AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les personnagesLes personnages  Idées avatarsIdées avatars  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Le deal à ne pas rater :
ASOS : -20% en plus sur les articles soldés
Voir le deal


Aller en bas
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Dim 18 Aoû - 0:21
« J’ai mal au dos ». « J’ai mal aux yeux ». « Il manque de la place ». « Nous n’avons plus de bureaux pour les nouveaux recrus ». « Nous ne pouvons plus héberger un nouveau département, et donc des effectifs supplémentaires ». « Nous devons louer un nouvel local, ou alors en louer ».

Chaque employé pouvait remonter les plaintes au sein de leur département, et chaque chef de département faisait un tri convenable et présentait les plus pertinents à un comité qui se réunissait de façon hebdomadaire. Or, récemment, les plaintes étaient systématiquement les mêmes, qu’importe le département – un fait surprenant. Des plaintes qui ne soulignaient la chose suivante : il manquait de place au sein du siège, et le phénomène se multipliait également au sein des filiales qui avaient adopté la même organisation de l’espace.

Sauf qu’Arthur De Villiers n’était pas un homme avec la main sur le cœur, prêt à dépenser sans compter dès qu’un monsieur ou une madame se plaignaient. Casanier comme tout homme d’affaires, il ne tarda pas à prendre les choses en main et à inspecter lui-même les locaux, poussant le vice jusqu’à inspecter deux autres filiales. Une inspection d’une bonne semaine – et intense car il avait encore à gérer par téléphone ou mail quelques affaires urgentes – mais qui fut des plus instructives.

- Nous ne manquons pas de place. Nous gaspillons de l’espace, décréta-t-il.

Il ne réfléchit guère longtemps au problème, car la solution s’imposa tout naturellement. La famille Kamprad, dirigeant IKEA, pourrait apporter leur aide. Oh, l’homme pourrait faire appel aux entreprises spécialisées dans les meubles ou outils professionnels mais le monde changeait, et les propositions lui semblaient désuètes. Le Franco-brésilien avait la certitude qu’une solution plus moderne et plus « personnalisée » devait être apportée. Enfin, et plus important, les membres de ladite famille n’étaient pas inconnus à l’homme d’affaires, et il pouvait même compter quelques amis parmi eux. Ainsi, son appel à l’aide ne passa pas inaperçu, et on lui attribua sans tarder une des filles du dirigeant pour mener en direct et proprement l’opération de remise à neuf complète de l’entreprise De Villiers Inc – du moins, le siège et les départements administratifs ou supports.

En bon gentleman, et surtout en bon ami de famille, l’homme indiqua clairement à la sécurité à la réception que la demoiselle dépêchée ne devait pas attendre, qu’elle soit directement conduite à son bureau. Quant à la secrétaire de remplacement, elle avait comme strict instruction de préparer une salle de réunion convenable – café, biscuit et encas inclus, ainsi qu’un matériel visuel fonctionnel. Oui, le planning de la représentante Kamprad était bien tracée par Arthur : une première rencontre dans le bureau de ce dernier, une petite introduction à la salle de réunion mise à sa disposition puis un tour guidé des locaux qui s’étendaient sur une dizaine d'étages d’une tour.

Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Mar 27 Aoû - 10:16
Rendez-vous important. Ton père a été dur avec toi, comme souvent. Tu ne dois pas rater ce rendez-vous parce qu’il s’agit d’un gros contrat pour l’entreprise familiale. Enfin tu ne comprends pas pourquoi cette personne avait fait appel à IKEA. Vous n’êtes pas des architectes, mais tu peux aider sur la décoration. T’as dû suivre des cours durant ton propre cursus universitaire. Un truc que ton père t’as imposé, mais ce n’est pas plus mal. C’est peut-être pour cela que ton père t’envoie à ce rendez-vous. En même temps, Aimée est absente ces quelques temps, tu ne sais pas où elle peut être. Ton regard se pose sur la ville, tu es dans la voiture. Ton chauffeur qui te conduit à l’endroit pour. Ce n’est pas si loin de l’immeuble où se trouve les bureaux de ton père. Tu aurais pu le faire à pied, mais il n’a pas voulu et t’as pas eu envie de te prendre la tête avec lui.

Tu prends tes affaires, ton ordinateur et une pochette où se trouve des stylos et des feuilles. Tu pourras faire des schémas en plus d’écrire sur ton ordinateur. Tu tires doucement sur ta jupe, remets en place le chemisier avant de marcher en direction de l’immeuble. Les portes s’ouvrent. Bonjour, je viens voir monsieur De Villers. C’est Madame Kamprad. T’as déjà entendu ce prénom, t’as déjà dû le croiser durant une des nombreuses soirées mondaines que tes parents ont organisés. On t’indique le chemin à suivre, l’ascenseur à prendre et l’étage où tu dois te diriger. C’est nouveau pour toi, du moins en quelque sorte. C’est toujours les mêmes choses, c’est pareil d’un bâtiment à un autre. C’est les mêmes schémas.

L’ordinateur et la pochette contre son buste, tu sors de l’ascenseur tout en souriant doucement. Tu vois l’homme en question, tu avances vers lui avant de tendre la main. C’est parti pour ce rendez-vous, tu ne te mets pas la pression. T’es confiante. Tu as confiance en toi surtout dans le domaine professionnel, t’es sûre que tu peux réussir. Enchanté, Bryséis. Parce que c’est pro là, pas de petit surnom. C’est Bryséis. Et ça le saura toujours.

((pardon du retard heaart))
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Dim 1 Sep - 21:37
Arthur ne s’inquiétait plus de voir de jeunes bouilles gérer des dossiers importants ou sensibles. La jeunesse avait l’énergie et la capacité de tout reprendre, de tout remodeler et de tout reconstruire. Par contre, cette même jeunesse brûlait d’une passion incontrôlable qui les rendait clairement inapte à gérer des équipes immédiatement, à faire preuve à la fois d’empathie et d’objectivité et ainsi résoudre des conflits humains d’une main de maître. Une certitude forgée par les années et surtout par l’expérience.

Ainsi, lorsqu’il vit que celle en charge de son « cas », il comprit assez rapidement les difficultés qu’il allait rencontrer. Elle allait avoir de sublimes idées, mais lorsqu’il sera question de présenter ou encore « vendre » son idée aux différents départements – ou personnes -, soit elle allait être trop timide pour défendre ses idées, soit elle allait opter pour une vulgarité inutile. En somme, un travail de médiateur l’attendait très prochainement.

- Mademoiselle Kamprad, je vous remercie pour votre déplacement et je suis ravi de pouvoir travailler avec votre entreprise, et vous par la même occasion, glissa-t-il, avec un sourire charmeur sur les lèvres. J'ose espérer que vous n'avez pas rencontré beaucoup de trafic, en chemin.

Oh, il ne cherchait pas spécifiquement à la séduire. Non, ce croissant de lune sur ses lèvres était dorénavant devenu une habitude, incontrôlable, qui faisait grincer des dents certaines personnes – les époux, ou les frères, des jolies femmes.

- Avant de pouvoir échanger avec vous amplement sur le problème que je rencontre, je vais d’abord vous montrer la pièce que nous vous avons alloué, si vous désirez déposer vos affaires, travailler paisiblement ou apprécier un peu de café au calme.

Il marchait, tout en parlant. Ils arrivent finalement à une salle de réunion entièrement vitrée, mais qui n’était pas loin de son propre bureau – aux portes en bois épaisses. L’homme recevait au quotidien différent département, ou client, et différents projets étaient présentés en large et en grand, par un écran. Autant il apprécie la transparence complète, autant il ne peut pas se permettre de divulguer des informations sensibles dévoilées dans « son » bureau. Informations qu’il trie ensuite, qu’il décide s’il peut révéler dans une salle de réunion vitrée ou s’il faut faire appel à une salle de réunion en « huis-clos ».
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Jeu 5 Sep - 15:37
Les nouveaux contrats sont toujours une source de pression surtout pour toi, mais tu fais avec. C’est une sensation que t’as appris à maitriser et gérer. Cela ne te fait plus peur maintenant. Tu te rappelles de tes débuts, des nombreuses fois que t’as pu bégayer devant des inconnus qui avaient besoin d’aide ou tu ne sais trop quoi. Tu as pris un peu plus de caractère et ce n’est pas plus mal dans le fond. Tu marches jusqu’à l’homme en question, tu le salues tout en présentant. Bryséis pour le côté professionnel alors que dans le fond tu préfères qu’on t’appelle Bry, mais ce n’est qu’un détail dans le fond. Un léger rire traverse la barrière de tes lèvres avant de reprendre la parole. Le chemin s’est déroulé sans aucun souci. Il faut dire qu’il n’était pas si long que ça, mais encore une fois ce n’est qu’un détail. Il parle tout en marchant et tu retiens mentalement tout ce qu’il est en train de te dire. Tu bouges la tête de haut en bas. On ne doute pas une seule seconde que c’est lui le patron, lui qui gère tout ce qui se passe dans cet endroit. Tu sembles bien ridicule à ses côtés, mais tu finiras par prendre autant de caractère et de charisme que lui. Du moins tu l’espères. Je veux bien déposer mes affaires si ça vous dérange pas. Bien que tu comptes prendre ton bloc note. Une fois chose faite, tu le suis jusqu’à la fameuse salle qu’il veut changer. Tu regardes tout autour de toi. Dessine rapidement sur ton bloc note pour réellement réfléchir chez toi sur ce que tu pourrais faire – tout en suivant ses souhaits bien entendu. Qu’est-ce que vous aimerez dans cette salle ? L’ambiance, les couleurs.. Tout ce qui pourrait t’aider à correspondre à ses attentes et ne pas faire de fausses notes, bien que tu ajouterais sûrement une petite touche personnelle.
L'infiltré
L'infiltré






Voir le profil de l'utilisateur
Surnom : réponse ici.
Âge : 70
Origines : réponse ici.
Occupation : réponse ici.
Lieu de résidence : réponse ici.
A New York depuis : réponse ici.
Situation Amoureuse : réponse ici.
Orientation sexuelle : réponse ici.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat.Lorem ipsum dolor sit amet,
Comment reprendre le cours de son ancienne vie, comment continuer, lorsque dans son cœur on commence à comprendre qu’on ne peut plus retourner en arrière. Il y a des choses que le temps ne peut cicatriser, des blessures si profondes qu’elles se sont emparées de vous.
La fée de l'espace (Bryseis) Q74vnljU_o
  • Aucune association
La fée de l'espace (Bryseis) VEo0rLeU_o
RPs : 0
Pseudo : réponse ici.
Messages : 270
Faceclaim : réponse ici.
Crédits : réponse ici.
Inscription : 27/01/2019
Multicomptes : réponse ici.
Nombre de mots par RP : réponse ici.
Fréquence de RP : réponse ici.
Fréquence de SMS : réponse ici.
Non-Joueur
La fée de l'espace (Bryseis) DbtPdFil_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Mar 10 Sep - 15:59
Tu aime le noir?
coup de foudre
Le temps qui se gate et les nuages commencent à faire leur apparition. Quand il fait trop chaud souvent l'orage, montre le bout de son nez et c'est ce qui est en train d'arriver. Quand il fait trop chaud souvent l'orage, montre le bout de son nez et c'est ce qui est en train d'arriver. Cela pourrait sembler simple et innocent en soit surtout quand on est en sécurité. Mais d'un coup la foudre atterri sur le bâtiment, énorme coup de tonnerre et puis plus rien. Plus de lumière, le noir total qui vient faire son apparition dans ce bâtiment. Mais combien de temps va durer cette coupure de courant alors qu'un gros orage gronde à l'extérieur et la pluie aussi. Ascenseur en panne, plus d'interner, grosse coupure générale.

Lance le dé pour savoir combien de temps cela durera.
*Choix 1: coupure qui dure 1 heure
*Choix 2: coupure qui dure 3 heures.
*Choix 3: coupure qui dure 30 minutes.

@bryséis kamprad @arthur de villiers  
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Ven 27 Sep - 22:47
La demoiselle posait déjà ses premières questions, arrachant un sourire mi-figue, mi-raisin à Arthur. Il aurait pu déléguer cette tâche à quelques subordonnées mais, suite à la dernière réunion, il craignait grandement que certains en profitent pour améliorer leur propre département au détriment d’autres. Or, en l’état actuel, personne ne devait être délaissée.

- Nous avons déjà eu une réunion avec différents services, afin d’entendre leurs besoins et de prendre une décision juste, indiqua le blond tout en pianotant sur sa tablette. Tout avait été pris en note, et à sa disposition. Une tâche supplémentaire qu’il avait eu à faire lui-même, en l’absence d’une secrétaire compétente. Les salles de réunion ne sont pas ma priorité, mais davantage l’espace de travail des employés. Je veux profiter de ce « relooking » de l’espace pour introduire la modernité, l’ergonomie et le dynamisme. Les jeunes ne sont plus attirés par une ambiance carrée, cloisonnée et peu confortable.

La réalité était ainsi : il fallait donner privilège aux jeunes, bouillonnants d’énergie, d’idée et de créativité. Cependant, le traitement de faveur n’occultait pas entièrement les plus anciens. Ils avaient un capital de savoir et d’expérience bien trop précieux, pour les ignorer et les jeter comme de vieux déchets inutiles. Si la loyauté des premiers mettait les entreprises en grande difficulté à l’heure actuelle, le refus de changement des plus « vieux » apportait sa part de stress et de tension à toute entreprise qui veut être en phase avec l’air de son temps.

Cependant, à peine avait-il invité la demoiselle à quitter la salle de réunion pour lui faire visiter les locaux en question, que tout s’éteint subitement. Ecran, téléphone, lumière … Arthur se contentait de fermer les yeux, par dépit. Si les coupures d’électricité étaient anodines pour un ménage, elles ne l’étaient pas pour les entreprises. Selon la durée, les dégâts pouvaient avoir de considérables impacts : les financiers qui ne suivaient plus l’actualité – importante, pour quelques décisions de trésorerie –, les commandes en retard ou encore, et le pire, le système qui avait besoin d’un temps considérable pour redémarrer ou réparer tout dégât informatique causé par cette éteinte soudaine.

- Restez calme, commença à crier Arthur, le ton froid et autoritaire. Cinq minutes plus tard, c’est un homme de la sécurité, lampe torche à la main, qui fait son tour en donnant diverses instructions comme « calmement, sortez par les issues de secours ». La masse ne tarde pas à suivre cet homme. Je m’excuse de ce contretemps, souffle-t-il à Bryséis.
Disjointed Societies
Disjointed Societies
En ligne






Voir le profil de l'utilisateur https://www.disjointedsocieties.com https://www.disjointedsocieties.com https://www.disjointedsocieties.com https://www.disjointedsocieties.com https://www.disjointedsocieties.com
Surnom : DS
Âge : 56
Origines : Le cerveau de plusieurs personnes.
Occupation : Vous amuser.
Lieu de résidence : Partout et nulle part à la fois.
A New York depuis : Le 5 janvier 2019.
Situation Amoureuse : En couple avec vous tous.
Orientation sexuelle : Polysexuel ?
Une question ?
Kaiji | Hanseol
Mao | Bae
tips/ Utilise le hashtag #staff quand tu souhaites
attirer notre attention sur une zone hors-gestion.
La société fait les lois suivant ses instincts, et les viole suivant ses besoins.
La fée de l'espace (Bryseis) Ioedj0s
  • Aucune association
La fée de l'espace (Bryseis) 2StvcuH6_o
RPs : 0
Pseudo : Je n'en ai pas. Juste DS.
Messages : 4141
Faceclaim : Au gré des humeurs et des versions, je change.
Crédits : Cela varie, toujours une personne du staff.
Inscription : 06/10/2018
Multicomptes : Tous les PNJs.
Nombre de mots par RP : Beaucoup, des sujets admins parfois bien trop longs.
Fréquence de RP : Je vous en poste souvent, quand même.
Fréquence de SMS : Ca, un peu moins.
Non-Joueur
La fée de l'espace (Bryseis) DbtPdFil_o
01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Citoyen de NYC ✧
(#) Ven 27 Sep - 22:47
Le membre 'Arthur De Villiers' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'3 faces' : 3
Anonymous
Invité






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
Invité ✧
(#) Dim 29 Sep - 21:34
L’attitude est professionnelle dès le départ. Il faut l’être pour donner bonne impression de ta famille, de l’entreprise familiale en tout cas. Alors tu poses des questions pour savoir ce qu’il voulait, ce qu’il cherchait pour ce renouveau. Prendre en compte le besoin des clients est une chose très importante, leçon apprise de ton père. Tu bouges la tête de haut en bas prenant en note ce qu’il est en train de te dire. Tu fronces légèrement les sourcils avant de prendre la parole. Etes-vous sûr de vouloir partir sur quelque chose de très peu confortable ? Je pense qu’il ne faut pas oublier ce détail aux détriments des autres surtout pour vos employés qui doivent rester à la même place pendant des heures. Le confort est une des premières choses qui peuvent mettre quelqu’un en arrêt ou qui donne une mauvaise image de votre entreprise. T’es aussi là pour le conseiller. Tu veux lui permettre d’avoir tous les bons tips pour que ses employés restent avec lui. Vous avez une préférence pour la couleur ? Blanc, ton chaud, ton froid ? Et voulez-vous une ambiance assez floral pour rendre l’ambiance agréable ? Tu ne sais pas si ces questions sont pertinentes ou pas, mais ça te donnerait une meilleure vision de ce qu’il souhaite pour ses employés. Il se déplace près à te faire visiter l’entreprise avant qu’une coupure de courant débarque et coupe court à cela. Tu regardes partout autour de toi, t’as l’habitude et tu ne bouges pas. Tu attends en entendant beaucoup de personne autour de toi en train de crier voir paniquer. Tu peux le comprendre, comme on dit, le temps c’est de l’argent. Malheureusement certaines choses sont inévitables et on ne peut pas les prévoir comme cette coupure. Tu restes en retrait, ton bloc note contre ta poitrine. Le chef d’entreprise prend la parole avant de se tourner vers toi pour reprendre la parole alors que vous attendiez un peu avant de prendre la direction de la porte de secours. Il n’est pas question de te faire piétiner ou quoi, une fois cela avait laissé des marques assez intense que tu essayes de refouler pour le coup. Tu gardes ton sourire de façade pour ne pas faire une crise d’angoisse, mais les gens se font de plus en plus nombreux. Le cœur bat plus vite. Je.. Je reviens. Et tu cours dans le sens inverse pour t’éloigner, pour t’isoler le temps d’un instant. Ton dos rencontre un mur, tu te mets à inspirer et expirer doucement. Tu essayes de te calmer en te concentrant au maximum sur ta respiration.
Contenu sponsorisé






01
ingame
02 zone libre
03
hors-jeu
(#)


Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum