AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
-35%
Le deal à ne pas rater :
Charmast Batterie Externe 23800mAh 4 Sorties et 2 Entrées
19.49 € 29.99 €
Voir le deal


Emrys Dabrowski
Emrys Dabrowski






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19599-emrys-dabrowski-o-harry-styles https://www.disjointedsocieties.com/t19635-emrys-dabrowski https://www.disjointedsocieties.com/t17105-ace-park-ouvert-isaac-t-rosewood-ouvert
Surnom : Em', un surnom court mais que tu affectionnes.
Âge : 27
Origines : Anglo-polonais, t'as vécu à Londres jusqu'à tes quatorze ans.
Occupation : Anciennement chanteur, acteur et mannequin, tu ne sais plus vraiment quoi faire de ta vie depuis que ton agence t'as viré le mois dernier.
Lieu de résidence : Tu vis depuis peu dans un nouvel appartement à Manhattan mais tu squattes régulièrement l'appartement de ton amoureux ou celui de ton garde du corps.
A New York depuis : que tu as seize ans
Situation Amoureuse : Officiellement célibataire, ton cœur est pourtant pris par un tueur au sourire charmeur à qui tu as confié ta vie entière.
Orientation sexuelle : Pansexuel
Trigger Warning : Ceux du personnage : Relations toxiques • scarification • possessivité/jalousie/obsession forte • addictions • tendances autodestructrices • viol

U.C.
If you want me, come get me.
It's like a heartbeat || Forty #2 9cc1160c6f61682a42e3d0e88a5ec22873f44576
  • United Heart
It's like a heartbeat || Forty #2 2StvcuH6_o
RPs : 2
Pseudo : Laura
Pronom : IEL.
Messages : 8945
Faceclaim : Harry Styles
Crédits : firesofbeltane ((avatars)) flordecapomo ((icons))
Inscription : 22/06/2020
Multicomptes : Ace Park et Isaac T. Rosewood
Nombre de mots par RP : De 250 à 1500
Fréquence de RP : Dépend du moment
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
It's like a heartbeat || Forty #2 T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Administrateur ✧
(#) Jeu 17 Déc - 12:34
It's like a heartbeat

Nobody taught me how to love myself so how can I love somebody else ?


Tu étais souriant, Emrys. Peut-être un peu trop vu que tu souhaites paraître indifférent et cacher ce bonheur qui illumine ton visage. Tu dois voir quelqu’un, ce soir. Une personne qui s’en moque que tu sois quelqu’un de connu et qui veut simplement te connaître. Seulement toi. Pas celui que tu fais semblant d’être en public afin de séduire tes fans. Mais lui… Lui il veut savoir qui tu es. Qui est cette personne que tu caches au monde entier et qui n’apparaît que rarement et avec peu de gens. Lui, il te veut toi. Et toi… Tu veux apprendre à le connaître. Tu veux découvrir pourquoi tu lui as fait confiance si facilement. Bien sûr, le fait qu’il t'a sauvé la vie a sûrement beaucoup joué dans cette confiance presque aveugle que tu lui donnes. Et Forty avait su gagner un peu plus ta confiance à chacune de vos rencontres et discussions, te donnant cette impression d’être en sécurité quoique tu fasses. Tu ne sais pas où est-ce qu’il compte t’emmener ce soir, il n’a pas voulu donner d’indice et a souhaité tester ta patience. Tout ce que tu savais c’est que vous allez jouer à un jeu et qu’il pense qu’il va te plaire. C’est ce qui a suffit pour te rendre heureux. Finissant de te préparer, tu coiffes tes cheveux en restant face à ton miroir avant de t’assurer que tous tes bracelets sont présents sur tes poignets. Si tu n’as pas honte des marques qui y reposent, bien qu’elles soient dissimulées par l’encre de tes tatouages, tu ne veux pas qu’il les découvre tout de suite. Récupérant tes clés, ton paquet de clopes et ton téléphone, tu quittes ton logement et rejoins l’entrée de ton immeuble. Et il est là, à t’attendre. Ton sourire est encore là alors que tu t’approches de lui, abordant une petite moue pour montrer que tu es tout de même frustré de ne pas savoir ce que vous allez faire. Salut ! Ça va, honey ? Tu t’approches un peu plus et pose tes lèvres sur sa joue, t’éloignant aussitôt pour croiser tes bras. Tu m’emmènes où ?
( c ) ekoltaqueen






Overwhelmed
I get overwhelmed so easily
My anxiety creeps inside of me
Makes it hard to breathe
What's come over me?
Feels like I'm somebody else
Forty Cook
Forty Cook






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19429-forty-cook-o-lee-felix-relance-08-11 https://www.disjointedsocieties.com/t19597-forty-cook#1087862 https://www.disjointedsocieties.com/t18954-levi-welch-o-forty-cook-ouvert#1045262
Surnom : forty pour ce qui reste de l'humain, black mamba pour l'assassin.
Âge : 22
Origines : américano-coréen et australien.
Occupation : à la tête d'un casino de prestige aux yeux du monde, meurtrier impitoyable à l'abris des regards.
Lieu de résidence : brooklyn, un triplex à la sécurité infaillible.
A New York depuis : toujours, de retour en ville depuis cinq mois.
Situation Amoureuse : célibataire et bourreaux des cœurs, le sien ne bat plus pour personne.
Orientation sexuelle : fluide mais la haine étanche pour la gente féminine.
Trigger Warning : morts violentes/ meurtres / violence excessive / rp hot.

It's like a heartbeat || Forty #2 VZP4bsGC_o It's like a heartbeat || Forty #2 JEXZ9Ebl_o It's like a heartbeat || Forty #2 Gq7WuOSz_o It's like a heartbeat || Forty #2 Uw1dSdIJ_o
le p'tit blabla is coming soon les potes.
il y a du feu sous mes paupières,
et les cendres de mes vingt-ans.
It's like a heartbeat || Forty #2 Giphy
  • Aucune association
It's like a heartbeat || Forty #2 VEo0rLeU_o
RPs : 3
Pseudo : (re) dunk, coucou c'est moooi
Pronom : il/elle.
Messages : 1356
Faceclaim : lee felix
Crédits : truthicons (ic) sœurs d’armes (av) little wolf (signa)
Inscription : 31/10/2020
Multicomptes : levi w., boniface s. & baby r.
Nombre de mots par RP : 500 à plus de 4000 mots
Fréquence de RP : régulière
Je suis plutôt : dark.
Double Trouble
It's like a heartbeat || Forty #2 71soFdC0_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Lun 28 Déc - 17:00
It's like a heartbeat

Nobody taught me how to love myself so how can I love somebody else ?


Voilà maintenant quelques temps que ses habitudes étaient ébranlées, bousculées par des yeux émeraudes et un sourire susceptible de ravager tous les cœurs. Ses veines brûlaient de curiosité, insatiable de savoir, elles en désiraient toujours davantage. Dans le besoin perpétuel d’en connaître plus à son sujet, il s’était renseigné quelque peu sur le personnage public qu’il incarnait, visionnant ses interviews, défilant ses posts sur les réseaux sociaux, épieur, il analysait ses faits et gestes à chacun de ses passages à l’écran, maniaque du détail, affamé d’une quelconque faille qui, bavarde, pourrait lui révéler mille et un secrets sur ce qu’il était, non pas ce qu’il cherchait à être aux yeux du monde mais celui qui résidait sous sa peau, cette âme qui, étonnamment, n’arborait pas grande confiance en elle, une âme aussi douce que surprenante, aux facettes diverses et multiples qu’il était toujours profondément délicieux de découvrir. Il se fichait bien de connaître quels gros titres traînaient son nom dans la boue, quelles étaient les derniers ragots en date qu’on déblatérait sur la célébrité, au bras de qui il avait été vu pour la dernière fois, tout ça, toutes les étiquettes qu’on cherchait à lui coller, toutes ces photos dérobées pour quelques dollars ne l’intéressaient pas, rien de tout ça n’avait grande importance pour l’assassin. Ce que lui voyait, là, au travers des fossettes et ces deux iris troublants, c’était cette détresse palpable, ce besoin de renaissance, cette urgence de vivre, de vivre vraiment, pleinement, cette urgence insatiable de se sentir en vie, pour de vrai, pour de bon et c’est ce qu’il allait lui offrir ce soir ; un sursaut de vie.

Cette pensée prenait racine dans les méandres de son esprit et Forty abattait la visière teintée de son casque, démarrant en trombe. Le programme de la soirée était déjà ancré dans l’espace temps, là où sa seule envie résidait dans le fait d’être avec lui jusqu’à en oublier toutes restrictions, toutes ces choses qu’il s’interdisait, ces erreurs qu’il s’était promit de ne jamais plus commettre. Pourtant, le chanteur s’était imposé dans son quotidien dès plus instable, insinuant sous sa peau un poison dont il devenait irrémédiablement dépendant. Si son jumeau avait encore été en vie, il aurait probablement ri aux éclats, s’acharnant à répéter que la chute était prévisible, qu’il était bien trop accro au danger pour ne pas s’autoriser celui de flancher à nouveau pour quelqu’un, quelqu’un d’aussi indéniablement intriguant, que le schéma s’était dessiné dès lorsque son regard déroutant avait croisé le sien et dans un dernier écho, lui aurait soumis de rester sur ses gardes, de ne pas s’attacher, pas trop, au risque d’y laisser sa vie, une seconde fois. Un dernier coup de pression sur l’accélérateur et sa destination affluait sous ses yeux, embelli par cette silhouette qu’il appréciait plus que de raison. Le criminel marquait l’arrêt près du trottoir, ôtant le casque de sa tête pour réceptionner chaleureusement un baiser sur la joue. 《 -Bien mieux maintenant que t’es dans le paysage. 》rétorquait-il, sans une once de sournoiserie qui laisserait penser qu’il se moquait ouvertement de lui. Sa question l’amusait et alors, il lui tendait le casque, 《 -Je t’emmènes vivre un peu, mets ça et accroche-toi, on s’en va jouer avec le feu, j’ai cru comprendre que t’aimais ça. 》qu’il lui indiquait et d’un simple geste, redémarrer sa suzuki hayabusa, le deuxième engin à deux roues le plus rapide au monde, autrement dit, parfait pour les amateurs de sensations fortes, prêts à tout pour s’éprendre de l’adrénaline, même à y risquer leur vie.
( c ) ekoltaqueen





you broke me first
now suddenly you're asking for it back ✻ could you tell me, where'd you get the nerve, you could say you miss all that we had but i don't really care how bad it hurts when you broke me first, yeah, you broke me first.
Emrys Dabrowski
Emrys Dabrowski






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19599-emrys-dabrowski-o-harry-styles https://www.disjointedsocieties.com/t19635-emrys-dabrowski https://www.disjointedsocieties.com/t17105-ace-park-ouvert-isaac-t-rosewood-ouvert
Surnom : Em', un surnom court mais que tu affectionnes.
Âge : 27
Origines : Anglo-polonais, t'as vécu à Londres jusqu'à tes quatorze ans.
Occupation : Anciennement chanteur, acteur et mannequin, tu ne sais plus vraiment quoi faire de ta vie depuis que ton agence t'as viré le mois dernier.
Lieu de résidence : Tu vis depuis peu dans un nouvel appartement à Manhattan mais tu squattes régulièrement l'appartement de ton amoureux ou celui de ton garde du corps.
A New York depuis : que tu as seize ans
Situation Amoureuse : Officiellement célibataire, ton cœur est pourtant pris par un tueur au sourire charmeur à qui tu as confié ta vie entière.
Orientation sexuelle : Pansexuel
Trigger Warning : Ceux du personnage : Relations toxiques • scarification • possessivité/jalousie/obsession forte • addictions • tendances autodestructrices • viol

U.C.
If you want me, come get me.
It's like a heartbeat || Forty #2 9cc1160c6f61682a42e3d0e88a5ec22873f44576
  • United Heart
It's like a heartbeat || Forty #2 2StvcuH6_o
RPs : 2
Pseudo : Laura
Pronom : IEL.
Messages : 8945
Faceclaim : Harry Styles
Crédits : firesofbeltane ((avatars)) flordecapomo ((icons))
Inscription : 22/06/2020
Multicomptes : Ace Park et Isaac T. Rosewood
Nombre de mots par RP : De 250 à 1500
Fréquence de RP : Dépend du moment
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
It's like a heartbeat || Forty #2 T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Administrateur ✧
(#) Dim 3 Jan - 17:36
It's like a heartbeat

Nobody taught me how to love myself so how can I love somebody else ?


Tu fais partie de ces personnes que l’on n’oublie pas, Emrys. Dont on connaît l’existence mais qui sont membres d’une vie à laquelle on ne s’intéresse pas tant que ça. Personne ne sait vraiment qui tu es, dans le fond. Es-tu un simple personnage d’une vie commune à tous ces mortels ou mènes-tu ta propre vie ? Tu ne le sais même pas toi-même mais tu sais que tu veux vivre. Tu sais que tu as besoin de vivre beaucoup plus que ce que ton existence peut te le permettre. Un soupçon d’adrénaline en plus pour te faire prendre conscience que, oui, tu es vivant même si ton esprit a parfois du mal à l’accepter. Ce n’est pas pour rien que ton corps souffre des répercussions de tes actes que tu pratiques en essayant de faire abstention de toutes douleurs qui sont présentes dans ton esprit. T’as besoin d’un échappatoire, d’une façon d’oublier que tu n’es pas comme les autres “enfants” de ton âge et que ton esprit sera toujours embrumé par tous les poisons que tu ingères tous les jours. De simples verres d’alcool à des pilules destructrices qui te donnent l’impression d’être entourée d’un halo d’amour et de douceur.

Et il y a cette nouvelle drogue qui s’immisce dans ta vie petit à petit, qui vient te rendre dépendant de sa présence sans pourtant le vouloir consciemment. Forty se fait une place dans ce coffre qui renferme ton cœur et ton esprit, y laisse sa trace sans que tu ne résistes une seule seconde. Il est différent de toutes les personnes que tu connais et, même si tu es le plus âgé, tu as pourtant l’impression d’être encore un enfant quand tu es à ses côtés. Tu retrouves cette légèreté enfantine dont tu t’es débarrassé il y a bien longtemps et qui te permet de te remettre dans un état plus joyeux lorsque tu es seul avec lui et que personne n’est là pour juger le moindre de tes actes. Et tu le rejoins une fois de plus, quitte les murs de ton logement pour aller affronter le froid de décembre et découvrir la surprise qu’il t’a préparé. Il est sûrement l’une des seules personnes à qui tu te permets de faire confiance entièrement, n’ayant même pas peur de tomber dans un piège du moment qu’il est là. Le sourire aux lèvres, le bonheur à peine dissimulé dans le regard, tu t’approches de sa moto et le salue de ce petit baiser qui est presque plus timide que ce que tu pourrais l’être. Et tes joues s’emplissent d’une couleur rosée, d’une pointe de plaisir, quand tu entends sa réponse. Je pensais que j’allais avoir besoin d’effort pour te faire te sentir bien, je suis presque déçu d’être si efficace… Un petit rire quitte tes lèvres avant que la curiosité ne prenne le dessus et que tu n’attrapes le casque pour l’enfiler sans cacher ton étonnement. Tu as presque l’impression qu’il lit en toi comme si tu étais un livre grand ouvert mais ça t'arrange parfois de ne pas avoir besoin d’exprimer ce que tu veux vraiment quand tu es en sa présence. Et qu’est-ce que tu me proposes comme feu ? Le vrombissement du moteur te fais sourire alors que tu montes derrière ton cadet, passant tes bras autour de sa taille avant de lier tes mains sur son ventre, la tête posée sur son épaule. Parce que j’espère qu’il va me brûler, ce feu…
( c ) ekoltaqueen






Overwhelmed
I get overwhelmed so easily
My anxiety creeps inside of me
Makes it hard to breathe
What's come over me?
Feels like I'm somebody else
Forty Cook
Forty Cook






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19429-forty-cook-o-lee-felix-relance-08-11 https://www.disjointedsocieties.com/t19597-forty-cook#1087862 https://www.disjointedsocieties.com/t18954-levi-welch-o-forty-cook-ouvert#1045262
Surnom : forty pour ce qui reste de l'humain, black mamba pour l'assassin.
Âge : 22
Origines : américano-coréen et australien.
Occupation : à la tête d'un casino de prestige aux yeux du monde, meurtrier impitoyable à l'abris des regards.
Lieu de résidence : brooklyn, un triplex à la sécurité infaillible.
A New York depuis : toujours, de retour en ville depuis cinq mois.
Situation Amoureuse : célibataire et bourreaux des cœurs, le sien ne bat plus pour personne.
Orientation sexuelle : fluide mais la haine étanche pour la gente féminine.
Trigger Warning : morts violentes/ meurtres / violence excessive / rp hot.

It's like a heartbeat || Forty #2 VZP4bsGC_o It's like a heartbeat || Forty #2 JEXZ9Ebl_o It's like a heartbeat || Forty #2 Gq7WuOSz_o It's like a heartbeat || Forty #2 Uw1dSdIJ_o
le p'tit blabla is coming soon les potes.
il y a du feu sous mes paupières,
et les cendres de mes vingt-ans.
It's like a heartbeat || Forty #2 Giphy
  • Aucune association
It's like a heartbeat || Forty #2 VEo0rLeU_o
RPs : 3
Pseudo : (re) dunk, coucou c'est moooi
Pronom : il/elle.
Messages : 1356
Faceclaim : lee felix
Crédits : truthicons (ic) sœurs d’armes (av) little wolf (signa)
Inscription : 31/10/2020
Multicomptes : levi w., boniface s. & baby r.
Nombre de mots par RP : 500 à plus de 4000 mots
Fréquence de RP : régulière
Je suis plutôt : dark.
Double Trouble
It's like a heartbeat || Forty #2 71soFdC0_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Lun 25 Jan - 4:49
It's like a heartbeat

Nobody taught me how to love myself so how can I love somebody else ?

Impossible était la mission de le faire sourire, à tel point qu’il en avait lui-même oublié à quoi il ressemblait lorsqu’il tentait ne serait-ce qu’un rictus et pourtant. Pourtant, Emrys y parvenait, en toute désinvolture et c’en était réellement déconcertant alors, pour maintenir les barrières closes, pour s’assurer le givre toujours à sa place, il dissimulait sans cesse, sans répit, combien sa présence, au delà du bénéfique, le faisait vibrer et le rendait indéniablement fébrile. Faible, était le terme, selon sa défunte mère. Un homme béat est un homme facile à atteindre, aisé est-il de l’atteindre, alors il ne montrait aucun signe, pas un seul et soulignait sa satisfaction uniquement par le biais des mots, enjôleurs, continuellement, parce que la séduction il connaissait, il la côtoyait depuis l’adolescence et c’en était fait une alliée redoutable. La beauté est une arme, sois fatale, qu’elle avait pour devise, devise devenue une règle et là, ce soir, pour lui, pour ses beaux yeux, il rêvait d’être un venin mortel, un poison incurable, il se rêvait létal, plus qu’il n’avait jamais souhaité l’être pour quiconque jusque là. Peut-être était-ce de là qu’était né ce besoin irrépressible de le connaître, d’en savoir plus, cette soif d’encore, cette envie insatiable de détenir les secrets de son âme, ces mystères que soulevaient l’énigmatique de son regard, il voulait pouvoir les deviner tous et les sceller dans sa mémoire afin de panser chacune blessures, ces profondes lésions muettes, pourtant lisibles jusque dans ses traits de visage.

Les questions tombaient, soulignées par l’écho rauque de cette voix dont il avait difficilement du mal à se défaire. 《 -Ne pose pas trop de questions, laisse-moi plutôt te montrer, tu veux ? sois patient trésor, j’peux te promettre que tu ne seras pas déçu. 》et les promesses, il n’en faisait jamais, à personne, mais lui, loin de tout ce qu’il avait déjà vu, connu, découvert, loin de ressembler à tous les autres, lui n’était pas personne, il n’était pas n’importe qui avec lequel il désirait faire n’importe quoi, c’était certes, un étrange sentiment, dangereux, aussi, mais bel et bien nécessaire, presque vital. Alors, lorsque ses bras l’enlaçait, sa tête doucement posée sur son épaule, ce qui se rapprochait d’un sourire venait loger ses lèvres, pourtant invisible à l’oeil nu, sa présence résidait dans la fossette qui creusait sa joue, une lueur infime de lumière à travers l’indifférence inébranlable de ses traits. Forty se mettait alors en route, la main pour l’instant légère sur l’accélérateur, l’heure était à l’instant à la destination. Une destination qui s’avérait un peu floue puisqu’il s’arrêtait au bord d’un trottoir, une étendue de bitume longeant l’une des routes les plus empruntées de la ville, où la circulation s’avérait parfois étroite. 《 -On est arrivé, mais ne descends pas. 》indiquait-il simplement, détachant de son blouson fétiche, le bandana noué autour de son bras. 《 -On va prendre cette voie et rouler tout droit durant cinq minutes chrono, comme je suis un mec de parole et que je t’ai promis qu’on jouerait avec le feu, je vais me bander les yeux, t’as donc nos vies entre tes mains p’tit coeur, parce que c’est toi mes yeux ce soir, j’espère que le jeu est à la hauteur de tes attentes. 》expliquait l’assassin, loin d’être habitué à livrer son entière existence à autrui. 《 -Alors, est-ce que tu veux jouer avec moi ? 》
( c ) ekoltaqueen





you broke me first
now suddenly you're asking for it back ✻ could you tell me, where'd you get the nerve, you could say you miss all that we had but i don't really care how bad it hurts when you broke me first, yeah, you broke me first.
Emrys Dabrowski
Emrys Dabrowski






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19599-emrys-dabrowski-o-harry-styles https://www.disjointedsocieties.com/t19635-emrys-dabrowski https://www.disjointedsocieties.com/t17105-ace-park-ouvert-isaac-t-rosewood-ouvert
Surnom : Em', un surnom court mais que tu affectionnes.
Âge : 27
Origines : Anglo-polonais, t'as vécu à Londres jusqu'à tes quatorze ans.
Occupation : Anciennement chanteur, acteur et mannequin, tu ne sais plus vraiment quoi faire de ta vie depuis que ton agence t'as viré le mois dernier.
Lieu de résidence : Tu vis depuis peu dans un nouvel appartement à Manhattan mais tu squattes régulièrement l'appartement de ton amoureux ou celui de ton garde du corps.
A New York depuis : que tu as seize ans
Situation Amoureuse : Officiellement célibataire, ton cœur est pourtant pris par un tueur au sourire charmeur à qui tu as confié ta vie entière.
Orientation sexuelle : Pansexuel
Trigger Warning : Ceux du personnage : Relations toxiques • scarification • possessivité/jalousie/obsession forte • addictions • tendances autodestructrices • viol

U.C.
If you want me, come get me.
It's like a heartbeat || Forty #2 9cc1160c6f61682a42e3d0e88a5ec22873f44576
  • United Heart
It's like a heartbeat || Forty #2 2StvcuH6_o
RPs : 2
Pseudo : Laura
Pronom : IEL.
Messages : 8945
Faceclaim : Harry Styles
Crédits : firesofbeltane ((avatars)) flordecapomo ((icons))
Inscription : 22/06/2020
Multicomptes : Ace Park et Isaac T. Rosewood
Nombre de mots par RP : De 250 à 1500
Fréquence de RP : Dépend du moment
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
It's like a heartbeat || Forty #2 T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Administrateur ✧
(#) Mer 27 Jan - 16:00
It's like a heartbeat

Nobody taught me how to love myself so how can I love somebody else ?


Heureux. C’est ce que tu es en ce moment alors que tu découvres le visage de cet homme pour qui tu tombes un peu plus à chaque rencontre. Tu n’es pas habitué à te laisser aller si facilement avec quelqu’un sans avoir eu l’occasion de découvrir cette personne dans un contexte plus intime. Cependant, tu ne ressens pas forcément l’envie de vivre ça avec lui bien que tu ne serais pas dérangé par l’idée de franchir le pas avec lui. Pourtant, tu apprécies de le fréquenter sans avoir cette pression de devoir finir dans son lit si tu veux continuer de le fréquenter. Et c’est plaisant de pouvoir se comporter naturellement à ses côtés, de pouvoir le découvrir sans devoir faire semblant d’être un autre. Et tu admires cette personne en qui tu as eu confiance dès la première seconde alors qu’il te menaçait de cette lame sur ta cuisse. Tu n’as pas eu peur, sûrement parce que tu ne tiens pas à ta vie et que tu n’as pas peur de mourir. Tu n’as peur de rien, en soi. Mais tu es terriblement curieux, voulant découvrir la nature de cette surprise qu’il veut te faire. Une petite moue triste traverse ton visage alors que tu hoches la tête. D’accord… Mais ne me fais pas trop patienter, honey. Et tu grimpes derrière lui, t'accroche à sa taille pour trouver l’équilibre nécessaire afin de t’éviter une chute. Tu lui fais confiance alors tu te laisses guider, observant la route sur laquelle vous roulez avant de froncer les sourcils quand il s’arrête au bord de l’une de ces routes. Obéissant tout de même, tu te détaches de lui pour le laisser libre de ses mouvements. On est arrivés… Au bord d’une route, vraiment ? Et Forty reprend la parole, vient t’expliquer ce que vous faîtes ici alors que tu écarquilles légèrement les yeux. Il vient t’apporter sur un plateau d’argent toute l’adrénaline dont tu as besoin, ayant besoin de te sentir vivant en frôlant la mort. Tu me confies donc ta vie, honey ? Tu es touché malgré toi de cette initiative, heureux de voir qu’il a lui aussi confiance en toi au point de te confier la sécurité de vos propres vies. Tu me poses vraiment la question ? Bien sûr que j’ai envie de jouer avec toi ! Tu rigoles doucement avant de t’accrocher de nouveau à lui, ta tête sur ton épaule. On peut y aller dès que tu es prêt à te rendre aveugle. Ton cœur commence déjà à s’accélérer rien qu’à l’idée de jouer à ce jeu si dangereux, digne des dares les plus difficiles que l’on puisse connaître dans le jeu.
( c ) ekoltaqueen






Overwhelmed
I get overwhelmed so easily
My anxiety creeps inside of me
Makes it hard to breathe
What's come over me?
Feels like I'm somebody else
Forty Cook
Forty Cook






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19429-forty-cook-o-lee-felix-relance-08-11 https://www.disjointedsocieties.com/t19597-forty-cook#1087862 https://www.disjointedsocieties.com/t18954-levi-welch-o-forty-cook-ouvert#1045262
Surnom : forty pour ce qui reste de l'humain, black mamba pour l'assassin.
Âge : 22
Origines : américano-coréen et australien.
Occupation : à la tête d'un casino de prestige aux yeux du monde, meurtrier impitoyable à l'abris des regards.
Lieu de résidence : brooklyn, un triplex à la sécurité infaillible.
A New York depuis : toujours, de retour en ville depuis cinq mois.
Situation Amoureuse : célibataire et bourreaux des cœurs, le sien ne bat plus pour personne.
Orientation sexuelle : fluide mais la haine étanche pour la gente féminine.
Trigger Warning : morts violentes/ meurtres / violence excessive / rp hot.

It's like a heartbeat || Forty #2 VZP4bsGC_o It's like a heartbeat || Forty #2 JEXZ9Ebl_o It's like a heartbeat || Forty #2 Gq7WuOSz_o It's like a heartbeat || Forty #2 Uw1dSdIJ_o
le p'tit blabla is coming soon les potes.
il y a du feu sous mes paupières,
et les cendres de mes vingt-ans.
It's like a heartbeat || Forty #2 Giphy
  • Aucune association
It's like a heartbeat || Forty #2 VEo0rLeU_o
RPs : 3
Pseudo : (re) dunk, coucou c'est moooi
Pronom : il/elle.
Messages : 1356
Faceclaim : lee felix
Crédits : truthicons (ic) sœurs d’armes (av) little wolf (signa)
Inscription : 31/10/2020
Multicomptes : levi w., boniface s. & baby r.
Nombre de mots par RP : 500 à plus de 4000 mots
Fréquence de RP : régulière
Je suis plutôt : dark.
Double Trouble
It's like a heartbeat || Forty #2 71soFdC0_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Dim 31 Jan - 17:38
It's like a heartbeat

Nobody taught me how to love myself so how can I love somebody else ?

Il lui confiait sa vie, certes, cependant, sa confiance elle, restait sous scellée, incapable de la soumettre à qui que ce soit. Trop souvent déçu, il en gardait des cicatrices dissimulées par le simple tissu de ses vêtements, là où personne ne pouvait les voir, où personne ne pouvait savoir, personne ne pouvait les deviner et comprendre que le loup solitaire, l'âme impitoyable, abritait elle aussi, maintes faiblesses. Emrys avait le privilège ce soir de détenir entre ses mains, cette vie que Forty avait mit des années à construire, une vie trépidante, sans répit, une vie aux sacrifices multiples, à l'allure vive, parfois trop, une vie qu'il déléguait à l'inconnu, pour la première fois, la première fois depuis longtemps. Peu confiant, toujours sur ses gardes, il décidait pour l'heure de laisser ses craintes sur le banc de touche pour laisser à son semblable l'opportunité de prouver qu'il était différent, vraiment, qu'il n'était pas comme les autres, surtout pas comme elle. Alors, lorsqu'il acceptait de se prêter au jeu, son rythme cardiaque s'accélérait, menaçant de battre tous les records pour lui soumettre combien cette simple réponse à l'écho de sa voix pouvait aisément embraser tous ses sens et de quelques mots seulement, le marquer à l'indélébile.

D'un naturel peu bavard, il ne répondait rien et le laissait s'accrocher à lui comme il l'avait fait fait précédemment, dénouant de son blouson, le bandana sombre qui ornait son bras. Pas un instant il n'eut l'impression de faire une erreur, de prendre la mauvaise décision et ce fait, aussi étrange que troublant, le perturbait quelque peu. Malgré ça, l'enfant désinvolte arborait son indifférence habituelle, camouflant l'interrogation qui résidait sous sa peau, celle-là même qui l'avait conduite jusque là, ce soir, à jouer avec le feu, notamment avec sa vie, tout comme avec la sienne. La poigne ferme sur l'accélérateur, le moteur ronronnait agréablement et la moto quittait le bord de la route pour rejoindre la file immobile, stoppée par le feu tricolore qui avait cédé sa place à sa couleur écarlate. L'assassin, serein, probablement trop en prévision de ce qu'ils s'apprêtaient à faire, hissait le tissu sur ses yeux pour le nouer derrière sa tête. 《 -Le principe est simple, c'est toi qui conduis, lorsque le feu passera au vert, j'accélérerai, tu devras te pencher d'un côté ou de l'autre pour me guider. 》 indiquait-il d'abord, l'adrénaline s'étendant dans ses veines dès lorsqu'il interceptait le vrombissement des véhicules autour d'eux 《 -Garde à l'esprit que j'ai toujours pas eu l'occasion de te montrer que tu me plais, alors ne nous tue pas si tu veux pouvoir en avoir un aperçu. 》 sur ces mots, un rictus fissurait la commissure de ses lèvres, et alors qu'il s'amusait à faire ronronner son joyau, il pouvait entendre les voitures en tête démarrer en trombe, signalant que le feu avait changé de couleur. 《 -Prêt ? C'est parti. 》 sans la moindre hésitation, il s'élançait dans les flammes du danger, et ce, sans même trembler.

( c ) ekoltaqueen





you broke me first
now suddenly you're asking for it back ✻ could you tell me, where'd you get the nerve, you could say you miss all that we had but i don't really care how bad it hurts when you broke me first, yeah, you broke me first.
Emrys Dabrowski
Emrys Dabrowski






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19599-emrys-dabrowski-o-harry-styles https://www.disjointedsocieties.com/t19635-emrys-dabrowski https://www.disjointedsocieties.com/t17105-ace-park-ouvert-isaac-t-rosewood-ouvert
Surnom : Em', un surnom court mais que tu affectionnes.
Âge : 27
Origines : Anglo-polonais, t'as vécu à Londres jusqu'à tes quatorze ans.
Occupation : Anciennement chanteur, acteur et mannequin, tu ne sais plus vraiment quoi faire de ta vie depuis que ton agence t'as viré le mois dernier.
Lieu de résidence : Tu vis depuis peu dans un nouvel appartement à Manhattan mais tu squattes régulièrement l'appartement de ton amoureux ou celui de ton garde du corps.
A New York depuis : que tu as seize ans
Situation Amoureuse : Officiellement célibataire, ton cœur est pourtant pris par un tueur au sourire charmeur à qui tu as confié ta vie entière.
Orientation sexuelle : Pansexuel
Trigger Warning : Ceux du personnage : Relations toxiques • scarification • possessivité/jalousie/obsession forte • addictions • tendances autodestructrices • viol

U.C.
If you want me, come get me.
It's like a heartbeat || Forty #2 9cc1160c6f61682a42e3d0e88a5ec22873f44576
  • United Heart
It's like a heartbeat || Forty #2 2StvcuH6_o
RPs : 2
Pseudo : Laura
Pronom : IEL.
Messages : 8945
Faceclaim : Harry Styles
Crédits : firesofbeltane ((avatars)) flordecapomo ((icons))
Inscription : 22/06/2020
Multicomptes : Ace Park et Isaac T. Rosewood
Nombre de mots par RP : De 250 à 1500
Fréquence de RP : Dépend du moment
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
It's like a heartbeat || Forty #2 T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Administrateur ✧
(#) Dim 31 Jan - 18:46
It's like a heartbeat

Nobody taught me how to love myself so how can I love somebody else ?


Tu es addict à deux choses dans la vie. La drogue, ce terrible poison qui circule régulièrement dans tes veines et qui vient te rappeler que tu ne sais pas passer une seule journée sans prendre un tube d’herbes entre tes doigts. Rares sont les jours où les petits pilules roses et violettes, confection secrète d’un ami qui aime jouer avec des produits illicites t’offres, ne finissent avaler avec un verre de whisky ou de bière. Tu mets fin à ta propre existence innocente lorsque tu fais cela mais tu t’en fiches royalement, appréciant simplement la sensation de planer qu’elles te procurent. Et il y a ton autre addiction, celle qui vient te pousser à faire des bêtises et à chercher la moindre sensation que des situations dangereuses peuvent te faire connaître. Et l’adrénaline est celle que tu préfères recevoir au plus haut point, celle pour laquelle tu serais prêt à tout pour la ressentir. Et Forty vient te l’offrir sur un plateau d’argent, te donnant l’occasion de passer un moment fou qui peut mettre votre vie en danger. Accroché de nouveau à sa taille, le regard fixé sur ce qu’il se passe devant vous. Tu es prêt à tout pour satisfaire ton besoin et satisfaire l’idée de ce dernier. Tu écoutes sagement ses consignes, tes mains s’appuyant un peu plus sur ses hanches alors que tu hoches la tête. Entourés de voitures, tu commences déjà à ressentir ce frisson agréable qui vient te rappeler la raison pour laquelle tu as arrêté d’être le gentil petit garçon dont ta mère pouvait être fière. Oh, bien sûr, elle est toujours fière de toi mais ce n’est pas du tout pour les mêmes raisons puisqu’elle ne cesse de te juger lorsqu’elle s’aperçoit des gueules de bois que tu peux ressentir lors des lendemains de soirées. D’accord… Ça m’a l’air plutôt simple, à vrai dire. Tes joues se teintent d’une couleur légèrement rosée lorsque tu entends ses mots, tes lèvres s’étirant dans un sourire presque timide. J’espère que ce sera à la hauteur de mes attentes alors. Parce que j’ai hâte de découvrir à quel point tu es attiré par moi, Forty. Et la moto démarre, entourée de tous les véhicules autour de vous, alors que le vent vient déjà te percuter de plein fouet. Mais tu ne te laisses pas distraire, tous tes sens en éveil pour t’assurer que vous n’allez pas vous faire percuter par une voiture. Et tu commences à te pencher vers la droite, voulant lui faire comprendre qu’il doit tourner alors que tu souris à pleine dent bien que ton casque vient le cacher. C’est fou à quel point tu te sens bien en cet instant, oubliant presque que votre première rencontre s’est avérée être le jour de la mort d’un homme qui avait voulu s’en prendre à toi. Tu as l’impression que c’était le genre de rencontres dont tu avais besoin et que Forty vient t’apporter une partie de ton âme que tu pensais disparue. Continuant de rouler, tu le guides de tes mouvements avant de laisser échapper un rire sonore. C’est tellement bon !
( c ) ekoltaqueen






Overwhelmed
I get overwhelmed so easily
My anxiety creeps inside of me
Makes it hard to breathe
What's come over me?
Feels like I'm somebody else
Forty Cook
Forty Cook






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19429-forty-cook-o-lee-felix-relance-08-11 https://www.disjointedsocieties.com/t19597-forty-cook#1087862 https://www.disjointedsocieties.com/t18954-levi-welch-o-forty-cook-ouvert#1045262
Surnom : forty pour ce qui reste de l'humain, black mamba pour l'assassin.
Âge : 22
Origines : américano-coréen et australien.
Occupation : à la tête d'un casino de prestige aux yeux du monde, meurtrier impitoyable à l'abris des regards.
Lieu de résidence : brooklyn, un triplex à la sécurité infaillible.
A New York depuis : toujours, de retour en ville depuis cinq mois.
Situation Amoureuse : célibataire et bourreaux des cœurs, le sien ne bat plus pour personne.
Orientation sexuelle : fluide mais la haine étanche pour la gente féminine.
Trigger Warning : morts violentes/ meurtres / violence excessive / rp hot.

It's like a heartbeat || Forty #2 VZP4bsGC_o It's like a heartbeat || Forty #2 JEXZ9Ebl_o It's like a heartbeat || Forty #2 Gq7WuOSz_o It's like a heartbeat || Forty #2 Uw1dSdIJ_o
le p'tit blabla is coming soon les potes.
il y a du feu sous mes paupières,
et les cendres de mes vingt-ans.
It's like a heartbeat || Forty #2 Giphy
  • Aucune association
It's like a heartbeat || Forty #2 VEo0rLeU_o
RPs : 3
Pseudo : (re) dunk, coucou c'est moooi
Pronom : il/elle.
Messages : 1356
Faceclaim : lee felix
Crédits : truthicons (ic) sœurs d’armes (av) little wolf (signa)
Inscription : 31/10/2020
Multicomptes : levi w., boniface s. & baby r.
Nombre de mots par RP : 500 à plus de 4000 mots
Fréquence de RP : régulière
Je suis plutôt : dark.
Double Trouble
It's like a heartbeat || Forty #2 71soFdC0_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Dim 31 Jan - 20:36
It's like a heartbeat

Nobody taught me how to love myself so how can I love somebody else ?

Comme un aimant. Voilà la façon dont il l'attirait, d'une façon incontrôlable, indéniable, le sortilège était irrémédiable, il ne pouvait lutter, pas contre lui, pas contre ce regard qui l'embrumait d'une multitude de sensations aussi étourdissantes que contradictoires, contre les effluves de ce parfum envoûtant, cette voix à l'écume déroutante, assez pour y laisser sa trace, assez pour le marquer et faire naître en lui des envies insoupçonnées. D'abord prédateur, le voilà prit au piège d'une âme aux mystères divers, à l'énigme évasive, au secret troublant, secret qui le poussait toujours à vouloir en savoir plus, à en savoir davantage, qui était-il et qu'avait-il vécu, telles étaient ses principales interrogations. En quête de connaissance, il l'avait rencontré une fois, deux, trois, sans jamais connaître la satiété, un besoin irrépressible d'encore, un besoin florissant à chaque contact, chaque sourire de sa part, chaque échange, inlassablement, il cédait à cette nécessité viscérale de l'avoir dans son champ de vision, de l'effleurer farouchement, sans jamais s'oser à le toucher vraiment, de peur de le briser, de le voir voler en éclat sous l'étreinte meurtrière de ses doigts, pire encore, cette crainte assommante de le voir disparaître, soudainement, sans rien laisser derrière.

Songes balayés par l'adrénaline, Emrys basculait sur la droite et Forty suivait le mouvement, gisant entre les véhicules, s'armant d'un dangereux courage qui suscitait la confiance de son partenaire. Il n'y voyait rien, pas la moindre lueur, il pouvait sentir le vent, intercepter quelques injures de conducteurs désabusés face au spectacle dans lequel ils étaient les seuls protagonistes. La voix de son allié s'élevait à travers les courants pour faire savoir ô combien il appréciait l'instant, fait qui ne faisait qu'accentuer ce désir de plus. 《 -Alors passons au niveau supérieur, accroche-toi bien. 》 rétorquait-il, accordant le geste à la parole. Sans un instant de réticence, sans même osciller une seconde, sa poigne sur l'accélérateur se faisait davantage généreuse et dès lors, les secondes cédaient à l'augmentation fulgurante de la vitesse, bravant les limites imposées par le code de la route, prêt à mettre à l'épreuve l'amour du danger qu'éprouvait Emrys, au gré du chronomètre qui s'écoulait, là, dans l'écrin de son esprit.

( c ) ekoltaqueen





you broke me first
now suddenly you're asking for it back ✻ could you tell me, where'd you get the nerve, you could say you miss all that we had but i don't really care how bad it hurts when you broke me first, yeah, you broke me first.
Emrys Dabrowski
Emrys Dabrowski






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19599-emrys-dabrowski-o-harry-styles https://www.disjointedsocieties.com/t19635-emrys-dabrowski https://www.disjointedsocieties.com/t17105-ace-park-ouvert-isaac-t-rosewood-ouvert
Surnom : Em', un surnom court mais que tu affectionnes.
Âge : 27
Origines : Anglo-polonais, t'as vécu à Londres jusqu'à tes quatorze ans.
Occupation : Anciennement chanteur, acteur et mannequin, tu ne sais plus vraiment quoi faire de ta vie depuis que ton agence t'as viré le mois dernier.
Lieu de résidence : Tu vis depuis peu dans un nouvel appartement à Manhattan mais tu squattes régulièrement l'appartement de ton amoureux ou celui de ton garde du corps.
A New York depuis : que tu as seize ans
Situation Amoureuse : Officiellement célibataire, ton cœur est pourtant pris par un tueur au sourire charmeur à qui tu as confié ta vie entière.
Orientation sexuelle : Pansexuel
Trigger Warning : Ceux du personnage : Relations toxiques • scarification • possessivité/jalousie/obsession forte • addictions • tendances autodestructrices • viol

U.C.
If you want me, come get me.
It's like a heartbeat || Forty #2 9cc1160c6f61682a42e3d0e88a5ec22873f44576
  • United Heart
It's like a heartbeat || Forty #2 2StvcuH6_o
RPs : 2
Pseudo : Laura
Pronom : IEL.
Messages : 8945
Faceclaim : Harry Styles
Crédits : firesofbeltane ((avatars)) flordecapomo ((icons))
Inscription : 22/06/2020
Multicomptes : Ace Park et Isaac T. Rosewood
Nombre de mots par RP : De 250 à 1500
Fréquence de RP : Dépend du moment
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
It's like a heartbeat || Forty #2 T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Administrateur ✧
(#) Dim 31 Jan - 21:56
It's like a heartbeat

Nobody taught me how to love myself so how can I love somebody else ?


Un souffle de vie vient s’éprendre de toi, t’aide à faire disparaître cette envie de mort que tu ressens régulièrement lorsque tu es seul, enfermé dans cette solitude qui ne sait pas te laisser seul une seule seconde. Fatigué d’être lassé de tout, bien que tu aimes ressentir le frisson que la mort t’apportes lorsqu’elle s’approche bien trop près de toi sans jamais venir te chercher, t’ôter d’une vie que tu n’as pas désiré dès ta naissance mais qui te permets de faire des choses extraordinaires. Bien que tu sois un connard, tu ne compte plus le nombre de dons que tu as fais depuis que tu es devenu une personnalité publique assez influente et riche pour te permettre de donner un coup de pouce à toutes ces causes qui ont besoin d’avoir des moyens nécessaires pour faire de grandes avancées dans ce monde. Et elle te permet aussi d’échapper à la monotonie des vies de tes proches en te plongeant dans la drogue avant de t’immiscer dans des situations dangereuses. Comme ce moment passé en la compagnie de Forty, ce tueur qui arrive à affoler ton cœur lorsque tu es en sa présence et qui te pousse à faire des folies. Dont ce moment sur cette moto où tu la diriges sans avoir peur de quoique ce soit, persuadé que rien ne peut vous arriver du moment que vous êtes ensemble et que tu prêtes attention au moindre geste que tu fais. Tu es les yeux de Forty, tu es celui qui peut vous maintenir en vie pour une fois. Les mains posées sur ses hanches, elles finissent pas glisser un peu plus bas et atteindre ses cuisses alors que tu continues de bouger pour le guider.Et la vitesse augmente d’un coup, vient te perturber au point que tu t’accroches un peu plus alors qu’un autre rire vient rompre le silence dans lequel tu t’étais plongé de nouveau. Les yeux écarquillés, tu te surélèves un peu alors que tu profites de ce moment pour laisser échapper un cri. Mais tu reprends vite le contrôle, le guidant pour que vous puissiez vous diriger en dehors de la ville. Et on doit aller où, honey…?
( c ) ekoltaqueen






Overwhelmed
I get overwhelmed so easily
My anxiety creeps inside of me
Makes it hard to breathe
What's come over me?
Feels like I'm somebody else
Forty Cook
Forty Cook






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19429-forty-cook-o-lee-felix-relance-08-11 https://www.disjointedsocieties.com/t19597-forty-cook#1087862 https://www.disjointedsocieties.com/t18954-levi-welch-o-forty-cook-ouvert#1045262
Surnom : forty pour ce qui reste de l'humain, black mamba pour l'assassin.
Âge : 22
Origines : américano-coréen et australien.
Occupation : à la tête d'un casino de prestige aux yeux du monde, meurtrier impitoyable à l'abris des regards.
Lieu de résidence : brooklyn, un triplex à la sécurité infaillible.
A New York depuis : toujours, de retour en ville depuis cinq mois.
Situation Amoureuse : célibataire et bourreaux des cœurs, le sien ne bat plus pour personne.
Orientation sexuelle : fluide mais la haine étanche pour la gente féminine.
Trigger Warning : morts violentes/ meurtres / violence excessive / rp hot.

It's like a heartbeat || Forty #2 VZP4bsGC_o It's like a heartbeat || Forty #2 JEXZ9Ebl_o It's like a heartbeat || Forty #2 Gq7WuOSz_o It's like a heartbeat || Forty #2 Uw1dSdIJ_o
le p'tit blabla is coming soon les potes.
il y a du feu sous mes paupières,
et les cendres de mes vingt-ans.
It's like a heartbeat || Forty #2 Giphy
  • Aucune association
It's like a heartbeat || Forty #2 VEo0rLeU_o
RPs : 3
Pseudo : (re) dunk, coucou c'est moooi
Pronom : il/elle.
Messages : 1356
Faceclaim : lee felix
Crédits : truthicons (ic) sœurs d’armes (av) little wolf (signa)
Inscription : 31/10/2020
Multicomptes : levi w., boniface s. & baby r.
Nombre de mots par RP : 500 à plus de 4000 mots
Fréquence de RP : régulière
Je suis plutôt : dark.
Double Trouble
It's like a heartbeat || Forty #2 71soFdC0_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Ven 12 Fév - 19:02
It's like a heartbeat

Nobody taught me how to love myself so how can I love somebody else ?

Jusque ce soir là, sa vie, sa vie toute entière avait été dessinée, tracée méticuleusement au gré de ses actes et des décisions prises pour lui. Comme convenu, il avait rejoint les rangs, s'était fait sa place dans les affaires familiales jusqu'à se forger un nom, un nom qu'on osait à peine prononcer, l'adolescent craint, terreur des rues, monstre nocturne, il était devenu le fils qu'on attendait qu'il soit, l'homme qu'on avait construit, un homme qui avait baigné dans le sang et qui le faisait désormais couler à flot. Redoutable, il était devenu une arme plus qu'un adulte, il n'avait connu que la violence, le givre des lames, son quotidien n'avait été que perdition et vengeance, l'écho des coups de feu pour seule playlist, collectionner les coeurs n'étaient pas seulement une expression pour le tueur sanguinaire et impitoyable qu'il incarnait, tout ce qu'il était soulignait une fureur de vaincre, mais de vaincre quoi, telle était la question. Le mercenaire avait perdu de vue l'objectif, noyé dans les éclats d'un coeur qu'on lui avait dérobé, brisé, réduit à néant, jusque ce soir là où l'assassin avait finalement trouvé une raison de respirer à nouveau.

Derrière ses émeraudes perçants, une bouffée d'oxygène qui le rendait indéniablement dépendant. Il était la raison, la raison qui pansait ce que personne n'avait même jamais pu approcher, tous les maux s'envolaient, la barbarie cédait sa place aux étreintes, à la douceur, aux sourires. Il était sa raison, la seule, l'ultime, celle qu'il avait inconsciemment attendue pour s'autoriser à vivre, à vivre vraiment. Alors il avait troqué ses craintes contre un courage monstre, toutes ses règles pour l'inconnu, pour ce qui, jusqu'ici, lui était terriblement étranger et secrètement, l'enlaçait d'une crainte profondément ancrée. Faire confiance, le pouvait-il seulement ? Il l'ignorait, mais ce soir, là, à l'aveugle sur cette moto, éprit par le contact de ses mains, il y songeait, pour de vrai. Trois cents secondes, soit, cinq minutes chrono qu'il avait calculé dès lorsqu'ils s'étaient élancés à coeur perdu dans ce jeu découlant d'un danger qu'ils avaient pu partager. 《 -Je te le dirais après. 》 l'informait-il seulement alors qu'une main lâchait prise pour ôter le bandana qui lui couvrait les yeux. 《 -ça fait cinq minutes trésor. 》 qu'il indiquait alors qu'il arrêtait la moto en bord de route, route déserte où le calme paisible lui paraissait idéal. La béquille installée, il descendait de sa précieuse et d'un automatisme naturel, ses iris chaviraient sur lui.

à cet instant, tout prenait un sens, un sens définitivement significatif alors, il ôtait son blouson fétiche, blouson qui à lui seul avait déjà fait trembler bon nombre de corps, déposant celui-là sur les épaules d'Emrys. 《 -Il est à toi, tu l'as mérité. 》 soufflait-il, détaillant les traits d'un visage qu'il n'admirait que trop. L'une de ses mains quittaient le col de cuir pour s'amuser de ses cheveux, prétexter remettre une mèche en place simplement pour le toucher, pour instaurer un contact, une proximité plus que ce qu'elle n'était déjà, assez pour laisser ses doigts glisser sur sa mâchoire qu'il redessinait distraitement, happé par ce regard qui, de toute évidence, savait comment terrasser tous ses doutes. 《 -T'es quelqu'un d'étonnant Emrys, ça me plaît 》 avouait enfin Forty, celui-ci rompant l'infime distance qui les séparait l'un de l'autre pour l'approcher davantage. 《 -Tu me plais. 》 lui chuchotait-il, tel un secret qu'il se devait de garder alors qu'il appuyait le poids de ses mots en scellant ses lèvres aux siennes.

( c ) ekoltaqueen





you broke me first
now suddenly you're asking for it back ✻ could you tell me, where'd you get the nerve, you could say you miss all that we had but i don't really care how bad it hurts when you broke me first, yeah, you broke me first.
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum