AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
mon bloc note
the end
La grande pomme ne dort jamais. Alors que tous pensaient que le calme reviendrait sur la ville et que les gens se préparent au festival à venir, c'est une série vols qui font progressivement la une des journaux locaux. Nul n'a encore réussi a appréhender les auteurs de ces délits ou définir leurs cibles de prédilection. Faites bien attention à vous.
(c) Disjointed Societies 2021
Le Deal du moment : -40%
40% de remise sur les Nike Air Max 90 FlyEase
Voir le deal
83.97 €
Le Deal du moment : -23%
COOKINGBOX – Barbecue 58cm à Charbon de ...
Voir le deal
69.90 €


Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 11 Aoû - 16:09


Can we just start over
Jorey

Le stress s’est emparé de moi depuis que je me suis décidé à te faire part de mon souhait. En fait, je ne pense pas réellement parler pour dire vrai, ou pas beaucoup… Puisqu’il me semble que ça ne se discute pas beaucoup ces événements… Ça se vit, non? Je ne sais même pas comment ça fonctionne pour dire vrai. J’ai été en couple que deux fois dans ma vie et les deux fois je me suis fait largué comme un mal propre. C’est ce qui me repousse à donner mon coeur une nouvelle fois. Mais là, je n’en pouvais plus, je n’avais qu’un seul désir et c’était de pouvoir te tenir dans mes bras lorsque j’en avais envie, venir t’embrasser encore pour la même raison, pouvoir te câliner au petit matin et dire enfin que ma chambre est la tienne également.
Alors, j’ai décidé comme lors du dernier message envoyé, de laisser tomber le garage aujourd’hui pour me rendre à l’appartement. Comme ça, lorsque tu arriveras, j’y serai. En moins de deux, me voilà assis sur le canapé, dos à la porte d’entrée, essayant de trouver une solution à comment emmener le sujet. C’est n’importe quoi, pour dire vrai, je ne comprends pas pourquoi je suis aussi stressé que ça.

rainmaker


Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 11 Aoû - 16:31
CAN WE JUST START AGAIN
( j o r e y )

Cette maigre conversation a eu raison de ma patience et de ma curiosité. Très vite, je me tourne vers Sky afin de pouvoir ranger mes affaires et continuer depuis ta maison. Ce que j'avais entamé enfin terminé, je me mets en route, pensif. Qu'es-tu en train de me préparer ? Quelque chose de positif, pour toi comme pour moi normalement. Cela a-t-il un rapport avec ce le weekend que tu as en tête ? Rien que cette proposition avait fait bondir mon coeur comme jamais, et je me suis retrouvé des années en arrière, transis par des émotions incontrôlables, soumis à une passion douce et forte à la fois.

Quelle surprise que de voir ta silhouette alors que j'ouvre la porte. Mes battements cardiaques s'accélèrent drastiquement. Pourquoi as-tu quitté le travail comme cela ? Que se passe-t-il ? J'écarquille les yeux alors que je te sens te mouvoir, m'entendant rentrer. Quelques pas rapides et j'arrive à toi, glissant mes mains sur tes épaules et cachant mon nez dans ta chevelure, baisant le haut de ton crâne. Mes cheveux recouvrent ton front le temps de ce geste, cachent tes yeux avant que je ne me redresse. Tu es déjà là, putain. Tu es pressé. Même si j'en ricane avec légèreté, je suis stressé et je ne sais pas pourquoi je le suis, mais tu sembles l'être tout autant. Je le sens. J'ai même pas pu préparé le terrain, tout va bien, t'es sur ? demande-je en contournant le canapé afin de te faire face, debout.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 11 Aoû - 16:55


Can we just start over
Jorey

T’entendre entrer à l’intérieur est en train de faire bouillir le sang en moi. Pas dans le mauvais sens du terme, mais bien que le moment désiré, mais également redouté est arrivé. Un soupire de bien-être et une légèreté surprenant se fait ressentir au moment où je te sens contre moi et dès que tu te retrouves face à moi, j’essaye de te sourire. Oui tout va bien, c’est juste que… Je prends une inspiration et attrape ta main, ne te quittant pas des yeux. Viens là! Tu dois le voir que je semble troublé, que je ne sais pas comment amener le sujet… J’y ai pensé, j’ai réfléchi comme un déchaîné sur le chemin du retour et pendant que j’attendais ton arrivée, mais on aurait pu croire que tous mes neurones avaient disparu.
Je tire sur ton bras pour que tu t’asseyes à califourchon sur mes cuisses et encadre ton visage de mes mains venant déposer lentement mes lèvres sur les tiennes. Un baiser chaste sans grand jeu, simplement parce que ça me tentait. Tu vois, ce geste j’ai envie de le recommencer quand bon me semble. Je te regarde droit dans les yeux et me permets un vrai sourire. Je commence à me détendre, mais je ne sais pas si tu vois où je veux en venir en vrai, je ne pense pas, du moins j’ai un doute, mais je cherche encore mes mots.

rainmaker


Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 11 Aoû - 17:59
CAN WE JUST START AGAIN
( j o r e y )

Ce coeur dans ma poitrine bondit lorsque tu m'attrapes la main, bondit encore lorsque tu me dire de venir plus près. Tant de choses me passent par la tête et cela finit par tout bloquer. Tout autour de moi est flou et sans bruit à part toi, comme si tu étais le danger que mon corps redoute. La pression de tes bras, mes membres qui se plient à tes exigences et je me retrouve sur toi, jambes repliées, bloquées sur le canapé. Tes mains sur mon visage, tes lèvres sur les miennes et un doux baiser qui me trouble par tant de sincérité. Tu ne dis rien mais lui, il en dit énormément. Cela ne m'empêche pas d'être troublé. J'appuie la paume de mes mains sur ton torse pour prendre meilleur appui sans lâcher ton regard. Okay... dis-je abasourdi avant de simplement rire comme un enfant, levant et baissant la tête avec nervosité. Putain que je suis perdu. Je finis par me calmer au bout de quelques secondes. Désolé... Tu sais que tu peux le faire quand tu veux "ça", pas vrai ? Ou... Arquant un cil, j'essaie de déceler la différence entre cette situation et la situation habituelle, entre les mots que tu dis et notre réalité. ... Tu veux dire que tu voudrais m'embrasser en public. Je suis pas sur de comprendre, Fergus. Un surnom simple, un que j'aime prononcer, surtout dans ces moments où ta vulnérabilité me touche tout autant que ta maladresse et je ne veux absolument pas que tu te sentes moqué. Là, je suis rempli de tendresse pour toi, mes yeux sourient tout comme mes lèvres en te regardant.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 11 Aoû - 19:00


Can we just start over
Jorey

Ce que je peux me trouver pathétique… Voyons Corey, vous étiez en « vous » il y a quelques années, pourquoi est-ce que ça serait diffèrent aujourd’hui? Le simple fait de t’avoir si près de mon corps alors que les enjeux sont complètement différents, me mets dans un état d’esprit comparable à la bombe d’Hiroshima. Je ne sais pas comment tout ça va se passer, ni même si t’en ai envie tout comme moi en fait. Je sais ce que tu ressens pour moi, mais ressentir et vouloir agir, sont deux choses assez différentes. Tes mains sur mon torse, me donnent des frissons incontrôlés, comme si c’était notre tout premier contact et je vois dans tes yeux de l’incompréhension. Et lorsque tu trouves finalement les mots que je n’ai pas réussi à dire, je commence à me détendre. Tu as compris, tu m’enlèves la moitié du poids de sur mes épaules. Pour toute réponse, je te souris et dépose de nouveau mes lèvres sur les tiennes. Un baiser pareil que le premier avant à hocher la tête positivement. « Et faire comprendre à tout le monde que tu es mien. » Je passe outre mes appréhensions toutefois, je sais que si je commence à en parler, je vais trop y réfléchir et tout va partir en couille. À la place, je fais glisser l’une de tes mains qui se trouvent sur mon torse, au-dessus de mon coeur. « Si tu le veux bien, ce petit bonhomme va battre pour toi. » Je soupire et déglutis, passant mes mains derrière ton dos, comme si j’avais peur que tu t’enfuies et me laisse.

rainmaker


Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 11 Aoû - 20:12
CAN WE JUST START AGAIN
( j o r e y )

Ton corps semble se détendre davantage et cela ne peut que me rassurer en partie. Un simple baiser, un second identique au précédent me rassure. Sur tes lèvres, je souris, et quand tu les quittes, c'est toi qui souris. Et là, tu balances une bombe, quelque chose de brutal et violent. Cela ne devrait pas me surprendre mais c'est le cas. Je déglutis en te regardant, les yeux grands ouverts. Que je suis tien ? Comme tu serais... Mien ? Je détourne le regard en riant, me mordant les lèvres. Que je me sens comme un adolescent, et j'ai une sensation de rougissement qui envahit mes joues. Tu veux dire que tu veux que toi et moi... On reforme notre duo à nous ? Je finis par replonger mes yeux dans les tiens, incapable de dire clairement le mot couple. C'est si simple et pourtant. Tu poses une main où ton coeur bat, et tes mots sonnent comme un chant à mes oreilles. La lèvre qui se mord, tes mains qui glissent dans mon dos et les miennes autour de ton cou, mes doigts dans tes cheveux. Il bat déjà pour moi, non ? Comme le mien bat pour toi. Je me sens soudainement à ta merci, faible et étrangement heureux de l'être. Trop de temps à sortir les griffes ou un bouclier, et tu sembles aussi usé que moi de devoir sans cesse avoir des gardes l'un envers l'autre. Je m'avance délicatement en avant, frôle ta bouche de la mienne, prend un moment d'hésitation. Mes yeux s'arrêtent sur la peau de ton visage, les tiens me font peur, peur à cause de ce qui veut sortir. Corey... commence-je à murmurer, ... Je te veux, toi et personne d'autre, juste toi. J'ai jamais voulu personne comme je t'veux. Et fermant mes yeux, je t'embrasse avec une délicatesse, une fragilité dont nous faisons rarement preuve. Mon coeur bat comme il n'a pas battu depuis bien longtemps. Et c'est pour toi qu'il bat, c'est pour toi qu'il a battu et qu'il battra toujours.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 13 Aoû - 20:54


Can we just start over
Jorey

Sans doute que dans d’autres circonstances, j’aurais commencé à rire face à l’idiotie que nous sommes en train de faire preuve, mais je ne peux pas. Non, je ne peux pas puisque trop de choses se passent en ce moment dans ma tête. Est-ce que je fais la bonne chose ? Est-ce qu’il partira de nouveau sur un coup de tête parce que tu vas croire quelque chose d’erronée en réalité ? « Ouais… » Je soupire et j’ai presque envie de me donner une claque mentale tellement je trouve ça pathétique nos agissements. « Tu vois comment on agit ? Des vrais gamins, il ne resterait plus que je t’offre un bouquet de fleurs fanées... » Je roule des yeux avant de me masser les tempes, et fini par te regarder de nouveau, sourire en coin, en parlant de nos cœurs, qui se change en réel sourire lorsque nos lèvres se caressent. Avant que tu ne me dises une phrase que me fait bondir du canapé. Au sens figuré évidemment. Une phrase qui me fait tant plaisir d'entendre, que je ne me laisserais jamais. Cet échange que nous faisons tous les deux preuves marque le début d’une seconde chance. Une chance que je ne laisserai pas passer. Quelques secondes de plus ne suffisent pour que quelque chose se passe au niveau de mon estomac descendant à une vitesse folle dans mon bas-ventre. En me reculant, mon sourire ne m’a toujours pas quitté, oui, je suis heureux, heureux mais apeuré à la fois. Il me tarde de connaître la suite, voir si on pourra réellement se compléter comme nous avons pu le faire autrefois. « Je prendrais bien une petite douche moi, tout à coup. » Petit sourire innocent, j’attrape ta main pour la glisser directement sous mon pantalon sur mon entrejambe qui gonfle déjà.

rainmaker


Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 13 Aoû - 23:14
CAN WE JUST START AGAIN
( j o r e y )

Nous en sommes là, les adolescents transis comme auparavant. De niaiserie en niaiserie, je me laisse tout de même portée par cette avalanche mielleuse. Une partie me gêne au fond tant nous avons changé sur le fond mais forcé de constater que l'amour nous rend aussi inconfortables que transcendés. Dans tes yeux je vois se débattre ton égo, au moment même où tu acquiesces. Alors je te souris avant de t'embrasser délicatement, finissant par attraper ta lèvre dans ma bouche, tirant dessus sans te faire mal. C'est tout un art de contrôle que de titiller son amant. Puis je la lâche et te regarde, serrant davantage la pression de mes mains sur ton torse. Puis un rire s'extraie de moi. Oh pitié, pas de fleurs, pas de chocolat, englobe toi de cellophane à la limite, ça sera suffisant. C'en est presque drôle où nous en sommes arrivés, à cette acceptation et à cette paix vis à vis l'un de l'autre. En t'ouvrant une porte vers mon coeur, je te laisse l'opportunité de me faire mal mais je ne peux plus. Ce qui doit sortir sort et, à ton sourire, à ton regard, je vois, je ressens que tu reçois parfaitement le message, que tu l'acceptes. Quelque chose en toi me dit que cela est réciproque et je ne ressens pas le besoin de t'entendre le dire. Une dou... commence-je à répondre, curieux avant de sentir ta main prendre la mienne, l'insérer directement sur ton entrejambe. Mon coeur manque de s'extraire et une chaleur folle m'envahit. Mes yeux dans les tiens, ta fausse innocence cachant ton désir font remplir mon regard d'une bourrasque de passion.

Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Sam 15 Aoû - 1:09

Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Sam 15 Aoû - 1:19
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
✧
(#)



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum