Invité •
Anonymous
(#) Lun 11 Nov - 11:43:04
(aims) in good times and bad times.

≈ ≈ ≈
( in good times and bad times )
crédit/ tumblr ✰ bb w/ @aimée m. kamprad  (aims) in good times and bad times. 3751872206  

une amitié des plus surprenantes. mais qui perdurait malgré tout. contre vents et marées. dans la richesse et la pauvreté. dans la santé comme dans la maladie. un peu comme un mariage. sans bague, ni cérémonie, ni belle robe blanche. aimée était un soutien de poids pour toi. elle était la lumière au bout du tunnel, un petit rayon de soleil. et pourtant depuis ta chute désastreuse de manhattan au queens, elle t'avait apporté un peu d'espoir à toi, la sombre bowie. et des amies comme aimée, tu les comptais sur les doigts d'une main. parce que tu n'accordais plus ta confiance si facilement. parce que tu n'en valais pas la même. et que la chute semblait moins brutale ainsi. sans oublier que tu n'étais plus si douce et docile qu'avant. t'avais bien changé. tu poussais. et repoussais ceux qui t'entouraient. mais la charmante aims, tu ne parvenais pas à l'éloigner de toi. sans doute parce que vous vous ressembliez tant. vos vies étaient loin d'être faciles. et c'est pour ça que tu te pressais de quitter ton short de pyjama pour la rejoindre. un jean et un pull oversize feraient l'affaire. t'avais pas le temps. t'avais senti qu'aimée avait besoin de toi. tout de suite. et t'avais fait au mieux. adieu chauffeur, taxi et autres moyens de transport un brin coûteux. bonjour métro bondé, puant et déprimant. tu regrettais terriblement ton ancienne vie. et t'allais pourtant replonger les deux pieds dedans. aims vivait à manhattan, ton ancien chez toi. t'étais sortie de la bouche de métro avec des yeux émerveillés. jeez. trop de souvenirs. les immeubles luxueux, les portiers, les sacs de grande marque. t'avais tout ça avant. et même plus. et même mieux. tu t'étais laissée aller à te perdre devant quelques immeubles. ton logement à côté ... c'était réellement un taudis. t'étais descendue tout en bas de l'échelle sociale, tout en bas de l'échelle alimentaire. t'avais même pas pris la peine de t'arrêter dans une épicerie du quartier parce que t'avais peur du prix que ça risquait de te coûter. t'étais venue préparer, du queens : paquets de chips, glace, chocolat. au pied de l'immeuble d'aimée, t'avais pas pu t'empêcher d'admirer le building. ta vie d'avant te manquait. terriblement. et le portier qui te dévisageait de haut en bas avec dégoût ne te donnait pas envie d'entrer. tête baissée, t'avais indiqué ton nom, histoire qu'aucun passant ne te reconnaisse. il avait checké auprès de la concernée que t'étais bien attendue et il t'avait laissé entrer. avant, il n'aurait jamais cherché à confirmer. il t'aurait vu arriver et ça aurait suffi. mais les choses avaient bien changé. force était de le constater. à la sortie de l'ascenseur, t'avais toqué chez ton amie qui avait mis un petit moment à t'ouvrir. et tu t'étais engouffrée dans l'appartement en collant ton dos à la porte et en soupirant. alors c'était comme ça qu'on était traitée lorsqu'on était sans le sou ? « aims! » tu pris la jolie blonde dans tes bras et tu poursuivis : « j'suis désolée qu'il t'ait appelé ... » t'avais pas pu t'empêcher de lever les yeux au ciel. t'aimais pas cette vie-là. oh non! « ça va ? » tu connaissais déjà la réponse à ta question mais t'avais quand même besoin de la poser. aimée savait bien qu'avec toi, elle n'avait pas besoin de mentir sur son état de santé ni même sur son état psychologique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité •
Anonymous
(#) Mer 20 Nov - 20:14:51
(aims) in good times and bad times.

≈ ≈ ≈
( in good times and bad times )
crédit/ tumblr ✰ bb w/ @pennylane bowie  

t'as besoin d'aide, t'as besoin d'elle. tu vas crever. tu sens plus rien. assommée. encore, comme si ça ne suffisait pas. t'as même pas les mots pour parler. tu sais plus faire, tu pleures alors que ta fille joue. dans l'ignorance l'innocente. tu peux pas lui dire. tu sais pas comment lui dire. t'as jamais su. t'as pas de tact aimée et si t'es pas sûre de te relever, comment le fera t'elle ? si jeune. comment on se relève d'une telle perte ? t'avais besoin de lui. qu'il t'apprenne comment être mère. qu'il te parle encore d'elle. qu'il t'aide à ne pas porter la charge seule. c'est trop nouveau pour toi. ça te fait encore flipper. tu veux oublier. repartir à un temps où tout allait bien. ce début d'année. pas d'enfant, pas de coeur brisé. tu l'avais laissé y a des années, plus d'attaches mais son sourire avait réussi doucement à te refaire tomber. tu l'as perdu. comme ael. comme ton frère. à jamais. tu veux le sentir, tu veux l'entendre, tu veux le voir. tu veux pas. non tu veux pas y croire. t'as besoin qu'on te mette une claque. tu dois te réveiller. faut qu'elle vienne. qu'elle arrive. le téléphone sonne. t'as pas envie. que de mauvaises nouvelles. à chaque fois. façon quand tout va bien on ne le dit jamais. là encore, employé qui en font des siennes. que tu corrigeras plus tard. et tu la serres dans tes bras quand elle est là. tu veux pas qu'elle parte. tu le supporterais pas. "je suis désolée qu'ils t'aient retenu. je ferai en sorte que ça ne se reproduise pas." mais pas maintenant. t'as trop de choses à faire, tu sais même plus quoi faire. t'as juste séché tes larmes en sortant de ta chambre pour que ta fille n'y voit rien. mais elle a entendu la porte. elle la connait. "penny !" merde. merde. tu ne dois pas craquer. "chérie, tu peux aller jouer dans ta chambre ? je te promets qu'elle viendra te voir." et elle souffle la petite. mécontente mais elle t'écoute. t'as de la chance. il a tellement bien pris soin d'elle. quand toi tu l'avais laissé. il l'avait éduqué, aimé, nourri. "non ça va" que tu lâches enfin. le visage qui retrouve les marques de tristesse. "tyree est mort." juste comme ça. aussi dur qu'on te l'a dit. qu'on te l'a balancé derrière le cellulaire. comme si c'était simple, sans conséquence. ça fait trop mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité •
Anonymous
(#) Sam 23 Nov - 12:38:28
(aims) in good times and bad times.

≈ ≈ ≈
( in good times and bad times )
crédit/ tumblr ✰ bb w/ @aimée m. kamprad  (aims) in good times and bad times. 3751872206  

si tu te plains beaucoup de ta vie actuelle, bowie, tu n'es pas la seule. aimée passe également par des moments plus que compliqués. c'est pour ça que t'as pas hésité une seconde à courir à sa rencontre, à répondre à son cri de détresse et à te presser. elle ne va pas bien la jolie kamprad. alors pour une soirée, tu laisses ta vie merdique derrière toi pour essayer de la sauver, de l'aider à sortir sa tête de l'eau. si t'as désormais un fond moins bon qu'avant (pour ne pas dire mauvais), tu restes très protectrice envers tes amis. surtout aims. probablement parce que même si t'es pas passée par ce qu'elle est en train de subir, tu comprends. tu la comprends. tu veux être cette épaule sur laquelle elle peut pleurer en toute liberté et ces bras au sein desquels elle peut se réfugier lorsque cela ne va pas. tu veux simplement jouer ton rôle d'amie. tu sais pas si t'excelles. ni même si t'es désastreuse. catastrophique. et si t'empires les choses. mais t'espères tout de même que si elle t'a appelé au secours, c'est que tu joues bien ton rôle de bonne copine. et si seulement ce foutu portier n'exigeait pas ta carte d'identité, limite ta carte d'assurance maladie et un chèque de caution au cas où tu laisserais traîner tes microbes dans le hall de l'immeuble, tu pourrais endosser tout ça plus rapidement. mais non. il fait des siennes. joue les gros bonhommes quand il t'a laissé rentrer plus d'une fois ici sans jamais te demander patte blanche. l'argent t'ouvre toutes les portes. descendre de son petit palais te les ferme toutes. tu grommelles. tu pestes. mais il s'en fout. appelle aims. t'as presque envie de lui arracher le téléphone des mains et de lui montrer qui t'es. mais c'est clairement pas la solution idéale. et il risque plus de te blacklister qu'autre chose. quand enfin tu parviens à la porte de l'appartement d'aims, tu la prends dans tes bras. la serres contre toi. et lui frottes le dos. ça va aller, que t'as envie de lui dire. mais tu sais que ce n'est pas le cas. que sa situation est plus compliquée que ça. et qu'il lui faudra plus que de simples mots pour se remettre de ce qui lui arrive. « je suis là maintenant, aims. mais si tu peux lui en parler, ça serait cool. », que tu dis à voix basse. non mais oh, il est qui pour t'empêcher de monter voir ton amie ? auparavant, vous vous tapiez la discut avant que tu montes. mais fallait croire que tout perdre t'avait enlevé tous tes privilèges. non pas que tu ne t'y attendais pas, évidemment. tout d'un coup, une version miniature d'aimée débarque. et ta première pensée est pour ton amie. elle veut pas que son enfant voit ça. elle ne doit pas voir ça. alors tu serres la main d'aimée qui vient de prendre la parole et tu enchaînes, en te mettant à la hauteur de l'enfant : « ta maman et moi, on doit parler de trucs de grandes personnes. ce sera plus drôle de jouer. je viendrais te voir après. promis ! » tu lèves ton petit doigt en l'air, en signe de pacte et elle le serre. le deal est fait. malgré son agacement. elle se dirige cependant quand même dans sa chambre. ouf. mais maintenant, tu dois t'occuper d'aimée. « je te connais, aimée. je sais » signe qu'elle ne pouvait pas rien te cacher. tu la connaissais suffisamment bien pour savoir quand elle essayait de jouer les filles fortes, quand ça n'allait pas. et aujourd'hui était clairement un jour sans. et elle avait lâché la bombe la minute d'après. et tu t'étais empressée de la reprendre dans tes bras. « ... comm- ? qu- ? qua- ? pourqu- ? » t'avais pas envie de la submerger de questions mais d'un autre côté, tu avais tellement de questions. et t'espérais que les gens avaient eu suffisamment de cœur pour ne pas lui balancer une nouvelle si terrible comme ça. « la petite sait ? » ça devait être tellement compliqué de gérer tout ça avec la petite puce. « tu veux un verre d'eau et qu'on en parle ? » tu jouais les maîtresses de maison alors que t'étais loin d'habiter dans un tel endroit mais tu voulais juste lui venir en aide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité •
Anonymous
(#) Dim 15 Déc - 11:41:06
(aims) in good times and bad times.

≈ ≈ ≈
( in good times and bad times )
crédit/ tumblr ✰ bb w/ @pennylane bowie  

les fondations qui flanchent. séisme destructeur qu'est l'annonce. on t'a encore arraché une partie de toi. on te l'a enlevé à tout jamais. touché meurtrier aimée. tu tues sur ton passage. poison jusqu'au bout. à se demander qui sera le prochain. et à compter les secondes qui te séparent de ses bras. tu vas tomber si elle n'arrive pas, vite. mais une fois encore on vient la recaler à l'entrée. incapable. bon à rien. elle est marquée à l'encre noire sur la fiche des personnes qui peuvent monter directement chez toi. mais non. manhattan a peur des enfants du queens. "je le ferai." que tu lances quand elle est face à toi. si ce n'est même arriver à le virer. pauvre petit. perdant son travail pour avoir contrarier la kamprad quand il ne fallait pas. tant pis. l'égoïsme coule dans tes veines pour ces gens-là. cependant tu ne peux l'être ce soir. pas avec ta fille. elle ne peut pas te voir pleurer alors à l'entendre tu te redresses, aspires les larmes. pas maintenant. tu ne dois pas et tu dois tenir encore quelques instants. penny lui parle. t'as cette chance d'avoir des amies formidables avec elle. puis penny c'était particulier. elle avait su pour ta grossesse elle. elle savait ce que t'avais dû faire pour rester à manhattan et elle était toujours là. qu'est ce que tu ferais sans elle? la petite souffle mais s'éloigne et quand tu entends la porte se fermer tu te relâches. elle le voit que ça ne va pas. forcement. tu n'appelles pas souvent à l'aide mais là, c'était vital. tu lâches la bombe et tu entends les questions dans sa bouche. les larmes apparaissent de nouveau. t'as pas la réponse à toutes ces questions. tu ne sais pas pourquoi on t'a fait ça. pourquoi on vous a fait ça. "par balle." pays de merde. et tu viens hocher la tête de manière négative quand elle demande si princess sait. tu sais pas comment lui dire. cinq ans, juste cinq ans et plus de père. "s'il te plait" t'aurais besoin de bien plus fort que de l'eau. tu le sens, tu le sais que tu vas retomber. mais tu dois garder la face. y a penny, y a ta fille. pas ce soir aimée. attrapant le verre, tu viens la fixer. "je sais pas comment lui dire." s'il existait au moins une manière de faire.

désolée pour l'attente (aims) in good times and bad times. 1213081277
Revenir en haut Aller en bas
(aims) in good times and bad times.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: