AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  Idées avatarsIdées avatars  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
21.95 €
Voir le deal


Aller en bas
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 15 Oct - 15:58

LE SILENCE DES TOUMENTS

Et soudain ça arrive, quelque chose se déclenche et à ce moment-là tu sais que les choses vont changer, elles ont déjà changé. Et à partir de là plus rien ne sera jamais pareil.


Ils n’étaient pas toujours d’accord ;
En réalité ils n’étaient jamais d’accord.
Mais ils étaient là l’un à l’autre malgré tout.

Les mèches de jais ondulaient aux grés du vent, sans que rien ne vienne perturber le jeune homme. Punis par les astres pour son calme face à une situation qu’il n’avait jamais pensé vivre. Ses pas son feutré et tel un félin il avance sous le vent. Il n’avait pas la tête à faire quoi que ce soit. Il était vide, tel un néant qui surgit fasse à vous, faible de ses erreurs, et ne sachant pas garder la tête hors de cette eau tumultueuse. Il avait pourtant essayé de ne pas sombrer dans le vide, de ne pas aller vers celui qui semblait être l’homme qu’il voulait tant voir et fuir à la fois. Apparences non trompeuses, et pourtant les anges lui jouent des tours, c’est sur le jumeau de son astre sombre qu’il a déversé sa peine. Fuyant la lumière, il se refuse d’aller mal, d’ouvrir son cœur, et surtout il refuse de souffrir, les pensées naissent et meurt là où la raison n’as plus sa place. C’était un cauchemar, et pourtant il ne le vivait pas comme ça, il resté calme, s’enlisant dans des eaux sereines, rien ne lui semble plus réel ; tout n’est qu’illusions et paraître.

Il avait farouchement cru qu’un jour il aurait l’audace de lui demander ce qu’un autre venait de faire, et pourtant jamais il n’avait franchi ce pas, il n’avait jamais franchi cette toute petite limite, aurait-il dus le faire ? Devait-il réellement rentrer et affronter la tempête à venir ? Les astres ne brillaient plus dans ses yeux, il n’était plus que l’ombre d’un parasite dans la vie de celui qui était vraiment heureux pour la première depuis longtemps, Luhan ! Il voulait s’enfuir, simplement s’enfuir loin de tout ce qui semble être une tragédie romantique, un sinistre bal dont il était le bourreau et la victime. Un soupire s’échappe de sa bouche, il dépose sa main sur la poignée, cherchant déjà ses mots pour trouver la meilleure échappatoire à toute cette mascarade. Il jette ses clés sur la table du petit appartement où il vivait avec Luhan et Bae. Face à la porte qu’il venait de refermer, scellant son destin. Il dépose une main sur son visage, la faisant doucement glisser de son front jusqu’à sa mâchoire puis vers sa nuque. Il n’avait jamais été aussi peu certain de vouloir se confronter à son démon, à celui qu’il n’avait jamais eu peur de confronter jusqu’à maintenant.

Souffre petit oisillon ;
Demain viendras la lumière.

Il c’était soudainement tournée, et même si ce soir là il avait tout autant envie de fuir que de l’affronter, il avait choisi d’être là, face à lui, devant la souffre de sa peine, mais avait-il le droit de souffrir ? Pouvait-il se montrer si égoïste qu’il souffrait du bonheur de son meilleur ami ? Qu’il souffrait de l’amour qui naquis entre deux jeunes hommes, était un mystère même pour lui, il ne savait pas qu’il était possible d’être aussi peiner par un évènement de bonheur. Il baisse légèrement le regard, mordant sa lèvre inférieure alors qu’il était entrain de diaboliser l’être qui lui avait voler son Luhan. Alors que ses traits se durcisse, une larme roule le long de joue de porcelaine si froide, soupirant faiblement, il le savait, il allait devoir à nouveau ouvrir son cœur pour un ultime monologue qu’il avait déjà eu face au jumeau de son astre lunaire, face à Minjae. « Je suis là, nous allons enfin pouvoir avoir cette conversation. » Il ne faisait pas même pas un pas vers lui, il se sentait vide, incapable de montrer le moindre signe de tempête, faible, et souffrant. Le corps glacé par le froid mordant de la nuit qu’il venait d’affronter avant de rentrer.
(c) ekolta



Revenir en haut
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]
» [RS] Fright Night [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum