Invité •
Anonymous
(#) Lun 26 Aoû - 14:32
With you - Eden

With you
Eden & Avaël
Une nouvelle soirée à ne rien faire, à rester tapis dans l’ombre d’un meuble, le cul positionné dans un canapé. L’envie de sortir est présente, malheureusement, je sais que mes parents ont gardés un œil sur moi et vérifient mes sorties bien trop quotidiennes à leur gout. Foutaise. Je ne fais que m’amuser, que danser et par instant, m’éclipser dans de sombres recoins pour m’envoyer en l’air quand j’en ai envie. Je suis jeune et beau, pourquoi ne pas en profiter ? Mais les miens ne voient pas ça du même regard, trouvent ça déplacés, honteux. Si seulement ils savaient. Oui, si ils savaient qu’en réalité, je prends davantage mon pied avec un homme qu’une femme…Ils seraient horrifiés, auraient honte, me relayerait au second rang quitte à me dégager du testament et de la fortune familiale. Comme quoi, certains esprits restent fermés à l’évolution, malgré l’époque, les homophobes existent encore. Famille catholique, ils pensent que deux hommes ne devraient pas se toucher, ne devraient pas éprouver du plaisir ensemble. Ils n’y connaissent rien, sont stupides et pourtant, je m’entête à fermer ma gueule et paraître pour ce que je ne suis pas…C’est mieux ainsi, je refuse de perdre mon argent pour une histoire de fesses.

C’est probablement pour ça, aussi, que j’attrape mon téléphone et envoie un message à ce mec. Eden. Je l’ai croisé pour la première fois dans une boite de nuit, j’ai fini par m’abandonner à un corps à corps endiablé avec lui. C’était intense, agréable, amusant et j’ai renouvelé l’expérience en sa compagnie. Moi qui n’aime pas garder un partenaire trop longtemps, il fait sûrement exception à la règle…Peut-être parce qu’il est doué, peut-être parce qu’il a du caractère ou encore, à cause de ses beaux yeux ? Je n’en sais rien et franchement, je ne veux pas le savoir. Tapant un rapide sms, je lui propose de me rejoindre chez moi pour finir la soirée en beauté. Pas de mots doux, pas de salut, je vais droit au but et je suis comme ça…Déposant mon portable, j’attends une réponse et quand enfin je l’obtiens, je souris en coin. Il accepte, il va venir et rien que ça, ça égaille mon humeur. Ce soir, je ne dormirais pas dans mon lit, mais bien dans cette chambre d’ami qui sert à ça. Personne n’a jamais dormi dans ma chambre, n’y est même jamais entré…c’est mon repère, mon espace intime et personnel.

Alors oui, en attendant qu’il rapplique, je file sous la douche et ne m’habille que d’un simple training noir, laissant le haut de mon torse nu. Cheveux encore mouillés, j’entends la sonnette du grand appartement luxueux où j’habite résonner dans l’habitation. Je sais que c’est lui, cette pensée me fait sourire en coin et rapidement, je fonce vers la porte pour lui ouvrir. « Entre… » Personne ne doit le voir, personne ne doit se douter de mes activités pas très catholiques. Je ne veux pas que les miens saches. Peut-être qu’un jour, j’oserais annoncer la vérité, mais pas encore aujourd’hui.

(c) princessecapricieuse
Revenir en haut Aller en bas
Invité •
Anonymous
(#) Mar 27 Aoû - 22:05
With you - Eden

With you
Eden & Avaël
une soirée comme une autre. Encore perdu dans un bar à noyer mon ennuie de cette vie. Je soupire un coup quand une fois de plus cette blonde s’approche de moi pour plonger ses doigts dans mes cheveux. Elle me regarde dans les yeux quand enfin je daigne lui apporter de l’attention. Elle me susurre qu’elle voudrait qu’on aille ailleurs et je souris en coin. Elle ne comprends pas encore que moi je suis attiré par les femmes quand seulement je ne suis pas satisfait d’un homme. Disons que je change au gré de mes envies mais en ce moment je suis pleinement satisfait et rien qu’à cette pensée mon sourire augmente encore. Je vais être méchant avec elle en disant ça mais mes paroles sont déjà sortis avant que je ne puisse les arrêtés. « Chérie, je suis bel et bien désolé mais au vus du degré de ta vulgarité tu risquait certainement pas que je te suives où que ce soit. En fait, je pense que tu devrais retirer ta main de mes cheveux avant que je ne me fâche parce que je supporte pas qu’on me touche et encore moins par une fille si facile que toi.» Je l’observe encore un court instant avant de sentir ses doigts se reculé et son air se renfrogner. Elle est vexé et qui ne le serais pas franchement. Je bois un gorgés de ma boisson en souriant plus en coin. Elle allait reprendre la parole mais une sonnerie dans ma poche l’en empêche et quand je le sors enfin de celle-ci elle finit par faire demie tour et s’en va. Je lis le message et mon sourire s’agrandit. Quand je disait que j’était satisfait en ce moment...Je paie ma consomation et je quitte le bar. Je vais chez lui. Cet être qui sait quoi faire pour faire battre mon coeur, oh pas de pression, c’est seulement quand il me fait ses choses dont seul lui à le secret que mon coeur bat. Ou pas. Je souris à cette pensé sans y donner suite, on aura bien le temps d’y penser plus tard. Je marche mettant mes doigts dans mes poches. J’avance sans perdre de temps quand enfin je suis arrivé devant la porte, je frappe et il vient m’ouvrir torse nu. Je mordille le coin de ma lèvre en laissant bien glissé mon regard sur son corps. « bonsoir à toi aussi, bel adonis. » J’entre chez lui quand il m’en donne l’autorisation et je regarde la pièce, on dirait bien que j’était pas le seul à m’ennuyer ce soir. Je me tourne lentement vers lui en souriant en coin. « je te manquais déjà mon chou ? » Je sais bien qu’il ne dira pas la vérité alors je souris simplement en coin en haussant les épaules. J’attends qu’il me guide. J’attends d’en savoir plus sur ce qu’il me veut ce soir.

(c) princessecapricieuse
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: