AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  Idées avatarsIdées avatars  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

-40%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les chaussures de running Nike Air Zoom Pegasus 36 Shield
78.47 € 129.99 €
Voir le deal


Aller en bas
Eoghan Sweeney Lester
Eoghan Sweeney Lester
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t11529-eoghan-sweeney-feat-rocky-whittle https://www.disjointedsocieties.com/t10527-eoghan-sweeney https://www.disjointedsocieties.com/t10528-eoghan-sweeney https://www.disjointedsocieties.com/t11025-eoghan-sweeney
Surnom : phiseag par james ou encore eogh
Âge : 33
Origines : irlandais
Occupation : patron d'une salle de sport
Lieu de résidence : uc
A New York depuis : uc
Situation Amoureuse : marié à James Lester
Orientation sexuelle : bi
uc
uc
Besoin de te remonter le moral (Ellie/Rik/Eoghan) Giphy
  • Aucune association
Besoin de te remonter le moral (Ellie/Rik/Eoghan) VEo0rLeU_o
RPs : 1
Pseudo : maddy
Messages : 12093
Faceclaim : Ricky Whittle
Crédits : uc
Inscription : 02/03/2019
Multicomptes : uc
Nombre de mots par RP : entre 500 et 1500
Fréquence de RP : Tout les 2 jours
Fréquence de SMS : tout les jours
Keep Talking
Besoin de te remonter le moral (Ellie/Rik/Eoghan) HVmgDqjG_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Lun 6 Jan - 16:21
Depuis lundi, je m'inquiétais pour lui, pourquoi se mettait il dans un tel état. Enfin, je me doutais que c'était en rapport avec sa chocolaterie. J'avais très mal pris le fait de ne plus pouvoir travailler et donc sa chocolaterie qui était une passion pour lui. Donc fallait qu'on l'aide pour qu'il aille un peu mieux. Je lui avais donc proposer une journée en présence de Keenan, bon, c'était un mensonge, mais c'était pour son bien. Dans la voiture, je lui disais qu'on devait faire un détour pour aller chercher un coli et en fin de compte, on se rendait à l'adresse qu'Ellie m'avait donnée. Une fois devant je tournais le visage vers lui. " Bon je t'ai peut-être un peu mentis, on va faire un petit coucou à Ellie, tu sais qu'elle s'inquiète pour toi. Un petit café nous fera du bien et depuis le temps que j'en entends parlé , faut bien que je la rencontre. " Petit sourire en espérant qu'il n'allait pas m'en vouloir pour ce petit tracnard. Mais je tenais à Rik , il était un frère et je voulais l'aider , être là pour lui, il n'arriverait pas à nous repousser.


© LILACSKY.
 
« Ma famille, pour toujours »
Almarik Sawyer-Keohane
Almarik Sawyer-Keohane






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Barbie/ Girafe-boy
Âge : 43
Origines : Scandinave naturalisé en Amérique
Occupation : Propriétaire de Caprices Interdits (Chocolaterie)
Lieu de résidence : Cottage dans le Queens
A New York depuis : 39 ans
Situation Amoureuse : Marié à Mao Sweeney-Keohane
Orientation sexuelle : Pansexuel
14 février 1977 à Trondheim : Naissance d’Almarik, fils unique d’un couple pas très fortuné de pêcheurs et d’ouvriers. Il nait légèrement malade et faible.

3 décembre 1982 : Découverte d’une souche très agressive de la leucémie chez le gamin et bien vite, les soins qui lui sont prodigués dans sa ville natale ne sont plus suffisant. Papa Sawyer perd également son boulot et commence à désespérer. Au bout d’une année à regarder le gamin dépérir et de constater qu’il n’y a pas de travail pour eux à Trondheim, le père de famille marche sur son orgueil et demande à son propre père de lui prêter l’argent suffisant pour déménager en Amérique, là où tous les rêves deviennent réalités.

19 mars 1984 : Almarik entre au New York-Presbyterial Hospital/Weill Cornell Medical Center et commence à y recevoir de lourds traitements de chimiothérapie destinés à éliminer la leucémie qui ronge de plus en plus vite sa petite vie. Il ignore tous des soucis financiers de ses parents et vit entièrement à l’hôpital sans jamais visiter le misérable petit appartement qui sert de logement à son père et sa mère. L’American dream’s n’est pas aussi bien qu’on le leur avait laissé miroiter.

13 Juillet 1984 : Almarik frôle la mort une première fois. Les traitements sont trop lourds pour son corps affaibli, mais pourtant, il trouve encore la force de se battre, chanter et sourire. C’est un petit combattant sans peur. À 19h38, on le réanime une première fois. Son cœur recommence à battre, plus fort qu’il n’a jamais tambouriné jusqu’à maintenant dans sa poitrine. Ironiquement, c’est approximativement une heure plus tard que le cœur de son père cessera de battre pour toujours, après avoir reçu une poutre d’acier dessus alors qu’il travaillait illégalement sur un chantier de construction.

21 janvier 1985 : Devenu veuve, la mère d’Almarik accumule les dettes et il devient évident que son misérable salaire de femme de chambre ne suffira pas à payer les soins médicaux onéreux de son unique fils. C’est environs au même moment, qu’elle remarque d’étrange marque sur le corps de son fils, surtout au bas de son corps. Elle tente d’en parler au gamin, mais ce dernier évite beaucoup trop le sujet à son goût. Elle décide d’en glisser un mot au médecin et ce dernier lui promet de payer tous les soins médicaux d’Almarik si elle tenait le secret…secret. Une question éthique et morale s’imposa alors à Eladora Sawyer : Valait-il mieux dénoncer le violeur de son fils et condamner son enfant à mourir du cancer ou fermer les yeux pour offrir à sa chaire une chance de vivre? Elle ferma les yeux. Pendant 8 longues années, malgré les supplications de son fils de le sortir de l’hôpital.

14 février 1993 : Peut enfin sortir de l’hôpital pour son seizième anniversaire, après avoir vaincue la leucémie trois fois. Le seul et unique acte de violence et de mécontentement qu’il a en seize ans, c’est là qu’il le donne, au médecin qui l’a violé pendant toutes ces années, avec le consentement silencieux de sa mère. Un coup de poing. Un unique coup de poing avant de quitter cet hôpital pour de bon.

16 juin 2001 : Bénéficiaire de nombreux prêt et bourse et nouvellement naturalisé Américain, Almarik Sawyer gradue finalement de son cours d’architecture, des idées pleins la tête, mais peu de clients prêt à payer pour ses immeubles loufoques et rigolo. Il tente de leur montrer l’avantage d’avoir des hôpitaux amusant pour rendre la vie plus facile aux enfants malades, mais il trouve peu d’oreilles attentives à ses explications.

16 Juillet 2010 : Mariage d’Almarik et Rebecca Mason, malgré l’interdiction de la famille de la belle. Ils étaient tous les deux de brillants architectes et s’aimaient d’un amour presque enfantin.

21 mai 2012 : Naissance de son fils et décès de sa femme qui était pourtant en bonne santé. En fait, Rebecca Mason (sa femme) lui a caché l’existence d’une grossesse à risque de peur qu’il lui demande d’avorter et elle mourut d’une hémorragie. Almarik devint veuf et père dans la même heure.

21 Septembre 2015 : Almarik tente de se relever d’une profonde dépression où il a sombré dans un profond alcoolisme. Tentant de cacher son état d’ébriété le mieux possible, il s’occupa de son fils du mieux qu’il pouvait, soutenu par une personne qui devint rapidement sa meilleure amie et son soutien moral. Plus il travaillait à dessiner des immeubles qu’il détestait, plus il buvait. C’est un peu par hasard qu’il se découvrit une passion pour la confection de chocolat, après avoir décidé sur un coup de tête de cuisiner un peu n’importe quoi.

01 janvier 2016 : Ouverture de sa chocolaterie « Caprices Interdits » sous le thème d’un monde imaginaire et fantastique. Boutique munie d’immenses arbres en sucre aux pommes en chocolat aux multiples cœurs fondants, de décors mangeable en confiserie et de couleurs chatoyantes, on le traite de fou d’ainsi quitter un métier payant pour ouvrir quelque chose d’aussi enfantin et pourtant, Almarik trouve enfin le courage de cesser de boire pour commencer une vie plus sainte.

7 novembre 2019 : Rencontre entre Mao et Almarik. Ce qui aurait dû être des retrouvailles entre amis sonna un puissant changement dans le corps et le cœur de notre Scandinave préféré. Almarik ne connaissait pas Mao, c’était son neveu qu’il venait rencontrer dans ce Pub chaleureux et pourtant, dès les premières secondes, toute son attention fut tourné vers cet Irlandais tatoué et fascinant. Almarik qui s’était toujours considéré hétérosexuel devint obsédé par l’idée d’embrasser cet homme, de sentir ses mains contre sa peau et son souffle contre son cou. Même si les proches de Mao voyaient cette fascination d’un mauvais œil, Almarik décida d’écouter son cœur et de foncer. Il voulait découvrir ces nouvelles sensations et il voulait les découvrir avec Mao. Un regard lui avait suffi pour savoir qu’il le voulait. Un baiser lui avait confirmé que c’était lui, l’amour de sa vie. Eh oui, Almarik était aussi romantique et fleur bleue que les princes de films d’animations.

17 décembre 2019 : Un peu plus d’un mois après leur première rencontre, Almarik met Mao au défi : le rejoindre à Las Vegas pour se marier devant un Elvis. Une union originale, mal bel et bien officielle. Était-ce précipité? Évidemment. Est-ce qu’Almarik regretta ce choix? Pas du tout, parce qu’il aimait désespérément et totalement son époux. Il aurait simplement préféré qu’Aaron (Son fils) soit présent ainsi que leurs proches.

2020: Adoption du petit Marmaduke âgé de quelques mois seulement et retour du cancer d'Almarik.
Tout se mange dans cette pièce, même moi, mais ça, ce serai du cannibalisme, et c’est très mal vu par la société.
Besoin de te remonter le moral (Ellie/Rik/Eoghan) Tumblr_n0bvz7ZG551qdg533o1_250
  • Red Harvest Cross
Besoin de te remonter le moral (Ellie/Rik/Eoghan) VEo0rLeU_o
RPs : 1
Pseudo : Sugar Rain
Messages : 9218
Faceclaim : Alexander Skarsgard
Crédits : .Casper
Inscription : 20/08/2019
Multicomptes : James, Almarik, Démeter
Nombre de mots par RP : 200 à 2000 mots
Fréquence de RP : Un peu tous les jours
Fréquence de SMS : Tous les jours
Ticket to Heaven
Besoin de te remonter le moral (Ellie/Rik/Eoghan) T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Vice-Président de l'ASPCA ✧
(#) Lun 6 Jan - 18:52
Je m’étais  renfermé dans un mutisme profond, visage coller contre la fenêtre de la voiture et je regardais le paysage sans répondre aux paroles de mon meilleur ami. À quoi rimait ce kidnapping hein? Cette balade soit disant pour voir Keenan était beaucoup trop louche, surtout en connaissant l’instinct de protection du métisse pour si fils. Fatigué, mal rasé,  vêtu de vieux vêtements, je me montrait stoïque face à toutes ses tentatives de se montrer enjoué  pourquoi perdait-il son temps avec moi? Il m'avait bien fait comprendre ne pas avoir de temps à perdre pour les trucs sans importance tel que moi! Le chemin qu'il emprunta pour aller chercher je ne sais plus quoi me semblait familier…beaucoup trop familier. Lorsque la voiture s’immobilisa devant la maison d'Ellie et qu'Eoghan prit son air de chat fier  d'avoir croquer une grosse souris juteuse. « Va la voir et fou moi la paix, je n'ai rien demandé moi! Tu n'as pas le temps pour ces conneries et toi non plus! Laisse-moi partir, je vais prendre un Uber pour retourner au Pub de Mao! » Sifflais-je  mécontent qu'on me force ainsi la main. Après tout, les deux m’avaient particulièrement bien fait comprendre qu’ils avaient peu de temps à me consacrer, pourquoi en serait-il autrement aujourd’hui ? Descendant de la voiture avec fureur , je n'ai pas immédiatement remarquer la porte de la demeure d'Ellie ouverte tant je cherchais mon téléphone. Téléphone que j'avais oublié sur la table de chevet de mon époux. « MERDE! » Tonnais-je encore plus furieux. Comment avais-je pu être aussi con!


Besoin de te remonter le moral (Ellie/Rik/Eoghan) Essai1

Is tú buille mo chroí...
Is leatsa mé, go dtí deireadh an ama, agus níos faide i gcéin.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 7 Jan - 14:37
Après quelques jours à s’inquiéter pour l’un de ses meilleurs amis, Ellie et Eoghan en étaient venus à la conclusion que pour sortir Rik de son mutisme et de cette dépression naissante, il leur fallait agir précautionneusement et main dans la main. Pour cela, ils avaient décidé de lui organiser en secret une intervention basée sur sa passion, comme un dernier appel à ce qui éveillait chez lui du plaisir. Il était nécessaire qu’il se souvienne par lui-même de son rêve et prenne seul la décision de continuer à se battre pour le préserver, quels que soient les obstacles qu’il rencontrerait. La jolie brune avait donc en deux jours et demi veillé à tout préparer pour qu’il ait sous la main les éléments nécessaires à la confection de pâtisseries et de chocolats faits maison : Marmites, moules en tout genre, balance, louches, pastilles de chocolats, décorations…. Elle avait mis le paquet, espérant que tous les trois ils passeraient ainsi une agréable après-midi. Préparant pour ses deux invités, quelques biscuits de Noël et de quoi servir le café, en bonne hôte, elle surveillait du coin de l’oeil l’horloge de sa cuisine américaine, un brin anxieuse. Comment réagirait le beau blond? Craignant qu’il ne s’emporte, elle faisait les cents pas, quand soudain le bruit d’une portière la sortie de sa rêverie, et elle vint ouvrir la porte en espérant qu’il s’agissait d’Almarik et de son meilleur-ami, qu’elle n’avait pas encore eu la chance de rencontrer réellement. Tout sourire aux lèvres, il ne tarda pas à disparaître quand elle entendit les mots du blond. Cette intervention ne commençait pas aussi bien qu’elle l’espérait. « Bonjour Almarik, contente de te voir aussi » dit-elle avec un timide sourire avant de saluer son accompagnateur «  Eoghan je suppose. Bonjour et enchantée d’enfin faire ta connaissance… entrez donc vous mettre au chaud … Comment ça va tous les deux ? » et de leur faire la bise puis un geste pour qu’ils s’invitent dans sa demeure.  « Je peux vous proposer à boire, un café long, serré, expresso, cappuccino ? »
Eoghan Sweeney Lester
Eoghan Sweeney Lester
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t11529-eoghan-sweeney-feat-rocky-whittle https://www.disjointedsocieties.com/t10527-eoghan-sweeney https://www.disjointedsocieties.com/t10528-eoghan-sweeney https://www.disjointedsocieties.com/t11025-eoghan-sweeney
Surnom : phiseag par james ou encore eogh
Âge : 33
Origines : irlandais
Occupation : patron d'une salle de sport
Lieu de résidence : uc
A New York depuis : uc
Situation Amoureuse : marié à James Lester
Orientation sexuelle : bi
uc
uc
Besoin de te remonter le moral (Ellie/Rik/Eoghan) Giphy
  • Aucune association
Besoin de te remonter le moral (Ellie/Rik/Eoghan) VEo0rLeU_o
RPs : 1
Pseudo : maddy
Messages : 12093
Faceclaim : Ricky Whittle
Crédits : uc
Inscription : 02/03/2019
Multicomptes : uc
Nombre de mots par RP : entre 500 et 1500
Fréquence de RP : Tout les 2 jours
Fréquence de SMS : tout les jours
Keep Talking
Besoin de te remonter le moral (Ellie/Rik/Eoghan) HVmgDqjG_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Modérateur ✧
(#) Mar 7 Jan - 17:10

Je ne savais pas du tout si c'était une bonne idée d'amener Rik chez Ellie. Il n'était vraiment pas bien et je cherchais par tous les moyens une technique pour qu'il aille mieux. Mais il faut l'avouer , je n'étais vraiment pas doué pour réconforter les gens. Mais c'était comme mon frère, il l'était même, donc j'allais devoir l'aider et je ne lâcherais pas l'affaire. Silence dans la voiture, je voyais bien qu'il n'était pas dans son état normal et ça me faisais du mal de le voir comme ça. La route semblait tellement longue jusqu'à l'adresse d'Ellie, mais une fois arrivé impossible de lui cacher la vérité. Je n'osais même pas le regarder et là, c'était parti, il venait s'énerver contre moi. Je soupirais en sortant de la voiture pour me mettre face à lui et l'empêcher de partir, heureusement qu'il n'avait pas pris son téléphone. " Tu n'es pas une connerie, donc je prendrais tout mon temps pour toi rentre toi ça dans le crâne. " Je passais une main sur mon crâne alors qu'Ellie venait sortir juste à ce moment-là. Je me retournais, sourire de soulagement en venant la saluer. " Enchanté de faire ta connaissance Ellie! " Je restais près de Rik , mon visage montrait bien les signes de fatigue. "Bon tu nous suis, allé un petit café ça va te faire du bien. " On rentrait enfin chez Ellie, petit sourire en voyant tout le nécessaire de cuisine, il y avait de quoi bien s'amuser au moins. "Je veux bien un long café bien serré pour moi s'il te plaît. " Je me rapprochais des morceaux de chocolat que j'attrapais pour en manger. " Bon Rik je sais que ça ne va pas en ce moment, mais tes chocolats me manque , tes petites douceurs et surtout ton sourire. Alors aujourd'hui, on va pâtisser ensemble. "


© LILACSKY.
 
« Ma famille, pour toujours »
Almarik Sawyer-Keohane
Almarik Sawyer-Keohane






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : Barbie/ Girafe-boy
Âge : 43
Origines : Scandinave naturalisé en Amérique
Occupation : Propriétaire de Caprices Interdits (Chocolaterie)
Lieu de résidence : Cottage dans le Queens
A New York depuis : 39 ans
Situation Amoureuse : Marié à Mao Sweeney-Keohane
Orientation sexuelle : Pansexuel
14 février 1977 à Trondheim : Naissance d’Almarik, fils unique d’un couple pas très fortuné de pêcheurs et d’ouvriers. Il nait légèrement malade et faible.

3 décembre 1982 : Découverte d’une souche très agressive de la leucémie chez le gamin et bien vite, les soins qui lui sont prodigués dans sa ville natale ne sont plus suffisant. Papa Sawyer perd également son boulot et commence à désespérer. Au bout d’une année à regarder le gamin dépérir et de constater qu’il n’y a pas de travail pour eux à Trondheim, le père de famille marche sur son orgueil et demande à son propre père de lui prêter l’argent suffisant pour déménager en Amérique, là où tous les rêves deviennent réalités.

19 mars 1984 : Almarik entre au New York-Presbyterial Hospital/Weill Cornell Medical Center et commence à y recevoir de lourds traitements de chimiothérapie destinés à éliminer la leucémie qui ronge de plus en plus vite sa petite vie. Il ignore tous des soucis financiers de ses parents et vit entièrement à l’hôpital sans jamais visiter le misérable petit appartement qui sert de logement à son père et sa mère. L’American dream’s n’est pas aussi bien qu’on le leur avait laissé miroiter.

13 Juillet 1984 : Almarik frôle la mort une première fois. Les traitements sont trop lourds pour son corps affaibli, mais pourtant, il trouve encore la force de se battre, chanter et sourire. C’est un petit combattant sans peur. À 19h38, on le réanime une première fois. Son cœur recommence à battre, plus fort qu’il n’a jamais tambouriné jusqu’à maintenant dans sa poitrine. Ironiquement, c’est approximativement une heure plus tard que le cœur de son père cessera de battre pour toujours, après avoir reçu une poutre d’acier dessus alors qu’il travaillait illégalement sur un chantier de construction.

21 janvier 1985 : Devenu veuve, la mère d’Almarik accumule les dettes et il devient évident que son misérable salaire de femme de chambre ne suffira pas à payer les soins médicaux onéreux de son unique fils. C’est environs au même moment, qu’elle remarque d’étrange marque sur le corps de son fils, surtout au bas de son corps. Elle tente d’en parler au gamin, mais ce dernier évite beaucoup trop le sujet à son goût. Elle décide d’en glisser un mot au médecin et ce dernier lui promet de payer tous les soins médicaux d’Almarik si elle tenait le secret…secret. Une question éthique et morale s’imposa alors à Eladora Sawyer : Valait-il mieux dénoncer le violeur de son fils et condamner son enfant à mourir du cancer ou fermer les yeux pour offrir à sa chaire une chance de vivre? Elle ferma les yeux. Pendant 8 longues années, malgré les supplications de son fils de le sortir de l’hôpital.

14 février 1993 : Peut enfin sortir de l’hôpital pour son seizième anniversaire, après avoir vaincue la leucémie trois fois. Le seul et unique acte de violence et de mécontentement qu’il a en seize ans, c’est là qu’il le donne, au médecin qui l’a violé pendant toutes ces années, avec le consentement silencieux de sa mère. Un coup de poing. Un unique coup de poing avant de quitter cet hôpital pour de bon.

16 juin 2001 : Bénéficiaire de nombreux prêt et bourse et nouvellement naturalisé Américain, Almarik Sawyer gradue finalement de son cours d’architecture, des idées pleins la tête, mais peu de clients prêt à payer pour ses immeubles loufoques et rigolo. Il tente de leur montrer l’avantage d’avoir des hôpitaux amusant pour rendre la vie plus facile aux enfants malades, mais il trouve peu d’oreilles attentives à ses explications.

16 Juillet 2010 : Mariage d’Almarik et Rebecca Mason, malgré l’interdiction de la famille de la belle. Ils étaient tous les deux de brillants architectes et s’aimaient d’un amour presque enfantin.

21 mai 2012 : Naissance de son fils et décès de sa femme qui était pourtant en bonne santé. En fait, Rebecca Mason (sa femme) lui a caché l’existence d’une grossesse à risque de peur qu’il lui demande d’avorter et elle mourut d’une hémorragie. Almarik devint veuf et père dans la même heure.

21 Septembre 2015 : Almarik tente de se relever d’une profonde dépression où il a sombré dans un profond alcoolisme. Tentant de cacher son état d’ébriété le mieux possible, il s’occupa de son fils du mieux qu’il pouvait, soutenu par une personne qui devint rapidement sa meilleure amie et son soutien moral. Plus il travaillait à dessiner des immeubles qu’il détestait, plus il buvait. C’est un peu par hasard qu’il se découvrit une passion pour la confection de chocolat, après avoir décidé sur un coup de tête de cuisiner un peu n’importe quoi.

01 janvier 2016 : Ouverture de sa chocolaterie « Caprices Interdits » sous le thème d’un monde imaginaire et fantastique. Boutique munie d’immenses arbres en sucre aux pommes en chocolat aux multiples cœurs fondants, de décors mangeable en confiserie et de couleurs chatoyantes, on le traite de fou d’ainsi quitter un métier payant pour ouvrir quelque chose d’aussi enfantin et pourtant, Almarik trouve enfin le courage de cesser de boire pour commencer une vie plus sainte.

7 novembre 2019 : Rencontre entre Mao et Almarik. Ce qui aurait dû être des retrouvailles entre amis sonna un puissant changement dans le corps et le cœur de notre Scandinave préféré. Almarik ne connaissait pas Mao, c’était son neveu qu’il venait rencontrer dans ce Pub chaleureux et pourtant, dès les premières secondes, toute son attention fut tourné vers cet Irlandais tatoué et fascinant. Almarik qui s’était toujours considéré hétérosexuel devint obsédé par l’idée d’embrasser cet homme, de sentir ses mains contre sa peau et son souffle contre son cou. Même si les proches de Mao voyaient cette fascination d’un mauvais œil, Almarik décida d’écouter son cœur et de foncer. Il voulait découvrir ces nouvelles sensations et il voulait les découvrir avec Mao. Un regard lui avait suffi pour savoir qu’il le voulait. Un baiser lui avait confirmé que c’était lui, l’amour de sa vie. Eh oui, Almarik était aussi romantique et fleur bleue que les princes de films d’animations.

17 décembre 2019 : Un peu plus d’un mois après leur première rencontre, Almarik met Mao au défi : le rejoindre à Las Vegas pour se marier devant un Elvis. Une union originale, mal bel et bien officielle. Était-ce précipité? Évidemment. Est-ce qu’Almarik regretta ce choix? Pas du tout, parce qu’il aimait désespérément et totalement son époux. Il aurait simplement préféré qu’Aaron (Son fils) soit présent ainsi que leurs proches.

2020: Adoption du petit Marmaduke âgé de quelques mois seulement et retour du cancer d'Almarik.
Tout se mange dans cette pièce, même moi, mais ça, ce serai du cannibalisme, et c’est très mal vu par la société.
Besoin de te remonter le moral (Ellie/Rik/Eoghan) Tumblr_n0bvz7ZG551qdg533o1_250
  • Red Harvest Cross
Besoin de te remonter le moral (Ellie/Rik/Eoghan) VEo0rLeU_o
RPs : 1
Pseudo : Sugar Rain
Messages : 9218
Faceclaim : Alexander Skarsgard
Crédits : .Casper
Inscription : 20/08/2019
Multicomptes : James, Almarik, Démeter
Nombre de mots par RP : 200 à 2000 mots
Fréquence de RP : Un peu tous les jours
Fréquence de SMS : Tous les jours
Ticket to Heaven
Besoin de te remonter le moral (Ellie/Rik/Eoghan) T96H27gU_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Vice-Président de l'ASPCA ✧
(#) Mar 7 Jan - 18:34
Je ne voulais pas monter dans cette voiture, je ne voulais pas m’enfermer avec Eoghan dans une putain de carrosserie qui me retiendrait prisonnier tant que mon meilleur ami n’en déciderait pas autrement et je ne voulais surtout pas parler de l’engueulade qu’on avait eue en sms la veille. Ça avait été violent, véhément et même si ce que j’avais verbalisé avait été agressif, il y avait toujours un fond de vérité dans mes paroles. Je me sentais vraiment inutile, invisible et indésirables aux yeux de mes deux meilleurs amis puisque je semblais toujours les déranger, que mes problèmes étaient toujours sans grande gravité à leurs yeux et que j’étais simplement un nuisible de plus dans leur vie trop complexe pour moi. Pourtant, ils n’avaient rien compris, de ça j’en étais sûr. Ils avaient simplement prit la mouche face à mon agressivité sans réfléchir aux fond de mes paroles. Peut-être en demandais-je trop? Peut-être ne méritais-je que cette attitude en fait? « Je te rappel que je ne voulais pas venir et que tu ne voulais pas me voir » Sifflais-je en me retournant vers Ellie lorsqu’elle fit sa remarque sarcastique concernant mon humeur de chien. N’avait-elle pas été claire hier et n’avais-je pas été aussi limpide dans mes paroles? Et pourtant, j’étais là, pris au piège par ces deux-là qui avait comploté dans mon dos alors qu’ils ne se connaissaient même pas. Suivant les deux autres dans la maison, j’hoche négativement la tête lorsque du café nous ait proposé. J’en ai suffisamment bue ces derniers temps en tentant de retaper ma chocolaterie et juste en voir me donnait la nausée. « De l’eau ça ira, merci » Dis-je en me rappelant d’être poli, mais en ignorant la question de mon amie sur mon humeur. Ce n’était pas parce que j’étais furieux que je devais être grossier, mais répondre à cette question se résumait à marcher sur un champ de mine. «Tu me prête ton téléphone Ellie? J’aimerais appeler un Uber » Demandais-je avant de me figer en voyant Eoghan devant l’équipement nécessaire pour faire du chocolat. D’ailleurs, il m’indiqua même que son plan pour la journée était de me faire cuisiner. Ici. Avec eux. « Non » Répondis-je froidement, mais posément. J’avais expressément fait comprendre à Eoghan que je ne toucherais plus du chocolat tant que Caprices Interdits serait fermé pour réparation. « Non, je ne ferai pas de chocolat et tu le savais avant même que tu m’amène ici que je refuserais » Ajoutais-je en tentant de conserver mon calme.


Besoin de te remonter le moral (Ellie/Rik/Eoghan) Essai1

Is tú buille mo chroí...
Is leatsa mé, go dtí deireadh an ama, agus níos faide i gcéin.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 9 Jan - 11:06
Plus possible de faire machine arrière, il était temps désormais pour la belle PDG d’affronter son ami et son accompagnant et elle espérait qu’entre eux les choses se calmeraient. Il faut dire que leurs derniers échanges avaient laissé un froid glacial s’installer entre eux et même si une part d’elle était exaspérée par les dires de son ami, l’autre moitié ne voulait que son bien et qu’il se sorte de cette dépression dans laquelle il plongeait tête la première. Une chose était certaine quand elle ouvrait la porte et faisait face à un Rik sur les nerfs, cette fin de journée promettait d’être mouvementée. Heureusement, elle savait qu’elle pouvait compter sur la complicité d’Eoghan pour tenir tête à ce têtu personnage qu’était le chocolatier. Faible sourire aux lèvres, elle tenta de les accueillir comme il se doit, passant outre ce feeling qui lui tordait l’estomac…Son sourire disparaissant aux paroles de celui qu’elle considérait comme un frère de coeur, elle soupira, son minois allant de droite à gauche, avant de murmurer: « Je n’ai jamais dit que je ne voulais plus te voir Rik, tu es le seul à tirer des conclusions hâtives et à demander que je te raye de ma vie, là où cela n’a jamais été dans mes plans. » Ellie préféra éviter son regard pour ne pas que des larmes s’y logent et les invita à pénétrer dans sa demeure, où elle leur proposa gentiment à boire. Elle sortit deux tasses, et alla y faire couler deux bons cafés bien corsés, avant de préparer un verre d’eau pour le père de famille qui était clairement d’une humeur de chien. Peut-être qu’un de ses fameux cookies leur remonterait le moral ? Elle ouvrit la boite et dit en apportant les boissons: «  Ils sont faits maison, vous m’en direz des nouvelles. » C’était pour nombreux de ses amis un véritable délice et dans ses souvenirs Rik, était d’habitude du genre à les apprécier lui aussi. Le plateau posé sur la table de le comptoir de la cuisine, la belle porta son café à ses lèvres et faillit s’étouffer à la demande du beau blond. Son téléphone? Il voulait déjà partir ? Il ne leur laisser pas même quelques minutes ? Une moue triste, elle répondit : « Almarik s’il-te-plait, ne fuis pas, reste un peu avec nous… une heure et si vraiment tu n’en as plus envie je commanderai moi-même ton Uber ok? » C’était pour elle le juste milieu et elle espérait qu’il serait d’accord…Seulement c’était sans compter cette réaction qui suivit quand il aperçut tout ce qu’elle avait préparé, à la proposition d’Eoghan. « Tu n’es pas obligé de toucher au chocolat, si tu ne veux pas… même si je me suis dit que j’étais pas contre que tu m’apprennes à faire les truffes préférées de Liam, on a de quoi préparer toute une panoplie de choses: macarons, cookies, cupcakes, pain d’épices…J’ai vu les choses en grand, pour cette activité commune, ce petit atelier où notre collaboration est nécessaire… On veut que tu reprennes du plaisir et créer des gourmandises, quelles qu’elles soient et l’un des moyens d’y arriver, autre que de te laisser une journée complète dans les bras de ton homme… Accorde nous stp de passer du temps avec toi, à faire des choses que tu apprécies, que l’on apprécie… » enfin elle parlait pour elle la grande gourmande.
EDIT : @ALMARIK SAWYER-KEOHANE @EOGHAN SWEENEY
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
(#)


Revenir en haut
 Sujets similaires
-
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum