AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
Le deal à ne pas rater :
Manette Xbox Séries X avec adaptateur sans-fil Windows 10 à 52,99€
52.99 €
Voir le deal


Leslie A. Sunderland
Leslie A. Sunderland






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19576-leslie-a-sunderland-o-luke-hemmings#1085617 https://www.disjointedsocieties.com/t19586-leslie-sunderland#1086593 https://www.disjointedsocieties.com/t19676-leslie-sunderland#1091533 https://www.disjointedsocieties.com/t21229-leslie-sunderland#1172936
Surnom : Les', Boucles d'or
Âge : 27
Origines : Australiennes par son père et américaines par sa mère
Occupation : Après avoir été barman puis escort, il est désormais serveur au Neuktae's Café
Lieu de résidence : Appartement dans le Queens
A New York depuis : Revenu début 2018 après 11 ans d'absence
Situation Amoureuse : Pris à son propre jeu, sa vie est désormais rythmée par la sienne et son âme prend le même chemin
Orientation sexuelle : Les humains de manière générale
Trigger Warning : Addictions / Pornographie / RP hot cru

Listing RPs - Liens

1m85 - Piercings à la langue et la nuque - Son accent australien est toujours encore perceptible dans sa voix - Souvent une clope aux lèvres
uc
I just died in your arms tonight (ft. Levi) - Page 2 0is9
  • United Heart
I just died in your arms tonight (ft. Levi) - Page 2 VEo0rLeU_o
RPs : 9
Pseudo : Jesse
Pronom : Il
Messages : 5663
Faceclaim : Luke Hemmings
Crédits : me
Inscription : 11/11/2020
Multicomptes : Greg K., Alexis W. & Sören S.
Nombre de mots par RP : ~800
Fréquence de RP : Régulière
Je suis plutôt : dark et chill.
Instant Crush
I just died in your arms tonight (ft. Levi) - Page 2 WtHvdh8l_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Sam 27 Fév - 11:31:24

I just died in your arms tonight
Levi & Leslie

Malgré son estomac toujours en vrac, le cœur au bord des lèvres dû au trop plein d'alcool et la tête qui lui tournait encore considérablement, le bouclé se trouvait présentement dans une sorte de plénitude qui n'était justifiable que par la présence du plus jeune mais que, pourtant, il n'acceptait pas réellement. Bien plus simple de se dire qu'il aurait pu être tout aussi apaisé avec n'importe qui d'autre, que le fait qu'il s'agisse spécifiquement de Levi n'avait aucun poids dans la balance. Plus simple et pourtant tellement plus faux parce-que l'Australien n'était pas des plus doux, pas de ceux qui cherchaient à obtenir des gestes affectueux ni même qui en donnaient mais, là, il se sentait bien plus serein dans ses bras, ayant besoin de cet échange bien plus qu'il ne le conscientisait réellement, les gestes relevant simplement d'une normalité et d'un automatisme qui serait bien trop déroutant si toutefois il daignait y porter une attention réelle. Ses doigts crispés sur le sweat de son cadet, comme par besoin de s'y raccrocher, il n'avait pu s'empêcher de frissonner en sentant sa main glisser sur la sienne, soupirant doucement aux caresses qui lui étaient accordées. Trop intimiste, cette situation, trop étrange considérant leurs accrocs passés, considérant cet agacement qu'il ne pouvait s'empêcher de ressentir lorsqu'il était dans le tableau, agacement mêlé à une attraction certaine. Malgré tout, il n'y avait là qu'un apaisement certain et, sans trop s'en rendre compte, alors qu'il se laissait porter par ces douces caresses, l'emprise de ses doigts s'était faite moins forte sur le vêtement.

Qu'il se repose, c'était ça le plan, du moins était-ce ce que Levi attendait de lui, et bien qu'une part de lui ne voulait pas sombrer tout de suite, souhaitant profiter le plus inconsciemment du monde de cette proximité, une autre part ne pouvait se résigner à lutter d'avantage, son ton se faisant plus lent, ses paroles plus traînantes. Se sentant doucement partir, il ne pouvait s'empêcher d'ajouter une nouvelle fois que s'il était trop envahissant, le plus petit avait tous les droits de le repousser afin d'être plus à l'aise. La réponse du concerné cependant l'avait poussé à sourire, un bref soufflement amusé filant de ses lèvres avant qu'il ne marmonne un « d'accord » tout aussi absent que ses précédents mots. Dans d'autres circonstances, si son corps n'était pas autant ravagé par l'alcool et son esprit autant en quête de repos, nul doute qu'il aurait répondu à ces mots d'une toute autre manière. Réponse qui aurait certainement été porteuse de sous-entendus évidents, qui aurait dépeint un tableau bien moins innocent que ce qu'était réellement censée être une prise de catch, mais il n'en n'avait ni la force ni l'envie, là, se détendant encore d'avantage lorsque sa main venait se mêler à ses boucles. Nouveau soupir apaisé, c'étaient désormais tous ses muscles qui se détendaient, la tension accumulée s'évaporant de par ces simples gestes doux et porteur d'une affection qu'il était pourtant à mille lieues de percevoir réellement. « 'Nuit » qu'il murmurait en réponse au brun, presque étonné par le surnom qui avait filé de sa bouche, mais là aussi trop éreinté pour s'y attarder réellement.

S'il percevait encore quelques secondes ces doigts dans ses mèches, le barman finissait tout de même par plonger bien rapidement, attiré dans un repos bénéfique, d'avantage aidé par la chaleur du corps tout contre lui, le sien. S'en était suivies de longues heures d'un sommeil réparateur dont il avait de toute évidence eu grandement besoin pour faire passer cette cuite mémorable qui, sans doute, se rappellerait encore à lui au lendemain. Quelques phases de semi-réveil avaient entrecoupé sa nuit mais, à chaque fois, il se bornait machinalement à rester cramponné à son cadet, à ne pas s'éloigner trop pour continuer à sentir sa présence, à garder un contact avec lui. Agissement inconscient qui, pourtant, en disait long sur l'état des choses. Parce-qu'elle l'apaisait, son odeur, que sa présence avait quelque chose de rassurant, que sentir sa chaleur était nécessaire.

N'ayant aucune obligation de se lever au matin venu, Axelle ayant promis de s'occuper d'Olivia et de l'emmener à l'école, Leslie ne s'était pour autant pas réveillé trop tard, bien trop habitué à ses journées matinales. Lorsqu'il avait ouvert les yeux, un calme évident régnait dans l'appartement, preuve qu'elles devaient être déjà parties, et il voulait en profiter encore un peu, de ce calme. Les nausées étaient grandement atténuées grâce à cette nuit de repos, il n'avait plus le cœur au bord des lèvres bien qu'il se sentait toujours patraque, pas au mieux de sa forme, mais tranquille malgré tout. Un grognement mécontent filait de ses lèvres alors que la lumière du jour, trop vive selon lui et son crâne malmené, venait l'aveugler. Distraitement il tirait la couette au dessus de sa tête, posant tout de même ses prunelles sur le visage de l'artiste contre lequel il était toujours calé. Sans doute aurait-il dû s'éloigner, aller de son vrai côté du lit, arrêter de le coller et remettre cette distance qui était habituellement de mise, mais il ne bougeait pas, comme figé, incapable de se résoudre à perdre cette proximité tout de suite. Et pourtant. Pourtant il y avait cette part de lui qui n'avait de cesse de se tourmenter, lui rappelant qu'être trop bien avec qui que ce soit, aussi proche, étant un danger qu'il valait mieux éviter. Parce-que l'affection n'était qu'une couverture pour un égoïsme débordant et que, dans cette catégorie, l'Australien était indéniablement le premier du nom. Après quelques secondes à observer le brun, il s'était -à regret- détaché de lui, se calant sur le dos en soupirant bruyamment, l'avant bras déposé sur ses yeux pour se protéger de la lumière. Terminé, la chaleur apaisante à laquelle il avait eu droit, terminé aussi ce moment trop étrange où il s'était senti comme dans une bulle. Ne restait que l'inquiétude, celle d'avoir dépassé les limites qu'il s'était lui-même imposé sans même en avoir réellement conscience.
CODE BY ÐVÆLING // @Levi Welch



I know that i'll dream about you always and forever 'cause you broke my heart in two but then you pieced it together.
♪♫♪
©crackintime

Levi Welch
Levi Welch






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t18906-levi-welch-o-dominic-harrison-03-10#1042859 https://www.disjointedsocieties.com/t18961-levi-welch https://www.disjointedsocieties.com/ https://www.disjointedsocieties.com/t21177-levi-welch#1169917 https://www.disjointedsocieties.com/t18954-levi-welch-o-ouvert#1045263
Surnom : levi pour ce qu'il en est aujourd'hui, alo pour les vieux démons du passé.
Âge : 22
Origines : franco-britanniques et américaines, il a vu le jour à bâle mais a grandi sous le ciel velvet de californie.
Occupation : producteur, auteur, compositeur, interprète, ceo de son propre label et fouteur de trouble à ses heures perdues.
Lieu de résidence : manhattan, un triplex avec deux de ses potes.
A New York depuis : trois ans désormais.
Situation Amoureuse : dans une relation sans véritable nom qui le rend plus heureux qu'il n'ose l'admettre.
Orientation sexuelle : volatile de lit en lit, d'âme en âme, préférence masculine, horrifié par l'emprise des femmes.
Trigger Warning : suicide, mort, maladies mentales, pornographie, addictions, violences, inceste, violence animale.

I just died in your arms tonight (ft. Levi) - Page 2 4ef2959836c2023b7e20d7557c6605f6 I just died in your arms tonight (ft. Levi) - Page 2 3483045802677ad727bcd14dbe803ce4 I just died in your arms tonight (ft. Levi) - Page 2 Cf65389082be1633e8c03014e28c458d I just died in your arms tonight (ft. Levi) - Page 2 Dfbb0a14c471b2105be47a635acb2afd
le p'tit blabla is coming soon les potes.
first you wanna fight,
then you wanna fuck.
I just died in your arms tonight (ft. Levi) - Page 2 LHCIncHs_o
  • United Heart
I just died in your arms tonight (ft. Levi) - Page 2 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : dunk, dk pour les copains.
Pronom : il/elle.
Messages : 7483
Faceclaim : dominic harrison (yungblud)
Crédits : artistxsstuff (ic) ; drake (signa) ; corvidae (av).
Inscription : 25/09/2020
Multicomptes : forty cook // boniface santos.
Nombre de mots par RP : 500 à plus de 4000 mots selon mon inspi.
Fréquence de RP : régulière, plusieurs fois par jour ou par semaine, ça dépend de mes dispos.
Je suis plutôt : dark et chill.
Young Idiot
I just died in your arms tonight (ft. Levi) - Page 2 HVmgDqjG_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Mar 16 Mar - 19:25:23
I JUST DIED IN YOUR ARMS TONIGHT

@Leslie A. Sunderland & LEVI „


C'était étrange de se trouver là, étalé sur un lit qui n'était pas le sien, entretenir un moment léger, sans le moindre surplus, presque anodin, le genre de moment qu'il n'avait jamais vraiment connu jusque là. Habitué à user les matelas d'inconnus de manière luxurieuse, cet instant entre eux lui paraissait davantage intime, plus que tout ceux auxquels il avait été exposé. C'était nouveau, pourtant il adorait ça. Chaque mètres carré était imprégné de son odeur, une odeur qui imbibait désormais ses vêtements et il se surprenait à apprécier ce fait plus que de raison. Les effluves de son parfum lui chatouillaient les narines, assez pour le bercer, adoucir ses mœurs, assez pour le combler d'un sentiment qu'il n'aurait jamais pu expliquer, cependant il était bel et bien là, profondément ancré, logé dans son thorax, réchauffant son muscle vital d'une chaleur irrémédiable, inexplicable et bien que mystérieuse, elle s'avouait agréable. Plus étrange encore de constater que la personne qui lui faisait ressentir de tels ascenseurs émotionnels était nulle autre que celle qu'il avait passé des mois à repousser, à embêter sans raison particulière, la même qu'il s'était, du jour au lendemain, mise à détester sans l'ombre d'une raison, haïr pour simplement haïr, parce que c'était plus simple, plus simple que d'admettre la vérité pourtant limpide.

Aussi irrépressible était-il, un sourire inexpliquée venait tatouer ses lèvres, attendri par sa voix déjà lointaine qui, adorablement, lui souhaitait bonne nuit en retour. Plusieurs minutes suivaient durant lesquelles ses doigts glissaient distraitement dans ses boucles, s'amusant à les regarder caresser ses phalanges d'un œil qui en disait long sur ce qu'il ressentait, sur ce qu'il n'osait pas dire, pas s'avouer et qu'il préférait nettement taire. Les minutes filaient et devenaient une heure, puis deux et notaient dans l'espace temps l'insomnie la plus douce de ces quinze dernières années. C'est lentement qu'il laissait Morphée l'emporter lui aussi, fermement cramponné à Leslie qu'il ne semblait pas apte à lâcher. Loin des cauchemars habituels, bercé au possible, son rythme cardiaque se calquait au sien et lui offrait une paix inédite, une paix qu'il n'avait jusqu'alors jamais côtoyée. Apaisé, Levi n'avait pas même un instant craint l'idée de s'endormir, pourtant sujet à des terreurs nocturnes impitoyables, cette nuit-là, les choses prenaient une tournure qui lui échappait considérablement, pourtant, il fonçait tête baissée, sans même se soucier des conséquences, sans se soumettre aux questions soulevées par ces sensations nouvelles.

Profondément endormi, fermement accroché à Leslie, il ne le sentait pas le moins du monde s'agiter au matin, l'inconscient trop occupé à récupérer chaque heure de sommeil qu'il avait perdu. Pourtant, c'est bel et bien son absence qui le poussait à s'éveiller, cette absence qui logeait son abdomen pour laisser au givre la place qu'occupait précédemment cette chaleur agréable. Son bras engourdi s'étendait, sa main en quête d'un bout de peau tâtait le lit, déterminé à trouver le fruit de sa moue ronchonne qui à elle seule, réclamait sa présence. Ses doigts l'effleuraient et d'un automatisme qu'il ne réalisait pas encore, un sourire instinctif venait loger ses lèvres. Alors, après un élan de courage, il daignait ouvrir les yeux pour laisser à la lumière du jour le loisir de lui brûler la rétine. Aveuglé, les sourcils froncés, il tournait la tête pour poser les yeux sur son semblable, or, il était encore trop tôt pour trouver les mots, trop tôt pour se résoudre à rester à distance, il n'avait ni la force de lutter, ni même l'envie de le faire. Tel un enfant à la recherche d'une quelconque attention, il se hissait sur le lit et à bout d'énergie, il posait doucement sa tête sur le ventre de Leslie, grognant sous l'effort qu'avait suscité ce simple geste. 《 -Bonjour. 》 marmonnait-il d'une voix matinalement grave,《 -j'en connais un qui a passé une bonne n- désolé. 》 s'excusait-il lorsqu'il était coupé par les vibrations de son téléphone, jusque là enfoui dans l'une de ses poches.

Sans grande conviction, il s'en armait pour décrocher et d'un geste éteint, le porter à son oreille. « -Mh. Cris pas putain. […] Mh. […] Obligé ? […] Pas envie. […] Pas mon problème. […] Occupé là. […] Ferme ta gueule. […] Quelqu'un. […] Ah. […] Ok, j'arrive. […] Vous faites chier. […] Ok. » et aussitôt, il raccrochait, ne laissant pas à son interlocuteur l'opportunité de terminer sa phrase. Un soupir las lui échappait, n'ayant nullement l'envie de partir, de laisser cet instant prendre fin, peu certain de le voir se reproduire un jour. Ceci dit, il trouvait la force de se redresser, les iris rivés sur Leslie. 《 -Je vais devoir y aller mais… c'était vraiment cool. 》 qu'il avouait, malgré la difficulté qu'il avait à le faire. À contre coeur, il venait s'asseoir au bord du lit pour enfiler ses baskets abîmées, sans même prendre la peine de les lacer, encore trop dans les vapes pour s'y résoudre. Cependant, il savait puiser la force de se retourner pour finalement se pencher sur son aîné et lui embrasser la joue et se relever aussi sec, lui-même surpris du naturel étrange de son propre geste. 《 -J'ai passé une excellente nuit, si jamais… mh, si jamais un de ces jours t'as pas envie de dormir seul, fais moi signe… euh, j'y vais du coup, à bientôt. 》 soufflait-il dans l'air, comme si l'ampleur de la situation était d'une banalité évidente et sous le poids de ses mots, il s'en allait, laissant derrière lui l'empreinte d'un sourire et le faible claquement de la porte d'entrée.


design ϟ vocivus // icons ϟ vocivus


call out my name
you're on top ✻ i put you on top, i claimed you so proud and openly babe, and when times were rough, i made sure i held you close to me, so call out my name and i'll be on my way.

Levi sera dans le coma jusqu’au 10.06.



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum