AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  Idées avatarsIdées avatars  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Le Deal du moment :
Support Téléphone Voiture à Fente ...
Voir le deal
12.99 €


Aller en bas
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 16 Sep - 18:14:18
l'imminent impossible
15.09.2019, night - I know what you're thinkin'
Maybe, maybe I'm wasting your time
But I promise, but I promise
I know that I go back and forth
But I won't let you, I won't let you, I won't let you down

Nil métaphorique, ces mots ne s'entachent plus du mensonge insipide de phrases corrigées et complexifiées, tout n'est qu'un flot de cristal, paroles sans correctifs qu'il ose susurrer au creux de l'oreille de ceux qui pourront finalement l'écouter. Les prunelles se froissent lorsqu'il plisse les yeux, de là, peut-il voir les couleurs d'un monde lui ayant trop longtemps échappé, monde silencieux qui ne tourmente plus, lorsque l'on se décide enfin à l'accepter sans tenter de le modeler. La langue cajole les lippes et c'est peut-être l'alcool qui le fait ainsi voir les lumières trop vives de certaines rares fenêtres vivantes, peut-être est-ce lui aussi qui lui donne ce soudain sentiment d'euphorie, les pas ne sont plus lourds en cet instant, il ne fait que flotter sur le haut des rues, les ongles tapotant contre l'écran portable comme on pianoterait les touchers noires d'un piano renaissant de désaccords. Il marche, marche et marche sans se soucier, cela fait déjà plusieurs minutes qu'il se retrouve prisonnier du sol, à juste le regarder dans l'ombre, à entendre plus qu'il ne lit ses mots, parce qu'il connaît le moindre accord de ses cordes à force de l'entendre réciter des poèmes criant d'honnêteté ; parce que lui s'est surpris à y apprécier la tonalité d'homme que Hanseol semble ne jamais vouloir assumer. Mais l'enfant ne s'amuse plus de voyeurisme désormais, alors sans trop ramper, sans le laisser désespérer il le rejoint enfin, tend une précieuse toxine comme il lui avait promis, patiente une quelconque remarque dans le silence d'encre.  « c'est pas celles que tu prends d'habitude, mais tu t'y feras. » --- on s'y faisait toujours --- le feu grignote le bout de sa cibiche mais celle-ci ne reste sienne qu'un moment, parce qu'il la lui offre en présent, la deuxième de la soirée, peut-être dernière s'ils ne parvenaient pas à s'apprivoiser dans leur intégralité. mais en cette soirée, il le sent bien, c'est l'inexplicable impression de courir dans le droit chemin.


Hanseol Bakh
Hanseol Bakh






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t11546-hanseol-bakh-o-kim-taehyung https://www.disjointedsocieties.com/t739p130-hanseol-bakh https://www.disjointedsocieties.com/t995-hanseol-bakh https://www.disjointedsocieties.com/t701-hanseol-bakh
Surnom : Hans, le mauvais prince.
Âge : 24
Origines : la Corée du Sud pour mère patrie, les grandes Amériques pour foyer.
Occupation : chômeur expérimenté, à la non-recherche d'un emploi pour subvenir à ses besoins.
Lieu de résidence : studio n°18, immeuble 3. la poussière et le manque d'espace, l'odeur de tabac et l'obscurité pour domicile au cœur du Queens.
A New York depuis : huit ans ; le temps défile, les jours se ressemblent, et un jour le soupir franchit les lippes au regard en arrière.
Situation Amoureuse : célibataire malchanceux en amour, portant sur ses épaules le deuil d'une femme-enfant et l'abandon brutal d'un mauvais choix.
Orientation sexuelle : hétérosexuel. les cheveux longs et les rires fluets font battre son cœur ; le ravissent entièrement lorsqu'en plus de ça, elles plissent le nez.
uc
« à vivre dans les lendemains, on meurt le cœur entre les mains. »
l'imminent impossible ◐ luseol 26c72ea14c46107fbf8169e0a82a38b1619f25a4
  • Red Harvest Cross
l'imminent impossible ◐ luseol VEo0rLeU_o
RPs : 2
Pseudo : ekolta(queen).
Messages : 29580
Faceclaim : kim fxckin'taehyung.
Crédits : kelly (avatar).
Inscription : 07/01/2019
Multicomptes : none.
Nombre de mots par RP : 150-1200 mots.
Fréquence de RP : le soir souvent, selon mon emploi.
Fréquence de SMS : 7/7.
Keep Talking
l'imminent impossible ◐ luseol HVmgDqjG_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Gagnant du Skribbl ✧
(#) Lun 16 Sep - 21:52:29
l'imminent impossible
15.09.2019, night - I know what you're thinkin'
Maybe, maybe I'm wasting your time
But I promise, but I promise
I know that I go back and forth
But I won't let you, I won't let you, I won't let you down

le fauve pose ses griffes sur le sol qu'il meurtrit et domine, les crocs sont saillants dans l'obscurité et le musc de ses effluves alerte l'instinct de celui qui ne veut plus se dresser en proie évidente. les jeux changent, les lunes ne gravitent plus autour de la même planète mais s'alignent dans des auspices plus funestes qu'elles ne l'eurent jamais été. l'heure où le sabbat est compris, où les squelettes cachés dansent sur le macadam, et les démons s'éveillent, s ' a s s u m e n t, dans une tendresse infernale. barbas se fige sous ses jais inquisiteurs et conquérants ; les lippes ré-apprivoisent le sourire nouveau qui n'est plus timide, qui dévoile avec franchise les perles blanches et heurte les commissures. les doigts s'effleurent et frémissent d'un toucher électrisant lorsque la tige vogue d'un dépendant à l'autre - - et plus encore que du mégot, c'est de l u i que le manque est asphyxiant. « en ce moment, je sors beaucoup de ma zone de confort. ça sera pas mon premier écart. » la semaine passée encore, les mêmes mots auraient été poison, vociférés pour noircir les veines et meurtrir le cœur. et aujourd'hui sont-ils si bien accueillis pourtant - - il ne faut pas dévier les astres de leur alignement exceptionnel. le feu danse entre ses mains, embrase la pointe de la tige et la fumée s'engouffre pour pourrir les poumons affamés. « je t'imaginais plus... saoul que ça. » le rire glisse hors de la bouche en fleur, il plisse les yeux et lève le cœur ; les phalanges conquièrent les siennes pour s'y mêler sans honte, sans regret, sans remord - - sans rien qui n'amène à leur mort. mouvement chancelant mais loin des hésitations du quotidien, il force le corps à basculer contre le sien ; simplement assis contre le sol, le souffle sur sa nuque opaline et la myocarde appelant au sien contre son dos.




Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 16 Sep - 22:41:06
l'imminent impossible
15.09.2019, night - I know what you're thinkin'
Maybe, maybe I'm wasting your time
But I promise, but I promise
I know that I go back and forth
But I won't let you, I won't let you, I won't let you down

La prise n’est pas rude et pourtant le corps chancelle et se désagrège d’elle, pris à l’assaut des opales qui se dressent devant lui, telle une myriades d’étoiles phosphorescentes. L’animal n’accuse le clignement des paupières, se laisse le temps de cette hypnose attirer par les serres qui font fondre le gel de sa peau et plutôt que d’en être captif, c’est le toxique lien de dépendance qui s’enlise sous les atomes et le fait quémander plus de ses touchers. Alors, dans la force des choses, il écarte un peu ses cuisses pour s’asseoir entre elles et pour la première fois, c’est son regard qui vrille et qui vibre, ce sont ses lèvres qui capitulent les premières en un rire attachant tant il était nerveux —- c’est le signal de l’arrêt total de ses charges de ministre, il ne commande plus et se laisse bercer. « Arrête de me regarder comme ça idiot » Incohérente est sa demande lorsqu’il chatouille la joue de ses doigts grignotés par un froid imaginaire et tente de le faire tourner la tête, coupant le contact visuel. (( qu’est-ce que de plus que cet instant d’embarras qu’il lui a promis ? )) celui dont il ressent chaque effet accentué et dont il ne peut en contrôler l’importance. Un léger sourire naît sur la courbure de ses lippes, ses crocs s’y attardent fermement, il les violente en des coups de pinceaux enragés, dissimulant une partie de son faciès de la paume —- mais surtout de lui —-  tandis qu’il rit encore avec légèreté. Incontrôlé, ne peut-il pas s’empêcher de sourire et rire bêtement lorsqu’il le regarde. « Je t’ai dit, juste un peu pompette, je suis pas complètement torché ... normalement. » avoue-t-il à demi mot, laissant les phalanges ruisseler le long de ses cuisses jusqu’à ses genoux en une caresse inconsciente, le regard baissé sur ses propres poches cambriolées quelques secondes après par ses mains affolées. Finalement il lui fait face, tourne la tête, c’est son épaule qui accueille son poids et presque coupable, Luhan vient se recueillir contre sa nuque qu’il frôle des ses lèvres alcoolisées. « Comment c’était de sortir des sentiers battus et goûter à autre chose ? »


Hanseol Bakh
Hanseol Bakh






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t11546-hanseol-bakh-o-kim-taehyung https://www.disjointedsocieties.com/t739p130-hanseol-bakh https://www.disjointedsocieties.com/t995-hanseol-bakh https://www.disjointedsocieties.com/t701-hanseol-bakh
Surnom : Hans, le mauvais prince.
Âge : 24
Origines : la Corée du Sud pour mère patrie, les grandes Amériques pour foyer.
Occupation : chômeur expérimenté, à la non-recherche d'un emploi pour subvenir à ses besoins.
Lieu de résidence : studio n°18, immeuble 3. la poussière et le manque d'espace, l'odeur de tabac et l'obscurité pour domicile au cœur du Queens.
A New York depuis : huit ans ; le temps défile, les jours se ressemblent, et un jour le soupir franchit les lippes au regard en arrière.
Situation Amoureuse : célibataire malchanceux en amour, portant sur ses épaules le deuil d'une femme-enfant et l'abandon brutal d'un mauvais choix.
Orientation sexuelle : hétérosexuel. les cheveux longs et les rires fluets font battre son cœur ; le ravissent entièrement lorsqu'en plus de ça, elles plissent le nez.
uc
« à vivre dans les lendemains, on meurt le cœur entre les mains. »
l'imminent impossible ◐ luseol 26c72ea14c46107fbf8169e0a82a38b1619f25a4
  • Red Harvest Cross
l'imminent impossible ◐ luseol VEo0rLeU_o
RPs : 2
Pseudo : ekolta(queen).
Messages : 29580
Faceclaim : kim fxckin'taehyung.
Crédits : kelly (avatar).
Inscription : 07/01/2019
Multicomptes : none.
Nombre de mots par RP : 150-1200 mots.
Fréquence de RP : le soir souvent, selon mon emploi.
Fréquence de SMS : 7/7.
Keep Talking
l'imminent impossible ◐ luseol HVmgDqjG_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Gagnant du Skribbl ✧
(#) Mar 17 Sep - 0:03:15
l'imminent impossible
15.09.2019, night - I know what you're thinkin'
Maybe, maybe I'm wasting your time
But I promise, but I promise
I know that I go back and forth
But I won't let you, I won't let you, I won't let you down

silence hurlant aux cris meurtrissant les tympans ; sentiment de vide et de néant dans l'atmosphère qu'il ne connait plus tant leurs voix furent ravagées et perfides au quotidien. l'inconnu fait frissonner mais plutôt que s'en formaliser, les onyx caressent le derme, imprègnent à sa mémoire chaque irrégularité de son grain, chaque marque sombre entachant l’albâtre. et alors qu'il s'apprête à flatter le tableau d'un baiser-vampire, la remarque plisse la paupière avec flegme, attire la prunelle sur sa nuque offerte. « je te regarde pas. » singularité d'un timbre apaisé, dur mais pourtant fragilisé par l'attention sans limite qu'il lui porte en l'instant - - presque é m u. les rires naissent au bord des lèvres et meurent aux falaises des cœurs sans raison, sans origine ni racine ; simplement teintés par les carillons de l'envie commune, de la légèreté franche. « je confirme, tu ne pues pas comme je le craignais. heureusement que tu t'es douché. » la canine effleure la bordure du croissant de chair, dessinant l'ombre d'un rictus mutin alors que la pulpe des doigts court en cascade sur ses bras. et il voudrait que cela ne s'arrête jamais ((que cet instant de néant se grave dans l'éternité)). la criminelle passive revient se suicider à sa bouche, s'expire en nappe grisâtre par ses narines habituées. hanseol accueille sa nuque, son pouce loge à sa pommette et longe sa mâchoire ; la pointe du museau charme son front d'un mouvement apaisant. « déstabilisant. j'aime bien ma marque habituelle. mais c'était pas une clope aussi mauvaise que je le pensais. » le bras cogne sa poitrine dessinée, rapproche ses épaules de la sienne pour l'encadrer avec tendresse - - - comme s'il ne voulait pas briser celui qui, pourtant, n'a jamais eu le moindre scrupule à le faire par pure fantaisie. et quand bien même ils furent dehors, exposés à tous et à personne à la fois, son index presse le menton, enfonce l'ongle dans sa peau sans le vouloir, redresse le visage. juste assez pour effleurer ses lèvres des siennes, ne pas s'y attarder, simplement les caresser ((et aimer ça)). « alors merci pour la cigarette. »




Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 17 Sep - 1:09:32
l'imminent impossible
15.09.2019, night - I know what you're thinkin'
Maybe, maybe I'm wasting your time
But I promise, but I promise
I know that I go back and forth
But I won't let you, I won't let you, I won't let you down

Qu’en était-il de toutes les hallebardes crées par les tons acrimonieux et les sujets virulents de leur force apathique ? Blessées et blessantes les lésions s’éternisaient sous le poison de leurs crochets, ne se faisaient voir que lors la brume s’exorcisait d’une clarté solaire que nul ne pourrait décrire comme éphémère, tant ces moments ne se meurtrissaient jamais de leurs mémoires. Et enfin, les rancœurs, se mourraient-elles en un verset de poudre, charbon et or, molécules impossibles à redéfinir lorsque le velvet recouvrait des sourires et brouillait des masques inutiles ? Gamin terrible apaisé sous les courants respiratoires, les cils papillonnent et chatouillent la naissance de la mâchoire, le souffle heurte sans abîmer une couche de derme qu’il s’empresse de rejoindre de ses lèvres. C’est si court, si doux que cela n’aurait peut-être pu ne jamais exister, mais c’est réel, si réel que la prise de ses doigts contre ses cuisses se rafraichi par le blanchissement de ses jointures. Les frissons rendent les poils drus sous les récentes explorations de ses mains le long des bras laiteux, peut-être verrait-il les bleus causés par les chutes somnolentes et l’empressement de le rejoindre, mais ceux-ci perdraient de leur signification lorsqu’il l’enlacerait, yeux dans les siens. « La première est toujours la pire, après c’est une question d’habitude, on n’y fait plus la différence. Normalement. J’ai toujours du sucre contre les lèvres, c’est peut-être un jugement faussé. » n’a-t-il aucune crainte de l’admettre, le sucre pour noyer l’amertume d’une essence consternante à bien des égards, mais pas là, pas alors que le bout du flair est posé contre sa tempe et que ce n’est que l’ébauche d’un sourire rayonnant qui vient pointer ses babines. « hey... » mais rien ne vient, le désert aqueux dans lequel ses pensées traînent ne peut rien formuler de plus, l’attention de perd trop vite, hyperactive normalement, terriblement concernée par lui en cet instant ; les doigts viennent tracer des empreintes inimitables contre la nuque, les ongles mordent la naissance de ses cheveux mais ne s’y reprennent plus à saigner ce qui est précieux. Un soupir égratigne les joues lorsqu’il s’assoit en tailleur, les poumons se remplissant de gaz toxique et le dos adossé lourdement contre le torse d’Hanseol, c’est le revirement de orbes fuligineuses alors que le visage est saisit. Ça s’approche, encore et encore, mais elles ne font que se frôler sans jamais s’entrelacer, sans jamais combler cet infime espace qu’il désire franchir, sans retenue. Son ronronnement au plus proche du grognement le trahit, il s’empresse d’entrelacer davantage ses doigts contre les fils ébènes, frottant le bout de ses lèvres contre une joue. « T’attends quoi pour m’embrasser, là, de suite ? » voix traînante et ce n’est pas qu’un simple caprice, mais un besoin d’expérimenter encore, pour essayer encore, désirer encore. Cependant ce n’est pas lui qui fera ce premier pas, cette fois-ci il lui laisserait le choix de plonger avec lui ou de le regarder se languir d’une nécessité insatisfaite.



Hanseol Bakh
Hanseol Bakh






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t11546-hanseol-bakh-o-kim-taehyung https://www.disjointedsocieties.com/t739p130-hanseol-bakh https://www.disjointedsocieties.com/t995-hanseol-bakh https://www.disjointedsocieties.com/t701-hanseol-bakh
Surnom : Hans, le mauvais prince.
Âge : 24
Origines : la Corée du Sud pour mère patrie, les grandes Amériques pour foyer.
Occupation : chômeur expérimenté, à la non-recherche d'un emploi pour subvenir à ses besoins.
Lieu de résidence : studio n°18, immeuble 3. la poussière et le manque d'espace, l'odeur de tabac et l'obscurité pour domicile au cœur du Queens.
A New York depuis : huit ans ; le temps défile, les jours se ressemblent, et un jour le soupir franchit les lippes au regard en arrière.
Situation Amoureuse : célibataire malchanceux en amour, portant sur ses épaules le deuil d'une femme-enfant et l'abandon brutal d'un mauvais choix.
Orientation sexuelle : hétérosexuel. les cheveux longs et les rires fluets font battre son cœur ; le ravissent entièrement lorsqu'en plus de ça, elles plissent le nez.
uc
« à vivre dans les lendemains, on meurt le cœur entre les mains. »
l'imminent impossible ◐ luseol 26c72ea14c46107fbf8169e0a82a38b1619f25a4
  • Red Harvest Cross
l'imminent impossible ◐ luseol VEo0rLeU_o
RPs : 2
Pseudo : ekolta(queen).
Messages : 29580
Faceclaim : kim fxckin'taehyung.
Crédits : kelly (avatar).
Inscription : 07/01/2019
Multicomptes : none.
Nombre de mots par RP : 150-1200 mots.
Fréquence de RP : le soir souvent, selon mon emploi.
Fréquence de SMS : 7/7.
Keep Talking
l'imminent impossible ◐ luseol HVmgDqjG_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Gagnant du Skribbl ✧
(#) Ven 27 Sep - 13:48:24
l'imminent impossible
15.09.2019, night - I know what you're thinkin'
Maybe, maybe I'm wasting your time
But I promise, but I promise
I know that I go back and forth
But I won't let you, I won't let you, I won't let you down

il y avait quelque chose de complexe dans la symphonie qu'ils se plaisaient à désaccorder. il ne suffisait pas de pincer les cordes de la conviction une à une, faire frémir celle du danger pour l'entendre crier ; il ne suffisait pas de prendre la mesure, la comprendre et finalement la heurter. il fallait le faire sans le réaliser, flatter l'incongru avec innocence, ravager l'attendu avec naïveté, et apposer contre le derme des damnés les baisers qui veulent réparer ((fermer les yeux sur les péchés, regarde moi t'aimer)). papillons au bord des lèves, les ailes s'ébattent par le souffle et viennent insuffler la vie au bord des siennes sans jamais pourtant s'y aventurer vraiment - - ça retourne l'estomac ((parce qu'on ne devrait pas)). les orbes s'accrochent - confrontation impartiale mais pour une fois indolore de leurs planètes usées aux secrets dévoilés. vois comme mon monde est beau lorsqu'il est plongé dans tes astres. et ça n'est p a s ce que l'on appelle l'amour - ça ne retourne pas les tripes ((juste l'estomac)), ne broie pas les cœurs et ne fait pas rire. et ça n'est p a s tendre, ne flatte pas toujours l'ego, n'emplie pas la tête de rêves. aussi toxique que la fumée qui fustige ses poumons, aussi nocif que le goût de la criminelle au bord des lèves, aussi addictif que la nicotine dans les veines ; ça enfonce les serres dans les palpitants pour les saignées maladives, blâme les corps de coups bleus et rouges, ravage les esprits de mots indélébiles. c'est f o r t et ne l'est jamais que plus lorsque la pointe du museau flatte la sienne, que la présence de ses doigts sur sa nuque plisse les paupières et échappe le soupir enjôleur. « tu voudrais ? » la gorge déraille, le timbre se brise et attise le sourire qui dévoile les dents lorsque hanseol s'en rend compte. les prunelles louchent contre les siennes - il n'est p a s beau ((hanseol)), peut-être trop banal, peut-être même pas assez apprêté, consciencieux, charmant. mais il s'en moque lorsque l u h a n lui donne l'impression d'être unique, peu banal, assez apprêté, consciencieux, charmant.

Alors la pulpe de ses doigts vient se perde sur sa nuque, remonte encore dans la tignasse corbeau qu'il aime à malmener - - (( c'est drôle quand on y pense, de songer qu'il aime à apaiser autant qu'à meurtrir)). puis c'est un drôle de spectacle qu'il offre ((hanseol)) lorsque ses jambes sont étendues contre le sol, que la cigarette fume encore et que ses lèvres capturent celles d'un homme sans vergogne ni hésitation. lorsque sa main outrepasse ses vêtements pour laisser les doigts explorer les omoplates blanches qui roulent sous son toucher, et que peu importe les mœurs, c'est à même la rue et contre ce mur qu'il se laisse consumer.


L'infiltré
L'infiltré






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : réponse ici.
Âge : 70
Origines : réponse ici.
Occupation : réponse ici.
Lieu de résidence : réponse ici.
A New York depuis : réponse ici.
Situation Amoureuse : réponse ici.
Orientation sexuelle : réponse ici.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.Lorem ipsum dolor sit amet,
Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière. Il y a des choses que le temps ne peut cicatriser, des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous.
l'imminent impossible ◐ luseol Q74vnljU_o
  • Aucune association
l'imminent impossible ◐ luseol VEo0rLeU_o
RPs : 2
Pseudo : réponse ici.
Messages : 270
Faceclaim : réponse ici.
Crédits : réponse ici.
Inscription : 27/01/2019
Multicomptes : réponse ici.
Nombre de mots par RP : réponse ici.
Fréquence de RP : réponse ici.
Fréquence de SMS : réponse ici.
Non-Joueur
l'imminent impossible ◐ luseol DbtPdFil_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Lun 30 Sep - 10:59:26
La haine contre l'amour
peace, love & drugs
Les pas sont chancelants. L'alcool coule dans ses veines. Il n'a plus de sang. Il le sait parfaitement. Il a la haine. La haine de l'amour. La haine de la vie. La haine de s'être fait avoir aussi facilement. Il rejette sa colère sur les autres. Sur le monde en général, il déteste les autres. Il a été viré du bar dans lequel il avait été ce soir. Trop agressif ou alors trop bourrer, qu'importe, il se fout des raisons. La seule chose qu'il sait, c'est qu'il est dehors et qu'il doit rentrer chez lui maintenant. Il doit retrouver son lit qui sera froid. Il doit retrouver cet endroit où il sera seul puisque sa femme est partie, elle l'a quittée pour son meilleur ami après des années de mariage. Elle est partie. Ces mots qui se répètent sans fin dans son esprit. La main sur le mur pour ne pas tomber. Le monde tourne, mais rien n'est beau. Tout est noir. Tout est sombre comme son humeur. L'homme finit par baisser les yeux pour voir un couple sur le sol. Il fronce fortement les sourcils. Détestant cette chose. Détestant voir cette vue devant lui en sachant que le cœur n'existe plus. En sachant que son cœur n'est qu'en miette. Il se rapproche du couple avant de voir deux hommes sur le sol en train de s'embrasser. La colère monte. Merci l'alcool. Putain des gays en plus. La voix est pâteuse, mais il continue de prendre la parole. Vous êtes dégueulasses. Des putains d'erreurs de la nature. Si vous voulez faire ça, faites le chez vous. On n'a pas besoin de voir deux pédales se rouler des pelles devant tout le monde. Il finit par cracher aux pieds de ses deux mecs les regardant dans les yeux sans bouger.

@Hanseol Bakh @Luhan 'Kháos' Foster   
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Dim 6 Oct - 0:15:13
Hanseol Bakh
Hanseol Bakh






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com/t11546-hanseol-bakh-o-kim-taehyung https://www.disjointedsocieties.com/t739p130-hanseol-bakh https://www.disjointedsocieties.com/t995-hanseol-bakh https://www.disjointedsocieties.com/t701-hanseol-bakh
Surnom : Hans, le mauvais prince.
Âge : 24
Origines : la Corée du Sud pour mère patrie, les grandes Amériques pour foyer.
Occupation : chômeur expérimenté, à la non-recherche d'un emploi pour subvenir à ses besoins.
Lieu de résidence : studio n°18, immeuble 3. la poussière et le manque d'espace, l'odeur de tabac et l'obscurité pour domicile au cœur du Queens.
A New York depuis : huit ans ; le temps défile, les jours se ressemblent, et un jour le soupir franchit les lippes au regard en arrière.
Situation Amoureuse : célibataire malchanceux en amour, portant sur ses épaules le deuil d'une femme-enfant et l'abandon brutal d'un mauvais choix.
Orientation sexuelle : hétérosexuel. les cheveux longs et les rires fluets font battre son cœur ; le ravissent entièrement lorsqu'en plus de ça, elles plissent le nez.
uc
« à vivre dans les lendemains, on meurt le cœur entre les mains. »
l'imminent impossible ◐ luseol 26c72ea14c46107fbf8169e0a82a38b1619f25a4
  • Red Harvest Cross
l'imminent impossible ◐ luseol VEo0rLeU_o
RPs : 2
Pseudo : ekolta(queen).
Messages : 29580
Faceclaim : kim fxckin'taehyung.
Crédits : kelly (avatar).
Inscription : 07/01/2019
Multicomptes : none.
Nombre de mots par RP : 150-1200 mots.
Fréquence de RP : le soir souvent, selon mon emploi.
Fréquence de SMS : 7/7.
Keep Talking
l'imminent impossible ◐ luseol HVmgDqjG_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Gagnant du Skribbl ✧
(#) Dim 6 Oct - 1:12:03




Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Dim 6 Oct - 23:01:39
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
(#)


Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum