AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
Le deal à ne pas rater :
Carte graphique MSI Radeon RX 6700XT Gaming X 12 Go à 889,90€
889.90 €
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
TV 42″ (106 cm) Continental Edison avec Full HD et Android à moins ...
199.99 €
Voir le deal


Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 24 Aoû - 6:02

“They will pay”
Jorey
Tout le week-end a été passé sous le terme de l’inquiétude, sous le terme de la peur. Nous nous étions laissé vendredi au petit matin après un baiser suivi d’un peu plus tard un sms où tu étais l’expéditeur afin de me souhaiter une bonne journée, que nous allions nous voir le soir même. Je t’ai attendu, je t’ai appelé, je t’ai cherché et aucune nouvelle ne m’a été faite. Au début, je croyais qu’il s’était passé quelque chose, que tu me faisais la gueule pour une raison ou une autre, que tu ne voulais plus me parler. J’ai eu beau chercher ce que j’aurais pu faire pour te contrarier, je n’ai rien trouvé. Alors, comme il n’y avait aucune raison pour laquelle tu pourrais m’en vouloir, j’étais certain qu’il t’était arrivé quelque chose. Ma sœur est même venue passer la journée de samedi en ma compagnie, voyant que j’étais devenu une loque. Je ne comprenais tellement rien qu’elle a du venir me calmer, j’étais prêt à tout défoncé et ce sentiment d’inquiétude est resté jusqu’à ce matin, lorsqu’une de nos voisines et venue me voir. Mon sentiment d’inquiétude s’est transformé en terreur. Elle nous connaît bien, elle sait que nous sommes toujours ensemble et lorsqu’elle est allée chez sa coiffeuse ce matin-même, elle a surpris une conversation entre deux hommes armés, près d’une porte close dans une ruelle. Je lui ai posé plusieurs questions, mais elle n’en a pas entendu assez, ne voulant pas se faire prendre sur le fait et s’attirer des ennuis. Toutefois, elle était persuadée que l’histoire était mêlée à Joshua, qu’il était retenu contre son gré par un dénommé Georgio, qu’il devait payer…
Cela ne m’en a pas pris plus pour devenir fou… Je n’ai pris aucune chance, après avoir cassé une lampe près de l’entrée de l’appartement et avoir refait la décoration du salon, me voilà en route vers Manhattan, avec un de mes frères. Je devais faire attention, je devrais prendre toutes les précautions possibles afin de ne pas me faire voir et trouver une façon d’entrer à l’intérieur. J’ai attendu plusieurs minutes, le temps que l’un des deux hommes quitte son poste pour aller je ne sais où et je ne veux pas le savoir, avant de me rapprocher le plus possible, alors que mon frère attirait l’attention du second. Rapidement, ce dernier fut couché sur le sol, la nuque brisée. Nous devions nous dépêcher, notre temps était désormais compté.
25 août
⇜ code by bat'phanie ⇝
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 25 Aoû - 16:47
Ces quelques jours étaient devenus une éternité. Quelques jours à sentir mes poignets irrités par la dureté du cable, mon mental usé par la pression de mes ravisseurs. Le début d'un enfer dont je doutais en réchapper vivant puisque ce qu'il désirent, je ne le possède pas. La seule chance dans cette histoire est que la personne dont j'étais le plus proche dans ces louches affaires n'est pas présent. Mes yeux se sont creusés, mes joues ont changé de teinte à cause des larmes qui ont coulé. Mon ventre tordu, la faim m'avait à peine manqué. Là, face aux deux hommes, j'en vois un partir et l'autre m'avoir dans son visu avant de faire les cents pas. Putain, ils attendent quelqu'un, ils l'attendent, j'en suis sur pense-je, ruminant avec une angoisse folle mais gardant mon calme. Pas de bâillon nécessaire, je sais que tenir ma langue dans ma bouche me sert plus que de crier et risquer des cicatrices qui ne s'effaceront jamais avec le temps. Une agitation vers l'entrée prit son attention de court, et le voilà qui s'y dirige. Mon coeur bat fort, mais je peine à relever ma tête, posé dans un coin comme un vulgaire colis en attente d'envoi. Un bruit bref mais lourd me titille, et aperçois les pieds de quelqu'un d'autre. Ce souffle, cette respiration, je la reconnais entre mil. Je me redresse légèrement, pris d'un sentiment de libération. Corey... murmure-je à demi-mot. Quelle honte et quel soulagement je ressens à ce moment précis. J'ai envie de pleurer mais je n'y arrive tout simplement pas tant mes paupières me font mal, le sommeil m'ayant manqué également. Ta chaleur m'approche dans une certaine hâte, et je sens un coup d'adrénaline me prendre. J'ouvre grand les yeux, les dépose sur toi, et ceux-ci traduisent tout l'amour dans lequel tu baignes à l'intérieur. Putain, t'as réussi, comment... Des mots, des interrogations se bousculent dans ma tête, mais tout ce que je désire de suite est de partir loin d'ici.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mer 2 Sep - 1:50
L’adrénaline à son maximum, je sais que tu es près, je sais que tu es quelque part dans ce bâtiment délabré et je ne partirai pas tant que je ne t’aurai pas trouvé. Je ne sais pas quelles sont les raisons de cet enlèvement, même si je me doute un peu. En revanche, ce que je sais pertinemment c’est que s’ils ont osé lever ne serait-ce que le petit doigt sur toi, ils vivront le même calvaire que l’énergumène mort à l’entrée. Jamais je ne laisserai quiconque te faire du mal, puisque cela revient au même de m’en faire personnellement. Le souffle sourd, les pas lourds, l’air dure sur le visage, je n’ai pas pris le temps de prendre plus de précaution que je franchis finalement le cadre de porte avec fracas, t’apercevant.

Dès lors, mon coeur se met à battre irrégulièrement vite, mes membres sont endoloris et ma vision se trouble. « Ash! Je l’ai trouvé! » Après ces paroles dites, je franchis les quelques mètres me séparent de toi en quelques enjambées et viens te serrer rapidement dans mes bras. Après un baiser sur le haut du crâne, je me penche vers toi te demandant : « Ça va? Ils t’ont fait mal quelque part? » J’ai certainement les traits différents de ce que tu as pu voir jusqu’à maintenant due à la haine, l’inquiétude… Bref, tous les ressentiments que j’ai pu ressentir ces derniers jours. Je regarde tes poignets et tes chevilles qui sont attachés et remarque que ce sont des chaînes verrouillées à clé. « Tu sais où sont les clés ? » Dis-je en relevant les yeux vers toi. J’ai peut-être l’adrénaline dans le sang, je suis peut-être assez bâti et en rage, mais je n’ai pas encore acquis le statut de super-héros.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mer 2 Sep - 20:06
La passion que tu mets en me retrouvant pourrait inonder mes yeux de chaudes larmes mais la fatigue prend malheureusement le dessus. Le soulagement ressenti a fait chuté drastiquement l'adrénaline, et je ne peux que briller du regard tant je suis heureux de te revoir. Ton étreinte, ton baiser, ton entrain, tout me pousse à mettre mes sens en éveil et, doucement, je me ressens redémarrer comme un ordinateur. Ça va lâche-je dans une respiration faible et saccadée. Non, je ne vais pas bien mais l'heure n'est pas aux confessions. Pas de marques apparentes de torture car ce ne fut pas le cas. Quelques tartes bien senties, des poignées endoloris qui garderont une marque de ces chaînes au même titre que mes chevilles. Euh mmm... Près de la table basse, là te réponds-je en penchant ma tête en direction de l'objet indiqué. Quelle chance qu'ils me détachent pour plusieurs raisons. Je n'imagine pas une seule seconde ce qu'il te passe par la tête, mais dans la mienne, je me sens sauvé. Progressivement, je me sens de plus en plus alerte, et je reprends contrôle de mes propres pensées. Mon coeur s'accélère alors que l'idée que l'un de mes ravisseurs reviennent me prend aux tripes. Corey, emmène moi, loin, ramène moi chez nous et laisse moi m'abandonner à toi. Tant d'émotions me viennent, une part de folie me prenant également. Je ne peux pas tout gérer en moi, il faut que l'on sorte absolument.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mer 2 Sep - 21:45
La rage me sortait par tous les pores de ma peau. Non, mais vraiment je ne pouvais tout simplement pas croire que ce soit arrivé. Et désormais, le simple fait de te voir attaché me mets dans tous mes états. Je commence à voir noir et je cherche dans la pièce quelque chose qui pourrait calmer ma rage. Rien… Mais rapidement tu m’annonces où se trouvent les clés et je trouve soudainement les ravisseurs drôlement stupides d’avoir laissé le moyen de libérer quelqu’un à la vue de tous, mais bon je ne vais pas m’en plaindre. Un bruit se fait entendre près de l’entrée et c’est ce moment que je décide d’activer les choses, prenant les clés en main, je réussis à te détacher assez rapidement. « Tu peux marcher?! » Je ne prends tout de même pas de risque et t’aide à te relever avec précaution. « Reste tout de même en arrière de moi, sait-on jamais. » Je passe mon bras derrière moi de sorte d’aller attraper ta taille, me servant de mon corps comme bouclier et m’apprête à sortir de la pièce au même moment où un mec, qui n’est clairement pas Ashton arrive devant nous. « Vous croyez aller où comme ça?! » Mon corps se fige et je regarde cet objet scintillant dans sa main droite…
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 3 Sep - 0:15
Dans tes yeux, je le lis, je le sens. Cette rage que tu cherches à dompter, je sais que c'est à cause de cette situation. Mais je ne peux rien faire, je ne peux qu'assister à ton mental et tes émotions se batailler pour arriver au meilleur résultat. Toi, l'impulsif névrosé, l'incroyable démon dans son armure chevaleresque. Sans te faire prier, tu t'active, quelque peu surpris. Qui aurait cru que j'aurai été secouru ? Eux pensant que je n'avais personne ici, livré à moi-même dans mon malheur, docile pour éviter toute punition. Je les ai vu par le passé, je sais de quoi ils sont capables et au grand jamais je ne voudrai souffrir de leurs mains. J'ai à peine le temps de te répondre que tu m'aides à me mettre debout, que tu te mets en avant, cherchant le contact alors que nous avançons vers la sortie. Bien que sonné, toujours, ma torpeur s'estompe alors que mon coeur s'arrête. Une voix s'élève tous comme mes yeux vers l'interlocuteur. Corey devant moi, je n'ai pas besoin de discerner l'entière silhouette, je sais qui il est. Ma respiration se bloque immédiatement et je recule machinalement de deux pas. C'est le chaos, c'est le chaos, c'est le chaos chante mon esprit alors que d'une maigre voix, je tente un Corey, steuplé de manière à te dissuader d'aller de suite au corps à corps. Ton impulsivité pourrait te coûter et cette idée même vient me plonger dans une frayeur. Celle de te perdre, celle d'en être responsable en plus. Hors de question. Mes yeux se gorgent de larmes alors que je regarde de côté. Mes yeux s'arrêtent sur un des pochettes laissées sur le bureau. Je sais bien ce qu'elles renferment, je les connais. Je recule une seconde fois, me cognant non sans faire exprès pour couvrir le vol que je commets. Ne fais rien, Kris, je t'en prie, je me rends, je me rends... dis-je d'une voix définitive, après m'être raclée la gorge. Et je prie pour que mon ange n'en devienne pas un définitivement.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Dim 20 Sep - 6:18
Mes poings se serrent, rendant mes phalanges drôlement blanches pour le coup. Je vois l’agresseur de Dax à quelques pas de moi tenant un objet brillant dans sa main droite. Mes yeux se plissent, sans doute que j’ai le regard plus noir que tu charbons et même la voix de Josh n’arrive pas à me remettre sur le droit chemin. Je ne fais que penser à tout ce qu’il a pu faire à mon homme et ça me met hors de moi. Je serre les dents et sans doute qu’un grognement s’échappe du plus profond de ma gorge. En fait, je ne quitte pas ce dénommé Kris du regard, prêt à lui sauter à la gorge dès que la situation se présenterait en ma faveur. « Quoi? Non tu ne te rends pas du tout. » dis-je les dents aussi serrées que tout à l’heure, essayant d’attraper ta manche que je n’arrive pas à agripper. Qu’est-ce que tu fous? Je n’ai certainement pas fait tout ce chemin pour te voir te livrer à ce bon à rien. Si tu fais quoi que ce soit qui pourrait te mettre en danger, tu sais ce qui va arriver. Tu sais que je risque de ne pas être capable de me contrôler et ce n’est pas la meilleure chose à faire. « Joshua, reviens ici immédiatement! » Et je ne plaisantais pas… Il en suffisait qu’Ashton pointe le bout de son nez pour faire diversion et le tour allait être joué.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mer 23 Sep - 16:26
Ta colère se ressent immédiatement mais je ne peux faire autrement. L'adrénaline me prend comme jamais, et une dose de courage me possède là, maintenant. Ton ardeur ne sait me retenir, tout comme tes mains. Laisse... te lâche-je sèchement, avant de déglutir et rejoindre mon ravisseur. Lui, si froid, si dur, si déterminé. Il est capable du pire, et je préfère qu'il me violente un peu plutôt qu'il te te refroidisse et sous mes yeux. Quelques secondes s'écoulent, son bras agrippe le mien et par chance, un bruit se fait entendre. L'ami de Corey débarque, et tout s'enchaîne rapidement. Je me vois foncer sur le mur avec Kris, je le sens tomber, j'entends des bruit, un coup ou deux, un moment de discorde. Toi derrière moi qui bouge, des mots qui s'échappe mais mes yeux sont rivés sur celui qui m'a rendu captif. Et au moment où je semble me réveiller, je suis au dessus de lui, les larmes aux bords des yeux, une lame pointée sur sa gorge. D'une voix faible et douce, presque brisée, je le regarde dans les yeux avant de m'approcher de son visage, passant en quasi murmure. Ça, c'est quand nous étions proches et que tu as laissé cette enflure me malmener, Kris. Et je me redresse légèrement, les larmes coulant dans un silence effrayant. Je ne sais pas ce qu'il se passe autour de moi, je suis focalisé sur ce que je fais, l'esprit sans dessus dessous. Et d'un coup sec, la lame transperce sa gorge. Mon souffle se coupe et un râle presque dégoûté s'échappe de ma gorge, alors que je réitère l'action, le rouge recouvrant progressivement mes doigts alors que mes larmes font place aux sanglots. Un corps vient me stopper, et je finis par réaliser ce qu'il se passe autour de moi. Toi, ton ami, la chambre, le kidnapping. Un coup de folie, un coup de survie. Et mes mains ensanglantées me rappellent que je déteste avoir les mains humides. Un cap est passé, mon âme est damnée.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mer 30 Sep - 17:44
Je n'en reviens tout simplement pas. Ai-je réellement fait tout ce chemin pour venir te retrouver pour rien? Tu te rends comme ça, sans essayer quoi que ce soit, sans me laisser essayer quelque chose en retour. « Tu te fous d'ma gueule?! » La colère se faisait ressentir par tous les pores de ma peau, commençant à trouver que Josh devenait inconscient, qu'il faisait n'importe quoi. J'étais sur le point de m'avancer vers eux pour essayer que mes tentatives jusqu'ici ne soient pas été en vain, jusqu'à ce que mon pote et tout s'enchaîne. Mes yeux s'agrandissent, anxieux qu'il t'arrive quelque chose, prêt à m'en mêler, mais quelque chose me retient. Et je te vois couché au-dessus de lui à califourchon, arme blanche bien placée et je croise les bras. Je suis curieux de voir ce que tu comptes faire et même si c'est assez stupide à admettre, c'est intéressant, voire excitant de constater que son mec peut être tout aussi violent. Toutefois, une phrase dite beaucoup plus faiblement attira encore plus mon attention et j'eus envie de sauter sur ce mec à mon tour. « Proche?! » arrivai-je à dire alors que mon sang bouillait dans mes veines. Et tout s'arrête autour de moi. Ce n'est pas la première fois que je vois quelqu'un commettre un meurtre devant mes yeux. Ce n'est ni la première fois que je vois quelqu'un mourir, mais voir la personne que l'on aime égorger quelqu'un est... choquant? Surtout qu'on ne le croyait pas capable de commettre ce genre d'acte. Et pourtant, je te regarde faire en souriant, fier de toi, jusqu'à ce que je m'aperçois que tu n'es plus là. Tu es ailleurs et tu continues de lui asséner des coups de couteaux. Dès lors, je m'approche de toi avec prudence et t'attrapes par derrière murmurant à ton oreille. « Arrête mon ange, c'est fini, c'est fini... » Et te donne plusieurs baisers pour t'apaiser. Je regarde la scène et me relève t'emmenant avec moi. « Viens, on s'en va. On a plus rien à faire ici, j'vais appeler quelqu'un pour tout nettoyer. » Nous allons devoir nous faire discret, mais ce n'est pas comme si nous n'étions pas habitués. Échappons-nous de cet endroit maudit et ensemble je ferai en sorte que tu ailles mieux. Je m'occuperai de toi.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 11 Fév - 22:56
JOREY, CHAPITRE CINQ. I love you
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum