AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
-33%
Le deal à ne pas rater :
COOKINGBOX – Barbecue 58cm à Charbon de bois (Jusqu’à 10 ...
59.99 € 90.01 €
Voir le deal


Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 30 Nov - 19:25
Jeudi 10 Décembre / 7h40

La journée est bientôt terminée, et elle a été terriblement longue. Les fêtes de fin d'année approchent à grand pas, cela veut donc dire que les gens achètent de la nourriture… et quoi de mieux qu'un bon champagne ou un bon vin pour accompagner ses plats ? Ou juste pour offrir à ses proches ?
Romeo est ravi que sa boutique suscite tant l'attention, sa clientèle s'est nettement diversifiée depuis l'année dernière et ça fait extrêmement plaisir ! Surtout lorsque la liste des habitués s'allonge, c'est toujours bon signe.

Il ne reste que deux personnes dans la boutique, une bonne femme et elle observe deux bouteilles, un peu perdue, puis un client à la caisse.
Romeo, quant à lui, il emballe les derniers achats du jeune homme. Une fois le nœud en satin correctement serré, il lui tend le paquet ainsi que sa carte bancaire avant de le remercier et de lui souhaiter une excellente fin de soirée.

- Madame ? Puis-je vous aider ? s'exclame t-il en s'approchant vers elle.

Elle fait volteface, un peu surprise par son apparition soudaine puis lui explique rapidement qu'elle ne boit pas, qu'elle n'y connaît rien, mais qu'elle voudrait faire plaisir à son mari en achetant un alcool de bonne qualité.
Romeo lui sourit chaleureusement, de quoi la détendre un peu, puis observe les bouteilles qu'elle a sous le nez.

- Est-ce que vous savez ce que votre conjoint à l'habitude de boire ? Et auriez-vous un budget à me donner que je puisse mieux vous aiguiller ? répond t-il.

Elle obtempère.

Lorsqu'elle quitte la boutique, elle remercie le propriétaire et lui assure qu'elle reviendra pour lui donner les retours de son époux. Et c'est ce genre de contact humain qui fait chaud au cœur et le motive à toujours faire plus et mieux !

La journée est terminée.
Il peut rentrer chez lui.

Romeo peut enfin tourner la pancarte, ranger les derniers cartons et fermer la boutique.
Le britannique attrape son manteau au vol, s'assure que rien ne traîne puis part affronter le froid glacial de novembre. S'il avait regardé la météo ce matin avant de partir, il se serait sûrement habillé plus chaudement ! Il ne va donc pas falloir traîner…

Il s'imagine déjà ce qu'il va faire en rentrant chez lui, en commençant par se boire un truc chaud et commander de la nourriture.
Il espère aussi que sa chienne ne sera pas trop capricieuse et qu'elle n'aura pas envie de sortir… Romeo aimerait prendre le temps de se remémorer ses retrouvailles avec Eleanor. Les choses se sont passés trop rapidement et il n'a pas eu une seconde à lui pour y repenser… Cela doit faire quoi ? Deux semaines ? Un peu plus ?... Serait-il judicieux de la débloquer de son téléphone ? Peut-être est-il temps d'affronter la réalité.
Là, s'ajoute son ex-petite-amie dans sa liste des choses à faire. Et ça ne l'enchante pas vraiment.
Pourtant, il ne peut plus se défiler.

(...)

Les sourcils du propriétaire se froncent, une voix étouffée par le froid et le vent semble l'interpeller. Il enfourne ses mains dans ses poches puis se retourne vers l'individu.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 1 Déc - 10:38
L’adresse est là, sur le papier. Et Nash devrait hésiter, ne serait-ce qu’un peu. Mais son sang ne fait qu’un tour, la vision devient rouge, les poings démangent, et les pas se précipitent dans les marches. Une vengeance, une raison qui lui ferait oublier sa misère depuis deux jours. Voilà tout ce qu’il demandait, voilà tout ce qui lui était servi sur un plateau d’argent. Plateau qu’il allait faire voler et éclater au sol. Dont les débris accompagneraient les restes de son cœur étalés par cœur. Brisé. Percé de toute part. Par un bébé mort avant de s’être montré, par une femme qui l’avait quitté, ou plutôt, que l’alcool l’avait fait quitter. Quelques gorgées de trop, et l’esprit qui s’embrumait, des jours entiers qui s’évaporaient. A son réveil, une lettre du détective. L’autre était revenu en ville. Et cette phrase tournait en boucle, effaçait les bâtiments qui s’allongeaient devant lui. Nash ne voyait rien. Rien d’autre que la tête du type sur la photo. Rien d’autre que les quelques mots gribouillés à l’arrache par un détective pressé de clore l’affaire pour toucher les quelques billets. Rien. Jusqu’à ce que la silhouette se dessine, se précise au fur et à mesure. Eh toi. Pas de bonjour, pas de présentation, pas de politesses. Pas pour toi, un mec qui avait abandonné une femme enceinte. Un mec qui avait brisé Eleanor. Un mec qui aurait pu avoir tout ce que Nash désirait en cet instant, mais qui l’a délaissé pour des raisons sûrement aussi obscures qu’injuste. Romeo c’est ça ? qu’il demandait, s’approchant à grande vitesse. Et, dans son élan, le poing partait se loger dans ta mâchoire. Les phalanges, blanches, heurtaient violemment ce visage pour lequel Eleanor avait flanché à l’époque. Pourquoi toi ? De la part du bébé que t’as pas voulu reconnaitre. Et de la part d’un cœur que t’avais brisé, et que Nash n’était pas sûr d’avoir totalement réparé. Parce que, tu vois Romeo, Nash était dingue d’elle, pouvait se perdre entre ses bras. Et dans la souffrance qui lui rétamait le cœur, il y avait les larmes qu’il imaginait Eleanor faire couler pour toi. Il y avait l’amour qu’elle t’avait donné et dont t’avais pas voulu. La famille que vous auriez pu fonder tous les deux, et que lui n’aura jamais. Vois toute la frustration, vois toute la colère derrière ce coup de poing rageur. Mais ne décèle pas la détresse, le manque d’une femme qu’il aimait à se damner. Et ignore surtout la peur de la voir retourner dans tes bras. Putain. Parce que la douleur était là, se répandait dans sa main. Pourtant bien moins importante que son myocarde qui se déchirait lorsque son regard croisait le tien.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 1 Déc - 13:14
Pressé de retrouver la chaleur de son foyer, la compagnie de son chien ainsi que la dernière série Netflix en vogue.
Mais Romeo est coupé dans son élan, sa marche qui se voulait rapide afin d'esquiver le froid s'était tout bonnement interrompue pour se retourner vers cet individu qui l'avait interpellé.

- Eh toi avait-il dit. Romeo c'est ça ? avait-il rajouté.

- Oui?...

Le propriétaire de la boutique à alcools de luxe ne comprenait pas vraiment ce qu'il lui voulait. Etait-ce un mendiant ?... Il n'avait aucune idée de qui cela pouvait bien être, de là où le britannique se trouvait il n'y voyait pas grand chose.

- De la part du bébé que t’as pas voulu reconnaitre.

Avant même que Romeo ne puisse assimiler ce que cet étranger venait tout juste de dire, ce dernier avait logé son poing dans sa mâchoire… et il n'y était pas allé de mainmorte.

Complètement déboussolé par ce geste, cela l'avait fait reculer d'un pas et presque chuter par terre s'il n'y avait pas eu cette poubelle pour le rattraper.

- Mais vous êtes complètement malade ! s'époumona t-il en passant sa main sur sa joue et sur le coin de sa lèvre qui avait été légèrement fendue. Attendez. Qu'est-ce que vous venez de dire ? Romeo se redressa avec difficulté avant de cracher sur le côté. Le goût métallique du sang était vraiment désagréable en bouche.

Putain.

- Qui êtes-vous et en quoi ça vous concerne ?! grogna t-il, toujours un peu sonné par ce coup.

La douleur résonnait encore dans l'entièreté de son corps. Romeo l'analysa de la tête aux pieds et d'un air mauvais. Roux, de grande taille, aussi carré des épaules qu'il pouvait l'être… en sûrement plus musclé que lui.

- Laissez-moi deviner, vous êtes une connaissance d'Eleanor ? s'exclame Romeo, sur un ton plus calme, avant d'extirper un mouchoir de sa poche pour éponger le peu de sang qui dégoulinait de sa plaie. Ah non, ça doit être plus intime que ça pour qu'elle vous parle de son passé. Alors quoi, vous êtes le dernier type qu'elle s'est tapée ? ajoute t-il, en avançant d'un pas. Mais dîtes moi. Et maintenant, après m'avoir frappé une fois, vous comptez faire quoi ? Me terminer comme il se doit pour que je puisse porter plainte contre vous ? Ou c'était juste un coup comme ça, histoire de vous donner bonne conscience ? finit Romeo avant de soupirer.

Il m'a fait mal ce chien.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 1 Déc - 18:23
Mais vous êtes complètement malade ! Surtout blessé, Romeo. Blessé par la situation, par son comportement immature, par ses erreurs qui le rattrapaient et qu'il ne pouvait éviter. Toute sa vie n'avait été qu'une succession d'échecs, qu'un tourbillon de haine. Pourtant, rien qu'un instant, il avait connu autre chose. En goûtant les lèvres d'Eleanor, il avait embrassé un autre futur. Un futur aujourd'hui inexistant. Nash t'observait cracher sur le côté, ses opales fixaient le sang tâchant le sol. Et c'était le vide. Pas de pitié, pas de compassion, même la rage commençait à s'évaporer. Qui êtes-vous et en quoi ça vous concerne ?! A quoi bon s'énerver ? Te cogner ? Te répondre ? Pourquoi te donner de l'importance ? Sûrement car lui n'en avait plus aux yeux de celle qui comptait. Et il t'en voulait, Romeo. Mais, au fond, il ne pouvait que se blâmer. Mais le réaliser le détruirait. Alors il t'écoutait parler, lui poser tes questions, faire tes suppositions. Il y avait même ce rire jaune qui s'échappait de ses lèvres. Parce que t'étais pas loin du compte. Eleanor s'était tapée Nash, et désormais c'était tout juste s'il espérait être une connaissance. Mais dîtes moi. Et maintenant, après m'avoir frappé une fois, vous comptez faire quoi ? Me terminer comme il se doit pour que je puisse porter plainte contre vous ? Ou c'était juste un coup comme ça, histoire de vous donner bonne conscience ? Voilà que Nash laissait son poing partir encore une fois, se loger cette fois sur le nez. J'ai jamais eu bonne conscience. Il n'avait pas de conscience tout court. Les démons n'avaient pas cette faiblesse. Et il pourrait continuer à se défouler, à colorer ton corps de sang et de bleu. Mais regarde le s'arrêter, reprendre son souffle, desserrer les poings. Porte plainte si tu veux. On sait tous les deux que la véritable ordure, ici, c'est toi. Regarde le abandonner.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 1 Déc - 19:41
Deuxième round. Visiblement, le type n'avait pas trop apprécié ce que Romeo venait de lui dire puisqu'il lui a collé un second coup, et dans le nez cette fois-ci.

Avait-il de toucher une corde sensible ?

- Putain ! hurla Romeo de douleur. On avait pu entendre un petit craquement, il lui avait sûrement cassé un truc. En tout cas, il saignait, et pas qu'un peu.

Mais pourquoi diable ne se défendait-il pas ?... Romeo pouvait clairement l'affronter, mais… pourquoi ne le faisait-il pas ?

" De la part du bébé que t’as pas voulu reconnaitre. "

Cette phrase résonnait en boucle dans sa tête.
Était-ce le retour du bâton pour ce qu'il avait fait à Eleanor ? Le karma ? La faute à pas de chance ?
En tout cas, Romeo se laissait faire et recrachait le sang au fur et à mesure que ce dernier envahissait sa bouche.

Il avait juste envie de rire.
Il l'avait mérité, alors à quoi bon riposter ?

J'ai jamais eu bonne conscience. Porte plainte si tu veux. On sait tous les deux que la véritable ordure, ici, c'est toi.

- Eh bah tu m'étonnes… pour vous permettre de faire votre propre justice votre vie doit être bien triste. crache t-il de nouveau avant de renverser sa tête en arrière pour ne pas tâcher ses vêtements.

Romeo s'essuya avec le mouchoir déjà bien imbibé, il ne l'avait pas raté !

- C'est bon, vous avez terminé votre cirque on peut parler comme des adultes ? s'exclame t-il, agacé.

C'est pas comme s'il n'en avait pas les moyens mais ça allait lui coûter une blinde de se faire soigner tout ce merdier. Rien que pour cet aspect là : les Etats-Unis, c'est de la merde.

- Vous n'avez donc pas peur de finir au trou ? Ouais, votre vie doit vraiment être à chier pour en arriver là. Contrairement à vous, ne pas avoir reconnu mon enfant est certes immoral mais ce n'est pas un délit.

Il se pinça le nez pour stopper l'hémorragie, puis son regard se reposa sur l'individu.

- Est-ce que j'peux au moins connaître votre prénom ? s'exclame t-il, agacé.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 15 Déc - 15:15
Votre vie doit être bien triste. Et Nash se retient de laisser valser son poing. La violence ne servirait à rien, il le sait bien. Alors il se contient, secoue la main. Devant ton arrogance, il n'essaye d'afficher que de l'indifférence. Et pourtant il n'y arrive pas. Lui qui arrive si souvent à cacher sa douleur se retrouve à l'exposer, à la subir sans pouvoir se l'expliquer. Y a pas de larmes, pas de cris, rien que le silence face à tes questions, Romeo. Sûrement que t'as le droit à une explication, mais sûrement aussi que Nash n'a plus aucune patience. Pas pour toi, pas pour les fantômes du passé. Pas pour une ombre qui ternit le tableau de son ancienne relation. Relation qui reste ancrée dans sa peau, dont les cicatrices ornent encore son coeur. T'as pas besoin de connaitre mon prénom. La voix gronde, et le corps se rapproche de nouveau dangereusement. Le visage un peu trop proche du tien, le regard dur et froid. Tandis qu'au fond de son palpitant brûle la flamme de la vengeance. T'as juste besoin de savoir que quelqu'un te surveille, donc t'approche pas d'Eleanor si c'est pour l'abandonner encore une fois, compris ? Ironique lorsque lui même l'a laissée tomber. Contre son gré, certes. Mais, en cet instant, sa jalousie brouille son jugement. Donc ne le provoque pas encore plus Romeo, car l'orage qui gronde dans sa voix n'est rien comparé à la tempête qui se prépare pas loin de là.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 15 Déc - 19:33
T'as pas besoin de connaitre mon prénom.

Forcément.
Qui est assez idiot pour dévoiler son identité après avoir tabassé quelqu'un ?

Romeo aura eu le mérite d'essayer, au moins.

T'as juste besoin de savoir que quelqu'un te surveille, donc t'approche pas d'Eleanor si c'est pour l'abandonner encore une fois, compris ?

- Ah bah ça m'fait une belle jambe ça si quelqu'un me surveille. Je vais avoir trente ans quand même, je peux me gérer tout seul je pense ? ricana le britannique en s'appuyant sur le lampadaire pas loin de lui. J'vois pas en quoi ça vous regarde si j'approche El' ou non, ce ne sont pas vos affaires. Mais comme vous voudrez, je ne l'abandonnerais pas cette fois-ci. ajoute t-il tout en épongeant son propre sang du mieux qu'il le pouvait.

Le type lui avait bien fait mal tout de même, Romeo commençait à en sentir les effets au fur et à mesure que les secondes étaient entrain de s'écouler.

- Vous comptez rester planté là encore longtemps ou faut que j'vous raccompagne chez vous ? grince t-il, avant d'envoyer son mouchoir complètement flingué dans la première poubelle qu'il rencontre.

Romeo se comportait comme s'il ne venait pas tout juste de se prendre une déculottée. C'était agaçant.

- Quoi ? Si vous vouliez me faire peur vous auriez peut-être dû utiliser un cutter ou une arme. C'est pas vos petits poings qui vont m'empêcher de renouer des liens avec El'.

Et il enfonce encore le couteau dans la plaie.
Imprudent.
Provocateur.

Romeo le regardait avec amusement avant d'effectuer un pas en arrière, enfin prêt à rentrer chez lui.

- Bon, si vous n'avez rien d'autre à me dire ou pas un autre coup à me mettre… Qu'on en finisse, j'ai pas que ça à faire, ça caille.
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum