AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
Le Deal du moment :
Pokémon EB06 : chez quels marchands trouver des ...
Voir le deal


Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mer 2 Déc - 23:22
bon appétit, baby

défi #1. (04.12.20)


magie, la petite boite s'allume et, soudainement, voilà ta beauté qui rayonne sur l'écran d'un.e petit.e centaine, milliers, milliards de personnes dans l’entièreté de new-york. juste le temps que tu déposes l'appareil sur le selfie stick que tu avais ramené pour l'occasion -ça sert parfois de faire des vlogs-, te voilà prêt à t'humilier toi et ton partenaire en 4k hd 60fps. franchement, autant faire les choses bien. un petit coucou à la caméra et, alors que tu allais commencer à signer le défi, tu te rends compte qu'il était possible que la grande majorité des personnes présentes ne comprennes pas forcément ta façon de t'exprimer. d'un habile stratagème, alors, tu diriges l'objectif vers le jeune homme qui t'accompagnait aujourd'hui et qui, à la vue de son visage radieux et enjoué semblait extrêmement ravi. tu hésitais presque à l’enchaîner au container le plus proche pour ne pas qu'il te fasse défaut, mais tant qu'il n'essaye pas de détaler, tu lui laisse le bénéfice du doute. tu griffonnes sur un papier quelques mots pour lui faire comprendre de présenter votre défi au grand public, que tout le monde sache de quoi il en retournes. une tache qui, tu le sais, lui filera la banane. c'est une chose que de se faire humilier, mais c'est une autre que d'enfoncer le couteau dans la plaie. toi, ton objectif, c'était de faire le meilleur sandwich que le japonais ait goûter et de sa vie, à partir de restes d'un resto du coin, et lui, c'était de pas le régurgiter rien qu'à l'odeur. t'allais évidemment lui faire aucun cadeau et, ayant le choix du restaurant, quoi de mieux qu'un bon vieux mcdoᵀᴹ ? ça te file déjà envie de vomir quand ça vient d'être servi alors si ça a côtoyer les bas-fonds de l'humanité pendant une petite après-midi, tu n'images même pas le potentiel vomitif de la chose, et tu sens que ça va être drôle. tu te munis de gants et d'un masque, comme si tu allais plonger dans un cuve de liquide radioactif -ce qui n'étais vraiment pas si loin de la réalité- et, sans trop y réfléchir, tu plonges dans la poubelle la plus proche. il manquerais plus que la toque pour voir un vrai petit chef à l’œuvre. et voici la spécialité du chef:


LE MCTOMATOᵀᴹ
★★★★★ 5/5


1. premièrement, pour tout bon sandwich qui se respecte, munissez vous d'un pain de n'importe quelle forme. ce bun qui ne semble plus tout jeune est encore en presque parfait état : un excellent candidat. d'un extérieur presque appétissant, il ne soupçonnera pas l'intérieur silencieux qui, comme un ninja, le mettra à terre d'une seule bouchée.

2. puis, continuer l'attaque en douceur : cette feuille de salade bien trop verte ne nous amènera à rien, plutôt se rabattre donc sur cette serviette qui n'est plus de première jeunesse et où les traces de ketchup sont légions. ces rondelles bien trop juteuses n'ont rien à envier à ce McPancakeᵀᴹ dont le chocolat n'est plus de première jeunesse et c'est heureux qu'il retrouvera que le fromage est toujours présent dans son sandwich favoris... même si tu as presque l'impression que la moisissure commence à attaquer le pain.

(entre nous, tu commences à douter de sa survie à partir de ce moment. mais bon, au pire, tu éteins la caméra en disant qu'il fait un petit somme et tu caches le cadavre, non ?)

3. et voilà le plat de résistance, the steak, la bonne grosse viandasse qui te fait saliver quand tu la vois sur les panneaux publicitaires et que tu craques, comme un lâche, pour te taper 3 maxi best off. tu réfléchis à qu'est-ce qui pourrais définitivement clouer le pauvre tomo au sol, en imaginant la chose la pauvre horrible, la plus vile et qui soit, et là, c'est l'illumination. tu fouilles, cherche pendant plusieurs minutes, trouvant alors la création de satan en personne. au milieu de ton œuvre art, tu inclus un Croque McDoᵀᴹ avec une très légère empreinte de dent, qui devient alors la pièce maîtresse de ton plan machiavélique. tu l'incrustes tout entier sur ton pain, un sourire des enfers sur le visage.

4. enfin, les petites finitions viennent apporter cette touche final qui transforment ton vulgaire sandwich en un met cinq étoiles. pour la sauce, tu hésites longuement, mais tu sens que ce McFlurryᵀᴹ clairement fondu depuis un lustre ajouteras ce côté sucré-salé très audacieux et très avant-gardiste à ta création. maintenant que tu as tout entre les mains, il suffit d'assembler et le tour est joué.

5. servez, encore un peu chaud ou un peu froid, on sait pas trop vu la provenance des ingrédients, et assaisonnez des larmes et des rêves brisés de tomoaki, qui regrette probablement tout ce qui est arrivé dans sa vie et qui l'a emmené ce jour précis à accepter ce défi.

tu lui tends alors le fruit de tes méfaits, accompagné d'une petite serviette où il est écrit d'une magnifique écriture manuscrite, presque calligraphique, bon appetit! ♡ franchement, marmiton n'a qu'à bien se tenir.
( c ) ekoltaqueen



Tomoaki Mikitani
Tomoaki Mikitani






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Tomo
Âge : 26
Origines : Nippon de sang et de coeur, Coréen sans le vouloir.
Occupation : étudiant en génie informatique afin de devenir chercheur et professeur en robotique
Lieu de résidence : Manhattan
A New York depuis : Si peu et pourtant trop de temps
Situation Amoureuse : one shot one love
Orientation sexuelle : Les courbes féminines imaginaires
Trigger Warning : TW : maladies mentales / racisme / discrimination /


[NYCDARE] Cassandre Hwang & Tomoaki Mikitani Aesthetic-icon-19 [NYCDARE] Cassandre Hwang & Tomoaki Mikitani Be5b3e015f0d2136b3b3879c247a89bb4020254d [NYCDARE] Cassandre Hwang & Tomoaki Mikitani Tumblr_ppwhk78ZjS1xezxbpo4_250
(( me and my b r o k e n heart ))
ななころびやおき Sept fois à terre, huit fois debout
[NYCDARE] Cassandre Hwang & Tomoaki Mikitani 9f7fac5c62415f935ea08463d14d93dc
  • United Heart
[NYCDARE] Cassandre Hwang & Tomoaki Mikitani 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : Jess
Pronom : Elle.
Messages : 5627
Faceclaim : Le Golden Maknae
Crédits : Heresy ((ava))
Inscription : 18/05/2020
Multicomptes : little star Byul & Vilaine nymphomane Kit & Nara Jenna Lee
Nombre de mots par RP : entre 500 et 1000
Fréquence de RP : Le week-end
Je suis plutôt : dark et chill.
Instant Crush
[NYCDARE] Cassandre Hwang & Tomoaki Mikitani 7SUAyPN9_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Ven 4 Déc - 22:57
bon appétit, baby

défi #1. (04.12.20)


Il n’a pas envie Tomo, il n’a même plus envie de rien. Participer au Dare c’était pour lui une source de fierté, de pouvoir faire quelque chose part lui-même, pour prouver qu’il est capable de dépasser ses limites. Il le faisait pour lui mais aussi pour se remettre de ce qu’il a vécu et puis un peu pour e l l e . Mais cette raison n’est plus vraiment valable et c’est comme si toute son énergie et son envie avait disparu, si elle ne peut pas être fière de lui alors rien n’a plus d’intérêt.

Sans elle la terre ne tourne plus
Sans elle le monde est sans saveur
Sans elle.
Elle.
Et pourtant il est là à regarder cette personne qu’il ne connait pas lui fabriquer son meilleur de sandwich de détritus, il fallait qu’il tombe sur ce défi particulièrement dégoutant mais dans le fond ça ne lui fait ni chaud ni froid. Il a le regard absent, vide. La caméra tourne et c’est comme si l’autre y prenait du plaisir à faire tout ça alors que Tomoaki n’a qu’une envie, retourner chez lui s’isoler dans son mode, parce que le virtuel ne pourra jamais le trahir. S’il pouvait revenir en arrière il le ferait, ne plus se lier ne plus s’ouvrir rester tel qu’il devrait être. Un robot. Il pose ses yeux sur l’immonde sandwich qu’il ne cherche pas à analyser, il devra manger tout simplement sans se poser de question. Ne sois pas semblant d’être désolé fais ton truc je ferai le mien ensuite Chacun son rôle et si il doit le faire ce n’est pas avec de la pitié dans les yeux des gens. Son tour viendra aussi parce que le Dare ne fait de cadeau à personne. ça film encore ? Attends je vais prendre la caméra je vais filmer le repas du chef Le gros plan de quelqu’un qui n’a pas envie de montrer sa tête pour autant. Je suis Tomoaki Mikitani, et vous voyez ça ? C’est mon repas. Je ne sais pas trop ce qui y’a à l’intérieur mais on va bien voir Il n’ose pas soulever la chose de peur que ça ne lui explose à la figure. Tu peux me film ? J’ai un message à faire passer Le sérieux et l’air grave sur le visage il sait qu’il doit faire passer un message. La caméra change de main pour aller dans celle du complice alors que Tomoaki s’éloigne un peu pour être au centre. « ça vous dégoute non ? Surtout derrière vos petits écrans vous n’avez pas l’odeur ni la texte. Est-ce que ça vous dégouterait autant si vous n’aviez pas mangé de la journée ? Est-ce que ça vous dégouterait toujours autant si vous n’aviez que ça à manger ? Je vais être honnête je n’ai jamais connu ce sentiment de faim, je n’ai jamais mangé pour survivre mais je me mets à la place de ceux qu’ils n’ont que ça, des personnes que je peux rencontrer tous les jours à la RHC et qui doivent se nourrir de reste alors ce sandwich je vais le manger, jusqu’à la dernière bouchée la dernière miette pour eux. Personne ne devrait avoir à faire ça. Les fêtes approchent alors s’il vous plait donnez, tout ce que vous pouvez aucun don n’est inutile ; Donnez pour eux, donnez-moi des défis à faire faites ce que vous voulez mais donnez.. Tomo finit par prendre son sandwich et l’approcher de sa bouche, l’odeur lui fait froncer les narines. Son visage reste de marbre alors que le dégout commence peu à peu à l’envahir. Il ferme les yeux et commence à manger, une bouchée après l’autre et des multiples pensées en tête tu me déçois Tomoaki ; tu n’es pas un homme ; les mots de son père puis ceux de sa sœur je te déteste Tomo tu me fais honte des pensées négatives alors qu’il goûte au pire et qu’il se dit en plus que personne ne l’attend pour le réconforter. Il cherche à ne pas vomir, il respire et fais des pauses parce que c’est tellement dur parce que les larmes lui piquent les yeux mais qu’il ne doit pas abandonner J’aurai une famille de mon côté Les mots qui font mal les mots qui déchire et la dernière bouchée qu’il avale avant de tousser. Il a la nausée et envie de vomir il se sent un peu humilié mais il la fait. Il regarde la caméra et dit dans un murmure Donnez votre putain de fric à ceux qui en ont besoin puis il finit par partir, comme il est venu, comme une ombre. Parce que Tomaoki n’a plus envie de se battre.
( c ) ekoltaqueen







 
what things ☩
“Sometimes you have to kind of die inside in order to rise from your own ashes and believe in yourself and love yourself to become a new person.”



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum