AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
-24%
Le deal à ne pas rater :
Purificateur d’air & Ventilateur Dyson TP02 (Programmable – ...
399 € 527 €
Voir le deal


Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mer 2 Déc - 19:22:04
NYCDARE UN

truth or dare ? dare. truth or dare ? dare. truth or dare ? dare.


Vêtu des vêtements les plus professionnels d'apparence, je ne pouvais pas mieux présenter qu'en ce moment même. Ma douce meilleure amie à côté de moi qui me demande si tout va bien. Elle a ce rictus qui me donne envie de la foudroyer du regard, mais au fond, je me retiens de rire. Te moque pas, toi et contente toi de me filmer. On doit paraître un peu pro, okay ? Elle ricane, je retiens de faire de même et nous voilà à sortir dans la rue, tous les deux déterminés à relever le défi que j'ai reçu. Je me racle la gorge, et prend une fausse assurance. De toute manière, je perdrai plus bête que si je perdais en m'empêchant d'y aller à fond. Quelques craquements de cou et mon +1 lève son portable, m'indique qu'elle se prépare à filmer. Allais-je me diriger directement vers les gens ? Non, ce serait bien trop direct. J'avais convenu de mieux. Ici Joshua, pour le premier défi murmure-je presque alors que l'enregistrement est lancé. Je marque deux secondes de pause, le temps de me replacer. D'une voix vive et perceptible loin, je me lance, regard fixe devant l'objectif. Hospitalisations sévères, désinformation continue, nous traversons une période difficile quant à la mise en lumière des différentes maladies sexuellement transmissibles. Nous nous retrouvons ici à Brooklyn où de récents cas d'une IST peu connue ont fait surface. Léger temps de pause, et je me retourne, l'air sérieux. Quelques personnes semblent déjà s'interroger autour de nous mais le ton est pausé. L'attention nous encercle et c'est ce que je voulais. Installer un piège à ours avec de quoi se substanter dessus pour attirer l'animal curieux au lieu de lui sauter dessus. Nous nous avançons d'un pas déterminé vers quelques personnes aux alentours. Bonjour, responsable de l'étude des IST au sein du NYC Health & Hospital. Je dirige une étude de terrain visant à diagnostiquer de manière rapide des citoyens potentiellement atteints de trichomonase. En avez-vous entendu parler ? Les yeux se lèvent, l'incompréhension se lit sur le visage de ce jeune trio. Le sentiment de surprise me sied parfaitement, alors je ne leur laisse pas le temps de véritablement répondre. Ne vous en faîtes pas, je vous demanderai simplement de me tendre vos mains, tous, s'il-vous-plaît. Tendant la mienne aussi, je saisis celles de la première personne, les portant à mon nez, humant du nez l'extrémité avant de réitérer l'action avec les deux autres. Quelques sourires se dessinent, et ceci me semble parfaitement normal. Je demeure sérieux, ne voulant absolument pas briser la façade du personnage que j'aborde. Si vous ne savez pas, la trichomonase est causée par un parasite qui apprécie particulièrement se loger sous les ongles de la main, créant une légère odeur d'humidité particulière, vous pouvez sentir par vous-mêmes. À ce moment, quelques autres personnes s'arrêtent, regardent. Vous, venez s'il-vous-plaît dis-je en interpelant les quelques personnes les plus proches. En plus du trio, trois autres personnes nous rejoignent, un peu trop curieuses pour leur propre bien. Approchez vous, et tendez vos mains s'-il-vous-plaît. Deux d'entre elles s'exécutent tandis que la troisième décide de passer son tour pour "écouter" simplement. J'hume à nouveau le plus sérieusement du monde avant de me redresser tel un présentateur de télévision. Maintenant, permettez-vous de sentir à votre tour. Je me retiens de rire en les voyant bêtement renifler leurs doigts, la panique grandissante légèrement. Si vos doigts sont en contact avec un appareil génital contaminé, le parasite s'y logera sur une période de quelques semaines. S'il s'agit de votre appareil reproducteur qui est contaminé, sachez que vous pouvez avoir des saignements si vous possédez un vagin, le tout accompagné de crampes, et de douleurs et rougeur à l'urètre ainsi que des écoulements de putréfaction si vous possédez un pénis. En cas de rapports sexuels, le parasite se loge aux extrémités de vos appareils, l'urètre pour l'homme et les lèvres pour la femme. C'est un parasite qui apprécie fortement l'humidité, notamment. Le malaise est clairement installé et je décide d'en finir. Vous êtes potentiellement atteints de ce que je peux sentir, cela peut être bénin mais la recrudescence de cette IST est alarmante. Sachez aussi que nous permettons des tests au NYC Health & Hospital afin de vous faire dépister. Cela est rapide, simple et efficace. Et je vous conseille fortement de le faire le plus rapidement possible afin d'éviter de vous retrouver avec une région nécrosée qui ne sera rattrapable que durant le cadre d'une opération peu agréable et aux séquelles rarement positives. Là, c'est la peur qui prend le dessus. Vous pouvez me suivre maintenant, l'hôpital est à l'angle de la rue. Et j'entame la marche sans perdre trop de temps, les motivant par quelques "ne perdons pas de temps" et autre lancés durant cette courte marche. Il ne faut qu'un duo de minutes pour être devant et déjà je constate qu'ils ne sont plus que quatre à l'arrivée. Tant pis, j'en aurai perdu au passage. Dans cette direction, déclare-je en pointant du doigt une de entrées devant le bâtiment, vous trouverez le laboratoire pour les tests. Rappelez-vous aussi tout rapport sexuel est mieux protégé et que si vous êtes dans une relation stable et durable, continuez à vous faire dépister par mesure de précaution. Je me rends compte que je commence à légèrement dire des bêtises, que je vais perdre le fil mais l'anxiété les ayant pris, les voilà qui y vont soit en silence, soit en me remerciant. Ma caméramane et moi nous nous reculons, reprenant le chemin inverse et je finis par me tourner de nouveau vers la caméra en éclatant de rire. C'était con comme pas possible, putain... Bon, et bien, défi réussi ? Tu peux couper, je crois. Une fois le téléphone baissé, nous nous coordonnons sur un rire. Pour l'instant, ce n'est que ridicule et bon enfant. Pour l'instant.
( c ) ekoltaqueen






Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum