AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
-49%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur la machine à café automatique Saeco PicoBaristo SM5473/10
449 € 880 €
Voir le deal
-24%
Le deal à ne pas rater :
Samsung Galaxy S20FE 6.5″ Double SIM 128 Go (Orange) à 499€
499 € 659 €
Voir le deal


Marla Katz
Marla Katz






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19767-marla-katz-o-charleen-weiss-29-11 https://www.disjointedsocieties.com/t19802-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19804-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19805-marla-fleur-celeste
Surnom : Kiddo, Katz.
Âge : 26
Origines : Allemandes.
Occupation : Étudiante aux Beaux-Arts vendant ses services en tant qu'artiste free-lance et Fleuriste, en job étudiant.
Lieu de résidence : Maisonnette (Queens) avec Mathias. ♡
A New York depuis : ses dix ans.
Situation Amoureuse : Il n’y a que les yeux de l’amour qui comptent.
Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Trigger Warning : J'aborde en rp : conflits familiaux, violence (physique, mentale, infantile), manipulation, délinquance, sexe, enlèvement, pauvreté (ancienne SDF), troubles du comportement alimentaire, pensées suicidaires, anxiété, dépression, relations toxiques, addiction (somnifères).

Je refuse de jouer : cruauté animale (non, non et re-non), viol, prostitution, mort.

(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 060f (HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 1juq (HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 0knu
hey kiddo
☽ DON'T BE AFRAID ☾
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Eztv
you were made to go out

(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Rfnw (HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 5ybb
homeless
☽ J'ENTENDS LES LOUPS ☾
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Eztv
dans la nuit
Elle était belle dans la nuit, à la lueur de la lune ronde. Des rubans dansent dans ses cheveux et le vent rie à ses côtés. Sur les chemins parsemés d’étoiles, elle brille de mille feux. Ses mains implorent le ciel au temps qui se suspend. Une envolée d’oiseaux nous rappelle, qu’elle était belle, elle.
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Ngu7
  • Aucune association
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : BRAINDEAD.
Pronom : Elle.
Messages : 813
Faceclaim : Charleen Weiss.
Crédits : Romanov (avatar), Myself (signature), Ethereal (icons).
Inscription : 22/11/2020
Multicomptes : Baby Meï.
Nombre de mots par RP : 200 - 600 mots.
Fréquence de RP : Lorsque j’ai envie.
Je suis plutôt : Dark et chill.
Young Idiot
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Lsxz6sHY_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Lun 21 Déc - 0:17
❝ m'abîmer sans te perdre. ❞
-- (marthias 1).


Elle en prenait soin, de sa perle. La chérissant entre ses paumes ardentes, la bénissant de quelques baisers, apposés d’une douceur inouïe, sur l’épiderme humide. Celui parcouru de stigmates et de reliefs clairs, de certaines peines, peinant à se fondre à la masse. Les constellations encore rougies, avec le temps, qui restaient en surface, refusant d’obtempérer et de fusionner avec l’épiderme. En guise de souvenirs funèbres, de mémoires douloureux. Alors, elle faisait de son mieux, Marla, pour prendre soin de cette essence aussi éclatée que la sienne. C’était bien difficile, à certains égards : parce qu’elle peinait à se soigner, à guérir et s’occuper d’elle-même, alors comment prétendre aider, lorsque son propre être était à l’abandon ? Insaisissable ? Une peine que l’on ne pouvait pas saisir entre ses doigts, sous peine de la briser, cette maigre lueur de vie. Marla, elle était brisée en mille morceaux et tentait, malgré tout, de contenir ses organes d’un bras, l’autre cherchant de quoi recoller. Toujours en vain. Les efforts voués à l’échec, c’en devenait usuel, mais elle persistait, la tête dure, Marla. Essayant constamment de survivre, d’aller mieux, en se réconfortant avec cet infime morceau d’innocent résidant en son être. La petite lueur de cette gamine, mutilée depuis les premiers cris. Les gazouillis étouffés, les coups de pieds encaissés sans jamais faiblir. C’était qu’elle s’était endurcie, depuis toujours, Marla : lutter, constamment. Ne pas refouler ses moments de faiblesse, les accepter et composer avec, mais elle s’était perdue en chemin. À ce jour, la poupée s’ignorait, ne savait plus quelle était sa place, sa valeur. Brisée, réduite en poussière, avec la risette aux lèvres. Malgré les cernes, les peines, les traumatismes. La force du cœur que de s’accrocher, toujours. Et elle tentait, de ses forces minimes, d’aider son prochain, de venir en aide à ceux qui comptaient, et même ceux qui n’importaient pas, se vouant aux autres, plutôt que de s’attarder sur son corps, s’effondrant, peu à peu. Les bras autour de Mathias, elle le fixait, d’une expression douloureuse, se fondre sous l’eau, en attendant qu’il remonte. « Regarde-moi. » Qu’elle murmurait, patientant pour qu’il lui fasse face et ses paumes épousaient ses joues. Elle souffrait de se sentir inutile, de ne pas pouvoir l’aider, comme lui le faisait. « Je suis désolée… » De ne pouvoir rien faire pour l’aider, d’être une plante verte à ses côtés. Son front s’en venait, se déposer sur le sien, effleurant ses lippes des siennes, tandis que les prunelles ne se quittaient pas. Les doigts glissant jusqu’à la nuque, puis dans le vide. Meurtri, l’amour-propre.
(c) TORTIPOUSS.






les yeux fermés, je
LIS SUR TES LÈVRES
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 21 Déc - 0:34
❝ m'abîmer sans te perdre. ❞
-- (marthias 1).


Et les yeux qui s’ouvrent dans l’eau, pour n’observer qu’un vide invisible : un peu comme toutes les peines qu’il trainait derrière lui, sans que personne ne soupçonne une seule seconde tout ce qui l’empêchait de respirer. De vivre correctement, sans se prendre les pieds dans un cadavre sortit du placard. Parce que Mathias, il peinait parfois à se lever le matin : se demandant si vraiment, ça en vaudrait le coup, de se jeter dans la gueule du loup et finir un peu plus amoché à la fin de la journée. Mais rien ne paraissait si calme sur sa gueule d’ange : et même si ses joues creusées trahissaient sa douleur, sa mort intérieure, il restait debout. Prêt à se battre contre l’invisible : les vestiges d’un passé, dans l’âme. Il arrivait que les jours soient moins pénibles : c’était le cas depuis que Marla était là. Et pour rien au monde il n’aurait voulu qu’elle ne reparte pour le moment. Parce qu’il avait beau ne pas supporter grand monde, elle restait une des rares à aimer ce qu’il était. A supporter ce qu’il endurait, ce qu’il faisait endurer au monde entier. Sa rage, sa colère, son incompréhension : et parfois, les éternelles questions. Pourquoi moi ? Pourquoi ça ? Qui décide tout ça ? Ne pas comprendre le sens de l’existence. Sortir la tête de l’eau, au propre comme au figuré, pour récupérer ce qu’on appelle oxygène, nécessaire pour continuer le chemin. Les mots murmurés le figent dans l’espace, et la tête se tourne presque automatiquement. La sirène chante pour lui, il ne peut que l’écouter, désormais de retour chez les vivants. Elle murmure quelque chose qui semble être des excuses, comme si cela avait quelque chose à voir avec elle. Mais la vérité, c’est que Mathias était bancal bien avant Marla : qu’elle n’a juste été le reflet de lui-même. Attiré par son semblable, la gueule cassée de l’ange déchue. Et il était bien trop désolé, lui, de devoir lui infliger une peine de plus dans son sac à dos. Il attrape la brune par la gorge et l’embrasse, d’un baiser aussi violent que nécessaire : comme si, finalement, lèvres contre lèvres, l’oxygène se trouvait là. Au creux de ses bras, au creux de son âme. Il recule, tout aussi rapidement, pour sortir du bain. Attraper la brune par la main, finir par la porter. Laissant une trace d’humidité derrière chacun de ses pas. Pour finir par claquer la porte de la chambre, et déposer le corps de la brune sur le matelas. « Je vais te faire l’amour. D’accord ? » Parce que l’accord, avec Marla, c’était quelque chose de primordiale. Comme le besoin d’être sûr qu’elle soit d’accord qu’il la souille. Un peu plus. Jamais moins.
(c) TORTIPOUSS.


Marla Katz
Marla Katz






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19767-marla-katz-o-charleen-weiss-29-11 https://www.disjointedsocieties.com/t19802-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19804-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19805-marla-fleur-celeste
Surnom : Kiddo, Katz.
Âge : 26
Origines : Allemandes.
Occupation : Étudiante aux Beaux-Arts vendant ses services en tant qu'artiste free-lance et Fleuriste, en job étudiant.
Lieu de résidence : Maisonnette (Queens) avec Mathias. ♡
A New York depuis : ses dix ans.
Situation Amoureuse : Il n’y a que les yeux de l’amour qui comptent.
Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Trigger Warning : J'aborde en rp : conflits familiaux, violence (physique, mentale, infantile), manipulation, délinquance, sexe, enlèvement, pauvreté (ancienne SDF), troubles du comportement alimentaire, pensées suicidaires, anxiété, dépression, relations toxiques, addiction (somnifères).

Je refuse de jouer : cruauté animale (non, non et re-non), viol, prostitution, mort.

(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 060f (HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 1juq (HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 0knu
hey kiddo
☽ DON'T BE AFRAID ☾
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Eztv
you were made to go out

(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Rfnw (HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 5ybb
homeless
☽ J'ENTENDS LES LOUPS ☾
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Eztv
dans la nuit
Elle était belle dans la nuit, à la lueur de la lune ronde. Des rubans dansent dans ses cheveux et le vent rie à ses côtés. Sur les chemins parsemés d’étoiles, elle brille de mille feux. Ses mains implorent le ciel au temps qui se suspend. Une envolée d’oiseaux nous rappelle, qu’elle était belle, elle.
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Ngu7
  • Aucune association
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : BRAINDEAD.
Pronom : Elle.
Messages : 813
Faceclaim : Charleen Weiss.
Crédits : Romanov (avatar), Myself (signature), Ethereal (icons).
Inscription : 22/11/2020
Multicomptes : Baby Meï.
Nombre de mots par RP : 200 - 600 mots.
Fréquence de RP : Lorsque j’ai envie.
Je suis plutôt : Dark et chill.
Young Idiot
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Lsxz6sHY_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Lun 21 Déc - 0:49
❝ m'abîmer sans te perdre. ❞
-- (marthias 1).


Les excuses s’échappaient hors des lèvres, d’une expression si douloureuse qu’on ne pouvait qu’y repenser avec le temps. Imaginer l’air souffrant de cette déesse dénudée, offrant corps et âme au reflet de son miroir. Sans demi-mesure. Elle, toute entière et le cœur lié au sien, qu’elle le veuille ou non, ils étaient un seul être. Une fusion depuis le premier jour. Les fils rouges mélangés et un refuge l’un pour l’autre, quand bien même la jolie doutait d’elle, ne réalisait pas le bien qu’elle pouvait faire ni le mal, que sa noirceur engendrait, parfois. L’absence d’estime, bafouée depuis la nuit des temps. Une vie pas facilitée par des échecs cuisants, des déceptions grandissantes et des abandons multiples, à n’en plus pouvoir. Suffoquant, parfois, sous le poids de cette vie menée. Sa bouche fiévreuse contre la sienne, comme si le point final de ce foutoir se trouvait face à sa gueule angélique. Appréciant du bout des doigts, des lèvres, cette parenthèse offerte. Et elle fermait les yeux, brusquement, attrapant ses pulpes fougueuses des siennes. Le souffle salvateur, l’oxygène vital, dans le creux de l’autre. Prenant sa source en son sein, dans le trou de son émanation. Celui même qui s’emballait peu à peu, au fil des lèvres qui se dévoraient. Des corps se collant. De ce putain de brasier brûlant encore et encore. Les foutant en l’air. Sauvage et passionnel. L’espace d’un instant séparé, puis les deux relevés. La boiteuse soulevée et déposée, délicatement, veillant à ce que sa blessure ne soit pas impactée. Une balle dans le pied, cette plaie à peine cicatrisée, pour celle qui aimait prendre le contrôle, guider l’acte. Ses yeux dans les siens. Le corps exigeant, ferme, désormais asservi. « Prends-moi. » Qu’elle susurrait, d’un murmure exaltant, grogné sur ses pulpes. Elle le désirait, maintenant, au creux de ses reins. Qu’il embrasse et embrase son être souillé d’ombres et de braises. Qu’il mettre feu à cette liaison peu commune. Qu’il fasse ce qu’il désire, pourvu que l’esprit cesse de se torturer, qu’il lui offre, à nouveau, un aller jusqu’au paradis. Le temps de quelques longues minutes sulfureuses.
(c) TORTIPOUSS.






les yeux fermés, je
LIS SUR TES LÈVRES
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 21 Déc - 1:02
❝ m'abîmer sans te perdre. ❞
-- (marthias 1).


Mathias, il peinait à comprendre la demi-mesure. Si bien que dans ses mouvements, ses désirs, il était d’une brutalité presque féroce, ne désirant que se faire comprendre de l’autre. Les mots trop futiles pour exprimer ce que le corps veut : et obtiendra, à n’en pas douter. Alors il prend les choses en main, sachant pertinemment que le double voudrait bien prendre le dessus : sur la situation, sur son corps, les emboitant selon ses envies. Mais blessure oblige, désir accru de vouloir lui donner autre chose que les habitudes, il n’a pas hésité à se mettre au-dessus. La regardant de ses azurs fiévreux, charnels. Et l’ordre qui s’abat sur les deux êtres. Un sourire vient naître sur la gueule de Mathias, amusé qu’elle ne laisse pas si facilement tombée. Et un coup, seulement, suffit à les fusionner aux yeux du monde, comme s’ils n’étaient pas assez reliés par ce fil invisible, qui les ramène constamment l’un à l’autre. Les yeux de Mathias se ferme, la douceur des sensations autour de son membre tendu, à l’intérieur d’une intimité plus magique encore qu’un numéro de Copperfield. Il déglutit, ne prends pas vraiment de pincettes quand il commence les vas et viens : il la sent, cette humidité qui coule le long du chibre, rendant les mouvements plus sensuels encore. Et les contractions, internes, trahissant un besoin, une envie furieuse de plus qu’un simple acte, qu’une simple fusion de deux corps. Les lèvres viennent se poser dans le cou de la brune, le mordant, à la recherche de bruits, de sons qui lui prouveraient qu’il fait bien les choses. Ce besoin d’être rassuré un peu, quand elle n’est pas à même de prendre les devants. Vouloir son bien, autant que le sien : et aspirer la peau entre les dents pour laisser sa trace, quelque part de plus que dans l’âme. Et la danse continue, creusant un peu plus les reins de la divinité pour, probablement, avoir l’espoir de toucher le paradis du bout des doigts.
(c) TORTIPOUSS.


Marla Katz
Marla Katz






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19767-marla-katz-o-charleen-weiss-29-11 https://www.disjointedsocieties.com/t19802-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19804-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19805-marla-fleur-celeste
Surnom : Kiddo, Katz.
Âge : 26
Origines : Allemandes.
Occupation : Étudiante aux Beaux-Arts vendant ses services en tant qu'artiste free-lance et Fleuriste, en job étudiant.
Lieu de résidence : Maisonnette (Queens) avec Mathias. ♡
A New York depuis : ses dix ans.
Situation Amoureuse : Il n’y a que les yeux de l’amour qui comptent.
Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Trigger Warning : J'aborde en rp : conflits familiaux, violence (physique, mentale, infantile), manipulation, délinquance, sexe, enlèvement, pauvreté (ancienne SDF), troubles du comportement alimentaire, pensées suicidaires, anxiété, dépression, relations toxiques, addiction (somnifères).

Je refuse de jouer : cruauté animale (non, non et re-non), viol, prostitution, mort.

(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 060f (HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 1juq (HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 0knu
hey kiddo
☽ DON'T BE AFRAID ☾
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Eztv
you were made to go out

(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Rfnw (HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 5ybb
homeless
☽ J'ENTENDS LES LOUPS ☾
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Eztv
dans la nuit
Elle était belle dans la nuit, à la lueur de la lune ronde. Des rubans dansent dans ses cheveux et le vent rie à ses côtés. Sur les chemins parsemés d’étoiles, elle brille de mille feux. Ses mains implorent le ciel au temps qui se suspend. Une envolée d’oiseaux nous rappelle, qu’elle était belle, elle.
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Ngu7
  • Aucune association
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : BRAINDEAD.
Pronom : Elle.
Messages : 813
Faceclaim : Charleen Weiss.
Crédits : Romanov (avatar), Myself (signature), Ethereal (icons).
Inscription : 22/11/2020
Multicomptes : Baby Meï.
Nombre de mots par RP : 200 - 600 mots.
Fréquence de RP : Lorsque j’ai envie.
Je suis plutôt : Dark et chill.
Young Idiot
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Lsxz6sHY_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Lun 21 Déc - 1:16
❝ m'abîmer sans te perdre. ❞
-- (marthias 1).


L’enveloppe allongée et elle le laissait, Marla, faire ce qu'il désirait. N’y opposant aucune résistance, son corps contre le sien et ses cuisses, dont l’une fébrile, s’écartaient, le laissant prendre place au milieu de ce qui lui appartenait. Fugace, jusqu’à la prochaine danse des squelettes. Quelques mots et la fusion obtempérait, se mélangeant d’un coup de reins, au creux de ses hanches. Et le soulagement, de ne faire qu’un. Le long soupir d’aise manifestant ce bien-être ressenti dès lorsqu’il glissait en son intimité. Les ongles enfoncés dans la chair de son dos, y laissant son empreinte, sur les épaules étreintes de ses mains humides. Son regard fiévreux rivé dans le sien, alors que les pulpes s’effleuraient, à chaque vas et viens, mouvant son bassin au rythme du sien. C’était que son souffle s’emballait, que ses doigts effleuraient sa peau dans de divines caresses, sur cette peau connue et reconnue entre mille. Les prunelles vrillaient, au rythme de ses lippes entrouvertes, laissant s’échouer ces mélodies de bien-être. Le bonheur à l’état pur, que de se lier charnellement. Aimante de ces étreintes lascives et enivrantes, Marla, son corps entier frémissant au contact du sien, même si elle ne pouvait pas guider la mesure, comme à son habitude. C’en était exaltant que de le voir au-dessus d’elle, la saisissant par les hanches, sur lesquelles il s’appuyait, pour perfectionner son approche du paradis. Putain. Elle en gémissait de bien-être, la sirène, fracassant ses hanches aux siennes, dans l’envie de toujours plus le ressentir faire partie intégrante de son corps. Glissant entre ses paumes, s’apposant sur ses lèvres brûlantes, qu’elle embrassait. Percutait. Marquant le derme laiteux de cette déesse, aux galbes aphrodisiaques. La possession à travers les marques bleutées laissées, pour que l’on sache, qu’elle n’était pas si libre que ça, en dehors de l’étiquette de l’essence solitaire. Et le souffle entrecoupé de gémissements, elle attrapait sa gorge d’une main, les prunelles brûlantes pour lui. « Plus fort. » Qu’elle grognait, Marla, mordant sa lippe inférieure de ses quenottes. Désireuse de prendre encore plus feu.
(c) TORTIPOUSS.






les yeux fermés, je
LIS SUR TES LÈVRES
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 21 Déc - 1:52
❝ m'abîmer sans te perdre. ❞
-- (marthias 1).


La fusion était violente, à chaque fois. Comme s’il avait attendu le double féminin pour enfin se sentir vivant. Mais Mathias, il n’aimait pas tellement le dire : les mots avaient plus d’impacts que les gestes selon lui. Alors se fondre dans l’intimité de la brune, ça voulait dire quelque chose : mais certainement pas le quart de ce qu’il se passait à l’intérieur de son cerveau quand Marla se décidait à partager quelques instants de sa vie. Il ne lui dirait probablement jamais, qu’elle était une partie de la corde qui lui permettait de rester suspendu dans le vide, sans jamais tomber. Et les seules choses qu’il avait le courage de lui donner, c’étaient ces instants perdus, à la volée, à la face du monde : les mouvements charnels de leurs enveloppes, qui se connaissent et se reconnaissent malgré toutes les horreurs. Quand elle lui ordonne d’aller plus fort, Mathias s’exécute. Parce qu’il sait être soumis aux courbes divines de la beauté brune. Alors ses hanches vont plus vite, plus fort aux creux de ses jambes, cherchant une fusion plus profonde que l’habitude. Quelque chose pour les rassurer, leur dire qu’ils sont réellement vivants. Et de ces mouvements naîtra probablement des bleus entre les cuisses, puisque la violence arrive, monte à l’intérieur, bouillonne dans l’être de Mathias : les mains agrippent les draps, les froissent, les déchirent sûrement. La tête s’enfonce dans le matelas, les grognements étouffés. Il sait, qu’elle sera maître des mouvements, des choses : même blessée, elle demeure l’unique dominante féminine de Mathias. Et il obéira à ce qu’elle lui demandera. Alors Marla, dis-nous. Qu’est-ce qui fera que ton liquide s’écoulera un peu plus sur le matelas ; que tes gémissements rempliront un peu plus la pièce ; que ton inimité se serrera autour du membre de Mathias. Qu’est-ce qui vous enverra au Septième Ciel, juste lui et toi ?
(c) TORTIPOUSS.


Marla Katz
Marla Katz






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19767-marla-katz-o-charleen-weiss-29-11 https://www.disjointedsocieties.com/t19802-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19804-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19805-marla-fleur-celeste
Surnom : Kiddo, Katz.
Âge : 26
Origines : Allemandes.
Occupation : Étudiante aux Beaux-Arts vendant ses services en tant qu'artiste free-lance et Fleuriste, en job étudiant.
Lieu de résidence : Maisonnette (Queens) avec Mathias. ♡
A New York depuis : ses dix ans.
Situation Amoureuse : Il n’y a que les yeux de l’amour qui comptent.
Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Trigger Warning : J'aborde en rp : conflits familiaux, violence (physique, mentale, infantile), manipulation, délinquance, sexe, enlèvement, pauvreté (ancienne SDF), troubles du comportement alimentaire, pensées suicidaires, anxiété, dépression, relations toxiques, addiction (somnifères).

Je refuse de jouer : cruauté animale (non, non et re-non), viol, prostitution, mort.

(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 060f (HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 1juq (HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 0knu
hey kiddo
☽ DON'T BE AFRAID ☾
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Eztv
you were made to go out

(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Rfnw (HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 5ybb
homeless
☽ J'ENTENDS LES LOUPS ☾
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Eztv
dans la nuit
Elle était belle dans la nuit, à la lueur de la lune ronde. Des rubans dansent dans ses cheveux et le vent rie à ses côtés. Sur les chemins parsemés d’étoiles, elle brille de mille feux. Ses mains implorent le ciel au temps qui se suspend. Une envolée d’oiseaux nous rappelle, qu’elle était belle, elle.
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Ngu7
  • Aucune association
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : BRAINDEAD.
Pronom : Elle.
Messages : 813
Faceclaim : Charleen Weiss.
Crédits : Romanov (avatar), Myself (signature), Ethereal (icons).
Inscription : 22/11/2020
Multicomptes : Baby Meï.
Nombre de mots par RP : 200 - 600 mots.
Fréquence de RP : Lorsque j’ai envie.
Je suis plutôt : Dark et chill.
Young Idiot
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Lsxz6sHY_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Lun 21 Déc - 2:02
❝ m'abîmer sans te perdre. ❞
-- (marthias 1).


L’ordre glissait du bout des lippes, se mêlant aux souffles ardents, se cognant à chaque respiration. Brûlante. Saccadée. Leurs prunelles azurées remplacées par la couleur du feu, à l’image du brasier qui ne cessait de gravir en leurs êtres fusionnés. Elle soupirait, longuement, ondulait, lascivement, en grognant par instants, sur ses lèvres qu’elle happait des siennes. L’enveloppe parcourue de frissons et ses doigts, autour de la nuque du brun, qu’elle lâchait finalement pour se confronter à ses mires. Provocante, la belle, à gémir tout contre lui, sans fermer les paupières. Plongeant, tête la première, dans cette chaleur enivrant offerte, la fougue des matinées où plus rien n’importait, à l’exception de leurs corps se percutant. Dans une mélodie de souffles ardents, de plaintes désirables et de lit grinçant, cognant le mur, par la force des ondulations. De ces mains enfoncées dans ses hanches, creusant le dos de la poupée, pour mieux se frayer un chemin au sein de la féminité. Y soutirer tous les mystères susceptibles de faire crier de plaisir la poupée tentatrice, résidant entre ses paumes humides. Glissant entre la poigne ferme et lui, bénit par les gémissements divins de la poupée brune, si plaisante ainsi, parcourue de désir, aux mirettes fiévreuses, à la gestuelle d’une déesse. Pour lui faire perdre la tête un peu plus. Une beauté qui s’ignorait. Et ses ongles rayaient sa peau, l’égayaient de traces éphémères, de cette matinée luxurieuse, le visage basculé en arrière, alors que les hanches se redressaient, pour qu’il la saisisse plus. Qu’il la colle sur son derme, qu’il se fracasse un peu plus sur elle, jusqu’à faire naître des bleus, des traces de cette violence passionnelle. Elle lui tirait les cheveux, embrassant son épaule de ses lèvres, qu’elle mordait ensuite, le malmenant à sa guise, pourvu qu’il grogne sur sa peau, qu’il accentue encore plus ce désir de toujours plus d’eux. D’elle. De lui. Et d'une voix brisée, mêlant gémissements et respiration saccadée, elle glissait, l'implorait presque : « Retourne-moi. » Qu’il la colle à plat ventre sur les draps en saisissant sa nuque, foudroyant sa croupe de ses ondulations endiablées. Qu’il lui obéisse, surtout, qu’il l’écoute, l’avide de contrôle lors des unions langoureuses et qu’il se sente roi sur ses terres conquises, sur la chute de ses reins.
(c) TORTIPOUSS.






les yeux fermés, je
LIS SUR TES LÈVRES
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 21 Déc - 14:45
❝ m'abîmer sans te perdre. ❞
-- (marthias 1).


Les gémissements qui atteignent des sommets si haut que même les anges se retrouvent à être distrait par les enveloppes charnelles. Mathias, il se délecte des sensations autour de son membre, sur sa peau : aimant la façon dont la succube griffe son corps, laissant des marques plus douces que celles qu’il traine depuis son enfance. Il aime la façon dont son bassin se calque au sien, laissant ainsi tout l’espace nécessaire pour s’enfoncer un peu plus dans son intimité. Presqu’au fond, mouvant dans une symbiose presque ultime, presque parfaite. Il grogne, la tête dans le matelas, les draps se couvrant de trous face à la force des ressentis ; de mouille face au plaisir commun ; et la pièce se laissant couvrir par les bruits et les sensations d’un amour fébrile, presque réel. Il obéit Mathias, à la divinité, conscient qu’elle serait probablement la seule dans son existence à pouvoir lui donner ces ordres, sans qu’il ne rechigne. Mais il était délicat, Mathias, dans sa façon de faire : voulant combler au maximum le plaisir de la brune ; ne voulant trop la souiller de sa propre violence. Pourtant, Marla, même s’il aimait se dire le contraire, était semblable à lui : avide d’une autre vie, d’un autre type d’amour que le commun. Se laisser mourir aux creux de quelques mouvements charnels, pour se sentir exister un peu plus, se sentir importante jamais moins. Un autre ordre tombe, et en quelques secondes, faisant attention aux mouvements pour ne pas la blesser un peu plus, elle est sur le ventre. Et Mathias, il la pénètre d’un coup, dans l’genre de mouvement qui lui fait lâcher le prénom de la brune dans un bruit plus haut que les autres. Et il continue, son jeu des mouvements, claquant son bassin contre sa croupe, la tête nichée dans ses cheveux, aimant sentir son odeur en même temps que les mouvements, plus intenses encore.
(c) TORTIPOUSS.


Marla Katz
Marla Katz






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19767-marla-katz-o-charleen-weiss-29-11 https://www.disjointedsocieties.com/t19802-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19804-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19805-marla-fleur-celeste
Surnom : Kiddo, Katz.
Âge : 26
Origines : Allemandes.
Occupation : Étudiante aux Beaux-Arts vendant ses services en tant qu'artiste free-lance et Fleuriste, en job étudiant.
Lieu de résidence : Maisonnette (Queens) avec Mathias. ♡
A New York depuis : ses dix ans.
Situation Amoureuse : Il n’y a que les yeux de l’amour qui comptent.
Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Trigger Warning : J'aborde en rp : conflits familiaux, violence (physique, mentale, infantile), manipulation, délinquance, sexe, enlèvement, pauvreté (ancienne SDF), troubles du comportement alimentaire, pensées suicidaires, anxiété, dépression, relations toxiques, addiction (somnifères).

Je refuse de jouer : cruauté animale (non, non et re-non), viol, prostitution, mort.

(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 060f (HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 1juq (HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 0knu
hey kiddo
☽ DON'T BE AFRAID ☾
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Eztv
you were made to go out

(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Rfnw (HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 5ybb
homeless
☽ J'ENTENDS LES LOUPS ☾
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Eztv
dans la nuit
Elle était belle dans la nuit, à la lueur de la lune ronde. Des rubans dansent dans ses cheveux et le vent rie à ses côtés. Sur les chemins parsemés d’étoiles, elle brille de mille feux. Ses mains implorent le ciel au temps qui se suspend. Une envolée d’oiseaux nous rappelle, qu’elle était belle, elle.
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Ngu7
  • Aucune association
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : BRAINDEAD.
Pronom : Elle.
Messages : 813
Faceclaim : Charleen Weiss.
Crédits : Romanov (avatar), Myself (signature), Ethereal (icons).
Inscription : 22/11/2020
Multicomptes : Baby Meï.
Nombre de mots par RP : 200 - 600 mots.
Fréquence de RP : Lorsque j’ai envie.
Je suis plutôt : Dark et chill.
Young Idiot
(HOT) MARTHIAS » M'ABÎMER SANS TE PERDRE. - Page 2 Lsxz6sHY_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Lun 21 Déc - 15:18
❝ m'abîmer sans te perdre. ❞
-- (marthias 1).


Les lèvres s’embrassaient, se délectaient de ses jumelles. Ces étreintes, bénies, ponctuées de leurs souffles brûlant, se fracassant l’un contre l’autre. Les prunelles ne se quittaient que très peu, soucieuses d’admirer la flamme du désir dans le reflet de l’autre. Cette passion, dévorante, cette fougue, enivrante, dans laquelle ils se plongeaient constamment. Se couper du monde, encore quelques minutes, jusqu’à se faire rattraper par la réalité. Mais ils avaient le mérite d’essayer, de se donner l’un à l’autre, dans l’espoir de se plonger dans une autre vie, de voir autre chose que ce à quoi ils étaient habitués. Exister mieux, respirer, sans avoir l’impression de suffoquer. Et Marla, elle attrapait sa nuque de ses paumes, lui volant un de ces baisers qui puaient la vie, la mort, de ces embrassades qui peuplaient les rêves, faisant de la compétition aux cauchemars. Son corps, lui, cessait d’onduler, quelques secondes à peine, pour se retourner. Positionnant sa jambe pour ne pas se faire mal, les bras étendus à l’avant. Qu’il serre ses poignets, s’il le désirait, qu’il marque la peau immaculée de son dos, de ses crocs, de ses griffes : l’embrasant, de tout son être, au fil des ondulations. Y’avait du céleste, dans ces courbes : les côtes apparentes sous les vas et viens, les muscles se contractant, les reins creusés, donnant naissant au galbe généreux de ses hanches. La tignasse disciplinée, sauvage, en harmonie avec cette gueule, mêlant vices et pureté, attrapée entre les phalanges pour tendre ses traits sulfureux. La poitrine applatie, se mouvant : un tout qui rendait dingue. Sa voix, enivrante, s’élevait, accompagnant les soupirs brûlants de désir, de ce toujours plus, avec lui, pour lui. Qu’il prenne confiance, sur sa terre conquise, qu’il prenne possession, de ce qui lui revenait de droit. Son âme jumelle. Sa gueule tournée vers la sienne, enfouie sur son épaule, l’expression fiévreuse, de celle qui donnait envie de se damner, ruisselant de passion, pour lui. Pour ces moments à deux où plus rien n’existait. Juste… Leurs corps se frappant, leurs voix s’égosillant et les épidermes, claquant et claquant, dans une mélodie connue, rendue un peu plus appréciable au fil des secondes, des minutes. Marla, elle gémissait son plaisir, les expressions désirables, cette putain de beauté rassurante, tentatrice, au souffle court, aux mirettes vrillant, sous les coups endiablés de leurs bassins en folie. Folle d’eux.
(c) TORTIPOUSS.






les yeux fermés, je
LIS SUR TES LÈVRES
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 21 Déc - 22:17
❝ m'abîmer sans te perdre. ❞
-- (marthias 1).


Mathias se demandait parfois : était-il possible de trouver une symbiose si complète avec quelqu’un d’autre ? Loin d’être fidèle, le jeune homme n’était pourtant pas un coureur de jupons : il détestait être bloqué dans une relation, usant ce mot aussi peu que possible. C’est pourquoi il savourait les courbes divines de la brune, l’aimant à son paroxysme lorsque les enveloppes se désiraient et devenaient charnelles. Peau contre peau, avide d’une proximité accrue, Mathias embrassait la peau de Marla, la couvrant de baisers à chaque parcelle de peau qu’il découvrait : son épaule, sa joue, ses omoplates, le début de ses bras. Il peinait à contenir sa violence, son envie d’aller plus loin, plus vite, plus fort. Même s’il savait Marla aimante de ce genre de sexe, il ne voulait pas choquer ou pire encore : la blesser. Profiter de ces moments trop éphémères, jamais assez long. Les courbes qui charment, la voix qui emportent dans les fonds marins : et lui, Mathias, marin dont le navire semble s’échouer dans les abysses au fur et à mesure que la tension augmente. Les doigts se serrent, se resserrent autour du draps. Et les corps se fracassent, s’échouent dans une mélodie digne de Beethoven : un concerto de luxure au creux d’un appartement miteux. On aurait pas fait mieux, on aurait pas dit mieux : si bien que même les anges semblent vous laisser le plaisir de se découvrir, se redécouvrir dans un nouvel angle. Pour que l’amour transpire un peu de votre corps, même si à la fin, tout sera différent : on voudrait simplement vous rendre l’innocence d’un premier amour, celui qui bousille autant qu’il fait du bien. Les hanches s’accélèrent, le membre claque au fond de l’intimité. Et les gémissements, les grognements, se transforment presqu’en cris. Les flammes se matérialisent autour de vous alors que tu la sens : cette chaleur qui inonde ton chibre et la délivrance.
(c) TORTIPOUSS.


Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum