AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  Idées avatarsIdées avatars  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

-53%
Le deal à ne pas rater :
Chargeur rapide sans Fil Universel 10 W – Limxems – Classe A+++
15.99 € 34.20 €
Voir le deal


Aller en bas
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mer 4 Sep - 18:39
When you fall

@Elyana Carlson & Sven Kaplov
Tu ne regardes pas ton compteur, tu ne regardes pas le paysage qui défile sous tes yeux, une seule chose hante tes pensées, une seule personne : Elyana. Quelques messages échanges ont suffi à te faire prendre la route à toute vitesse même après une éternité sans nouvelles de ta belle.
Tu es prêt à tout quand il s’agit de protéger ceux que tu affectionnes un peu plus que les autres, prêt à cogner plus fort, prêt à faire couler le sang, à te débarrasser de la vermine. Tu n'es pas un tendre Sven, tu ne l’as jamais été et c’est sûrement la seule raison pour laquelle elle a décidé de te contacter, toi l’ange de la mort, le visage souriant dissimulant une haine inimaginable.
Le trajet paraît à tes yeux comme une éternité jusqu’à ce que tu aperçoives la maison d’Elyana, tu prends le temps de te garer, d’observer, ton casque toujours sur ta tête que tu ne veux pas dénuder, tu t’avances jusqu’à la porte d’entrée d’un pas déterminé.

Pas de ding donc, pas de couverture, tu fais minutieusement le tour et force la portent, d’un pas déterminé tu passes de pièce en pièce, ton regard balaye chaque endroit, chaque coin jusqu’à ce que tu reconnaisses finalement les échos de ta belle.
À pas de loup tu montes les escaliers, tu te laisses guider par cette voix jusqu’à tomber sur la silhouette de l’homme que tu détestes, tu le vois se rapprocher dangereusement d’elle, tu vois sa démarche de prédateur, tu dresses un léger sourire sur ton visage avant de l’attraper, de l’empoigner et de l’emmener valser contre mur.Ta respiration s’accélère, ton visage se ferme et ton sourire disparaît, l’adrénaline monte, ton regard se pose le temps d’un instant sur Elyana.

« Ça va ? Il t’a touché ? »

Il te demande de le lâcher, te menace, mais il ne sait pas que toutes ses tentatives sont inefficaces parce que toi Sven, te n'a rien à perdre, aucune raison de vivre réellement, tu sais que chaque jour qui passe est un cadeau et que tu en profites en le dégustant à pleine dent et aujourd’hui encore tu vas en profiter en frappant cet homme si répugnant.
Chose promise, chose due, le premier crochet s’envole dans sa mâchoire, tu le regardes avec ce visage toujours aussi figé, d’un œil tu ne quittes pas la belle, tu ne veux pas qu’elle soit témoin de ce que tu t’apprêtes à faire, tu ronge ton frein, tu fais de ton mieux pour ne pas lui montrer cette face de démon que tu as mais plus tu vois l’homme gigoter, plus tu le vois apeurer et plus tu as envie de le frapper encore et encore.
Lui montrer qu’il s’en est pris à la mauvaise personne que c’était la dernière fois qu’il venait s’approcher d’elle.

« Tu devrais peut-être t’éloigner, ça va pas être jolie. »

Tu la préviens, parce que tu sais comment tu es quand tu es déchaîné, la bête à la soif insatiable de sang, le masque du démon qui punit les faibles, le tortionnaire, le bourreau, autant de visages horrifiques que tu aimerais lui épargner, qu’elle puisse te pardonner.
© Pyphi(lia)
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mer 4 Sep - 19:13
When you fall

Elyana Carlson & @Sven Kaplov
- Son retour à New York n’avait pas été un choix mais plutôt une obligation, elle devait fuir ce bourreau pour aspirer à une vie meilleure mais surtout pour ne pas qu’un jour il lui porte le coup fatal, le coup qui pourrait probablement la tuer. Pourtant, cela fait déjà des mois que ca dure, des mois qu’Elyana tente de croire que ce ne sera que passager mais plus le temps passe et plus la situation empire, plus les coups se font fort. La dernière fois, c’était une ouverture dans le bas du ventre après être tombé contre une table en verre et la prochaine fois, qu’est-ce que ce serait? Mais dans tout ce bordel, il y avait quelqu’un à qui elle pensait plus qu’à n’importe qui : son fils. Elle tentait tant bien que mal de le protéger de toute cette violence car il n’avait pas à subir cela du haut de son jeune âge. C’est donc pour lui qu’elle avait finalement pris le courage de fuir, pour lui éviter de finir orphelin et d’être comme tous ses gamins paumés qui n’ont plus de parents depuis bien des années ou qui ne les ont tout simplement pas connu. Bien-sûr, il avait toujours son père en réalité mais l’un comme l’autre n’était pas au courant de leur existence puis il n’était pas non plus le meilleur modèle.

Cela faisait quelques jours qu’elle était ici et elle commençait à s’adapter à ce nouveau départ, une fois de plus bien qu’elle avait déjà connu cette vie auparavant même si là, elle n’était pas seule. Elle pensait pouvoir reprendre une vie de femme et de mère, une vie digne de ce nom mais elle n’avait pas imaginé une seule seconde qu’il puisse la retrouver, signe de la détermination qu’il avait. Une fois de plus, il était arrivé bourré et grâce à quelques mensonges, elle avait réussi à calmer le jeu mais il était hors de question que ca recommence. Dans un élan de détresse, elle avait donc envoyé un message à Sven, un homme avec qui elle entretenait une relation assez particulière, basée principalement sur le sexe mais qui était aussi le père de l’enfant de son fils. Il était son dernier espoir pour la sauver de son emprise. Seulement, elle avait prit les devants par apport au petit, elle n’avait pas changé d’avis sur le fait qu’il ne serait pas assez stable pour élever un enfant, ce n’est pas pour rien qu’elle a fait appel à lui pour lui venir en aide. Par chance, l’une de ses petites soeurs était venu chercher Noa pour l’emmener au parc, loin de se douter de ce qui allait se tramer à l’intérieur de cette maison.

Après le départ du petit, la tension était montée d’un cran dans la maison. Kyle était devenu un peu plus agressif envers elle, l’alcool ne l’aidant pas mais il fallait qu’elle réussisse à le contenir en attendant que Sven arrive, il n’allait pas tarder et elle le savait au fond d’elle, elle avait confiance en lui à ce sujet. Elle entama donc un jeu de séduction avec lui, le calmant avec des paroles un peu plus torride… Forcément, lorsque la queue parle, rien d’autre n’a d’importance. C’est pour cette raison qu’elle a finit par se retrouver dans la chambre mais toujours personne à l’horizon. Tant bien que mal, elle essayait de faire durer la chose avant le moment fatidique jusqu’à entendre le bruit de la porte s’ouvrir brutalement. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, son ex se retrouva contre le mur. Le regard de la brune se leva donc vers le métisse, elle était soulagée qu’il soit là même si elle n’imaginait pas devoir faire cela un jour. Elle hocha alors doucement la tête en guise de réponse. -

Ca va… T’en fais pas.

- Plutôt ironique alors qu’elle venait clairement de lui demander de venir en urgence. Elle se figea un instant pour l’observer mais il ne tarde pas à venir porter le premier coup contre Kyle. Intérieurement, elle est satisfaite de ce qu’elle voit alors que pourtant elle ne devrait pas mais c’est comme s’il était entrain de la venger de ces deux années de souffrances. Elle finit par se retourner, regardant par la fenêtre pour ne pas voir ce qu’il se passait derrière son dos. Elle qui aurait pourtant pu faire justice grâce aux lois étant donné dans quel milieu elle baigne, elle avait finalement fait tout le contraire et en était presque honteuse. Pourtant, elle savait au fond d’elle qu’elle n’avait pas eu le choix. -

© Pyphi(lia)
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Ven 6 Sep - 14:10
When you fall

@Elyana Carlson & Sven Kaplov
Tu la voyais là, sonnée, désemparée, elle qui s’était sûrement habituée à ce genre de comportement violent, toi t’avais qu’une seule envie, frapper encore et encore, tu ne voulais juste pas qu’elle puisse observer ce passage aussi violent que sanglant, une approbation et un regard se détournant vers la fenêtre, c’est tout ce qu’il te faillait pour passer vraiment à l’action.
Sourire pervers que tu dressais sur ton visage alors que ton partenaire de danse commencer à tilter ce qui allait lui arriver, sûrement bien loin de se douter qu’il finirait défigurer.
« T’as choisi la mauvaise femme à déranger, tête de con, je te promets que quand j’en aurai fini avec toi, plus aucune ne voudra te toucher. »

Un dernier regard vers Elyana avant que tu ne commences à faire pleuvoir les coups, chaque réaction de sa part, chaque fois qu’il te supplie ou commence à cracher du sang, te donne encore plus envie de le frapper fort, chaque regard qu’il détourne vers ta belle tentant de l’implorer te donne envie de le matraquer, il s’accroche à une illusion, à un rêve, alors que peu à peu tu le tires vers l’enfer, ces abysses dans lesquelles il sera bientôt prisonnier, là où il pourra ressasser encore et encore ses actes passés, là où il ne sera jamais en paix et toujours rejeter.
Le temps passe et finalement il s’effondre, les yeux fermés, il a perdu connaissance et gît là sur le sol, tes mains sont trempées de son sang, abîmes par les coups que tu lui as assénés. Tu soupires avant de t’asseoir sur le sol frais, les yeux braqués sur lui, tu te frottes les mains tentant vainement de faire disparaître ce liquide que tu connais trop bien. Ta bouche s’ouvre lentement laissant quelques mots s’en échapper.
« Je crois que ton pote ne va pas recommencer à venir t’emmerder, je pense qu’il a compris le message et qu’il sait maintenant que t’as un petit ange gardien au-dessus de ta tête. »

 Ton regard fixe le mur, tu es dos à Elyana, tu ne veux pas lui montrer ton regard remplie de rage, ni tes mains pleine de sang, tu ne veux pas qu’elle voit le monstre que tu es, tu ne veux pas lire dans ses yeux de la peur ou de la pitié, t’aimerai même t’en aller sans regarder derrière toi mais tu ne peux pas, non Sven, parce que tu sais très bien pourquoi tu es là, celui qui est face à toi est une menace que tu dois éradiquer, tu dois t’assurer qu’il ne retentera jamais de blesser ta belle, tu veux lui faire comprendre que n’importe où il aille, t’auras toujours un œil sur lui, t’as jamais été un bon gars Sven et tu le seras jamais, t’es juste ce gars égocentrique qui veut protéger ce qu’il considère à lui, t’es pas un ange gardien, t’es un démon qui veille sur ses biens, t’es celui qui punira quiconque essaiera de te voler.

« J’attends juste qui se réveille, j’lui réexplique qu’il ferait mieux de se barrer, je le traîne dehors et je te laisse tranquille Lya. »

Tu sais qu’elle ne t’as pas appelé pour tes beaux yeux, tu sais que la seule raison pour laquelle t’as reçu un message c’est parce que t’es l’antivirus des mecs un peu trop présomptueux, t’es l’éboueur celui qui vient prendre les poubelles qui font tâche devant l’entrée, le concierge qu’on salue et qu’on oublie un peu trop vite. T’es pas venu pour quémander, pas venu pour jouer, ta missions tu la remplie comme il fallait et dans quelques instants tu seras prêt à te barrer, espérant pouvoir ta laver en rapidité pour ne pas éveiller les soupçons.
© Pyphi(lia)
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Sam 7 Sep - 11:37
When you fall

Elyana Carlson & @Sven Kaplov
- Son regard se perdait dans cette rue où elle vivait, cette rue qui semblait si calme et sans aucun problème apparent alors qu’en vérité, un acte beaucoup plus sanglant était là, entrain de se passer sous son toit. D’une certaine manière, elle veillait aussi à ce que personne ne soit alerté par les bruits venant de l’intérieur car malgré tout, elle ne voulait pas que Sven ait des ennuies à cause d’elle. Bien qu’elle se doutait que ce n’est pas la première fois qu’il passe un tabac un type, sachant parfaitement son mode de vie.

Elle entendait son ex entrain de la supplier de lui dire d’arrêter, la part d’humanité qu’il lui reste pour lui devrait pourtant réagir mais rien. Il devait assumer ses erreurs, elle lui avait laissé une chance de s’en sortir en partant mais il avait fait l’erreur de la suivre alors que pourtant il devait bien savoir qu’à New York, elle ne serait pas seule. Peut-être qu’elle aurait dû revenir avant même, cela lui aurait évité beaucoup de souffrance mais à chaque fois elle espérait que cela se termine jusqu’à ce que finalement, le pire arrive. Lorsqu’elle est passée à travers une table en verre, c’est ce jour-là qu’elle a comprit que ca ne servait plus à rien d’espérer et qu’au lieu de cela, elle devait fuir. Aujourd’hui c’était au tour de son bourreau d’encaisser tout ce qu’elle avait encaissé voir bien pire vu les cris qu’il poussait.

Puis d’un coup, le silence total, un silence presque apaisant et libérateur, c’était enfin terminé. Elle n’entendrait plus parler de lui, tout ca était derrière elle désormais. C’est finalement la voix de Sven qui finit par briser le silence qui s’était installé pour dire qu’il ne recommencera plus et qu’il avait bien compris le message. Pendant un instant, elle reste hésitante à se retourner, ne sachant pas si elle se sentait capable de voir ce carnage avant de finalement tourner le regard doucement. Son ex est là, méconnaissable et gisant sur le sol. Est-ce qu’elle est soulagée? Totalement. Même si une part d’elle était honteuse d’avoir fait justice elle-même seulement elle connaissait que trop bien la chanson… Elle était dans ce milieu donc elle savait à quel point ca pouvait mettre du temps avant d’avoir une mesure de sécurité pour ne plus qu’il l’approche et puis, il n’était pas toujours accepté non plus. Etrangement, son regard ne se fige pas sur lui mais plutôt sur le métisse qui est dos à elle. -

Merci…

- Dit-elle simplement avant de faire quelques pas vers lui alors qu’il était assis sur le sol, juste à côté du corps de son ex petit ami. Elle ne tarde pas à remarquer ses vêtements couvert de sang ainsi que ses mains abîmées à cause des coups qu’il lui avait portés. Par chance, il n’avait pas eu le temps de répliquer sinon elle s’en serait voulu s’il aurait eu rien qu’une égratignure sur le visage. Lorsqu’elle entend ses mots, la brune secoue doucement la tête avant de le contourner pour venir face à lui, s’agenouillant à ses côtés. -

Hors de question que tu puisses repartir ainsi Sven… Tu es couvert de sang et puis regarde tes mains.

- Sous ses mots, elle attrapa en même temps l’une d’entre elle pour la serrer doucement contre la sienne en faisant attention de ne pas lui faire mal. Son autre main libre vient ensuite se déposer contre le bas de son torse, remontant doucement son t-shirt pour l’inciter à le retirer. -

Et ca, tu devrais l’enlever aussi. Je vais le passer à la machine avant que tu ne t’en ailles. Tu sais que c’est étrange quelqu’un qui se balade dans la rue avec des taches de sang sur le t-shirt?

- Elle lâcha un léger rire avant de relever les yeux vers son visage, croisant un instant son regard dans le sien. Elle pouvait presque voir son fils à travers ces derniers, il lui ressemblait tellement, son portrait craché… C’est aussi pour cette raison que durant ces années, elle n’avait jamais cessé de penser à lui, son fils lui rappelant Sven à chaque fois. Si Noa était là, il n’aurait pas mit longtemps avant de comprendre qu’il était de lui. Cependant, ce qu’elle venait de voir lui rappelait qu’elle avait fait le bon choix il y a trois ans même si elle avait tout de même espérer quelque chose de mieux pour avoir bien pire au final car elle savait que Sven ne lui aurait jamais fait de mal. Malgré tout, elle lui devait beaucoup après ce qu’il venait de faire et elle avait presque envie de lui sauter dans les bras pour le remercier mais aussi pour lui dire qu’il lui avait manqué. -

© Pyphi(lia)
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Sam 7 Sep - 20:28
When you fall

@Elyana Carlson & Sven Kaplov
Tout était devenu calme d’un coup, les coups avaient cessés et avec eux les cris de ce petit agneau blessé, il n’avait rien de gros dur ce gars-là, il exploitait juste la faiblesse d’une femme que tu ne connaissais que trop peu, une femme au visage d’ange et à la délicatesse innée, une femme que tu respectais même si tu ne la voyais pas assez.
Les mots de la belle sonnaient pour toi le glas de cette torpeur, son invitation, à rester était pour toi un soulagement, elle ne te voyait pas comme le monstre que tu pensais être à ses yeux, elle n’avait pas peur de te regarder, de te toucher. Ses mains contre les tiennes déclenchaient chez toi un frisson éphémère que tu n’avais pas ressenti depuis longtemps, sa peau aussi douce que son âme, ses caresses que tu regrettais et qui t’avaient tant manqué.
Tu t’exécutais ôtant ton haut ensanglanté, laissant apparaître ton corps marqué par la vie, marqué par les cicatrices de ta vie de délinquance, marqué de tatouages dont toi seul possédait la signification.
« J’aurais pu les brûler et partir comme ça, j’veux pas être un poids pour toi Lya, c’est normal que je vienne t’aider si tu as besoin, je … »

Ta main droite qui venait se perdre lentement sur sa mèche tombante que tu replaçais habilement derrière son oreille, ses yeux dans lesquels tu te perdais si aisément, l’épiderme de son visage que tu venais effleurer rapidement de tes mains.
« Je veux que tu saches que j’serais toujours là pour toi. »

Un baiser pour sceller des paroles sacrées, une promesse que tu honoreras, un moment de douceur éphémère, un paradis que ton âme effleurait. Ses lèvres, que tu faisais, tiennent, cette langue que tu ne pouvais maîtriser, ces sentiments incertains que tu ne pouvais refouler, tu perdais pied et finalement.
Cette même main que tu retirais rapidement, coupable d’éprouver des sentiments, honteux de posséder encore une part d’humanité, apeuré par la possibilité de voir des failles se créer, toi la paradoxalité de l’ange, celui qui portait tant de masques qu’il en avait perdu son identité, sa personnalité.
« Je suis désolé… »

Tu te lèves d’un coup pour finalement errer de pièce en pièce jusqu’à trouver la salle de bain où essuyer le sang de ton corps, tu n’as pas pu, tu n’as pas su affronter son regard ni sa douceur, tu es conscient de ce que tu es et face à elle tu ne peux refouler ce monstre qui te hante, tu ne peux te débarrasser aussi simplement de tes masques face aux personnes auxquelles t’accordes de l’importance.
Tu te regardes dans cette petite glace au-dessus du lavabo, tu vois l’homme brisé que tu es, ton âme morcelée que tu aperçois dans le reflet, t’as envie de briser cette image et de rester qui tu es sans ne jamais regarder en arrière mais c’est quand tu vois des personnes comme Lya, comme cette beauté dont tu t’es enivré, que tu te fais tirer hors de ta zone de confort, de celle où t’es sensé être immunisé. Le problème, c’est que t’avais pas prévu d’entendre ce petit rythme dans ta poitrine, t’avais pas prévu de succomber à son regard une nouvelle fois. Et pourtant, ce baiser que tu venais de partager avec elle te brûlait les lèvres d’une passion qui te consumais peu à peu, toi Sven le conquérant, tu voulais que sa peau soit tienne, que ses bras soient ton hameau de paix, que ses lèvres soient ton petit paradis, que ses yeux soient ton horizon luxuriant.
T’étais prêt à t’en aller Sven, à allait brûler les dernières affaires chez toi, à l’abandonner pour ne plus jamais y repenser mais c’était déjà trop tard tu avais croqué à la pomme empoisonnée, tu avais embrasé cette petite étincelle que tu aurais dû garder sous haute sécurité.
D’un pas décidé tu te rendais finalement vers elle pour l’enlacer, souffle chaud et regard dévorant, tu ne voulais plus la quitter bien trop obstiné à lui montrer tout ton intérêt. Tu voulais lui montrer, l'assurait, que tu serais toujours la pour veiller à sa sécurité, que pour toi malgré ce que tu montrais, elle n'était pas qu'un plan cul mais bien plus.
© Pyphi(lia)
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Dim 8 Sep - 10:53
When you fall

Elyana Carlson & @Sven Kaplov
- Tout comme son ex petit ami, elle aurait sûrement dû le fuir pour ne pas s’entourer d’hommes comme lui et pour s’éloigner de toutes violences mais pourtant, elle ne pouvait pas le laisser partir comme si de rien de tout cela était arrivé. Elle avait conscience que si Sven avait tabassé ce type derrière son dos c’est uniquement par sa faute et elle lui en était reconnaissante, il aurait simplement pu l’envoyer chier étant donné qu’elle avait disparue durant trois ans sans prévenir. La moindre des choses était donc de lui éviter des ennuies inutiles et ca commençait par l’empêcher de s’en aller avec ces vêtements tâchés de sang malgré son envie de partir rapidement en pensant qu’il serait un poids pour elle. Elle secoua d’ailleurs négativement la tête sans lâcher son regard pour lui assurer que ce n’était pas le cas, loin de là même. -

Ne dis pas de bêtises voyons…

- Dit-elle après l’avoir aidé à retirer son t-shirt qu’elle avait posé sur ses genoux une fois retiré. Ses yeux dévia un instant sur son torse, se mordillant inconsciemment la lèvre inférieure, il n’avait pas changé… Il était toujours aussi attirant alors que pourtant, des cicatrices supplémentaires étaient venues s’ajouter. Finalement, il n’était pas si différent puisqu’elle en avait une aussi sur le bas du ventre désormais, souvenir de ce type qui est en ce moment allongé au sol, encore inconscient pour un temps sûrement. Un sourire se dessina sur son visage en sentant la main du métisse venir caresser son visage après avoir replacer une mèche de ses cheveux et puis soudainement, il était venu lui arracher un baiser. Un baiser qu’elle n’avait pas attendu pour prolonger, savourant la douceur de ses lèvres qui lui avait tant manquées et dont elle n’aurait jamais espéré pouvoir sentir à nouveau. Seulement, ce moment ne fût que de courte durée puisque finalement, Sven se leva pour quitter la pièce avant de disparaître dans la salle de bain. Une chance que son regard n’avait pas croisé la chambre du petit mais elle avait anticipé en la fermant et en cachant ses affaires le plus possible.

Pendant un long moment, elle resta agenouillé au sol, son attention se tourna vers son ex petit-ami. Ce crétin aurait dû ne jamais la suivre jusqu’ici et rester à Philadelphie pour continuer sa vie, ca lui aurait évité bien des ennuies et surtout un passage à tabac. Il avait été idiot de penser qu’ici, elle n’avait personne pour appeler à l’aide alors que pourtant, elle a grandit ici et si ce n’était pas Sven, elle aurait toujours eu son père ou son frère pour la sortir de là, peut-être avec un peu moins de violence mais en y pensant, c’était peut-être mieux que la prison. Demain, il serait chez lui avec sûrement quelques conséquences physiques mais il pouvait continuer sa vie comme si de rien mais surtout en oubliant la demoiselle. Lorsqu’elle entendit des bruits de pas sur le palier, Elyana finit par se relever pour se tourner vers ce dernier et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, elle se retrouvait dans les bras du tatoué. Ses bras viennent alors se glisser derrière sa nuque qu’elle caressa du bout des doigts tandis que son visage vient se poser contre le sien, son regard se plongeant à travers ses yeux le temps d’un instant. Des mois qu’elle ne l’avait pas revus mais pourtant elle avait l’impression de ne jamais l’avoir quitté. -

Tu n’avais pas besoin de t’excuser…

- Cette fois, c’est elle qui vient reprendre possession de ses lèvres pour un baiser passionné, ses mains venant se glisser contre son torse musclé qu’elle découvrait une nouvelle fois. C’était une façon de lui montrer qu’il lui avait manqué, que malgré qu’elle avait refait sa vie ailleurs, il est toujours resté dans un coin de sa tête et bien plus qu’il ne peut l’imaginer. Toutefois, elle savait qu’une fois qu’il serait reparti, il ne pourrait pas reprendre leur petit jeu d’autrefois car maintenant, elle avait un enfant à cacher pour ne pas qu’il le découvre, la ressemblance étant beaucoup trop frappante pour qu’il ne se doute de rien. -

Reste encore un peu..."

- Murmura-t-elle contre ses lèvres durant le baiser. De toute façon il devait bien attendre qu’il se réveille et puis ca lui permettait de pouvoir profiter un peu de lui avant qu’elle ne puisse plus le faire. Même si cette fois elle aurait toujours l’occasion de le voir de temps à autres, tout serait quand même différent. -

© Pyphi(lia)
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 16 Sep - 14:58
When you fall

@Elyana Carlson & Sven Kaplov
Les dents se serrent, les yeux se ferment, ton front posé contre le sien, ton esprit abreuvé par ses douces paroles, embrumés par le goût de ses lèvres, t’as tenté de fuir en oubliant que tu pouvais te heurter violemment à ce mur invisible, t’as oublié la force d’attraction que la belle pouvait exercer sur toi.
Ce lien invisible qui a tant été torturé, éprouvé, parles années qui ont passés et la distance qui s’est accumulé et qui pourtant n’a jamais cédé, ce visage duquel tu t’étais promis de t’éloigner pour elle, pour lui permettre d’avoir un semblant d’avenir, pour la sortir de la ligne de mire dans laquelle tu l’avais placé pour l’éloigner de toute cette merde que t’as accumulée.
Tu te laisses entraîner sans résister dans cette danse que tu as initiée, toi le fruit du démon, la pomme du jardin d’Eden qui se laisse croquer sans aucune résistance, toi qui aurais dû montrer un aspect gâté, qui aurait du tout faire pour l’éloigner de cette emprise maléfique, t’as lamentablement échoué tu t’es laissé attraper, tu n’as pas su résister et encore une fois tu n’es pas le seul à sombrer.
« T’es sûre de toi Lya ? J’veux pas que tu regrettes ou que tu t’en mordes les doigts. »

Tu libères le dernier semblant d’honnêteté qu’il te reste caché au fond de ta poitrine, tu la mets en garde, la prévient, tu veux qu’elle sache que tu ne pourras pas être son filet de sécurité que cette corde où elle marche est fragile, qu’à la moindre bourrasque le château de cartes peu s’envoler et balayer l’illusion d’un monde qu’elle pensait si parfait.
Ses mains glissant sur ton corps, cette sensation trop longtemps oubliée, tu l’embrasses, la prends à bras le corps, tu veux que ce soit pour l’éternité, tu te laisses bercer peut-être trop, tu te laisses envouter, manipuler, elle obtiendra ce qu’elle veut de toi parce que la vérité c’est que dès l’instant où son regard s’est abattu sur toi, que ses lèvres se sont posés sur les tiennes, t’as déclaré forfait, t’as hissé le drapeau blanc de la réédition, tu t’as avoué vaincu lui laissant la porte ouverte pour chacun de ses choix et quand elle t’as finalement proposé de rester, t’as pas eu d’autre choix que d’acquiescer, parce que la vérité Sven c’est que tu te sens réellement en vie que dans les bras d’une personne aimée, que c’est ton seul rempart, ta seule étincelle contre ce gouffre d’obscurité contre lequel tu tentes de lutter chaque année, de ce cauchemar dont tu tantes d’échapper, encore et encore, pour l’éternité ou jusqu’à la prochaine balle qui te sera destiné.
« Je ferais tout ce que tu voudras jusqu’à ce que cet idiot se réveil, je lui ferais comprendre à quel point il doit se tenir loin de toi, je lui ferais regretter chaque connerie qu’il à pu te faire, j’te promet que plus jamais il reviendra, et pour chacun qui essaiera de faire la même chose, je me tiendrai là, dans l’ombre, prêt à venir ravager chaque visage qui osera te blesser. »

Ton regard s’ancre dans le sien, tes mains s’emparent de ses joues, tu veux qu’elle saisisse le sens de chacun de tes mots, qu’elle comprenne que tu seras toujours là pour elle, que tu seras l’ombre vengeresse qui planera toujours au-dessus de sa tête, la lumière purificatrice, paradoxalité parfaite de la personne que tu incarnes, peut-être est-ce là que tu as finalement décidé de placer l’une de tes dernières étincelles de bonté Sven, peut-être que tu as jugé bon d’en faire profiter celle pour laquelle ton cœur s’est entiché un peu trop qu’il ne l’aurait dû, parce que la vérité Sven c’est qu’Elya pour toi elle représente beaucoup alors forcément quand elle te demande de rester tu, chavires, tu tombes, tu sombres, dans cet océan de tentation, dans ces profondeurs de désir, là où personne ne peux te sauver.
Tes mains s’emparent de ses cheveux, tes lèvres des siennes, tes mains s’ancrent dans son dos et tu l’attires un peu plus vers toi, tu la rapproches assez près de toi pour sentir son souffle chaud contre toi, tu la rapproches assez pour te perdre dans le bleu de ses yeux. Chaque caresse, chaque doigt qui effleure l’épiderme de sa peau réveil en toi le volcan endormi de l’homme épris, un énième baisé pour laisser finalement rouler cette infime coulée de lave sur ta joue, cette faiblesse inavouée, ce sentiment de bien-être assurée, tu te laisses bercer par son odeur qui t’avais tant manqué.
Les masques tombent, se fracassent contre le sol les uns après les autres, finalement il ne reste plus que l’homme tourmenté, brisé, fissuré par la vie, celui qui n’avait pas prévu d’enlacer, d’embrasser à nouveau cet être tant aimé.
La distance qui vous sépare est encore trop grand pour toi, tu la veux proche de toi, tellement proche Sven, tu veux sentir vos corps qui se fusionnent, tu veux sentir cette union si parfaite d’antan, cette alchimie si inaccessible, ce déluge de plaisir, tu veux que le volcan éclate, qu’il libère tout ce qu’il à en lui tu veux enfermer toute cette animosité que tu avais pour ne laisser que de la bonté, tu veux la combler Lya, parce que pour toi elle a toujours été là.
Alors tu l’attrapes par les hanches et tu la plaque contre ce mur froid, t’ignores ce déchet qui gît à vos côtés, rien n’a plus d’importance maintenant, tu veux la faire tienne, lui montrer que tu n’as rien perdu de ce désir du passé qu’à tes yeux elle sera toujours cette femme inespérée, celle sur laquelle tu ne pensais pas déverser autant de baiser. Tu t’empares de son cou de tes lèvres si désireuses, tu traces du bout de tes lèvres un sillon. Aucun mot ne saurait sortir de ta bouche désormais, c’est un tout autre langage que tu te mets à parler, celui que vous connaissez le mieux, celui que vous avez toujours partagé, cette danse que vous avez toujours tant apprécié.
© Pyphi(lia)
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
(#)


Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum