AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  Idées avatarsIdées avatars  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Le Deal du moment : -29%
Jeu d’ambiance Dobble
Voir le deal
7.12 €


Aller en bas
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 2 Sep - 10:28

Tu sais que je le fais pas foncièrement exprès. Je voudrais te traiter autrement, comme un roi, mais le coup de couteau que tu m’as lancé est encore douloureux, comme si tu me l’avais donné hier. Je te promets que je fais des efforts pour que nos rapports soient cordiaux et que Madelyn te respecte, mais j’trouve toujours le moyen de tout ruiner et de ramener le passé au présent. Si tu savais à quel point je voudrais qu’on fasse marche-arrière. J’aurais dû chercher à comprendre les raisons de ton départ et non accepter ton abandon. C’est juste qu’il y avait tant de choses à gérer pour moi, tant de nouveautés pour une fille qui ne se considérait pas encore comme femme. L’accouchement m’a figé et les mois qui ont suivi ont été une traversée du désert. J’étais en improvisation totale. Certes, il y avait ma soeur, mais c’est de toi que j’aurais eu besoin. J’aurais eu besoin de tes bras après avoir réussi à endormir notre fille. Quelques heures de repos auprès de toi, du réconfort et de l’amour. Mais tu m’as tout enlevé. J’ai dû me débrouiller quasiment toute seule, voir mes rêves partir en poussière. J’ai géré une naissance et des deuils simultanément. Le deuil de notre relation, le deuil de ma future carrière professionnelle. Alors quand je te vois, qu’on se retrouve presque comme au bon vieux temps, je suis glacée. Un bloc de marbre impitoyable. Je te reproche tous les maux du monde pour une erreur de jeunesse. Mon regard posé sur ta silhouette au loin, je t’observe sans trop t’observer. Madelyn récupère ensuite mon attention jusqu’à ce que tu nous rejoignes. « Merci .. » Princesse. Vieux surnom sorti des décombres. Mon coeur se serre. La nostalgie me claque de plein fouet. J’attrape lentement mon menu et te laisse t’occuper comme un chef de ta propre fille. C’est l’âge le plus mortel, celui où elle est en admiration devant son papa. Son super-héros. Elle n’a d’yeux que pour toi et bordel, qu’est-ce que ça m’énerve. « Bon appétit, un peu de gras n’a jamais tué personne non ? » Plus souriante, j’attrape mon cornet de frites et commence à piocher les lamelles recouvertes d’huile pour le plus grand plaisir de mes papilles. « Quoi de neuf alors ? Ta nouvelle copine n’sera pas jalouse que tu partages du temps avec ton ex ? » Pourquoi je te demande ça, c’est le meilleur moyen pour souffrir. Mes doigts plein de sel, je les lèche avec gourmandise tout en allant tremper une nouvelle frite dans ta mayonnaise ouverte. « Elle vit bien cette situation ? Que tu sois papa ? »
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 2 Sep - 18:14

Quand j'utilise le surnom de Princesse vis à vis de Gypsy ça ravive tellement de souvenirs dans ma tête. Je l'appelais comme ça à l'époque quand tout était encore parfait entre nous deux. Avant que je merde. Avant que je prenne cette décision de merde. C'est un ancien réflexe qui est sortit. J'ignore si ça a perturbé Gypsy ou pas. D'un côté j'espère, parce que si c'est le cas, ça voudrait dire que ça lui fait encore quelque chose et que donc elle ressent toujours un petit truc pour moi, outre le fait qu'elle me déteste. Du moins j'espère. Aucune idée. Tout ce que je vois c'est qu'elle me déteste et qu'elle me lance des piques sans arrêt. Ca me fait quelque chose, mais je ne peux que m'en prendre à moi même. Bref, je place le plateau au milieu et je m'occupe de donner le menu à la personne concernée. Je m'occupe de ma fille, pour pouvoir lui déballer ses frites et ses chicken nuggests. Elle me regarde faire et je souris fièrement de partager ça avec elle. " Je suis bien d'accord, un peu de sport après et c'est bon. Bon appétit à toi aussi. " Quoi que pour éliminer un mcdo, il faut vraiment faire beaucoup de sport je pense. Enfin, je commence à attraper mon burger pour pouvoir commencer à manger mon burger et croquer dessus. Un peu mcdo ça fait du bien, même si c'est horriblement gras comme repas. Je relève le regard vers Gypsy à sa question. Ca l'intéresse vraiment de savoir si ma copine actuelle peut être jalouse que je partage du temps avec mon ex. " Non je pense pas, enfin j'en sais trop rien. " En gros, je pense clairement qu'elle s'en fout. Ou pas. Peut être que ça va la faire chier, mais de mon côté, je m'en fiche qu'elle soit jalouse ou pas. Ca m'importe absolument pas. " Ca la dérange pas, mais de toute façon je compte pas faire les présentations. " Non si Madelyn doit rencontrer une de mes copines, ça sera une fille avec qui c'est vraiment du sérieux et avec qui je vois que ça peut durer. Avec l'actuelle, je ne vois pas ça, donc pas de présentations de prévu. " Et toi ? T'as rencontré des mecs ? " Que je finis par demander, autant se renseigner un peu non ?

@Gypsy Kavinsky
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 3 Sep - 17:42

Tu me donnes l’impression d’être une pauvre petite bille percutant des tas d’obstacles derrière la vitre d’un flipper. J’suis baladée de souvenir en souvenir. J’ai la nausée du bon vieux temps. Un goût d’inachevé qui remplace la sauce pleine d’huile. J’te bade discrètement pendant que tu t’occupes de notre petite ‘princesse’. Le fantasme du papa. T’es pas le père bedonnant et agacé, non, t’es le père sexy et aimant que toutes les meufs les plus détraquées voudraient se faire. Et j’sais pas pourquoi, mais malgré que l’on soit séparé et archi séparé, je me dis que tu es quelque part toujours à moi. Mais je me trompe. Si aucun homme ne se promène quotidiennement chez moi, pour toi, c’est autre chose. Plusieurs paires de fesses se sont déjà trémoussées dans ton appartement de haut standing. Mieux, tu es en ce moment même en couple avec une fille. Ta vie n’est pas un chantier aussi énorme que le mien, elle est ordonnée et plus équilibrée. Alors franchement, tu vois pas que je galère et que je suis toujours en manque de toi ? Si toi t’as pu me remplacer, moi non. J’suis restée sur la touche, incapable de ressentir à nouveau ce que j’ai pu ressentir pour le splendide Milan O’Sullivan. Tant pis si ma question parait complètement dérangée, j’ai besoin de me faire du mal pour mieux avancer, j’ai pas le choix. « Encore heureux, tu changes de meuf comme de chemise » Ça, c’est ce que je voudrais bien croire, seulement, il va bien arriver un jour où tu trouveras la perle rare, celle qui s’incrustera pour de bon et qui voudra prendre ma place de mère. Celle-là, je suis pas sûre qu’elle fasse long feu. What, attends, pourquoi tu me demandes ce qui se passe de mon côté, c’était pas prévu du tout. Surprise, j’relâche mon cheeseburger et rentre mon menton dans mon cou. « J’en ai rencontré comme j’ai rencontré des pigeons tu vois. C’est du service express » Depuis quand on en est arrivé à ce niveau, à se parler de sujets si intimes sans qu’on soit au centre même de la discussion ? C'est gênant. « Je suis pas au stade de cohabiter avec quelqu’un d’autre ou d’éprouver quoique ce soit comme toi. » Ce qui signifie que t’es encore le plus horrible de nous deux pour avoir fait ton deuil de nous. Et pendant ce temps-là, Madelyn s’amuse avec le jouet de son happy meal tout en s’en mettant partout. « M’enfin, tant que tu es heureux, c’est le principal .. Tu peux essuyer la bouche de Madelyn ? Elle est plein de ketchup »
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 3 Sep - 18:31

En réalité, même si ce n'est qu'un McDo, je suis content de pouvoir partager ce moment tous les trois, en famille, chose qu'on n'a jamais vraiment été, étant donné que j'ai merdé beaucoup trop vite. Ca nous permet de passer du temps ensemble, autre que de se voir seulement pendant les remises de garde de notre fille. Je vois bien que notre fille est heureuse à cet instant présent. Elle est heureuse tout le temps. C'est un rayon de soleil et je ne regrette absolument pas que Gypsy soit sa mère. Je sais qu'elle s'en occupe comme elle peut et elle s'en occupe bien. Je le vois quand je récupère Madelyn. Donc je n'ai aucun soucis à me faire avec mon ex. Je dirais même qu'on s'en occupe bien tous les deux, chacun à des manières différentes. C'est normal, déjà à la base, on a été élevé de façon différente, et puis chacun sa façon d'élever. Pour l'instant elle profite pas du fait qu'elle a deux éducations différentes. Parce que je suppose qu'on en donne deux différentes. Gypsy est peut être plus stricte, alors que moi je suis plus cool. Mais elle n'en profite pas. Je pense qu'elle est assez intelligente pour comprendre que ça ne marcherait pas, et que rien ne changerait de toute façon. Je rassure ensuite Gypsy sur le fait que je ne compte pas faire les présentations entre ma copine actuelle et notre fille. Après tout c'est une copine, mais je n'ai aucun scrupule à aller voir ailleurs. Je ne suis absolument pas amoureux. Je ne ressens rien pour elle, à part un désir sexuel. Après tout comme elle vient de le dire, je change de copine comme de chemises. Mais je décide d'inverser les choses pour me renseigner sur elle. " Tu crois que j'éprouve quelque chose ? " Que je lui demande finalement. Elle croit vraiment que je suis sérieux avec la copine actuelle. Elle l'a dit elle même, je change de copines comme de chemises. Donc rien ne change. Mais je comprends bien que de son côté, elle n'a pas pu refaire sa vie non plus. Je me tourne ensuite vers Madelyn, qui a du ketchup partout autour de la bouche. " Comment t'es parents t'ont éduqué jeune fille ? " Que je dis en rigolant, nous en prenant à tous les deux. Mais c'est sur le ton de la rigolade évidemment. Je prends une serviette pour venir essuyer sa bouche pleine de ketchup. " Et voilà, si tu veux aller jouer, tu peux, on reste là. " Elle me regarde, pose son regard sur sa mère pour ensuite filer dans l'air de jeu. " A ton avis pourquoi je change de filles comme de chemises ? " Je veux lui faire comprendre que je n'ai pas tourné la page.

@Gypsy Kavinsky
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 5 Sep - 13:06

L’instant que je redoutais le plus est arrivé. Je l’ai cherché. J’ai appuyé là où il ne fallait pas et ce retour de manivelle est totalement légitime. J’ai débordé, je suis allé gratter dans ta vie intime et c’est normal que tu aies fait l’inverse, ne serait-ce que pour savoir avec quel bougre ta fille peut avoir à faire. Égalité pour les questions, mais pas égalité pour les réponses. Si tu fréquentes quelqu’un sur le ‘long-terme’, j’imagine que c’est sérieux, que des sentiments se sont installés, ce qui est loin de m’arriver pour l’moment. Ouais, je parle à ta place, parce que cela semble couler de source pour moi, mais toi, tu sembles réfuter mes propos avec ton interrogation. « Arrête de vouloir me mentir » Un coup de serviette à Madelyn complètement recouverte de ketchup et j’passe ma main sur mon menton pour vérifier que je n’ai pas imité ma propre gamine. « Ses parents l’éduquent séparément et ils ont toujours été crado » Petit sourire à la princesse et une belle grimace immonde pour lui arracher des éclats de rire si contagieux. Oh non, ne la pousse pas vers l’aire de jeux, pas ça. Si elle part, on est seuls et le ton peut monter. Trop tard. Mad a disparu sous les boules multicolores. Le tête-à-tête commence et s’inspire de la conversation précédente. « Parce que .. Parce que tu aimes le changement. Tu te lasses vite ! » Les nerfs à vif, je me recule violemment contre le dossier de la chaise en croisant mes bras. La moue moudeuse, beaucoup moins affamée, je surveille le parc pour les enfants afin d’éviter avant tout ton regard destructeur. « Ne me ménage pas, dis moi la vérité, je préfère être prévenu que tu vas bientôt te marier plutôt que de rester sur le cul au dernier moment »
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Dim 8 Sep - 17:23

Si Gypsy me pose des questions sur ma vie amoureuse, sentimentale et bien c'est normal que je décide de lui poser la même question. J'ai envie de savoir si elle a quelqu'un dans sa vie. J'ai envie de savoir où elle en est dans sa vie. C'est important pour moi, parce que je ne pense pas que j'arriverais à l'oublier de si tôt. Vraiment je suis toujours amoureux d'elle. Je suis en couple, mais je peux la quitter du jour au lendemain sans problème. Après tout je continue d'avoir des aventures avec d'autres femmes. Je n'étais pas ce genre de mecs avant. Avec Gypsy j'ai toujours été fidèle. Jamais je l'ai trompé. On partageait tout et maintenant on ne partage que notre magnifique petite fille de quatre ans. " Oui c'est vrai que l'éducation séparée c'est pas la meilleure chose. " Que je finis par dire en la regardant. Et c'est vrai. On l'éduque de deux façons différentes. On ne peux même pas parler de ce qu'on veut ou pas pour notre fille. Et ça il faut qu'on arrive à le faire. Après avoir essuyé la bouche de notre fille, je lui dis qu'elle peut aller jouer avec les autres enfants dans l'air de jeu juste à côté de nous. Au moins on peut discuter que tous les deux avec Gypsy, tout en gardant un oeil sur notre fille. Parce qu'il est évident qu'on ne va pas la laisser sans surveillance. Madelyn se lève et file rapidement dans la piscine à boules. Mon regard la regarde pour ensuite se poser sur mon ex. " Tu te voiles bien la face... " Et pas qu'un peu en réalité. Sa réaction m'intrigue. Elle croise les bras et me regarde après quelques coups d'oeil sur notre fille. Elle me demande de lui dire la vérité et elle pense que je vais me marier. " Me marier ? Tu crois vraiment que je suis amoureux d'elle ? Ca fait des années que je suis amoureux de la même fille et que je regrette chaque jours la décision que j'ai prise. " Que je finis par lui dire. Il fallait être honnête non ? Et bien je le suis. Je préfère lui dire la vérité. Au moins elle le sait.

@Gypsy Kavinsky
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 9 Sep - 12:21

J’suis jeune et je me tire les cheveux depuis déjà quatre années. J’devrais plutôt passer mon temps à rire et célébrer la vie, mais non, je suis la râleuse de service. J’suis en colère non stop, une boule de haine et de violence. Les rayons de soleil ne m’effleurent qu’à peine. J’suis comme voué à traîner un épais nuage noir au-dessus de ma tête. Et comme si ça ne suffisait pas, je me suis foutue dans une galère pas possible en volant le pognon d’un gang avec ma soeur et ma best. Mais ça, hors de question de te l’avouer. Si jamais t’apprenais le pétrin dans lequel je suis, tu ferais voler en éclats notre accord pour la garde de Madelyn et tu voudrais sûrement jouer au chevalier en m’aidant. Bordel, j’aurais jamais dû accepter de venir jusqu’ici pour au final subir une discussion pareille. Attendant que notre fille aille se noyer dans les boules en plastique, je ne riposte qu’ensuite avec des arguments en caoutchouc. J’veux pas savoir pourquoi tu changes souvent de petite-amie. J’veux être loin de ta vie, en savoir le moins possible pour ne pas avoir à y songer. T’occupes déjà assez de place dans ma tête au quotidien, faut que ça cesse. Alors même si je ferais tout pour ruiner un éventuel mariage de ton côté, j’en serais sûrement soulagé par la suite. Je n’aurais plus à m’faire d’illusions, tout sera scellé et nous resterons en lien uniquement pour Mad et son éducation. Le strict minimum. Les espoirs d’un retour en arrière seront ainsi démolis. « Tu vois pas que tu la prends pour une conne alors ? Tu la tiens en laisse pour que dalle, t’es .. t’es égoïste ou tu me mens pour m’garder près de toi ! » L’orage gronde, j’m’attends à prendre la flotte incessamment sous peu ou partir en courant pour éviter de détruire ce pauvre Macdonald’s. Mon index qui s’appuie sur la table, je retrouve ma tendre vulgarité « C’est pas en sautant toutes les dindes de Manhattan qu’on avancera. J’sais pas si j’en ai vraiment envie t’façon. T’es au niveau 0 de ma confiance » Mon regard qui quitte le tien, je contracte les mâchoires pour éviter un ultime débordement irréparable.
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Lun 9 Sep - 18:19

La situation est compliqué. Depuis que je suis revenue dans sa vie, la seule relation que nous avons c'est pour notre fille. On ne parle quasiment plus. On ne partage plus rien, alors qu'avant on partageait tellement de choses. On avait tellement de choses en commun. Et maintenant plus rien. Oui je suis vraiment dégoûté. Oui je m'en veux terriblement. Et je crois que quelque part j'en voudrais toujours à mon meilleur ami. Il ne le sait pas, mais je garderais toujours en tête son discours. Et à l'heure actuelle, son discours paraît tellement ridicule. Mais c'était il y a quatre ans. J'avais envie de profiter de ma jeunesse, j'avais envie d'avoir un bon job dans la vie. Je ne voulais pas gâcher ça. Au final, je ne l'ai pas gâché, mais j'ai gâché la sienne. Je le sais, parce que sinon je sais qu'elle n'aurait jamais eu ce type de situation. Je suis coupable de tout ça. Donc je comprends qu'elle m'en veuille. Je comprends qu'elle me lance des piques, qu'elle me déteste en quelque sorte. Mais j'aimerais tellement qu'on puisse retrouver notre relation d'avant. J'espère vraiment que Madelyn pourra nous rapprocher. Comme elle vient de le faire aujourd'hui. C'est grâce à elle qu'on se retrouve tous les trois et actuellement tous les deux, parce que mademoiselle a décidé d'aller jouer dans la piscine à boules. Je parle alors à coeur ouvert de ce que je ressens à la jeune femme. " Je lui ai rien promis, elle savait. " Oui je ne lui ai jamais promis fidelité et mariage. Non je lui ai toujours dis que je n'étais pas prêt à m'engager sérieusement avec une femme. Tout simplement parce que je suis encore amoureux de mon ex. Mais ça mon actuelle copine ne le sait pas. Et maintenant Gypsy le sait ou s'en doute à travers mes paroles. " Ca je me doute bien Gypsy. J'ai grave merdé il y a quatre ans. Je ne cesse d'y penser et si je pouvais retourner en arrière, je ne referais certainement pas cette même connerie. " Que je finis par dire. Bon au moins c'est fait. Maintenant elle sait ce que je pense. A elle de voir ce qu'elle veut en faire. Après je me doute qu'elle va avoir beaucoup de mal à me refaire confiance dans le futur. Je le sais, mais malheureusement à part la patience, rien ne pourra m'aider.

@Gypsy Kavinsky
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mer 11 Sep - 17:46

C’est comme si une bombe atomique avait frappé tout près. C’est le chaos. Un épais nuage m’enveloppe et m’empêche de voir distinctement. Je suis aveuglé par ce que tu étais dans l’passé. Parfois je dérape, j’oublie le mal que tu m’as fait et je nous imagine tous les deux, comme au bon vieux temps. Et puis le présent revient à la charge, brisant tous ces fantasmes. Si je suis plus réservée et difficile sur les mecs que je fréquente, pour toi, c’est bien plus ouvert. Les filles entrent et sortent de chez-toi. Tu continues de penser à tes besoins tandis que je m’interdis à bien des égards de m’amuser. C’est le foutoir. Me dire qu’il n’y a rien d’inscrit entre ta copine du moment et toi n’arrange rien. En me mettant à sa place, la révolte gronde. Je m’indigne comme toute femme qui n’aimerait pas être prise pour une conne, mais vraisemblablement, vous semblez être dans une relation plutôt .. ouverte. T’as tellement changé Milan, tellement. N’étais-je donc qu’une parenthèse pendant laquelle tu as été un autre, un homme droit ? Je suis perdue. Je m’égare vers l’horizon, sans bouée de sauvetage. Je rattrape la moitié de mon burger et mord dedans pour éliminer ces pulsions destructrices qui m’habitent. « Peut-être bien que si, peut-être bien que c’était le destin qu’on se sépare » que je prononce la bouche pleine avant d’avaler la bouchée. Les autres se succédant pour terminer le sandwich au centaines de calories, je froisse une serviette entre mes mains pour essuyer le gras de mes doigts et j’envois ensuite la boulette de papier sur ton front. « Merci pour le repas daddy » De nouveau désagréable, j’aspire plusieurs gorgées de soda et émet un petit rot -signe de ma satiété-. « Allez, je file, occupe toi bien de Madelyn, on se revoit dimanche » Plus je reste et plus je creuse la plaie. Des choses plutôt inédites ont tout de même été dites et je ne les oublie pas. J’dois même les digérer, au même titre que ce burger qui pèse dans mon estomac. « Borde-la bien tous les soirs et lis lui le bouquin que je t’ai laissé à l’appartement, p 10. » Debout, je range ma chaise boiteuse et effectue un détour par l’aire de jeux pour dire au revoir à ma princesse avant de disparaître et de te la laisser, à toi, celui qui a autrefois volé mon coeur avant de le poignarder. @Milan O'Sullivan
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 12 Sep - 18:28

J'ai conscience que me confier sur ce que j'ai pu faire par le passé c'est comme lancer une bombe. Je ne sais même pas si un jour je lui avais déjà dis ce que je viens de dire. Mais oui Gypsy je ne l'ai jamais oublié. Je suis peut être en couple, mais disons qu'on est assez libre comme couple. Elle sait très bien dans quoi elle s'est lancé. J'ignore que de son côté, c'est un peu plus compliqué et qu'elle aimerait avoir vraiment du sérieux. Je sais que je devrais vraiment penser à me poser avec quelqu'un, mais c'est compliqué quand une même personne occupe ses pensées. Je viens même à lui avouer que si on pouvait retourner en arrière, je le ferais et surtout je ne referrais pas cette connerie de l'abandonner. Non hors de question que je refasse la même chose. Sauf que malheureusement on ne peut pas revenir en arrière. Je dois assumer ma décision et on doit continuer de se fréquenter, mais uniquement pour notre petite fille, qui aimerait tellement voir ses parents ensemble. Sauf que pour l'instant ce n'est pas possible. " Non je l'aurais pas refait... C'est la pire erreur que j'ai pu faire.... " Oui la pire erreur. Je regrette tellement. Parce que j'ai loupé les premiers moments avec Madelyn. Maintenant je me rattrape. Je tente de m'en occuper le mieux possible. Mais ce n'est pas forcément évident de temps en temps. Eduquer un enfant séparemment c'est difficile, surtout qu'on vient de deux mondes différents désormais. On termine notre repas McDo et elle décide de partir. Oui je crois que je l'ai un peu chamboulé avec ma discussion. Mais au final c'est elle qui l'a provoqué en me questionnant. " Ok on se voit dimanche. " Que je dis en la regardant se préparer à partir d'ici. Ca c'est du départ plutôt très rapide quand même. Je ne sais pas trop comment le prendre. " T'inquiète je sais m'en occuper. " Que je finis par lui dire, alors qu'elle s'en va pour dire au revoir à notre fille et quitter le McDo. Bon et bien voilà, je me retrouve seul avec Madelyn. Je vais alors la chercher pour qu'on puisse rentrer chez moi ou faire autre chose, je sais pas encore. Mais cette conversation trotte dans ma tête. J'ai essayé d'être vraiment le plus sincère possible.

@Gypsy Kavinsky
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
(#)


Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum