AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
-23%
Le deal à ne pas rater :
COOKINGBOX – Barbecue 58cm à Charbon de bois (Jusqu’à 10 ...
69.90 € 90.90 €
Voir le deal


Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 3 Déc - 10:20
Défi numéro 1 NYCDARE
Lee Min-Ho
J’étais définitivement un gros cinglé. Je connaissais déjà de nom, pour avoir entendu parler de cette compétition lors de sa première édition. Les défis réalisés par certain avaient fait gros bruit et je n’étais pas rassuré à l’idée d’y participer, moi non plus. Cependant, c’était le meilleur moyen si je souhaitais enfin me connaître moi-même. J’espérais qu’ainsi, je saurais de quoi j’étais capable et si j’en avais dans le pantalon. En revanche, ma réputation allait en prendre un coup, mais ça me faisait rire un petit peu quand même, notamment en imaginant la réaction de mon père quand il l’apprendra. J’en rigolais d’autant plus, d’ailleurs, je me demandais combien de temps ça prendrait avant qu’il décide d’intervenir pour me faire arrêter ces conneries. Je savais très bien que j’étais en permanence surveillé par ses hommes de main. En attendant, pour la réussite du défi, je m’étais habillé dans le plus pur style des danseurs de k-pop bien qu’un peu plus miteux, étant donné que je devais avoir l’air d’un sans-abri également, que je voyais à la télé quand je vivais encore en Corée, avant de quitter mon appartement pour me diriger vers le premier arrêt de bus. Il demandait que ça soit fait dans des transports en commun, ça ne précisait pas si c’était dans un bus ou dans un métro, donc je n’avais pas besoin d’aller bien loin pour l’accomplir. Maintenant, je devais trouver le courage de m’afficher ainsi en public, ça n’allait pas être simple, je le savais. Quand je vis le bus arriver, mon cœur se mit à battre à tout rompre et un léger tremblement s’emparait de moi. Je n’allais pas flancher avec un défi aussi simple. Puis si je voulais impressionner Momoka, il n’y avait pas de meilleure occasion. Je sortais mon smartphone pour le mettre en mode caméra avant de souffler un grand coup avant de monter dans le bus. Je payais mon ticket, avant de m’avancer au centre du transport en commun. Heureusement, ce n’était pas blindé à cette heure-ci. Je déposais un vieux bonnet sur le sol, avec déjà quelques pièces et un ou deux billets d’un dollar dedans, pour faire illusion. Je venais placer mon téléphone dans le bonnet également pour que la caméra me cible parfaitement, avant de lancer le mode vidéo. Sans dire un mot, sous le regard intrigué d’abord, puis interloqué des autres usagers, je commençais à chanter en anglais, une chanson de Michael Jackson, avant de faire mouvoir mon corps dans son style de danse propre à lui. Heureusement que j’avais pris des cours de chant, quand j’étais gosse, sinon je plaignais les spectateurs. Pendant toute la durée de la chanson, j’enchaînais les gestes et les poses typiques du roi de la pop, en espérant ne pas trop me ridiculiser. Je n’étais pas un bon danseur, je le savais, chacun de mes gestes étaient approximatifs, voir même maladroit et à deux reprises, je faillis trébucher. Mais une fois terminé, je me sentais étrangement bien. Un grand sourire sur les lèvres, j’entendais une ou deux personnes applaudirent, mais je ne faisais plus vraiment cas de leurs regards. Je ramassais le bonnet sur le sol, récupérais mon téléphone pour continuer à filmer puis je faisais le tour des passagers du bus pour faire la manche, prétextant que c’était pour pouvoir manger ce midi. Qu’ils acceptent ou non, je n’insistais pas, me contentant de les remercier en m’inclinant poliment à la manière des coréens. Puis je quittais ce bus dès le prochain arrêt. Défi réussi, mais ma fierté d’héritier en avait prit un coup…

(c) tortipouss.





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum