AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  Idées avatarsIdées avatars  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

-33%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur ROWENTA VU5640 TURBO SILENCE EXTRÊME
67 € 100 €
Voir le deal


Aller en bas
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mer 8 Jan - 18:22
09 janvier, tôt le matin ~ @Julian De Villiers
L'air glacial de cette matinée hivernale lui fouettait le visage. Si les températures avaient été plutôt supportables ces derniers jours, aujourd'hui est une tout autre histoire en témoignent les quelques flocons tombant sur le bitume des trottoirs new-yorkais. Emmitouflée dans son inséparable doudoune, bonnet sur la tête pour cacher sa chevelure qu'elle a à peine pris le temps de brosser après s'être levée, Aster marche rapidement dans ce quartier dans lequel elle vit depuis septembre. Si Manhattan est indéniablement plus chic - et surtout plus pratique pour son emploi du temps surchargé - son Brooklyn natal lui manque quand même beaucoup. Comme tous les matins elle avait pris un peu d'avance pour avoir le temps d'aller chercher une boisson et une viennoiserie pour un petit déjeuner on the go avant le début des cours. Elle ne pensait pas que retourner à Columbia et s'intéresser de nouveau aux étoiles lui procurerait tant de bien. Elle est heureuse et elle a l'impression que cette année sera un renouveau, le début de quelque chose de beaucoup plus beau que l'an passé. Elle entre dans un café au coin d'une rue, souffle d'aise en sentant la chaleur réchauffer ses joues, et se place derrière le dernier individu de la longue file d'attente. À croire que tout le monde s'est donné rendez-vous ici ce matin. Ses yeux lorgnent le présentoir avec envie, puis détaillent les personnes devant elle, de la première femme en train de régler son achat au jeune homme juste devant elle. Regards qui se croisent quand il tourne la tête dans sa direction, corps qui s'immobilise. Julian elle souffle, par surprise et non pas par politesse. Son frère, celui qui la déteste pour un crime dont elle n'est pas vraiment responsable. Elle le regarde, gênée, sans savoir quoi faire ou quoi dire. Elle aimerait qu'il l'aime bien, comme les deux autres.
Bora Seong
Bora Seong






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t9094-livia-lucchese-o-courtney-eaton-23-07 https://www.disjointedsocieties.com/t9159-livia-lucchese#422147 https://www.disjointedsocieties.com/t9362-livia-lucchese https://www.disjointedsocieties.com/t9216-livia-prisonniere
Surnom : uc.
Âge : 24
Origines : coréennes
Occupation : uc.
Lieu de résidence : uc.
A New York depuis : uc.
Situation Amoureuse : uc.
Orientation sexuelle : hétérosexuelle
uc.
Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière. Il y a des choses que le temps ne peut cicatriser, des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous.
i hate you, i love you ✰ (jules & aster) 5cce93f9673ffd0011bc8592759295b1
  • Aucune association
i hate you, i love you ✰ (jules & aster) 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : cyntoune
Messages : 9045
Faceclaim : Park Chae-Young (Rosé)
Crédits : kelly. (avatar) & astra (signature)
Inscription : 30/06/2019
Multicomptes : J. Warren Cooper (Higginson) & Marlon Kahuna (Powers)
Nombre de mots par RP : 300 à 1000 mots.
Fréquence de RP : le plus possible, environ 3 jours sur 7
Fréquence de SMS : tous les jours pour les sms
Newbie
i hate you, i love you ✰ (jules & aster) 8z7wjfs4_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Jeu 9 Jan - 18:03
Les bourrasques de vent glaciales et les flocons de neige fouettaient sont visage pendant qu'il dévalait, à vive allure, les rues d'une Brooklyn endormie. Ces moments étaient privilégiés, pour celui qui vivait à cent mille à l'heure quotidiennement, jour et nuit, dont l'agenda était booké, et surbooké. Il ne travaillait pas pour vivre, Julian. Il vivait pour travailler. Ce qui le stimulait, c'était d'avoir une journée chargée à la minute près, où chaque seconde servait à quelque chose, dans laquelle il n'y pas de temps mort, pas de temps pour autre chose que remplir les objectifs qu'il s'était fixés. Sa routine était sensiblement toujours la même : réveil qui sonnait à quatre heures du matin, il se levait sans même avoir besoin de snooze, enfilait ses vêtements de sport, ses chaussures, et selon la température, se couvrait de quelques couches ou en enlevait. Ce matin, il faisait froid, très froid. Deuxième étape, au retour de la course, c'était la douche. Se rafraîchir, sentir bon et défier la sueur qui s'incrustait dans ses pores. Puis, le café. Parfois, il le faisait à l'appartement, parfois il s'arrêtait plutôt au café du coin ou bien plus loin sur son chemin, non loin des bureaux du NYTimes, armé de sa tasse réutilisable, bien entendu. La file de matinaux et de caféinomanes est longue. Jules se tient debout, derrière quelques personnes, et avance au rythme d'un pas ou deux à la minute. Les baristas sont surchargés, occupés à courir d'un côté à l'autre du comptoir, mais semblent maîtriser la situation. Il entend la porte claquer à quelques reprises, à mesure que les gens entrent et sortent. L'ouverture de la porte fait entrer l'air glacial dans l'antre chaud, le froid se mélangeant aux effluves du café. Sans raison, il se retourne pour regarder derrière lui, et croise le regard d'une jeune femme. Ce regard. Son regard, tout aussi profond exotique que celui du garçon. Celui de sa soeur. Il a envie de l'ignorer, de faire comme s'il ne l'avait même pas remarquée. Mais le eye-contact était trop évident pour être ignoré. Toujours mal à l'aise en sa présence. Aster. Il l'évitait, la fuyait, ne l'aimait pas particulièrement. Lui et VK, leur autre soeur, avaient brièvement parlé d'elle, la veille, et chaque fois ça le mettait dans tous ses états. Tu viens ici souvent? Question dont la réponse ne t'intéresse que pour savoir si tu ne devais plus jamais remettre les pieds ici, dans l'unique but de ne pas la recroiser, à l'avenir.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mer 15 Jan - 17:28
Elle ne s'attendait pas à le croiser ici, par le plus grand des hasards, alors que ça faisait des mois qu'ils s'évitaient l'un et l'autre. Lui, Julian, celui qui a longtemps été son ami et un cousin en quelque sorte. Lui qui s'avère être en réalité son frère. Famille injustement arrachée, cachée, par un père dévasté par la perte de celle qu'il aimait ; et si elle lui en voulait atrocement, elle le comprenait aussi. Regards qui se croisent, s'attachent un court instant et les obligent à affronter la réalité : ils sont face à face pour la première fois depuis longtemps. Si proches mais pourtant si éloignés si l'on en croit la froideur du début de leur échange. Salutations distantes qui trahissent leur gêne et cette envie de se fuir. De temps en temps, quand j'ai cours tôt le matin. Quand elle n'a pas le temps de prendre son petit-déjeuner avant de partir ou qu'elle ne part pas à l'autre bout de Manhattan pour travailler avec leur frère aîné. Il était le premier avec qui elle avait repris contact, celui qui l'a aidé, hébergé, donné un boulot. Puis étaient venues les retrouvailles avec Vicky-Kora. Et si ces deux là avait accepté sa présence, ce n'était pas le cas de Julian. Pourtant elle aimerait qu'il l'apprécie, pouvoir faire partie de leur famille, pour de vrai. Elle se mordillait la lèvre inférieure nerveusement, ne sachant pas quoi dire d'autre. Peut-être devrait-elle juste se taire et le laisser partir de son côté, mais c'était une chance d'essayer un rapprochement, aussi petit soit-il. Comment vas-tu ? J'ai lu l'un de tes articles l'autre jour, il était excellent. Si elle avait toujours eu du mal à trouver ses mots, son frère avait un réel talent en la matière.
@Julian De Villiers
Bora Seong
Bora Seong






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t9094-livia-lucchese-o-courtney-eaton-23-07 https://www.disjointedsocieties.com/t9159-livia-lucchese#422147 https://www.disjointedsocieties.com/t9362-livia-lucchese https://www.disjointedsocieties.com/t9216-livia-prisonniere
Surnom : uc.
Âge : 24
Origines : coréennes
Occupation : uc.
Lieu de résidence : uc.
A New York depuis : uc.
Situation Amoureuse : uc.
Orientation sexuelle : hétérosexuelle
uc.
Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière. Il y a des choses que le temps ne peut cicatriser, des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous.
i hate you, i love you ✰ (jules & aster) 5cce93f9673ffd0011bc8592759295b1
  • Aucune association
i hate you, i love you ✰ (jules & aster) 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : cyntoune
Messages : 9045
Faceclaim : Park Chae-Young (Rosé)
Crédits : kelly. (avatar) & astra (signature)
Inscription : 30/06/2019
Multicomptes : J. Warren Cooper (Higginson) & Marlon Kahuna (Powers)
Nombre de mots par RP : 300 à 1000 mots.
Fréquence de RP : le plus possible, environ 3 jours sur 7
Fréquence de SMS : tous les jours pour les sms
Newbie
i hate you, i love you ✰ (jules & aster) 8z7wjfs4_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Dim 19 Jan - 3:57
Prêt à sacrifier son café et à tourner les talons pour ne plus jamais remettre les pieds ici, uniquement pour oublier les traits purement brésiliens de sa mère, ceux qui se dessinaient sur le visage au teint foncé et lisse de celle qui, par le sang, était la soeur de Julian. Il n'avait que cinq ans, lorsque Sara De Villiers a rendu l'âme. Mort subite et inexplicable, que même le père, un homme de renom et d'une intelligence étonnante, ne savait expliquer. Du moins, c'est le mensonge qu'il avait servi à ses trois enfants, ceux qui étaient nés d'une union pleine d'amour et surtout, surtout... pleine de vie. Il leur avait caché l'existence de cet enfant légitime, mais qui aujourd'hui apparaissait à Julian bien plus comme un monstre, comme le petit corps frêle mais redoutable, l'humain de trop qui, mis au monde, avait épuisé le corps de la mère, devenu faible par tant d'efforts, et l'avait vidé de son énergie, de sa vie. Tout simplement. À cinq ans, ce sont les photos et les souvenirs qui marquaient son âme d'enfant brisé. À vingt-neuf ans, les photos étaient encadrées, les souvenirs imprégnés, mais tant de souffrance refaisait surface et cherchait à pointer du doigt le coupable. La coupable. Aster. C'était irrationnel. Tout le contraire de ce qu'il était, en fait. Tout le contraire de l'essence même du jeune homme. Il le savait, au fond de son coeur et de son âme, mais il ne savait pardonner. Le pardon, il n'aurait su l'accorder. Pas si tôt. Pas quand la plaie était encore ouverte et sensible.

Julian, il regarde Aster comme un animal qui observe son adversaire, pour guetter les réactions, prêt à réagir au moindre mouvement, au moindre assaut, à la moindre attaque. Mais rien ne se passait. Seule la gêne s'immisçait entre eux, l'inconfort et le malaise grandissant. Je vois. Note à lui-même: ne plus venir à ce café tôt les jeudi matins, sinon il risquait de la croiser sur une base régulière, ce qu'il souhaitait éviter le plus possible. Inutile de provoquer le hasard. Il hoche la tête, tendu, aux aguets. Il se demandait comment leur frère aîné et Vicky-Kora arrivaient à la fréquenter, alors qu'il ne pouvait même pas se la faire en peinture. Il respire de l'intérieur, le garçon. Il respire, mais n'expire pas. Il a mal.

Il est étonné du commentaire d'Aster et se surprend à expirer tout l'air contenu dans ses poumons. Il ferme les yeux, et tente de calmer sa respiration, de méditer intérieurement quelques secondes, même si les secondes semblent être des minutes, comme si le monde venait de s'arrêter de tourner. Il a bien du mal avec le small talk, Julian. Je vais... bien. Et toi? La garde de ta fille, ça se passe bien? Il pince les lèvres. Il en avait parlé récemment avec VK, de ça. Ils sont toujours excellents., répond-t-il du tac au tac, un brin hautain. Le jeune homme retrousse le nez, prêt à déguerpir pour la millième fois, mais se reprend, conscient du ton désagréable de son commentaire. Quel article as-tu lu? Question innocente pour tenter de la piéger, et pour voir si elle s'intéressait réellement à ce qu'il pouvait bien écrire, ou s'il s'agissait seulement d'une manière pour elle de l'amadouer. VK lui avait-elle dit que ton boulot, c'était ta plus grande fierté?

@Aster Wilkins mygod, je me rends toujours compte qu'à la fin que mes réponses sont excessivement longues, je m'excuse tellement. Tu n'es pas obligée de faire aussi long, surtout i hate you, i love you ✰ (jules & aster) 1213081277
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 20 Jan - 22:10
Elle a accepté Aster, elle a accepté de faire un pas en avant, de tendre la main vers cette famille qu'elle découvre même si elle connaissait les De Villiers depuis longtemps. Pourtant elle n'arrive pas à pardonner à leur père. Sa vie aurait été si différente s'il n'avait pas été si lâche. Elle s'est rapprochée de leur grand frère, puis de Vicky-Kora. Mais elle ne parvient pas à approcher Julian. Tension palpable entre les deux êtres qui partagent pourtant le même sang. Ils auraient pu s'aimer, avoir une relation fraternelle comme elle en a souvent rêvé quand elle se croyait fille unique. Ils auraient pu être proches s'ils avaient grandi ensemble, si un terrible secret familial ne les avait pas arraché l'un à l'autre et si la rancœur puérile et égoïste n'avait pas pris le dessus. Small talk forcé pour combler le vide et l'absence de tout lien qui pourrait les rapprocher. Elle hausse les épaules à l'évocation de la garde de sa fille. Sujet délicat, douloureux, complexe. Ça n'a pas vraiment avancé, mais avec les fêtes de fin d'année c'était prévisible. Les avocats de la famille font tout leur possible pour que je puisse enfin l'accueillir et lui offrir la vie stable qu'elle mérite. Dix mois de bataille, échecs fracassants qui ont failli lui faire baisser les bras plusieurs fois. Mais elle veut récupérer son enfant. En réalité elle 'na pas vraiment envie d'en parler, elle ne veut pas y penser et se gâcher la journée. Elle vit au jour le jour. Alors elle change de sujet, évoque le travail de son frère. Elle ne peut s'empêcher d'afficher un sourire au coin des lèvres à sa remarque un brin hautaine. Mais elle prend ça comme de la confiance en lui, et elle est pareille en ce qui concerne les étoiles, Aster. Pourquoi ne pas vanter ses mérite quand on sait faire partie des meilleurs ? Il lui demande quel article elle a lu, et elle sait que cette question n'est pas anodine, qu'il la teste, tente peut-être même de la piéger. Mais elle est intelligente et surtout, elle a réellement aimé le travail de Julian. Celui sur la précarité exponentielle en ville. J'ai beaucoup apprécié ton approche, c'est trop rare d'avoir un point de vue purement social et non pas économique. Très humain, terre à terre, et ça permet de parler à tout le monde. Grand sourire - faux - sur les pulpeuses, fière de pouvoir le surprendre un peu.
@julian de villiers
Bora Seong
Bora Seong






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t9094-livia-lucchese-o-courtney-eaton-23-07 https://www.disjointedsocieties.com/t9159-livia-lucchese#422147 https://www.disjointedsocieties.com/t9362-livia-lucchese https://www.disjointedsocieties.com/t9216-livia-prisonniere
Surnom : uc.
Âge : 24
Origines : coréennes
Occupation : uc.
Lieu de résidence : uc.
A New York depuis : uc.
Situation Amoureuse : uc.
Orientation sexuelle : hétérosexuelle
uc.
Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière. Il y a des choses que le temps ne peut cicatriser, des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous.
i hate you, i love you ✰ (jules & aster) 5cce93f9673ffd0011bc8592759295b1
  • Aucune association
i hate you, i love you ✰ (jules & aster) 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : cyntoune
Messages : 9045
Faceclaim : Park Chae-Young (Rosé)
Crédits : kelly. (avatar) & astra (signature)
Inscription : 30/06/2019
Multicomptes : J. Warren Cooper (Higginson) & Marlon Kahuna (Powers)
Nombre de mots par RP : 300 à 1000 mots.
Fréquence de RP : le plus possible, environ 3 jours sur 7
Fréquence de SMS : tous les jours pour les sms
Newbie
i hate you, i love you ✰ (jules & aster) 8z7wjfs4_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Jeu 23 Jan - 1:54
Il lui arrive d'en avoir, des regrets. De croire à une belle et grande famille unie et surtout réunie, dans laquelle les secrets de famille enfouis ne seraient pas venus corrompre les relations, briser le lien de confiance, ruiner son amour pour ce petit bout de femme qu'était Aster, qu'il a côtoyé presque toute sa vie et qu'il a déjà autrefois aimé, comme on aimerait une soeur, comme il aime inconditionnellement Vicky-Kora, mais cet amour s'est dissipé aussitôt les mensonges du paternel révélés, avoués, aussitôt la vérité qui, grattant les souvenirs, a ravivé la peine et la douleur de la perte de sa maman. Qui pourrait la lui ramener? Personne. Et pourtant, trouvaient réponses maintenant un tas de questions qui avaient pris naissance dans sa tête d'enfant, puis d'adolescence et d'adulte. Ces ressemblances presque trop frappantes entre cette amie de la famille De Villiers et l'image de la défunte mère qui trainait sur le bureau de Julian depuis sa mort... il les avaient laissées au hasard. Et pourtant, c'était loin d'en être un.

L'attention du jeune homme se porte sur l'environnement qui l'entoure, et pas seulement sur sa soeur, espérant une échappatoire, le mélodieux « prochain s'il-vous-plaît » du barista, à la caisse. Pourtant, la fuite ne vient pas. Paroles polies, et peut-être un peu moins. Curiosité mal placée, provocation subtile... Je lui souhaite du bonheur et de la stabilité, à ta Willow. C'est pénible, une vie sans sa mère. Commentaire bien choisi, pour lui renvoyer cette accusation que le jeune homme traîne depuis quelques mois déjà et qu'il ne se gêne pas pour utiliser. Vient l'évocation de son travail, et là où il pense la piéger, Julian se retrouve un peu sur le cul. pris à son propre jeu. L'arroseur arrosé. Il en perd presque ses mots, hésitant un moment avant de la relancer, lançant un bref regard derrière lui, fuyant, avant de reposer ses yeux sur la jeune femme. Je... Merci. Il hésite, mains dans les poches, se balançant d'un pied à l'autre nerveusement. Il descend de son nuage, le Julian. J'ai lu quelques parts que ton couple fait manchette. Vous aimez vous afficher publiquement, pour montrer votre couple au monde entier, ou c'est une question de marketing pour l'image publique de ton copain? Il savait qu'elle était en couple avec un certain Meng, que leur relation avait été confirmée publiquement au début de l'année et ça l'ennuyait. Il ne voyait pas la pertinence d'un tel article sur les histoires d'amour des célébrités de New York et d'ailleurs. Il recule de deux pas. Enfin! Il n'y a plus qu'une personne devant lui dans la file. Bientôt... bientôt libre de cette rencontre pénible.

@Aster Wilkins


STRIVE FOR GREATNESS
♛ by wiise
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
(#)


Revenir en haut
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Corbillard de Jules [DVDRiP]
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum