AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
Le deal à ne pas rater :
E-carte cadeau Fnac / Darty : 150€ pour 130€, 60€ pour 50€
Voir le deal


Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 7 Déc - 19:47:49
Mardi 10 Novembre // 11h45

Et voilà un rendez-vous de plus que le britannique peut rajouter à sa liste.
Mais, détrompez-vous ! Il n'en est pas fier de tenir les comptes ainsi…
Son père l'y oblige et malheureusement il ne peut qu'obtempérer. Romeo est bien conscient qu'il approche la trentaine, que c'est le moment parfait pour se caser et fonder une famille… mais il n'en a pas vraiment envie.
Peut-être que c'est la grossesse surprise d'Eleanor qui l'a refroidi durant toutes ces années ? Ou peut-être pas.
C'est sûrement trop tôt, où pas son truc. Après tout, qui a dit que le but d'une vie était de se caser et de procréer ? Est-il impossible d'être qu'heureux avec son boulot et soi-même ?
Romeo reste un homme qui a des besoins, mais… au point de se farder d'une bague atroce et d'un contrat aux termes migraineux ? Non.
Romeo a encore le temps d'y songer. Il sait que ça arrivera un jour, que sa mère veut ses petits enfants à gâter. Il en est conscient. Mais ça prendra le temps qu'il faudra.

Le propriétaire jette un œil à son téléphone et soupire lorsqu'il voit un message de son père. " N'oublie pas que tu as un repas ce midi avec une jeune fille. " grommelle t-il dans sa barbe tandis qu'il enfile son manteau.
Le britannique salue ceux qui s'occuperont de la boutique le temps de midi avant de sortir et de se rendre à l'adresse indiquée.
Malgré que ces petits dates arrangés ne lui plaisent pas, il ne peut s'empêcher de se demander à quoi elle va ressembler cette fois. Est-ce une énième pimbêche comme il a l'habitude d'en voir ? Est-ce la coincée de service que personne ne veut ? Est-ce une fille tout ce qu'il y a de plus banal et ennuyant ?
Romeo a l'impression d'avoir rencontré toutes les filles du pays, ou du moins, toutes les personnalités possible et inimaginables.

Lorsqu'il pousse la porte du restaurant assez luxueux, il balaye la salle du regard jusqu'à croiser le minois d'un serveur.

- Bonjour, excusez-moi j'ai réservé une table pour deux. Au nom d'Hamilton. s'exclame t-il avant qu'on ne le guide jusqu'à sa chaise. Merci.

La personne censée se présenter à lui ne devrait plus tarder. Il retire juste sa veste et s'installe, la carte du menu au bout des doigts.
Est-ce impoli de zyeuter les plats à l'avance ?
Non pas pour en connaître le prix… puisque de toute façon dans ces restaurants : il n'y figure pas. Mais plutôt pour savoir combiens de plats sont sincèrement mangeables, et en quantité généreuse.
Romeo est affamé et il n'a clairement pas envie de s'infliger le régime d'une mannequin des années 2000.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Sam 12 Déc - 15:14:21
Il y a une certaine romance dans l’art d’être en retard. De se faire désirer. D’arriver, la tête haute, les épaules en arrière, l’échine droite, droite, droite. Une façon de marquer son entrée, et d’agacer intentionnellement. Elle a ce côté espiègle, Lyn. Cette antipathie énervante que seules les riches héritières peuvent se permettre. Elle en joue, évidemment. Se délecte des mines fermées, des sourcils froncés et des lippes pincées. Les moues boudeuses marquent le ton, et quand elle s’installe, indifférente aux humeurs changeantes et justifiées, les roulement de prunelles se font un peu plus insistants pour son plus grand plaisir. C’est donc sans surprise qu’elle est en retard, ce midi. Un rendez-vous arrangé par un père soucieux de voir un jour des petits-enfants gambader chez lui. Les différents buildings de Manhattan défilent derrière les vitres teintées de la voiture. Central Park se dessine, avec ses arbres aux couleurs automnales et ses touristes en calèche, couverts par d’épaisses couvertures pour braver la brise d’un hiver qui s’installe doucement. Puis Times Square, et ses écrans aveuglants de brillance, sa magie de s’abîmer les iris pour quelques souvenirs indélébiles. La météo est maussade aujourd’hui, mais son humeur, à Lyn, est enjouée. Presque comme une enfant, un matin de noël. Les rendez-vous amoureux l’ennuient, généralement. Ces hommes désireux de la séduire elle et son porte-monnaie, mais ennuyeux à souhait. Elle ne cherche pas l’homme de sa vie, n’y croit même pas. L’amour, les âme-soeurs, et toutes ces conneries débitées aux petits filles pour les émerveiller. Elle croit aux diamants, Lyn, aux preuves d’affection sous forme de cadeaux. Un matérialisme assumé et la joie de parader, plutôt qu’aimer. Pourtant, elle a accepté ce rendez-vous avec un certain Romeo. Un riche propriétaire d’une cave d’alcools de luxe. Et Lyn, elle y voit une transaction, un business deal, un partenariat fructueux pour remplir toujours plus le compte en banque déjà prospère. Le romantisme de se lier pour s’enrichir toujours, toujours plus. La chaleur du restaurant caresse ses joues, quand elle y pénètre, quinze minutes en retard. Elle s’annonce au maitre d’hôtel, avant d’être guidée jusqu’à la table où l’attend le jeune homme. — Marilyn, enchantée. Une main tendue vers lui, délicatement, à l’image de ses dames élégantes et gracieuses qui n’attendent que le fantôme d’un baiser sur le dessus de la palme, alors qu’elle s’assoit finalement, avec la mine non désolée d’être en retard. — Je n’ai pas l’habitude d’être à l’heure, qu’elle lance avec un sourire en coin, et les prunelles brillantes de fourberie.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Dim 13 Déc - 14:51:49
Les minutes passent, lentement, et l'estomac de Romeo commence à se tordre un peu plus à mesure que les secondes s'écoulent.
C'est donc ça que ces filles vivent lorsqu'il ne se présente pas aux rendez-vous organisés ? Quel enfer.

Le britannique ne cessait de regarder l'heure sur son téléphone, comme si ça allait faire avancer les choses plus rapidement.

- Ahlala. soupire t-il après avoir avalé une gorgée d'eau.

Il était à deux doigts d'interpeller un serveur et commencer à manger tout seul. Mais le tintement de la porte d'entrée attira son attention. Une jolie brune fait son apparition, les joues légèrement roses. Et le même type qui l'a amené à sa table, la guide, les yeux pleins d'étoiles.
Alors quoi ? C'est donc elle ?
Cette fille avait intérêt à se démarquer, sinon le repas serait plié en vingt minutes.

Marilyn qu'elle se présente, le dos de la main tendue devant elle.
Romeo observe sa main, un sourcil arqué. Qu'attendait-elle de sa part ? Il pouffe de rire avant de dégainer la sienne pour la lui serrer comme s'il saluait un vieux copain.

- Romeo, asseyez-vous. répond t-il, presque sèchement et le visage fermé.

Ca donne le ton au moins.

Même pas qu'il allait prendre le temps de lui tirer sa chaise à cette petite bourgeoise. On est dans un restaurant de luxe, mais pas un château non plus.
Était-ce une façon pour lui de tester ses réactions ? Totalement. Allait-elle lui jeter un verre d'eau et le traiter d'absolu goujat ? Il allait bien voir. En tout cas, c'était déjà arrivé, ça ne serait pas une première.

- J'ai cru comprendre, oui. Mais j'ose espérer que ces précieuses minutes de perdues étaient pour aider une dame âgée à traverser la route, ou à cause de votre boulot très prenant. enchaîne t-il, en repliant la carte sur la table devant eux. Vous buvez ma chère ? Romeo lui demande, avant d'interpeller un serveur.

Son regard se reposa sur elle, n'attendant pas vraiment de réponse de sa part. Il allait commander à boire de toute façon.

Physiquement ? Oui, elle était très charmante, pas à la hauteur d'une miss univers évidemment mais elle restait très attirante. Est-ce que Romeo avait déjà eu une fille aussi belle qu'elle à sa table ? C'est peut-être arrivé. Dommage pour son retard, ça lui avait fait perdre des points. Romeo n'était pas le moins du monde impressionné par la Ward.

- Je vous en prie, prenez ce qu'il vous fera plaisir. s'exclama t-il, ajustant sa montre et les revers des manches sa chemise.
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum