AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  Idées avatarsIdées avatars  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Codes promo Asos Les French Days : ...
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Codes promo Asos Les French Days : jusqu’à 50€ de remise
Voir le deal


Aller en bas
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Sam 14 Sep - 15:48
Elle passait les articles doucement sous le scan de la machine, le bip sonore se faisait entendre à chaque article mais la latine gardait le sourire toujours face aux clients qui s'enchaînaient. Esperanza n'aimait pas particulièrement son travail, mais celui-ci lui permettait de payer les factures, l'appartement et surtout certaines dépenses liées à sa famille. La jeune femme, après avoir fait payé le client, s'étira un bon coup comme il fallait, tournant son regard sur la prochaine cliente qui arrivait. Une femme, blonde. Elle ne l'avait jamais vu encore, sans se douter qu'elle était une femme d'affaire redoutée dans ce monde totalement inconnu pour elle. Bonjour! Lança-t-elle, enjouée comme toujours.


@Astrid Mayfield
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Sam 14 Sep - 19:02
Coup de pied dans la porte coulissante, j’entre en fureur dans ce magasin de proximité. J’crois que je suis enceinte. J’ai du retard. Je saigne pas. Elle est où cette hémorragie infinie là ? Et les nausées se multiplient. Dès que je sens du café, j’ai envie de rendre. Je dois vérifier qu’aucun embryon ne s’est niché dans mon utérus royal. Alors je dévalise le rayon des tests de grossesse et .. des capotes. Parce que si jamais je suis pas en cloque, faut célébrer ça en baisant protégé non ? Mon panier rempli à ras bord, je me dirige à la caisse où je déverse bruyamment le contenu très connoté de mon panier. Yo, comment tu fais pour avoir autant d’enthousiasme à biper des articles ? « Hola señorita » Catégorie hispanique. Belle gueule. Typée. Souriante. Mon contraire. « Ne me dévisagez pas s’il vous plaît » que je t’annonce en parlant de toutes les boîtes sur le tapis roulant.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Dim 15 Sep - 11:20
Esperanza était surtout très enjouée car elle avait passé un entretien la veille pour un tout nouveau travail et elle avait le pressentiment que tout s'était bien passée, vraiment. La latine allait enfin quitter ce boulot pour un autre qui demandait certes un peu plus de temps mais qui allait lui permettre de subvenir aux besoins de sa famille... Elle devrait aussi probablement déménager sur Manhattan, Espe ne savait pas vraiment encore. La Jimenez était habituée à ce genre de salut des clients, ils voyaient directement qu'elle était typée latine alors il s'amusait à parler espagnol en la voyant. Avec parfois de forts accents qui n'allaient pas du tout. Ne pas la dévisager? Elle regardait les articles et comprit rapidement. Non, je.... La jeune femme se mit à rougir, gênée. Autant de boites? Elle passait les préservatifs derrière le scanner.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 16 Sep - 22:39
Aïe, cache moi ce sourire étincelant, tu vas me filer une migraine ophtalmique meuf. Je déteste les filles dans ton genre, toujours enjouée et sociable. Ça me file le vertige et ça me rappelle surtout à quel point je suis antipathique et rivée sur ma propre existence. Ouais, j’dois être jalouse de toi quelque part, même si je te connais pas et que je ne devrais absolument pas te juger. C’est plus fort que moi, plus fort que le monde entier. Et en plus de ça, tu tombes vraiment au mauvais moment, je suis inquiète et l’inquiétude me rend souvent ronchonne. « Oui, j’ignore encore qui aura la chance de me .. enfin vous voyez l’truc » De me baiser quoi. D’entrer en moi. Parfois certains aiment l’faire avec un préservatif nature, d’autres aiment les goûts pour que je leur pompe le dard, mais bon, j’suis pas dans ce délire là. Étant égoïste par nature, je suis plus dans l’optique de me faire troncher un coup vite fait, bien fait et de ne plus en parler. « Vous n’avez jamais vu d’autres clients un peu dingue dans ce genre ? » J’parie que tu dois en voir des vertes et des pas mûres. Genre, un gars qui vient acheter de la mousse à raser et un ananas. Le truc qui n’a rien à voir quoi. « Après, peut-être que tout cela ne me servira à rien si finalement j’ai un môme dans le tiroir. Si c’est le cas, vous pourrez bien me voir à la téloche dès demain avec un avis de décès collé juste en bas »
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 17 Sep - 9:47
Esperanza tentait de garder son calme et de ne pas juger ce qu'elle voyait devant elle, il fallait avouer qu'elle voyait toutes sorte de clients mais elle semblait différente. Différente de ce qu'elle avait déjà pu voir jusqu'à présent. Se protéger, c'est important. Réussit-elle à dire face à cette femme. Elle continuait de passer les articles devant le scanner. Quelques fois oui. J'ai déjà pu voir un homme qui a pris des préservatifs cachés sous des boites de sardines. La latine voulait surtout détendre l'atmosphère, mais elle retomba bien vite. Elle si croyante et elle qui parlait de tuer un bébé. Elle rigolait, n'est-ce-pas? Vous ne voulez pas d'enfants? C'est pourtant la plus belle chose au monde, non? Mais, Esperanza ne savait pas. Elle n'avait jamais eu d'enfants encore, juste que la famille était très important pour elle.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mer 18 Sep - 21:32
Mais juge-moi princesse Salsa. Jette-moi ta sauce piquante à la gueule. J’suis une calamité. Une boite suffirait. Un test de grossesse suffirait. Quoique. Si c’est made in China, ça craint du boudin. Pourquoi tant d’empathie, tant de compréhension ? Je suis une petite merdeuse et t’aurais le droit de me rire au nez ou de me toiser. Sauf que tu ne le fais pas, probablement parce que ce boulot te permet de survivre et que tu ne peux pas te permettre de le perdre. C’est ça la vie. Pour la plupart des humains, vivre craint. « Hum, je n’en veux pas dans l’immédiat, disons que je n’y ai jamais réfléchi .. » J’peine déjà à m’occuper de moi-même et puis j’ai des gènes de merde. J’voudrais pas refiler une psychose paranoïde à mon gamin. « Mais ça me ferait chier de tuer une crevette microscopique alors je nous tuerais sûrement tous les deux » Un saut du haut d’une tour dorée et on en parle plus. Et là j’entends ma mère qui me sermonne : « Astrid, on ne plaisante pas avec la mort ». Bref, passant de l’autre côté de la caisse, je bourre la dizaine d’articles dans un sachet avant de dégainer la carte bleue. « Et vous ? Vous en voulez des gosses ? Vous voudriez vraiment que vos enfants vivent dans un monde pareil ? »
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Ven 20 Sep - 14:58
Esperanza n'avait jamais été une femme méchante, elle était surtout impulsive et avait un caractère assez fort : elle ne se laissait pas faire. Elle avait appris à être une femme forte et fière de ce qu'elle était grâce à ses parents. La latine parlait avec l'américaine concernant les enfants, n'en voulait-elle pas? Esperanza trouvait que c'était le but d'une vie. Elle ne disait donc rien concernant ses propos de se tuer elle et le bébé qu'elle porterait, elle plaisantait, c'était tout ce qu'elle pensait, voilà tout. Oui. J'aimerai en avoir. Puis, elle insérait la carte bancaire dans la machine, invitant de la main la blonde à inscrire son code secret. Ils créeront leur monde. Peut-être que d'ici leur arrivée, leur vie sera bien meilleure. La brune posait son regard sur la blonde. Vous êtes.... spéciale. Trouvait-elle.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 24 Sep - 23:14
C’est pathétique non ? Parler de mes tracas personnels avec la première nana « normale » que je croise. J’pourrais l’faire avec un thérapeute au lieu de créer une queue pas possible avec toi. Le truc, c’est que j’ai pas de psy moi, parce que je suis atteinte de paranoïa et la paranoïa ne me donne pas envie de me livrer pour qu’on puisse ensuite se servir de mes propos contre moi. J’fais pas confiance aux gens qui pensent détenir le savoir et qui prête leur oreille contre un chèque. Mais toi, tu ne me connais pas, tu ignores tout de ma valeur, tu es juste .. naturellement amicale et tu me donnes aussi la nausée avec ton optimisme débordant. « C’est beau de rêver, mais il y a des limites mademoiselle .. » Putain, j’arrive pas à lire ton prénom sur ton badge, je bigle comme pas possible. Ma carte bleue qui entre dans la machine, je tape mon code en vérifiant que tu ne mémorises pas l’endroit où se pose mes doigts, -on sait jamais-. Et comme une grande, je range tous mes achats dans un sac lui aussi acheté avant que tu ne m’interpelles par ta pensée. « Bien vu. Tu n’aurais pas des dons de voyante par hasard ? » Ma panoplie de dents blanche dévoilée, je scrute les clients en attente et je .. te plains. « Tu as le droit de prendre une pause ou tu es esclave jusqu’à ce que la lune apparaisse ? »
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Sam 28 Sep - 15:05
Si on ne peut plus se permettre de rêver, c'est que c'est déjà la fin du monde. Répondit-elle, plus froidement qu'elle ne l'aurait voulu. Esperanza était une femme naïve et elle croyait réellement que le monde irait mieux plus tard... Elle n'était pas non plus dès plus blanche, elle mentait sur sa situation depuis qu'elle avait débarqué à New-York, la latine. Elle gardait des secrets qui ne devaient pas se savoir, c'était aussi les secrets qui mettaient ce monde à mal, et Esperanza y participait sans le vouloir. La latine lui offrit un sourire, alors que la blonde lui demandait si elle avait droit à une pause. Elle tourna sa tête, il n'y avait que deux personnes qui attendaient et le magasin semblait peu bondé. Je fais ces deux clients, et oui après... Vous pouvez m'attendre dehors. Lui déclarait-elle et elle la laissait s'en aller, s'occupant des deux autres clients. Plus rapidement encore, pourquoi se faisait-elle des idées? Six minutes, et elle sortait enfin du supermarché. Me voilà...
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Dim 29 Sep - 23:47
T’as de la chance d’être belle, parce que je n’aurais pas pu supporter tes rêveries stupides si ce n’était pas le cas. J’sais, j’suis une horrible personne qui favorise la beauté extérieure à celle intérieure. Blah blah blah. Tout le monde le fait un minimum. L’apparence est ce que l’on voit en premier, avant toute parole. À moins d’être aveugle ? Bref, t’as réussi coquine, tu m’as intrigué. Tu m’as piqué par tant de naïveté et voilà que je place mes embarras au second plan. J’viens même de te proposer un petit tête à tête en dehors de ce magasin. Pourquoi ? Pourquooooi. « Ça marche, je t’attends de l’autre côté » Fin du vouvoiement, j’entre dans une autre phase, celle du dépistage. Ai-je une chance de caresser ta peau ou est-ce cuit de chez cuit ? Clope dégainée de mon paquet, je la coince entre mes lèvres et l’allume tout en regardant dans l’vide le plus absolu. Qu’est-ce que je fous à convoiter de la moule moi ? Pourquoi cette attirance grandit de jour en jour. Cigarette terminée, je commence à m’impatienter lorsque tu débarques enfin sous ton gilet de l’enseigne. « J’ai cru que tu ne viendrais pas pour me faire payer mon attitude exécrable » Je t’en prie, tu peux valider à quel point j’ai été imbuvable avec toi, j’ai l’habitude d’être qualifiée de snob monstrueuse. « J’dois t’appeler comment ? Mademoiselle l’utopiste ? À moins que tu sois mariée .. »
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
(#)


Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum