AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
Le deal à ne pas rater :
Pokémon EB06 : chez quels marchands trouver des coffrets Règne de ...
Voir le deal


Almarik Sawyer-Keohane
Almarik Sawyer-Keohane






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Barbie/ Girafe-boy
Âge : 44
Origines : Scandinave naturalisé en Amérique
Occupation : Propriétaire de Caprices Interdits (Chocolaterie)
Lieu de résidence : Cottage dans le Queens
A New York depuis : 39 ans
Situation Amoureuse : Marié à Mao Sweeney-Keohane
Orientation sexuelle : Pansexuel
Trigger Warning : Exemples de TW : suicide / mort / viol / violence excessive / maladies mentales / pédophilie / racisme / homophobie / transphobie / cruauté animale / inceste / enlèvement / grossesse / fausse couche / avortement / Pornographie / RP hot cru / Addictions / automutilation / bodyshaming / discrimination / (trans-)misogynie / religiophobie / classisme...

14 février 1977 à Trondheim : Naissance d’Almarik, fils unique d’un couple pas très fortuné de pêcheurs et d’ouvriers. Il nait légèrement malade et faible.

3 décembre 1982 : Découverte d’une souche très agressive de la leucémie chez le gamin et bien vite, les soins qui lui sont prodigués dans sa ville natale ne sont plus suffisant. Papa Sawyer perd également son boulot et commence à désespérer. Au bout d’une année à regarder le gamin dépérir et de constater qu’il n’y a pas de travail pour eux à Trondheim, le père de famille marche sur son orgueil et demande à son propre père de lui prêter l’argent suffisant pour déménager en Amérique, là où tous les rêves deviennent réalités.

19 mars 1984 : Almarik entre au New York-Presbyterial Hospital/Weill Cornell Medical Center et commence à y recevoir de lourds traitements de chimiothérapie destinés à éliminer la leucémie qui ronge de plus en plus vite sa petite vie. Il ignore tous des soucis financiers de ses parents et vit entièrement à l’hôpital sans jamais visiter le misérable petit appartement qui sert de logement à son père et sa mère. L’American dream’s n’est pas aussi bien qu’on le leur avait laissé miroiter.

13 Juillet 1984 : Almarik frôle la mort une première fois. Les traitements sont trop lourds pour son corps affaibli, mais pourtant, il trouve encore la force de se battre, chanter et sourire. C’est un petit combattant sans peur. À 19h38, on le réanime une première fois. Son cœur recommence à battre, plus fort qu’il n’a jamais tambouriné jusqu’à maintenant dans sa poitrine. Ironiquement, c’est approximativement une heure plus tard que le cœur de son père cessera de battre pour toujours, après avoir reçu une poutre d’acier dessus alors qu’il travaillait illégalement sur un chantier de construction.

21 janvier 1985 : Devenu veuve, la mère d’Almarik accumule les dettes et il devient évident que son misérable salaire de femme de chambre ne suffira pas à payer les soins médicaux onéreux de son unique fils. C’est environs au même moment, qu’elle remarque d’étrange marque sur le corps de son fils, surtout au bas de son corps. Elle tente d’en parler au gamin, mais ce dernier évite beaucoup trop le sujet à son goût. Elle décide d’en glisser un mot au médecin et ce dernier lui promet de payer tous les soins médicaux d’Almarik si elle tenait le secret…secret. Une question éthique et morale s’imposa alors à Eladora Sawyer : Valait-il mieux dénoncer le violeur de son fils et condamner son enfant à mourir du cancer ou fermer les yeux pour offrir à sa chaire une chance de vivre? Elle ferma les yeux. Pendant 8 longues années, malgré les supplications de son fils de le sortir de l’hôpital.

14 février 1993 : Peut enfin sortir de l’hôpital pour son seizième anniversaire, après avoir vaincue la leucémie trois fois. Le seul et unique acte de violence et de mécontentement qu’il a en seize ans, c’est là qu’il le donne, au médecin qui l’a violé pendant toutes ces années, avec le consentement silencieux de sa mère. Un coup de poing. Un unique coup de poing avant de quitter cet hôpital pour de bon.

16 juin 2001 : Bénéficiaire de nombreux prêt et bourse et nouvellement naturalisé Américain, Almarik Sawyer gradue finalement de son cours d’architecture, des idées pleins la tête, mais peu de clients prêt à payer pour ses immeubles loufoques et rigolo. Il tente de leur montrer l’avantage d’avoir des hôpitaux amusant pour rendre la vie plus facile aux enfants malades, mais il trouve peu d’oreilles attentives à ses explications.

16 Juillet 2010 : Mariage d’Almarik et Rebecca Mason, malgré l’interdiction de la famille de la belle. Ils étaient tous les deux de brillants architectes et s’aimaient d’un amour presque enfantin.

21 mai 2012 : Naissance de son fils et décès de sa femme qui était pourtant en bonne santé. En fait, Rebecca Mason (sa femme) lui a caché l’existence d’une grossesse à risque de peur qu’il lui demande d’avorter et elle mourut d’une hémorragie. Almarik devint veuf et père dans la même heure.

21 Septembre 2015 : Almarik tente de se relever d’une profonde dépression où il a sombré dans un profond alcoolisme. Tentant de cacher son état d’ébriété le mieux possible, il s’occupa de son fils du mieux qu’il pouvait, soutenu par une personne qui devint rapidement sa meilleure amie et son soutien moral. Plus il travaillait à dessiner des immeubles qu’il détestait, plus il buvait. C’est un peu par hasard qu’il se découvrit une passion pour la confection de chocolat, après avoir décidé sur un coup de tête de cuisiner un peu n’importe quoi.

01 janvier 2016 : Ouverture de sa chocolaterie « Caprices Interdits » sous le thème d’un monde imaginaire et fantastique. Boutique munie d’immenses arbres en sucre aux pommes en chocolat aux multiples cœurs fondants, de décors mangeable en confiserie et de couleurs chatoyantes, on le traite de fou d’ainsi quitter un métier payant pour ouvrir quelque chose d’aussi enfantin et pourtant, Almarik trouve enfin le courage de cesser de boire pour commencer une vie plus sainte.

7 novembre 2019 : Rencontre entre Mao et Almarik. Ce qui aurait dû être des retrouvailles entre amis sonna un puissant changement dans le corps et le cœur de notre Scandinave préféré. Almarik ne connaissait pas Mao, c’était son neveu qu’il venait rencontrer dans ce Pub chaleureux et pourtant, dès les premières secondes, toute son attention fut tourné vers cet Irlandais tatoué et fascinant. Almarik qui s’était toujours considéré hétérosexuel devint obsédé par l’idée d’embrasser cet homme, de sentir ses mains contre sa peau et son souffle contre son cou. Même si les proches de Mao voyaient cette fascination d’un mauvais œil, Almarik décida d’écouter son cœur et de foncer. Il voulait découvrir ces nouvelles sensations et il voulait les découvrir avec Mao. Un regard lui avait suffi pour savoir qu’il le voulait. Un baiser lui avait confirmé que c’était lui, l’amour de sa vie. Eh oui, Almarik était aussi romantique et fleur bleue que les princes de films d’animations.

17 décembre 2019 : Un peu plus d’un mois après leur première rencontre, Almarik met Mao au défi : le rejoindre à Las Vegas pour se marier devant un Elvis. Une union originale, mal bel et bien officielle. Était-ce précipité? Évidemment. Est-ce qu’Almarik regretta ce choix? Pas du tout, parce qu’il aimait désespérément et totalement son époux. Il aurait simplement préféré qu’Aaron (Son fils) soit présent ainsi que leurs proches.

2020: Adoption du petit Marmaduke âgé de quelques mois seulement et retour du cancer d'Almarik.
Tout se mange dans cette pièce, même moi, mais ça, ce serai du cannibalisme, et c’est très mal vu par la société.
Chaos chocolaté ft. Young-jae Tumblr_n0bvz7ZG551qdg533o1_250
  • Aucune association
Chaos chocolaté ft. Young-jae VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Sugar Rain
Pronom : NC.
Messages : 9778
Faceclaim : Alexander Skarsgard
Crédits : .Casper
Inscription : 20/08/2019
Multicomptes : James, Almarik, Démeter
Nombre de mots par RP : 200 à 2000 mots
Fréquence de RP : Un peu tous les jours
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Chaos chocolaté ft. Young-jae T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Jeu 26 Nov - 2:39:33
Chaos chocolaté ft. Young-jae 69141e5ee78f926f44340b87f656c5ed

Vendredi 27 novembre - 21h00. La chocolaterie était officiellement fermée depuis deux heures, mais les clients circulaient encore dans la boutique, profitant du fait que je testait de nouvelles idées pour regarder les nombreux chocolats offert. Dans cette ambiance chaleureuse mélangeant le monde d'Alice aux pays des Merveilles à celui de Charlie et la Chocolaterie, mes cris excités trahissaient mon état mental frôlant une hystérie enthousiaste. J'avais réussi! J'avais enfin réussi à créer des ballons d'anniversaire gonflé à l'hélium, sauf que plutôt qu'être en caoutchouc, ces ballons joliment colorés étaient fait de sucre soufflé et donc parfaitement comestibles. Autour de moi, plusieurs ballons sucrés flottaient paresseusement, attirant les éclats de rires surpris des derniers visiteurs. Depuis que j'avais abandonné mes trop nombreuses activités aux seins des différentes associations auxquelles j'étais inscrit, ma chocolaterie se redécouvrait un souffle nouveau et presque magique. Mon inspiration revenait et ma créativité s'emballait. Cet endroit de rêve dont j'avais toujours rêver reprenait vie, un peu comme si elle sortait de la léthargie d'un très long hiver mélancolique.


Du bout des doigts, j'ai caressé la surface fragile du ballon le plus prêt de moi alors que le dernier client quittait ma boutique. Un sentiment de profonde satisfaction me traversa alors que j'empoignais mon balais. Ça faisait des semaines que cette idée était obsédante dans mon esprit et maintenant que je savais qu'elle fonctionnait, j'allais me munir de bombonnes d'Hélium pour en faire une attraction qui attirerait sans doute une foule de curieux dans mon humble boutique. À L'approche de Noel, une entrée supplémentaire d'argent ne serait pas de trop, surtout avec l'adoption des jumelles. Finalement heureux après des semaines de désespoirs, je dansais carrément avec mon balais lorsque la clochette au-dessus de la porte d'entrée de mon commerce résonna. "Je suis désolé, nous sommes fermés" Dis-je doucement en me tournant vers ce que je croyais être un nouveau client. Sauf que cet homme aux traits fins, racés et asiatiques me rappelait vaguement quelqu'un. Était-ce un cousin de Bae? Non, sans doute pas...mais j'avais l'impression de déjà l'avoir croiser quelque part. "Vous vous êtes perdu, c'est ça? Ça m'arrive encore parfois, même si j'habite New York depuis des années. Je peux peut-être vous aider" Offris-je en déposant mon balais et me rapprochant de lui, mettant sa présence sur une recherche d'information. "Almarik Sawyer-Keohane" Me présentais-je en lui tendant la main en souriant de toutes mes dents. Ma chocolaterie allait bien, alors tout allait bien!

@Young-jae Ferrero



Chaos chocolaté ft. Young-jae Yyfoms6g
Chaos chocolaté ft. Young-jae YPTgq3Ft_o

Is tú buille mo chroí...
Is leatsa mé, go dtí deireadh an ama, agus níos faide i gcéin.
Young-jae Ferrero
Young-jae Ferrero






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Jae
Âge : 31
Origines : Coréenne
Occupation : Titulaire d'un master en business et management à Harvard. Philanthrope international en plus d'être le nouveau vice-président de Ferrero USA, la filiale américaine du groupe Ferrero
Lieu de résidence : Manhattan
A New York depuis : quelques semaines.
Situation Amoureuse : Célibataire, il est marié au travail
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Trigger Warning : mort / violence excessive (voir même torture) / maladies mentales / racisme / RP hot cru / Addictions / automutilation / discrimination

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.Lorem ipsum dolor sit amet,
"La meilleure stratégie est celle qui permet d'atteindre ses objectifs sans avoir à se battre."
Chaos chocolaté ft. Young-jae Tumblr_pceehfZpzR1v4zbe1o9_500
  • United Heart
Chaos chocolaté ft. Young-jae 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : Kalriiel
Pronom : Il
Messages : 917
Faceclaim : Park Seo-Joon
Crédits : soeurdarmes
Inscription : 13/06/2020
Multicomptes : Arié l'architecte et Min-Ho l'héritier
Nombre de mots par RP : 500 environ, pas beaucoup plus en ce moment.
Fréquence de RP : Pour le moment je dirais 1 rp par semaine, le temps de se remettre dans le bain. Mais j'espère pouvoir rp tous les jours ensuite.
Je suis plutôt : dark et chill.
Carbon Burst
Chaos chocolaté ft. Young-jae IlS4Rd8l_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Jeu 26 Nov - 15:01:02
Chaos chocolaté
J’appréciais particulièrement ma petite vie à NY, ça ne faisait que quelques semaines que je m’y étais installé et pourtant pour la soi-disant ville qui ne dort jamais, elle me paraissait très paisible. Bon, si on occultait les événements de mardi soir dernier, j’avais l’impression d’être beaucoup plus détendu. Quand je vivais en Europe, je n’avais pas une minute à moi. Entre les divers projets dans lesquels je me lançais pour satisfaire mon père adoptif et les nombreuses associations et nobles causes auxquelles je devais participer pour accroître ma réputation… Je ne prenais jamais de pause. Je crois que je n’ai encore jamais eu l’occasion de prendre des congés, bien que je bosse pour Ferrero depuis maintenant plusieurs années et que j’en avais totalement le droit. En quelque sorte, NY, c’était un peu comme une destination de vacance, je pouvais m’y ressourcer, sans trop forcer sur mon travail de vice-président. J’avais certes d’avantage de responsabilité, pourtant, j’étais moins débordé par le travail, de par ma position, je pouvais aisément déléguer. Ainsi, j’en profitais pleinement pour découvrir cette ville et ainsi avec un peu de chance tomber sur de véritables pépites, qui pourraient à elle sœur éveiller mon intérêt. Comme cette fameuse chocolaterie au fin fond du Queens. J’étais tombé dessus un beau jour et ça avait été comme un havre de paix au sein des ténèbres malfaisantes. C’était l’image que me renvoyer cette petite beauté. Malheureusement, c’était déjà fermé, mais je m’étais juré de repasser un autre jour. De toute manière, maintenant que je l’avais vu, ce monde merveilleux devait absolument m’appartenir.

Ce soir, j’avais bien vérifié les heures de fermeture pour être sûr de me retrouver seul avec le gérant ou en tout cas, avec un des employés de cette chocolaterie. Étant donné que je souhaitais parler business, je ne souhaitais pas être dérangé par un client. Depuis la rue, je pouvais apercevoir un homme plutôt bien bâti qui faisait le ménage. C’était donc le moment, ça signifiait qu’il allait sûrement fermer. Habillé de mon caban pour me protéger du vent glacial, je pénétrais dans la petite boutique, faisant retentir la petite cloche pour annoncer mon arrivée. Il arrêta aussitôt ce qu’il faisait pour m’accueillir. Quand nos regards se croisèrent, mon sourire vint éclairer mon visage. Avec les années, je savais imiter parfaitement les émotions humaines et je savais surtout que la première impression était la plus importante. Je ne relevais pas ce qu’il me disait, car il était clair que je n’étais pas là pour chercher mon chemin. Sans me séparer de mon sourire, j’attendais qu’il finisse. Je venais serrer sa main poliment quand il se présenta. « Je m'appelle Young-Jae Ferrero, le vice-président de la filiale américaine de Ferrero, enchanté. », répondais-je, en restant poli jusqu’au bout. Tout dans ma posture reflétait une confiance absolue en mes compétences d’orateur et de négociateur. Je laissais le silence s’appesantir quelque peu, le temps qu’il comprenne les tenants et les aboutissants de cette rencontre. « Je m’excuse de passer à cette heure-ci, mais je voulais être sûr de pouvoir vous parler sans être dérangé par des clients. Vous êtes bien le propriétaire de ce merveilleux endroit ? », continuais-je, sur le même ton, toujours avec ce petit sourire aux lèvres.

(c) tortipouss.




Almarik Sawyer-Keohane
Almarik Sawyer-Keohane






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Barbie/ Girafe-boy
Âge : 44
Origines : Scandinave naturalisé en Amérique
Occupation : Propriétaire de Caprices Interdits (Chocolaterie)
Lieu de résidence : Cottage dans le Queens
A New York depuis : 39 ans
Situation Amoureuse : Marié à Mao Sweeney-Keohane
Orientation sexuelle : Pansexuel
Trigger Warning : Exemples de TW : suicide / mort / viol / violence excessive / maladies mentales / pédophilie / racisme / homophobie / transphobie / cruauté animale / inceste / enlèvement / grossesse / fausse couche / avortement / Pornographie / RP hot cru / Addictions / automutilation / bodyshaming / discrimination / (trans-)misogynie / religiophobie / classisme...

14 février 1977 à Trondheim : Naissance d’Almarik, fils unique d’un couple pas très fortuné de pêcheurs et d’ouvriers. Il nait légèrement malade et faible.

3 décembre 1982 : Découverte d’une souche très agressive de la leucémie chez le gamin et bien vite, les soins qui lui sont prodigués dans sa ville natale ne sont plus suffisant. Papa Sawyer perd également son boulot et commence à désespérer. Au bout d’une année à regarder le gamin dépérir et de constater qu’il n’y a pas de travail pour eux à Trondheim, le père de famille marche sur son orgueil et demande à son propre père de lui prêter l’argent suffisant pour déménager en Amérique, là où tous les rêves deviennent réalités.

19 mars 1984 : Almarik entre au New York-Presbyterial Hospital/Weill Cornell Medical Center et commence à y recevoir de lourds traitements de chimiothérapie destinés à éliminer la leucémie qui ronge de plus en plus vite sa petite vie. Il ignore tous des soucis financiers de ses parents et vit entièrement à l’hôpital sans jamais visiter le misérable petit appartement qui sert de logement à son père et sa mère. L’American dream’s n’est pas aussi bien qu’on le leur avait laissé miroiter.

13 Juillet 1984 : Almarik frôle la mort une première fois. Les traitements sont trop lourds pour son corps affaibli, mais pourtant, il trouve encore la force de se battre, chanter et sourire. C’est un petit combattant sans peur. À 19h38, on le réanime une première fois. Son cœur recommence à battre, plus fort qu’il n’a jamais tambouriné jusqu’à maintenant dans sa poitrine. Ironiquement, c’est approximativement une heure plus tard que le cœur de son père cessera de battre pour toujours, après avoir reçu une poutre d’acier dessus alors qu’il travaillait illégalement sur un chantier de construction.

21 janvier 1985 : Devenu veuve, la mère d’Almarik accumule les dettes et il devient évident que son misérable salaire de femme de chambre ne suffira pas à payer les soins médicaux onéreux de son unique fils. C’est environs au même moment, qu’elle remarque d’étrange marque sur le corps de son fils, surtout au bas de son corps. Elle tente d’en parler au gamin, mais ce dernier évite beaucoup trop le sujet à son goût. Elle décide d’en glisser un mot au médecin et ce dernier lui promet de payer tous les soins médicaux d’Almarik si elle tenait le secret…secret. Une question éthique et morale s’imposa alors à Eladora Sawyer : Valait-il mieux dénoncer le violeur de son fils et condamner son enfant à mourir du cancer ou fermer les yeux pour offrir à sa chaire une chance de vivre? Elle ferma les yeux. Pendant 8 longues années, malgré les supplications de son fils de le sortir de l’hôpital.

14 février 1993 : Peut enfin sortir de l’hôpital pour son seizième anniversaire, après avoir vaincue la leucémie trois fois. Le seul et unique acte de violence et de mécontentement qu’il a en seize ans, c’est là qu’il le donne, au médecin qui l’a violé pendant toutes ces années, avec le consentement silencieux de sa mère. Un coup de poing. Un unique coup de poing avant de quitter cet hôpital pour de bon.

16 juin 2001 : Bénéficiaire de nombreux prêt et bourse et nouvellement naturalisé Américain, Almarik Sawyer gradue finalement de son cours d’architecture, des idées pleins la tête, mais peu de clients prêt à payer pour ses immeubles loufoques et rigolo. Il tente de leur montrer l’avantage d’avoir des hôpitaux amusant pour rendre la vie plus facile aux enfants malades, mais il trouve peu d’oreilles attentives à ses explications.

16 Juillet 2010 : Mariage d’Almarik et Rebecca Mason, malgré l’interdiction de la famille de la belle. Ils étaient tous les deux de brillants architectes et s’aimaient d’un amour presque enfantin.

21 mai 2012 : Naissance de son fils et décès de sa femme qui était pourtant en bonne santé. En fait, Rebecca Mason (sa femme) lui a caché l’existence d’une grossesse à risque de peur qu’il lui demande d’avorter et elle mourut d’une hémorragie. Almarik devint veuf et père dans la même heure.

21 Septembre 2015 : Almarik tente de se relever d’une profonde dépression où il a sombré dans un profond alcoolisme. Tentant de cacher son état d’ébriété le mieux possible, il s’occupa de son fils du mieux qu’il pouvait, soutenu par une personne qui devint rapidement sa meilleure amie et son soutien moral. Plus il travaillait à dessiner des immeubles qu’il détestait, plus il buvait. C’est un peu par hasard qu’il se découvrit une passion pour la confection de chocolat, après avoir décidé sur un coup de tête de cuisiner un peu n’importe quoi.

01 janvier 2016 : Ouverture de sa chocolaterie « Caprices Interdits » sous le thème d’un monde imaginaire et fantastique. Boutique munie d’immenses arbres en sucre aux pommes en chocolat aux multiples cœurs fondants, de décors mangeable en confiserie et de couleurs chatoyantes, on le traite de fou d’ainsi quitter un métier payant pour ouvrir quelque chose d’aussi enfantin et pourtant, Almarik trouve enfin le courage de cesser de boire pour commencer une vie plus sainte.

7 novembre 2019 : Rencontre entre Mao et Almarik. Ce qui aurait dû être des retrouvailles entre amis sonna un puissant changement dans le corps et le cœur de notre Scandinave préféré. Almarik ne connaissait pas Mao, c’était son neveu qu’il venait rencontrer dans ce Pub chaleureux et pourtant, dès les premières secondes, toute son attention fut tourné vers cet Irlandais tatoué et fascinant. Almarik qui s’était toujours considéré hétérosexuel devint obsédé par l’idée d’embrasser cet homme, de sentir ses mains contre sa peau et son souffle contre son cou. Même si les proches de Mao voyaient cette fascination d’un mauvais œil, Almarik décida d’écouter son cœur et de foncer. Il voulait découvrir ces nouvelles sensations et il voulait les découvrir avec Mao. Un regard lui avait suffi pour savoir qu’il le voulait. Un baiser lui avait confirmé que c’était lui, l’amour de sa vie. Eh oui, Almarik était aussi romantique et fleur bleue que les princes de films d’animations.

17 décembre 2019 : Un peu plus d’un mois après leur première rencontre, Almarik met Mao au défi : le rejoindre à Las Vegas pour se marier devant un Elvis. Une union originale, mal bel et bien officielle. Était-ce précipité? Évidemment. Est-ce qu’Almarik regretta ce choix? Pas du tout, parce qu’il aimait désespérément et totalement son époux. Il aurait simplement préféré qu’Aaron (Son fils) soit présent ainsi que leurs proches.

2020: Adoption du petit Marmaduke âgé de quelques mois seulement et retour du cancer d'Almarik.
Tout se mange dans cette pièce, même moi, mais ça, ce serai du cannibalisme, et c’est très mal vu par la société.
Chaos chocolaté ft. Young-jae Tumblr_n0bvz7ZG551qdg533o1_250
  • Aucune association
Chaos chocolaté ft. Young-jae VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Sugar Rain
Pronom : NC.
Messages : 9778
Faceclaim : Alexander Skarsgard
Crédits : .Casper
Inscription : 20/08/2019
Multicomptes : James, Almarik, Démeter
Nombre de mots par RP : 200 à 2000 mots
Fréquence de RP : Un peu tous les jours
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Chaos chocolaté ft. Young-jae T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Sam 28 Nov - 18:09:00
Chaos chocolaté ft. Young-jae 69141e5ee78f926f44340b87f656c5ed

Vendredi 27 novembre - 21h00.Il n’y a rien de plus merveilleux que la sensation de créer quelque chose d’inédit qui attirera les foules. Vite comme ça, il est vrai que des ballons d’anniversaires gonflés à l’Hélium n’avaient rien d’exceptionnels, mais l’opinion changeait très vite lorsqu’on apprenait qu’ils étaient complètement et entièrement comestibles. Heureux comme un poisson dans l’eau, je nettoyais maintenant ma boutique en chantonnant, approximativement sûr d’être l’homme le plus heureux du monde à cet instant précis. Après tout, ma boutique faisait des ventes en or au point où je regardais pour un agrandissement, Mao m’avait fait la surprise d’un duo de jumelle que nous pourrions adopter et maintenant, cet exploit culinaire. Rien ne pourrait venir troubler le bonheur que je ressentais à cet instant, pas même cette porte qui s’ouvraient malgré l’heure de la fermeture dépasser de plusieurs minutes. De toute façon, avec le froid de canard, je n’étais pas du genre à refuser un peu de chaleur à quelqu’un qui en cherchait, même si cet homme ressemblait à tout sauf un sans-abris.


« Les Ferrero comme…. Comme les chocolats dorés? » M’incrédulais-je en regardant ce jeune homme au sourire plus agréable à contempler. Mais…qu’est-ce qu’il venait faire ici? J’étais un chocolatier indépendant te je ne vendais que mes produits, je ne comprenais vraiment pas comment un homme aussi fortuné pouvait venir se perdre à cette heure-ci au fin fond du Queens. En plus, c’était le vice-président, pas n’importe qui! Repassant toutes mes recettes mentalement, j’ai tenté de voir si l’une de mes créations ressemblait aux chocolats de cet empire commercial et pourtant non. « Je…avoir su, je vous aurais mieux reçu, monsieur » Balbutiais-je, intimidé, avant qu’un long silence inconfortable vienne s’installer entre nous. J’adorais leurs produits, quand j’étais petit, c’était toujours leurs chocolats que je demandais au Père Noël de l’hôpital que j’habitais. De plus en plus anxieux par le silence qui régnait, je me demandais bien ce que je pouvais dire d’intéressant pour briser cette lourdeur, mais finalement, il se décida de rompre le silence en me demandant si j’étais le propriétaire des lieux.


Non, encore mieux que ça, il utilisa les termes : merveilleux endroits pour qualifier ma chocolaterie. Une chance que j’étais trop abasourdie pour véritablement comprendre le sens de ses paroles, parce que j’aurais très certainement tourné de l’œil. « Oui oui, je suis le propriétaire et le chocolatier de la boutique » Confirmais-je d’une voix douce et étonnée avant de reprendre mes esprits. Il devait me trouver incroyablement grossier. « Si vous voulez, nous pouvons nous installer dans mon bureau, j’ai du thé qui vient d’être infusé ou même du chocolat chaud, recette maison » Offris-je en lui faisant signe de me suivre à l’arrière-boutique. Je ne savais pas ce qu’il me voulait, mais si je pouvais avoir un commentaire ou deux sur les produits que j’offrais ici, peut-être que ça pourrait m’aider à me perfectionner encore plus. Je n’aurais pas la chance de recevoir une telle visite à tous les jours, aussi bien tenter d’en profiter un peu! « J’ignorais que le Vice-Président de Ferrero avait assez de temps libre pour visiter les petites boutiques indépendantes » Fis-je remarqué, étonné de son charisme et de sa facilité d’approche. On pensait souvent que les hauts placés des entreprises multinationales étaient froids et distants, mais ce jeune homme avait un sourire tout à fait délicieux et semblait si gentil!




@Young-jae Ferrero



Chaos chocolaté ft. Young-jae Yyfoms6g
Chaos chocolaté ft. Young-jae YPTgq3Ft_o

Is tú buille mo chroí...
Is leatsa mé, go dtí deireadh an ama, agus níos faide i gcéin.
Young-jae Ferrero
Young-jae Ferrero






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Jae
Âge : 31
Origines : Coréenne
Occupation : Titulaire d'un master en business et management à Harvard. Philanthrope international en plus d'être le nouveau vice-président de Ferrero USA, la filiale américaine du groupe Ferrero
Lieu de résidence : Manhattan
A New York depuis : quelques semaines.
Situation Amoureuse : Célibataire, il est marié au travail
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Trigger Warning : mort / violence excessive (voir même torture) / maladies mentales / racisme / RP hot cru / Addictions / automutilation / discrimination

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.Lorem ipsum dolor sit amet,
"La meilleure stratégie est celle qui permet d'atteindre ses objectifs sans avoir à se battre."
Chaos chocolaté ft. Young-jae Tumblr_pceehfZpzR1v4zbe1o9_500
  • United Heart
Chaos chocolaté ft. Young-jae 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : Kalriiel
Pronom : Il
Messages : 917
Faceclaim : Park Seo-Joon
Crédits : soeurdarmes
Inscription : 13/06/2020
Multicomptes : Arié l'architecte et Min-Ho l'héritier
Nombre de mots par RP : 500 environ, pas beaucoup plus en ce moment.
Fréquence de RP : Pour le moment je dirais 1 rp par semaine, le temps de se remettre dans le bain. Mais j'espère pouvoir rp tous les jours ensuite.
Je suis plutôt : dark et chill.
Carbon Burst
Chaos chocolaté ft. Young-jae IlS4Rd8l_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Mar 1 Déc - 13:53:27
Chaos chocolaté
Je ne suis pas quelqu’un de foncièrement arrogant, je sais où est ma place et je n’en fais jamais trop pour ne pas être mal jugé par la suite. Pourtant, je suis malgré tout, une personnalité publique et ça c’est une réalité. Je ne suis peut-être pas aussi connu que des acteurs ou des actrices, mais j’ai ma petite réputation. Je pense que ce qui impressionne chez moi, c’est surtout mon nom de famille, avant tout ce que j’ai pu apporter aux gens. Ils ont naturellement peur de l’influence de ma famille. Je ne suis donc pas surpris quand le monsieur devant moi perd peu à peu ses moyens quand il entend mon nom de famille. Je rigole doucement devant son incrédulité. Je ne suis pas moqueur, bien au contraire, je ne dois surtout pas le froisser si je veux acheter sa boutique. « Ce n’est qu’une partie infime de nos produits, mais oui, c’est bien ça. », répondais-je, en conservant mon sourire le plus avenant. Je secouais la tête en le voyant perdre encore plus ses moyens. Il est vrai que si j’avais été en visite officielle, j’aurais sûrement prévenu à l’avance pour qu’il prépare mon arrivée. En tout cas, c’est comme ça que mon père aurait fonctionné. Mais je n’étais que son fils et je ne souhaitais pas avoir de traitement de faveur. Je n’étais pas comme tous ces nouveaux riches qui insistaient pour embaucher des chauffeurs et être assistés en permanence par des employés. Ma réputation s’était aussi bâtie sur ça, car je faisais les choses moi-même, sans déléguer, sans fuir mes responsabilités. Bien entendu, ce n’était qu’une façade, un personnage que je m’étais créé pour qu’on m’apprécie plus facilement. Si j’étais proche des petites gens, on me le rendrait forcément un jour ou l’autre.

En tout cas, Almarik, c’est comme ça qu’il s’appelait confirma que c’était bien lui le patron de ce merveilleux endroit, c’était parfait. Il me proposa aussitôt quand il reprit ses esprits, de m’offrir du thé et mon sourire s’agrandissait. « Avec plaisir, merci ! Du thé ça sera parfait. », le remerciais-je avec un hochement de tête. C’était un très bon choix, je n’aimais pas le café, je ne prenais que du thé. Quoi qu’il en soit, je le suivais aussitôt dans l’arrière-boutique avant de prendre une chaise pour m’y asseoir. Un nouveau rire quittait mes lèvres quand il me fit part de sa surprise de voir un homme de mon envergure, de passage dans sa petite boutique. « Je suis le vice-président de la filiale américaine seulement, donc mon poste n’est pas si élevé que ça finalement. Si ça avait été mon père, il aurait sûrement annoncé sa visite, en fanfare. Mais j’avais pris de l’avance dans mon travail pour pouvoir passer justement. Puis, je suis quelqu’un de plutôt simple, je n’aime pas en faire trop. », lui disais-je, en conservant mon sourire, en attendant sagement qu’il prépare le thé. Je laissais par moments mon regard courir vers la boutique, toujours aussi fasciné par cette déco de conte de fée. « J’aimerais goûter certain de vos chocolats, si possible ? Je payerais la consommation bien entendu. », demandais-je, en revenant vers lui. « C’est surtout l’ambiance de votre boutique qui m’a tapé dans l’œil, mais je me demande si votre chocolat aura le même impact sur mon palais. », continuais-je, avec ce petit sourire qui me caractérisait en permanence.

(c) tortipouss.




Almarik Sawyer-Keohane
Almarik Sawyer-Keohane






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Barbie/ Girafe-boy
Âge : 44
Origines : Scandinave naturalisé en Amérique
Occupation : Propriétaire de Caprices Interdits (Chocolaterie)
Lieu de résidence : Cottage dans le Queens
A New York depuis : 39 ans
Situation Amoureuse : Marié à Mao Sweeney-Keohane
Orientation sexuelle : Pansexuel
Trigger Warning : Exemples de TW : suicide / mort / viol / violence excessive / maladies mentales / pédophilie / racisme / homophobie / transphobie / cruauté animale / inceste / enlèvement / grossesse / fausse couche / avortement / Pornographie / RP hot cru / Addictions / automutilation / bodyshaming / discrimination / (trans-)misogynie / religiophobie / classisme...

14 février 1977 à Trondheim : Naissance d’Almarik, fils unique d’un couple pas très fortuné de pêcheurs et d’ouvriers. Il nait légèrement malade et faible.

3 décembre 1982 : Découverte d’une souche très agressive de la leucémie chez le gamin et bien vite, les soins qui lui sont prodigués dans sa ville natale ne sont plus suffisant. Papa Sawyer perd également son boulot et commence à désespérer. Au bout d’une année à regarder le gamin dépérir et de constater qu’il n’y a pas de travail pour eux à Trondheim, le père de famille marche sur son orgueil et demande à son propre père de lui prêter l’argent suffisant pour déménager en Amérique, là où tous les rêves deviennent réalités.

19 mars 1984 : Almarik entre au New York-Presbyterial Hospital/Weill Cornell Medical Center et commence à y recevoir de lourds traitements de chimiothérapie destinés à éliminer la leucémie qui ronge de plus en plus vite sa petite vie. Il ignore tous des soucis financiers de ses parents et vit entièrement à l’hôpital sans jamais visiter le misérable petit appartement qui sert de logement à son père et sa mère. L’American dream’s n’est pas aussi bien qu’on le leur avait laissé miroiter.

13 Juillet 1984 : Almarik frôle la mort une première fois. Les traitements sont trop lourds pour son corps affaibli, mais pourtant, il trouve encore la force de se battre, chanter et sourire. C’est un petit combattant sans peur. À 19h38, on le réanime une première fois. Son cœur recommence à battre, plus fort qu’il n’a jamais tambouriné jusqu’à maintenant dans sa poitrine. Ironiquement, c’est approximativement une heure plus tard que le cœur de son père cessera de battre pour toujours, après avoir reçu une poutre d’acier dessus alors qu’il travaillait illégalement sur un chantier de construction.

21 janvier 1985 : Devenu veuve, la mère d’Almarik accumule les dettes et il devient évident que son misérable salaire de femme de chambre ne suffira pas à payer les soins médicaux onéreux de son unique fils. C’est environs au même moment, qu’elle remarque d’étrange marque sur le corps de son fils, surtout au bas de son corps. Elle tente d’en parler au gamin, mais ce dernier évite beaucoup trop le sujet à son goût. Elle décide d’en glisser un mot au médecin et ce dernier lui promet de payer tous les soins médicaux d’Almarik si elle tenait le secret…secret. Une question éthique et morale s’imposa alors à Eladora Sawyer : Valait-il mieux dénoncer le violeur de son fils et condamner son enfant à mourir du cancer ou fermer les yeux pour offrir à sa chaire une chance de vivre? Elle ferma les yeux. Pendant 8 longues années, malgré les supplications de son fils de le sortir de l’hôpital.

14 février 1993 : Peut enfin sortir de l’hôpital pour son seizième anniversaire, après avoir vaincue la leucémie trois fois. Le seul et unique acte de violence et de mécontentement qu’il a en seize ans, c’est là qu’il le donne, au médecin qui l’a violé pendant toutes ces années, avec le consentement silencieux de sa mère. Un coup de poing. Un unique coup de poing avant de quitter cet hôpital pour de bon.

16 juin 2001 : Bénéficiaire de nombreux prêt et bourse et nouvellement naturalisé Américain, Almarik Sawyer gradue finalement de son cours d’architecture, des idées pleins la tête, mais peu de clients prêt à payer pour ses immeubles loufoques et rigolo. Il tente de leur montrer l’avantage d’avoir des hôpitaux amusant pour rendre la vie plus facile aux enfants malades, mais il trouve peu d’oreilles attentives à ses explications.

16 Juillet 2010 : Mariage d’Almarik et Rebecca Mason, malgré l’interdiction de la famille de la belle. Ils étaient tous les deux de brillants architectes et s’aimaient d’un amour presque enfantin.

21 mai 2012 : Naissance de son fils et décès de sa femme qui était pourtant en bonne santé. En fait, Rebecca Mason (sa femme) lui a caché l’existence d’une grossesse à risque de peur qu’il lui demande d’avorter et elle mourut d’une hémorragie. Almarik devint veuf et père dans la même heure.

21 Septembre 2015 : Almarik tente de se relever d’une profonde dépression où il a sombré dans un profond alcoolisme. Tentant de cacher son état d’ébriété le mieux possible, il s’occupa de son fils du mieux qu’il pouvait, soutenu par une personne qui devint rapidement sa meilleure amie et son soutien moral. Plus il travaillait à dessiner des immeubles qu’il détestait, plus il buvait. C’est un peu par hasard qu’il se découvrit une passion pour la confection de chocolat, après avoir décidé sur un coup de tête de cuisiner un peu n’importe quoi.

01 janvier 2016 : Ouverture de sa chocolaterie « Caprices Interdits » sous le thème d’un monde imaginaire et fantastique. Boutique munie d’immenses arbres en sucre aux pommes en chocolat aux multiples cœurs fondants, de décors mangeable en confiserie et de couleurs chatoyantes, on le traite de fou d’ainsi quitter un métier payant pour ouvrir quelque chose d’aussi enfantin et pourtant, Almarik trouve enfin le courage de cesser de boire pour commencer une vie plus sainte.

7 novembre 2019 : Rencontre entre Mao et Almarik. Ce qui aurait dû être des retrouvailles entre amis sonna un puissant changement dans le corps et le cœur de notre Scandinave préféré. Almarik ne connaissait pas Mao, c’était son neveu qu’il venait rencontrer dans ce Pub chaleureux et pourtant, dès les premières secondes, toute son attention fut tourné vers cet Irlandais tatoué et fascinant. Almarik qui s’était toujours considéré hétérosexuel devint obsédé par l’idée d’embrasser cet homme, de sentir ses mains contre sa peau et son souffle contre son cou. Même si les proches de Mao voyaient cette fascination d’un mauvais œil, Almarik décida d’écouter son cœur et de foncer. Il voulait découvrir ces nouvelles sensations et il voulait les découvrir avec Mao. Un regard lui avait suffi pour savoir qu’il le voulait. Un baiser lui avait confirmé que c’était lui, l’amour de sa vie. Eh oui, Almarik était aussi romantique et fleur bleue que les princes de films d’animations.

17 décembre 2019 : Un peu plus d’un mois après leur première rencontre, Almarik met Mao au défi : le rejoindre à Las Vegas pour se marier devant un Elvis. Une union originale, mal bel et bien officielle. Était-ce précipité? Évidemment. Est-ce qu’Almarik regretta ce choix? Pas du tout, parce qu’il aimait désespérément et totalement son époux. Il aurait simplement préféré qu’Aaron (Son fils) soit présent ainsi que leurs proches.

2020: Adoption du petit Marmaduke âgé de quelques mois seulement et retour du cancer d'Almarik.
Tout se mange dans cette pièce, même moi, mais ça, ce serai du cannibalisme, et c’est très mal vu par la société.
Chaos chocolaté ft. Young-jae Tumblr_n0bvz7ZG551qdg533o1_250
  • Aucune association
Chaos chocolaté ft. Young-jae VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Sugar Rain
Pronom : NC.
Messages : 9778
Faceclaim : Alexander Skarsgard
Crédits : .Casper
Inscription : 20/08/2019
Multicomptes : James, Almarik, Démeter
Nombre de mots par RP : 200 à 2000 mots
Fréquence de RP : Un peu tous les jours
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Chaos chocolaté ft. Young-jae T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Mer 2 Déc - 3:32:49
Chaos chocolaté ft. Young-jae 69141e5ee78f926f44340b87f656c5ed

Vendredi 27 novembre - 21h00.Je savais que beaucoup de gens sur cette planète idolâtrait les pop stars aux paillettes étincelantes et les vedettes des grands films hollywoodiens, mais pour moi, c’était bel et bien les hommes de cette trempe qui me faisait presque m’évanouir d’extase. Les Ferrero, c’était un peu les Rock Stars du monde chocolaté et même s’ils offraient plusieurs produits autres que ces délices aux noisettes, pour moi, ils seraient toujours les ambassadeurs suprêmes des truffes de cacao. Du coup, j’étais à deux doigts de l’apoplexie même si ce Ferrero était beaucoup plus jeune que moi. Je mourrais d’envie de découvrir ce qu’il y avait dans cette si jolie tête, dérober un peu de cette excellence qui semblait toucher tous les membres de cette famille afin de faire à mon tour mon entrée dans le monde des grands. Oh, je n’étais pas confiant en mes capacités au point de croire qu’un jour je serai aussi grand que cette famille mythique, mais si ma boutique me permettait de bien vivre pour le reste de mes jours, ça serait déjà une petite victoire personnelle. « Oui, je sais bien, mais pour moi, Ferrero restera toujours les gâteries qui me faisait supporter les traitements de chimiothérapie quand j’étais gamin » Dis-je doucement en souriant. Les traitements et les maltraitances du médecin beaucoup trop affectueux envers moi, mais ça, c’était une autre histoire. De toute façon, je ne visais pas la richesse; j’étais peut-être un peu bête, mais je préférais avoir des moyens plus humbles et être heureux qu’être riche et malheureux.


« Du thé, oui ça ne sera pas bien long » Dis-je en m’empressant de faire ce breuvage chaud qui semblait étrangement populaire chez les américains. J’avais toujours cru qu’ils étaient maniaques de café. Une chance, j’avais appris à faire du thé pendant l’année passée auprès d’un vieux Lord anglais accro à cette boisson étrange. « Voilà, tenez » Dis-je en déposant une tasse fumante devant lui, tentant de cacher le léger tremblement de mes mains. Par chance, la moiteur de mes paumes ne pouvait se sentir à distance. « Wow…c’est vrai, vous semblez tellement terre à terre et humble. Je ne pensais pas qu’on pouvait être aussi important et humain » M’étonnais-je après qu’il eut expliqué qu’il n’était pas autant dans le sensationnalisme que son père. C’était étrange de se dire qu’un gamin de cet âge pouvait être aussi sensé. Étrange, mais rassurant. Ça faisait du bien à l’âme et ça redonnait un peu confiance en l’avenir. « Oui, bien sûr, je comptais justement vous gaver subtilement » Plaisantais-je en transportant une large assiette remplis de chocolat en forme de tortues, panda et dragon. Animaux sculpté en chocolat blanc et fourré de garniture maison inventé par mes soins et dont toutes les recettes étaient jalousement conserver dans le fond de ma jolie petite tête. « Je ne vous ai pas mis des chocolats alcoolisés dans ce plateau puisque j’ignore si vous consommer de l’alcool à l’occasion, mais j’en ai également une large gamme » Lui expliquais-je en espérant qu’il ne vomisse pas ses tripes en goutant ces produits qui étaient carrément la clé de mon succès grandissant.


L’entendre dire que ma boutique avait ravi son œil me fit frémir de plaisir et il me fallut tout mon flegme pour ne pas danser sur place. En fait, j’étais approximativement sûr d’avoir fait quelques petits mouvements de danses de la victoire sans même m’en rendre compte. « Je suis plus qu’honoré que l’ambiance ici vous plaise. J’adore le fait qu’on entre dans un autre monde quand on franchit la porte de la boutique…un peu comme Alice quand elle tombe dans le terrier du lapin » Expliquais-je en babillant rapidement, de plus en plus angoissé. Il avait mentionné avoir attendu la fermeture de la boutique pour venir, alors je me doutais bien qu’il ne voulait pas seulement goûter des chocolats qu’il aurait pu se procurer facilement sur internet. « Honnêtement…vous venez faire quoi ici? » Demandais-je finalement, prenant mon courage à deux mains et décidant pour une fois –une rare fois, devrais-je dire- à porter mes testicules.




@Young-jae Ferrero



Chaos chocolaté ft. Young-jae Yyfoms6g
Chaos chocolaté ft. Young-jae YPTgq3Ft_o

Is tú buille mo chroí...
Is leatsa mé, go dtí deireadh an ama, agus níos faide i gcéin.
Young-jae Ferrero
Young-jae Ferrero






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Jae
Âge : 31
Origines : Coréenne
Occupation : Titulaire d'un master en business et management à Harvard. Philanthrope international en plus d'être le nouveau vice-président de Ferrero USA, la filiale américaine du groupe Ferrero
Lieu de résidence : Manhattan
A New York depuis : quelques semaines.
Situation Amoureuse : Célibataire, il est marié au travail
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Trigger Warning : mort / violence excessive (voir même torture) / maladies mentales / racisme / RP hot cru / Addictions / automutilation / discrimination

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.Lorem ipsum dolor sit amet,
"La meilleure stratégie est celle qui permet d'atteindre ses objectifs sans avoir à se battre."
Chaos chocolaté ft. Young-jae Tumblr_pceehfZpzR1v4zbe1o9_500
  • United Heart
Chaos chocolaté ft. Young-jae 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : Kalriiel
Pronom : Il
Messages : 917
Faceclaim : Park Seo-Joon
Crédits : soeurdarmes
Inscription : 13/06/2020
Multicomptes : Arié l'architecte et Min-Ho l'héritier
Nombre de mots par RP : 500 environ, pas beaucoup plus en ce moment.
Fréquence de RP : Pour le moment je dirais 1 rp par semaine, le temps de se remettre dans le bain. Mais j'espère pouvoir rp tous les jours ensuite.
Je suis plutôt : dark et chill.
Carbon Burst
Chaos chocolaté ft. Young-jae IlS4Rd8l_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Mar 8 Déc - 15:39:44
Chaos chocolaté
Je ne pouvais le nier, Ferrero, c’était une marque très prestigieuse dans le domaine de l’agroalimentaire et plus particulièrement dans le chocolat. Donc, il est normal de penser que je ne viens pas du même monde que le commun des mortels. En vérité, j’aimais cette sensation, ce respect qu’on avait naturellement envers moi. Comme si les gens comprenaient instinctivement qu’on n’était pas de la même espèce. C’est peut-être pour ça que je mettais un point d’honneur à me mêler aux petites gens. C’était de la vanité, j’en avais conscient, mais c’est ce qu’ils attendent des puissants, qu’ils se mettent à leur niveau et qu’ils écoutent leurs petits soucis. Il était clair que ce genre de fascination qu’avaient les gens envers moi, je ne pouvais m’en passer. C’est bien pour cette raison que j’étais devenu un philanthrope de ce calibre, bien entendu. Car je n’étais pas qu’un fils de Ferrero, j’étais aussi une personnalité connue pour ses nombreuses actions en faveurs des bonnes causes. J’ignorais si l’homme en face de moi le savait. Dans son domaine, mon nom de famille était prestigieux, mais c’est tout. S’il ne suivait pas l’actualité, il devait l’ignorer dans ce cas.

Quand il me proposa du thé, je m’asseyais sur une des rares chaises qui traînaient dans l’arrière-boutique. Je ne souhaitais pas trop m’attarder non plus, mais je ne pouvais pas refuser une tasse de thé, c’était la moindre des politesses. Une fois dans mes mains, je laissais un léger rire s’échapper d’entre mes lèvres, à ses compliments. « Vous exagérez, j’ai mes tares comme beaucoup de monde. Il m’arrive aussi de faire preuve d’extravagance, je vous rassure. », disais-je en venant souffler sur le thé, un petit peu, pour le refroidir. La fausse modestie était essentielle pour conserver mon image parfaite. Cependant, je ne voulais pas trop m’attarder sur ce sujet, pour ne pas être forcé de jouer au modeste trop longtemps, je n’aimais pas me rabaisser. J’étais venu dans cette chocolaterie pour la racheter, donc c’était aussi l’occasion pour goûter au produit, en plus de pouvoir ainsi changer de sujet. « Il m’arrive d'en consommer de temps en temps, mais vous avez bien fait, je vous rassure. », disais-je avec un léger rire quand il me prévient qu’il avait mis que des chocolats non alcoolisés, bien que je fusse curieux malgré tout. Je venais prendre en bouche le premier des chocolats à l’apparence de dragon. Le croquant se mélangeait parfaitement avec le fond du cœur. C’était vraiment très bon.

« C’est très bon, je vous félicite. », lançais-je, finalement, après avoir grignoté trois autres chocolats, avec des goûts et des textures différentes. Tout avalant quelques gorgées de thé, je l’écoutais raconter l’histoire de sa chocolaterie, laissant un sourire sincère et attendrit, parfaitement imité, fleurir sur mes lèvres. Mais ce dernier disparu presque aussi vite quand finalement, il décida de mettre les pieds dans le plat. Mon expression se faisait plus neutre, alors que je soupirais doucement. « Vous semblez tellement passionné que j’ai voulu retarder le plus possible. Mais je ne veux pas non plus vous faire perdre trop de temps. », commençais-je, en croisant mes jambes, doucement et en prenant une posture plus professionnelle, le dos droit. « Je souhaiterais racheter votre boutique. J’ai l’intention de créer la première franchise de chocolaterie Ferrero, ici à New-York. Vous avez des idées novatrices et une vision des choses particulièrement intéressante, donc je comptais également vous offrir un poste à responsabilité au sein de notre filiale américaine. Cependant, je ne souhaite pas vous séparer de votre magasin, donc ce poste vous permettra de continuer à le gérer. », disais-je, en vidant ma tasse de thé, avant de la poser sur mes cuisses croisées. « Qu’en pensez-vous ? »

(c) tortipouss.




Almarik Sawyer-Keohane
Almarik Sawyer-Keohane






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Barbie/ Girafe-boy
Âge : 44
Origines : Scandinave naturalisé en Amérique
Occupation : Propriétaire de Caprices Interdits (Chocolaterie)
Lieu de résidence : Cottage dans le Queens
A New York depuis : 39 ans
Situation Amoureuse : Marié à Mao Sweeney-Keohane
Orientation sexuelle : Pansexuel
Trigger Warning : Exemples de TW : suicide / mort / viol / violence excessive / maladies mentales / pédophilie / racisme / homophobie / transphobie / cruauté animale / inceste / enlèvement / grossesse / fausse couche / avortement / Pornographie / RP hot cru / Addictions / automutilation / bodyshaming / discrimination / (trans-)misogynie / religiophobie / classisme...

14 février 1977 à Trondheim : Naissance d’Almarik, fils unique d’un couple pas très fortuné de pêcheurs et d’ouvriers. Il nait légèrement malade et faible.

3 décembre 1982 : Découverte d’une souche très agressive de la leucémie chez le gamin et bien vite, les soins qui lui sont prodigués dans sa ville natale ne sont plus suffisant. Papa Sawyer perd également son boulot et commence à désespérer. Au bout d’une année à regarder le gamin dépérir et de constater qu’il n’y a pas de travail pour eux à Trondheim, le père de famille marche sur son orgueil et demande à son propre père de lui prêter l’argent suffisant pour déménager en Amérique, là où tous les rêves deviennent réalités.

19 mars 1984 : Almarik entre au New York-Presbyterial Hospital/Weill Cornell Medical Center et commence à y recevoir de lourds traitements de chimiothérapie destinés à éliminer la leucémie qui ronge de plus en plus vite sa petite vie. Il ignore tous des soucis financiers de ses parents et vit entièrement à l’hôpital sans jamais visiter le misérable petit appartement qui sert de logement à son père et sa mère. L’American dream’s n’est pas aussi bien qu’on le leur avait laissé miroiter.

13 Juillet 1984 : Almarik frôle la mort une première fois. Les traitements sont trop lourds pour son corps affaibli, mais pourtant, il trouve encore la force de se battre, chanter et sourire. C’est un petit combattant sans peur. À 19h38, on le réanime une première fois. Son cœur recommence à battre, plus fort qu’il n’a jamais tambouriné jusqu’à maintenant dans sa poitrine. Ironiquement, c’est approximativement une heure plus tard que le cœur de son père cessera de battre pour toujours, après avoir reçu une poutre d’acier dessus alors qu’il travaillait illégalement sur un chantier de construction.

21 janvier 1985 : Devenu veuve, la mère d’Almarik accumule les dettes et il devient évident que son misérable salaire de femme de chambre ne suffira pas à payer les soins médicaux onéreux de son unique fils. C’est environs au même moment, qu’elle remarque d’étrange marque sur le corps de son fils, surtout au bas de son corps. Elle tente d’en parler au gamin, mais ce dernier évite beaucoup trop le sujet à son goût. Elle décide d’en glisser un mot au médecin et ce dernier lui promet de payer tous les soins médicaux d’Almarik si elle tenait le secret…secret. Une question éthique et morale s’imposa alors à Eladora Sawyer : Valait-il mieux dénoncer le violeur de son fils et condamner son enfant à mourir du cancer ou fermer les yeux pour offrir à sa chaire une chance de vivre? Elle ferma les yeux. Pendant 8 longues années, malgré les supplications de son fils de le sortir de l’hôpital.

14 février 1993 : Peut enfin sortir de l’hôpital pour son seizième anniversaire, après avoir vaincue la leucémie trois fois. Le seul et unique acte de violence et de mécontentement qu’il a en seize ans, c’est là qu’il le donne, au médecin qui l’a violé pendant toutes ces années, avec le consentement silencieux de sa mère. Un coup de poing. Un unique coup de poing avant de quitter cet hôpital pour de bon.

16 juin 2001 : Bénéficiaire de nombreux prêt et bourse et nouvellement naturalisé Américain, Almarik Sawyer gradue finalement de son cours d’architecture, des idées pleins la tête, mais peu de clients prêt à payer pour ses immeubles loufoques et rigolo. Il tente de leur montrer l’avantage d’avoir des hôpitaux amusant pour rendre la vie plus facile aux enfants malades, mais il trouve peu d’oreilles attentives à ses explications.

16 Juillet 2010 : Mariage d’Almarik et Rebecca Mason, malgré l’interdiction de la famille de la belle. Ils étaient tous les deux de brillants architectes et s’aimaient d’un amour presque enfantin.

21 mai 2012 : Naissance de son fils et décès de sa femme qui était pourtant en bonne santé. En fait, Rebecca Mason (sa femme) lui a caché l’existence d’une grossesse à risque de peur qu’il lui demande d’avorter et elle mourut d’une hémorragie. Almarik devint veuf et père dans la même heure.

21 Septembre 2015 : Almarik tente de se relever d’une profonde dépression où il a sombré dans un profond alcoolisme. Tentant de cacher son état d’ébriété le mieux possible, il s’occupa de son fils du mieux qu’il pouvait, soutenu par une personne qui devint rapidement sa meilleure amie et son soutien moral. Plus il travaillait à dessiner des immeubles qu’il détestait, plus il buvait. C’est un peu par hasard qu’il se découvrit une passion pour la confection de chocolat, après avoir décidé sur un coup de tête de cuisiner un peu n’importe quoi.

01 janvier 2016 : Ouverture de sa chocolaterie « Caprices Interdits » sous le thème d’un monde imaginaire et fantastique. Boutique munie d’immenses arbres en sucre aux pommes en chocolat aux multiples cœurs fondants, de décors mangeable en confiserie et de couleurs chatoyantes, on le traite de fou d’ainsi quitter un métier payant pour ouvrir quelque chose d’aussi enfantin et pourtant, Almarik trouve enfin le courage de cesser de boire pour commencer une vie plus sainte.

7 novembre 2019 : Rencontre entre Mao et Almarik. Ce qui aurait dû être des retrouvailles entre amis sonna un puissant changement dans le corps et le cœur de notre Scandinave préféré. Almarik ne connaissait pas Mao, c’était son neveu qu’il venait rencontrer dans ce Pub chaleureux et pourtant, dès les premières secondes, toute son attention fut tourné vers cet Irlandais tatoué et fascinant. Almarik qui s’était toujours considéré hétérosexuel devint obsédé par l’idée d’embrasser cet homme, de sentir ses mains contre sa peau et son souffle contre son cou. Même si les proches de Mao voyaient cette fascination d’un mauvais œil, Almarik décida d’écouter son cœur et de foncer. Il voulait découvrir ces nouvelles sensations et il voulait les découvrir avec Mao. Un regard lui avait suffi pour savoir qu’il le voulait. Un baiser lui avait confirmé que c’était lui, l’amour de sa vie. Eh oui, Almarik était aussi romantique et fleur bleue que les princes de films d’animations.

17 décembre 2019 : Un peu plus d’un mois après leur première rencontre, Almarik met Mao au défi : le rejoindre à Las Vegas pour se marier devant un Elvis. Une union originale, mal bel et bien officielle. Était-ce précipité? Évidemment. Est-ce qu’Almarik regretta ce choix? Pas du tout, parce qu’il aimait désespérément et totalement son époux. Il aurait simplement préféré qu’Aaron (Son fils) soit présent ainsi que leurs proches.

2020: Adoption du petit Marmaduke âgé de quelques mois seulement et retour du cancer d'Almarik.
Tout se mange dans cette pièce, même moi, mais ça, ce serai du cannibalisme, et c’est très mal vu par la société.
Chaos chocolaté ft. Young-jae Tumblr_n0bvz7ZG551qdg533o1_250
  • Aucune association
Chaos chocolaté ft. Young-jae VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : Sugar Rain
Pronom : NC.
Messages : 9778
Faceclaim : Alexander Skarsgard
Crédits : .Casper
Inscription : 20/08/2019
Multicomptes : James, Almarik, Démeter
Nombre de mots par RP : 200 à 2000 mots
Fréquence de RP : Un peu tous les jours
Je suis plutôt : dark et chill.
Ticket to Heaven
Chaos chocolaté ft. Young-jae T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Jeu 10 Déc - 2:07:46


Vendredi 27 novembre - 21h00.Étais-je une groupie qui hurlait son délire face à son chanteur préférée? Non, mais presque. J'adorais vraiment les chocolats dorés aux éclats de noisettes et me retrouver face à l'une des têtes dirigeantes de cette industries me rendait tellement ivre de bonheur que j'en perdait mes mots et mon savoir être. Pourtant, une petite voix dans ma tête me soufflait qu'un homme de cette trempe, même s'il était aussi jeune que ce Young-jae Ferrero, devait très certainement être habitué à ce genre de réaction. Sérieusement, si je m'écoutais, je ferais la révérence devant de maître artisan, bien que je me doutais qu'il n'ait jamais lui-même travaillé les fève de cacao comme l'avait fait son ancêtre (de sang ou d'adoption). Fallait-il travailler réellement le chocolat pour en savourer la beauté et la richesse? Non, pas du tout. J'étais sûr qu'il appréciait tout autant ce riche aliment pouvant être liquide, solide ou même en poussière que moi qui l'idolâtrait de toute mon âme. Sinon, que ferait-il ici dans son temps libre? "D'extravagance? J'ai beaucoup de difficulté à y croire vu ce que je vois et j'entends. La plupart des gens fortunés et extravagantes ne se rendent même pas compte de leur chance ou de leur arrogance" Fis-je doucement remarquer en montrant là mon étonnement face à ses paroles. James Lester en était le parfait exemple, lui qui dédaignait tout ce qui ne rentrait pas dans les catégorisation qu'il se faisait du monde qui l'entourait, erroné ou pas. Étais-je trop honnête? Peut-être, mais je n'avais jamais été doué pour mentir ou pour cacher le fond de ma pensée. On pouvait facilement lire en moi comme dans un livre ouvert. J'étais un joueur de poker incroyablement médiocre, par le fait même.


Amenant une variété de chocolat en tout genre à cet illustre invité, j'ai tout de même pris la peine de lui mentionner la gamme de produit alcoolisé que j'avais créé tout en mentionnant ne pas lui en avoir servi. Un pouffement de rire nerveux sortit d'entre mes lèvres à ses paroles. Mon dieu...étais-je si peu doué? Passant une main dans mes cheveux blonds en le regardant timidement, j'ai tenté d'expliquer mon raisonnement comme suit: "Je suis désolé...vous semblez tellement jeune...je ne vous croyais pas majeur ou à peine". Oui, mon visage était aussi rouge qu'une tomate hyper-cardiaque qui viendrait de faire un jogging de 19 kilomètres. Eh bien quoi? Les gens de type asiatiques étaient très difficile à âger, encore plus que ceux qui avait un teint de peau balzane. Mal à l'aise, je me demandais si je devais lui apporter quelques tortues au champagne et abricot alors que je m'insultait mentalement. Mais depuis quand avais-je autant de préjugés raciaux? Il était incroyablement stupide de ma part de croire que tous les asiatiques étaient mineurs simplement parce qu'ils possédaient un semblant de jeunesse éternelle. "Merci beaucoup... nous sommes petits, mais on se met un point d'honneur à n'offrir que des produits de qualité" Dis-je lorsqu'il complimenta le goût de ces fameuses sculptures de chocolat. J'avais mis tellement de coeur dans chacune de mes recettes, expérimenté chaque amalgame de goût à plusieurs reprises et pris des cours de sculpture à tous les soirs pendant un an pour parvenir à ce résultat. Lui apportant un plateau de chocolat alcoolisé -finalement- je me suis figé face à son changement d'attitude.


Ma curiosité et mon manque de tact avaient encore frappé, de toute évidence. C'était pour cette raison qu'on me disait souvent que je n'étais pas fait pour le monde des affaires. J'étais trop curieux, je ne savais pas me taire, ni analyser ce qui pouvait ou non être dit. "Oh je suis désolé de vous faire perdre votre temps, ce n'était pas le but" Paniquais-je en entendant sa première phrase suivant son changement d'attitude. Merde, je venais peut-être de vexer à jamais un représentant de mon idole parce que je croyais impossible qu'on vienne s'intéresser à mon humble commerce. Sauf que le flots de paroles qui sortit d'entre les lèvres de mon invité improvisé me fit figer. "Hein?" Dis-je très intelligemment en le fixant de mes yeux rond et ébahis. "Vous...voulez racheter ma chocolaterie et la transformer en entreprise Ferrero?" Dis-je très lentement, la bouche grande ouverte, mes yeux atteignant le niveau d'expression du merlan frit. "C'est...c'est une blague, c'est ça?" Rajoutais-je en reprenant mes esprits. Bien évidemment que c'était une blague, qu'est-ce qu'un Ferrero ferait ici, dans une boutique perdu dans le Queens. " On a pas d'équipement vraiment professionnel, j'ai deux employés et aucun d'entre eux ne fabrique les chocolats...et nos recettes ne ressemblent pas aux vôtres...Vous devez sans doute faire erreur...en plus, Caprices Interdits n'est même pas à vendre" Tentais-je d'expliquer en me grattant nerveusement le bras où on pouvait voir la boursoufflure de la fistule par laquelle je recevais mes traitements de chimio. "Sans ma chocolaterie, je n'ai plus rien...Non désolé, je ne suis pas à vendre, vous avez fait erreur" Dis-je doucement en tentant de me réapproprier ma bonne humeur malgré l'angoisse que je ressentais à cet instant. Pourquoi me sentais-je autant en danger? C'était sans doute la perspective d'imaginer ma vie sans ma boutique qui me faisait tanguer autant. Oui..c'était sans doute ça.

@Young-jae Ferrero



Chaos chocolaté ft. Young-jae Yyfoms6g
Chaos chocolaté ft. Young-jae YPTgq3Ft_o

Is tú buille mo chroí...
Is leatsa mé, go dtí deireadh an ama, agus níos faide i gcéin.
Young-jae Ferrero
Young-jae Ferrero






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Jae
Âge : 31
Origines : Coréenne
Occupation : Titulaire d'un master en business et management à Harvard. Philanthrope international en plus d'être le nouveau vice-président de Ferrero USA, la filiale américaine du groupe Ferrero
Lieu de résidence : Manhattan
A New York depuis : quelques semaines.
Situation Amoureuse : Célibataire, il est marié au travail
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Trigger Warning : mort / violence excessive (voir même torture) / maladies mentales / racisme / RP hot cru / Addictions / automutilation / discrimination

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.Lorem ipsum dolor sit amet,
"La meilleure stratégie est celle qui permet d'atteindre ses objectifs sans avoir à se battre."
Chaos chocolaté ft. Young-jae Tumblr_pceehfZpzR1v4zbe1o9_500
  • United Heart
Chaos chocolaté ft. Young-jae 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : Kalriiel
Pronom : Il
Messages : 917
Faceclaim : Park Seo-Joon
Crédits : soeurdarmes
Inscription : 13/06/2020
Multicomptes : Arié l'architecte et Min-Ho l'héritier
Nombre de mots par RP : 500 environ, pas beaucoup plus en ce moment.
Fréquence de RP : Pour le moment je dirais 1 rp par semaine, le temps de se remettre dans le bain. Mais j'espère pouvoir rp tous les jours ensuite.
Je suis plutôt : dark et chill.
Carbon Burst
Chaos chocolaté ft. Young-jae IlS4Rd8l_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Mar 15 Déc - 9:54:53
Chaos chocolaté
Avant même de venir, j’étais parfaitement conscient qu’il serait dur à convaincre. Je m’étais un peu renseigné sur cette chocolaterie et je comprenais très bien qu’une personne capable d’une telle beauté y tiendrait comme à la prunelle de ses yeux. J’avais bien évidemment réfléchi à un plan pour le convaincre. Je souhaitais le mettre dans une situation où il ne se sentira pas volé, ni lésé par cette proposition de rachat. En vérité, sa réaction ne me surprenait pas, loin de là, à sa place, j’aurais sûrement réagi de la même manière. Quand tu su sang et eau pour accomplir ce que tu crois comme la réussite de ta vie, comme ton bébé, tu es prêt à tout sacrifier pour le conserver. C’était sur ce dernier point que j’étais le plus curieux, cependant, jusqu’à quel point il était prêt à sacrifier ce qui lui tenait le plus à cœur pour conserver sa chocolaterie. Cependant, plus je l’écoutais se défendre et plus j’avais cette impression qu’il se méprenait sur mes intentions. Certes, je voulais racheter cette boutique, mais je ne comptais pas le renvoyer. C’était bien sagement que j’étais enfoncé dans la chaise, les jambes croisées que je réfléchissais à une manière de lui faire comprendre les choses sans le faire paniquer davantage. Il était évident qu’il était terrifié et qu’il cherchait à se rassurer. Je venais me gratter le menton d’une main, le coude reposant dans la paume de la seconde. « Je crois que vous vous méprenez. Je n’ai jamais eu l’intention de vous enlever votre chocolaterie. Je vous propose simplement de vous rattacher au nom de Ferrero. », commençais-je, en m’efforçant de lui offrir l’un de mes sourires les plus rassurant. J’avais passé des années à le peaufiner, pour que ça en soit naturel. Je me levais au bout d’un moment en reprenant la tasse de thé qui siégeait à côté de moi, pour en boire une gorgée, puis je tournais mon regard vers la pièce principale de la boutique. « Je sais très bien que vous y êtes très attaché. Je peux ressentir la passion que vous avez mit dans cette boutique quand je regarde les décorations, puis surtout la douceur de vos chocolats, en bouche. », disais-je en terminant mon thé et en venant le déposer à côté du lavabo, dans la petite cuisine aménagée, dans l’arrière-boutique. Je me tournais vers lui à nouveau en croisant les bras contre mon torse. « Rien ne changera pour vous, à quelques détails près. Vous seriez relié à Ferrero, donc il vous faudra suivre mes directives, étant donné que je suis le vice-président. Mais à côté de ça la gestion de votre boutique restera principalement de votre ressort. », continuais-je, toujours avec une voix douce. Je faisais de mon mieux pour lui montrer que j’étais compréhensif et que je ne souhaitais surtout pas lui enlever sa boutique. « Je souhaitais vous offrir un poste à responsabilité chez Ferrero pour que vous n’ayez de comptes à rendre à personne sauf à moi. D’autant plus, j’aimerais sincèrement mettre en place ce projet avec vous à mes côtés. », terminais-je, en espérant réussir à le convaincre ainsi. « Vous aurez ainsi la possibilité de gérer plusieurs boutiques de chocolat, toutes plus magnifiques les unes que les autres. »

(c) tortipouss.




Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum