AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
Le Deal du moment : -50%
Montre Huawei Watch GT 2e (noire) à 69€
Voir le deal
69 €


Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 3 Déc - 15:49



FROM ASHES TO ASHES (( 從灰燼到灰燼 ))

Countless streetlights are accompanying me along the way tonight but they make my loneliness seem even lonelier. If this is a dream that’s destined to not bear fruit, then let it be a dream that I can be free from when I wake up. Is the moonlight too stirring that it’s making me emotional? You can’t clap with just one hand, ’m alone by myself, yet it’s hard to find peace. // @Astrid de Nerval






Samedi 5 Décembre
Il avait enfin la paix. C’était une chose qui finissait par se faire rare et qu’il se devait de profiter au maximum surtout quand il pouvait être avec sa fille. A l’approche de Noël, il sait que vouloir lui offrir les cadeaux qui étaient sur sa liste impliquait devoir bosser encore plus et encore plus dur pour espérer avoir une prime de fin d’année assez gonflée. Des fois il regrettait son boulot à Palette parce qu’il savait qu’il était un peu privilégier et qu’il n’avait jamais de soucis à se faire quand à l’argent. Ces derniers temps par contre, c’était vraiment la merde et il avait l’impression qu’il devrait bientôt se mettre à genou devant les gens et surtout son banquier pour ne pas le mettre en suspension de compte. Il s’était inscrit au NYCDARE, un truc qu’il trouvait un peu débile dans le principe général parce qu’il aimait pas s’afficher en mal devant le monde entier mais, il désespérait tellement pour gagner de l’argent qu’il s’était dit que c’était le meilleur moyen pour lui de se mettre à l’abri quelques temps financièrement parlant.

Aujourd’hui, Jaewon avait décidé d’occuper Clémence avec quelques activités sympa. Il était allé dans la matinée faire quelques courses pour acheter de quoi cuisiner et était également revenu avec quelques décorations de Noël en plus. Après avoir mangé, lui et la petite avaient montés le sapin dans un coin du salon, ils avaient décoré ce dernier avec quelques boules rouges et d’autres dorées puis la gamine avait accroché ses décorations en pâte à sel faites la semaine passée. Puis, pour la récompenser de son aide, le garçon s’était mit aux fourneaux pour lui préparer une fournée de gaufres bien chaudes parce que ce n’était pas tout les jours qu’ils se posaient comme ça pour manger un bout ensembles. En plein cuisson, le garçon entend qu’on toque à la porte mais il sait qu’il peut pas laisser les gaufres dans la machine au risque de les cramer et ruiner le goûter de la petite alors, il lui demande gentiment d’ouvrir à sa place et qu’il viendrait quand les deux pâtisseries seraient sorties. Elle s’exécute puis Jaewon sort rapidement les gaufres du toasteur avant de venir voir ce qui se passe et qui peut bien être cette voix féminine qui s’émane de l’entrée. Si seulement il savait face à qui il allait se retrouver, il aurait fait demi-tour le plus rapidement possible. il arrive face à elle, cette femme qu’il avait tant aimé et en même temps tant détesté en s’essuyant les mains pleines de pâte. Puis il bug comme si son âme venait de quitter son corps quelques instant en la voyant posté là. « Clém, vas dans ta chambre s’il te plait. » qu’il demande à sa fille avant de la voir partir en courant avec sa peluche dans les bras. Une fois la gamine partit, il se retourne vers Astrid et se racle la gorge. « qu’est-ce que tu veux ? » qu’il lui dit d’un ton assez condescendant.


(c) MORNING RAIN



Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 3 Déc - 17:34



FROM ASHES TO ASHES (( 從灰燼到灰燼 ))

Countless streetlights are accompanying me along the way tonight but they make my loneliness seem even lonelier. If this is a dream that’s destined to not bear fruit, then let it be a dream that I can be free from when I wake up. Is the moonlight too stirring that it’s making me emotional? You can’t clap with just one hand, ’m alone by myself, yet it’s hard to find peace. // @jaewon a. kwon






Samedi 5 Décembre
de retour en ville, à faire les cent pas dans son salon pour savoir si c'est vraiment une bonne idée de reprendre contact avec lui, elle, avec eux. elle ne l'a pas éduqué cette gamine, pire elle l'a foutu dans les bras de son père comme un cadeau empoisonné parce que ses parents lui en avaient donné l'ordre. et aujourd'hui ses géniteurs ont soudainement envie de voir leur petite fille, la vérité c'est qu'ils ne supportent pas de la savoir dans des quartiers qui craignent alors qu'eux vivent dans une jolie villa sécurisée. ils passent leur temps à faire des allers-retours entre la france et les états-unis. souvent astrid est seule dans la grande maison, à répéter ses partitions pour être encore meilleure. héritière de la marque déposée par ses parents, elle en est l'ambassadrice sur le sol américain mais elle les laisse gérer tous les papiers importants - elle ne sera héritière des vignobles qu'à le mort de son sang, pas avant. au détour d'une dernière note elle dépose son violoncelle précautionneusement dans son étui et enfile ses charmants escarpins, décidée à rendre visite à son ancien petit-ami.
mais quand elle toque à la porte c'est une sensation étrange qui l'étrangle.
et pour couronner le tout c'est la petite qui ouvre la porte. astrid ne connaît pas le mode d'emploi pour être une bonne mère, elle n'est pas maternelle. c'est un visage neutre qu'elle présente à la gamine, aucun sourire ne parade sur ses lèvres. elle n'est qu'une grande perche un peu pincée, coincée dans un tailleur noir, un collier de perles qui caresse son cou. mais bien rapidement le jeune homme fait son apparition derrière l'enfant qu'il envoie dans sa chambre. et c'est un rictus qui se créer sur les lèvres de la bourgeoise. « je viens récupérer ma fille. » sans détour, elle croise les bras contre sa poitrine et darde son regard dans celui de jaewon. c'est vraiment bizarre de le revoir. les conditions de leur rupture lui restent encore en mémoire, elle n'ose toujours pas lui dire qu'elle est victime des volontés de ses parents, qu'elle fait tout en fonction de ce qu'ils veulent eux. « ce n'est pas un quartier correct pour élever une enfant. »


(c) MORNING RAIN



Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 3 Déc - 18:31



FROM ASHES TO ASHES (( 從灰燼到灰燼 ))

Countless streetlights are accompanying me along the way tonight but they make my loneliness seem even lonelier. If this is a dream that’s destined to not bear fruit, then let it be a dream that I can be free from when I wake up. Is the moonlight too stirring that it’s making me emotional? You can’t clap with just one hand, ’m alone by myself, yet it’s hard to find peace. // @Astrid de Nerval






Samedi 5 Décembre
Il est là, planté comme un piquet dans l’entrée de son modeste appartement. Il ne sait plus quoi dire, il ne sait plus quoi faire. Qui aurait cru que le karma s’acharnerait sur lui d’une telle façon, lui qui était déjà dans la merde financièrement, voilà qu’à présent il devait faire façon aux fantômes du passé. Il déglutit, à peine pour que sa pomme d’adam ne se mouve que très discrètement puis crache d’une voix rauque une question. Parce qu’il voulait des réponses là et maintenant. Pourquoi elle revenait comme une fleur dans sa vie alors qu’il était en train de faire une croix sur elle depuis maintenant plusieurs années et qu’il était enfin décidé à mettre un terme à leur union. Si il pensait qu’elle n’était là que pour voir la bouille de sa merveilleuse descendance, il se trompait et fut scotcher littéralement sur place. Reprendre la petite ? Il avait l’impression que cette phrase tambourinait dans son crâne et de ses yeux, il papillonnait les paupières. « Pardon ? » qu’il s’exclame un peu trop fortement avant de plisser la ride du lion. « J’crois pas non. » qu’il continue, son ton de voix toujours sec et toujours peu agréable à entendre. Jaewon est sur les nerfs. C’était le comble. 2020 était déjà une année pourrie en soit mais alors là, c’était la cerise sur le gâteau, le sundae et le milkshake aussi même. Le brun attrape la porte d’une main et s’apprête à la refermer mais, il prend tout de même un malin plaisir à insulter cette femme qu’il avait considéré sienne pendant un temps. « elle est très bien ici comme elle est. Elle a pas besoin d’être avec une mère lâche qui a finit par l’abandonné » et jaewon ne sait rien du statut financier ou la réputation de la famille de Nerval, il a jamais cherché parce qu’il était amoureux d’elle, pas du monde dans lequel elle vivait. « S’il te plait, repars chez toi. Tu lui ferras moins de peine en restant inexistante à ses yeux. »


(c) MORNING RAIN



Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 3 Déc - 19:37



FROM ASHES TO ASHES (( 從灰燼到灰燼 ))

Countless streetlights are accompanying me along the way tonight but they make my loneliness seem even lonelier. If this is a dream that’s destined to not bear fruit, then let it be a dream that I can be free from when I wake up. Is the moonlight too stirring that it’s making me emotional? You can’t clap with just one hand, ’m alone by myself, yet it’s hard to find peace. // @jaewon a. kwon






Samedi 5 Décembre
poupée féroce, elle ne compte pas lâcher l'affaire ni tourner les talons. elle est venue avec un but et compte bien parvenir à ses fins. parce que si elle n'y parvient pas, qu'est-ce qu'il va se passer ? ses parents vont s'en mêler, la jugeant sûrement incapable de se débrouiller d'elle-même, et les retombées vont être encore plus problématiques. marionnette de ses géniteurs, elle ne nie pas trembler devant leur puissance. façonnée à leur manière elle ne sait distinguer ce qu'elle pense réellement de leurs volontés à eux, elle a grandit dans l'optique de toujours leur plaire et quand elle s'est mise à prendre ses propres décisions, à se rebeller, c'est à ce moment là que sa vie est partie de travers. alors c'est peut-être plus intelligent de les écouter. elle pousse un soupir, sa main glisse dans ses cheveux lisses pour ramener une mèche derrière son oreille. « ne rends pas les choses encore plus compliquées qu'elles ne le sont déjà, s'il-te-plaît. » elle ne peut pas lui faire un descriptif de sa vie et de sa famille, elle ne peut pas lui dire que s'il n'obtempère pas ses parents risquent de lui coller leurs avocats aux fesses. sa langue claque contre son palais et elle secoue lentement la tête. « non mais est-ce que tu veux bien regarder autour de toi, jaewon ? tu vis dans un trou à rats, je suis sûre que des gangs passent dans la rue tous les soirs. tu n'as pas envie qu'elle se fasse agresser, si ? » le prendre par les sentiments pour arriver à ses fins, elle ne sait pas si c'est la meilleure idée mais c'est la seule qui lui vient à l'esprit. « je vis à Brooklyn, elle pourra être scolarisée dans une école privée. et c'est un quartier beaucoup plus sécurisé. » qu'elle rajoute, parce qu'évidemment qu'elle peut lui offrir de belles études, des vêtements de marque et même un garde du corps s'il le faut. et elle est même pas certaine qu'il le sait tout ça, au fond il ne connaît d'elle que sa vie cachée. qu'elle se prostituait et non pas qu'elle est une petite noble, prodige de la musique classique et héritière d'un grand cru français. est-ce que ses mots sont blessants ? son visage est toujours le même en tout cas, elle ne laisse jamais rien transparaître la douce. « on est pas là pour parler de moi mais de son avenir, tu préfères me balancer des horreurs plutôt que t'assurer de sa sécurité ? »

(c) MORNING RAIN



Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mer 9 Déc - 17:52



FROM ASHES TO ASHES (( 從灰燼到灰燼 ))

Countless streetlights are accompanying me along the way tonight but they make my loneliness seem even lonelier. If this is a dream that’s destined to not bear fruit, then let it be a dream that I can be free from when I wake up. Is the moonlight too stirring that it’s making me emotional? You can’t clap with just one hand, ’m alone by myself, yet it’s hard to find peace. // @Astrid de Nerval






Samedi 5 Décembre
Il rêve, le garçon. Du moins, c’est l’impression qu’il a présentement ; celle de faire un mauvais rêve duquel il a du mal à se réveiller. Déjà, la vue de la jeune femme le rend des plus perplexes, mais alors ses paroles le font hausser les sourcils dans une expression complètement ahurie. Astrid qui veut récupérer la gamine ? Est-ce qu’il venait d’atterrir dans un univers parallèle ? Dans quel monde est-ce que cette femme qui avait abandonné son propre enfant alors qu’elle n’était encore qu’un bébé pouvait oser ouvrir la bouche pour tenter de faire entendre raison à Jaewon ? La poigne qui se serre un peu plus sur cette porte, il sent sa mâchoire se contracter avec force, faisant pression sur ses molaires. Il se retient, sûrement de claquer cette fichue porte au nez de la brune. Néanmoins, il l’écoute pour voir ce qu’elle aurait à lui dire de plus et yeux plissés, il laisse sa langue claquer contre son palet dans un son d’énervement. « Parce que tu crois que même si elle vivait dans un penthouse de Manhattan, elle aurait une meilleure vie avec toi ? » Qu’il souffle sèchement en finissant par pointer un doigt vers elle. « Tu l’as abandonné, elle sait même pas que t’existes alors fous nous la paix. » Qu’il lui assure, déterminé. Se voir retirer la petite pour qu’elle aille avec, elle ? Autant se barrer dans une autre ville avec Clémence et disparaître des radars. D’ailleurs, comment est-ce qu’elle avait pu avoir son adresse alors qu’elle savait seulement son lieu de travail ? Il referme le poing, avant de tapoter nerveusement sur le mur juste au-dessus de l’interphone. Il ne sait pas trop quoi faire, quoi dire. Il sait qu’à l’heure actuelle, il a juste envie de bouffer ces gaufres qui refroidissent sur le plan de travail. Il soupire. Il pouffe presque de rire aux dernières paroles de la jeune femme. « Si tu veux la récupérer Astrid, on est obligé de parler de toi au bout d’un moment puisque tu te permets de critiquer mon quartier. J’suis pas non plus à l’agonie et de toute façon, on va essayer de déménager l’année prochaine. » Qu’il ait les sous ou non d’ailleurs parce qu’il commence à trouver cet appartement exigu et qu’il sait qu’à la limite, il peut emprunter de l’argent à Minki et lui rembourser en trimant un peu plus qu’à l’ordinaire. Il a déjà pensé à demander à son ami et mentor de l’héberger pour offrir une vie plus luxuriante à sa fille, mais en même temps, il n’aime pas empiéter sur son espace bien que ce dernier ne soit pas souvent présent chez lui.


(c) MORNING RAIN



Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum