AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  Idées avatarsIdées avatars  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Le deal à ne pas rater :
Sélection de Blu-Ray 4K à 10€
10 €
Voir le deal


Aller en bas
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 21 Nov - 10:17
Mes doigts tremblent contre l'écran de mon téléphone. Ils sont pris par l'énervement qui possède mon corps depuis que ces mots sont apparus dans cette bulle. Une discussion qui n'arrête aucunement la descente catastrophique de mes émotions. Émotionnellement instable de nature. Voilà que l'envie de me toute détruite - de le détruire, s'empare de moi. Je déteste ce genre d'emprise qu'il peut avoir sur moi. Cet attachement invisible me reliant à cet être. Tout droit sortit d'une fable pour enfant. Je respire fortement. Mon coeur bat. J'ai l'impression d'avoir couru un marathon, mais ce n'était pas cela. La déception, la haine, le mécontentement font bouillir mon âme. Moi, cette femme dont le nom est gravé en or et diamant sur ses voitures, me voilà prise de compensions. Ce sentiment me fait normalement reculer rapidement. J'aurais tendance à revêtir mon masque pour cacher ce trait. Sauf ce soir. Je la comprends. Il était comme lui.Un homme à l'état pur. J'avais beau plonger mes yeux dans siens pour m'y perdre tout cela m'était maintenant égale. Il agissait comme l'homme que je détestais. Cet homme ayant participé à mon cheminement. Ce père qui préférait la couette d'autre femme que celle de ma mère. Celui dont les bras préféraient ceux d'inconnues que de prendre sa fille en pleure dans ses bras. Il avait osé m'écrire. Il me prenait pour une amie ? Pour une femme qui fréquente comme connaissance ? Si, je pouvais. Si seulement, je pouvais le détruire en un claquement de doigts. Mais, au fond...je préfère le garder auprès de moi. Je me sens blessée de ses mots. Ces lettres renfermer dans cette bulle bleue. Il allait voir une femme. Il ose fréquenter une autre femme. Suis-je jalouse ? Il faut que j'ignore ce pincement au coeur pour une raison : Sigrid. Cet ange dont la tristesse ne cesse de descendre le long de ses joues. Je mords ma lèvre avant de lancer mon portable contre le lit.  Il venait de m'insulté. Son message, il pouvait se le rentrer bien profond. J'attrape ma lèvre entre les dents. Appuyant contre celle-ci la glissant vers l'intérieur et l'extérieur. Bordel que j'ai envie de le faire descendre. Voir son corps ensanglanté contre le pavé de la rue. Je dois retrouver mon calme ! Il le faut ! Je n'aurais jamais cru qu'il serait comme mon père. Jamais ! C'était fou ! Je ne suis pas une bonne amie encore moins une bonne confidente. Alors, le fait de conseiller cette petite, j'ai peur ! Je suis maladroite. Mes mots sont aussi tranchant d'un diamant. Je préfère faire la belle intelligente pour camoufler la diablesse, cette chipie, Lilith que je suis. En me levant, je ne croyais pas que mon appareil allait résonner. Mais, je ne voulais pas répondre. Hors de question que je lui digne quelques secondes de ma vie. Je laisse mes mots faire vibrer mes lèvres alors que je me dirige vers la cuisine afin de me service un verre de vin. Aussi bien calmer cette rage meurtrière par ce liquide de dieu. L'alcool, mon amie de mes soirées. Une gorgée, deux gorgées et la sonnerie se font ressentir. Elle était là. Je regardais l'écran tactile contre le mur. Apercevant son petit visage et mon sourire de compassion se dessine sur mon visage. J'appuie pour la faire rentrer. J'attends quelques secondes et ouvris la porte de mon condo. Je souris faiblement et ouvre mes bras. "Vient ma chérie.'' Dis-je en enroulant mes bras autour d'elle. La serrant, contre-moi. "Je suis là.'' Je la resserre. Mon Dieu que j'aurais aimé pouvoir sentir ce que je fais dans le passé. Avoir une voix de soulagement alors que mes larmes s'emparaient de moi. Ma mère restait assise à la cuisine avec ses bouteilles. Laissant son alcoolisme la dominer, mon père partageait le lit d'une concubine et moi...pleurant dans mon lit. Aujourd'hui, je peux lui donner ce que j'aurais voulu... de l'amour d'une personne aimante.
@Sigrid Hana
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Dim 24 Nov - 15:12

≈ ≈ ≈
{A guiding light that shines in the night}
crédit/ tumblr ✰ w/diamante

Tu sais que tu as été trop loin. Avec ton père, vous avez ce même caractère de feu. Vous avez tous les deux tendance à vous emporter assez vite. Il avait remis Genny sur le tapis, cela avait ressortir des souvenirs que tu tentais d'ensevelir, et toi, tu lui avais dit en retour d’aller crever. Tu avais aussi ajouté, qu’il pouvait t’abandonner comme il le faisait d’habitude. Quand à chaque fois que ton ancienne belle mère en profitait pour te torturer. T’étais sur ton lit, roulé en boule. Tu étais en train d’étouffer. Tu avais presque du mal à trouver la force de répondre aux messages qu’on t’envoyait sur le chat. Il y en a une que tu privilégiais, Diamante, parce que tu savais pertinemment qu’elle allait pouvoir t’aider. Enfin, tu savais que tu pouvais te confier à elle sans soucis. Elle ne se gênait pas pour te remettre en place quand il le fallait, même si au début tu avais du mal avec ça, tu savais que c’était pour ton bien. Diamante t’avait invité chez elle, et toi, tu avais dis oui. Tu avais pris ton sac avec tes affaires pour la nuit, rien que l’essentiel, ton chargeur, ton téléphone, ect...Tu aurais bien voulu laisser ton téléphone à l’appartement, pour avoir un moment de paix sans personne pour te sapper le moral, mais t’y étais tellement accro. Tu le fourres dans ton sac, en mode silencieux, tu rateras des messages certainement, mais tant pis. T’avais plus important à faire ce soir.

T’étais là depuis un moment, ton sac sur l’épaule droite. Tu regardais le condo de Diam sans pouvoir sonner pour signaler ta présence. Helios, ton chiot cane corso que ton père t’avait offert ce matin, commençait à tirer sur sa laisse. Il avait déjà compris, et essayait de t'encourager comme il le pouvait. Tu avançais doucement mais sûrement, tes jambes avaient recommencé à trembler. Tes larmes avaient refait leur apparition. Tu avais sonné sans vraiment t’en rendre compte, tu avais juste envie qu’elle t’ouvre la porte. Dès que la porte fut ouverte, tu te jettes dans ses bras comme elle l'avait invité en les ouvrant. ”Diam, j’en ai marre...” dis-tu en sanglotant. Tu dégages un de tes bras pour essuyer les larmes qui coulaient le long de tes joues. Tu finis par dire, ”Je ne me reconnait plus… Je lui ai quand même dit qu’il pouvait crever...Putain, qu’est-ce que je regrette, je n’aurais jamais dû. Comment je vais pouvoir arranger le coup? Et s’il décidait de repartir après ce que je lui ai dit?”

@Diamante Lamborghini


Revenir en haut
 Sujets similaires
-
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum