AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  Idées avatarsIdées avatars  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  



Aller en bas
Joshua Kennedy
Joshua Kennedy






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t17434-joshua-kennedy-o-paul-emile-forman https://www.disjointedsocieties.com/t17482-joshua-kennedy#949643 https://www.disjointedsocieties.com/t17484-joshua-kennedy#949646 https://www.disjointedsocieties.com/t17483-joshua-kennedy#949645 https://www.disjointedsocieties.com/t17481-joshua-kennedy-identite#949630
Surnom : Josh (la plupart des gens) ou Dax (ses camarades de lycée).
Âge : 25
Origines : anglaises (des deux côtés) et françaises (du côté maternel).
Occupation : assistant monteur dans une boite de production.
Lieu de résidence : staten island, en colocation avec Corey.
A New York depuis : le premier juillet (y était de ses quinze ans à ses dix-huit ans).
Situation Amoureuse : en couple avec corey, son premier amour, sa première fois, l'homme de sa vie jusqu'à sa mort.
Orientation sexuelle : bisexuel assumé.
Trigger Warning : enlèvement, séquestration, violences physiques, disputes vulgaires, propos et actes à caractère sexuel, manipulation et abus.

> connections >

Corey )) ex/first love/now boyfriend
Elia )) bestfriend
Bryséis )) old friend newly found
Jamie )) ex neighbor/friend
Hope )) fake enemy
Gaby )) new bro

> rps >

GABY#1
EUPHEMIA#1
ELIA#3
BRYSÉIS#2
COREY#7
The monster inside you is torturing me, the scars on my mind are on replay.
bombe.
  • LGBT+
laying down the lies VEo0rLeU_o
RPs : 1
Pseudo : GOLD ANTHEM (jimmy).
Pronom : il.
Messages : 2561
Faceclaim : Paolo Rodriguez.
Crédits : GOLD ANTHEM (avatar) + MAL DE NUIT (icons).
Inscription : 04/07/2020
Multicomptes : Adrian Deslauriers (Wong Yukhei) + Elias Katz (Aleksandar Rusić).
Nombre de mots par RP : entre 300 et 1500 mots.
Fréquence de RP : plusieurs rps par mois.
Fréquence de SMS : quotidienne.
Ticket to Heaven
laying down the lies UNXkCDab_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Sam 10 Oct - 14:40:00
C'est la boule au ventre que je t'attends de retour chez nous, dans notre petit espace privé. La tête me tourne, et j'ai frôlé l'évanouissement en ouvrant le courier. De quoi s'agit-il exactement ? Une lettre, quelques photos, toi et un autre homme. Une heure est passée où j'ai cogné contre le ballon de frappe, la rage au ventre. Une part de moi refuse d'y croire mais que faire lorsque les preuves sont là ? Te confronter, tout simplement. Alors j'attends, assis, la lettre ouverte, les photos en évidence. Mon petit coeur abimé, mon esprit torturé et lessivé. Là, de suite, je ne me sens même pas la force de crier tant je suis blasé. Finalement, tu rentres et je me lève. Je peine à sourire, l'oxygène rentrant dans mes poumons me coupant à chaque inspiration et expiration. Comment as-tu pu faire ça ? Est-ce vrai ? Je t'en prie, éclaire-moi, je veux que cette douleur cesse. Mes yeux devenus cernés t'alarment peut-être ou pas, je ne me rends pas compte. Coucou te salue-je simplement, n'arrivant pas à venir jusqu'à toi pour te serrer dans mes bras comme je le souhaite, au fond. Je pourrai te frapper jusqu'à ce que ton crâne s'ouvre, mais je reste dans une position défensive. Tu aurais du me frapper, Corey, cela m'aurait fait moins mal. J'essaie d'être courtois, de prendre les choses de façon mature mais je ne peux pas contrer qui je suis. Alors je tape sur la table, sèchement sans y aller fort pour attirer ton attention sur les photos et, en reculant, une moue serrée prend place sur ma figure alors que je te regarde avancer. Tu as... Quelque chose à me dire ? Je sais que tu vas te retourner, et on va probablement se hurler dessus, et nous allons peut-être nous frapper comme cela a failli arriver. Allons-nous passer maintenant ce cap ? Mes yeux peuvent te regarder mais je ne peux croiser ton regard. Mon ventre me fait mal au point que je voudrais que tu me poignardes pour en faire sortir le mal.

@Corey Ferguson



both my curse and cure.
DO YOU REMEMBER ☽ crédit : ANAPHORE.

laying down the lies Jorey2
Corey Ferguson
Corey Ferguson
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19186-corey-ferguson-charles-melton#1058879 https://www.disjointedsocieties.com/t16887-corey-ferguson#904856 https://www.disjointedsocieties.com/t16886-corey-ferguson#904798 https://www.disjointedsocieties.com/t16888-corey-ferguson#904867
Surnom : Rey, Fergus, Ferguson
Âge : 25
Origines : américaine et Coréenne côté parternel et japonaise, maternel. Même que du sang italien coule dans mes veines...
Occupation : mécanicien et membre des CR
Lieu de résidence : Quelque part dans Staten Island
A New York depuis : toujours
Situation Amoureuse : en couple avec Joshua, la seule personne que j'ai réellement aimé
Orientation sexuelle : bisexuel, un trou c'est un trou. L'un est juste plus serré
Trigger Warning : Drogue ~ violence excessive ~ racisme ~ enlèvement ~ Pornographie ~ RP hot cru ~ Addictions ~ discrimination ~ sexisme ~ meurtre ~ espionnage ~ gaslighting ~ manipulation ~ torture ~

----> recherche de liens <----
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best.
laying down the lies Tumblr_p5734quzXN1vu9piro1_540
  • Aucune association
laying down the lies VEo0rLeU_o
RPs : 3
Pseudo : darksilent. (Marie)
Pronom : elle
Messages : 3074
Faceclaim : Charles Melton
Crédits : January Blues (a) & o-vagabundo (i) drake. (s) tumblr (g/i)
Inscription : 11/06/2020
Multicomptes : ewan skiver (noah centineo)
Nombre de mots par RP : selon l'inspiration 200 mots et +
Fréquence de RP : selon mon emploi du temps
Fréquence de SMS : tous les jours
Crowned Raven
laying down the lies 71soFdC0_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Dim 11 Oct - 1:12:01
Je ne sais même plus quoi penser de ma soeur. J'ai l'impression qu'elle fait tout pour s'éloigner de moi, pour faire en sorte que je décide de la rayer de ma vie. À quoi elle a pensée de s'amouracher d'un corbeau ? Sincèrement ? Après, elle ose comparer ça à Dax et moi. Ce qui est loin d'être la même chose. Mais soit, qu'elle fasse ce qu'elle veut, je n'ai rien à dire, mais tant qu'elle est avec ce bon à rien de corbeau, elle n'a plus de frère.
J'ai réfléchi à ça tout le temps que j'ai passé au garage pour être bien certain de ma décision et en réalité, je n'ai simplement pas le choix. Si je fais du mal à son précieux, elle m'en voudra et je n'hésiterai pas à lui passer la lame sur sa carotide s'il baisse sa garde. Or, oui mieux vaut que je m'éloigne de ma soeur le temps qu'elle se réveille et qu'elle voit qu'elle n'a rien à faire avec cet abruti.
Par contre, je n'ai pas non plus envie de te perdre, toi. Toi qui n'y aies pour rien dans tout cela et toi à qui je m'en suis un peu pris, lors de ma période de colère. Heureusement, je vais mieux, mais je ne peux pas dire la même chose de ton côté. Effectivement, puisque lorsque j'ai ouvert la porte d'entrée de notre appartement, j'ai senti un froid glacial me traverser l'échine dorsale. Tellement, que je n'ai même pas osé m'approcher. " Euh Salut ?! Tu vas bien ? " J'ose un pas dans ta direction, mais ton coup sur la table me fait froncer les sourcils. À ta question, je m'approche et regarde attentivement les clichés où l'on me voit assez intimement avec un autre mec. " C'est quoi ça ? " Je les prends et les regardent, avant de relever le regard vers toi. " D'où tu m'espionnes ? Comment t'as eu ces photos d'abord ? " J'avoue que vu de cet angle, on pourrait croire que je suis en train d'embrasser mon interlocuteur, mais en réalité, j'ai la tête baissée et il me murmure quelque chose à l'oreille. " Si tu veux tout savoir, lui, il s'appelle Antony et c'est un p'tit dealer que j'ai aperçu vendre sa came sur notre territoire. " Voyant que tu fuis un peu mon regard, mes nerfs commencent déjà à lâcher. Je perds facilement le contrôle. " Regarde-moi quand j'te parle !" J'attrape ton menton de ma main et te force, d'une façon un peu agressive, à me regarder dans les yeux. " Il est devenu informateur pour nous. " Comme si j'allais pouvoir lui manquer de respect à ce point.


something wrong with us
“Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.”



laying down the lies O1eDQrpx_o
laying down the lies Jorey2
Joshua Kennedy
Joshua Kennedy






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t17434-joshua-kennedy-o-paul-emile-forman https://www.disjointedsocieties.com/t17482-joshua-kennedy#949643 https://www.disjointedsocieties.com/t17484-joshua-kennedy#949646 https://www.disjointedsocieties.com/t17483-joshua-kennedy#949645 https://www.disjointedsocieties.com/t17481-joshua-kennedy-identite#949630
Surnom : Josh (la plupart des gens) ou Dax (ses camarades de lycée).
Âge : 25
Origines : anglaises (des deux côtés) et françaises (du côté maternel).
Occupation : assistant monteur dans une boite de production.
Lieu de résidence : staten island, en colocation avec Corey.
A New York depuis : le premier juillet (y était de ses quinze ans à ses dix-huit ans).
Situation Amoureuse : en couple avec corey, son premier amour, sa première fois, l'homme de sa vie jusqu'à sa mort.
Orientation sexuelle : bisexuel assumé.
Trigger Warning : enlèvement, séquestration, violences physiques, disputes vulgaires, propos et actes à caractère sexuel, manipulation et abus.

> connections >

Corey )) ex/first love/now boyfriend
Elia )) bestfriend
Bryséis )) old friend newly found
Jamie )) ex neighbor/friend
Hope )) fake enemy
Gaby )) new bro

> rps >

GABY#1
EUPHEMIA#1
ELIA#3
BRYSÉIS#2
COREY#7
The monster inside you is torturing me, the scars on my mind are on replay.
bombe.
  • LGBT+
laying down the lies VEo0rLeU_o
RPs : 1
Pseudo : GOLD ANTHEM (jimmy).
Pronom : il.
Messages : 2561
Faceclaim : Paolo Rodriguez.
Crédits : GOLD ANTHEM (avatar) + MAL DE NUIT (icons).
Inscription : 04/07/2020
Multicomptes : Adrian Deslauriers (Wong Yukhei) + Elias Katz (Aleksandar Rusić).
Nombre de mots par RP : entre 300 et 1500 mots.
Fréquence de RP : plusieurs rps par mois.
Fréquence de SMS : quotidienne.
Ticket to Heaven
laying down the lies UNXkCDab_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Dim 11 Oct - 5:10:07
Tu questionnes, tu demandes ce qu'il se passe mais les preuves sont là. Certaines photos sont certes ambigües sans plus, mais le reste l'est d'autant plus. Sans le vouloir, je roule des yeux, agacés. Non, non, ne me joue pas le coup de je t'espionne etc, ça m'a été adressé par courier, regarde l'enveloppe. Joue pas ce jeu là réponds-je déjà agacé, sentant directement la colère monter. Et comme cela n'était pas suffisant, tu montes aussi dans les tours et cela ne présage rien de bon. Ton geste brutal, tes yeux dans les miens finissent par me piquer, le coeur violenté par la situation actuelle. J'ai beau t'écouter, tu ne sembles pas avoir remarqué les autres photos cachés derrière les premières, celles plus intimes. Et te voir essayer de te débattre de cette situation comme si tu étais innocent me rend dingue. D'un geste tout aussi sec, j'enlève cette main qui me dérange, et brutalement, j'envoie valser les photos du premier plan, saisissant une autre photo plus osé, plus dérangeante et te la mets juste devant tes yeux. Et là, tu lui montres ta came et lui fait goûter ? C'est quoi ce bordel, Corey ? Je finis par perdre patience, et fais voler les autres photos de mes mains, celles-ci s'éparpillant en l'air et sur le sol comme un oiseau que l'on aurait brusquement secoué dans tous les sens et dont les plumes virevolteraient. Mon coeur bat à cent à l'heure, mes yeux sortent presque de leurs orbites et je me sens presque prêt à en découdre maintenant. Je peux pas... Je peux pas y croire... Je me retourne, te tourne le dos, fais un cercle, puis deux, tentant de me calmer à nouveau mais j'ai la haine qui brûle tout mon être. Tu m'as trompé, Corey ? Tu as osé ? Après toutes nos discussions ? Toutes les insécurités dont je t'ai fait part, c'est ainsi que se termine nos retrouvailles ? Fermant les yeux quelques secondes, je me retiens soudainement de sangloter. Putain ce que ça me déchire le coeur, je pourrais en vomir là. Je t'aime, je peux en crever, putain mais là... Je rouvre les yeux, les dirige vers toi. ... Ça, je peux pas... Tu n'as pas pu, s'il-te-plaît..? Je me sens pathétique car désoeuvré, voulant être conforté dans mon déni. Si tu savais ce que je suis prêt à faire pour toi, je n'arrive pas à y croire en partie. C'en est presque impossible mais les preuves sont là. Tu as cherché ailleurs et tu as fini par m'incendier sur place.

@Corey Ferguson



both my curse and cure.
DO YOU REMEMBER ☽ crédit : ANAPHORE.

laying down the lies Jorey2
Corey Ferguson
Corey Ferguson
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19186-corey-ferguson-charles-melton#1058879 https://www.disjointedsocieties.com/t16887-corey-ferguson#904856 https://www.disjointedsocieties.com/t16886-corey-ferguson#904798 https://www.disjointedsocieties.com/t16888-corey-ferguson#904867
Surnom : Rey, Fergus, Ferguson
Âge : 25
Origines : américaine et Coréenne côté parternel et japonaise, maternel. Même que du sang italien coule dans mes veines...
Occupation : mécanicien et membre des CR
Lieu de résidence : Quelque part dans Staten Island
A New York depuis : toujours
Situation Amoureuse : en couple avec Joshua, la seule personne que j'ai réellement aimé
Orientation sexuelle : bisexuel, un trou c'est un trou. L'un est juste plus serré
Trigger Warning : Drogue ~ violence excessive ~ racisme ~ enlèvement ~ Pornographie ~ RP hot cru ~ Addictions ~ discrimination ~ sexisme ~ meurtre ~ espionnage ~ gaslighting ~ manipulation ~ torture ~

----> recherche de liens <----
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best.
laying down the lies Tumblr_p5734quzXN1vu9piro1_540
  • Aucune association
laying down the lies VEo0rLeU_o
RPs : 3
Pseudo : darksilent. (Marie)
Pronom : elle
Messages : 3074
Faceclaim : Charles Melton
Crédits : January Blues (a) & o-vagabundo (i) drake. (s) tumblr (g/i)
Inscription : 11/06/2020
Multicomptes : ewan skiver (noah centineo)
Nombre de mots par RP : selon l'inspiration 200 mots et +
Fréquence de RP : selon mon emploi du temps
Fréquence de SMS : tous les jours
Crowned Raven
laying down the lies 71soFdC0_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Jeu 15 Oct - 2:14:26
Je ne vois pas du tout pourquoi tu fais ton caca nerveux comme ça. Non, mais vraiment où est le mal à se faire murmurer quelque chose au creux de l’oreille par un de mes informateurs? Qui as-tu payé pour me suivre? As-tu si peu confiance en moi? La rage monte et monte, tandis que je me mord l’intérieure de la joue pour ne pas commettre un geste irréparable que je regretterai la seconde qui suit. Et c’est ce moment où mes yeux se posent sur ces clichés complètements différents de la première photo vue. Dès lors, je l’agrippe dans mes mains et la regarde. « Je… » Je ne comprends pas. Elle est truquée, c’est impossible. Sois je suis devenu sénile et que je souffre d’alzheimer ou soit quelqu’un m’a drogué. « Non mais tu vois bien que c’est pas moi, ça me ressemble, mais vraiment je... » Je suis tellement sous le choc de voir ces photos sous mes yeux et ne pas savoir quoi dire. Je ne comprends vraiment plus rien. « Arrête bordel! J’te dis que j’ai rien à voir là-dedans. J’sais pas c’est qui le ptit comique qui t’envoies ces trucs, mais il tient pas à la vie lui. » Je te regarde t’agiter, faire une scène monstre, alors que de mon côté même si j’ai envie d’arracher les ongles un à un à cet enfoiré qui essaye de me faire passer pour le con qui trompe son mec, je fais tout pour rester le plus calme possible et baille même aux corneilles devant ton show. « C’est beau, t’as fini? Arrête d’être parano et essaye donc de réfléchir avec ce que t’as entre les oreilles, s’il fonctionne encore? » Et pourtant, je vois ton humeur changer, tu passes de la colère à la haine, jusqu’à ce qu’une pointe de tristesse se fasse voir. Pourtant, tout mon coeur se bloque lorsque tu prononces de vive voix ces trois petits mots que je n’ai pas entendu depuis des années. Trois petits mots intime qui me son adressés. J’en déglutis même et je viens me planter droit devant toi. L’air le plus convaincant possible, même si j’ai toujours ce doute qui persiste face aux preuves qui jonchent le sol. « Tu peux pas me dire ça, alors que tu m’en veux, même si tu as tort. » Mon attitude a totalement changée d’un seul coup. La haine a disparu, mon dédain, voire l’inquiétude et le je m’en foutisme ont disparus. Tout a disparu de mon visage. Je m’approche de toi, te fais face et attrape tes poignets, peut-être un peu trop fortement pour que tu me regardes droits dans les yeux. « ARRÊTE! » criai-je avant de reprendre beaucoup plus doucement et d’une façon plus douce. « Tu te fais du mal pour rien. » Et là t’es mieux de m’écouter. « J’peux pas te prouver que j’ai rien fait. Je sais même pas comment des photos comme ça, sont arrivés par courrier. Mais je t’ai pas trompé. Capiche? » Je n’arrive pas à croire que j’ai encore cette discussion là. La même discussion qu’il y a un peu plus de sept ans. Je soupire et secoue la tête.. « T’es assez débile pour croire que j’pourrais mettre tout ce que j’essaye de construire avec toi en péril, simplement pour une histoire de coucherie? » Mes yeux redeviennent sombre et je lâche tes poignets et de me reculer. J’ai besoin d’air, j’ai besoin de comprendre ce qui est en train de se passer. Comprendre qui aurait pu essayer de s’immiscer entre toi et moi. Je sors donc dehors, sur le balcon et m’allume une clope, laissant la nicotine envahir mon organisme.


something wrong with us
“Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.”



laying down the lies O1eDQrpx_o
laying down the lies Jorey2
Joshua Kennedy
Joshua Kennedy






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t17434-joshua-kennedy-o-paul-emile-forman https://www.disjointedsocieties.com/t17482-joshua-kennedy#949643 https://www.disjointedsocieties.com/t17484-joshua-kennedy#949646 https://www.disjointedsocieties.com/t17483-joshua-kennedy#949645 https://www.disjointedsocieties.com/t17481-joshua-kennedy-identite#949630
Surnom : Josh (la plupart des gens) ou Dax (ses camarades de lycée).
Âge : 25
Origines : anglaises (des deux côtés) et françaises (du côté maternel).
Occupation : assistant monteur dans une boite de production.
Lieu de résidence : staten island, en colocation avec Corey.
A New York depuis : le premier juillet (y était de ses quinze ans à ses dix-huit ans).
Situation Amoureuse : en couple avec corey, son premier amour, sa première fois, l'homme de sa vie jusqu'à sa mort.
Orientation sexuelle : bisexuel assumé.
Trigger Warning : enlèvement, séquestration, violences physiques, disputes vulgaires, propos et actes à caractère sexuel, manipulation et abus.

> connections >

Corey )) ex/first love/now boyfriend
Elia )) bestfriend
Bryséis )) old friend newly found
Jamie )) ex neighbor/friend
Hope )) fake enemy
Gaby )) new bro

> rps >

GABY#1
EUPHEMIA#1
ELIA#3
BRYSÉIS#2
COREY#7
The monster inside you is torturing me, the scars on my mind are on replay.
bombe.
  • LGBT+
laying down the lies VEo0rLeU_o
RPs : 1
Pseudo : GOLD ANTHEM (jimmy).
Pronom : il.
Messages : 2561
Faceclaim : Paolo Rodriguez.
Crédits : GOLD ANTHEM (avatar) + MAL DE NUIT (icons).
Inscription : 04/07/2020
Multicomptes : Adrian Deslauriers (Wong Yukhei) + Elias Katz (Aleksandar Rusić).
Nombre de mots par RP : entre 300 et 1500 mots.
Fréquence de RP : plusieurs rps par mois.
Fréquence de SMS : quotidienne.
Ticket to Heaven
laying down the lies UNXkCDab_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Jeu 15 Oct - 20:56:45
Ce que tu peux m'irriter quand tu t'y mets. Ta compassion, tu te torches avec régulièrement mais là, ce n'est clairement pas le moment. J'expire profondément, blasé par tes propos qui commencent à se faire irrespectueux. Pas question d'être parano, tu aurais reçu ça, tu serais heureux à me faire de grands sourire ? Bien sur que non, me prends pas pour un con, car mon cerveau fonctionne trop bien justement. Puis la tristesse prend place, le supplice au coeur. Qui s'amuserait à jouer de la sorte pour m'adresser cela mis à part la personne sur la photo ? Quel but à part nous faire criser et rompre ? Je n'arrive pas à comprendre tout cela alors que, le calme prenant le pas sur les voix qui s'étaient levés, tu te rapproches le plus sérieux du monde. Je voudrais même te répondre, mais de suite tu me saisis à m'en pincer les poignets, ce qui me fait froncer les sourcils, surtout en montant la voix. Mon rythme cardiaque s'accélère et là, une envie de violence monte. Corey... crache-je entre mes dents, légèrement menaçant. Il est clair que le grand méchant garçon, c'est bel et bien toi mais tu ne me fais pas peur, tu m'énerves plus qu'autre chose. Mais je te laisse reprendre ton calme aussi afin de t'écouter, tentant du mieux que je peux de ne pas trop me crisper. Okay lâche sèchement alors que nos yeux s'affrontent. Ce que tu peux manquer d'empathie, et la suite me prouve que tu manques de tact aussi. Débile. C'est donc ça que tu penses de moi alors que tu serais le premier à retourner l'appartement si tu avais été à ma place. Quelle fastidieuse blague. Je ne peux même pas répondre, ma gorge est nouée. Puis tu pars sur le balcon, et je reste planté là, bêtement, encore plus mal que je ne l'étais. La communication est la clé, mais ceci est une épreuve quand la personne en face te considère si peu dans ses mots. Malgré le positif qui en sort, malgré la passion qui est mise, la forme est si désagréable que cela me répugne presque. Regardant le sol de tous les côtés, en redescendant en pression, je finis par m'assoir, blessé et las de ce qu'il vient de se passer. Il me faut quelques instants pour que je me décide de te rejoindre, calme mais tendu. Mes épaules me font même mal tant je me suis crispé. J'ai entendu commence-je d'un ton doux et bas, Et je veux te croire mais... C'est chaud quand on t'amène des preuves, truquées ou non, ça change rien, ça fait mal. Je me mets à regarder de côté, je n'aime même plus envie de poser mes yeux sur toi là, de suite. Tu sais bien que si les rôles étaient inversés, tu ne m'aurais pas accueilli dans une démarche psy, t'es le pire impulsif que la terre a jamais porté. Levant les yeux au ciel, je lâche un soupir avant de finalement te regarder plus sérieusement, crispant cette fois ma mâchoire. Par contre, plus jamais tu m'agrippes comme ça quand tu veux te faire entendre et lâcher ta colère. Je suis pas un gosse ou un chien. Et me traite pas de débile alors que je suis blessé, ça aide pas. Compris ? Peut-être que je ne suis pas spécialement investi dans mes mots tant la peine alourdit mon coeur. Puis, regardant le sol, la voix s'affaissant et le ton diminuant, je clos sur ma conclusion Je sais que tu seras jamais le prince charmant des contes, et je m'en fous de ça, juste fais plus appel à ton coeur, tu peux être blessant... Donc voilà. Bonne clope. La tête finit par devenir lourde à son tour et même si, au fond, je veux t'enlacer et t'embrasser, je me sens plus que peiné. Alors je te fais un signe de la tête avant de me tourner vers la porte, les yeux piquants sous l'émotion, l'explosion retombée.

@Corey Ferguson



both my curse and cure.
DO YOU REMEMBER ☽ crédit : ANAPHORE.

laying down the lies Jorey2
Corey Ferguson
Corey Ferguson
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19186-corey-ferguson-charles-melton#1058879 https://www.disjointedsocieties.com/t16887-corey-ferguson#904856 https://www.disjointedsocieties.com/t16886-corey-ferguson#904798 https://www.disjointedsocieties.com/t16888-corey-ferguson#904867
Surnom : Rey, Fergus, Ferguson
Âge : 25
Origines : américaine et Coréenne côté parternel et japonaise, maternel. Même que du sang italien coule dans mes veines...
Occupation : mécanicien et membre des CR
Lieu de résidence : Quelque part dans Staten Island
A New York depuis : toujours
Situation Amoureuse : en couple avec Joshua, la seule personne que j'ai réellement aimé
Orientation sexuelle : bisexuel, un trou c'est un trou. L'un est juste plus serré
Trigger Warning : Drogue ~ violence excessive ~ racisme ~ enlèvement ~ Pornographie ~ RP hot cru ~ Addictions ~ discrimination ~ sexisme ~ meurtre ~ espionnage ~ gaslighting ~ manipulation ~ torture ~

----> recherche de liens <----
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best.
laying down the lies Tumblr_p5734quzXN1vu9piro1_540
  • Aucune association
laying down the lies VEo0rLeU_o
RPs : 3
Pseudo : darksilent. (Marie)
Pronom : elle
Messages : 3074
Faceclaim : Charles Melton
Crédits : January Blues (a) & o-vagabundo (i) drake. (s) tumblr (g/i)
Inscription : 11/06/2020
Multicomptes : ewan skiver (noah centineo)
Nombre de mots par RP : selon l'inspiration 200 mots et +
Fréquence de RP : selon mon emploi du temps
Fréquence de SMS : tous les jours
Crowned Raven
laying down the lies 71soFdC0_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Jeu 15 Oct - 22:13:04
Venir dehors me griller une clope était la meilleure chose à faire pour me calmer et ne pas faire un geste que j'aurais regretté. Mais je n'arrive même pas à comprendre comment tu peux douter de moi. Je sais que les photos n'aident pas à me croire. Moi-même je me suis demandé si elles étaient réelles ou pas, mais jamais je n'aurais pu te faire mal. Certes, si j'avais voulu me venger de ce que tu m'as fait il y a sept ans, mais je m'en serais pris d'une façon différente. N'empêche que là, maintenant, j'ai la haine contre cette personne qui essaye de nous faire rompre. Je ne comprends même pas son but, en fait. La seule explication que je peux voir c'est qu'elle veut me voler mon homme et ça je ne la laisserai pas faire.
Rapidement, tu viens me trouver sur le balcon et j'ai seulement envie d'entrer. Te fuir tout simplement. Mais tu m'as répété un nombre incalculable de fois, que la clé d'un couple c'est la communication, la transparence. Alors, je continue de fumer ma clope et je t'écoute. Je t'écoutes t'exprimer sur ce que tu ressens, ce que tu penses. Comment tu vis ce qui est en train d'arriver. Ce que tu penses que moi je ferais si les rôles étaient inversés. Tu as raison sur toute la ligne, évidemment. Cependant, je suis trop fier pour l'admettre de vive voix. Alors, je me contente que de hocher la tête. Nos regards se croisent à ce moment-là avant que tu ne regardes de nouveau le sol et je me rends compte avec tes paroles, que je t'ai fait mal, que ce soit physiquement ou moralement, je t'ai fait mal. Et que je me suis promis de ne jamais faire.
Dès que tu fais un mouvement vers la porte pour y entrer, je t'agrippe de nouveau le poignet cette fois-ci beaucoup plus doucement et te fait t'asseoir sur mes genoux. « Ne pars pas! » J'enroule mes bras autour de ton corps et te sers contre moi, venant donner un baiser dans le creux de ton cou. « J'suis désolé, j'veux pas te faire de mal. » Non, ce n'est vraiment pas mon but. Tu es bien l'une des seules personnes de mon entourage avec ma sœur à qui je ne pourrais jamais faire le moindre mal. « Tu le sais que jamais je n'aurais pu commettre un geste comme ça. » Je t'aide à te relever, alors que de mon côté, je prends une dernière touche de ma clope et que je l'éteins. Et te fais retourner vers moi, pour te regarder, droit dans les yeux. Je ne dis rien, je ne fais que t'admirer en silence. « Non, jamais je ne pourrais te faire de mal. Je... » Je soupire et me lève à mon tour pour te faire face. « Je t'aime Joshua Daexter Kennedy. Je t'aime ! » Oui, les mots sont enfin sortis. Deux fois, même. J'ai pu dire ce que je ressens pour toi depuis des années, mais dès que je réalise ce que j'ai pu te dire, je ne te laisse aucunement le temps de réagir que je me suis déjà tourné, prêt à entrer à l'intérieur. « Mais mine de rien, j'en ai pas fini avec le crétin qui se mêle de ma vie privée. » Oh ça... Je vais le traquer et il va payer le prix.


something wrong with us
“Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.”



laying down the lies O1eDQrpx_o
laying down the lies Jorey2
Joshua Kennedy
Joshua Kennedy






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t17434-joshua-kennedy-o-paul-emile-forman https://www.disjointedsocieties.com/t17482-joshua-kennedy#949643 https://www.disjointedsocieties.com/t17484-joshua-kennedy#949646 https://www.disjointedsocieties.com/t17483-joshua-kennedy#949645 https://www.disjointedsocieties.com/t17481-joshua-kennedy-identite#949630
Surnom : Josh (la plupart des gens) ou Dax (ses camarades de lycée).
Âge : 25
Origines : anglaises (des deux côtés) et françaises (du côté maternel).
Occupation : assistant monteur dans une boite de production.
Lieu de résidence : staten island, en colocation avec Corey.
A New York depuis : le premier juillet (y était de ses quinze ans à ses dix-huit ans).
Situation Amoureuse : en couple avec corey, son premier amour, sa première fois, l'homme de sa vie jusqu'à sa mort.
Orientation sexuelle : bisexuel assumé.
Trigger Warning : enlèvement, séquestration, violences physiques, disputes vulgaires, propos et actes à caractère sexuel, manipulation et abus.

> connections >

Corey )) ex/first love/now boyfriend
Elia )) bestfriend
Bryséis )) old friend newly found
Jamie )) ex neighbor/friend
Hope )) fake enemy
Gaby )) new bro

> rps >

GABY#1
EUPHEMIA#1
ELIA#3
BRYSÉIS#2
COREY#7
The monster inside you is torturing me, the scars on my mind are on replay.
bombe.
  • LGBT+
laying down the lies VEo0rLeU_o
RPs : 1
Pseudo : GOLD ANTHEM (jimmy).
Pronom : il.
Messages : 2561
Faceclaim : Paolo Rodriguez.
Crédits : GOLD ANTHEM (avatar) + MAL DE NUIT (icons).
Inscription : 04/07/2020
Multicomptes : Adrian Deslauriers (Wong Yukhei) + Elias Katz (Aleksandar Rusić).
Nombre de mots par RP : entre 300 et 1500 mots.
Fréquence de RP : plusieurs rps par mois.
Fréquence de SMS : quotidienne.
Ticket to Heaven
laying down the lies UNXkCDab_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Jeu 15 Oct - 23:15:10
Notre relation a tellement évolué avec les années, j'en suis le premier surpris. Tu es devenu l'impulsif du couple, celui qui est tout feu, tout flamme et je suis celui qui est plus en retrait. Qui aurait cru cela possible il y a sept ans de ça ? Personne. Alors même que je m'apprête à rentrer, tu m'agrippes et sans même avoir le temps de réfléchir, je me retrouve sur tes genoux. Instantanément, mon coeur s'allège et je me sens mieux, bien mieux. Tu vois, je suis prêt à t'accorder le bénéfice du doute. Je sais que je devrais me méfier davantage mais au fond, tu as raison. Je dois être plus confiant, je dois croire aussi ce que j'ai sous les yeux. Toi, fidèle depuis toujours, qui a sacrifié énormément pour me faire entrer dans sa vie. Et qui sait ce que l'impulsivité pourrait me faire faire avec toutes les informations tenues secrètes que j'ai sur toi ? Trop de risques pour des échanges au corps à corps ? Effectivement, tu as raison, c'est débile mais ça, je suis trop fier pour te l'avouer. Alors je t'écoute, te laisse me relever aussi comme un pantin. Je sais réponds-je aux trois quarts convaincu. Car je sais qu'un coup de colère violent, aveuglant, te pousserait à agir contraire à ce que ton coeur et ton esprit disent. Eux me sont fidèles mais tes poings non. Ces quelques mots lancés, je te regarde attentivement, toi hésitant et mes yeux s'écarquillent alors que la tension monte. Et ce que je pensais m'effrayer me troue littéralement sur place. Tu es debout, devant moi, et je me retrouve comme un con, à chercher mes mots. Cor... commence-je à peine alors que tu commences à quitter le balcon et proférer des menaces à l'encontre de la personne ayant envoyé les photos. Là, je te retrouve bien, et je finis par t'emboiter le pas, d'un pas décidé, le sourire aux coins des lèvres. Ça, ce quelqu'un est pas prêt de respirer de sitôt... Je finis par lâcher un bref rire, presque nerveux. M'as-tu vraiment avoué ta flamme et penses-tu t'en sortir ainsi. Alors que tu fais genre de rien, j'arrive délicatement jusque devant toi et pose mes mains sur ton cou. Corey Ferguson, impulsif vérifié, bandit authentique, camionneur par les mots et pervers par les gestes, crois-tu que je vais laisser ça là ? Tu sais de quoi je parle, mais je sais aussi que tu ne veux ps que nous fassions une séance niaise sur le sujet, alors j'approche mon nez du tien, le chatouille doucement et murmure à quelques millimètres de tes lèvres, les yeux rivés dessus, un je t'aime avant de t'embrasser. La douceur de nos bouches laissent place à la passion, et vite je rouvre les yeux en quittant tes lèvres, juste un peu, gardant un ton bas pour presque ne pas se faire entendre. Je t'aime au point de te faire confiance aveuglement, donc je te crois puis je vole un baiser sur tes lèvres. Je t'aime au point de goûter le danger de ta vie que tu portes à bout de bras puis mes doigts glissent sur tes biceps que je caresse, que je serre. Je t'aime au point de vivre par besoin mais surtout par plaisir et envie à tes côtés puis je touche tes côtes, puis tes hanches. Ma voix est bien plus basse cette fois, mon ton bien plus joueur, mon sourire plus narquois. Et je t'aime au point de laisser mon corps nu à tes soins jours et nuits puis une main s'aventure sur ton entrejambe, sert le paquet alors que mes lèvres fondent sur les tiennes. Quel changement d'ambiance, quelle folie dans l'attitude mais c'est cela les impulsif. Ton coup d'amour m'a donné un coup de passion. Enfin, je libère ton corps de mon emprise, me rendant compte de l'approche féline employée et recule d'un pas, regardant de côté en me mordant les lèvres, le rire prêt à exploser. Bon, je vais ramasser ce merdier et les laisser dans le dossier "connard à passer à la casserole"... dis-je avant que mes yeux ne se reposent sur toi, le visage détendu, l'âme en paix. ... Et ensuite, on mange ? Je ne peux retirer cet air amusé sur ma gueule tant je suis envahi de chaleur. Les émotions en montagne russe, la peur, la tristesse, la colère, une fois balayés, tout ceci laisse place à l'amour, le désir, l'envie, et je ne sais que trop bien que nos caractères sanguins amènent la guerre pour toujours ramener ensuite à la paix.

@Corey Ferguson



both my curse and cure.
DO YOU REMEMBER ☽ crédit : ANAPHORE.

laying down the lies Jorey2
Corey Ferguson
Corey Ferguson
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19186-corey-ferguson-charles-melton#1058879 https://www.disjointedsocieties.com/t16887-corey-ferguson#904856 https://www.disjointedsocieties.com/t16886-corey-ferguson#904798 https://www.disjointedsocieties.com/t16888-corey-ferguson#904867
Surnom : Rey, Fergus, Ferguson
Âge : 25
Origines : américaine et Coréenne côté parternel et japonaise, maternel. Même que du sang italien coule dans mes veines...
Occupation : mécanicien et membre des CR
Lieu de résidence : Quelque part dans Staten Island
A New York depuis : toujours
Situation Amoureuse : en couple avec Joshua, la seule personne que j'ai réellement aimé
Orientation sexuelle : bisexuel, un trou c'est un trou. L'un est juste plus serré
Trigger Warning : Drogue ~ violence excessive ~ racisme ~ enlèvement ~ Pornographie ~ RP hot cru ~ Addictions ~ discrimination ~ sexisme ~ meurtre ~ espionnage ~ gaslighting ~ manipulation ~ torture ~

----> recherche de liens <----
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best.
laying down the lies Tumblr_p5734quzXN1vu9piro1_540
  • Aucune association
laying down the lies VEo0rLeU_o
RPs : 3
Pseudo : darksilent. (Marie)
Pronom : elle
Messages : 3074
Faceclaim : Charles Melton
Crédits : January Blues (a) & o-vagabundo (i) drake. (s) tumblr (g/i)
Inscription : 11/06/2020
Multicomptes : ewan skiver (noah centineo)
Nombre de mots par RP : selon l'inspiration 200 mots et +
Fréquence de RP : selon mon emploi du temps
Fréquence de SMS : tous les jours
Crowned Raven
laying down the lies 71soFdC0_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Ven 16 Oct - 4:36:01
Tu dois me croire, même si c'est difficile que je n'aie rien fait. Je n'ai pas osé toucher un homme, surtout que je t'ai retrouvé. Je suis loin d'être le meilleur petit ami que tu puisses avoir ou rêver d'avoir, je le conçois. Mais jamais, ô grand jamais, je te ferais ce coup bas. Tu as l'air à me croire, pourtant le simple fait d'avoir ces photos, me laisse tout de même un goût amer dans la bouche. Je me pose beaucoup trop de questions. « Je ne te le fais pas dire. J'te jure qu'il va manger les pissenlits par la racine. » Et tu sais que généralement, ce n'est pas des menaces en l'air. Je ne dis pas ça pour faire joli. Heureusement, tu arrives facilement à me changer les idées. C'est un don chez toi. Comme en ce moment où tu me regardes avec tes longs cils de biche. Un fin sourire se forme sur mes lèvres à l'entente de ces trois mots, accueillant avec le plus grand des plaisirs ce baiser, passant mes bras autour de tes hanches. Un baiser qui veut tout dire pour moi. Le baiser du pardon, de la croyance. Et même si ça me fait mal que tu ne m'aies pas toute suite cru, je laisse tomber. Surtout en entendant les multiples je t'aime que tu m'annonces par la suite. Comme un secret entre nous deux. Je perçois cette déclaration comme une source d'oxygène que tu me donnes. J'ai l'impression que tu me fais les premiers secours et que je peux revivre.
Et mon anatomie devient prisonnière d’une poigne qui me coupe le souffle une seconde, suivie d’un nouveau baiser que je qualifierais de passionné. Mes mains, quant à elles, qui étaient sur tes hanches, agrippent tes fesses avec une passion et attirance non cachée. L’excitation bien présente que tu dois percevoir facilement. Puis tout s’arrête, tu t’éloignes me laissant en plan, le train sorti de la gare. « T’es sérieux? » Je te regarde t’éloigner légèrement de moi et secoue la tête. « Tu me laisse comme ça? » Yeux de cocker, je mime une fausse moue boudeuse « Ouais, mais j’ai pas trop faim... » Je m’approche de toi d’une démarche féline, et t’encercle de nouveau de mes bras, t’emprisonnant à ton tour. « Je pourrais vivre d’amour et d’eau fraîche ce soir, ou croquer à pleine dent dans ta chaire juteuse, ne faisant de toi qu’une seule bouchée. » J’attrape ta lèvre inférieure entre mes dents et tire légèrement pour finalement te libérer de mon étreinte et me déplacer jusqu’à la cuisine, piétinant les clichés qui jonchent le sol. Je pourrais mettre le feu, à ces photos d’une seconde à l’autre. Alors fais ce que tu veux d’elles, mais je ne veux plus les voir. Nous avons eu assez de tension comme ça pour l’heure. Sauf la sexuelle, évidemment. « Est-ce qu’il y a quelque chose que tu aimerais manger? Genre… une saucisse? » dis-je de façon subjective. La tête dans le frigo, j’ai le sourire fendu jusqu’aux oreilles et je me retiens de tout mon être pour ne pas me retourner et t’arracher tous tes vêtements.


something wrong with us
“Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.”



laying down the lies O1eDQrpx_o
laying down the lies Jorey2
Joshua Kennedy
Joshua Kennedy






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t17434-joshua-kennedy-o-paul-emile-forman https://www.disjointedsocieties.com/t17482-joshua-kennedy#949643 https://www.disjointedsocieties.com/t17484-joshua-kennedy#949646 https://www.disjointedsocieties.com/t17483-joshua-kennedy#949645 https://www.disjointedsocieties.com/t17481-joshua-kennedy-identite#949630
Surnom : Josh (la plupart des gens) ou Dax (ses camarades de lycée).
Âge : 25
Origines : anglaises (des deux côtés) et françaises (du côté maternel).
Occupation : assistant monteur dans une boite de production.
Lieu de résidence : staten island, en colocation avec Corey.
A New York depuis : le premier juillet (y était de ses quinze ans à ses dix-huit ans).
Situation Amoureuse : en couple avec corey, son premier amour, sa première fois, l'homme de sa vie jusqu'à sa mort.
Orientation sexuelle : bisexuel assumé.
Trigger Warning : enlèvement, séquestration, violences physiques, disputes vulgaires, propos et actes à caractère sexuel, manipulation et abus.

> connections >

Corey )) ex/first love/now boyfriend
Elia )) bestfriend
Bryséis )) old friend newly found
Jamie )) ex neighbor/friend
Hope )) fake enemy
Gaby )) new bro

> rps >

GABY#1
EUPHEMIA#1
ELIA#3
BRYSÉIS#2
COREY#7
The monster inside you is torturing me, the scars on my mind are on replay.
bombe.
  • LGBT+
laying down the lies VEo0rLeU_o
RPs : 1
Pseudo : GOLD ANTHEM (jimmy).
Pronom : il.
Messages : 2561
Faceclaim : Paolo Rodriguez.
Crédits : GOLD ANTHEM (avatar) + MAL DE NUIT (icons).
Inscription : 04/07/2020
Multicomptes : Adrian Deslauriers (Wong Yukhei) + Elias Katz (Aleksandar Rusić).
Nombre de mots par RP : entre 300 et 1500 mots.
Fréquence de RP : plusieurs rps par mois.
Fréquence de SMS : quotidienne.
Ticket to Heaven
laying down the lies UNXkCDab_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Ven 16 Oct - 21:37:50
Cette surprise qui émane de toi m'amuse fortement. Tu es si facilement allumable que c'en est à hurler de rire, et je me retiens en te regardant, toi qui finis par mimer ce pauvre petit être tout triste. T'es trop mignon te réponds-je dans un rire. Et c'est comme si ce qui vient de se passer n'avait jamais existé. C'est ça que j'aime chez nous, la tension est présente mais elle peut être aussi négative que positive, et la plupart du temps, elle est douce. Puis tu viens à la charge, animé par le désir, me louant l'appétit qui te dévore le ventre, et saisissant ma lèvre, je me laisse complètement faire. Dans tes bras, je suis une poupée, une simple poupée, que tu animes de la magie de ton être. Alors mes mains glissent sur ton torse, caressant ce tee-shirt pendant que ma bouche te sert d'amusement et te lâche dès que notre étreinte prend fin. La chaleur du moment ne fait que grimper, et je me sens déjà rougir des oreilles. Chaque chose en son temps, et alors que tu te diriges vers la cuisine, je m'accroupis pour ramasser ces ignobles clichés, les réunissant en un paquet que je range dans l'enveloppe. Je laisse le tout là, que tu puisses les faire bouffer au responsable lance-je avec une certaine aigreur. Que j'aimerais brûler ces clichés dégoûtants, peut-être en les enfournant dans la gueule du responsable et y mettre le feu à ce moment là. Ce moment de folie me ramène à la réalité alors que je réalise que le goût de la mort s'est tatoué sur mon coeur depuis la dernière fois. Une haine a été libérée, et elle demande justice. Je me ressaisis, te rejoint dans la cuisine, la tête dans le réfrigérateur qui ne manque pas une seconde pour ramener le sujet sur le tapis. Pendant quelques secondes, je m'arrête, sourire aux lèvres et glousse avant de me stopper. Si tu as la sauce qui va avec, tu peux me la servir tout de suite. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai envie. Pas juste de toi, pas juste de ton corps, pas juste de nous deux, mais j'ai envie de jouer. J'ai envie que tu me traques, qu'on se lâche, qu'on libère cette tension et je nous connais qu'une seule manière. Alors j'observe ta tête reculer, ton visage se tournant vers moi. Ma lèvre rongée par mes dents, mon regard de braise et mes sourcils qui se dressent frénétiquement pour te titiller. Surtout que j'ai une faim de dingue... continue-je alors que je pose mes mains sur mes épaules, tirant doucement sur le tee-shirt que je porte et l'enlevant sèchement, te le jetant dessus. ... Mais pour ça, vas falloir m'attraper finis-je par avouer en reculant d'un pas, puis deux, sans te tourner le dos, sans quitter tes yeux des miens. Non, je ne compte pas courir, non, je ne compte pas me débattre. Je cherche simplement à réveiller l'instinct de chasseur qui est en toi, que je connais, que j'ai senti par le passé et il y a quelques secondes de cela. Je ne veux pas l'amoureux adorable, je veux le gangster ce soir alors détrousse moi.

@Corey Ferguson



both my curse and cure.
DO YOU REMEMBER ☽ crédit : ANAPHORE.

laying down the lies Jorey2
Corey Ferguson
Corey Ferguson
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t19186-corey-ferguson-charles-melton#1058879 https://www.disjointedsocieties.com/t16887-corey-ferguson#904856 https://www.disjointedsocieties.com/t16886-corey-ferguson#904798 https://www.disjointedsocieties.com/t16888-corey-ferguson#904867
Surnom : Rey, Fergus, Ferguson
Âge : 25
Origines : américaine et Coréenne côté parternel et japonaise, maternel. Même que du sang italien coule dans mes veines...
Occupation : mécanicien et membre des CR
Lieu de résidence : Quelque part dans Staten Island
A New York depuis : toujours
Situation Amoureuse : en couple avec Joshua, la seule personne que j'ai réellement aimé
Orientation sexuelle : bisexuel, un trou c'est un trou. L'un est juste plus serré
Trigger Warning : Drogue ~ violence excessive ~ racisme ~ enlèvement ~ Pornographie ~ RP hot cru ~ Addictions ~ discrimination ~ sexisme ~ meurtre ~ espionnage ~ gaslighting ~ manipulation ~ torture ~

----> recherche de liens <----
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best.
laying down the lies Tumblr_p5734quzXN1vu9piro1_540
  • Aucune association
laying down the lies VEo0rLeU_o
RPs : 3
Pseudo : darksilent. (Marie)
Pronom : elle
Messages : 3074
Faceclaim : Charles Melton
Crédits : January Blues (a) & o-vagabundo (i) drake. (s) tumblr (g/i)
Inscription : 11/06/2020
Multicomptes : ewan skiver (noah centineo)
Nombre de mots par RP : selon l'inspiration 200 mots et +
Fréquence de RP : selon mon emploi du temps
Fréquence de SMS : tous les jours
Crowned Raven
laying down the lies 71soFdC0_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Lun 19 Oct - 22:21:23
« Quand je me serai occupé d'elle, elle aura une étiquette au gros orteil. » dis-je encore en pensant à cette personne qui s'en ait pris à nous, mais surtout à toi en t'envoyant ces photos. Il fait réellement un sans génie pour faire une chose comme celle-ci. Et de toute façon, je me devais de passer, mais surtout de penser à autre chose. Ne pas gâcher cette soirée, même si de toute évidence c'était déjà fait. La rancœur que je peux ressentir à cet instant précis, me valait une gueule maussade et méprisante. Je compte tout de même sur toi pour me montrer qu'on peut passer au-dessus de ça, qu'on peut essayer de passer une bonne soirée tout de même, malgré les inconvénients. Et contre toutes attentes, tu sembles bien réussir ou du moins être sur la bonne voie, parce que dès la première occasion tu entres dans mon jeu. Qu'est-ce que je ferais sans toi? Je me retourne pour te faire face, l'air joueur, mais surtout amoureux. Amoureux et heureux d'être avec un homme avec un charme irrésistible qui pourrait me faire faire bien des bêtises. « Une faim de dingue hum?! » dis-je te regardant retirer ton t-shirt avec un intérêt soudain. D'or et déjà je savais que je venais de perdre la partie. Je savais que je ne pourrai plus reculer même si je le voulais. Heureusement que ce n'est pas le cas. « Oh... t'attraper tu dis. » Je te regarde en prenant tout mon temps de scruter la moindre parcelle de ton corps. Tu voulais jouer? Nous allons jouer. Et même si j'avais une envie monstre de te foncer dessus et de ne faire qu'un avec toi, je devais prendre mon temps. La proie allait en avoir pour son argent et le loup n'allait qu'apprécier encore plus le moment. « J'sais pas si ça me tente! » Dis-je haussant les épaules me retournant avec des viandes froides et des condiments pour nous faire un sandwich. « Tu sais... pour que la crème spéciale sorte, il faut aussi s'y prendre comme un chef. » Je compte évidemment attendre le moment opportun, le moment où tu ne t'y attendras pas pour sortir de ma tanière et te dévorer. Et j'espère que tu entreras dans mon jeu, même si tu dois connaître ou du moins te douter de mes intentions. Jouons ensemble ce soir, mon amour. Tu veux être chassé, tu veux éveiller le moindre de mes sens... De mon côté, je veux me sentir désiré et être poussé à bout pour m'abandonner à l'action. Alors, jouons!


something wrong with us
“Imagination, of course, can open any door - turn the key and let terror walk right in.”



laying down the lies O1eDQrpx_o
laying down the lies Jorey2
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
(#)


Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum