AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
Le deal à ne pas rater :
XIAOMI Redmi Note 8 Pro Vert 64 Go
149.91 €
Voir le deal


Marla Katz
Marla Katz






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19767-marla-katz-o-charleen-weiss-29-11 https://www.disjointedsocieties.com/t19802-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19804-marla-katz https://www.disjointedsocieties.com/t19805-marla-fleur-celeste
Surnom : Kiddo, Katz.
Âge : 26
Origines : Allemandes.
Occupation : Étudiante aux Beaux-Arts vendant ses services en tant qu'artiste free-lance et Fleuriste, en job étudiant.
Lieu de résidence : Maisonnette (Queens) avec Mathias. ♡
A New York depuis : ses dix ans.
Situation Amoureuse : Il n’y a que les yeux de l’amour qui comptent.
Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Trigger Warning : J'aborde en rp : conflits familiaux, violence (physique, mentale, infantile), manipulation, délinquance, sexe, enlèvement, pauvreté (ancienne SDF), troubles du comportement alimentaire, pensées suicidaires, anxiété, dépression, relations toxiques, addiction (somnifères).

Je refuse de jouer : cruauté animale (non, non et re-non), viol, prostitution, mort.

CÔMATZ » BELLA CIAO. 060f CÔMATZ » BELLA CIAO. 1juq CÔMATZ » BELLA CIAO. 0knu
hey kiddo
☽ DON'T BE AFRAID ☾
CÔMATZ » BELLA CIAO. Eztv
you were made to go out

CÔMATZ » BELLA CIAO. Rfnw CÔMATZ » BELLA CIAO. 5ybb
homeless
☽ J'ENTENDS LES LOUPS ☾
CÔMATZ » BELLA CIAO. Eztv
dans la nuit
Elle était belle dans la nuit, à la lueur de la lune ronde. Des rubans dansent dans ses cheveux et le vent rie à ses côtés. Sur les chemins parsemés d’étoiles, elle brille de mille feux. Ses mains implorent le ciel au temps qui se suspend. Une envolée d’oiseaux nous rappelle, qu’elle était belle, elle.
CÔMATZ » BELLA CIAO. Ngu7
  • Aucune association
CÔMATZ » BELLA CIAO. VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : BRAINDEAD.
Pronom : Elle.
Messages : 813
Faceclaim : Charleen Weiss.
Crédits : Romanov (avatar), Myself (signature), Ethereal (icons).
Inscription : 22/11/2020
Multicomptes : Baby Meï.
Nombre de mots par RP : 200 - 600 mots.
Fréquence de RP : Lorsque j’ai envie.
Je suis plutôt : Dark et chill.
Young Idiot
CÔMATZ » BELLA CIAO. Lsxz6sHY_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Mar 15 Déc - 22:55
❝ bella ciao. ❞
-- (cômatz 1).


Les prunelles se voilaient, une énième fois. Et le corps s’animait, maigrement, au sein des draps immaculés. Que des larmes, naissant sur la rondeur de ses pommettes jusqu’à sa mâchoire contractée. Ses phalanges moites se nouaient sur le drap, serré sous ses ongles, alors que son chien s’en venait, jusqu’à elle. Comme chaque nuit. Chaque soir de terreur, où elle incarnait sa plus grande peur. Le reflet dantesque du miroir. Depuis trop longtemps, si bien qu’elle pensait trop souvent à mettre fin à ses souffrances, partir d’ici à jamais. Un pas de plus vers la terrible dépression, l’air peinant à afficher une expression incandescente. Le soleil, répandant, des rayons ardents, se voyait teinter d’ombres suite à des nuages obstinés. Obstruant le tout. Stagnant face à l’astre rayonnant, versant des larmes de ne pouvoir briller sereinement. Marla, elle se retrouvait, une fois de plus, dans ces draps, à s’apaiser grâce à la présence de son chien. Il l’aidait, depuis son arrivée, à calmer sa respiration saccadée, à s’endormir à nouveau, au centre d’un royaume de cendres et de flammes. Piquée de vices. Martelée de tourments. Au bout de quelques minutes, la poupée se levait, essuyant ses joues trempées, cet épiderme humide, du bout des doigts et boitait péniblement jusqu’à ce portant de vêtements. Cela faisait plaisir à voir, ces étoffes différentes de sa tenue signature, mais toujours le même sweat porté pour dormir et les converses défoncées, constamment enfilées en urgence. Marla, elle grimaçait, encore, pour cette plaie qui peinait à cicatriser et ces points qui lui avaient été ouverts d’une telle violence, qu’elle jurait avoir vu grandir, lorsqu’elle s’était recousue elle-même. Frôlant le malaise, à chaque coup d’aiguilles. Des perles de sueur ruisselantes sur les tempes. L’enveloppe couverte, pour ne pas crever sous la nuit négative, laissant Yogi seul pour qu’il termine de dormir. Lui, n’avait pas de mal à rester seul, contrairement à sa maîtresse, qui ne supportait plus ces brefs moments de solitude. Cherchant une présence, à l’image de cette quête d’amour inconsciente, qu’elle poursuivait depuis son plus jeune âge. Les effluves d’une enfance bousillée par des parents malveillants, gorgés de haine. Parfois, la brune revivait ces instants où les poings et pieds du géniteur s’écrasaient sur son épiderme, la violence d’un père et celle d’une famille, ne l’ayant jamais aimé, désiré, convoité. Une perte inexistante, tandis qu’elle s’éloignait du domicile familial, chassée à tout jamais. Des larmes et un baluchon en guise d’ancrage. Une existence de misère vécue depuis la nuit des temps, s’aggravant avec le temps, si bien que la mort s’acclimatait à son émanation. Un goût de précipice à chaque déglutition. Et les pas légers, effleurant à peine le bitume, la menaient à cet appartement qu’elle connaissait que trop bien. Un refuge, à tout temps, tout heure. Cette fois-ci, elle ne venait pas pour l’aider, lui tendre la main et serrer ses phalanges des siennes, non. Son âme appelait la sienne, lui laissant découvrir l’air déboussolé qu’elle affichant. Avant de fondre dans ses bras. La pluie ruisselant sur ses joues agressées par le froid. Tremblante. Fleur sur le point de faner.
(c) TORTIPOUSS.






les yeux fermés, je
LIS SUR TES LÈVRES
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Sam 26 Déc - 15:02
les journées se ressemblent, s’assemblent dans un puzzle nommé routine; le soleil se lève, il s’éveille, mange, traîne, respire, parfois, il se perd dans les couloirs de son agence, sur quelques plateaux. s’anime derrière une caméra, le texte apprit par coeur. puis, il rentre, traîne, respire. profite des instants calmes - le soleil se couche, il se perd. il s’endort. les journées s’écoulent sans qu’il n’y pense. il a cessé de courir côme; depuis que les coups ont marqués le visage, depuis que le coeur s’est promis de ne plus [ aimer ] souffrir. à profiter de chaque instant donné comme si c’était le dernier, sans courir. juste, rester. installé confortablement dans le fauteuil chauffant posé sur son balcon, emmitouflé dans un plaid beaucoup trop chaud pourtant impossible de s’en défaire, il profite de cet instant de calme —

les pensées vidées des doutes qui l’animaient, fût un temps. côme, il veut avancer, cesser de penser au mal qu’il a vécut, décidé à ne pas être défini par les cicatrices qui ornent la parure de soie. la tête bascule en arrière, les paupières se ferment et il s’envole, un instant, dans des songes endormis.

[ ring, ring ] c’est une sonnerie qui taquinent les sens. les paupières s’ouvrent et il s’éveille de son sommeil. frissonne à la fraîcheur avant de détourner son attention sur son salon. il n’attendait personne. il n’attend plus personne. résolution ancrée à l’esprit quand il a compris que personne ne l’attendait. récupérant alors ses affaires, les ramenant dans son salon. il traine le pied jusqu’à sa porte ; le coeur se contracte dans la cage quand les orbes, une fois la porte ouverte, se pose sur cette silhouette qu’il reconnaît. mais, les mots sont gardés quand dans ses bras, elle s’écroule. à l’instinct, le gamin la supporte, la ramène dans son appartement. se rend compte que les jours fût long, depuis qu’il a vu son visage — elle a changé marla, porte sur elle, la tristesse et la fatigue d’un monde au bord de l’implosion. ❝ tout va bien marla … les sanglots s’entendent, les perles salées roulent et d’un geste vif, l’enfant glisse son bras sous les jambes de l’enfant — l’emmène à son canapé. la dépose délicatement avant de se poser près d’elle. les mains encadrant le visage de poupée de la jeune femme. les joues noyées sous une fontaine. ❝ je suis là okay ?



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum