AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  Idées avatarsIdées avatars  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Le Deal du moment : -31%
Remise de 1000€ sur TV OLED Philips OLED+ 934 ...
Voir le deal
2199 €


Aller en bas
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 27 Aoû - 5:05
Cette après-midi, tu prends la direction de l'hôpital pour voir Meng comme cela été convenue. T'es vraiment heureuse de le savoir en vie. Une mort de plus que tu n'as pas supporté. Tu te revois dans cet endroit en train de pleurer ou de te confier en espérant aller mieux. Mais non. L'absence était toujours là, mais bonne nouvelle. Il n'était pas mort. Cela n'avait été qu'un malentendu et il était de retour. Tu étais impatiente de le voir, mais en même temps, tu avais de l'appréhension. Comment était-il revenu ? Il disait aller bien, mais il était facile de mentir derrière un écran. Un bouquet de fleurs dans les mains. C'est ridicule. Tu es ridicule, mais tu ne te voyais pas venir sans rien, comme ça. Non, impossible. Léger soupir alors que tes pieds s'arrêtent devant la porte de cette chambre. De la chambre de ton ami. Tu prends ton temps. Tu inspires. Tu expires. Avant de toquer à la porte. T'es prête à tout voir, façon t'as déjà vu pire, tu le sais. Malgré que ça reste un ami proche, ça fais toujours quelque chose, non ? Tu n'es pas une personne sans cœur. C'est peut-être ton plus gros défaut, tu as trop de cœur avec les autres.

@meng wang it's nice to have a friend → Breng 3751872206
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 27 Aoû - 8:36
Les visites s’enchaînaient, qu'elles soient d'amis ou de médecins. Aster était restée là la majorité du temps mais savait quand lui accorder de l'intimité avec ses proches qui venaient lui rendre visite. Sa présence à ses côté l'aidait plus qu'il ne le réalisait, gardant contact avec la réalité et ne pouvant ainsi se perdre dans des songes trop sombres. Aussi les rares instants où il était seul, Meng la comblait en envoyant des messages, demeurant ainsi connecté. Il avait pu voir que la nouvelle de son retour était parue, les commentaires positifs, les nouvelles théories du complot, et tout un tas d'autres choses lorsqu'on toque à la porte. Il releva le nez de son téléphone, se doutant qu'il devait s'agir d'une nouvelle visite, probablement Bryséis car Aster n'avait plus besoin de toquer. Entre ! dit-il en haussant légèrement la voix pour se faire entendre.
Assis sur le lit, Meng avait bien l'air fatigué et avait considérablement maigri, mais il ne semblait pas éteint comparé à la veille et ce matin-même. La toilette aux alentours de midi lui avait permis de pouvoir se raser et se laver avec l'aide d'Aster, regagnant ainsi un peu de fraîcheur sur le visage. La porte s'ouvrit et en voyant la jeune femme blonde apparaître avec un bouquet de fleurs, Meng eut un sourire en coin suivit d'un sourcil s'arquant. Il déposa le téléphone sur la table de chevet voisine et se redressa tranquillement dans son lit, prenant appui sur son oreille. Des fleurs ? J'aurais de quoi pouvoir attaquer les médecins qui m'embêtent maintenant. Mais t'aurais pu m'apporter un fouet au moins. En quelques heures, son sens de l'humour était revenu plus naturellement ; preuve qu'il allait bien. Peut-être.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mer 28 Aoû - 3:57
L’appréhension est grande, comment tu vas être capable de le retrouver ? Pas en bonne forme, c’est évident. Mais tu ne sais pas exactement comment, tu te poses tout un tas de questions. C’est la première fois que tu vis quelque chose dans ce genre-là et ça semble être la seule fois. Cela n’arrive pas tous les jours qu’une personne soit considérée comme mort pour ensuite qu’on découvre que ce n’était pas vrai. Tu te sens un peu stupide avec ton bouquet dans les mains, mais la nourriture n’était pas acceptée alors tu avais pris ce qui te semblait logique. Une peluche aurait été encore plus ridicule que ce bouquet, tu n’en doutes pas une seule seconde. Il t’invite à rentrer dans la chambre et tu le fais. Les yeux se posent sur le corps amaigris qui est dans le lit, tu avales durement ta salive avant de laisser un petit sourire se dessiner sur ses lèvres. Ce n’est vraiment pas beau à voir. Il n’est plus le même, mais tu ne le regardes pas différemment. Il ne faut pas. Il est toujours Meng quoi qu’il puisse se passer, qu’importe le physique qu’il peut avoir. Je ne pense pas que tu aies réellement besoin d’un bouquet de fleur pour faire peur aux infirmières. Tu secoues doucement la tête avant de t’installer sur une chaise libre aux côtés du lit. J’hésitais entre les fleurs ou une peluche, tu devrais t’estimer heureux que ce soit ça et pas un ours en peluche avec écrit bon rétablissement dessus.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mer 28 Aoû - 15:31
Le changement était flagrant, mais Meng avait pu déjà voir les regards des personnes les plus proches de lui s'étonner de sa maigreur. Alors, ces yeux, il les reconnaissait ; empreintes d'une bonne volonté à ne pas instaurer le malaise mais qui ne pouvaient s'empêcher de remarquer les changements. Il n'en était pas vexé ; mais la taquinerie sur le fait qu'il puisse faire peur, malgré lui, le toucha plus qu'il ne l'aurait voulu. Il savait qu'en temps normal il aurait répondu et que son amitié avec Bryséis tournait beaucoup autour des boutades, mais là, dans son état, il ne les encaissait pas de la même manière. Alors il se contenta d'un sourire et ne pas répondre, ne souhaitant pas exprimer ses combats intérieurs à celle qui lui apportait des fleurs. Meng les observa un instant avant de tendre la main pour récupérer le bouquet et le regarder. Une peluche aussi aurait fait l'affaire. J'aurais dormi avec, elle serait devenue mon doudou. Mais les fleurs me conviennent aussi, j'ai toujours eu une certaine appréciation pour l'art floral. Abaissant le bouquet, Meng reposa son regard sur elle. Merci, pour les fleurs, mais d'être venue également.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 3 Sep - 10:12
Tu ne voulais pas le regarder différemment. Tu veux garder votre amitié comme elle était pour lui montrer que rien n'avait changé entre vous et surtout pour lui. Même si tu sais que ce qu'il a vécu n'a rien de simple. A sa place, tu ne serais sûrement plus là. Il est fort, Meng. Bien plus fort que toi et c'est un truc que tu admires chez lui. Pas seulement, mais tu comptes bien garder tout ça pour toi. Tu n'es donc pas un homme très compliqué, mais j'avais un peu peur de passer pour une enfant avec une peluche. Si j'aurais su que tu apprécierais, j'aurais choisis cette option. Léger sourire sur les lèvres. Tu aimerais être un rayon de soleil pour lui. Comme t'as envie de l'être pour les autres. Tu veux juste être là pour lui, une amitié comme celle-ci, tu n'as pas envie de la perdre. Absolument pas, il t'a beaucoup plus aidé que ta famille, que les autres personnes que tu peux connaître depuis des années. C'est normal. Je suis vraiment contente de savoir que tout va bien pour toi... Tu passes rapidement une main dans tes cheveux avant de reprendre. Enfin que tu ne sois pas mort. Je me doute bien que ce que tu as vécu n'est pas simple. Mais est-ce égoïste de dire que c'est un deuil en moins à faire et à supporter ?
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Dim 8 Sep - 3:49
((fuck je croyais avoir répondu ??))

Un sourire qui restait peint sur les lèvres de Meng. Content d'être de retour, content d'être vivant, encore ignorant du calvaire qui l'attendait. Il souriait même si une partie de lui n'avait pas l'impression d'être vraiment là, peinant à pleinement réaliser qu'il était de retour à NYC. Parfois même il s'était demandé s'il n'était pas juste mort là-bas et que tout ceci n'était que mensonge, mais il était trop lucide pour que tout soit faux. Tu peux toujours m'offrir un deuxième cadeau. glissa-t-il avec un clin d'oeil espiègle. La blonde exprimait son soulagement de le savoir en vie et le sourire de Meng diminuait discrètement, le regard allant un peu se perdre dans le vague quelques secondes. Il s'isola un instant dans des songes que nul ne pouvait deviner, avant que ses pupilles ne se posent à nouveau sur le visage doux de Bryséis. Il lui tendit la main pour qu'elle la prenne, comme pour confirmer qu'ils étaient bien là tous les deux. Il attendit qu'elle glisse sa main dans la sienne pour regarder leurs doigts, leurs teintes de peau différentes, la sienne plus foncée que celle de la jeune femme. Son pouce caressa sa main alors qu'il inspirait et relevait le regard vers elle. Même si c'était dur, je suis là et c'est le principal. Je sais même pas comment imaginer aussi ce que ça doit faire de m'avoir cru mort pendant tout ce temps et que je réapparaisse un jour. Il hésita un instant, ne voulant pas l'inquiéter davantage ; lui dire que s'il était resté une semaine de plus dans la nature, il n'aurait pas survécu. Avait-elle besoin de le savoir ? Non. Il fit le choix de se taire et offrit simplement un autre sourire. Je vais mettre du temps à récupérer mais je suis en vie. Comme une promesse silencieuse de toujours être dans les parages.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Dim 8 Sep - 4:03
((t'inquiète heaart))

Un léger rire sortit d’entre ses lèvres alors que la tête bougeait doucement de gauche à droite. C’est une possibilité effectivement. Comme je peux t’en offrir un à ta sortie. Donc il faudra être patient Meng. Mais tu te connais assez pour savoir que tu serais capable de revenir avec un autre cadeau pour lui. Tu es comme ça. Peut-être trop gentille, mais c’est surtout parce qu’il compte pour toi. T’es plus qu’heureuse de le savoir en vie, de savoir que cette annonce n’avait été qu’une erreur. Tu te souviens de ce moment dans votre endroit où tu t’es mise à pleurer sa mort. Une mort de plus dans ta vie. En ce moment, les choses s’enchaînent et clairement tu ne sais pas comment tu aurais pu faire. Il avait été le seul à vraiment s’inquiéter pour toi après la manifestation. Le seul à prendre des nouvelles. Une épaule sur laquelle tu n’aurais plus eu si cette annonce avait été la réalité. Tu vois le mouvement de sa main et la tienne retrouve la sienne. Les doigts s’entrelacent doucement alors que tu regardes vos mains un instant, tu remontes les yeux vers lui. Oui c’est le principal. Léger sourire alors que tu serres légèrement sa main avant de reprendre. C’était vraiment dur, Meng. Après mon petit frère.. Tu secoues doucement la tête sans continuer ta phrase. Tu ne sais même pas à qui tu aurais pu parler de tout ça, votre amitié semble presque irréel quand tu y penses. Et je serais là, toujours, pour t’aider à récupérer. C’est une promesse que tu n’as pas besoin de faire. C’est une évidence qu’il pourra compter sur toi pour tout et rien.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Dim 8 Sep - 4:36
Des promesses, des sentiments sincères, une affection profonde. Bryséis était d'une douceur rare et elle lui mettait du baume au coeur. Ils n'avaient pas toujours été aussi proches pourtant, mais les événements avaient faits qu'ils en étaient là aujourd'hui. Évitée comme la peste à cause de sa soeur Aimée que Meng ne voyait que comme une gangrène, si ça n'avait pas été pour Arley et le sauvetage inespéré qu'il avait fait pour Bryséis en sacrifiant l'idée de retrouver Meng dans la foule paniquée durant la fusillade de mars dernier, peut-être que Meng ne lui aurait jamais adressé la parole. Peut-être que Bryséis n'aurait pas survécu ce jour-là. Meng avait toujours pensé qu'elle était bien entourée, aimée, appréciée et presque idolâtrée comme son impitoyable soeur pouvait l'être ; erreur, lorsqu'il avait compris qu'elles étaient radicalement différentes. Il se rappelait avoir été surpris que personne ne semble se soucier vraiment d'elle, que tous semblaient avoir oublié l'incident de mars et le traumatisme qu'elle avait vécu. Trop centrés sur eux-mêmes, les gens en oubliaient les douleurs de leurs proches. Mais pas lui. Pas Meng.
Posant le bouquet sur la table de chevet voisine, il s'installa un peu plus confortablement dans le lit sans lâcher la main de Bryséis. Un sourire malicieux étira alors ses lèvres et il la fixa avec une étrange lueur dans le regard ; la taquinerie était de retour. Parce qu'il la savait douce, innocente, et que lui demeurait le charmeur au sourire ravageur, il n'allait pas l'épargner. Ne serais-tu pas en train de m'avouer ô combien je suis important dans ta vie ? Que je suis irremplaçable, que ton affection pour moi est sans limite ? Peut-être était-ce également un moyen de ne pas la rendre davantage triste car il la savait très sensible et se doutait qu'elle avait besoin de rire un peu. La vie m'aime trop pour m'abandonner de toute manière. Trop de femmes ont besoin de moi, n'est-ce pas ? Taquin, joueur, un peu provocateur. Synonyme de je vais bien, ne t'inquiètes pas. Pure comédie.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Sam 14 Sep - 14:51
Deux personnes différentes. Deux personnalités que tout opposent et pourtant, une vraie amitié a pris naissance entre les deux. Tu ne pourrais expliquer ni pourquoi, ni comment, mais cette amitié est importante pour toi. Tu ne pourras jamais faire une croix dessus et beaucoup de personnes ne comprendraient pas, mais est-ce qu’ils ont besoin de comprendre ? Non. Tu sais que tu peux compter sur lui et l’inverse serait toujours une vérité. Meng peut être impressionnant au départ, ce qui avait été le cas pour toi, mais tu as juste découvert une personne qui se soucie réellement de ses proches, de ceux qu’il considère comme ces amis. Tu es heureuse de faire partie de ces gens. De voir que quelqu’un dans cette ville peut faire attention à tes propres sentiments, à tes traumatismes par rapport à la manifestation. Tu n’en veux pas aux autres, tu es incapable de cela, mais tu aimerais en parler de temps en temps. Ta main toujours dans la sienne, tu le regardes s’installer un peu mieux dans le lit tout en lui avouant que le fait qu’il ne soit pas mort t’arranges dans un sens. C’était dur de savoir qu’il n’était plus dans ce monde et que tu devrais refaire un deuil. Personne n’est irremplaçable, tu sais ? Mais effectivement, tu es important dans ma vie et je n’ai pas peur de l’avouer quitte a gonfler un peu plus ton égo. Tu ne peux pas mentir, ce n’est pas dans ton genre. Du moins, plus dans ton genre. Tu commences doucement, mais sûrement à comprendre que tu dois être sûre de tes paroles, que tu ne dois pas faire semblant avec les autres pour faire plaisir ou par peur de blesser. Oh, je vois que tu as toujours une haute estime de toi, mais je ne sais si je dois être heureuse ou triste pour ces femmes. Après tout, tu n’es peut-être pas le coup de l’année. Les taquineries encore et toujours. Cela te fait plaisir, sans savoir un seul instant qu’il est en train de jouer la comédie avec toi.
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
(#)


Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum