AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  Idées avatarsIdées avatars  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -34%
Ventilateur ROWENTA VU5640 TURBO SILENCE EXTRÊME
Voir le deal
66 €


Aller en bas
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 7 Oct - 22:09
J'savais pas quelle heure il était, je voyais juste qu'il faisait nuit et que j'avais un peu trop bu. Pas assez pour être totalement torché mais, j'étais clairement pas dans un état normal. Peut-être que j'aurais pas dû sortir avec des potes, peut-être que ça aurait dû se limiter à un ciné ou un truc du genre. Quelque chose de banal. Cependant j'aimais pas les choses ordinaires. J'avais eu besoin d'alcool, de musique, de débauche. Mais, pour la première fois, pas de femmes. Car j'en avais une qui m'attendait cette nuit. En lingerie fine, chez elle. Avec des préservatifs. Trébuchant sur une dalle qui sortait du trottoir, je me rattrapais de justesse. Bon, fallait mieux que je rentre à pied. Histoire de prendre l'air, même pollué du Bronx. Lorsque je serais plus sobre, j'appellerai un taxi mais là.. je pouvais juste pas la retrouver comme ça. Sortant mon portable, je commençais à composer son numéro pour la prévenir du retard. Mais un truc m'en empêcha. Peut-être l'instinct. Ou peut-être le cœur qui s'était accéléré face au silence inquiétant de la nuit. « Il y a quelqu'un ? » que je demandais en haussant la voix, sans pour autant voir quiconque. Putain je ferais mieux de pas rester dans le coin. C'était pas super bien fréquenté en plus. Rangeant finalement mon portable, je décidais d'accélérer le pas, le cœur battant la chamade. Et cette putain de peur qui me suivait.

@Renzo Lucchese What a Face
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 8 Oct - 1:59

( Morning, keep the streets empty for me
Uncover our heads and reveal our souls
We were hungry before we were born
@ilhan eastwood
)

Lundi 8 octobre 2019 — Rage incendiaire qui martèle dans ta tête, t'es tout simplement incapable de voir clair Renzo. Un voile sombre s'est abattu sur toi, trouble ta vision et altère ta conscience, guide tes pas à travers la nuit dans un énième élan de folie. T'es clairement pas dans ton état normal, perturbé depuis l'instant où t'as vu cette foutue rumeur sur l'écran de ton téléphone. Tu ne devrais pas accorder tant d'attentions à ces enfantillages, mais quelque chose en toi sait qu'il ne s'agissait pas de simples paroles en l'air. T'as bien vu le changement opéré en Livia ces derniers temps. Elle se soulève face à ton autorité, elle te défie, te manque de respect. Elle se met en danger, délivrant visiblement les détails les plus intimes de sa vie privée au moindre charognard prêt à les publier sur les réseaux. C'est cet Ilhan qui la corrompt, qui la détruit. Il l'éloigne de toi à vitesse grand V, la souille de ses vices, et la précipite vers son trépas. Dans le fond, il n'a pas la moindre idée de la gravité de ses actes, il ne connait pas votre famille, votre fonctionnement. Il est donc temps que tu lui apprennes. Mr Hyde est de sortie ce soir. Tu retrouves la trace du gamin jusqu'à la sortie d'un bar, le suis en silence pendant quelques minutes, regrettant presque qu'il soit déjà si amoché par l'alcool. C'est presque trop facile pour toi Renzo. Mais soit, t'es pas du genre à prendre en pitié. Il manque de tomber, s'enquiert de ta présence sans pour autant te voir avant d'accélérer le pas. Tu souris Renzo. Malgré ton visage cagoulé, tes mains gantées, t'arrives à sentir sa peur comme un requin sentirait le sang par delà les océans. Il fait déjà moins le malin. Tu presses à ton tour le pas, n'essayes même plus de cacher ta présence. Tu lui fais savoir que t'es là, juste derrière lui et qu'il ne t'échappera pas. « Qu'est-ce que je disais ? Un lâche. » que tu ricanes, comblé par la scène. Comment ta soeur peut-elle s'amouracher d'une telle honte. Tu t'amuses à le pourchasser, mais t'en lasses tout aussi vite, et décides de mettre fin à cette mascarade. A sa hauteur, tu l'attrapes violemment par le col, le forces à reculer pour te faire face. T'aurais bien voulu lui imposer ton visage, mais vous vous contenterez de ton regard pour cette fois. « Fréquenter ma soeur dans mon dos était pas assez c'est ça ? Il fallait que tu te la tapes aussi ? » tu peines à garder le contrôle de toi-même Renzo. T'aurais bien aimé le tourmenter davantage, mais le besoin de le cogner est trop fort. C'est donc au souvenir de cette rumeur, que ton poings s’abat bruyamment sur le visage du rouquin, annonçant ainsi le début des hostilités.  
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 8 Oct - 20:05
Le pas qui accélère, les bouffées de chaleur qui s'emparent de moi malgré la nuit fraîche. Putain, vraiment, je le sens pas. L'impression que quelqu'un m'observe me quitte pas, ils sont peut-être même plusieurs personnes. Non, je dois me faire des idées. Toute manière, j'sais me défendre. Puis qui agresserait un mec à 22h ? Personne. Ouais, voilà, je suis parano. Pourtant les frissons me quittent pas. Et l'alcool n'arrange rien. Faut que je rentre, que je me réchauffe, que je vois Livia. Mais c'est pas dans les plans de l'agresseur qui saisit mon col et me tire en arrière. Putain, je savais que j'aurais dû prendre un chauffeur. Il a la tête cagoulé mais sa voix, je la reconnaîtrais entre mille. Ce connard en avait pas eu assez en m'insultant sur les réseaux sociaux. Visiblement, il a aussi vu la dernière nouvelle. La virginité de sa sœur que j'ai prise. Et, tandis que son poing atterrit violemment sur ma figure, fissurant ma lèvre, je pense qu'à un truc. Livia. Faut pas qu'il s'en prenne à elle, qu'il l'éloigne de moi. Ma main est pris de fourmillements, rêve de lui rendre son coup. Mais je fais rien, je crache le sang accumulé par terre. « Tu connais le mot liberté ? » que je rétorque, haineux. P'tit con. Si seulement t'étais au courant à quel point tu la rends malheureuse en l'étouffant comme ça. « Si t'as envie de me frapper, vas y, défoule toi. Mais c'est pas ça qui m'éloignera d'elle » que je te préviens en te poussant, essuyant ensuite ma bouche du revers de ma manche. J'vais pas te frapper Renzo. T'es prévenu. Je te donnerais pas ce plaisir de me battre contre toi. Parce que, contrairement à toi, je pense au bonheur de Livia. Je pense aux larmes qui couleraient sur ses joues si elle apprenait qu'on s'est battu. « Dis moi Renzo, ça t'arrive de penser au nombre de fois où t'as brisé son cœur ? Parce que moi j'y pense chaque jour. Et tu sais quoi ? Je me dis qu'en quelques mois je l'ai sûrement rendu plus heureuse que tu l'as jamais fait ». Défoule toi, montre la bête qui est en toi. Expose ta laideur, montre moi que j'ai raison, que t'es pas capable de prendre soin d'elle. Que je suis mieux pour elle que toi.

@Renzo Lucchese
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
(#)


Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum