AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  Idées avatarsIdées avatars  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Le Deal du moment : -54%
Maillot Paris Saint-Germain 2019 / 2020 à ...
Voir le deal
41 €


Aller en bas
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Ven 27 Déc - 20:47
Elle supportait mal le fait qu’un torrent de pluie s’abatte sur elle alors qu’elle était en train de crier sur un adversaire de son frère qui venait de lui rentrer dedans sans aucune délicatesse. Elle râlait, Juliet. Elle râlait parce que la pluie s’immisçait dans ses habits pour venir créer des frissons partout sur sa peau, étouffée d’une froid soudain mais elle n’avait décidé de ne prendre aucun parapluie. Pour autant, les loges n’étaient pas occupés et peut-être qu’une âme charitable allait la voir dans une détresse, les cheveux déjà bien humides et le maquillage qui coulait le long de son visage. Un évènement par an en extérieur pour la LNH et voilà que la pluie avait décidé d’être de la partie. C’était avec frustration qu’elle tentait d’utiliser son téléphone qui n’avait plus de batterie. Personne ? Personne. Elle finit par espérer qu’un signe divin vienne la sauver mais c’était un bras qui la tirait en arrière quand elle eut la bravoure le croyait-elle de dévaler les marches pour rejoindre le bas des tribunes. Et quand elle se retournait, c’était un visage plutôt familier qui venait de voler à sa rescousse. Joshua ! Ses mains blanches et manucurées venaient essuyer son visage de la poudre noire qui avait tracé des traits immondes dans la longueur de ses joues. Elle se mit à sourire en tremblotant, tentant de garder contenance quand les joueurs de hockey quittaient tous les pistes pour aller s’abriter. Au moins, celle de Joshua avait la décence d’être couverte. Ouvrir le toit avait était la pire idée jamais imaginé par l’organisateur de cet événement mais la météo n’avait pas été clémente à leur égard. Me… mer… mer… merci. Elle se sentait glacée. Complètement. Les Islanders perdaient, en plus. J’suis bien contente que ça soit annulé.


@Joshua D. Walton
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Sam 28 Déc - 2:49
Qui était le crétin qui avait décidé de faire une partie de hockey à l’extérieur? Joshua ne craignait pas les intempéries de mère nature normalement, mais il n’y avait rien de plus frustrant que de sentir l’humidité pénétrer chaque recoin de son squelette sans être capable de se réchauffer. Comment était-il sensé de profiter de la partie? Encore heureux, la loge qu’il occupait était l’une des rares qui possédait un toit et un chauffage d’appoint. Installé dans son fauteuil, il regardait la populace tenter de se protéger de la pluie et du froid en ressentant une immense satisfaction; il se sentait beaucoup mieux maintenant ! Le sourire du jeune homme s’élargie encore plus lorsque son regard glacial se posa sur une silhouette qu’il connaissait un peu. Normalement sublime, Juliet Mayfield était méconnaissable en cet instant précis. À tous les coups, ses abonnés ne la reconnaîtraient pas s’ils la voyaient en cet instant. « Juliet, c’est toi sous ce maquillage dégoulinant? » Demanda-t-il d’une voix amusé en lui saisissant le bras pour l’attiré à lui, à l’abri. Souriant avec chaleur, le milliardaire retira rapidement sa lourde veste de cuir doublée en laine douce d’alpaga pendant que la jeune femme parlait du pointage désastreux des Islanders. « Ce n’est qu’une partie, la saison est encore jeune. Allez, enfile ça, tu es frigorifiée. Viens t’asseoir, j’ai du chocolat chaud et du café de prêt à être bue. Un peu de compagnie ne me fera pas de mal et il serait plus judicieux d’attendre que la pluie se calme pour tenter de regagner ta voiture » L’invita-t-il en déposant son veston sur les épaules frêles de sa jolie interlocutrice. Il ajusta la veste pour bien la recouvrir et retira également sa longue écharpe en cachemire rayée noire et bleue pour la lui passer délicatement autour du cou. Peut-être que sa soirée pluvieuse prenait une tournure beaucoup plus intéressante maintenant qu’elle était là. Ça faisait longtemps qu’il ne s’était pas infiltré dans la tête d’une douce colombe. « Tu ne vas pas me laisser mourir d’ennui, n’est-ce pas? » Termina-t-il en souriant malicieusement tout en passant son index sur sa joue pour effacer une trace que le mascara avait laissé sur ses joues rosées.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Sam 28 Déc - 19:17
L’arrivée inattendue d’une prise sur elle, un peu trop soudaine à son goût et fortuite lui rappela alors qu’elle avait bien un ami sur qui compter dans cet univers impitoyable qu’était le hockey sur glace. Finalement, c’était sous une moquerie un peu vaseuse qu’elle prit plutôt bien qu’elle put enfin s’abriter de cette pluie torrentielle qui la violentait de toute part. Merci du compliment, Joshua ! Et elle tentait tant bien que mal de garder contenance mais la gentillesse et l’amour que mettait le jeune homme dans sa tentative de la réchauffer lui mit un peu de baume au cœur. Juliet hochait la tête pour confirmer l’envie de passer du temps avec lui et d’être enfin emmitouflé dans une veste et une écharpe. Elle allait s’asseoir tout en tremblotant et en grelottant, le bout du nez tout rouge par cette pluie qui était déjà en train de l’attaquer de tous les côtés en glissant sous sa peau. Mais l’amabilité de Joshua lui réchauffait l’âme, le cœur et l’esprit. La tendresse. Elle finit par passer une main dans ses cheveux pour les essorer et se mit à tousser assez fortement, ses poumons qui manquaient de s’effondrer à chaque seconde de sa vie médicalement atteinte. Elle reprit enfin son souffle en soupirant légèrement. Je veux bien un bon chocolat chaud avec plein de guimauve et peut-être qu’un sourire et un blabla sur le dernier film de Nolan serait bien plus intéressant que de manger des sandwichs dans mon Uber… Et elle sortit toutes ses dents pour sourire à Joshua parce qu’il venait de lui sauver la vie avec sa prévenance et son amitié. Je ne comprends pas le principe d'un match en plein air... Et elle prit appui sur l'épaule de l'homme pour retirer ses chaussures et vider l'eau qui s'y était infiltré. Désolé, je t'utilise. Et elle tirait la langue en fronçant le nez.

@Joshua D. Walton
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 30 Déc - 0:40
La pluie avait toujours été une source d’ennuie pour Joshua puisqu’il était obligé de rester enfermé à l’intérieur lorsqu’elle était torrentielle, mais aujourd’hui c’était différent puisqu’elle avait été imprévisible et impitoyable. Bien au chaud dans sa loge, l’héritier Walton regardait avec un amusement profond les spectateurs moins fortunés tenter de fuir le souffle glacial de la brise qui se levait. Pour le jeune homme, cette vision était déjà beaucoup plus passionnante que la partie de hockey qui avait été catastrophique du début jusqu’à la pause. Seulement, la vision que lui offrit brièvement Juliet Mayfield le fit se lever de son fauteuil pour l’attirer à l’abri. Remord pour s’être moqué des victimes de la pluie ou geste de générosité ? Ni un, ni l’autre. Il s’ennuyait et la jeune femme en plus d’être jolie (enfin, jolie normalement, lorsqu’elle n’était pas aussi abimée) était populaire. Il devait se faire voir de façon positive et elle avait une immense plateforme sociale puisqu’elle était influenceuse de talent. D’ailleurs, Joshua se rendit compte de son erreur lorsqu’il osa une plaisanterie sur son apparence physique dégoulinant. Prenant une expression faciale contrite, le jeune homme opta pour un sourire désolé avant de dire avec douceur : « Voyons Juliet, tu sais bien que tu es toujours sublime, même dans cet état. Je suis simplement nerveux d’être seul à seul avec toi et ça me rend un peu maladroit ». Joshua savait feindre l’innocence et il était un orateur assez brillant, manipuler les femmes par son charme et ses paroles avait toujours été relativement simple pour lui. Par chance, il était entouré d’une multitude de gens très expressif et il avait rapidement appris à copier leurs expressions faciales et leurs gestuels pour feindre certains sentiments.


Gentleman, il s’empressa d’ailleurs de retirer sa veste chaude pour en entourer les frêles épaules de la jolie jeune femme et agrémenta le cou de cygne de son invité de son écharpe dispendieuse. Il était hors de question qu’il rejoigne sa voiture à cette température, il portait des mocassins hors de prix et ne tenait pas à terminer tout tremper! Sa charmante invitée accepta finalement sa proposition de prendre place sur un fauteuil et Joshua grimaça en entendant sa toux. D’un geste fluide, il sortit un long mouchoir en soi rouge de la poche de son pantalon et le tendit à la jolie rousse avant d’éclater de rire face à ses demandes. « Je n’ai pas vraiment le temps d’aller au cinéma dernièrement, mais j’ai une recette secrète de chocolat chaud et je te propose ma limousine pour te conduire où tu veux lorsque la pluie cessera » Dit-il en souriant chaleureusement avant de commencer à préparer le breuvage de la belle, à genoux près d’elle pour être à la hauteur de la petite table où reposait une chocolatière. « Utilise-moi autant que tu veux, ça me fait plaisir d’avoir un peu de compagnie. Je me sentais bien seul, isolé de tous » Rajouta-t-il tristement en levant son regard bleu ciel vers elle lorsqu’elle se servit de lui pour se maintenir en équilibre alors qu’elle tentait de vider l’eau qui s’était infiltré dans ses chaussures. « Tu sais qu’à te voir ainsi, j’ai envie de t’amener chez moi pour que tu puisses te doucher et te réchauffer adéquatement? » Fit-il remarquer avant de jeter une dizaine de minuscules guimauves colorées dans le chocolat chaud crémeux avant de le lui tendre.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 30 Déc - 9:58
Le mouchoir contre ses lèvres charnues, elle finit sa toux rapidement pour tenter de garder un minimum de contenance et de charme mais c’était raté pour cette dernière. Elle aurait l’air ridicule mais vu la tête qu’elle avait à cause de la tempête, c’était peine perdue pour faire un beau selfie. Tout en se serrant contre la veste qui la réchauffait à une vitesse folle, c’était un Joshua charmant et serviable qui venait lui couler un chocolat chaud, préparé avec une tendresse infinie. Il prenait soin d’elle avec précaution et tout son corps l’en remerciait dans un sourire illuminant le plus sombre des nuages au-dessus de leurs têtes. Merci. Et elle porta le breuvage à ses lèvres qui réchauffa instantanément son corps, dans chacune de ses veines le lait chaud se propageait pour lui donner presque des bouffées de chaleur au point de retirer la veste mais garder l’écharpe tout autour de son cou ; l’eau avait cessé d’expérimenter les courbes de son corps pour se perdre dans le sol et même si elle sentait que le rhume n’était pas très loin, elle était certaine d’être enfin à l’abri le temps d’un instant. Me conduire où je veux ? C’est risqué Joshua, j’ai des désirs bien particuliers ! Et elle rit, comme un oiseau aux plumes multicolores parce que dans toute sa juvénile voix elle se rendait compte qu’elle n’aspirait qu’à des choses bien trop simples pour amuser la galerie. De la paix, du bonheur et de la santé qu’elle perdait jour après jour. Puis vint le moment où il avouait se sentir bien trop solitaire là, à la vue de tous malgré tout dans cette loge qui lui conférait des services privilégiés. Les gens comme lui avaient tendances à faire fuir les personnes d’un peuple plus modeste parce qu’il inspirait une crainte que l’argent dévoilait en tant que maître, et voilà qu’il l’avouait presque maladroitement à Juliet. Et il était toujours à genoux, près de la table et sa main maternante vint lui caresser la joue avec une bienveillance presque irréelle. Je te tiendrais compagnie à tous les matchs s’il le faut. Elle n’était pas effrayée par son pouvoir, Juliet. Bien au contraire, elle admirait cet homme qui avait fait de sa vie un empire monstrueux sur lequel il pouvait s’écraser avec perte et fracas. Et elle le dirait à n’importe qui osant le fuir pour ces raisons-là.

Et finalement, il lui offrit une proposition dont elle entreprit d’entendre quelque chose qui la fit réagir. Est-ce que c’était une bonne idée ? Pourquoi avait-elle toujours cette sensation qu’un homme ne pouvait pas juste être amical ? Justement parce qu’elle n’était pas certaine de vouloir l’être le temps d’un instant et une main qui glissait dans les cheveux de Joshua pour lui remettre en place sa tignasse qui avait commencé à se défaire, elle hocha la tête une ou deux fois. Assouvis tes envies alors. Je serais plus que ravie de découvrir ta salle de douche. Qui devait être à l’italienne, surement ? Immense ? Avec des vitres partout ? Elle songeait déjà au décor immense et à l’excitation d’un moment humide et chaud avec une odeur d’amande douce. D’accord, j’accepte. Et quand elle vit que la pluie s’estompait sans pour autant s’arrêter, elle lui tendit la main pour qu’il se redresse, le suivant où il souhaitait. Elle avait bien besoin de se réchauffer de toute façon.

@Joshua D. Walton
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 30 Déc - 20:26
Joshua n’aimait pas perdre son temps et cette partie de hockey en avait été une belle. C’était comme si une équipe avait complètement oublié de venir! Par chance, la pluie avait arrêté le massacre en plus de lui fournir un nouveau divertissement; la jolie Juliet aussi trempée qu’un chaton abandonné sous la pluie. Dans son état, la séduction par l’arrogance n’était pas la bonne chose alors l’héritier Walton opta pour le prince charmant attentif, mais un peu maladroit. Après tout, les femmes comme Juliet devaient sans doute apprécier les hommes à l’âme blessée. Cette espèce de volonté d’être celle capable de recoudre une âme meurtrie sans doute. « Oh, mais de rien » Rassura-t-il en esquissant un sourire angélique alors qu’elle s’abreuvait du breuvage chaud et sucré. Son visage sembla reprendre complètement vie et bien vite, la veste de Joshua fut de trop sur les épaules de la belle.  Il regarda la jeune femme retirer sa veste avec délicatesse et pu voir à quel point ses vêtements épousaient merveilleusement bien ses courbes délicieuses. Un sourire amusé se dessina sur le visage du financier et il essuya du bout de son pouce une goutte de chocolat chaud qui perla sur la lèvre inférieure de son invitée. « On peut aller jusqu’au bout du monde Juliet, la seule limite que nous avons c’est celle que les lois de la gravités imposent à mon jet privé et à mon voilier » Fit-il remarquer avec charme avant de lui faire un clin d’œil joueur en se tournant lentement vers elle. Après tout, lorsqu’on était multimilliardaire, les lois qui régissaient normalement les limites ne s’appliquaient pas à nous. Décidant de passer à la vitesse supérieure, Joshua prit un visage beaucoup plus triste et mentionna sa grande solitude, chose qui n’était pas totalement faux. Sauf que Joshua adorait la solitude contrairement à ce qu’il prétendait en cet instant. « Je ne veux pas de pitié, ma douce. Tu as sans doute beaucoup à faire…et j’ai l’habitude » Répondit-il doucement en effleurant la main de la belle qui lui caressait la joue.


La conversation dériva sur la proposition de Joshua à lui prêter sa douche pour qu’elle puisse se réchauffer et il eut comme récompense une caresse dans les cheveux. Il la regarda sans comprendre; c’était quoi ce geste affectueux? Elle le prenait pour un chien? « Tu sais, ce n’est qu’une invitation à prendre une douche, pas une demande en mariage, ne prend pas cet air angoissé! » Ria-t-il avant de rajouter : « Même si je dois avouer que tu es toute mignonne comme ça ». Il se redressa et sortit un immense parapluie noir et doré du petit coffre près de la balustrade tout en tendant son bras avec galanterie à la jolie Youtubeuse. « Ma voiture nous attends, ma douche est extatique à l’idée d’être utilisé par une personne autre que moi et je suis sûr que Marshall sera plus qu’heureux d’avoir un peu de compagnie » Dit-il en ouvrant le parapluie alors que le chauffeur de la limousine sortait de la voiture pour les attendre patiemment malgré la pluie qui tombait encore. « Tu n’as pas ton frère ou quelqu’un à avertir de ton départ avant que je te kidnappe pour de bon? » Demanda-t-il à son oreille en la rapprochant de lui pour la protéger un peu plus de la pluie.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 31 Déc - 8:37
Est-ce que c’était risqué pour elle d’entretenir une relation à double tranchant avec un homme de la trempe de Joshua ? Elle qui se moquait éperdument de son statut social ou financier ? Elle était bien heureuse de croire que tout était rassurant dans cette situation, somme toute en surface. Elle étalait un sourire presque rieur quand il mentionnait les limites du possible qui, au fond, n’en était pas une et au final, les voilà à la dérive d’une ruelle où le monde avait fui pour les laisser piétiner la pluie sous un parapluie que l’homme maintenait afin de les abriter. C’était le début d’une aventure pittoresque et grisâtre qui ne l’amusait guère tant elle sentait le froid venir à nouveau secouer son corps. Un petit frisson la parcourut, là, le long de l’échine courant comme pour s’échapper dans le reste de sa nuque au moment où il lui parlait près de l’oreille et… non ? Non. Elle était adulte, pourquoi devrait-elle prévenir un parent ? Joshua blaguait et elle le savait. En sa compagnie, il était rare qu’il lui arrive quoique ce soit et c’est pour cela qu’elle entra dans la limousine sans souci, sans crainte et avec toute la fluidité du monde, en prenant une grande inspiration de plaisir quand la chaleur du chauffage déjà installé lui gifla le visage pour lui rappelait qu’il faisait absolument beau, ici. Rares étaient les fois où elle avait pu pénétrer dans des endroits comme cela mais les invitations étaient nombreuses et quand le jeune milliardaire s’installa à ses côtés, le chauffeur démarra tranquillement, sans se presser dans une circulation déjà bondée de monde pour tous les citoyens qui tentaient d’échapper à l’ivresse du déluge qui s’abattait sur leurs têtes. Je serais une victime coopérative monsieur Walton. Et elle fronçait son nez dans un badinage enfantin qui l’amusait presque. Par contre, je veux bien garder ton écharpe. Qu’elle serrait contre elle presque comme une serviette entourant son corps et sa peau humide pour se réchauffer, d’une manière ou d’une autre.

Elle savait qu’elle avait des examens à passer, incessamment sous peu. Elle ne savait pas encore s’il allait ressortir positif ou si sa capacité respiratoire diminuerait à nouveau. Un voile de panique traversait son visage comme un éclair, un regard un peu plus effrayé mais qu’elle chassait d’une nouvelle pensée en imaginant les make-a-wish version adulte qu’elle pourrait explorer. Peut-être un tour rêvé dans un pays nordique ? Voir les aurores boréales ? Pendant l’espace d’une petite infinité éphémère, elle oubliait où elle se trouvait et la compagnie à ses côtés, elle secouait la tête pour retrouver Joshua. Elle retirait ses talents hauts pour découvrir ses pieds et les coller près du chauffage qui se trouvait vers le sol, sur le côté. Un bien fou mon dieu d’être enfin au chaud… Et elle s’installait dans le confort que lui procurait la limousine, chaude et douillette pour un appareil à moteur. Merci en tout cas. J’ai l’impression d’avoir un Captain America en face de moi. Tu m’auras évité la pneumonie. Et quand elle chopait une maladie telle qu’une infection pulmonaire comme celle-là, c’était à l’hôpital, dans une chambre stérile, sous respirateur et oxygène. Mais avec ces embouteillages, on risque d’arriver un peu tard, je crois… Elle fronçait les sourcils en constatant qu’ils n’avaient toujours pas avancé malgré les impatiences verbales du chauffeur et les coups de klaxons ambiants de cette grande rue de Manhattan.

@Joshua D. Walton
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Ven 10 Jan - 16:38
Le sourire de Joshua ne quitta jamais ses lèvres, bien qu’il changea souvent de nuance. La jolie Juliet semblait sous le charme pour l’instant, suffisamment pour accepter d’aller prendre sa douche chez lui. Bien sûr, ils se connaissaient un peu, mais au point d’accepter un tel degré d’intimité? Peut-être était-elle simplement plus extravertie qu’il l’avait d’abord imaginé? À moins qu’elle désire simplement un petit réchauffement maison spécial Walton? Non, Juliet Mayfield n’était pas connue pour avoir la cuisse légère et il n’avait pas l’impression qu’il lui plaisait assez pour qu’elle l’invite à partager sa douche. S’il voulait la voir nue aujourd’hui, il lui faudrait redoubler de charme ou imposer sa présence. Loin de se douter de ses pensées, la jolie jeune femme continuait de papoter tranquillement, inconsciente d’être tombée entre les griffes d’un grand sociopathe. Par contre, Joshua savait que ce soir, il ne ferait rien contre la jolie influenceuse. Il s’était déjà beaucoup trop exposé avec elle à la face du monde pour prendre le risque qu’elle disparaisse le jour même; il était plus qu’évident qu’il deviendrait le suspect numéro un et il ne pouvait pas se le permettre. Il devrait donc jouer les gentlemans charmants et doux afin de parvenir à lui soutirer un second rendez-vous pour l’accrocher définitivement. Au troisième, elle vivrait l’enfer sans comprendre ce qui lui arriverait. « Je te l’offre, garde-la. Avec un peu de chance, tu ne m’oublieras pas » Offrit-il galamment avec un sourire chaleureux avant de prendre la direction de sa limousine.


Concentré sur la planification de la soirée qu’il pourrait organiser au pied levé, il esquissa un sourire en la voyant retirer ses talons-hauts sans aucune gêne en soupirant de bonheur. « Capitaine América? Fait attention Juliet, je pourrais être tenté d’acheter le costume original du film pour notre prochaine rencontre » Plaisantais-je en riant joyeusement, se demandant ce qu’une pneumonie pouvait avoir de si grave. Lui-même n’avait jamais été malade, alors il ne pouvait pas du tout comparer avec ce qu’il avait vécu. « Et ça te gêne? Ça nous laissera le temps de mieux nous connaître, ce que je sais de toi c’est ce que tu montres sur tes profiles… » Ajoutais-je en esquissant une moue angélique en me tournant vers elle. Même en ayant été victime des intempéries de la pluie, la jeune femme restait magnifique. « …Et je suis sûr que tu es beaucoup plus que ce que tu nous montre sur ta chaine youtube » Affirma-t-il en lui proposant une coupe de champagne de la bouteille qu’il venait de déboucher.
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
(#)


Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum