidant en son être, que d’avoir pourri derrière les barreaux. La honte, en son état le plus brut, authentique. Elle faiblissait à vue d’œil, Marla, se laissait tomber sur la chaise, soucieuse de cette plaie qui suintait sous le bandage immaculé. Incapable de tenir plus longtemps sur ses gambettes frigorifiées, fébriles, elle attrapait son visage entre ses paumes, alors qu’il explosait, Mathias. Exprimait son incompréhension face aux secrets, à ces morceaux d’histoire qu’elle n’avait jamais abordé. Et elle ne pouvait que comprendre ce sentiment d’incompréhension qui l’envahissait, cette rage que de vouloir tout briser, fracasser, renverser, elle au passage. Elle aurait des envies de violence, de saccage, à sa place. Choper et briser entre ses poings maculés de haine. Explosant face à ce sentiment de trahison, avant de s’apaiser, de comprendre et enlacer. Sauf que, Marla, elle ne disait plus rien, tentait de trouver quoi dire, de justifier son comportement, mais rien ne lui venait. Il n’y avait que cette putain d’étreinte mortuaire dans son ventre, cette pression serrant et compressant ses entrailles. L’empêchant de respirer convenablement, se vouant à l’obscurité en fermant ses paupières. Marla, les deux pieds dans la merde et incapable de s’en sortir, une nouvelle fois. « J’ai honte. » Qu’elle finissait par murmurer, le visage enfoncé dans ses paumes. « D’être conne, naïve. D’avoir terrifié une famille. D’avoir pourri derrière des barreaux. De me battre pour gagner de l’argent. J’ai peur... De retourner à la rue. De finir seule. Sans personne pour m’aimer. Donner raison à ma famille, lorsqu’ils disaient que je servais à rien, que je ne valais rien. Quand ils me cognaient... J’ai honte. » Et ce sentiment, là, il la freinait dans de nombreuses confessions : le palpitant anesthésie sous le poids de la honte. Marla, à l’estime bafouée et défoncée, depuis que ses hurlements scindaient les cieux. À enfin se révéler, sous les yeux de la lune et de la moitié.
(c) TORTIPOUSS.






les yeux fermés, je
LIS SUR TES LÈVRES
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mer 23 Déc - 21:35
WATCH ME FALL APART
MARTHIAS 2
Les mots tombent comme un couperet sur la tête de Mathias : tout fait écho à son enfance, à ses propres blessures toujours vives, toujours incomplètes. Quand Marla s’est mise à lister toutes les raisons pour lesquelles elle était honteuse, Mathias peinait à la regarder : lui-même en serait bien incapable. Mettre des mots sur les maux : il préfèrerait brûler vif en enfer. C’est pour ça qu’il l’a trouvé si courageuse, la brune, à se livrer : et c’est sûrement ce moment précis qui a suffit à tout refaire tomber. La tension, la colère, l’incompréhension : tout s’efface et s’envole, ne laissant qu’un tas pourri par des cendres encore chaudes. Il inspire fortement le gamin, regarde le plafond en s’efforçant de trouver des mots qui s’échappent dès qu’il ouvre la bouche : c’est sans doute pour ça qu’il essaie plusieurs fois d’ouvrir la bouche, en vain. Il dépose le torchon sur le bord de l’évier et il finit par s’approcher de la divinité bafouée, s’agenouillant face à elle. Soumit, comme à son habitude à la brune qui, écarlate d’avoir pleuré, semblait bien plus fragile et plus frêle qu’à l’habitude. Ange aux ailes brûlées, Mathias s’efforcerait de trouver quelques mots pour l’apaiser. Il a retiré ses mains de sur son visage pour la forcer à le regarder, le teint livide. « Et ? » Un mot en suspens, et l’incompréhension sur le visage de Marla. « T’as besoin d’eux aujourd’hui ? Je ne pense pas. » Et chaque mot est pesé, pour ne pas valoir une mesure trop difficile à atteindre pour la grande. « T’es tellement préoccupé par le passé que tu n’arrives même plus à te voir comme tu es maintenant. » Les mains lâchent leurs acolytes et il sourit en coin en se laissant tomber en arrière, sur les fesses. « Forte, sensible, avide de vivre quelque chose de beau. Indépendante au yeux du monde, dépendante selon moi. » Et les épaules se haussent et le regard fuit. « T’es belle. Il n’y a que toi qui ne le vois pas. » Et finalement, il se relève pour préparer le repas, lançant à la volée. « Tu manges avec moi ? »
(c) TORTIPOUSS.


Marla Katz
Marla Katz






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19767-marla-katz-o-charleen-weiss-29-11 https://www.disjointedsocieties.com/t19802-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19804-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19805-marla-fleur-celeste
Surnom : Kiddo, Katz.
Âge : 26
Origines : Allemandes.
Occupation : Étudiante aux Beaux-Arts vendant ses services en tant qu'artiste free-lance et Fleuriste, en job étudiant.
Lieu de résidence : Maisonnette (Queens) avec Mathias. ♡
A New York depuis : ses dix ans.
Situation Amoureuse : Il n’y a que les yeux de l’amour qui comptent.
Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Trigger Warning : J'aborde en rp : conflits familiaux, violence (physique, mentale, infantile), manipulation, délinquance, sexe, enlèvement, pauvreté (ancienne SDF), troubles du comportement alimentaire, pensées suicidaires, anxiété, dépression, relations toxiques, addiction (somnifères).

Je refuse de jouer : cruauté animale (non, non et re-non), viol, prostitution, mort.

MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. 060f MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. 1juq MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. 0knu
hey kiddo
☽ DON'T BE AFRAID ☾
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Eztv
you were made to go out

MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Rfnw MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. 5ybb
homeless
☽ J'ENTENDS LES LOUPS ☾
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Eztv
dans la nuit
Elle était belle dans la nuit, à la lueur de la lune ronde. Des rubans dansent dans ses cheveux et le vent rie à ses côtés. Sur les chemins parsemés d’étoiles, elle brille de mille feux. Ses mains implorent le ciel au temps qui se suspend. Une envolée d’oiseaux nous rappelle, qu’elle était belle, elle.
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Ngu7
  • Aucune association
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : BRAINDEAD.
Pronom : Elle.
Messages : 813
Faceclaim : Charleen Weiss.
Crédits : Romanov (avatar), Myself (signature), Ethereal (icons).
Inscription : 22/11/2020
Multicomptes : Baby Meï.
Nombre de mots par RP : 200 - 600 mots.
Fréquence de RP : Lorsque j’ai envie.
Je suis plutôt : Dark et chill.
Young Idiot
MARTHIAS » WATCH ME FALL APART. Lsxz6sHY_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Mer 23 Déc - 21:48
WATCH ME FALL APART
MARTHIAS 2
Marla, elle peinait à respirer. Le palpitant comprimé dans cette poitrine, dont l’air se bloquait, par instants. Elle semblait mourir, la gueule rougie par tout ce chagrin et ces secrets, dévoiles aux yeux du public, sans son consentement, sans le vouloir. Plus les jours passaient, moins elle avait la force d’avancer, mais voilà qu’elle ne parvenait pas à poser des mots, sur ses pensées suicidaires, parasitant son esprit, ses songes. À valser sur le fil écarlate de son existence, elle finirait par perdre la vie, Marla, mettant fin à ses douleurs les plus terribles. Et elle baissait les yeux, les phalanges tiraient nerveusement ses manches, ses veines qu’elle rêvait de mutiler : après tout, pourquoi pas ? Un peu plus ou un peu moins de souffrance. Elle venait même se moucher, avec un mouchoir attrapé à la volée, une fois que tout redevenait calme. Plus rien ne se passait, les sanglots tiraillant sa gorge, à n’en plus pouvoir. Ses prunelles, elles, glissaient sur le visage de Mathias, qu’elle regardait. Les mirettes voilées d’émotions et son cœur, manquait un battement. Incapable d’ignorer ce qu’il faisait naître en elle, avec ses paroles, qui demeuraient sans réponse. Juste… Le regarder, lui sourire un peu et essuyer l’humidité de ses pommettes rougies. Elle semblait si fragile, un peu plus, comme chaque jour. Manquant de s’effondrer et partir en fumée. C’était qu’elle se voyait comme un moins-que-rien, un zéro, une vaurienne : une putain d’erreur humaine, qui n’aurait jamais dû naître. Mais confierait-elle ces propos ? Jamais, la poupée en était incapable. Alors, Marla, après un long silence, elle se levait, toujours en train de boiter, la veste finalement retirée. « Regarde-moi… » J'veux tes yeux. Qu’elle murmurait, le suppliant presque de sa voix légèrement rauque, certainement brisée. Instable. « Je veux pas te perdre. » L’aveu du bout des lèvres, du bout du cœur.
(c) TORTIPOUSS.






les yeux fermés, je
LIS SUR TES LÈVRES
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mer 30 Déc - 23:16
WATCH ME FALL APART
MARTHIAS 2
Mathias, il a du mal avec tous les sentiments, ressentiments un peu normaux : la tristesse, le palpitant qui s’emballe en pensant à quelqu’un ; les blessures, les mots sur les maux ; les yeux rougis par les larmes, le tsunami au bord des lèvres. C’est pour ça que les mots ont du mal à trouver le chemin vers l’extérieur : il préfère mille fois s’étouffer avec plutôt que de les dire à la face du monde. Mais Marla, dans cet état, le touchait plus que de mesure. C’est sans doute pour ça qu’il a trouvé la force de passer au-dessus de ce blocage : et la poésie qui sort de ses lèvres vient envelopper leurs deux étreintes. Et les sourires pleuvent à défaut des larmes, de ce liquide trop salé que personne ne devrait créer. Pour Mathias, avoir le sourire de la belle brune, ça voulait tout dire : qu’il n’était pas inutile, ni incapable avec elle. Il avait au moins le pouvoir de sécher quelques encres abimées qui roulaient sur ses joues. Alors il s’est relevé, s’est retourné dos à elle : un besoin de retourner à son intimité. De ne plus parler sentiments, ressentiments : comme si l’allergie revenait un peu trop rapidement. Il craignait un peu de gonfler, de devenir rouge : choc anaphylactique aux sentiments. Il inspire fort, espère simplement qu’elle saura se taire. Repasser à un sujet plus simple, plus volage : mais Marla, elle est têtue. Plus têtu encore que le brun. Alors la demande se pose entre eux, comme une supplication d’âme battue. Et il cède, encore, comme appeler par elle : il se retourne de nouveau pour lier leurs azurs. Une tête qui se penche un peu et une main qui se tend pour qu’elle s’appuie sur quelqu’un : pour la jambe ou le cœur ? L’avenir le dira. Elle enchaîne les mots, qui semblent se perdre dans un concerto pour l’amour. Il la regarde, ne sourit pas vraiment, mais du plus profond du cœur il aimerait avoir le courage de la rassurer. Mais il a tout donné le gamin. Alors il la tire vers lui, pour la nicher au creux de ses bras. Embrasser le haut de son crâne. Et d’un murmure presqu’inaudible. « Je suis là. » Promesse à demi-mot.
(c) TORTIPOUSS.


Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum